sombre
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal


Rumors are (not) true

Sung Jin Woo
❝ MEMBER ☘ docteur catastrophe
Sung Jin Woo
Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Song Joong Ki
Crédits : thebadscareyrow
Messages : 85
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t28143-sung-jin-woo-el-professor-cahttp://www.shaketheworld.net/t28158-sung-jin-woo#1049348http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo
Rumors are (not) true | Dim 11 Fév - 19:15
Citer EditerSupprimer

feat.  @Woo Rhea

Rumors are (not) true
Qu’est-ce qui aurait pu mal ce passer franchement? Tu ne voulais que détendre un peu l’atmosphère alors que tu dînais tranquillement avec ta doctorante. Juste pour la détendre un peu. Forcément quand vous êtes tous les deux, il a fallu que ça parte en cacahuète. Parce que forcément, c’est devenu gênant par moment, alors vous avez bu, un peu trop. Sauf qu’au moment de rentrer Rhéa t’as demandé de la ramener chez elle, sans doute trop émécher pour le faire seul. Tout le début du problème à commencer ici, mais c’est également là que tout devient beaucoup, beaucoup trop flou. Tu te rappelles vaguement que vous avez pris un taxi, et que vous êtes arrivez devant l’immeuble, sauf que pas moyen de trouver son code pour rentrer dans l’immeuble. Vous deviez avoir une sacrée allure, à s’énerver sur le digicode alors qu’aucun de vous deux n’a les yeux en fasse des trous. Ensuite tu ne sais plus trop ce qui c’est passé, où alors l’enchaînement des événements précis. Le trou noir complet, perdu dans l’océan de nourriture et de shooter qui est apparu sur votre table. Oui, c’était sans doute une très, très mauvaise idée de base. Qu’est-ce qui aurait pu mal tourner finalement? A part tout?

C’est la douce caresse du soleil qui vient  de tirer des bras de Morphée. La douce chaleur qui vient aussitôt réveiller ton crâne et les excès de la veille. On peut dire que tu vas avoir une gueule de bois carabinée aujourd’hui. Tu as tout une famille de pic-vert qui s’amuse a l’intérieur de ton crâne, et visiblement ils ne trouvent pas vraiment ce qu’ils veulent vu qu’il continue de te torturer comme si ne rien était. Décidément cette soirée avec Rhéa va laisser des traces à tous les points de vue. Bon au moins il ne c’est rien pass… Ce n’est que lorsque tu bouges légèrement en voulant t’étirer que tu remarques deux petites choses qui te figent d’un seul coup. Non seulement tu sens un peu trop tes draps contre toi, signe que tes vêtements ton quitter et que ton pyjama ne ta pas rejoint. En soit ce n’est pas dramatique vous allez me dire, inhabituel certes, mais vus ton état hier compréhensible. Le deuxième problème lié a celui-là et qui le rend beaucoup plus embêtant, c’est que tu sens une présence contre toi dans ce lit. Tu restes quelques secondes encore à fixé le plafond, n’osant pas voir qui est avec toi. Pitié pas Rhea, pas Rhea, sinon ça va rendre les choses encore plus complexes qu’elles ne le sont déjà. Oui, tu en viens presque a espéré que tu as ramener la première fille que tu pus trouver dans la rue. Enfin non pas que trouver Rhea dans ton lit soit horrible, enfin clairement il y aurait plus déplaisant. Sauf que ce serait donner raison aux rumeurs, sauf qu’en plus tu ne t’en rapellerais même pas. Bref c’est pas le sujet.

Tu finis donc par baisser la tête, priant tous les dieux de la Terre pour ne pas avoir fait une grosse bêtise sous influence. Bordel tu savais que s’en remettre a des êtres fictifs ce n’est jamais une bonne idée. Tu tombes sur une Rhea absolument pas habillé blottie contre toi sous les draps. Bon d’accords, tu plaides coupable, tu restes quelques secondes à l’admirer. Oui, j’ai admiré c’est le terme, hypnotiser par la vision de la jeune femme blottie contre toi. Tes yeux glissent où ils ne devraient pas, le rouge te montant alors aux lèvres, avant que tu ne te fasses violence pour les détourner et fixer le plafond. Oh bon sang tu as encore plus mal au crâne d’un seul coup. Tu parcours la chambre des yeux, et les vêtements éparpillé un peu pas partout ne vont sûrement arrangé l’idée de ce qui a pu ce passé. Tu te masses le front avec ta main libre, bon reste calme Jin Woo, c’est juste que vous étiez trop alcoolisé pour posé vos vêtements correctement. Oui c’est ça, vous n’avez absolument pas fait de choses fortement déconseillé. Tu as beau essayé de te souvenir, impossible, seuls quelques flashs semblent te revenir, mais honnêtement tu ne sais pas si c’est ton esprit qui te joue des tours où si c’est la vérité. Pourquoi alors est-ce lorsque tu tournes la tête vers la nymphe dans ton lit tu as soudain l’impression de savoir quel goût à sa peau? Non non non. Tu tournes la tête vers son visage, ne pouvant t’empêcher de sourire alors que tu la regardes dormir. Oui tu la trouves belle, mais qu’est-ce que tu y peu. Tu caresses doucement le dos de la jeune femme, tentant de la réveillé le plus doucement possible. Est-ce que tu as l’impression de réveiller un dragon? Parfaitement, mais il va bien falloir le faire à un moment où un autre. Tu murmures alors doucement pour ne pas, trop, la brusquer. Même si le réveil risque d’être brutal. ”Rhea, réveille toi… Rhea, ouvre les yeux… Je sais que je suis confortable, mais il faut émerger mademoiselle.”


code by kerushirei.


Woo Rhea
☆ ROOKIE SHAKER
Woo Rhea
Pseudo : Harmoney ♡ elle
Célébrité : Im Nayeon (Twice)
Crédits : avatar @moonaetics
Messages : 50
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t28179-woo-rhea-gonna-send-my-selfihttp://www.shaketheworld.net/t28201-woo-rhea-activite-rp?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059117
Re: Rumors are (not) true | Lun 19 Fév - 10:54
Citer EditerSupprimer

Rumors are (not) true
feat. ♡ @Sung Jin Woo

Tu te sens étrangement bien. Endormie, assoupie, tu n'es consciente que de la douceur des draps contre ta peau, la chaleur qui irradie contre ton corps, le soleil qui caresse ton visage. Pas encore assez éveillée que pour que les excès de la veille ne se rappellent à toi, tu viens te blottir un peu plus contre cette source de chaleur inconnue. Oh si seulement tu savais, pauvre Rhea, si seulement tu pouvais ouvrir les yeux...

Tu geins dans ton sommeil en sentant ta précieuse source de chaleur bouger, s'agiter, ta main cherchant une prise pour le calmer et le ramener à toi. Tu n'as aucune idée de ce que ta main est en train de tâter mais c'est agréable sous tes doigts et un petit soupir d'aise t'échappe. Puis tu commences pratiquement à ronronner de satisfaction quand tu sens une douce caresse le long de ton dos. Oh diable, qu'est-ce que tu aimes ça. Tu te cambres légèrement sous le doux contact, avant de geindre à nouveau quand une voix résonne en bordure de ta conscience, menaçant de faire exploser ta petite bulle de félicité. La voix insiste et tu protestes, mais elle finit par gagner et tu papillonnes des yeux, avant de les refermer violemment. Le soleil agresse ta rétine sensible et le monde vient d'imploser dans ton crâne ; un véritable orchestre en train d'accorder ses instruments dépareillés. Grondant, te tenant la main d'une main, tu te redresses sur un coude, cherchant à faire sens à tout ce qui se passe. Des flashs d'hier te reviennent, la soirée avec Jinwoo au restaurant, les shots qui s'alignent, la brûlure de l'alcool dans ta gorge, la sensation de légèreté. Les flashs se font plus éparses, tu te souviens être arrivée devant ta porte, soutenue par le séduisant biochimiste... puis le blanc. Que s'est-il passé ensuite ? Tu te forces à ouvrir les yeux, et la première chose sur laquelle ton regard tombe n'est autre qu'un torse. Très nu. Très beau aussi. Ton regard remonte le long des abdos pour découvrir le propriétaire de ce corps et tu observes d'un air horrifié... Jinwoo. Te rendant compte que tu es encore à moitié collée à lui, tu recules précipitamment, avant de te rendre compte que tu es quasiment nue. Tu plaques prestement les draps contre ton corps, les rouges rouges de gêne. « Qu'est-ce que... qu'est-ce qui s'est passé ? » Un simple regard suffit à te faire comprendre que tu n'es pas chez toi, mais bien dans une chambre inconnue et indéniablement masculine. « Pourquoi je suis... pourquoi tu... » Parler est étonnamment compliqué tellement c'est le vrac dans ta tête, sans parler de ton état nauséeux et de l'impression d'avoir du sable dans la gorge. « Est-ce qu'on a... » Oh non. Oh noooon. Tu commences à paniquer, inspectant ton corps presque frénétiquement. Tu es aussi dénudée que lui, et vous vous êtes réveillés dans un lit, avec une gueule de bois. Qui sait quelles conneries vous avez pu faire dans votre état d'ébriété avancée ? Tu pries pour que vous n'ayez pas couché ensemble. Premièrement, parce que tu ne veux pas donner raison aux rumeurs ; jusqu'à présent, tu pouvais nier avec confidence, mais maintenant ? Deuxièmement, parce que tu ne te souviens de rien et c'est... c'était... ça aurait été... ta première fois. « Pitié, dis-moi qu'on n'a pas couché ensemble, tu gémis avec désespoir. » Tu ne ressens aucune brûlure entre tes cuisses, aucune gêne due à une possible réaction allergique. Il y a donc des chances que vous n'ayez rien fait... ou que vous ayez skip la capote, ce qui te terrifie encore plus.

La panique commence à refluer, ton mal-être alimentant ta personnalité colérique, et tu finis par poser un regard dur sur Jinwoo. Bon, tu admets qu'il est assez compliqué de te concentrer sur son visage quand l'intégralité de ton champ de vision vacille et qu'il y a ce corps plus que divin à vue. « Qu'est-ce que tu m'as fait ?! tu siffles tel un chat en colère, tes poings se crispant sur le draps. Pourquoi on est chez toi ?! » Tu te souviens parfaitement être arrivée devant ta porte, tu te vois encore pianoter sur le pad numérique... alors pourquoi tu te réveilles dans le lit de Jinwoo ? Et nue, par-dessus le marché ?!

Sung Jin Woo a tiré une flèche de cupidon.

Sung Jin Woo
❝ MEMBER ☘ docteur catastrophe
Sung Jin Woo
Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Song Joong Ki
Crédits : thebadscareyrow
Messages : 85
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t28143-sung-jin-woo-el-professor-cahttp://www.shaketheworld.net/t28158-sung-jin-woo#1049348http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo
Re: Rumors are (not) true | Mer 21 Fév - 9:59
Citer EditerSupprimer

Rumors are (not) true
feat.  @Woo Rhea "

Il faut avouer que lorsqu’elle dort, elle est belle Rhea. Pas qu’elle ne le soit pas d’habitude, même si tu ne lui diras pas, mais quand elle est sereine comme cela ça n’a pas du tout le même effet. Surtout quand elle a l’air si sereine et reposée, tu hésites presque à la réveillé, parce que tu sais que tu vas tirer la queue d’un dragon. Bon, il y a également un argument, c’est que sans le vouloir tu ne peux t’empêcher de l’admirer. Mais c’est mal, tu le sais, mais la vision de ce corps dénudé contre toi risque de mettre un moment avant de te quitter. Tu ne peux t’empêcher de rire doucement alors que tu tentes de la réveiller en la caressant doucement. Comme un chat qui en réclame plus elle se cambre contre sa main et se plaint de se faire sortir de sa petite bulle. Ton mal de tête reste raisonnable tant que tu ne bouges pas trop, mais à l’instant où elle ouvre les yeux, ton mal de tête s’intensifie soudain. On dirait bien que tu es partie pour un rodéo dés le réveil. Non le mot est mal choisi pas un rodéo dans le sens crapuleux, enfin. Bref. Ton cerveau est un vrac, et à bien du mal a réfléchir correctement alors que Rhea affiche un air digne d’un film d’horreur. ”Je suis si désagréable que ça a regarder?” Pourquoi tu racontes ça toi? Bordel tu en rajoute en plus, ça va encore mal finir toute cette histoire. Tu l’observes dans son état de panique total, alors qu’elle soustrait de ta vue la vision qu’elle t’offrait jusque là. TU es clairement déçu, mais tu ne risques pas de l’admettre. Elle commence alors a paniquer encore plus, et a parler, parler, parler. Tu reposes ta tête contre l’oreiller, te massant les tempes pour tenter de calmer le mal de tête grandissant qui t’assaille. Tu grognes alors qu’elle continue ”Doucement Rhea, une question à la fois s’il te plait.” Sauf que visiblement c’était trop demander alors qu’elle continue dans son état de panique alors qu’elle s’inspecte comme si elle avait été victime d’un viol. Sauf que là si on suit cette logique c’est toi qui aurais été l’agresseur, et ça ne te plait pas du tout. Tu tentes de reconstituer le fil de la soirée, des flashs te reviennent un peu, mais un ordre complètement chaotique. Forcément Rhea continue, en commençant a sérieusement s’énerver et en t’accusant de la situation.

Pardon? Clairement ce n’est pas ton genre et elle a sa part de responsabilité dans cette histoire. Surtout que ton crâne en bouillit te laisse que peu de patience et de réflexion. Ton corps réagit un peu tout seul, tu te relèves, roulant à moitié sur Rhea pour te retrouver au-dessus d’elle sur tes coudes. Tu mets ta main sur ses lèvres, lui faisant signe de se taire quelques secondes? ”Deux secondes Rhea, laisse moi réfléchir juste deux secondes tu veux?” Tu ne te rends même pas compte qu’une de tes mains c’est placé machinalement sur la cuisse de la jeune femme à travers le drap. Vieux réflexe avec ta fiancée sûrement, tu es clairement en autopilote de toute manière. Ta main quitte ses lèves alors que tu te redresses un peu lui laissant de l’espace bien que tu puisses sentir chacun de ses mouvements a travers le draps. ”Je ne me rapelle pas de tout. Tu n’arrivais pas a faire ton digicode, alors je t’ai emmener ici, tu n’allais pas dormir dehors. Je crois que j’ai voulu… Dormir sur le canapé, mais tu ne voulais par dormir toute seule ici….” Tu marques un temps d’arrêt, te massant une nouvelle fois les tempes de ta main libre. Tu ne te rends pas compte de ta main qui colle un peu plus la jeune femme contre toi, la caressant doucement à travers le drap. ” Après tu avais chaud je crois, tu as commencé a retiré tes vêtements. Je crois que je t’ai aidé parce que tu n’y arrivais pas, je ne suis pas sûr… Honnêtement c’est encore flou…” Tu as l’impression de faire un effort surhumain pour remettre en ordre le peu de souvenir que tu as pour le moment. Tu soupir alors que tu fermes les yeux. Puis tu te rends soudain compte de la proximité entre vous deux et le rouge te monte au joues. ”Oh pardon je…” Tu restes pourtant bloquer alors que tu admires encore la jeune fois sous tes yeux, avant de te reculer alors que tu te redresses sur le lit. ”Si je n’ai pas de vêtement c’est que je dors souvent nue. J’admets que là, ça n’était pas un choix très malin” Tu t’étires bruyamment, bon sang tu craques de tous les côtés, tu te demandes ce que vous avez pu faire pour que tu es mal partout de la sorte. ”Avant que tu ne continues l’interrogatoire, je crois qu’on a besoin de manger quelque chose. Reste là, je m’en occupe. Je peux au moins faire ça…” Tu écartes les draps pour sortir du lit et prendre la direction de ta cuisine pour préparer quelque chose. Sauf que tu oublies un léger détail alors que tu marches: tu es nue comme un ver. Une habitude certes, mais tu n’es pas seul ici aujourd’hui, enfin, ce n’est pas comme si elle n’avait pas déjà au moins tout aperçu.

Woo Rhea
☆ ROOKIE SHAKER
Woo Rhea
Pseudo : Harmoney ♡ elle
Célébrité : Im Nayeon (Twice)
Crédits : avatar @moonaetics
Messages : 50
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t28179-woo-rhea-gonna-send-my-selfihttp://www.shaketheworld.net/t28201-woo-rhea-activite-rp?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059117
Re: Rumors are (not) true | Hier à 11:52
Citer EditerSupprimer

Rumors are (not) true
feat. ♡ @Sung Jin Woo

Il y a des choses, des situations un peu cliché, que tu as toujours vu dans les films, les séries, les livres, mais que tu ne pensais pas un jour vivre. En tête de liste, bien sûr, le fait de te réveiller nue dans le lit d'un mec sexy, sans souvenirs de la veille. Well, voilà une chose que tu vas pouvoir barrer... ce n'était pas réellement dans tes plans, mais puisque tu en es là, autant profiter, hein.

Grimaçant à cause de l'orchestre de violons mal accordés sous tes tempes, l'horreur de la situation s'imprimant enfin dans ton cerveau, immédiatement traduit par ton expression quand tu constates que le corps aussi sexy que dénudé qui s'offre à ta vue appartient à Jinwoo. Il semble passablement vexé, d'ailleurs, ce qui te rend encore plus confuse et donc irritable. « N-non... enfin... je... » Voilà que tu balbuties, prise par surprise par sa remarque. « Mais c'est pas la question, bordel ! tu finis par te reprendre un instant plus tard, avec colère. » Non, la question, c'est de comprendre ce que vous foutez là tous les deux, aussi peu vêtus. On s'en fiche de savoir s'il est désagréable ou non à regarder ! (La réponse étant bien évidemment "non" mais il n'a pas besoin de le savoir. Quoique, tu l'as déjà un peu dit. Aah. Bref.) Et quand il se rallonge, se massant les tempes sous ton flot ininterrompu de questions, tu ne peux t'empêcher de trouver l'image terriblement belle et esthétique. Si tu n'avais pas autant de mal à garder ton focus, tu aurais clairement admiré un peu.

Sauf que tu n'en as pas l'occasion, puisqu'il finit par rouler dans les draps, venant te surplomber comme si c'était la chose la plus normale du monde, ses doigts sur tes lèvres. S'il cherchait un moyen de te faire taire, il a visiblement trouvé le plus efficace. Tu en perds les mots, les yeux écarquillés de surprise, tu en oublies même de t'offusquer de sa proximité, de son manque de tenue (dans tous les sens du terme). Dans de toutes autres circonstances, nul doute que ton genou serait brutalement venu à la rencontre de son entrejambe. Alors tu restes là, un peu en étoile de mer, complètement figée. Tu es bien trop consciente de la proximité de son corps, de la finesse du drap entre vous, seul rempart entre vos peaux dénudées, de sa chaleur corporelle. Une respiration trop profonde et tu es quasiment certaine que tes seins frôleront son torse. Inconsciemment, tu retiens ton souffle, le relâchant quand il s'éloigne, ayant atteint son objectif - te faire taire et interrompre le flot de tes questions paniquées.

Jinwoo semble avoir clairement plus de souvenirs que toi, puisque ta mémoire s'arrête au moment où tu as posé les doigts sur le pad numérique pour composer ton digicode. Digicode que tu n'as visiblement pas réussi à composer. C'est un peu humiliant de te dire que l'alcool ait pu te faire perdre contenance comme ça... mais ce n'est pas ça qui cause les soudaines rougeurs sur tes joues. Tu ne voulais pas dormir seule ? C'est nouveau ça, tiens... c'est également à cet instant que tu prends conscience de sa main sur ta cuisse, de ses doigts qui... te caressent ? Oh god. OH GOD. Alors certes c'est agréable, tellement agréable que tu n'avais même pas réagi jusqu'à présent, mais c'est... c'est Jinwoo... et vous ne devriez pas... réflexe à la con, donc, tu viens brusquement plaquer sa main pour qu'il cesse de bouger. Tu avais le choix entre chasser sa main et l'immobiliser, tu aurais dû prendre la première option, parce que maintenant tu es cruellement consciente de la taille de sa paume contre ta cuisse, la chaleur de sa main... et le fait qu'en réalité, ça ne te dérange pas plus que ça, comme contact. « Arrête ça, tu marmonnes en évitant son regard. »
Tu es encore sous les effets de l'alcool, ça doit être ça...

