Revenir en haut Aller en bas

LES INFOS EN PLUS DE STW




 

[FB] broken heart ft. dae

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
avatar
Myung Jae Hee
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 16 Jan - 23:56
broken heart
daewon & jaehee

Tu ne t'es jamais habillé aussi vite. Il est 3h45 du matin, c'est ce coup de téléphone de Dae Won qui t'a réveillé, et rapidement en plus de ça. Il était complètement bourré, il t'a même prévenu qu'il allait sans doute déconner, inutile de le préciser, tu as vite compris qu'il allait finir dans une bagarre si tu n'intervenais pas. Ça faisait un moment qu'il ne t'avait pas fait ce coup là, la dernière fois que tu l'as entendu dans cet état remonte à sa première rupture amoureuse. Peut-être une dispute avec sa petite-amie actuelle ? Assez violente pour le rendre dans un tel état? Mais ça t'inquiète, toi. Tellement que oui, tu t'es rapidement préparé. Tu te saisies des clés de voiture de Hyunsook, cette vieille dame qui t'a recueilli depuis quelques mois maintenant. Tu n'as pas le permis, tu ne l'as passé que deux fois et c'était deux gros échecs, c'est sans doute imprudent mais tu te fais confiance sur ce coup-là. De toute façon, tu n'as pas le choix, tu ne vas certainement pas le laisser dans cette merde. Et alors que tu tentes de te faire discret, ouvrant la porte d'entrée, son chien se met à t'aboyer dessus. il t'a jamais aimé mais là, c'est vraiment pas le moment de te le faire comprendre. « Sh! Tais toi! » Bordel, il va la réveiller s'il continue comme ça, alors tu ne perds pas plus de temps et sort de l'appartement, fermant la porte derrière toi avant de courir vers la voiture. Tu grimpes dans cette dernière, mettant le contact, tu démarres au quart de tour. Maintenant, il n'y a plus qu'à prier pour ne pas croiser les flics mais bon, tu n'es pas en position de penser à ça tout de suite. T'aviseras, comme d'habitude.

Arrivé sur place, tu descends de la voiture en trombe, claquant la porte derrière toi avant de courir vers l'entrée. Du moins, c'est ce que tu croyais faire avant de voir une troupe de mecs, dont les trois quarts au sol, en train de se battre. « Putain fais chier. » Tu sais que tu vas y trouver Dae Won, c'est pour cette raison que tu te diriges rapidement vers eux, ainsi, tu peux peu à peu remarquer le carnage. Des types au sol, complètement K.O -ou bourrés- et Dae Won, le visage à moitié en sang et complètement enragé qui se bat avec un autre type, un type qui n'a pas que de l'eau dans le sang, à ce que tu peux remarquer. Personne pour les séparer, les seules personnes encore debout ne font que regarder, tu t'interposes alors entre les deux tandis que Daewon vient de se prendre un coup, choc qui l'a fait tomber au sol, faut dire qu'il n'a pas l'air de tenir sur ses jambes. « Stop! » hurles-tu sur ce mec qui n'a pas envie de discuter ni même que tu calmes la situation, tu le comprends vite puisque son poing finit dans ton visage. Tu tournes la tête dû au choc, apportant ta main sur le coin des lèvres, réflexe idiot mais humain. T'es pas du genre bagarreur mais pourtant, des coups, tu en as encaisse, alors pas de bol pour lui, t'as appris à te défendre. Ça te fait pas peur. Ta mâchoire se crispe, tu relèves le regard -noir- vers ce type avant de lui donner un énorme coup dans le genou droit. Il se met à hurler de douleurs -parce que oui, tu sais exactement où taper- tombant au sol alors que tu frottes encore ta lèvre inférieure. Il gémit de douleur, tu peux même y entendre un: « Salope. » haineux sortir d'entre ses lèvres. Ça faisait un petit moment qu'on ne t'avait plus pris pour une fille mais il faut le dire, tu viens à peine de commencer ton traitement pour la testostérone. Tu n'as encore aucune pilosité, une légère poitrine, et sans doute le son de ta voix qui aurait pu te trahir mais quand bien même, ça ne t'atteint plus depuis bien longtemps. T'as entendu largement pire que ça. « La salope tient encore debout alors écrase. » Sans déconner, tu pourrais le terminer tellement il est bourré, et pourtant, t'es pas le meilleur bagarreur de Séoul. De toute façon, bourré ou non, il ne risque pas de se relever de suite. Enfin bref, ce type a beaucoup trop pris ton attention, c'est pour cette raison que tu te tournes vers Dae Won, encore au sol, tu passes un de ses bras derrière ta nuque afin qu'il t'utilise pour prendre appui et se relever. Tu grimaces même en voyant l'état de son visage: « On se tire. » Pas le temps pour les questions, pas avant que vous soyez éloignés de ces types, alors rapidement, tu t'avances avec Dae dans la ruelle où se trouve ta voiture.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


I BE YOUR MAN

I'M NOT OBSESSED
ANAPHORE
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 19 Jan - 17:58
broken heart
daewon & jaehee

« Jae ! » La tête posée sur le comptoir, le téléphone à l'oreille tu hurles pour être certain qu'il t'entende. « Jae, je vais tous les fracassés. » Tu parles des types qui sont à l'extérieur du bar, ils t'ont rien fait, tu veux simplement te battre. « Tu sais où me trouver. » sans attendre de réponse, tu raccroche. Il viendra tu le sais. Tu te redresse descendant du tabouret. La terre tourne plus vite qu'à son habitude. Le bar semble tanguer comme un bateau en pleine mer agitée. Tu as trop bu mais t'en as rien à foutre. Tu n'es pas venu dans ce bar pour rejoindre quelqu'un, non tu es venu ici pour te rendre mal, te retourner la tête l'espace d'une soirée. Tu veux tout oublier de ce qui s'est passé ces dernières vingt quatre heures, tu veux pas te souvenir qu'une nouvelle fois, c'est à cause d'une femme que tu te retrouve plus bas que terre. Tu veux effacer le fait que tu sois qu'un échec pendant quelques heures. D'un geste, tu attrape une bouteille de bière vide sur le comptoir et tu te diriges vers la sortie. Le regard déterminé, tu pousse la porte avec violence. Les gens dehors se retournent, tu les fixe d'un regard noir. Durant quelques secondes, tu reste là dans l'encadrement de la porte sans rien faire, juste tu les observent. Certains rigolent, d'autres finissent leur verre et puis ton regard se pose sur un groupe d'homme qui discutent. Ça y est c'est eux que tu vas prendre pour cible, alors sans attendre plus longtemps tu marche vers eux. Le bras levé prêt à frapper, tu viens exploser la bouteille à l'arrière du crâne d'un de ces types. Ça risque de ne pas leur plaire mais c'est ce que tu veux. Une bagarre commence. Un premier homme te saute dessus, tu te bats comme tu peux pour esquiver les coups et surtout les rendre. Malheureusement, ils se mettent à plusieurs pour te jeter à terre, ils en profitent pour te ruer de coups. Tu ne cherches pas à te protéger au contraire, tu veux sentir la douleur des coups, tu veux souffrir à l'extérieur pour ne plus avoir à penser à ce qu'il se passe dans ton crâne. Pourtant, après quelques secondes, quelqu'un vient s'interposer mais la bagarre reprend. Tu captes pas très bien ce qui se passe autour de toi mais quand tu tente de te relever, un type t'attrape violemment pour te redresser sur tes jambes. Tu tiens à peine debout mais ça t'empêche pas de vouloir lui en retourner une. Chose que tu n'arrive même pas à faire alors c'est ton assaillant qui t'offre une droite bien placée. Tu recules de quelques centimètres te tenant la mâchoire. On dirait bien que tu saignes, ces types ne t'ont pas loupés. Voir le sang sur tes mains te rend d'autant plus enragés. Comme un taureau devant un toréador, tu lui fonce dessus lui donnant une première droite, puis une deuxième. Tu deviens complètement fou, tu t'acharne sur lui jusqu'à qu'une tête blonde s'interpose, tu manque de lui donné un coup avant de te rendre compte que c'est Jaehee. Doucement, un sourire s'affiche sur ton visage. Il est venu te chercher, tu savais bien que tu pouvais compter sur lui. Ton sourire est très vite écraser pour un uppercut dans les dents qui te fait basculer au sol. Tu heurte le bitume avec violence, tu grogne de douleur avant d'apercevoir au loin, Jae mettre un violent coup de pieds à ton agresseur qui tombe à son tour au sol. Tu te tiens les côtes, tu souffre mais étrangement ça te fait du bien. Peut-être que tu regretteras tout ça au réveil, mais là ce n'est pas le cas, tu te sens presque soulagé d'un poids. La souffrance physique est bien plus supportable que tes pensées qui prennent beaucoup trop de place dans ton crâne. Les sons paraissent si lointain que tu n'entends même pas ce que dit Jae juste tu le sens essayer de te relever. Tu prends appuie sur tes jambes, tu laisse Jae te guider dans la nuit. Tu n'as aucune idée de où vous allez alors tu te contentes de traîner des pieds. « pourquoi t'es venu me chercher Jae ? » d'accord tu lui as demandé de venir te chercher mais il aurait pu ne pas venir. Il sait à quel point tu es détruit quand tu es dans cet état. « fallait me laisser seul... » et voilà, que tu commences à dire n'importe quoi. Tu ressens une profonde haine envers toi même, et envers les autres. « je te mérite pas Jae. » dis-tu alors que tu manque de vous faire tombez tous les deux. Non tu mérite pas l'attention de ton pote ? De ton ex ? Tu ne sais même plus ce que vous êtes. Mais une chose est sûr, c'est qu'il est là, et que tu comprends pas ce qui l'a poussé à venir à ton secours.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
avatar
Myung Jae Hee
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 20 Jan - 19:01
broken heart
daewon & jaehee

Flaskback || Tu claques la porte de ton casier. « À quoi tu joues?! » te crache cette élève à la gueule. On ne peut pas dire de toi que tu es l'élève le plus entouré de l'école, bien au contraire, t'as appris à rester seul, dans ton coin. Non pas que tu sois un garçon solitaire de naissance mais les circonstances t'ont poussés à le devenir. Tu préfères être seul plutôt que de supporter leur regard et leur réflexion, que tu ne relèves presque plus d’ailleurs, question d'habitude. Tu lèves donc les yeux au ciel sans même chercher à savoir de quoi elle parle, tu tournes les talons, mais cette fille se replace très vite devant toi pour te barrer le chemin. « J'te parle! » Tu lâches un immense soupir, lui montrant clairement qu'elle te casse les reins. « Quoi?! Tu veux quoi?! » lui craches-tu haineux. « T'as couché avec Dae Won? » Tu lèves les yeux au ciel, putain, c'est même pas étonnant que tout le monde soit au courant, cette rumeur court depuis des lustres. Bah ouais « une fille » et un garçon ne peuvent pas être amis, c'est bien connu. Et comme tout le monde ici te voit comme une gonzesse, voilà ce que ça donne. Bon même si sur le principe, c'est vrai, mais ça elles n'ont pas besoin de le savoir. « Fous-moi la paix. » lâches-tu, passant à côté non sans la bousculer d'un coup d'épaule mais elle te rattrape rapidement par le bras. « Pauvre fille! Pourquoi tu te caches? » Tu te libères d'un geste brusque, la foudroyant du regard. « Tu penses pouvoir duper qui? T'as voulu nous prouver que t'étais hétéro c'est ça? » dit-elle étouffant un rire moqueur. Parce que d'après tout le monde, t'es qu'une « lesbienne refoulée », ouais, c'est ça qu'elles disent, parce que t'as un style masculin, parce que tu te sens mec. Chose que tu ne peux pas vraiment leur expliquer, on ne te comprendra pas de toute évidence. C'est terrible, ça te tord le cœur, une partie de toi aimerait pouvoir vivre comme elle le souhaite, et la seconde te fait redescendre sur terre. Jamais tu pourras vivre ta vie comme tu l'entends, parce que personne le comprendrait si tu leur expliquais comment tu ressens ces choses, comme personne ici. Parfois tu te dis que ça serait plus facile si tu avais ce membre entre les jambes, vue qu'apparemment, c'est ce qu'il te faudrait. Comme si tu avais besoin de ça pour être un garçon, comme si tu avais besoin de ça pour être pris au sérieux, t'es définitivement seul. Enfin non... Parce qu'il y a Dae, mais encore une fois, ça leur donne une excuse de plus pour s'acharner sur toi. Tu t'approches de cette fille, le regard noir, les dents serrés, lui crachant ces mots à quelques centimètres de son visage: « Pourquoi t'ouvres ta gueule? Aux dernières nouvelles, c'est pas ton cul. Alors t'es gentille, mêle toi du tien et lâche moi. » Elle te pousse violemment, tombant sur les fesses au sol, tes affaires s'éparpillant un peu partout.  « Va t'faire! Tout le monde te prend pour une folle ici, remets-toi en question. » termine t-elle avant de partir, non sans piétiner tes cahiers de cours. Tu fronces les sourcils, les dents serrés, tu ramasses rapidement tes affaires. Le pire dans cette histoire? C'est que tu passes une bonne journée, les autres se déroulent d'une manière bien pire que celle-ci. Question d'habitude, maintenant.

Comme si cette insulte allait t'atteindre. T'as connu tellement pire que ça, et puis maintenant, t'as appris à t'accepter tel que tu es, sans tenter de comprendre ou de chercher des solutions pour être accepté par les autres. Après tout, c'est comme ça que tu te sens bien, tu es toi, et c'est tout ce qui compte. Ce type n'aura pas plus de ton attention, contrairement à Dae Won, parce que oui, il t'a fait une peur bleue en te passant ce coup de fil. T'aimes pas le savoir dans de telles emmerdes, et encore moins dans cet état, tu ne sais même pas ce qu'il se passe mais pour le moment, la priorité est de partir. Alors tu passes son bras derrière ton cou, le maintenant le plus stablement possible parce que tu sais qu'il pourrait vous faire tomber, il ne tient même pas sur ses jambes. « Pourquoi t'es venu me chercher Jae ? » Tu dois vraiment répondre à cette question?  « Fallait me laisser seul... » Et puis quoi encore? Jamais de la vie, encore moins dans cet état. Tu ne lui réponds pas de suite pourtant, bien trop concentré à le garder droit alors que tu te diriges le plus rapidement possible vers ta voiture. Il commence à dire n'importe quoi, l'alcool en est la raison mais c'est aussi pour ça que tu ne relèves pas, t'es même pas sûr qu'il comprendrait ce que tu lui dirais. Il est vraiment dans un état pitoyable. « Je te mérite pas Jae. » Tu serres son poignet lorsque tu te sens légèrement basculer, il manque de vous faire tomber mais heureusement pour vous, toi, tu sais encore marcher droit et avoir tes réflexes. « Dis pas de conneries. » T'as pas envie d'entendre ce genre de choses ce soir même si, vue son état, tu risques d'y être confronté. La dernière fois que tu l'as vu comme ça, c'était lors de sa dernière rupture. Ouais, Daewon fait partie des garçons qui s'investissent énormément en amour mais qui, malheureusement, ne tombent pas sur les bonnes personnes. « J'peux savoir pourquoi tu t'es torché?! » Non pas que tu sois curieux, mais tu connais assez Dae pour savoir qu'il y  a une raison. Et toi, ça t'inquiète, tu t'inquiètes cruellement pour lui. T'es beaucoup trop inquiet, et c'est sans doute pour ça que tu ressens encore cette colère au fond de toi. T'étais tout sauf serein en prenant le volant, tu ne savais pas dans quel état tu allais le retrouver. Arrivés un peu plus loin, près de ta voiture -enfin, pas vraiment à toi- tu profites du mur face à vous pour lui faire apprendre appui dessus, ne tenant pas sur ses jambes, tu préfères même l'asseoir quelques secondes le temps pour toi d'ouvrir ta portière et d'y sortir des mouchoirs. Ça fera l'affaire, de toute façon, t'as pas trop le choix. Tu te diriges à nouveau face à lui, t’accroupissant à sa hauteur pour lui essuyer le sang qui coule encore sur son visage. Tu grimaces même en voyant l'état dans lequel il se trouve. « Putain, mais qu'est-ce qu'il t'est passé par la tête?! » grommelles-tu sans cesser de nettoyer son visage, jetant même certains mouchoirs maintenant usagés à côté de vous.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


I BE YOUR MAN

I'M NOT OBSESSED
ANAPHORE
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 4 Fév - 23:02
broken heart
daewon & jaehee

À chaque rupture, l'alcool devenait un allié contre la souffrance. Et cette fois-ci, tu transgressais pas la règle. À peine on t'avait brisé le cœur que tu avais pris ta voiture pour aller jusqu'au premier bar sur ta route. Ça faisait déjà quelques heures que tu enchaînais les verres noyant ta peine dans le liquide ambré. Tu voulais effacé ta souffrance durant quelques heures, te punir aussi de quelques chose que tu aurais fais de mal. Au fond, tu ne savais plus trop où tu en étais. Les émotions en pagaille, tu te contentais d'enfiler les verres ne relevant la tête que pour commander un autre verre. Tu n'abusais pas de l'alcool, mais dans ces situations là, c'était nécessaire. C'était un besoin d'oublier tout ou de te faire souffrir un peu plus. Tu n'avais envie de rien hormis te battre contre la terre entière pour expulser cette colère qui bouillonnait en toi. Tu étais un volcan prêt à exploser. C'était une question de minute avant que tu te mettes à tout casser dans le bar, mais comme tu avais besoin de quelqu'un ce soir plus que jamais, tu avais décroché ton téléphone pour l'appeler lui : Jae. Sur la liste de tes contacts, c'était le premier nom qui te venait. Étrangement -ou non-, tu avais besoin de lui, de son attention aussi. Alors tu l'avais appelé lui disant où tu étais, et surtout ce que tu étais sur le point de faire. Tu allais le faire ton carnage dans ce bar, tu étais ici pour ça aussi. Oui, tu avais cruellement besoin de boire mais, surtout, il fallait que tu frappes quelqu'un pour qu'on te frappe en retour. Tu voulais souffrir physiquement et, n'ayant pas le courage de te faire toi-même mal, tu comptais sur les autres pour le faire. Alors après avoir raccroché, tu étais sorti du bar, une bouteille de bière vide en main et était venue l'explosé avec violence sur le crâne d'un homme qui ne t'avais rien fait. Tout ça avait déclenché la bagarre dans laquelle tu te trouvais. Ces types ne te loupaient pas, un coup de poing dans le nez par ci et un coup de genoux dans les côtes par là. Tu grognais de douleur mais il en fallait plus. À chaque coups, tu te redressais pour pouvoir en prendre un autre, la douleur physique apaisant le bruit incessant de tes pensées. Mais au bout de quelque minutes, c'est le visage de Jae qui apparut en face de toi. Il était flou mais tu le reconnaissais bien. Même complètement ko et recouvert de sang, tu ne pourrais oublier son visage. Un sourire s'était afficher sur ton visage avant qu'on te remette une nouvelle fois au sol. Cette fois, tu avais eu bien du mal à te relever sûrement parce que l'arrivée de Jae te réconfortait dans l'idée que tu avais assez prit de coups pour ce soir.  Doucement tu avais senti qu'il te relevait pour t'emmener loin d'ici. Tu le suivais sans broncher, te laissant guider par ses pas. L'alcool te poussait à dire des conneries, tu lâchais des mots sans savoir s'ils allaient ensemble, s'ils avaient une quelconque signification. De toute façon, plus rien n'avait de sens pour toi, le monde semblait complètement flou depuis qu'on t'avait une nouvelle fois détruit le cœur. Tu te sentais comme une âme en peine errant dans un monde où il ne veut plus vivre. « Dis pas de conneries. » dit-il vous retenant de tomber au sol. Il semblait en colère et tu pouvais le comprendre, il était inquiet. C'était pas la première fois qu'il te ramassait comme ça. « J'peux savoir pourquoi tu t'es torché?! » Tu souris grandement, marchant difficilement avant de finir les fesses sur le goudron. Ton sourire ne te quitte pas, tu fixe Jae -du moins ce que tu perçois de lui-. « Pourquoi ? Tu t'inquiètes ? » tu lui posais la question pour avoir la confirmation. Il s'inquiétait, tu le comprenais bien, mais l'entendre pouvait te conforter dans l'idée qu'il tenait à toi. Et, pour une raison que tu ignorais, tu voulais en avoir le cœur net. Tu entends le bruit d'une portière qui s'ouvre mais tu n'as pas le temps d'y faire attention que tu as déjà oublié le son. Jae éponge le sang sur ton visage et tu le laisse faire bien trop torché pour bouger. « Putain, mais qu'est-ce qu'il t'est passé par la tête?! » Une nouvelle fois, tu affichais un sourire sûrement parce que sa question te faisait marrer. Il avait l'habitude non ? Ce n'était pas la première fois que tu l'appelais pour qu'il vienne te tirer de là. Tu laisse un court silence s'installer laissant le temps à Jae de te rendre à peine plus présentable. « Elle m'a trompée... Cette connasse m'a trompée ! » ton sourire s'efface et tu sens une nouvelle vague de colère. Ouais, cette femme que tu aimais est aller voir ailleurs, elle t'a trahit te plantant un poignard dans le dos. Et maintenant, tu voudrais lui rendre la pareille mais au lieu de ça, tu te torche et te retourne la cervelle au point d'en oublier ton prénom. « Et tu sais, c'est quoi le pire ? C'est qu'elle en avait rien à battre. Cette pute s'en tape. Putain j'la hais ! » Elle était parti sans même t'adresser un coup d’œil, ni même un mot. C'était comme si elle t'avait totalement rayé de sa vie à peine vous aviez rompu. Tu les comprenais pas les filles qui te lâchaient comme ça, tu finissais par croire que c'était toi le souci. Alors peut-être que ça l'était mais ça ne t'empêchais pas de vouloir qu'elles souffrent elles aussi.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
avatar
Myung Jae Hee
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 6 Fév - 23:25
broken heart
daewon & jaehee

« Pourquoi ? Tu t'inquiètes ? » te lâche t-il, continuant de sourire. Ça t'énerve un peu oui, parce qu'il prend ça à la légère, quoi de plus étonnant après tout ? Il était totalement bourré, plus rien ne doit avoir d'importance pour lui mais pour toi, ça en a. T'as pas bu, toi, t'as les idées claires. Tu as conscience des choses, tu as aussi conscience de ce qui aurait pu lui arriver si tu n'étais pas arrivé, peut-être qu'il s'en fiche de finir à l'hosto mais toi, tu ne t'en fiches pas. C'est aussi pour ça que tu te sens si énervé, l'inquiétude prend le dessus, et sa question ne calme pas ça. « Oui! » lui réponds-tu tout de même, d'un ton qui prouve clairement l'évidence de la situation. Il est peut-être trop bourré pour s'en rendre compte mais tu es venu en voiture alors que toi, derrière un volant, t'es une catastrophe ambulante. T'as loupé ton permis et ce n'était pas pour des fautes inoffensives. Tu te demandes sérieusement si tu vas l'avoir un jour, le pire, c'est que ce n'est même pas ta voiture. Tu as pris de très gros risques et encore, il faut encore que tu le ramènes chez lui. Tu hoches doucement la tête, chassant ces pensées pour venir éponger son visage. Tu grimaces même en voyant l'état de son visage et tout ce sang, le mouchoir absorbe presque tout, c'est pour cette raison que tu le jettes, en reprenant un nouveau. « Elle m'a trompée... Cette connasse m'a trompée ! » Ton regard se plante dans le sien, ta mine se décompose même lorsque tu comprends ce qui était pourtant évident. Ce n'est pas la première fois que tu viens le récupérer dans un tel état et les raisons n'ont jamais été différentes, d'ailleurs, tu as eu le temps de songé à cette option mais ton inquiétude prenait trop de place pour que tu y réfléchisse vraiment. Ouais, Dae Won n'a jamais été chanceux côté cœur, et ça te fait de la peine. Ça te fait de la peine parce que tu le connais bien Dae, même un peu trop, tu sais qu'il s'y donne dans ses relations amoureuses mais malheureusement, ses copines ne loupent pas une occasion de le faire souffrir. Toi, t'as pas confiance aux femmes, t'es pas à l'aise avec elle. Peut-être parce qu'il y a eu cette fille, qui te plaisait et qui t'a fait souffrir comme personne, qui t'a envoyé sur les roses parce qu'elle ne comprenait pas ta transidentité. Mais avant elle, avant tout ça, il y a eu Dae Won. Ce qu'il s'est passé entre vous ? Tout et rien à la fois. Tout parce qu'il était ta première fois, tout parce que tu lui as toujours fait confiance, tout parce que oui, tu étais tombé amoureux de lui, ta première personne pour qui tu as eu des sentiments, ç'a toujours été différent avec lui, mais rien parce qu'il ne s'est rien passé d'autre, parce que tu n'as rien dit avant quelques années, une fois que ces sentiments étaient plus dissipés. Dae Won reste à ce jour, et restera sans doute, la seule personne qui ne t'a pas faite souffrir intentionnellement. Ç'a été difficile de l'oublier, de passer à autre chose mais ce n'était pas sa faute, c'était l'adolescent que tu étais qui s'est raccroché un peu trop à lui, tu as fini par te faire une raison. Tu en as souffert oui, mais il n'aurait jamais voulu ça, d'ailleurs et même s'il est courant de ce que tu as pu ressentir, tu as évité de lui parler de tout ça. Tu sais bien qu'il ne te ferait pas souffrir, parce que c'est un mec bien, Dae Won. Qu'il a rendu ta scolarité plus facile alors que c'était loin d'être gagné. Oui, Dae est un quelqu'un de bien, peut-être même un peu trop et toutes ces filles qui entrent dans sa vie ne sont pas foutus de lui rendre, elles le font souffrir et toi, impuissant, tu assistes à sa chute, comme d'habitude. Cette colère née de l'inquiétude se dissipe peu à peu, parce que maintenant, c'est le chagrin de savoir ce qu'il ressent, qui prend le relais. Tu continues donc de retirer le sang sur son visage, bien que ton attention soit posée sur lui et ce qu'il tente de dire. « Et tu sais, c'est quoi le pire ? C'est qu'elle en avait rien à battre. Cette pute s'en tape. Putain j'la hais ! » Ça te serre le cœur, de savoir ça. Tellement que tu restes silencieux quelques secondes avant de jeter le second mouchoir, tu t'en saisie d'un nouveau bien qu'il n'ait plus vraiment de sang, tu y incrustes ton doigt pour bomber un peu le mouchoir histoire de pouvoir mieux nettoyer son arcade. « Pourquoi tu ne m'as pas appelé avant? » ta voix se fait plus calme, plus douce. Il est énervé, tu le connais bien mais t'as espoir que ça l'apaise même si t'es pas con, tu sais très bien que tu ne pourras pas soigner cette blessure qu'elle lui a causé. Tu te saisies alors de sa mâchoire afin d'immobiliser son visage lorsque tu passes le mouchoir au coin de sa lèvre, y retirant le reste du sang. « Tu sais très bien que j'aurais passé la soirée avec toi. » Il sait pourtant qu'il peut compter sur toi, non ? Pourquoi faut-il toujours qu'il se retrouve au milieu d'une bagarre qu'il a sans doute provoqué ? Qu'il te pousse à intervenir trop tard ? Ce n'est pas la première fois mais tu sais aussi que ce n'est pas la dernière. Sauf que toi, t'en as marre de t'inquiéter, t'aimerais pouvoir l'aider, non pas en le sortant de ce genre de situations, mais pour qu'il aille mieux. Tu jettes alors le dernier mouchoir, lâchant son visage sans pour autant bouger, tu restes accroupis face à lui. T'aimerais lui dire que ça ne sert à rien de faire ça mais ça serait que répéter ce que tu lui as déjà dit une bonne vingtaine de fois. Une chose est sûre, c'est que tu ne le laisseras pas seul le temps que tu ne sois pas sûr que ça soit une bonne idée, c'est aussi pour ça que tu ne le relèves pas tout de suite pour le ramener chez lui, il a peut-être besoin de temps. Ton regard se pose alors un peu partout sur son visage, ces mouchoirs ont simplement aidé à retirer le sang mais il va falloir que tu nettoies les plaies mieux que ça, mais pour le moment, t'as rien d'autre sous la main. « Je vais te ramener chez toi, on pourra en discuter dans la voiture. » Il y aura sans doute plus de matériel pour t'aider, et puis, ça ne sert à rien de rester ici. Tu doutes qu'il puisse en parler vue son état, mais si sa colère a besoin de s'exprimer comme ça, au moins, il ne se retrouve pas au milieu d'une bagarre. « Les flics ne vont sans doute pas tarder, et je conduis sans permis. »



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


I BE YOUR MAN

I'M NOT OBSESSED
ANAPHORE
avatar
Moon Dae Won
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 13 Mar - 4:08
broken heart
daewon & jaehee

il était inquiet, jae. inquiet pour toi. ça se voyait, ça se ressentait quand il te parlait. il était en colère dû à l'inquiétude. mais ça te suffisait pas. tu voulais qu'il te le confirme. qu'il te fasse comprendre qu'il avait peur pour toi. le savoir avait de l'importance pour toi. comme si savoir qu'il avait peur pour toi t'apportais du réconfort dans cette nuit sombre. alors tu lui demande cash s'il s'inquiète pour toi. au fond de toi, tu te doute que c'est le cas. tu es complètement ivre, d'accord mais pas complètement con. et aussitôt, jae te répond que oui comme si c'était évident. tu souris, réconforté dans l'idée qu'il tient à toi. parce qu'au fond, c'est ça que tu cherche, c'est l'attention de jae. à chaque fois que tu te retrouve dans ce genre de situation, le cœur brisé, c'est vers lui que tu te tourne. un cris de détresse que tu l'envoies toujours. mais pourquoi lui ? qu'est-ce qui te pousse à systématiquement vouloir l'appeler quand tout va mal ? ce que tu ressens pour lui. ces sentiments que tu penses toujours disparu et qui reviennent tout le temps. c'est ça qui te pousse à vouloir qu'il vienne à ta rescousse. sa présence a une importance capitale dans ce genre de moment. il a une importance capitale. tu as besoin de lui, de son attention, de sa présence à tes côtés. il faut que tu ressentes que tu compte encore pour lui autant qu'il compte encore pour toi. mais bien sur, tout ça c'est bien trop enfouit au fond de toi. c'est que des sentiments que tu penses avoir oublier mais qui reviennent à chaque fois que tu le vois. les femmes qui te brisent le cœur tu les aiment. ça tu n'en doute pas mais il y a une partie de toi qui n'oublie pas jae. cette partie de toi est minime enterré au plus profond de toi et pourtant elle est bien présente. maintenant qu'il est face à toi, tu réalise encore une fois qu'il te faudra bien plus longtemps pour oublier tout ce que vous avez vécu ensemble. mais en attendant, l'alcool te pousse à t'énerver, à insulter cette fille qui a prit ton cœur pour un ballon de foot. une vague de colère te submerge. bordel que tu les déteste toutes. même la plus gentille des filles pourraient te briser le cœur. elles sont toutes pareilles. tu réfléchis comme un mec détruit, comme un pauvre con blessé, comme un loser. demain tu penseras plus comme ça, tu seras différent mais là, c'est le chagrin, l'alcool qui parle. tu pense que cracher ta haine et insulter toutes les femmes de salopes, ça te fera du bien. mais est-ce que ça te soulage vraiment ? sur le moment oui, mais après t'en sais rien, tu verras ça plus tard. de toute manière, tu n'es pas apte à réfléchir clairement. « Pourquoi tu ne m'as pas appelé avant? » tu te mets à sourire mais c'est pour ne pas avoir à lui rire au nez. pourquoi tu l'as pas appelé ? t'en sais rien. probablement parce que tu voulais pas t'en sortir et finir dans cet état lamentable. le besoin de te punir pour quelque chose que tu n'as pas fais, l'envie de s'autodétruire tant le chagrin te déchire le cœur. les poings de ses types feront jamais aussi mal que la douleur d'une rupture. « j'en sais rien jae... » tu baisse les yeux, comme un gosse qui vient de se faire engueuler. tu voulais juste te retourner la tête, boire jusqu'à perdre la raison et crever si le destin l'avait décidé. « Tu sais très bien que j'aurais passé la soirée avec toi. » ouais, mais est-ce que c'était une bonne idée ? tu sais comment tout ça aurait pu finir : l'un contre l'autre dans un lit ou contre le mur des chiottes d'un bar miteux. ça fait quelques temps que vous n'êtes plus ensemble, que votre relation est terminé mais tu sais qu'il suffit de rien du tout pour que vous replongiez. enfin, il te suffirait de pas grand chose pour goûter une nouvelle fois à son corps. « tu sais comment ça aurait finit. » tu grimaces légèrement sentant les mouchoirs se poser sur ton visage. dépité, tu l'observe te regarder dans les yeux. une tonne de chose défile dans ta tête, tu voudrais lui dire tout ce que tu n'as jamais osé lui dire quand vous étiez un couple. mais la raison te pousse à la fermer. « quoi ? j'ai une sale gueule ? il m'ont pas loupés ces connards. » tu te mets à rire avant de venir te tenir les côtes. effectivement, ces types ont su tapés où il fallait. « Je vais te ramener chez toi, on pourra en discuter dans la voiture. » finit-il par te dire après quelques secondes de silence. peu importe où vous allez, tu t'en fous, tu le suis. tu n'es pas en état de résister, tu auras sûrement oublier ce qu'il vient de te dire dans quelques minutes. « Les flics ne vont sans doute pas tarder, et je conduis sans permis. » tu viens poser ta tête contre le mur soupirant. la terre tourne encore plus qu'il y a quelques minutes de ça. tu as le tournis et l'envie de t'endormir sur le bitume. jae semble à des centaines de mètres de toi et pourtant, il te fait face. tu secoues la tête pour retrouver de la lucidité. tu prends appuis au sol pour te relever tout seul comme si tu pouvais y arrivé. aussitôt te revoilà les fesses par terre. tu grogne, bordel t'es qu'une loque. « j'vais y arrivé, laisse moi. » voilà que tu grognes sur jae alors qu'il tente simplement de te venir en aide. une nouvelle fois, tu tente de te lever, tu te dresse difficilement prenant appuie contre le mur. « c'est bon, je te suis. » plein de détermination et te pensant encore assez lucide pour marcher, tu fais un premier pas pour te détacher du mur mais tes jambes ne suivent pas, tu finis dans les bras de jae. vos visage sont d'un coup beaucoup trop près l'un de l'autre et tu te mets à le fixer droit dans les yeux. ton cerveau disjoncte, les connexions se font mal et tu t'apprête à lâcher une connerie mais cette fois tu la retiens pas. « j'ai envie de toi. » cette phrase n'a jamais été aussi sincère que ce soir, tu le pensais vraiment. enfin, tu étais persuadé que c'était une bonne idée de lui dire ça, de laisser parler cette partie de toi qui lui appartient encore. comme si cette proximité soudaine te poussais à te dévoiler à lui. l'alcool aidait aussi à délier les langues mais elle te servira surtout d'excuse pour justifier tes propos demain.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


It’s a cycle of girls and mistakes – Love them for one night – And hate them when morning comes.
avatar
Myung Jae Hee
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 9 Avr - 19:16
broken heart
daewon & jaehee

« tu sais comment ça aurait finit. » tu n'ajoutes rien, parce que c'est inutile. oui, vous le savez tous les deux. c'est très souvent la même chose. l'amour, c'est compliqué, et tu l'as compris bien assez tôt puisque ton premier amour, ta première « histoire » est sans doute la chose la plus compliquée que tu aies eu à gérer. tu te faisais parfois du mal, tu le savais, mais tu ne pouvais pas t'en empêcher. ta première fois, c'était avec lui. tu étais peut-être paumé pour pas mal de choses à cette époque mais la seule chose dont tu étais certain, c'était de tes sentiments pour daewon. tu ne savais pas comment il te voyait, il était attaché à toi oui, mais sûrement pas comme tu l'aurais voulu. pourtant tu fonçais à chaque fois, parce que même si ça te faisait du mal de ne pas l'avoir à toi, sa présence te faisait beaucoup plus de bien. il était là, peu importe la manière mais c'était le plus important et c'est toujours le cas. ç'a été difficile de l'oublier, sans doute la chose la plus difficile que tu aies eu à faire, au fond, il reste daewon. ton premier amour, le premier homme que tu as aimé. il aura toujours cette place spéciale dans ton cœur, tu t'es simplement fait à l'idée qu'il n'y aura jamais rien entre vous, rien de plus. c'est fini. pourtant, ça ne vous empêche pas de déraper, parce qu'il y a cette attirance qui ne vous quittera sans doute jamais, alors oui, tu sais comment ça aurait fini tout ça. alors il est inutile d'ajouter quoi que ce soit, après tout, c'est l'histoire de votre relation. ne rien dire, ou dire les choses trop tard.

« quoi ? j'ai une sale gueule ? il m'ont pas loupés ces connards. » il se met à rire, tu redescend un peu sur terre, ne le quittant pas des yeux. tu pousses même un fin soupir, il est dans un état lamentable et ce n'est pas la première fois que tu le vois comme ça. alors oui, tu lui dis que tu vas le ramener chez lui, vous allez discuter dans la voiture parce qu'en plus, tu roules sans permis, et les flics vont sans doute débarquer d'une minute à l'autre. dae tente de se lever, mais quand il manque de tomber, tu fais un pas dans sa direction, près à l'attraper mais ça, c'est avant qu'il t’aboie dessus. « j'vais y arrivé, laisse moi. » tu te mords les joues, encore une fois, tu n'ajouteras rien. son état y est pour beaucoup, tu pourrais lui dire que tu veux simplement l'aider ou ne pas lui laisser le choix, mais vue l'état dans lequel il se trouve, il est préférable de le laisser faire pour le moment. même si tu t'apprêtes à l'aider, t'es pas sûr qu'il puisse tenir debout. « c'est bon, je te suis. » tu l'observes quelques secondes, non pas que tu le crois pas... enfin si, tu ne crois pas un mec aussi bourré. il pourrait se péter la gueule d'une seconde à l'autre, et tu ne crois pas si bien dire puisqu'au moment où il fait un pas, il trébuche. tu as évidemment le temps de le rattraper, tu y étais préparé. « c'est bon, j'te tiens. » tu t'apprêtes à le remettre debout, correctement, mais cet échange visuel te glace sur place. tu fronces même quelque peu les sourcils, t'es pas certain de pouvoir y lire grand chose dans son regard, ou du moins, t'en sais rien. il est bourré, mais il te regarde d'une toute autre manière. une manière que tu apprécies, en temps normal, même si ce n'est plus censé être réellement.. normal. « j'ai envie de toi. » oui, il y a toujours eu cette attirance entre vous, mais vous ne ressentez pas la même chose, du moins, il fût un temps. ce temps où tu rêvais de l'avoir à toi, et lui donner beaucoup plus que ton simple corps. ce temps qui a forgé votre relation telle qu'elle est aujourd'hui. ambiguë et compliqué. compliqué parce que t'as eu du mal à l'oublier, ç'a été difficile et long, alors oui, tu ne peux pas te permettre de fauter. et pourtant, ça arrive, mais tu dois faire attention, tu ne dois plus retomber dans cet amour sans fin heureuse, et tu ne le feras plus. c"est aussi pour ça que tu lui as avoué, après quelques années. alors tu agis vite, le maintenant plus fermement. il dit ça sous l'emprise de l'alcool, quoi de plus normal? après tout, ce n'est pas comme si vous aviez couché qu'une fois ensemble. encore une fois, c'est plus compliqué que ça. « t'as bu, dae. t'es complètement torché. » tu ne le ferais pas en temps normal mais encore moins alors qu'il se trouve dans cet état, il ne sait même pas ce qu'il fait, ni ce qu'il dit. c'est toi qui doit contrôler la situation ce soir, et tu comptes bien le faire, comme d'habitude. alors tu fais quelques pas jusqu'à la portière, l'ouvrant pour asseoir daewon. très vite, tu la claques pour faire le tour de la voiture et t'installer du côté conducteur. tu fouilles dans ta poche de jeans, cherchant tes clés. « si t'as besoin qu'on s'arrête, tu me le dis. » t'as pas non plus envie qu'il soit malade en voiture, bien que sa maison ne se trouve pas si loin que ça, il a du l'oublier, ça aussi... tu démarres la voiture, mettant ta ceinture, tu prends aussitôt la route. tu pousses un fin soupir. « t'as ce qu'il faut chez toi? pour désinfecter tes plaies? » tu ne vas pas le laisser comme ça, tu lui poses la question malgré son état, on ne sait jamais, il pourrait parfois se sentir plus lucide. pourtant, tu ne le regardes pas. à aucun moment, ton regard est fixé sur la route, un visage assez fermé. sans doute parce que tu as du mal à gérer ce tourbillons d'émotions. triste, de le savoir dans cet état et qu'on lui ait encore brisé le coeur. en colère, colère qui maquille ton inquiétude. frustré, frustré d'avoir pu entendre ce qu'il a pu te dire, te rappelant une nouvelle fois, qu'entre vous deux, ça sera toujours compliqué malgré tous les efforts que vous faites. t'as su oublier cette partie de toi qui était beaucoup trop attaché à lui, mais tu ne veux pas oublier cette partie de toi qui aura toujours besoin de lui. vous êtes liés, d'une manière déchirante, mais vous l'êtes.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


I BE YOUR MAN

I'M NOT OBSESSED
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?