sombre
Le Deal du moment :
Cdiscount : -30€ dès 300€ ...
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul

Squatteuse | Sun ho

Lim Ha Rin
☆ ROOKIE SHAKER
Lim Ha Rin
Pseudo : Mawii
Célébrité : Lee Se Young
Messages : 41
Âge : 33
 http://www.shaketheworld.net/t27727-ha-rin-en-art-point-de-fronthttp://www.shaketheworld.net/t27748-lim-ha-rin#1042604http://www.shaketheworld.net/t27750-mawii-lim-ha-rin#1042632
Squatteuse | Sun ho | Sam 30 Mar - 3:37
Citer EditerSupprimer



@Kwon Sun Ho Cela fait un petit moment depuis notre première rencontre. Le temps a su bien jouer son rôle. Nous avons parlé, passer de bons moments, parler de tout et de rien. Tisser un lien qui était rompu malgré la distance. Désormais, c’est chose du passé. Cette amitié m’avait horriblement manqué. En fait, ce n’est pas la même amitié que lorsque nous étions gamins, mais tout autre qui me ravit de plus belle. Déjà, sa personnalité n’est pas la même qu’autrefois. Bien plus intéressante et il est comme un bon vin : il embellit avec le temps. Je pourrais parler de long et en large de sa beauté à couper le souffle. Cet Apollon qui fait tourner de nombreuses têtes avec ce sourire contagieux. Cet humour, cette gentillesse et j’en passe. Je m’amuse beaucoup avec Sun ho et j’espère que c’est réciproque. C’est le cas, car il ne voudrait plus jamais me revoir. Et si c’est le cas, je ne pourrai pas me trouver x nombres de raisons afin d’aller à sa rencontre à la bibliothèque. Demander de sortir, mais aussi de papoter un peu. Certes, il me dit comme à chaque fois d’arrêter de m’exclamer, mais c’est plus fort que moi. Après tout, je suis un peu la folle du village. Ça ne me dérange pas d’avoir ce titre.

Cela dit, je me retrouve chez lui. Pas pour un rencard, malheureusement, mais parce qu’on se voit comme ça. Je profite de ses bons repas sachant que je suis incapable de me nourrir correctement. Impossible pour moi de cuisiner. Je brûle tout et je suis trop absorbée par mon art pour prendre une pause et cuisiner. Alors, je profite de mon cordon-bleu tout en utilisant sa table de sa salle à manger. J’ai un dossier avec toutes les copies des dessins de mes étudiants. Ils avaient une photographie et ils devaient le redessiner. Je vais juger pour déterminer si les compétences ont bien été acquises ou pas. Est-ce que je suis sévère ? Évidemment. Je suis peut-être une folle, mais je suis perfectionniste. Je dis sans arrêt que l’art est propre à chacun, je n’ai plus ou moins le droit de juger, etc. Bref, je suis un professeur et je dois, hélas, donner des notes aux élèves. D’où le pourquoi, je suis sévère sous le côté technique. Alors, j’ouvre le dossier. Sortant la photographie en question, prenant un crayon bien foncé et je m’apprête à écrire une note sur 100, mais je freine. Je sors mon téléphone pour mettre une musique en particulier. D’un chanteur disparu.

« Bon sang, sa voix me donne des frissons ! » Je frotte mes bras, j’ai les poils tout redressés. Enfin, je dois me concentrer sur les croquis. Je fredonne tout en jugeant le travail de mes élèves. « Je lui ferai bien des choses à ce chanteur. » Je miaule un peu avant de rigoler et de me tourner vers Sun ho. « Est-ce que tu le connais ? » Demandais-je en lui souriant. Il est si beau en train de cuisiner. Je ne me lasserai pas de cette vue. Je voudrais bien être cette femme qui mangerait tous les repas de ce bibliothécaire. Ce n’est pas compliqué ! Mes sentiments pour lui sont de retour. Mon premier amour est juste là, à ma portée. C’est si beau le cliché. « Tu me le dis si jamais tu as besoin de moi pour faire la table. » Ou lui servir un verre, car je refuse de gâcher sa nourriture avec mon incompétence. D’ailleurs, sur cette idée, je retourne sur mes copies. Balançant ma tête légèrement sous le rythme de la musique.


vmicorum.

Une petite réponse rapide