Par contre, est-ce qu'il serait possible que la terre s'ouvre sous toi et t'avale ? Parce que plus il parle, plus il recolle ses souvenirs, et plus tu as envie de disparaître. Tu avais chaud et il t'a aidée à te déshabiller ? Un gémissement de honte t'échappe alors que tu te caches le visage entre tes mains. Tu ne sais pas si c'est ton imagination qui te joue des tours ou des souvenirs qui remontent à la surface, mais tu as maintenant en tête des images des mains de Jinwoo glissant sur ton corps, le tissu de tes habits entre ses doigts.

Il semble enfin se rendre compte d'à quel point il se tient proche de toi, et il semble soudain aussi gêné que toi. Ah bah enfin une réaction normale ! Tu ne te retiens pas de le fusiller du regard, surtout quand tu surprends le sien posé sur toi. En temps normale tu ne dirais pas non en voyant des yeux admiratifs posés sur toi, mais là ? Non. Tant que tu ne seras pas assurée que vous n'avez rien fait, que vous n'avez franchi aucune limite... tu peux vivre avec le fait d'avoir dormi avec Jinwoo. Mais avoir couché avec lui ? Et surtout, n'en avoir aucun souvenir ? Tu n'es pas sûre de ce que tu ressens à cette pensée. « Je me moque de savoir comment tu dors en général, tu siffles. » Merci, cher promoteur, maintenant tu ne pourras te défaire de l'image de son corps dénudé, lascivement caché par un drap tiré stratégiquement. Tu t'en serais bien passée !

Il se redresse, son corps craquant de manière inquiétante, mais tu détournes vivement le regard. Tu ne veux pas voir les couvertures glisser sur sa peau, tu ne veux pas voir les mouvements de ses muscles alors qu'il se relève. Tu fais cependant l'erreur de reporter ton attention sur lui quand il s'éloigne, tout ça pour te rendre compte que cet idiot n'a toujours pas pris la peine de se rhabiller alors qu'il te propose un petit-déjeuner. « Mais tu vas au moins enfiler un caleçon, oui ?! tu cries presque. » Grossière erreur, ta propre voix résonne au milieu de l'orchestre et tu te replies en petit boule, serrant tes mains sur tes tempes comme si cela allait suffire à étouffer les sons et la douleur. Super, maintenant, en plus de ses abdos, c'est la vision de son fessier qui s'est imprimée dans ta rétine. Même si tu avais des doutes depuis hier, quand il s'est presque collé à toi, maintenant tu es fixée sur la chose : Jinwoo a un corps divin. Tu vas pouvoir remballer ton calendrier des pompiers, ils ne font pas le poids.

Une fois qu'il a disparu, tu essaies d'ignorer ton mal de tête lancinant, cherchant à réveiller tes souvenirs d'hier. Mais tout est flou, et clairement tu ne parviens à te rappeler de rien passé cette histoire de digicode. Les seuls flashs que tu as entre ça et ton réveil concernent le corps du biochimiste.

T'enroulant dans le drap, tu fais une tentative pour sortir du lit : mission récupération de tes sous-vêtements et de ton t-shirt, histoire de te couvrir un peu. Tu n'avais cependant pas prévu la vague de nausée qui t'assaille et te force à te rallonger illico presto. Oh god. Tu n'es clairement pas familière des gueules de bois, mais si c'en est une, tu ne comprends absolument pas l'attrait. Boire, ok, mais savoir que "ça" nous attend au tournant le lendemain ? Merci mais non merci, tu passes ton tour.

C'est donc toujours enroulée dans son drap que tu regardes Jinwoo revenir. Tu n'es même pas sûre de réussir à avaler quoi que ce soit, mais tu ne diras pas non à te faire traiter en princesse avec le petit déjeuner au lit. « Et donc, ça ne te fait rien de plus ? tu demandes, aussi aigre que ton estomac en cet instant précis. Qu'on ait peut-être couché ensemble, je veux dire. » Tu as l'air d'être la seule qui se préoccupe de ça, et ça t'ennuie. « Si on l'a fait, ça n'avait pas l'air particulièrement mémorable en tout cas... tu marmonnes dans ta barbe. » Pourquoi tu ressens le besoin d'être méchante comme ça ?

Contenu sponsorisé
 
Re: Rumors are (not) true | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide