Revenir en haut Aller en bas



 

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Aller à la page : Précédent  1, 2

[1ST CONCERT ZEUS] HERE WE GO !

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Les alentours de la ville
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 1 Déc - 22:34
“ 1ST CONCERT ϟ ZEUS
  • ZEUS
  • FIRST STAGE
Plus les secondes passaient et plus je me sentais heureux. J'avais l'impression qu'aujourd'hui avait affirmé que j'étais bel et bien fait pour être sur scène, que ma place était ici et pas ailleurs, que j'appartenais bien aux ZEUS et que je n'aurais pu être nulle part ailleurs. J'étais un membre à part entière de ZEUS, un membre de cette famille. Certes, la famille avait fini par se réduire, mais ça revenait au même : on le prouvait avec cette chanson qu'on interprétait parfaitement et sans aucune erreur. Nous étions parfaitement synchronisés, nous ne faisions plus qu'un : nous étions unis. J'étais fier du rap de Caden qui se déroula à la perfection alors que je dansais derrière lui, un sourire mal dissimulé. La chanson ne s'apprêtait pas à sourire, bien au contraire, ce n'était pas une chanson joyeuse. Et pourtant, j'explosais de joie, je n'avais qu'une envie, celle de sourire et de montrer au monde le bonheur qui remplissait tout mon corps. Puis, c'était au tour de notre leader de rapper pour la deuxième fois. Comme la première fois, il n'y avait absolument aucune erreur : tout était parfait, absolument parfait. C'était ce qui me rendait encore plus fier de nous. On s'était tellement entraînés, on avait passé tellement de moments difficiles alors cette performance parfaite, on la méritait amplement. On n'avait aucune raison de stresser avant, en fait. Nous nous étions tellement entraînés, pourquoi est-ce qu'on avait douté de nous-mêmes ? Alec brillait toujours avec autant de charisme, et ce fut lorsqu'il se tut que je compris que c'était le pré-refrain qui arrivait. Tout allait si vite, tout s'enchaînait et je n'avais pas le temps de reprendre mon souffle. Mais c'était si excitant : je ne m'étais jamais senti si heureux de toute ma vie. Alors avec mon jumeau, nous reprîmes les micros et nos deux voix s'élevèrent en l'air, pas en enfer, mais au paradis.

naege janinhago duryeoun harureul
hollo beotigo isseo

nae apeum nae nunmureul tago wiro
ppajyeonagago isseo

Non, je n'avais pas réussi à me retenir de sourire en chantant ces lignes. Ce fut avec un énorme sourire que j'avais chanté ça, un sourire rayonnant de confiance et de fierté. Mais il était peut-être pas si mal placé que ça, ce sourire. C'était notre premier concert, pourquoi ne souririons-nous pas ? Le refrain arriva juste après que je chante la dernière parole, et les fans scandaient nos noms. Mon cœur se glorifia d'une immense fierté alors que je dansais en cohésion avec le groupe et la musique. J'étais si fier de nous. De tout ce qu'on avait parcouru pour en arriver là. De nos dures épreuves. De notre complicité. De notre synchronisation. De tout, tout simplement.

I’m on a hellevator
My hellevator

Juste après la dernière ligne de mon jumeau, Caden s'avança pour entamer son dernier rap. Rap parfait, encore une fois. Pendant que je dansais, je regardais la horde de fans qui s'agitaient en criant et hurlant. Je repérai d'ailleurs une bannière bien visible, un peu plus loin dans la fosse. On voyait en gros la tête de notre leader. Je fis un sourire sans pouvoir voir la fan, à la fois amusé et à la fois fier. Si il existait une bannière personnalisée pour notre leader, ça voulait dire qu'on avait assez d'influence pour que les fans veuillent faire des bannières. Et ça me rendait vraiment fier. Après que Caden finisse son rap, ce fut au tour de notre leader de rapper. Je me demandais s'il voyait cette bannière ? Peut-être pas. Elle était loin, après tout. Je le lui dirais, de toute façon. Ça me rendait beaucoup trop fier pour que je ne dise rien dessus. En quelques secondes, il finit son rap et vint la partie où nous devions chanter tous ensemble. La partie qui allait me rendre le plus fier.

I’m on a hellevator

Les fans criaient nos noms sans s'arrêter alors qu'on dansait et chantait et que la chanson allait prendre fin. Déjà, oui. C'était trop rapide, j'avais à peine l'impression d'avoir vu la chanson passer, mais à la fois, j'avais savouré lentement chaque moment de cette chanson.

My hellevator

Les muses avaient crié cette ligne en même temps que nous, ce qui me vola un sourire. J'étais tellement content de ce qu'il se passait. Je me répétais peut-être, mais j'étais fier. Vraiment fier de tout ce qu'on avait fait. L'instrumental s'enchaîna, et vint le moment où nous devions prononcer la dernière ligne de cette chanson. Ce fut sur le parfait tempo que nous le fîmes, tous, aussi bien les fans que nous-mêmes.

I’m on a hellevator

Quelques notes poursuivirent, et, enfin, il n'y eut aucun bruit. La chanson était terminée. Je m'arrêtai alors de bouger, me tenant debout pour la pose de fin tandis que les fans se mirent à hurler. Je respirais bruyamment, je transpirais, je sentais même les pointes de mes cheveux humides. Je ne devais pas paraître très beau. Mais je m'en fichais : j'éprouvais juste de la fierté pour nous, ZEUS. Pour nous qui avions performé cette chanson à la perfection et qui avions traversé tant d'épreuves... Bravo.





Kwangjin est convaincu que ZEUS est très uni, et le restera. Il n'a donc que la musique dans la tête, ce qui n'a jamais changé depuis qu'il est petit, mais et si quelque chose venait bouleverser son quotidien ?  (@POE, BEERUS)
éole
avatar
Im Caden
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 7 Déc - 11:48
“ 1ST CONCERT ϟ ZEUS
  • ZEUS
  • FIRST STAGE
Il était comme sous l’emprise de stupéfiants, le niveau d’adrénaline coulant dans ses veines n’ayant d’égale à aucune précédente expérience qu’il eut connus. il ne ressentait plus que joie, plénitude et gratitude. pour la première fois en une poignée d’années, le jeune artiste se sentait utile et réalisait ce que signifiait donner un sens à sa vie. jouer les colosses, se battre, défendre son territoire. tout ça ne revenait qu’à prendre des risques pour de trop petites récompenses. il en avait récolté les frais, il en avait souffert, en était venus jusqu’à se demander si sa place ne serait pas mieux ailleurs, dans un autre monde, aux côtés de ceux qu’il avait perdu.

Et voici qu’on lui réoffrait un souffle de vie, qu’on lui redonnait l’espoir, ses lèvres se mouvant rapidement aux fils des paroles, il avait l’impression que son coeur allait lâcher, exploser de bonheur. Au fil des minutes le public s’échauffait, un mouvement se faisant ressentir au premier rang alors que tout naturellement la foule se pressait sur le devant de la scène, une euphorie collective s'emparant du public. Les fauchants, les cris, le bruit de la foule, celui des pleurs de joie, son prénom qu’il arrivait parfois à percevoir et les gestes de mains que leur adressaient les silhouettes lointaines des fans lui couper le souffle. il avait l’impression de rêver, de vivre dans un autre monde, d’expérimenter une toute nouvelle vie. il se sentait pousser des ailes, les larmes aux yeux par cette émulsion d’émotions. tant de nuits blanches, d’heures de travail à douter de ses performances, de lui-même, des chances de succès du groupe, de leur début, de leur succès. il n’avait jamais songé à baisser les bras, même pas une fois mais il avait douté, sérieusement douté et ce à maintes reprises. il avait douté à chaque fois que l’un des trainee les avait quittés, à chaque fois qu’ils se rétamaient sur une chorégraphie ou lors de répétitions, douté face aux scandales. mais au final tout cela en valait la peine, cela en valait bien plus que la peine. caden avait trouvé sa place, il avait trouvé une famille, vaste, diversifiée et aimante. et même si il savait qu’il ne s’agissait là que du début des efforts, que d’un faible pourcentage de ce qu’il allait devoir donner de lui même. il était prêt. prêt à se donner entièrement pour eux, le groupe, tous les professionnels qui s’assuraient de leur succès et les fans. il finit son rap à bout de souffle, la sueur roulant sur sa temps, sourire jusqu’aux oreilles et le voici qui laisse à nouveau sa place, reprenant la chorégraphie et ce, quand bien même il est essoufflé. il était heureux.





Χρόνος
Hellevator ▬ My life was rock bottom, an edge of a cliff, I’m walking in a dark tunnel, Cruel and fearful days.I’m enduring through alone; I hold out my hand but no one is there to grab it.
Aller à la page : Précédent  1, 2

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet
Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !