Revenir en haut Aller en bas



 

avatar
Jung Mi Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 12 Oct - 14:22

in the forest
ft. woohee
outfit ton costume n’est clairement pas fait pour la forêt. mais tu n’y avais pas réellement penser avant de le mettre. pourtant, pour rien au monde, tu ne changerais. t’es trop bien dans cette tenue de pirate sexy. tu sens les regards sur toi et tu te moques bien de ce qu’on peut penser. tu aimes attiser la convoitise et l’envie et c’est exactement le genre de déguisement qui le fait. tu ne sais pas vraiment qui a eu l’idée de partir en exploration dans la forêt, mais tu admires l’idée. ça ne te serait jamais venu à l’esprit et tu aimes énormément l’idée. après tout, c’est halloween, il faut se faire peur. tu vois déjà des filles à moitié en train de trembler, complètement collée à leurs amies ou leur petit ami pendant que toi, tu ne ressens rien de spécial. tu as juste un sourire narquois sur les lèvres, alors que tu avances sur le chemin. t’as quand même troqué tes talons pour des baskets pour ne pas les enfoncer dans la terre et puis ça n’aurait pas été pratique pour marcher. tu sens des choses te frôler sans que tu n’y prêtes aucune attention. c’est simplement aussi doux qu’une caresse, ou du moins comme tu t’imagines la douceur du toucher. tu n’as pas de notion de douleur physique et du coup, c’est compliqué pour toi d’être blessée. enfin, si, il t’arrive d’être blessée physiquement, la cicatrice due à la fausse alerte de bombe, sur ta cuisse en est la preuve, mais tu n’y associes pas de sensation de souffrance. tu ne sais pas ce que c’est et même si c’est contraignant parce que quand tu manges, tu te mords souvent la langue, tu ne t’en sors pas trop mal. sauf que tu aimerais bien la ressentir. tu pousses un soupir à cette constatation. tu n’as malheureusement pas la main sur ce que tu peux éprouver ou non. tu continues donc de vivre sans connaitre tout ça, malgré ta curiosité. du coup, tu sais que d’ici à ce que tu rentres chez toi, tes jambes et des bras seront remplis d’égratignures, que tu auras même probablement saigné un peu, mais ce n’était rien du tout. tu avances donc sans te soucier de tout ça et tu arrives presque à hauteur de la tête de votre groupe quand tu entends un hurlement d’effroi. « qu’est-ce qu’elle a ? elle a vu un fantôme ? » tu n’étais pas tellement loin de la vérité parce qu’à peine tu t’avances que tu vois au sol la personne. un cadavre ? apparemment c’est ce que les gens pensent. wow c’est à ça que ça ressemble ! tu t’avances vers le corps sans te soucier de ce que les autres disent. tu entends, en fond sonore, la panique qui les prend et tu comprends même qu’on te traite de folle. mais tu t’avances quand même vers le cadavre. tu n’as pas peur, tu es juste fascinée. est-ce qu’il a souffert ? est-ce qu’il est réellement mort ? tu continues de t’avancer jusqu’à ce que tu sentes une main te stopper avant que tu ne puisses le toucher. tu te tournes vers la personne et c’est une jeune femme. « lâche moi. »

(c) DΛNDELION


blooming day.
sometimes just hearing your voice is all i need.
avatar
Bae Woo Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 12 Oct - 16:05

in the forest
ft. mihee
outfit + qui avait la sublime idée qu'une ballade en forêt était le plan à faire le soir d'halloween, tu sais pas trop, mais au moins ce qu'on pouvait dire c'était qu'il fallait être soit brave, soit complètement inconscient. tu en avais entendu des histoires, racontés par les hommes de ton père, sur ce qu'il se passait lors de cette sortie. certaines ne se finissaient pas très bien. après toi tu t'en foutais, tu avais l'habitude des histoires sordides, avec le monde dans lequel tu avais grandi, tu n'en était plus à une histoire de cadavre près. tes cheveux noués en deux couettes, avait malgré tout fait l'effort de teindre les mèches afin de rendre parfait ton déguisement d'harley quinn, on pouvait dire ce qu'on voulait que ce soit un cliché, un classique pour hallowwen, vu l'endroit où vous alliez, finalement tu avais fait le bon choix. tu aimais être à l'aise dans ce que tu portais, et s'il arrivait quoi que ce soit, tu serais paré à d'éventuels imprévus. ta batte que tu fais tourner dans tes mains, tu te retiens de lever les yeux au ciel woo hee, alors que vous avanciez un peu plus profondément dans les bois, seule la lumière de vos lampes pour briser le noir de la nuit. tu ne connais que la moitié des visages présents ici ce soir, mais quand ton amie t'avait demandé de l'accompagner t'avais pas pu dire non, comme d'habitude tu te laissais trop facilement influencer par tes amis. vous avanciez côte à côte quand tout d'un coup un hurlement horrifié s'élève, tu fronces les sourcils un instant, c'était quelqu'un de votre groupe, tenant fermement ta batte dans ta main droite, tu fends le groupe pour rejoindre ceux tout devant. la vision qui se tient devant vous, tu t'y attendais presque mais ça ne change rien à la vague de nausée qui te prend à la gorge. tu les sens, les autres qui commencent à paniquer, qui se chuchotent des paroles incompréhensibles entre eux, tu vois ton amie te lancer un regard apeuré comme pour te demander ce qu'il s'était passé mais tu n'en savais rien. du coup de l'oeil, tu aperçois une des filles de votre groupe se détacher, s'avançant vers le macchabée. haussant un sourcil, tu ne prends que quelques secondes pour la rejoindre, la stoppant d'une main posée sur son bras. tu t'en fou du ton qu'elle emploie pour te parler, ni de ces mots. « je t'empêche juste de faire une connerie. » tu réponds avec froideur. « c'est pas vraiment le moment de jouer les curieux. » tu ajoutes, un coup d'oeil vers le cadavre. c'était dégueulasse, malheureusement c'était loin d'être le premier que tu voyais. tu ne savais pas ce que la présence de ce dernier pouvait impliquer pour vous, s'il était là c'est qu'il devait y avoir quelque chose dans la forêt, ou quelqu'un qui aurait pu faire ça. c'était la suite logique de l'analyse de la situation que tu avais fait, et ce n'était pas bon pour vous si le responsable de ce carnage était toujours dans les parages. « ce qu'il faut faire surtout, c'est de ne pas attirer l'attention, on ne sait rien de ce qu'il s'est passé, autant ne pas donner une raison d'être le suivant. » tu dis à la jeune femme, du groupe vous sembliez être les seules à ne pas paniquer, et tu ne souhaitais pas inquiéter les autres.

(c) DΛNDELION


    i feel a little rush, i think i've got a little crush on you. i hope it's not too much. ☾ but baby when i'm with you, i hear my heart singing. ♡
avatar
Jung Mi Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 13 Oct - 10:39

in the forest
ft. woohee
outfit tu n’aimes pas réellement qu’on te dise quoi faire ou non. alors, quand tu sens cette main sur ton poignet alors que tu voulais simplement examiner le corps, tu te braques et siffles entre tes dents, en dardant ton regard sur celle qui t’empêche de faire ce que tu voulais. ta fascination pour la mort et la douleur étaient telles que tu n’avais plus aucune notion du bien et du mal. et même les mots de la jeune femme n’arrivent pas à te faire réaliser la connerie que tu t’apprêtais à faire. « dégage. lâche moi. » tu te répètes un peu plus glaciale parce qu’elle commence à te taper sur les nerfs avec ses airs de madame je-sais-tout. tu pousses un soupir en essayant de te détacher d’elle mais tu as l’impression qu’elle serre encore plus qu’avant. tu souris, arrogante, alors que tu penses au fait qu’elle peut serrer autant qu’elle veut, tu n’auras jamais mal. après tout ta maladie t’empêchait de ressentir de la douleur physique. tu te débats presque espérant qu’elle finisse par te lâcher. pourtant, elle ne semble pas vouloir le faire et s’agrippe même presque encore plus à toi. elle reprend la parole et tu la fusilles encore une fois du regard. « tu crois réellement que j’en ai quelque chose à foutre d’être la suivante ? » tu n’avais pas de tendance suicidaire, ou du moins tu n’en avais plus, mais tu rêvais depuis des années à ressentir la douleur. peut-être que si tu devais la prochaine proie du tueur, si tueur il y avait, tu saurais enfin ce que c’était la douleur. après un dernier effort, tu parviens à te dégager de sa prise et tu t’éloignes d’elle de quelques pas avant de reprendre la parole. « et puis honnêtement, qu’est-ce que ça peut te foutre si je touche le corps ou pas ? on est pas amies, on se connait même pas. » tu craches presque tes mots avant de te tourner vers le groupe qui commence à se dissiper parce que la panique les fait courir dans tous les sens. tu ris parce qu’il n’y en a pas un qui a un raisonnement plus censé que l’autre. pas que le tien le soit non plus. après tout vouloir toucher un macchabé c’était pas l’idée du siècle. tu reportes ton attention sur la jeune femme avant de reprendre. « tu devrais rejoindre tes amis, ils doivent s’inquiéter. » tu vois du coin de l’œil un rassemblement comme si quelqu’un était tombé dans les pommes. sérieusement, de quoi ils avaient peur ? est-ce que c’était parce que tu ne ressentais pas la douleur que tu n’avais peur de rien ? que tu n’avais aucune notion du danger ? enfin, tu savais que c’était dangereux, mais tu ne le comprenais pas réellement parce que tu t’étais toujours blessée et lorsque ça aurait pu finir par être mortel, comme ce morceau de verre dans ta cuisse, tu avais fini par t’en sortir. tu t’avances donc encore une fois vers le cadavre. t’as envie de savoir de quoi il était mort et surtout comment ça avait été fait. ce genre de choses ne t’avait jamais fait peur et tu étais plus curieuse qu’effrayée en vérité.

(c) DΛNDELION


blooming day.
sometimes just hearing your voice is all i need.
avatar
Bae Woo Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 14 Oct - 17:46

in the forest
ft. mihee
outfit + tu t'en fous qu'elle te regarde de cette façon, comme si tu n'étais qu'un cafard qu'elle aimerait bien écrasé sous son pied, parce que t'en avais rien à faire qu'elle apprécie ou pas ton geste. en revanche tu pouvais pas la laisser penser qu'à sa tronche et sa curiosité mal placée et prendre le risque de vous mettre tous en danger. tu la tiens toujours, même si ça semble pas faire effet, c'est le dernier de tes soucis que ça lui fasse mal ou pas. tu voulais juste lui faire comprendre la gravité de la situation. c'était peut-être le premier mort qu'elle voyait mais toi non, tu savais que généralement le responsable de ce carnage n'était jamais très loin. un sadique finit toujours par revenir admirer sa supposée œuvre. tu lui adresses un air de dédain que tu voiles à peine, mais putain qui avait invité cette gamine à venir ici ? elle allait vous attirer plus d'ennuis qu'autre chose. « si tu veux crever grand bien te fasse mais t'as l'air d'oublier que t'es pas toute seule. » tu réponds en levant les yeux au ciel. mais pourquoi tu étais venue ici ce soir ? dire que tu aurais pu être chez toi tranquille, ou bien à jouer à la nounou avec les hommes de ton père pour éviter qu'un d'eux finissent par casser quelque chose tellement ils seraient torchés. « en dehors de passer pour une sociopathe, t'as pas autre chose à faire ? t'es qu'une gamine dont la curiosité morbide n'a pas à être là. tu crois quoi au juste, qu'il va prendre le thé avec toi et te dire comment il a claqué ? » t'arrivais pas à croire qu'elle puisse être aussi détachée, ça avait quelque chose d'inquiétant. et t'avais aucune envie de risquer la vie des autres ni la tienne parce que madame voulait vouer un culte au mort. et les autres qui commencent à s'agiter comme des poules, t'étais vraiment tombée sur un groupe de cons, ils avaient jamais vu un film d'horreur ou quoi ? les premiers à se barrer sont les premiers à crever. tu sens les fourmillements dans tes veines, la colère qui monte en toi parce qu'elle pourrait se montrer utile l'autre cruche mais au lieu de cela, elle pensait qu'à sa gueule. serrant les poings, tu jettes un regard par dessus ton épaule, et merde c'est qui encore qui a fait une scène, la remarque de l'autre fille qui attirer de nouveau ton attention. « et si au lieu de penser au mort tu t'intéressais aux autres, j'sais pas moi montrer que t'as une once d'intelligence. » tu te contentes de répondre. « tu n'a aucune idée de ce que ça fait de regarder la mort en face, ni de voir ce qui l'a causé. » toi, tu avais été aux premières loges, plusieurs fois. voir un homme mourir devant toi, tu en avais vomi tes tripes. « ça ne mérite pas d'y laisser ta peau. » tu jettes un coup d'oeil au corps, une grimace qui reprend sa place sur ton visage. bientôt les animaux viendront sûrement se servir sur le cadavre.

(c) DΛNDELION


    i feel a little rush, i think i've got a little crush on you. i hope it's not too much. ☾ but baby when i'm with you, i hear my heart singing. ♡
avatar
Jung Mi Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 16 Oct - 0:04

in the forest
ft. woohee
outfit elle commence sérieusement à te faire chier avec sa morale à deux balles. non mais elle se prend pour qui pour se comporte de la sorte avec toi. tu lui as rien demander à cette fille. pourquoi elle peut pas te foutre la paix ? tu grognes mais pas de douleur, juste parce que tu commences à réellement être agacée et énervée par son comportement. « et sinon tu veux pas me lâcher. j’en ai rien à foutre des autres. » que tu craches presque parce que ça te saoule qu’elle prenne ses grands airs avec toi. et quand elle reprend la parole, tu soupires en levant les yeux au ciel. « mais en fait, y a quelqu’un qui t’a demandé ton avis ? non je pense pas. alors maintenant, fous moi la paix et retourne faire joujou avec tes amis. » tu lances un regard vers le groupe qui n’a de cesse de courir en criant pour échapper à cette scène macabre. il n’y a que toi et cette fille pour rester si près du corps et ne pas avoir envie de s’enfuir en hurlant. tu t’en fous totalement de ce qu’on peut penser de toi. ouais t’es fascinée par la mort, ouais t’es fascinée par le fait de ressentir de la douleur et alors ? tu demandes pas à ce que quelqu’un t’accompagnes dans ton délire morbide. alors pourquoi elle continue de te faire chier. et le pire c’est qu’elle ne s’arrête pas. putain, tu vas finir par lui foutre ton poing dans la gueule. tu t’arraches assez violemment de sa poigne et comme d’habitude, tu ne ressens pas grand-chose. « putain mais fous moi la paix. je t’ai rien demandé. » tu ne lui laisses pas le temps de répondre, que tu as déjà réussi à réduire la distance entre toi et le cadavre. tu le touche du bout de ta chaussure pour voir s’il est réellement mort et c’est apparemment le cas. te penchant vers lui, tu places ta main sur son cou, histoire de vérifier son pouls. « wahou putain, il est froid. » tu te souviens avoir lu quelque part que lorsque les corps étaient froids, c’était qu’ils étaient morts depuis plusieurs heures. tu lances un regard rempli de défi à la jeune femme qui t’a arrêté plusieurs fois. « tu vois y a rien qui se passe. pas la peine de stresser pour rien. » puis tu te désintéresses totalement d’elle pour examiner ce que tu as sous les yeux. tu laisses même un sourire s’afficher sur tes lèvres alors que tu te prends pour un médecin légiste. tu vois plusieurs perforations au niveau du ventre et tu devines aisément qu’il a été poignardé et qu’il est mort d’une hémorragie. pas besoin d’avoir faire de grandes études de médecine pour voir ça. tu continues ton exploration du corps, veillant quand même à ne pas le toucher plus que ce que tu as fait quelques instants plus tôt, oubliant tout ce qui se passe autour de toi. honnêtement ça te plait tellement de voir ça. tu ne pensais pas que tu seras aussi enjouée de voir quelqu’un de mort un jour. tu te ferais presque peur. tu entends alors quelqu’un à tes côtés et c’est la jeune femme qui est revenue te faire chier. « qu’est-ce que tu me veux encore ? » tu te retiens de l’insulter ou de l’envoyer chier, malgré l’envie bien présente.

(c) DΛNDELION


blooming day.
sometimes just hearing your voice is all i need.
avatar
Bae Woo Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 16 Oct - 0:35

in the forest
ft. mihee
outfit + une chose était sûre, t'avais l'air de la faire chier autant que son attitude irresponsable te rendait la pareille, tu te retiens de lui en coller une pour essayer de lui remettre en place, mais à croire que vu la tête vide qu'elle était, ça lui ferait rien. t'étais même pas sûre qu'elle ressente quoi que ce soit, la connerie avait parfois du bon chez certains. ça te fait chier qu'elle pense qu'à sa gueule, elle savait rien de ce que ça faisait de devoir voir la mort en face, de connaître ce sentiment de voir la lueur quitter le regard de quelqu'un. tu trouvais ça perturbant que ça semble l'intéresser autant. levant les yeux au ciel, tu affiches un air hautain avant de pencher la tête sur le côté, ton expression se figeant en un air blasé. « non, à vrai dire je te l'offre c'est gratuit, c'est con mais j'ai pas besoin de ton autorisation pour parler. » c'était fou, de se retrouver dans une telle situation alors que vous deviez passer une soirée entre vous, à vous faire peur très fortement mais rien qui n'impliquait un vrai cadavre. l'autre conne qui crache encore son venin, se dégageant fermement de ta main, tu la retiens pas après tout si elle voulait jouer au kamikaze ce serait pour sa gueule. sa remarque qui t'est adressée te fait rouler carrément la tête cette fois-ci, tu prends une grande inspiration pour pas lui coller ta batte dans la figure, qu'est-ce qu'elle pouvait être chiante à vouloir à tout prix assouvir sa curiosité tordue. t'étais même pas certaine que les hommes de ton père soient aussi insensibles qu'elle, quoi que... si ils pouvaient l'être. peut-être que tu devrais la leur donner en pâture, elle aimerait sans doute. « félicitations, tu veux peut-être un bonbon maintenant. » tu tournes les talons pour rejoindre les autres, sans prendre la peine d'attendre une réponse si elle venait à t'en donner une, murmurant quelques mots à l'oreille de ton amie en espérant la calmer. hallucinant que tu en sois réduite à ça, à jouer au maman afin de ramener tous les gamins autour de toi. encore une fois tu te demandes bien ce que tu viens faire ici, avec l'autre tarée que tu allais probablement liquider d'ici la fin de cette soirée, à moins qu'elle le fasse. tu sens les autres s'agiter à nouveau, fronçant les sourcils alors que plusieurs pointes dans une direction devant vous, par dessus le cadavre. soupirant, tu fais signe que tu vas voir ce que c'est. tu calcules même pas la fille de tout à l'heure jusqu'à ce qu'elle t'agresse encore. mais elle peut pas la fermer elle... « désolée princesse t'es pas le centre du monde. » tu siffles en lui adressant à peine un regard, tu continues en la dépassant, tes yeux s'habituant au noir alors que tu bouges des branches d'arbres. « qu'est-ce qu'ils ont cru voir encore ces cons... » tu murmures à toi-même. tu retiens ta respiration, te concentrant sur tes autres sens pour t'aider, c'était juste une impression ou il y avait quelque chose dans les bois qui n'était pas loin ? tu sens tes poils se dresser sur tes bras, mais tu restes calme, tu ne laisses rien apparaître. tu ne sais pas ce que c'était, mais tu doutais que ce soit bon signe.

(c) DΛNDELION


    i feel a little rush, i think i've got a little crush on you. i hope it's not too much. ☾ but baby when i'm with you, i hear my heart singing. ♡
avatar
Jung Mi Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 17 Oct - 17:31

in the forest
ft. woohee
outfit putain mais qu’elle commence à te casser les couilles que tu n’as pas avec sa morale à deux balles. tu te fous bien de son avis et encore moins de ce qu’elle pense. elle peut pas te laisser tranquille deux minutes. non apparemment c’est beaucoup trop lui demander parce qu’elle réfute ce que tu viens de lui dire à l’instant. une tête à claque. tu te retiens de la frapper et te défais de sa prise sans même lui parler parce que tu ne veux pas et n’en ressens pas le besoin. à la place tu t’avances vers le corps et tu le touches, remarquant sa froideur. alors c’est comme ça que c’est. tu laisses même un sourire s’afficher sur tes lèvres pendant que tu continues ton inspection du corps. tu ne remarques même pas que l’autre se barre tellement tu es absorbée par ta curiosité malsaine. tu n’as peur de rien et encore moins d’un macchabé. au contraire, tu le trouves fascinant et tu te demandes même s’il a eu mal quand on l’a perforé de la sorte. est-ce que toi, tu aurais mal en sentant ta vie quitter ton corps ? tu penses pas, tu en doutes même énormément. pourtant, ça ne te ferait même pas peur de mourir. au contraire, peut-être que tu aurais l’illusion d’avoir eu mal pendant quelques instants. tu es tellement dans ton inspection que tu ne te rends pas compte que tout le monde pointe quelque chose derrière toi. ce n’est que lorsque l’autre emmerdeuse revient près de toi que tu te décides enfin à relever la tête et tu l’agresses encore avant même qu’elle ne te parle. on ne sait jamais qu’elle ait encore décidé de te faire chier. mais apparemment ce n’est pas le cas et sa réflexion te fait grincer des dents. t’as envie de lui sauter dessus et de l’étrangler pour qu’elle ravale ces mots. cependant, même si elle te fait chier, tu te lèves pour la suivre, restant le plus discrète possible. ils ont vu quelque chose ? qu’est-ce que ça peut bien être ? tu pousses un soupir et la laisses chercher. après tout, si le tueur est revenu, s’il pouvait lui faire du mal avant que toi tu ne lui en fasses, ça t’arrangerait. tu attends donc de voir ce que c’est et quand une chouette s’élève dans les airs en faisant un boucan d’enfer, tu ne peux pas t’empêcher de lâcher un cri de surprise. « putain d’oiseau de merde. » que tu pestes alors que tu reposes ton regard sur les branches qui obstruent votre vue. « me dis pas que c’est cons ont vu les yeux d’une chouette et l’ont pris pour quelqu’un ? » tu ris de leur connerie, te tenant les côtes, tandis que tu sens les larmes couler sur ton visage. non mais tu n’arrives pas à croire que ces gamins aient eu peur des yeux d’un oiseau. comme si c’était ressemblant avec ceux d’un humain. tu ris encore parce que tu n’arrives pas à t’arrêter et tu sens le regard de la jeune femme sur toi. « quoi ? toi aussi t’as cru que c’était quelqu’un ? » tu as du mal à parler tellement tu rigoles. c’est vraiment trop drôle. qu’est-ce qu’ils peuvent être cons les gens ! puis soudain, tu vois quelque chose bouger et une masse se lancent sur vous. t’as un réflexe complètement idiot de pousser l’emmerdeuse sur le côté histoire qu’elle ne se prenne pas la masse. toi par contre tu le prends de plein fouet et tu ne sais pas ce que c’est.

(c) DΛNDELION


blooming day.
sometimes just hearing your voice is all i need.
avatar
Bae Woo Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 18 Oct - 23:25

in the forest
ft. mihee
outfit + t'étais pas quelqu'un de violente, malgré le monde dans lequel tu avais évolué, dans lequel tu évoluais toujours, tu aimais penser que tu avais su garder une part d'humanité. tu savais te défendre, tu savais te battre, mais tu faisais autant que possible pour que tes combats, ils soient sur les circuits. mais cette fille, si tu pouvais lui casser la gueule, ça te permettrait de te défouler un peu. néanmoins ce n'était pas vraiment la situation propice pour ce genre de pratique, et t'étais même pas certaine que ça lui fasse quoi que ce soit, vu comment elle se comportait avec le corps de l'homme, tu doutais que si tu t'en prenais à elle, ce soit différent. tu la laisses, elle et sa curiosité déplacée pour être polie, pour aller rejoindre le groupe, essayer de garder tout le monde ensembles si vous vouliez pas commencer à ressembler à un de ces mauvais films d'horreur où le groupe d'amis se dispersaient juste pour qu'ils soient tués les uns après les autres. pourtant quand tu les vois se comporter comme des gamins à hurler, pleurer et penser au pire sans même savoir de quoi il en retournait, tu te pinces le nez, fermant les yeux pour garder ton calme, ta batte que tu fais tourner dangereusement vite dans ta main libre. entre eux et l'autre tarée, tu étais vraiment tombée sur un groupe de cons, pourquoi il fallait que tu sois ici, pourquoi tu pouvais pas être ailleurs, même conduire avec tes concurrents, ceux que tu aimais humilier sur le terrain, ils étaient de meilleure compagnie que ces idiots. à nouveau du mouvement, tu relèves les yeux pour les voir s'agiter et pointer quelque part tu sais pas trop où, un peu plus loin, tu jettes un coup d'oeil à ton amie mais elle ne fait déjà plus attention à toi, la panique prend peu à peu le pas sur la raison. tu soupires, il fallait bien que quelqu'un se dévoue tu imaginais, histoire de les rassurer et de leur montrer que c'est rien, même si tu avais été la première à émettre tes doutes, mais ces derniers tu préfères les taire, les garder pour toi. tu t'avances à nouveau, ignorant les remarques assassines de la fille de tout à l'heure, tu te contentes de la rembarrer, t'avais pas de temps à perdre avec elle. elle voulait être seule avec le cadavre non ? alors qu'elle profite bien de son rendez-vous, elle t’appellera quand ce sera l'heure des noces. tu observes les environs, fronçant les sourcils quand tu vois quelque chose bouger, tu sais pas quoi encore. tu sursautes quand une chouette s'envole de son arbre, plus par le cri de l'autre folle que de l'oiseau en soit. tu lui lances un regard en coin, une moue blasé aux lèvres avant de soupirer encore. tu t'en fous quand elle se met à rire, t'étais pas dans l'humeur de la suivre au contraire ça te faisait chier s'ils s'étaient angoissés juste pour ça, des enfants. « on sait pas ce qu'il se trouve ici, regarder ça coûte rien. » tu te contentes de répondre, ne cherchant même plus à cacher ta lassitude. elle est morte de rire la fille, si elle pouvait être morte tout court ça t'arrangerait, elle serait bien assortie à son pote le macchabée. « retourne t'amuser avec le cadavre si t'as rien d'intéressant à dire. » tu souffles en te tournant de nouveau vers la forêt. puis les choses se passent trop vite, trop soudainement, tu sens la fille te pousser sur le côté avant même de le voir, tu tombes à la renverse alors que quelque chose la percute de plein fouet. les cris qui s'élèvent autour de vous, les yeux écarquillés tu vois la masse difforme qui s'est jeté sur elle, avec l'obscurité t'arrives même pas à savoir ce que c'est. humain ? animal ? tu te relèves avec difficulté, grimaçant alors que tu récupères ta batte, portant un premier coup sur la chose qui vous avait interrompu. son cri perçant qui te donne la chair de poule.

(c) DΛNDELION


    i feel a little rush, i think i've got a little crush on you. i hope it's not too much. ☾ but baby when i'm with you, i hear my heart singing. ♡
avatar
Jung Mi Hee
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 4 Nov - 11:14

in the forest
ft. woohee
outfit ta curiosité était morbide, tu le savais. mais tu te moquais de ce qu’on pensait de toi. tu voulais simplement assouvir cette soif de connaissance que tu ressentais. tu avais pleins de questions en tête, mais tu n’aurais jamais de réponses, tu le savais. la personne que tu touchais était morte. jamais elle ne pourrait te dire s’il avait eu mal, s’il avait senti sa vie s’effacer de son corps et comment il avait vécu sa mort. alors, même si tu observes ce corps de plus près, tu ne comprendras jamais ce qu’il a vécu parce que tu n’aurais jamais les réponses à toutes ces questions. ça te saoule mais en même temps tu ne peux pas faire autrement. ce n’était pas comme si tu pouvais faire en store que la personne se réveille et te donne les détails de tout ça. du coup, à la place tu continues d’observer le corps avec autant de question que tu n’en avais au départ, jusqu’à ce que la jeune femme qui te faisait chier quelques minutes plus tôt, revienne à tes côtés. tu délaisses le cadavre pour la suivre vers un bosquet et quand un oiseau s’échappe du feuillage, tu ne peux pas t’empêcher de rire face à tous ces idiots qui ont cru que c’était quelque chose d’humain. tu ris et te fous de la gueule même de cette fille à tes côtés. sauf que tu n’as pas le temps de faire autre chose que tu sens quelque chose qui se jette sur toi. tes réflexes sont plus rapides que les siens et tu la pousses pour te prendre en pleine face le truc qui sort de la forêt. tu ne sais pas ce que c’est mais putain que c’est lourd. tu sens ton souffle qui se bloque alors que ce truc appuie sur ta cage thoracique. ça ne te fait pas mal parce que tu ne ressens pas la douleur mais tu as du mal à respirer et tu cherches ton air tandis que tu sens ses ongles ou ses griffes tu sais pas réellement te lacérer le corps. comment tu le sais ? parce que tu sens le sang couler sur ta peau. et puis son cri te déchire les tympans et tu finis par te rendre compte que ce truc est immobile. tu t’aides de tes jambes et de tes bras pour le faire rouler sur le côté, pendant que tu t’accroupis pour reprendre ton souffle. tu es essoufflée mais pas parce que tu as fait un marathon mais parce que tu as eu la respiration bloquée pendant quelques secondes. et même là, tu n’as ressenti aucune douleur. « merci. » que tu lances à la jeune femme alors que tu te lèves et que ton regard croise le sien. t’attrapes ton téléphone pour mettre la lampe torche. votre groupe n’a fait que gueuler depuis que vous avez trouvé le corps. alors, rajouter de la lumière n’allait pas vous tuer. tu diriges le faisceau lumineux vers le corps inanimé que tu as repoussé et tu remarques son visage difforme, et son corps tout aussi monstrueux. tu as les mains qui tremblent et tu finis par tendre ton téléphone à la jeune femme et attraper sa batte de baseball à la place. tu ne vas pas le tuer parce que si c’est lui le meurtrier, il pourrait être utilise à la police. mais à la place, tu te diriges vers ses jambes. vous n’avez rien pour l’attacher, alors autant faire en sorte qu’il ne puisse plus bouger. tu frappes de toutes tes forces sur ses chevilles entendant avec délectation le bruit des os qui se brisent. tu vas encore passer pour une folle, mais tu t’en moquais encore plus maintenant. tu voulais simplement penser au fait qu’il ne puisse pas faire de mal. une fois les chevilles cassées, tu passes aux tibias. on ne sait jamais qu’il ait envie de ramper. de cette façon, tu fais en sorte qu’il ne puisse pas vous rattraper. les os continuent de se briser et tu ne fais pas attention à ce que font les gens autour. maintenant faut que tu t’occupes de ses bras, mais tu relèves la tête à ce moment-là et tu croises le regard de la jeune femme qui semble encore sous le choc. « quoi ? je l’empêche de nous courir après. » mais ce n’est peut être pas ça qui lui fait peur, mais plus le regard de folle que tu arbores. l’adrénaline et la peur te font perdre la tête.

(c) DΛNDELION


blooming day.
sometimes just hearing your voice is all i need.
avatar
Bae Woo Hee
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 10 Nov - 18:40

in the forest
ft. mihee
outfit + t'avais toujours su te maîtriser, ne pas laisser la colère ni la violence dominer ta vie, ta personnalité malgré ton univers. mais cette fille, elle faisait valser toutes ces bonnes résolutions de ne jamais avoir  à recourir à la violence pour faire taire quelqu'un. néanmoins tu réussis à prendre sur toi, prenant une profonde inspiration avant de la laisser avec ta curiosité mal placée, si elle voulait elle la prochaine sur la liste, grand bien lui fasse. en revanche les autres commencent aussi à te taper sur le système, ils ont jamais vu de films d'horreur ou quoi ? c'est justement en criant, courant et s'agitant partout qu'on attire le tueur potentiel, qu'il soit humain ou non. parce que sérieusement, ce mec il était pas arrivé là tout seul, il s'était pas retrouvé dans cet état par la seule volonté du seigneur. ce qui voulait dire que quoi que ce soit qui lui ait fait ça, ça devait être encore dans le coin. vous étiez venu pour vous faire peur le soir d'halloween mais là franchement, ça frisait le ridicule, c'était trop cliché, trop ironique. quand t'entends le rire de l'autre cruche, tu fermes les yeux pour garder ton calme, non mais franchement elle avait pas autre chose à faire que jouer à ce petit jeu ? tu te mords l'intérieur de la joue, ta batte tournant lentement dans ta main alors que tu prends encore sur toi pour ne pas coller son bout dans son visage. t'étais même pas certaine que ça lui fasse quoi que ce soit. si ça se trouve, elle préférait que tu le fasses même. une respiration, deux respirations... tout est sous contrôle, tu te dis bien que c'était tout le contraire, tu ne savais pas ce qu'il y avait dans la nature. vous étiez en terrain inconnu avec un cadavre et ce qui l'avait tué errant dans la nature. tout se passe très vite, tu n'as même pas le temps de comprendre quand l'autre cinglée te pousse sur le côté, t'envoyant rouler sur le côté dans un flot d'incompréhension alors que tu lui jettes un regard assassin, t'as pourtant pas le temps de dire quoi que ce soit quand tu vois ce qui vous ait foncé dessus, percutant la jeune femme de plein fouet. tu cherches ta batte du bout des doigts, grimaçant en sentant les morceaux de bois qui t'avaient griffé, puis tu finis par mettre la main dessus, tu perds pas une seconde en réflexions, à savoir ce qu'il se passait, tu laisses ton instinct te guider. tu viens frapper de toutes tes forces la chose qui s'en prenait à l'autre fille. plusieurs fois jusqu'à ce que tu entendes des craquements et ses hurlements s'élever dans le ciel. il finit par s'immobiliser sous tes coups, tombant lourdement sur elle, t'as la respiration saccadée woo hee. tu la regardes se relever en silence, mot de remerciement qui glisse entre ses lèvres, vos regards se croisant, tu pinces les lèvres quelques secondes en prenant une inspiration. « y'a pas de quoi... » tu souffles à ton tour, ta batte pendant mollement dans ta main. tu réagis même pas quand elle allume son téléphone et finit par prendre ta batte, tu ne montres pas plus de réactions quand elle commence à l'utiliser sur le corps de votre agresseur – enfin était-ce vraiment humain ? t'en savais trop rien. tu grimaces néanmoins en entendant les os craquer sous les coups portés par elle, jetant un regard aux alentours, les autres étaient toujours aussi effrayés, certains vous lançaient des regards ahuris, voir rempli de peur, vous prenaient-ils pour des folles vous aussi ? après tout tu t'en foutais bien, t'avais d'autres chats à fouetter, comme t'assurer qu'il était bien seul. qu'il n'y avait pas d'autres tarés comme lui encore en fuite. elle finit par se relever, croisant une nouvelle fois ton regard, tu hausses un sourcil blasé à son encontre, non c'était rien de nouveau, t'avais déjà vu pire. ton père restait un mafieux après tout, ses hommes de mains pouvaient se montrer bien plus cruels. « au moins maintenant je sais que ma batte est de bonne qualité. » tu te contentes de répondre en prenant ce qui était à toi, le bout ensanglanté qui ne te répugne pas le moins du monde, tu viens toucher le visage difforme de cette chose, une expression de dégoût sur le visage. « c'est quoi cette chose ? »

(c) DΛNDELION


    i feel a little rush, i think i've got a little crush on you. i hope it's not too much. ☾ but baby when i'm with you, i hear my heart singing. ♡
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?

Lumière sur...
Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux en prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Le bal de Noël
Décembre rime avec fin d'année et fêtes de fin d'année. Pour l'occasion, tous les habitants de Séoul et de la Digital City sont invités à venir au bal organisé par la Yonsei. Tout le monde est le bienvenu que vous soyez seul ou accompagné. Il y a aura toujours quelqu'un pour vous tenir compagnie.

Pour en savoir plus, clique ici !