152 181 points ♛
17 membres
56 925 points
16 membres
121 718 points
20 membres
45 415 points
14 membres

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

Page 1 sur 1

avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9690-chae-nah-tu-es-la-plus-gentille-personne-que-je-connaisse#361583 http://www.shaketheworld.net/t9659-chae-nah-it-s-the-soul-that-n http://www.shaketheworld.net/t9662p10-gwak-chae-nah http://www.shaketheworld.net/t14412-gwak-chae-nah
18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Mer 22 Mar - 1:07

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE YU YONG SUN
Chae Nah avait clairement été dupée. Partagée entre un milliard de sentiments différents elle se sentait piégée : entre le fait qu’elle est extrêmement vexée de s’être pris un vent et sa fierté qui lui gueule de pas lui montrer car il pourrait en être beaucoup trop fier puis également entre sa flemme incroyable de courir et son devoir de paraitre pour influençable et stupide, elle ne savait plus réellement sur quel pied danser.  Finalement et de toute façon résignée de faire un choix, elle écoutait la facilité : fermer sa bouche et faire l’idiote comme elle en a l’habitude.

Alors elle a pris le bâton allumé qu’il lui tendait – non elle ne parle pas de son pénis bien que Dieu sait qu’elle n’aurait pu dire non -  et l’a suivie pour courir avec ce dernier en main. Bien qu’au début elle peinait à trouver cela amusant, luttant à garder sa robe à une hauteur correcte sur ses cuisses, les minutes défilants ont réussi à transformer ce moment agréable, ressourçant, sûrement ridicule à voir d’ailleurs Hera doit avoir le front rouge à force de se le taper si elle les voit mais peu importe. Essoufflée et finalement agacée de devoir constamment rabaisser son vêtement afin de ne pas dévoiler une autre Lune que celle dans le ciel, la jeune femme finit par s’asseoir sur le sable, déclarant à Yong de poursuivre sans elle comme si ils étaient en pleine guerre ou en mission. Un sourire arborant ses lèvres sans réellement le regarder alors qu’il la rejoint, elle admire ces vagues lointaines qui semblaient vouloir l’atteindre. A ce moment-là elle se sent bien, détendue, presque totalement heureuse. Elle redessine le schéma de sa vie à l’horizon et se rend compte qu’elle a bien avancée. Elle n’est peut-être pas encore au bout du tunnel car toujours dépendante de son traitement, mais la fin n’a jamais été aussi imminente.

Le bras de Yong dans son dos la sortit de ses pensées. Un geste tendre et agréable qu’elle ne rejetait plus comme toutes ces tentatives de contact physique qu’elle avait rejeté depuis qu’il tente de l’entourée de ses draps. Elle tournait les yeux vers lui et comme lui, un nouveau sourire vint tapisser ses lèvres qui très vite, venaient accepter les siennes. Elle se laissait transportée par ce baiser de plus en plus passionnel, sentant son corps frémir davantage et le désir lui creuser le ventre. Lorsqu’il stoppait ce baiser, elle espérait qu’il passe aux choses sérieuses et ne lui offre pas un nouvel ouragan comme précédemment.  Alors à sa première phrase, elle se mit à craindre le pire. Pourtant, il la soulevait dans ses bras, lui arrachant un petit hoquet surpris. Elle passait ses bras autour de son cou, espérant qu’il ne la fasse pas tomber comme il avait déjà pu le faire. La suite de ses mots lui arrachaient le doute qu’il puisse fuir une nouvelle fois et la firent sourire d’un air intéressé. Yu Yong Sun ne serait finalement pas un crocodile : grande gueule petites pattes ? Le baiser tendre qu’il déposait sur ses lèvres lui arracha un léger saut dans le coeur, phénomène qu’elle mit immédiatement sur le coup du hasard et taisait bien qu’elle se sentait quelque peu chamboulée. « J’ai cru que tu allais te défiler … » Elle passait une main dans ses cheveux alors qu’un sourire coquin s’élargissait davantage sur ses lèvres. « Je n’ai définitivement pas envie de me reposer. »

Elle se laisse guidée jusqu’à la tente qu’il avait monté, cherchant du regard des Gumiho car cela serait vraiment trop con de se faire interrompre en plein action. Elle ne trouvait personne aux environs. Peut-être étaient-ils tous réunis à faire un jeu ? Peut-être que Hera les avaient tous enterrés vivant ? A vrai dire, ce qu’ils faisaient elle en avait absolument rien à faire du moment qu’ils restent tous très loin d’eux.

Face à la tente, la Gumiho quittait les bras du jeune homme pour pouvoir entrer par elle-même. Si elle avait peur ? Pas vraiment. Si elle se sentait plus désireuse que jamais ? Totalement, au point d’en avoir un peu mal au ventre. Elle ne pouvait plus reculer et n’en avait clairement pas envie. Elle s’approchait de Yong, les yeux débordant d’envie. « J’espère que tu ne t’es pas trop fatigué en courant et que tu es vraiment en forme. » Et sur ces mots, elle prit l’initiative de l’embrasser pour la première fois.





« But I crave us hugging, Yeah stay stubborn 'cause I can't admit that you got all the strings and know just how tug 'em. »
I think i'm
in Love again

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15561-jeong-yong-sun-on-my-way http://www.shaketheworld.net/t15323-jeong-yong-sun-i-m-still-her http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sun http://www.shaketheworld.net/t14097-yu-yong-sun
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Mer 22 Mar - 15:40

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE GWAKARDACHIANTE
Étais-je fou ? Fou d’elle ? C’était en tout cas ce que mon regard de braise pouvait laisser à penser. Quant à mon coeur ? Pour l’heure, il battait essentiellement dans mon pantalon. Tel un prince portant sa princesse, ou plutôt un forçat soulevant son sac de patates percées – parce que oui, au poids, il y avait plus grand chose dans le filet et certainement pas des melons ou ne serait-ce que des pommes – je la portai en remontant la plage. Heureusement qu’elle n’était pas lourde parce que parfois, il y avait des jolies scènes qui rendaient bien à l’écran quand on est assis sur son canapé face au poste de télévision, mais dans la vraie vie… Notre imaginaire nous rendait sans doute très beaux, mais je ne donnais pas cher de notre dégaine aux yeux des autres. Par chance, ceux-ci ne semblaient pas nous porter plus d’attention que cela. Chacun vaquait à ses affaires, que ce soit par divertissement ou instinct de survie. Nous atteignîmes la tente qui n’attendait que nous et en laissant Chaenah reposer les pieds sur la terre ferme, ou le sable tendre par soucis du détail, j’hésitai à feindre que cet effort m’eut tiré sur le dos. Cependant, il ne me sembla pas judicieux de la taquiner au sujet d’une imaginaire surcharge pondérale au niveau des fesses et des seins. Nous avions déjà bien assez joué. Fini de s’asticoter, j’aspirai désormais à ce qu’elle m’astique enfin ! Ainsi, je gardai bien ma langue dans ma bouche afin d’éviter tout effort inutile à celle-ci en attendant que se mette vraiment à l’ouvrage.

Dans l’entrée, je la laissai vers un pas vers moi. Je ne ressentais plus la fraicheur de cette nuit de janvier, mon corps brûlait tout autant que le sien. Je pouvais sentir la chaleur s’échapper de sa peau sans la toucher. Je ne savais si dans ses yeux, je voyais le reflet de ma propre flamme ou la sienne. Elle se rapprocha. Du bout de mes doigts, j’effleurai, déposai à peine mes mains sur sa taille, glissant dans une imperceptible caresse jusqu’à ses hanches dont j’aurai voulu la peau à nue et nous dissimuler sous une épaisse couche de vêtements. Mes doigts se crispaient légèrement. Ses lèvres se posèrent sur les miennes. Les battements de mon coeur fusèrent tel le rythme d’un lapin qui détale. Peut-être mon instinct me dictait-il de fuir ? Peut-être que j’aurai dû ouvrir les yeux, au lieu d’apaiser mes paupières pour savourer la texture de ses lèvres. Cette tempête ardente qu’elle éveillait en moi n’était pas comparable à celle des autres femmes. La perspective de toute partie de jambes en l’air me grisait assurément, cependant, face à elle, je me sentais presque tiraillé. Peut-être était-ce seulement parce que j’avais trop attendu ? Que je voulais assouvir sans perdre une seconde de plus ce p*tain de désir de posséder son corps ? Mes muscles se contractaient quelque peu d’impatience, trépignant ardemment, et en même temps, j’avais l’impression… d’hésiter ? Où était le danger ? Elle était une femme parmi toutes les autres, non ? Elle était cette fille qui m’avait fait languir et qui aujourd’hui en demandait tout autant que moi. Bordel, qu’est-ce que j’attendais ?! C’était Chaenah et ce moment auquel j’aurai presque fini par arrêter de croire était enfin arrivé !

À l’instant où ses lèvres se détachaient les miennes, je m’empressai de venir glisser mes mains dans son cou, encadrant son visage afin de la ramener à moi pour l’embrasser derechef, ne masquant plus rien de mon terrible appétit à son égard. Je baiser ses lèvres avec une certaine fougue en l’incitant à reculer dans la  grande tente, jusqu’à ce que son dos ne soit au contact du pilier central. Gardant une main à son visage, j’immisçai de plus en plus ma langue à la recherche de la sienne. P*tain que j’avais envie de la bouffer ! De l’autre main, je glissai le long de silhouette, à la recherche de ses fesses – bien plus difficiles à trouver que sa langue. Je mis fin à mes baisers pour porter mes doigts à la fermeture éclair de son manteau. J’hésitai. Une étincelle pointa dans mon regard que je redressai furtivement à hauteur de son visage. Une pensée espiègle traversa mon esprit quand à mon intérêt ou non de la déshabiller afin de garder l’illusion de quelques formes, cependant, autant, j’avais pu plaisanter jusqu’à maintenant, autant, hors de question que je laisse filer cette occasion ! Même si quelqu’un pénétrait dans la tente – avant que moi-même je n’eus pénétrer un autre temple –, je ne changerai rien au programme. Sauf que je ne pouvais pas rester trop silencieux non plus. Elle m’avait fait ramer pendant plusieurs mois, sans me risquer à foutre en l’air cette occasion, je me devais de la taquiner un peu.  Sa fermeture éclaire à demie descendue, j’arrêtai mon geste et souri :
« Et si tu déshabillais plutôt pour moi ? Il serait dommage que je me fatigue encore plus après t’avoir déjà porté deux fois sur le dos ce soir, couru dans le sable… »
Je feins de bailler.
« Je crois que j’aurai bien besoin d’un petit tonifiant pour avoir un regain d’énergie. »
Qu’as-tu donc à me proposer, Miss Gwak ?



