sombre
Le Deal du moment :
Fnac : 2 Funko Pop achetées : le 3ème ...
Voir le deal


Sweet winter (ft. Han Bin)

Kataise Yuma Enoha
☆ ROOKIE SHAKER
Kataise Yuma Enoha
Pseudo : Alina.
Célébrité : Yuzuru Hanyu (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 23
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t28673-kataise-yuma-enoha-the-lonelhttp://www.shaketheworld.net/t28727-kataise-yuma-enoha#1059858http://www.shaketheworld.net/t26076-alina-han-kikunae-oksana-ka-eul-hak-kun-jude#1013191
Sweet winter (ft. Han Bin) | Jeu 4 Jan - 19:37
Citer EditerSupprimer
Sweet Winter
@Yuk Han Bin
+ La fin d’année a été synonyme de retour aux sources pour Yuma. Il est rentré au Japon pour un rapide séjour auprès de sa famille, qui lui a malgré tout fait le plus grand bien. La seule chose qu’il regrette, c’est de voir que sa mère s’inquiète toujours autant pour lui… Ce qui est compréhensible après tout ce qu’il a traversé. Il y a du mieux dans sa vie depuis qu’il a déménagé en Corée du sud. Loin de l’attention médiatique qu’il pouvait vivre au Japon, qu’on commence à l’oublier ça lui va très bien… Il n’a jamais patiné pour être une star, il l’est devenu malgré lui et la popularité n’a pas eu que de bonnes répercussions, loin de là. Il apprécie être professeur à la Yonsei. Il ne travaille pas dans le cursus qui attire le plus d’étudiants, il faut tout de même un petit niveau en patinage artistique pour accéder à cette filière en plus de cela, mais ce n’est pas un problème. Il peut au moins être davantage présent individuellement pour eux. Ça lui permet aussi d’avoir un rythme plus tranquille. La plupart du temps il est sur la glace en même temps que ses étudiants, il n’aime pas travailler autrement. Cependant, il peut reposer son tendon fragile quand il en ressent le besoin. Ce qui ne veut pas dire que Yuma est moins têtu et qu’il est raisonnable, soyons honnête…

Il a quitté le Japon sous la neige et il a atterri en Corée du sud dans un paysage enneigé aussi… On a presque l’impression que l’esprit de Noël veut gagner un peu de temps alors que les premiers jours de janvier défilent lentement. Yuma avait cours aujourd’hui, il en a aussi profité pour profiter de la glace seul. Dire qu’il a déjà envisagé de raccrocher définitivement ses patins… Il doit se rendre à l’évidence, il n’aura jamais la force mentale de laisser tout ça derrière lui. Malgré tout ce que lui a fait subir ce sport, sa passion est trop forte. Il fait déjà nuit quand il quitte son appartement pour aller promener Masaru, sa peluche comme il aime l’appeler. Le samoyède est un soutien indispensable au quotidien du patineur. C’est bête, mais quand il va mal, quand il pense à ses vieux démons, aller jouer avec Masaru, l’emmener se dégourdir les pattes, ça fonctionne plutôt bien pour distraire son cerveau de son ancienne addiction.

Masaru est un adorable chien, alors une fois au parc, le danger des voitures et de la rue éloigné, Yuma le laisse en libre. Il est suffisamment bien éduqué pour qu’il se le permette aussi. Le seul défaut de Masaru, si on peut dire que c’est un défaut… C’est sa sociabilité. Dès qu’il croise quelqu’un, il va quémander des caresses ou il laisse tomber un bâton aux pieds des passants qui croisent sa route. Et ce soir, le samoyède est têtu. Il se plante devant quelqu’un, un bâton dans la gueule, fermement décidé à attirer son attention. Yuma le connaît par coeur, il sait quand Masaru veut qu’on s’occupe de lui et surtout qu’on lui lance son super bâton. Il sourit tout de même attendri.

- Masaru, revient par ici, laisse les gens tranquille, lui dit-il en japonais.

Il ne parle jamais à son chien en coréen, une habitude, rien de plus... Il reprend tout de même en coréen, avec un accent qui trahie ses origines.

-         Désolé, il aime beaucoup qu'on s'occupe de lui et surtout qu'on joue avec lui.
 

________________________________

L'enfer
“Une fois le cœur brisé, pas besoin d'l'appeler. La solitude débarque, elle vient vite te trouver. Elle n'attend pas qu'tu ouvres, non, elle entre sans frapper. Tes coups d'blues sont, pour elle, un quatre heures à bouffer”
Yuk Han Bin
☆ ROOKIE SHAKER
Yuk Han Bin
Pseudo : Stitchy (( elle ))
Célébrité : Jeon Wonwoo
Crédits : ava: @bambi // Signa: @rossressources
Messages : 17
 http://www.shaketheworld.net/t28659-ima-demo-ao-ga-sunde-iru-hanhttp://www.shaketheworld.net/t28698-yuk-han-bin-s-rp#1059414
Re: Sweet winter (ft. Han Bin) | Ven 1 Mar - 23:21
Citer EditerSupprimer
The sound of silence
+ Le froid t’empêchait de courir le matin. On allait pas se mentir, sortir du lit était déjà assez dur, alors venir se les caler, tout en patinant littéralement sur les pavés, ce n’était pas pour toi. Tu faisais des efforts mais il ne fallait pas abuser. La salle était un bon compromis mais ne te laissait pas le loisir de prendre l’air. Alors tu n’avais rien trouvé de mieux à faire que de manger et de sortir. Certes l’air était froid et venait mordre tes joues pour les rendre rouges mais finalement le tout faisait du bien. Les poumons s’ouvraient, et malgré ta doudoune tu pouvais bouger des bras, les levant et les rabaissant dans une envie de mouvoir ton corps. Étudier et travailler était intéressant, mais rien ne valait une bonne balade. Observer les alentours, trouver un nouveau spot pour.. bah pas grand chose. La seule chose qui te manquait était ton meilleur ami, très bavard, ou ta meilleure amie, qu’on ne devait pas reconnaître. Ta cousine ? Les scandales allaient finir par s’empiler avec ces gens. Le soupire léger tu ne cherchais pas plus, n’allant pas les déranger le soir.

Qui voulait vraiment sortir quand la nuit était tombée, quand la neige recouvrait les routes et qu’on frissonnait dès qu’on bougeait le petit doigt ? Apparemment toi. Les pas lents tu profitais cependant, les mains vissées et emmitouflées dans les poches. Un café sur le chemin du retour serait de bon goût. Mais clairement pas aussi bon que cette boule de poil qui semblait attendre de l’attention. Le regard se baissant, c’est un premier écouteur que tu venais retirer pour le fourrer dans ta poche. “Oh ? Tu es tout seul ? “ Les yeux se relevant tu entendais un homme parler puis se rapprocher. Un japonais de toute évidence. Le sourire doux, la main s’agitait doucement pour dire bonjour au chien qui attendait. Pointant le bâton de l’index tu venais vérifier avec le maître.

“ Je peux lui envoyer ? “ Demandais tu en japonais, comme une vieille habitude de t’adapter.

Les gestes doux tu venais prendre le bâton pour l’agiter quelque peu avant de le lancer, pas trop loin tout de même. Le rire léger tu craquais littéralement pour ce nuage ambulant.

“ C’est pas un soucis, il est mignon ! Il s’appelle Masaru c’est ça ? “

Tu avais entendu ce nom être doucement appelé tantôt.


“ “
]




________________________________

Will you
be with me
forever
and ever ?

Une petite réponse rapide