Revenir en haut Aller en bas

TROUBLE MAKER HAS SOME NEW FOR YOU




 

avatar
Yang Seo Jun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 10 Aoû - 15:36
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit) 345600 secondes, 5760minutes, 96heures ou bien 4jours. il avait attendus, bêtement et ce, devant un écran de téléphone noir. il s'était restreint, il avait essayé de se montrer compréhensif, parceque même si il ne comprenait guère ce que pouvait ressentir la jeune femme, il essayait. de son mieux. il s'était forcé à l'éviter pendant des jours, des semaines, des mois. par respect pour elle mais pas seulement. il estimait clairement ne guère avoir le droit de la fréquenter, pas après ce qu'il lui avait fait subir de par sa négligence, une question de principe et d'honneur. mais elle avait rendu les choses complexes pour lui, sa manière de lui sourire, son rire cristallin et son atttitude enfantine et naïve. elle lui ressemblait sans lui ressembler; beaucoup plus humaine mais tout autant passionné d'informatique qu'il ne l'était. ses pensées étaient contradictoires; se chamboulant constamment; mêlant désir de la voir et nécessité de l'éviter. ses rêves ne l'aidaient en rien, bien au contraire et avaient rendus les choses bien plus complexes et embarassantes. seojun n'était pas un homme extraverti, il n'aimait pas se mêler à autrui, habitude que manah avait appris à changer; elle lui donnait envie de sortir de son univers, de se sociabiliser et d'apprendre à la connaître. mais dans un sens, était-ce réellement une bonne idée? ses pensées n'étaient nullement pures et la jeune étudiante était bien trop jeune pour qu'il ne continue à la percevoir de la sorte. il le savait d'hors et déjà; dés le moment où il franchirait le pas, il cesserait de se contrôler et ça, ça n'aurait rien de bon.

il jette de nouveau un coup d'oeil à son portable, les dents serrés, le regard noir. aucune réponse. rien. ça ne ressemblait pas à manah. normalement c'était elle qui l'harcelait de messages à longueur de journée, message qu'il ignorait volontairement de sorte à ce qu'elle finisse par comprendre qu'il était nécessaire de mettre de la distance entre eux. mais cette fois-ci c'était différent, cette fois-ci il avait besoin de la contacter, besoin de s'assurer qu'elle allait bien autant physiquement que mentalement. le pas lourd, il traverse les couloirs tête baissée. il n'a guère envie d'être interrompus, guère envie de parler à qui que ce soit. cela risquerait fortement de tourner mal.

il la revoit, son visage pâle, ses lèvres beige et ses yeux rouge. ses yeux qui se révulsent, son incapacité à marcher et son corps si immobile. il ressent encore la colère et le dégoût. la déception aussi, cette déception de la voir à ce genre de soirée avec ce genre de personnes. de la savoir aussi naïve et inconsciente, cette petite jupe bien trop courte dévoilant sa petite culotte. il est en colère, après eux mais aussi après elle. comment a t-elle pu se mettre dans une telle situation ? si vulnérable, si fragile. alors c'est tout naturellement qu'il plisse les yeux lorsque ses pas s'arrêtent à quelques mètres de la demoiselle; jeune étudiante qui sort tout juste de cours sans même se soucier de savoir si il s'inquiète pour elle ou non. il a envie de lui hurler dessus, de s'en prendre à ses pseudos amies qui rigolent stupidement mais étaient incapable, ce soir là, de prendre soin de leur pseudo amie. il a envie de s'emparer de son bras et de l'emmener dehors, loin des regards. et pourtant il n'en fait rien. il plisse les lèvres, l'observe silencieusement curieux de voir combien de temps il lui faudra pour réaliser qu'il est là. mais voilà il est pas patient, ça l'énerve encore plus de ne rien faire. sa voix grave finit par s'élever, il parle posément et pourtant l'on peut clairement sentir la tension qui y transgresse. " t'as l'air d'aller mieux manah. " son regard est sombre lorsqu'il s'approche d'elle, la regardant de haut en bas tout en ignorant volontairement les filles qui l'entourent. " ton téléphone est mort ? " la questionne t-il tout simplement, faisant claquer sa langue contre son palais, cette expression agacé dessiné sur son visage. pourquoi tu me rends ici manah ?
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



A N T I
No matter what efforts you made, what sufferings
you went through, your success gave you the right
to be insulted again.


check that:
 
avatar
Gwak Ma Nah
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 19 Aoû - 18:04
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit) Il avait fallu plusieurs jours à Ma Nah pour se remettre pleinement de ce qui lui était arrivée. Pas seulement des effets de la drogue qu’on lui avait fait prendre à son insu mais aussi du choc psychologique. Elle assurait ne se souvenir de rien, mais elle était hantée par des bribes de souvenirs qui lui glaçaient le sang. Elle préférait prétendre qu’elle ne se souvenait de rien, souriant à son amie comme elle le faisait tous les lundi matin. Elle ignorait les messages de Seo Jun parce que c’était plus facile que de lui mentir et de lui dire que tout allait bien, parce que c’était faux, mais le reconnaitre c’était admettre ce qui s’était passé dans cette chambre, et ça Ma Nah elle n’en était pas encore capable. Plongée dans un déni rassurant, elle avait repris le cours de sa vie comme si de rien n’était. Elle n’avait pas envie de se plaindre, d’afficher cette étiquette de victime qu’elle ne pensait pas du tout être, qu’elle ne voulait pas être. Il ne lui était rien arrivé grâce à Caden, grâce à Seo Jun, il y avait eu tellement pire qu’elle, il y avait de vraie victimes, de celles qui n’ont pas eu la chance qu’on intervienne à temps … Alors non, elle refusait de se dire qu’elle avait vécu quelques choses de grave, de traumatisant. Ma Nah voulait être plus forte que ça, mais prétendre que rien ne s’était passé n’aidait en rien … Elle fuyait littéralement Seo Jun, continuait de côtoyer cette amie et suivait assidûment ses cours comme à son habitude. Ma Nah refusait d’affronter ses peurs et cette réalité qui l’a tétanisait. Celle où une jeune fille avait aidé un garçon à vouloir abuser d’elle … qui pouvait etre assez cruel pour vouloir laisser faire ça ? Ca dépassait tellement l’entendement que la jeune fille se murait dans un mensonge plus gros que sa naïveté.

 
Elle ne savait pas comment réagir face aux messages de Seo Jun. Ils l’a stressaient autant qu’ils lui plaisaient. Plusieurs fois, dans le milieu de la nuit, elle a eu envie de lui répondre, d’envoyer un message tant sa peine était grande, de l’appeler pour qu’il vienne la prendre à nouveau dans ses bras.  Qu’il la protège. Encore. Elle gémit un hoquet de surprise quand elle l’aperçoit se matérialiser devant elle soudainement. Comme un mirage après qu’elle ait trop longtemps pensé à lui. Elle a même un doute pendant quelques instants et laisse échapper un « T’es là ? » comme si ça lui paraissait bien trop incroyable. Après de longues secondes à le regarder, encaissant l’animosité justifiée du garçon elle jette un rapide coup d’œil par-dessus son épaule et déglutit. Le regard du garçon veut tout dire et Ma Nah sait qu’il a raison. Elle serre les dents et le regarde fixement, si intensément sous ses longs cils noirs que son visage affiche un masque sans expression. Non pas qu’elle n’aime pas de le voir ici, bien au contraire, mais elle réalise surtout qu’elle ne pourra pas continuer de faire semblant plus longtemps. « Ma Nah tu viens ? » lui cri cette fille au loin, d’un sourire moqueur qu’elle adresse à Seo Jun, elle sait qu’ils ne pourront rien contre elle, qu’ils n’ont aucune preuve. Elle se sent à l’abri, au-dessus des lois, à l’abri, et ça la rend arrogante. Ma Nah serre le poing et s’approche alors de Seo Jun, à croire que sa colère est dirigée vers le garçon. Elle n’arrive plus à réfléchir Ma Nah et si l’instant d’avant un sourire doux et polie, un sourire de circonstance ourlait ses lèvres, il n’en restait plus aucune trace. Sur son visage on pouvait lire de la culpabilité, des regrets, et surtout … de la peur, qu’elle masquait derrière ses cheveux long.
 
Alors qu’elle n’est plus qu’à un pas du garçon elle lève son visage vers lui et murmure « Si je te demande de m’emmener loin d’ici tu le ferais ? » Sa voix légèrement cassée se fane entre ses lèvres dans un souffle. Elle ne répond en rien aux codes auxquels le garçon pourrait se fier pour comprendre son attitude. Elle attrape doucement sa main, presque timidement et y entremêle ses doigts avant de combler le dernier pas qui la sépare du garçon. Ma Nah n’a jamais agi ainsi avec un homme, encore moins un homme qui lui plait. Peut-être parce que c’est la première fois qu’un homme lui plait réellement et qu’elle n’a pas la moindre foutue idée de comment réagir … elle se hisse sur la pointe des pieds pour venir déposer sa joue sur l’épaule du garçon pour murmurer à son oreille « emmène-moi loin Seo Jun … » et la façon dont elle prénom son prénom trahi sa détresse et son envie pressante d’être avec lui … il y a encore beaucoup de choses que Ma Nah doit se faire pardonner mais l’endroit lui semble peu propice. Elle aurait simplement pu se confondre en excuse et fuir en se fondant dans la masse, mais elle n’avait pas réalisé à quel point elle avait envie de voir le garçon avant qu’il ne se matérialise devant elle. Elle s’en veut de l’avoir inquiété mais malgré sa honte et sa gêne elle ressent une pointe réchauffer son cœur de l’avoir vu se déplacer juste pour elle … personne en dehors de sa famille n’avait ça pour elle … elle resserre ses doigts fins sur ceux plus imposant du garçon et reste ainsi blottit sans vraiment l’être contre lui sous les regards choqués et jaloux de ses camarades de classe.
 
Il fallait admettre que Seo Jun était un très bel homme attirant … 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
Yang Seo Jun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 10 Oct - 9:50
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit) il n'était usuellement pas expressif, ce n'était pas par choix, il aurait probablement apprécié pouvoir partager avec autrui ses émotions et ressentis mais la plupart du temps c'était le vide, le néant, les abîmes. contrairement à la moyenne mondiale, les émotions du jeune homme n'existait que face à des stimulis considérés comme intenses, de forts ressentis, des actes lui rappelant des événements de son enfance ou le touchant profondément. Malheureusement le malheur d'autrui en le touchait que trop peur dans la mesure où il ne le comprenait guère, beaucoup trop rationnel surement bien trop réaliste. ça avait été le cas, ce jour là, lorsqu'il avait renversé manah. son premier ressentis n'avait ni été la tristesse, ni même la peur, il n'avait pas réellement agis sous le coup des émotions, plus par sens des responsabilités. il était comme ça seojun, il avait un sens des responsabilités civiles quelque peu poussé et il lui avait donc était logique ne prendre ses responsabilités concernant l'accident qu'il avait causé. enfin ça c'est ce qu'il pensait à l'époque, lorsque manah n'était qu'une inconnue. et plus les jours passaient plus il se remettait en question. n'était-ce pas de la peur lorsque votre coeur s'emballe à vous en couper le souffle, lorsque votre bouche se fait sèche à la vue de ce regard vide de vie et que votre estomac se contracte face à l'odeur du sang qui s'écoule sur le goudron ? alors ces émotions ? ne les ressentait-il pas déjà depuis le jour même où il l'avait accidentellement rencontré ?

c'était troublant, déstabilisant. seojun avait finis par s'habituer à cette absence d'empathie, la vie était tellement plus simple lorsque l'on se souciait de peu. pourtant la colère qui se lit sur son visage ne ressemble en rien à ce jeune homme au trouble de la personnalité caractérisé par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des émotions et droits d'autrui. il n'était pas indifférent, ni à ce qu'il s'était passé cette soirée la, ni aux fréquentations de la jeune étudiante et encore moins à elle, manah. il aurait sans aucun doute préféré s'en contreficher, ne pas éprouver ce besoin inconditionnel de savoir où elle était, avec qui et pourquoi ? ce sentiment ne lui plaisait guère, cela l'empêchait de se concentrer, d'étudier et de coder. il n'avait qu'une chose en tête enfin deux ... que s'était-il réellement passé à cette soirée et comment allait-elle. son regard noir passant de ces pseudos amies à la jeune étudiante, il reste silencieux, attendant des réponses à ses questions. il bouillonne intérieurement pour ne pas dire qu'il implose. c'était ça le problème avec seojun, c'était toujours rien ou tout, aucun milieu, toujours un extrême.

son regard ne s'attendrit guère lorsque l'expression de la jeune étudiante se transforme, sa peine et douleur clairement perceptible sur son si doux visage. il ne peut pas se résoudre à s'adoucir, pas après toute l'inquiétude qu'elle lui a procuré et certainement pas devant ce groupe de gamines qui ne mesurent certainement pas la gravité des faits ayant eu lieu durant cette soirée. ou peut-être mesuraient-elle la gravité des faits et s'en amusaient tout bonnement. il ne serait guère surpris. les femmes étaient entre elles ce qu'il y avait de plus vile et écœurant, un ramassis de jalousie et d'hypocrisie. les doigts fins de la jeune fille se glissant entre les siens, il pose son regard sur elle en silence, attendant qu'elle en ai finis pour resserrer ses doigts autour des siens, l'entraînant d'hors et déjà vers l'extérieur. elle voulait qu'il l'emmène loin et c'est bien ce qu'il comptait faire. suffisamment loin pour qu'elle se décide à lui parler et cesse de l'ignorer tel que cela avait été le cas ces derniers jours. seojun reste cependant silencieux pendant de longues minutes, le temps de traverser les couloirs, puis le parking universitaire avant de n'arriver enfin à la hauteur de sa voiture, une bmw série 4, celle avec laquelle il avait renversé la demoiselle quelques mois auparavant. entrouvrant la portière passager, il lui fait signe de prendre place avant de ne refermer la pote derrière elle, faisant le tour de la voiture pour venir s'installer derrière le volant. " et maintenant ? " se contente t-il de lui demander, son regard posé sur le volant alors qu'il démarrer la voiture, sa main se posant sur le levier de vitesse, faisant lentement marche arrière. " loin comment ? où est-ce que tu veux aller ? " il aurait aimé poser sa main sur la cuisse de la jeune femme de sorte à la rassurer, lui faire comprendre que malgré la colère, il était content, heureux qu'elle se trouve à présent assise à ses côtés. mais il ne savait plus comment agir avec elle, ce qui était ou n'était pas déplacé. et si il s'immisçait trop dans sa vie, et si elle en avait marre de le voir sans cesse inquiet, collé à ses basques. elle n'avait surement pas besoin d'un grand frère et encore moins d'un père. " comment tu te sens ? " finit-il après quelques minutes par lui demander, son regard quelque peu adoucis se posant enfin sur elle, elle et ce visage qui lui avait tant manqué.
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.



A N T I
No matter what efforts you made, what sufferings
you went through, your success gave you the right
to be insulted again.


check that:
 
avatar
Gwak Ma Nah
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 1 Mai - 14:52
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit) Elle s’accroche à cette main comme si sa vie en dépendait et à mesure qu’il l’entraine loin de ces filles Ma Nah semble respirer à nouveau comme libéré de ces chaines. Elle tente de suivre la foulée de ses pas et le suit rapidement jusqu’à la voiture, celle-là même qui l’avait renversé il y a des mois de ça et grimpe sans un mot. Cette voiture luxueuse aurait pu la mettre mal à l’aise mais la présence de Seo Jun la rassurait. Elle savait qu’elle dénotait, avec ce jean usé et ce t-shirt grumpy cat, mais c’était ce qu’elle était et c’était surtout ce qu’avait choisi Seo Jun … elle déglutit et tire sur sa ceinture pour l’attacher. A vrai dire, Ma Nah n’était plus vraiment dans un état d’esprit à se demander ce qu’ils étaient avec Seo Jun, ce qu’elle devait faire, ou dire pour lui plaire. Elle ne pouvait s’empêcher de repenser à cette soirée, cette nuit où sa vie avait failli basculer. Elle ne sait pas ce qui se serait passé pour elle si Seo Jun n’avait pas été là. Dans son esprit Caden n’avait joué qu’un rôle mineur et pourtant … il était celui qui lui avait littéralement sauvé la vie … Mais Seo Jun c’était celui qui avait pris soin d’elle, qui l’avait sortie de cet enfer, qui l’avait arraché à cette fête pour la mettre à l’abri. Depuis ce jour Ma Nah ne se sentait en sécurité nulle part. Elle se sentait fragile et faible, comme une proie facile que l’on pouvait cibler facilement. Elle détestait cette impression d’être épiée constamment, comme si finalement les gens savaient. Savaient qu’elle était une personne à qui on pouvait faire du mal. Une personne qui ne disait jamais non. Une enfant qui se laissait faire et qui se faisait avoir sans cesse. Oh dieu qu’elle détestait ça chez elle … elle n’avait pas envie de s’apitoyer sur son sort mais elle n’arrivait pas à se sortir de cet engrenage dans lequel elle sombrait.

 
Alors ça avait été plus facile de fuir Seo Jun, de ne pas lui faire face, de ne pas lui rendre de compte. De ne pas lui expliquer. Pour lui dire quoi de toute façon ? Que n’importe qui aurait vu le piège, le mensonge, qu’elle a bêtement plongé ? Qu’elle n’est qu’une idiote … ? Elle se tourne vers la fenêtre, sa main fermée proche de sa joue pour contenir les larmes qui risqueraient fortement de tomber. Elle aimerait pouvoir lui répondre mais sa gorge se noue. Sa voix se casse. Elle frémit. Elle est certaine de ne pouvoir sortir aucun son alors elle se contente de venir serrer ses jambes contre elle, veillant malgré tout à ne pas salir le siège en cuir du jeune homme. Il n’aura fallu qu’une phrase de la part de Seo Jun pour que les larmes lui montent aux yeux. Elle renifle, tente vainement de retenir son sanglot qui menace d’éclater. Elle serre ses petits poings et mord sa lèvre si fortement qu’elle perle de sang légèrement. Elle tente, fait de son mieux, de retenir son chagrin. Mais elle laisse échapper un gémissement en soufflant «  j’suis qu’une idiote ! » avant d’éclater en sanglot, nichant son visage baigné de larmes dans ses mains. Dieu que cet enfant se sentait terriblement stupide dans cette solitude. « J’aurais dû… j’aurais dû comprendre … qu’il voulait … qu’ils ont … » elle secoue la tête, soudain tous les mots veulent sortir en même temps de sa bouche, bousculant ses idées et cette vérité tranchante … Ma Nah souffrait d’être différente, d’être jugée, elle voulait faire comme tout le monde et c’était là son erreur et elle avait tellement peur que Seo Jun puisse lui dire c’est stupide de vouloir faire comme tout le monde, regarde où ça te mène. Elle se sentait tellement ridicule d’avoir laissé ces personnes lui faire du mal … 
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
[/quote]




Darkness is your candle.
M A J U N ☽ Tale as old as time, true as it can be, barely even friends ... Then somebody bends unexpectedly. Just a little change. Small to say the least ... Both a little scared and neither one prepared ... Beauty and the Beast
avatar
Yang Seo Jun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 26 Mai - 18:56
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit)ce serait mentir que de dire qu'il n'était pas déçus. la déception ne lui était guère une émotion fréquemment ressentie, son manque d'empathie faisait de lui une personne que trop peu de choses touchées réellement. mais l'incident l'avait sincérement déçu. il avait été désenchanté de l'apprendre à ce genre de soirée, de la voir habillé de la sorte et dans un tel état. sa déception avait été aussi intense que la colère qu'il avait ressentis à ce moment là et il remerciait caden ne s'être chargé de cet homme qui avait osé poser ses doigts sur la jeune femme. le désabus reignait dans le fait que la demoiselle ai voulu agir comme toutes ses gamines écervelées qui emplissaient les couloirs de la yonsei, qui sortaient en soirée sans même penser un seul instant à se protéger du monde extérieur et de l'impétuosité des hommes de leur âge. il lui en voulait, clairement. d'avoir été aussi naïve et imprudente, de ne guère lui avoir donné des nouvelles par la suite et plus encore d'avoir fait naître en lui autant d'inquiétude. pourtant er malgrè son honneteté habituel, seojun était conscient qu'il ne s'agissait guère de l'endroit ni du bon moment pour faire part de son opinion à la demoiselle. elle avait visiblement conscience de ses torts et ses sanglots témoignaient clairement de son mal être. passant la quatrième vitesse, il accélère, les sourcils froncés, les dents serrés alors qu'il enchaine sur la cinquième vitesse. elle voulait partir loin, elle voulait se sortir les idées et c'est donc sur la quatre voies que le jeune asiatique s'engage avec vitesse. il avait toujours rafollé de la vitesse, celui lui donnait un sentiment d'invincibilité et plus encore cela lui permettait d'extériorisé sa colère. " ce qui est fait est fait, ça ne sert à rien de se le ressasser. " se contente t-il de lui dire alors que sa main droite vient s'emparer de celle de la jeune femme, son pouce caressant le dessus de celle-ci.

il roule ainsi pendant près d'une bonne heure, seule la musique diffusé à la radio brisant le silence qui s'était installé dans l'habitacle de la voiture. seojun n'avait jamais été bien bavard surtout dans ce genre de situation. il finit par se garer sur le port d'incheon, face à la mer,  le levier de vitesse au point mort et le contact coupé. loin de la yonsei, loin de séoul. " c'est assez loin ? si ce n'est pas le cas, l'aéroport n'est pas bien loin. " il tourne son visage vers la jeune fille, un léger sourire sur ses lèvres alors qu'il vient poser ses doigts sous son menton, la forçant à le regarder. " t'es plus belle quand tu souris manah, tu le sais ça ? " prononce t-il tendrement alors qu'il essuie délicatement les yeux larmoyant de la jeune étudiante. il n'aimait pas la voir pleurer, non pas parce qu'il avait toujours détesté les filles à la larme facile mais bel et bien parce qu'il la savait meurtri et profondément blessé. " tu as porté plainte? " il sait pertinnemment que relancer le sujet ne serait guère chose facile pour sa cadette mais il s'agissait là de la meilleure façon de s'assurer de passer une bonne journée. aborder les mauvais sujets en premier de sorte à s'en débarasser et passer aux sujets plus euphoriques. " tu n'as pas à t'en vouloir manah, cet homme n'avait pas le droit. et il va le payer. " il n'était pas sur  des suites de l'incident et espérait sincérement que la demoiselle s'était rendu à l'hôpital pour faire un examen sanguin qui décélerait la présence de drogue dans son sang. dans tous les cas, seojun avait les moyens financiers de faire tomber cet étudant et possédait aussi une témoin clé de l'incident. il était persuadé que caden, membre des zeus ne désirait guère que ses fans découvrent où il se trouvait cette fameuse nuit.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.



A N T I
No matter what efforts you made, what sufferings
you went through, your success gave you the right
to be insulted again.


check that:
 
avatar
Gwak Ma Nah
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 28 Mai - 21:52
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit) La route lui parait aussi longue que courte, et elle peine à cesser ses pleurs. A vrai dire la seule raison qui la force à sécher ses larmes c’est la main rassurante de Seo Jun qui s’évertue à l’apaiser.  Elle soupire, le cœur lourd et fini par atténuer son chagrin. Elle le fixe, lui, son profil, ses lèvres charnues, son air énervé et doux à la fois … il lui paraissait si beau que c’était un véritable crève-cœur pour al gosse. Elle savait qu’elle tombait amoureuse de lui, peut-être même qu’il était trop tard … elle sent son cœur s’alourdir quand elle le regarde. Elle renifle en essuyant le bout de son nez du coin de sa manche et en profite pour sécher ses joues même si le plus s’en était chargé. Il parait si fermé et en colère, elle espérait que ce n’était pas contre elle, alors qu’elle voyait clairement qu’elle l’avait déçu. Rien que pour ça elle s’en voulait. Elle soupire porte son regard droit devant elle alors qu’il coupe le moteur. Il l’a vraiment emmené loin … serrant ses jambes contre elle, elle pose ses joues sur ses genoux et le fixe « Et si je te dis que ce n’est pas assez loin tu m’emmènerais où … ? » questionne-t-elle à tout hasard, ne pensant pas une seconde qu’il puisse l’emmener loin. Quand il lui prend le visage pour la forcer à le regarder Ma Nah aurait presque envie de le supplier, parce que ça lui ait si douloureux à la poupée, de le voir ainsi, de le sentir ainsi, de l’aimer ainsi … Pourtant elle esquisse un sourire triste malgré elle parce qu’elle ne peut résister à ces mots … elle ferme les yeux quand il lui essuie les yeux et son cœur s’affole à nouveau … bon sang ce qu’elle donnerait … elle grimace à sa question et enfouie son visage dans ses bras en laissant échapper une plainte de colère et de frustration. « Non. » souffle-t-elle. Après quelques secondes de silences suite à ces mots elle murmure « tu sais … le plus idiot dans cette histoire c’est que pour une fois … rien qu’une fois j’avais envie de faire comme les autres. Allez à une soirée, boire un verre, m’amuser. Tout le monde fait ça ? Pourquoi pas moi ? C’était censé être … Normal. » elle secoue la tête en colère contre elle-même en ajoutant « On ne me voit que comme une enfant, une geek, une petite surdouée bizarre qu’on veut fuir … tu as vu ma sœur … elle est aussi intelligente que moi mais … elle a tout ce que je n’aurais pas. Le charisme, les formes généreuses, quand on a la voit on lui donne 25 ans, quand on me voit on m’en donne 15. » elle laisse échapper un rire amère et secoue la tête « Je suis qui je suis … j’ai bien fini par l’accepter mais rien qu’une fois … j’avais envie de faire taire les murmures sur mon passage. Tu sais à quel point ça peut être blessant de voir des gens se lever de table quand tu viens t’asseoir avec eux à la cafeteria … ? De ne les voir te parler que pour avoir tes notes ou le dernier devoir et que quand tu refuses de leur donner ils t’insultent ? J’essaye de passer au-dessus mais … c’est dur.  » et elle parlait Ma Nah, elle ouvrait son cœur, vidait son sac … ca lui faisait du bien même si elle savait que tout ça, c’était des conneries. « je me sens tellement bête … j’aimais même pas d’être à cette soirée, j’ai laissé cette fille m’habiller, me maquiller … tu sais ce que je faisais quand ils sont venus me chercher ? Je regardais des plantes ;.. qui regarde les fleurs à une soirée hein ? » soupire-t-elle en tournant son visage vers lui « J’avais pas bu Seo Jun, ce mec m’a drogué et moi j’ai rien vu venir, ils ont joué avec moi … autant elle que lui … Je ne sais pas comment j’aurais pu me relever s’il avait … s’il était … allé … jusqu’au bout. » ses yeux deviennent larmoyant à nouveau et elle retient un sanglot quand sa gorge se serre. 

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.




Darkness is your candle.
M A J U N ☽ Tale as old as time, true as it can be, barely even friends ... Then somebody bends unexpectedly. Just a little change. Small to say the least ... Both a little scared and neither one prepared ... Beauty and the Beast
avatar
Yang Seo Jun
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 23 Juin - 12:02
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit)il ne peut pas ressentir sa peine, peut-être ne la ressentira t-il jamais. c'était l'un de ses problèmes, cette absence d'empathie pour autrui. quand bien même il le voulait, il ne ressentait rien si ce n'est le néant, le vide. il apprenait à compatir en observant les réactions d'autrui, à déterminer leurs émotions après les avoir étudier miraculeusement. il avait conscient de la peine que ressentait manah, mais il ne pouvais tout simplement pas se sentir triste. tout ce qu'il ressentait c'était une colère intense envers ces étudiants qui ne mesuraient guère l'ampleur des dégâts que causaient leur actions sur autrui. c'était constamment ainsi, suivre ce que disait les potes, minimiser l'agression, faire passer cela pour une relation pseudo consenti. ça le foutait hors de lui, ça le bouffait de l'intérieur. mais au moment présent il n'y avait rien qu'il puisse faire pour soulage la jeune femme si ce n'est l'écouter et la réconforter. sa main sur l'arrière de sa tête, il l'attire contre son torse, la laissant déverser ses larmes contre son t-shirt. qu'elle pleure, qu'elle relâche toute cette douleur qu'elle avait gardé pour elle ces derniers jours. il n'était pas là pour la juger, juste là pour l'emmener loin très loin. " je t'emmènerais en Italie, à Venise. " plus de treize mille kilomètres de la Corée du sud, à l'autre bout du monde, sur un continent tout à fait différent du leur. " je sais manah, je sais. " souffle t-il tout en lui tapotant le dos. il avait appris à la connaitre, appris à déceler les raisons qui se cachaient fréquemment derrière ses peines. " tout le monde veut être comme tout le monde mais tout le monde a ses propres moments durs. tu n'as pas besoin de sortir en soirée pour être apprécié manah et encore moins de boire.beaucoup de personnes aiment la manah geek et intello. " il ne se contentait pas de dire cela pour la rassurer, il le pensait réellement. il les voyait les autres geeks zieuter sur la jeune demoiselle et certaines filles qui introvertis semblaient en réelle admiration vis à vis de cette jolie fille qui assumait son coté geek. le problème avec l'être humain c'est qu'il ne voyait que ce qu'il lui plaisait de voir en oubliant parfois de regarder vers le haut. " manah; tu parles à yang seo jun, le mec le plus solitaire de la fac alors les gens qui changent de place à la cafétéria et ceux qui te piquent ton dessert je connais. ça fait déjà 8 ans que je suis dans cette fac. " huit longues années qui prendraient fin d'ici moins d'un an pour laisser place à une vie professionnelle bien plus excitante. " je sais que tu n'avais pas bu manah, je ne te remets pas en question. arrête de te blâmer pour cet incident, tu n'as rien fait. " et c'était bien ça le pire, trop vulnérable, il craignait de la retrouver un jour bien plus blessé que cela. s'emparant d'un mouchoir dans la boite à gants de sa voiture, il lui tend délicatement. " allez essuies moi ces larmes, il n'est pas trop tard pour déposer une plainte, j'irais voir le directeur avec toi si tu veux. " car quand bien même les jours étaient passés, ils possédaient tous les deux un témoin au nom de Caden qui aurait intérêt de dénoncer son pote si il ne voulait guère que le contenu de son pc de soit dévoiler à la fac toute entière.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.



A N T I
No matter what efforts you made, what sufferings
you went through, your success gave you the right
to be insulted again.


check that:
 
avatar
Gwak Ma Nah
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Hier à 21:07
let's not fall in love
seo jun & manah


(outfit) En Italie. A Venise. Ma Nah tourne son visage vers lui à ses mots. Se rendait-il compte de ce qu’il laissait espérer à la jeune femme ? Ses pensées innocentes fleures bleus la pousse à s’imaginer des histoires qui n’arriveront jamais. Seo Jun était un homme de peu de sentiments, elle l’avait bien compris, mais il était là, présent, chevalier fier et en colère qui l’avait sauvé. Il n’en avait pas fallu beaucoup plus pour Ma Nah pour succomber à son charme. Pour dire vrai elle n’avait même pas essayé de lutter contre. Dès l’instant où elle avait croisé son regard elle avait su … elle n’arrivera pas à se le retirer de la tête. Elle était sous son charme et craignait même de réaliser qu’elle était tombée amoureuse de lui … Mais comment penser le contraire ? Elle savait Ma Nah, que dès qu’on parlait de lui son cœur s’emballait, et que c’était depuis qu’elle l’avait rencontré qu’elle s’était mise à vouloir devenir une fille comme les autres … Peut-être qu’elle aurait plus de chance d’attirer son regard si elle n’était pas juste que cette jeune surdouée geek. Les paroles du garçon sont réconfortantes, mais elle n’a pas envie d’entendre que beaucoup de gens l’apprécie, elle a juste besoin de savoir si lui, si Seo Jun, l’apprécie pour ce qu’elle ait réellement. Il ne réalise pas le bordel qu’il a mis dans sa tête ni à quel point Ma Nah a envie d’être qui elle est. Elle veut éclore, sortir de son cocon, elle veut devenir cette fleure qu’elle rêve d’être, mais pourtant, quoiqu’elle puisse espérer, chaque fois qu’elle se regarde dans le miroir elle n’est que cette mauvaise herbe qui pousse sauvagement  … elle passe des heures à se perdre sur ces comptes Instagram, rêvant de pouvoir être, l’espace d’une journée, une de ces filles … Pourtant quand elle est avec Seo Jun elle se découvre plus de points communs qu’il ne leur serait permis d’avoir … l’intelligence, le jeu, la solitude … elle lève ses yeux de chaton perdu vers lui et pince ses lèvre. 8 ans c’est long. Tout comme l’écart d’âge qui les sépare. 5 ans. Parfois Ma Nah se maudit d’être aussi jeune mais parfois elle se rassure en se disant qu’elle est plus mature et plus intelligente que les filles de l’âge de Seo Jun … elle se saisit du mouchoir qu’il lui tend et acquiesce. Oui, elle n’a rien fait. Et c’était peut-être ça le pire, elle n’avait aucune excuse. Elle se redresse pour s’appuyer contre le dossier et tourne son visage vers lui, la tête contre l’appuie tête. « Je n’ai pas envie de porter plainte … à quoi bon Seo Jun ? » murmure-t-elle. « Tout le monde saura et ça sera leur parole contre la mienne … et on sait tous les deux que je ne serais pas celle qu’on croira … » puis pour tout avouer le gosse craignait les représailles. « Et s’ils se vengent … ? » murmure-t-elle en baissant ses yeux sur ses doigts. « Je ne suis pas certaines de pouvoir rester à Venise éternellement … » glisse-t-elle avant de se moucher rapidement et d’essuyer ses joues. Elle soupire en fixant la route et mue par une audace soudaine elle vient se blottir contre lui en soupirant d’aise, un brin gênée par le levier de vitesses. Elle aurait préféré s’asseoir sur ses genoux mais ça aurait été indécent et déplacé … pas vrai ?

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.




Darkness is your candle.
M A J U N ☽ Tale as old as time, true as it can be, barely even friends ... Then somebody bends unexpectedly. Just a little change. Small to say the least ... Both a little scared and neither one prepared ... Beauty and the Beast
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?