   
It’s boring without you
What will become of you, who loves me ? What will become of me, who loves you? Baby I don’t know what you say Need me need you endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9690-chae-nah-tu-es-la-plus-gentille-personne-que-je-connaisse#361583 http://www.shaketheworld.net/t9659-chae-nah-it-s-the-soul-that-n http://www.shaketheworld.net/t9662p10-gwak-chae-nah http://www.shaketheworld.net/t14412-gwak-chae-nah
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Ven 24 Mar - 0:09

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE YU YONG SUN
Chae nah n’avait nullement le souvenir d’avoir autant désiré quelqu’un qu’à ce moment présent. Pas même son ex qu’elle avait longtemps idolâtré, pas même Seo Heon avec qui elle eut un échange physique. C’était comme si Yong n’était pas comme les autres, complètement à part. Il était beaucoup plus désirable, beaucoup plus attrayant, beaucoup plus drôle, beaucoup plus … Elle taisait ses pensées qui s’égaraient préférant largement venir embrasser ses lèvres plutôt que de réfléchir : cela n’amène jamais rien de bon de toute façon, elle était bien placée pour le savoir. Alors sans même y songer davantage ce soir elle était décidée à s’abandonner dans ses bras, sans jamais rien imaginer du lendemain. Sûrement qu’ils s’éloigneront comme Yong a l’habitude de le faire, comme elle avait pu l’entendre dire mais pas tant, elle l’espérait. Au fur et à mesure, elle avait l’impression d’avoir réussi à construire une ou peut-être un semblant, un début d’amitié. Elle avait passé de bons moments avec lui comme le tournage du documentaire ou encore ce moment où il l’a aidé à trouver des idées de costumes, les considère-t-il comme insignifiant ? Sans s’en rendre compte elle serrait le tissu de son manteau dans sa main. Comme si elle ne voulait pas qu’il parte, comme si elle ne voulait pas qu’il s’éloigne, comme  si elle ne voulait pas que cela arrive.

A peine eu-t-elle détachée ses lèvres des siennes un instant qu’il venait les rattraper. Il ne se faisait pas prier, bien au contraire, elle laissait sa langue rencontrer la sienne aisément.  La chaleur montre chaque seconde un peu plus dans son corps. Elle prie de tout son corps, de tout son être pour que personne ne vienne les déranger. Contre sa bouche elle laissait le désir qu’elle avait doucement cultiver derrière ses refus la faire vibrer. Sa peau était brûlante sous ses vêtements qui devenaient soudainement gênant. Comme si Yong avait entendu sa pensée – d’ailleurs à ce moment-là elle tentait une communication au cas où mais il ne semblait pas y prêter attention – il cessait leur baiser passionnel pour commencer à ôter son manteau. Enfin, c’est ce qu’elle imaginait jusqu’à ce qu’il s’arrête en plein milieu de sa fermeture. Elle levait ses yeux curieux vers lui, haussant un sourcil intrigué. « Me déshabiller pour toi ? » Se déshabiller pour lui genre comme pour un striptease ? C’était une blague ? Une nouvelle idée pour se moquer d’elle ? D’elle et de ses formes inexistantes ? « Est-ce que tu crois que voir un Mikado sans forme s’agiter devant toi en se déshabillant serait excitant ? » Elle fronce un peu les sourcils avant de se mettre à rire se moquant un peu d’elle-même. Elle décollait son dos du pilier central pour le contourner et une fois dans son dos, elle l’incitait à prendre sa place. Son large sourire toujours inscrit sur ses lèvres rouges, elle prit tout de même l’initiative d’ôter son manteau pour le jeter un peu plus loin. Cependant, elle cessait ici son effeuillage. Doucement, elle revient se coller à lui, levant sa main pour faire glisser la fermeture de son manteau jusqu’en bas pour sa part. Ses lèvres vinrent retrouver un court instant celle de son camarade avant de ne s’arrêter à proximité de ces dernières pour lui murmurer. « Je connais un autre tonifiant. » Joignant ses actes à ses paroles, ses mains vinrent rejoindre la ceinture de son pantalon sur laquelle elle s'arrêtait un instant, le temps de le lui ôter puis à ce même titre sautaient ses boutons. Non sans une lueur des plus coquines dans le regard, sa main vint commencer par frôler doucement, de manière taquiner, quelques instants son entrejambe à travers son caleçon puis au fur et à mesure, de manière un peu plus intense.





« But I crave us hugging, Yeah stay stubborn 'cause I can't admit that you got all the strings and know just how tug 'em. »
I think i'm
in Love again

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15561-jeong-yong-sun-on-my-way http://www.shaketheworld.net/t15323-jeong-yong-sun-i-m-still-her http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sun http://www.shaketheworld.net/t14097-yu-yong-sun
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Mer 29 Mar - 18:39

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE GWAKARDACHIANTE
Y avait un truc, un petit quelque chose vraiment d’inhabituel. J’en étais à la fois conscient et en même temps, j’agissais avant de me rendre compte. Je ne pouvais pas m’empêcher de la taquiner un peu. De continuer notre jeu consistant à aller faire l’autre, l’inciter à venir aussi, pour finalement coller des subtiles stop sans arrêt. Ce n’était pas un mur qu’on dressait devant l’autre, mais un chemin parsemé de bandes blanches. Néanmoins, il en était un de coup d’arrêt contre lequel j’espérais bien ne pas buter ce soir. Si au dernier moment, elle se refuserait encore moi, peut-être serait la conclusion finale de notre de jeu du chat et de la souris. Ou peut-être pas… Qui le saurait ? J’étais moi-même loin de me douter à quel point cette nuit ne serait que le prélude d’une longue partie de cache-cache où les rôles n’auraient de cesse de s’échanger.

D’ailleurs, ce soir déjà donnait le ton. Je lui demandais un sensuel strip-tease – même si dans ma tête, j’en riais presque à l’avance –, elle eut une réaction qui… Finalement me fit rire encore bien davantage. Il n’y avait qu’elle pour avoir une telle répartie aussi inattendue ! Peut-être était-ce là, la différence. À nous deux chacune de nos interactions tournait à un sketch. Même quand nous brûlions autant de désir l’un que l’autre de nous sauter dessus – enfin, moi je voulais la sauter, après elle, si elle préfère dessus ou dessous je m’adapterai. J’étais vraiment un trop bon gentleman, tant de dévotion de mon sperme être me perdrait sans doute un jour. Quoique, non, n’étais-je pas un Yu ? Cependant, au-delà du bon éclat de rire, mon joli coton tige me refusa le show. Il était vrai que dans un plan à trois si une telle demande était formulée à sa comparse, Chaenah pourrait sans doute endosser le rôle de la barre de pole dance. Loin d’être assez fou pour me risquer au moindre commentaire sur l’absence de ses formes – une vraie torture alors qu’elle était celle qui venait de me tendre la perche – je me contentai de sourire en gardant mes pensées pour moi. Ce n’était pourtant ni méchant, ni mesquin. Au contraire, j’éprouvais presque une certaine tendresse à la perspective de la charrier… Ok ! Stop. Mon visage se rembrunit légèrement. Elle avait raison, ne jouons pas à ça. Je n’avais nulle affection à éprouver pour une fille. Tout ce que j’aimais, c’était le plaisir charnel qu’elle s’apprêtait à m’offrir. Et en parlant de plaisir, je sentis, après un court baiser, sa main glissée en deçà de la fermeture éclair de mon manteau et même s’immisçant malicieusement dans mon pantalon.

Mon rythme cardiaque s’accéléra légèrement. Une sensation paradoxalement agréable et insuffisante s’installa dans mon bas ventre. Je pris une inspiration instinctivement, contractant quelque peu les muscles de mon abdomen. La vérité ? La chaleur montante de mon membre contrastant fortement avec les doigts encore particulièrement froids qui avaient entrepris de le masser. Un mélange de sensation qui ne les rendaient que d’autant plus efficaces. Je me durcissais peu à peu – la main glacée aidant aussi à l’accélération du processus – au fur et à mesure que son massage se prononçait. Je m’approchai de son visage, mon souffle caressant ses lèvres. Cependant au lieu de l’embrasser, je me penchai finalement à son oreille, posant mes doigts sur le poignet de cette main bien intrépide afin de la stopper brièvement :
« Dis moi avant toute chose, le mikado, toi, tu le suces le chocolat ou tu croques ? »
Mieux vaut prévenir que guérir ! Surtout qu’entre nous, on pouvait s’attendre à tout de la part de l’un comme de l’autre, même dans une situation pareille. Si j’étais une fille, j’aurais certainement testé au moins un jour un coup foireux pareil. Chaenah me ressemblait mais si elle voulait tenter de nouvelles expériences, j’en avais d’autres plus jouissive à lui proposer.




   
It’s boring without you
What will become of you, who loves me ? What will become of me, who loves you? Baby I don’t know what you say Need me need you endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9690-chae-nah-tu-es-la-plus-gentille-personne-que-je-connaisse#361583 http://www.shaketheworld.net/t9659-chae-nah-it-s-the-soul-that-n http://www.shaketheworld.net/t9662p10-gwak-chae-nah http://www.shaketheworld.net/t14412-gwak-chae-nah
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Mer 5 Avr - 22:55

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE YU YONG SUN ♥️
La Gumiho avait beau être en capacité de reconnaître qu’il faisait affreusement chaud sous la toile – ou plutôt qu’il lui donnait affreusement chaud – et était sûrement au paroxysme de son envie, elle n’était pas prête à faire un striptease pour autant. Elle n’a rien à dévoiler à part une poitrine qui semble avoir pris forme depuis quelques mois seulement et des fesses pas plus impressionnante. Des défauts qu’elle espère pouvoir modifier à l’avenir, afin de devenir une vraie Jenner, FAITES VOS DONS.

Alors plutôt que de se ridiculiser à s’effeuiller pour offrir le même rendu que si un coton-tige emballé individuellement décidait de se foutre à poil, elle entreprit de lui offrir un tonifiant tout aussi efficace. Doucement mais sûrement, ses doigts glissaient dans son pantalon, effleurant au départ LA queue du Y de Yu, avant de la caresser de manière de plus en plus prononcée. Un geste qui semblerai un peu impatient mais surtout une façon de lui dire que ce soir, elle ne se défilera pas.

Un fin sourire se glissait sur ses lèvres tandis qu’il frôlait presque ses lèvres au dernier moment ? Ne serait-elle pas entrain d’apprécier ce genre de jeu ? Quelque chose d’extrêmement ironique lorsque l’on sait que officiellement, cet échange passionnel en signe définitivement la fin. Officieusement, l’avenir seul démontrera que les choses seront plus compliquées. Pour l’instant, elle reste focalisée sur lui, le désir qu’il fait grimper davantage en elle à chaque seconde et … sa main qui arrête la sienne ? Elle hausse un sourcil un peu étonnée, surprise. Elle trouvait agréable de jouer un peu avec lui mais elle doutait de pouvoir supporter un vent comme celui qu’elle s’est prise précédemment … Alors elle fut rassurée, amusée mais toujours aussi surprise de sa question. Le croquer ? Les mikados, les gâteaux, elle les croquait parfois, mais ceux comme celui qu’elle tenait actuellement en main, non pas vraiment. Quoi que, cela pourrait arriver malheureusement et indépendamment de sa volonté si il venait à la contrariée alors qu’elle l’a dans la bouche. Mais est-ce une vraie question ? En doutant un peu tant elle lui semblait improbable, elle se disait tout de même qu’il s ‘agit de Yong. Ce questionnement pourrait certainement être sincère. Pourtant, elle ne put s’empêcher de s’en amuser tout de même. « Pourquoi, tu as peur ? » Elle haussait à nouveau un sourcil. « Tu ne me fais pas confiance ? » Demandait-elle avec une mine faussement vexée, faisant glisser une main du haut de son torse jusqu’à son cou. « Tu me connais pourtant, c’est vraiment pas le genre d’idée qui  pourraient me venir ... » Affirmait-elle en s’amusant à griffer doucement la peau du haut de sa cuisse nue de sa main dans son pantalon, au même moment qu’elle prononçait ces mots. Un large sourire taquin venait s’étaler sur ses lèvres se transformant rapidement en un rire léger.   Finalement, sa bouche rejoignait la sienne dans un nouveau baiser langoureux. La chaleur, l’excitation ou peut-être quelque chose d’autre qu’elle souhaiterait taire faisait battre son cœur à une vitesse folle. Sa  première main quittait son pantalon, l’autre son cou pour faire glisser son manteau de ses épaules. Le vêtement soudainement devenu tellement superflu maintenant au sol,  elle laissait glisser ses doigts sous le dernier tissu, pianotant délicatement sur sa peau chaude quelques instants avant de lui ôter. Curieuse, elle ne put s’empêcher de jeter un léger coup d’œil à son torse nu.  Il se moquait bien d’elle, mais elle était en mesure de remarquer qu’il n’était pas le roi de la musculation. ( :finger: )






« But I crave us hugging, Yeah stay stubborn 'cause I can't admit that you got all the strings and know just how tug 'em. »
I think i'm
in Love again

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15561-jeong-yong-sun-on-my-way http://www.shaketheworld.net/t15323-jeong-yong-sun-i-m-still-her http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sun http://www.shaketheworld.net/t14097-yu-yong-sun
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Sam 8 Avr - 16:45

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE GWAKARDACHIANTE
Ma question était parfaitement légitime ! Et sa réponse ne m’en donna que confirmation ! Oh que si, je savais très bien que c’était tout à fait le genre d’idées qui pouvaient lui traverser l’esprit ! Non pas qu’elle était conne, loin de là en vérité, j’en avais la certitude ! Mais par moment, Chaenah tenait un peu trop bien son rôle décervelée ! Et comme je ne m’étais pas caché avoir penser la démasquer, je me doutais bien qu’elle serait d’autant plus prête à en jouer avec moi. Tous les deux, nous jouions ensemble depuis un bon moment, mais nous n’avions jamais établi de règles claires quant aux limites de notre petit jeu de dupe. Autant, j’adhérais particulièrement à l’espièglerie, autant je tenais à ce précieux membre qui avait la bonté d’offrir tant de plaisir et de jouissance à la gente féminine.

Mon torse dénudé par ses doigts friands, je vais poser mes mains sur ses hanches, une légère entrave, juste pour la rapprocher un tout petit peu plus de mon corps et ainsi capter davantage ses yeux dans mon regard plutôt que sur mon torse qui prouvait bien que non, moi, je ne squattais pas la salle de sport interdite de Jasun ! De toute façon, je ne le connaissais que trop bien. Si c’était interdit d’accès, c’était parce qu’il devait avoir des trucs à cacher et j’avais jamais eu très envie de découvrir quels fantasmes honteux il entretenait pour le faire bander. En revanche, pour ma part, j’étais face à un bien joli fantasme quand bien même inéluctablement, je me savais condamné à renoncer à tout espoir – que je n’avais jamais eu de sa part – de branlette espagnole. Je vins l’embrasser, à nouveau, inlassablement, car ma langue se nouant à la sienne, je ressentais un désir loin d’être assouvi, au contraire décupler. J’avais envie de la serrer dans mes bras, la serrer fort contre moi. Ne jamais la laisser partir pour que cette nuit torride en perspective n’ait jamais de fin. Néanmoins, encore faudrait-il un véritable commencement ! Allez, c’est parti ! Je la couche, je la retourne, j’lui baisse la culotte, je tape dedans deux-trois coups, la fessée, changement de position sans altération de la pénétration, dandinement du bassin sur ma queue, le jet du dragon, et on en parle plus ! Ah… non, c’est pas comme ça qu’on fait… Et ce n’est certainement pas comme ça qu’un YU devrait faire ! Alors, j’irai plus en douceur et en patience. Je n’était pas fana du cul sec, sans aller jusqu’au débit de la fontaine, j’appréciai un minimum d’humidité.

Gardant mes mains sur ses hanches afin qu’elle reste mienne, je m’échappais de cet obstacle dans mon dos, l’incitant à se décaler avec moi. Je tournai à demi la tête pour balayer la tente du regard. Mes yeux repèrent l’amas de couvertures installés au cas où des gumiho auraient eu besoin de se réchauffer. Et après tout, n’était-ce pas notre cas ? N’avions-nous pas fini dans l’eau de cette mer gelé en ce mois de janvier un peu plutôt tous les deux. Seulement, les couvertures n’auraient suffi à nous réchauffer alors disons que nous employons une méthode plus ancestrale et efficace. Notre futur « nid d’amour » juste dans mon dos, je m’arrêtai. À mon tour, mes doigts quittèrent doucement ses hanches, effleurant de peu sa peau tandis qu’ils se serraient sur le tissu de ses vêtements, je le fis remonter jusqu’au niveau de la poitrine. Tentation ultime de faire genre de préférer le laisser en place finalement, j’y résistais avec conviction, passant ainsi sur le dos d’âne comme ceux qui ne servent absolument à rien tellement ils sont plats et que nul ne ressent le besoin de ralentir. Eh bien les seins de Chaenah, c’était pareil, personne ne ressentait la nécessité de s’arrêter dessus à défaut de sensation de leur existence ! Le haut de son corps à présent en partie mis à nu à l’exception de ce soutien-rien, nous nous trouvions dans un face à face, et surtout face à un constat : 50/50 pour le corps sculpté !




   
It’s boring without you
What will become of you, who loves me ? What will become of me, who loves you? Baby I don’t know what you say Need me need you endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9690-chae-nah-tu-es-la-plus-gentille-personne-que-je-connaisse#361583 http://www.shaketheworld.net/t9659-chae-nah-it-s-the-soul-that-n http://www.shaketheworld.net/t9662p10-gwak-chae-nah http://www.shaketheworld.net/t14412-gwak-chae-nah
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Lun 10 Avr - 4:01

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE YU YONG SUN
Sous chacun de ses gestes, à peine la frôlait-il, qu’elle se sentait prise d’un sentiment indescriptible. Des frissons la parcouraient, elle avait chaud, elle avait envie de plus bien sûr mais aussi d’autres choses. Quelque chose au-delà de son arme secrète dans son caleçon, quelque chose de doux, quelque chose qu’elle ne saurait expliquer. Cependant, elle n’avait absolument pas le temps ni l’envie d’y réfléchir. Si ce sentiment est condamné à être éphémère elle devait en profiter. Faisant danser ses lèvres avec la sienne, elle n’exprimait aucune résistance lorsque il l’incitait à reculer, le laissant décoller son dos du pilier central pour la guider jusqu’aux couvertures sans s’y asseoir.

Elle frémit un peu alors que ses doigts agrippaient le tissu pour le lever. Sa robe désormais ôtée et son corps à présent à moitié nu, elle se sentait de plus en plus impatiente mais sa confiance diminuait quelque peu. Non pas parce qu’elle avait peur ou ne se sentait pas à la hauteur pour l’expert en la matière qu’est sûrement Yong Sun, mais plutôt parce que des corps bien foutus, il a sûrement dût en voir tandis qu’elle, elle n’a vraiment rien à montrer. Des seins aussi inexistants que ses fesses, un corps aussi longiligne et sans la moindre forme qu’un poteau. Pourquoi s’est-il tant acharné au final ? Peut-être voulait-il voir à quoi ressemble un bonhomme bâton humain ? Ou alors il a un petit côté gay et plutôt que de taper dans un travesti il a voulu tenter une meuf avec un quasi-torse ? Oh et puis peu importe qu’il ait vu des bonnets D avant elle ! Ses formes ne sont qu’une question de temps. Bientôt, elle aura  récoltée assez d’argent pour pouvoir s’offrir des montagnes, enfin, elle l’espérait. Désormais détendue et avoir à nouveau gagné en confiance en elle, elle décidait d’en plaisanter. Vaux mieux en rire qu’en pleurer et puis, lui aussi est une feuille A4. « J’espère que maintenant que tu as vu la détresse et l’urgence de la situation tu vas faire un don énorme. » Un léger rire passait la barrière de ses lèvres malgré le fait qu’elle comptait sincèrement sur lui. Il peut même aller le raconter tien, cela lui fera davantage de dons ! Elle laissait glisser ses doigts jusqu’à son épaule pour y exercer une légère pression afin de l’inciter à reculer jusqu’aux couvertures derrière lui et s’y installer. A son tour, elle s’y agenouillait. N’était-il pas temps de passer aux choses sérieuses ? Ses mains fines venaient retrouver le haut de son pantalon. Comme lui il y a à peine quelques minutes, elle tirait sur le tissu pour le lui ôter. ôtant ses chaussettes au passage. « J’espère que tu ne t'es pas vraiment imaginé  que tu allais garder tes chaussettes. » Le vêtement désormais envoyé bien loin, elle n’entreprit pas de retirer le dernier tout de suite. Ce n’est pas parce qu’il fallait passer aux choses sérieuses qu’il fallait se précipiter. Alors elle retrouvait ses lèvres quelques instants laissant une de ses mains si innocente glisser dans son caleçon. Le caressant de son long, elle sentait le désir grimper considérablement, brûlant de plus en plus son bas ventre au fur et à mesure du temps. Finalement, son sous-vêtement étant devenu beaucoup trop gênant pour ses projets à venir, elle le fit glisser le long de ses jambes pour l’envoyer plus loin lui aussi. Elle se fraye un chemin entre ses jambes, destinant cette fois ses lèvres à une autre partie de son corps. Elle le longeait de baiser, jouant un peu avec sa langue longuement mais sûrement.






« But I crave us hugging, Yeah stay stubborn 'cause I can't admit that you got all the strings and know just how tug 'em. »
I think i'm
in Love again

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15561-jeong-yong-sun-on-my-way http://www.shaketheworld.net/t15323-jeong-yong-sun-i-m-still-her http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sun http://www.shaketheworld.net/t14097-yu-yong-sun
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Mer 12 Avr - 16:37

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE GWAKARDACHIANTE
J’aurais pu poser un regard sur elle, un soupçon moqueur, accompagné d’un sourire en coin. Son corps presque entièrement dénudé. Son absence de forme, j’aurai pu la railler. D’ailleurs, Chaenah prit les devant avec son appel au don. Je ne pus m’empêcher de rire. Elle ne perdait rien de son humour décalé en toutes circonstances apparemment. Cependant, pour une fille qui prétendait être aussi profondément que désespérément stupide, il paraissait qu’être capable d’auto-dérision se révélait aussi être un signe d’intelligence. Pour ma part, je ne doutais pas qu’elle en soit dotée. Même si elle m’amusa avec sa remarque, je lus en elle un évident mal être. Puisque Chaenah tenait tant à changer son corps s’était parce qu’elle ne l’aimait pas. Est-ce qu’elle s’aimait pas ? Comme je pouvais avoir ce dégoût de moi ? Cette frustration que l’on retourne contre soi, pour ma part du fait d’être un enfant né sans amour, éternellement rejeté par sa mère. À jamais car désormais, ma génitrice avait quitté ce monde sans m’adresser un premier et ultime témoignage d’affection.

Lorsque les mains de Chaenah se posèrent sur mes épaules, je me crispai légèrement. Non pas d’impatience ou de désir, enfin si, mais un désir tout autour : celui de la serrer soudainement dans mes bras et de lui susurrer à l’oreille à quel point elle était belle. À mes yeux, qu’importait la taille de sa poitrine, le volume de ses fesses, je la trouvais pas, irrésistiblement belle, un point s’était tout. Je me ravisai néanmoins juste à temps avant de commettre un geste aussi déraisonné. Que me prenait-il ? J’avais presque l’impression de faire preuve de sentimentalité. Non, j’étais Yu Yong Sun et je n’aspirai qu’à fait l’amour avec une femme. Avec cette femme…

Je me retrouvai alors lové au milieu des couvertures face à une Chaenah qui semblait regretter de m’avoir fait temps attendre, puisqu’elle-même depuis longtemps, elle en voulait tout autant que moi. Elle me délesta de mon pantalon et de mes chaussettes :
« Aish ! Moi qui pensait que les femmes trouvaient ça sexy ! Heureusement que tu es là pour m’apprendre… » ironisai-je d’un ton suave avant que ses lèvres ne reviennent capturer les miennes.
J’aurai volontiers à nouveau prolongé ce contact mais mon anatomie fut investie par une main malicieuse. D’habiles petits doigts en perspective de me donner du plaisir et ils étaient en bonne voie. Mon rythme cardiaque commençant à s’accélérer lentement, le sang affluant plus abondamment dans mes vaisseaux éveillant progressivement la vitalité de mes précieux bijoux masculins.

Mes pulsions cardiaques changèrent encore de rythme. Je fermai brièvement les yeux afin de mieux apprécier la caresse de ses lèvres et de sa langue, pour les rouvrir ensuite, progressive montée en pression. Les hormones s’activèrent dans mon organisme. Je savourai cette chaleur grouillante dans mon bas ventre. J’échappai un souffle. P*tain en vérité, je crois que je l’avais attendu un peu trop longtemps. Je me retenais d’accélérer le mouvement bien que désireux d’autre chose, d’en faire bien plus avec elle. Je me sentais presque impatient de lui donner ce plaisir dont j’ai pu tant la faire miroiter, mais pour m’aider être sage, je me convainc que la laisser oeuvrer pour le moment n’était qu’un juste retour des choses pour cette torture imposée pendant des mois à se refuser à moi… Après tout, elle aussi, elle avait su se vanter de ses performances !




   
It’s boring without you
What will become of you, who loves me ? What will become of me, who loves you? Baby I don’t know what you say Need me need you endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN • the world is mine
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t9690-chae-nah-tu-es-la-plus-gentille-personne-que-je-connaisse#361583 http://www.shaketheworld.net/t9659-chae-nah-it-s-the-soul-that-n http://www.shaketheworld.net/t9662p10-gwak-chae-nah http://www.shaketheworld.net/t14412-gwak-chae-nah
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Ven 28 Avr - 19:22

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE YU YONG SUN ♥️
Peut-être que c’est tout ce temps qu’elle a passée à le faire mijoter qui décuplait ses sentiments, ses sensations. Ne désirant certainement pas être un simple numéro sur sa liste de conquêtes, elle avait longtemps été à contre-courant de ses propres désirs qu’elle a tant reniée. Aujourd’hui elle cédait littéralement, déterminée à oublier toutes les raisons pour lesquelles elle n’avait rien fait auparavant et à se laisser aller comme bon lui semble. Alors elle n’hésitait pas une seule seconde à ôter ses derniers vêtements devenus vraiment beaucoup trop inutiles. Elle sourit un peu à sa remarque, reconnaissant aisément son ton ironique. Elle voulait bien comprendre qu’il était bien loin d’être un débutant en la matière mais il vaut mieux prévenir que guérir. Elle avait entendu parler de la légende Yu Yong Sun mais est-ce que cela signifie qu'il sait y faire? Plutôt que d'y réfléchir davantage elle préférait rattraper ses lèvres un court instant le temps d’un baiser puis sa bouche allait ensuite s’occuper d’une tout autre partie de son corps cette fois plus déterminante. Elle s’y amusa doucement mais sûrement en déposant de longs baisers et quelques coups de langues en son long. Même si elle avait envie de bien plus, brûlait littéralement de désir pour cet homme, elle n’allait pas précipiter les choses. Elle voulait s’en amuser, faire les choses vraiment bien comme si inconsciemment elle voulait lui laisser un souvenir indélébile pour qu’il ne l’oublie jamais. Il était certain qu’après ce cap leur relation sera des plus perturbées autant lui donner un souvenir d’elle des plus agréables. Alors elle s’appliquait tout particulièrement plus que n’importe qui d’autre, le prenant entre ses lèvres rouges pour lui offrir un plaisir certain. Elle n’allait lui donner aucune raison de devoir PENSER A UNE AUTRE MEUF (:finger:). S’appliquant minutieusement à la tâche tout en le taquinant en l’alternant les rythmes alors que son propre désir augmentait sans connaître aucune baisse, elle lui jetait de temps à autres quelques regards langoureux afin de voir ses réactions, ses expressions. Puis finalement au bout de plusieurs minutes elle s’arrêtait, brûlant de bien plus, brûlant de le voir à l’œuvre.



« But I crave us hugging, Yeah stay stubborn 'cause I can't admit that you got all the strings and know just how tug 'em. »
I think i'm
in Love again

Revenir en haut Aller en bas
avatar

GUMIHO • sly as a fox
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t15561-jeong-yong-sun-on-my-way http://www.shaketheworld.net/t15323-jeong-yong-sun-i-m-still-her http://www.shaketheworld.net/t9556p10-yu-yong-sun http://www.shaketheworld.net/t14097-yu-yong-sun
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆  Mar 9 Mai - 10:28

A little less conversation, and a little more touch my body
ft. LOVE GWAKARDACHIANTE ♥️




   
It’s boring without you
What will become of you, who loves me ? What will become of me, who loves you? Baby I don’t know what you say Need me need you endlesslove.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞
PLUS D'INFORMATIONS
Re: 18+ A little less conversation, and a little more touch my body ☆ 


Revenir en haut Aller en bas

18+ A little less conversation, and a little more touch my body

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite conversation =) [PV Takeji et Ren]
» Conversation au clair de Lune
» THÈME: Quand les fleurs emmène de la conversation...
» Nous n'avons pas fini notre conversation [PV Léa]
» Une petite conversation s'impose [Ryu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Séoul :: Les alentours de la ville-