Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi)

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Grand Hall
Hong So Yi
Hong So Yi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Mer 7 Nov - 1:20


but a real friend wouldn't do that


J’avais suffisamment attendu pour me résigner à quitter mon poste par pur esprit de lâcheté. Les mains fourrées dans les poches d’un long manteau aux imprimés si démodés qu’ils en deviendraient vintage, je soupire en fixant les aiguilles de la grande horloge incrustée dans la pierre de l’université. Je n’ai jamais su dire si elle marchait mais chaque fois que je m’étais fiée à elle, j’avais été en retard. Et d’y penser, ça me ramène à des souvenirs heureux, si heureux parce qu’à l’époque, je pensais avoir enfin trouvé l’équilibre qui manquait à ma vie ; et qu’est-ce que je m'étais trompée.

J’avais tout quitté du jour au lendemain. Mes études ici, à la Yonsei. La fraternité qui m’avait vue grandir et m’épanouir. Mes parents qui m’ont tout donné et à qui je n’ai jamais eu la décence de dire merci. Je n’avais fait mes adieux à personne, parce que sur le moment j’avais pensé que ce serait des adieux et non des au revoir.

Deux ans plus tard, l’anonymat le plus complet me pend au nez mais il me fait autant de bien que l’air frais qui souffle sur la capitale. J’aurais pu planifier un million d’excuses toutes préparées qu’elles n’auraient pas suffit à justifier mon départ si soudain pour Vancouver. Je pensais pourtant pouvoir m’y faire. Bêtement, j’avais pensé que de me détacher de tout ça, dans le fond, ça n’allait pas être compliqué. Jusqu’à un certain point.

Et si aujourd’hui, Eun San refusait de me parler, si elle refusait d’écouter mes excuses et mes explications, comme les autres l’avaient fait en me claquant la porte au nez sans même me donner la chance de justifier mes actes et mon comportement, je l’accepterais sans doute par pur retour de bâton ; en me disant que je l’aurais mérité.

Alors je ne sais plus trop ce que j’attends en me levant des bancs de la faculté d’Histoire. Mais quand je l’aperçois avec son sac à l’épaule, mon sourire apaisé est immédiatement suivi d’une douleur étrange qui me tord le ventre ; un trac incroyable qu’on n’est pas censé éprouver entre amis (ou plus précisément, entre amis qui n’ont rien à se reprocher). Et ce n’est pas mon cas. Des choses à me reprocher j’en ai tellement que je voudrais faire demi-tour. Je suis déjà une menteuse aux yeux de tous, faire de moi une lâche n’en étonnerait pas moins les gens.

Au milieu des tambours qui s’animent dans ma tête, je m’engouffre dans son sillage et récupère au sol un tissu qui ressemble à une écharpe. Nerveusement, je me dis que c’est un signe du destin. C’est stupide. Et je m'élance pour tapoter doucement son épaule. "Excuse-moi ! T'as fait tomber ça en chemin." Je n'aurais pas pu rêver pire comme technique d'introduction après deux années complètes sans donner de mes nouvelles, au-delà de quelques réponses vagues et franchement impersonnelles à ses SMS. "Hey..." Supplément phrase clichée ; histoire de compléter le combo de la bonne vieille amie en carton qui aurait tellement de choses à dire qu'elle n'en dit aucune.

(c) SIAL




I feel like everything in my life has led me to you. My choices, my heartbreaks, my regrets. Everything. And when we're together my past seems worth it. Because if I had done one thing differently, I might never have met you.
Choi Eun San
Choi Eun San
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Mer 5 Déc - 21:37


but a real friend wouldn't do that


la fin d'année scolaire qui approche à grande vitesse, tu ne l'as presque pas vu passer eun san, trop de choses en tête. la situation avec eui geon qui n'est toujours pas forcément au beau fixe, même que vous êtes encore loin d'être sur un terrain neutre. tu ne sais pas comment t'y prendre, tu n'as même plus la force de faire quoi que ce soit en fait. tu avais assez bataillé pour lui, pour que vous vous entendiez mais il ne voulait rien de toi. tu tournais la page donc, tu laissais de côté l'envie d'être une famille avec quelqu'un qui visiblement ne voulait pas de vous dans sa vie. la vie avance, elle reprend son cours comme on dit si bien. quand le professeur annonce la fin de l'heure de cours, tu fourres tes notes et tes affaires dans ton sac, le passant sur ton épaule avant de sortir de la salle, riant à une phrase que te disait une de tes camarades, tu ne fais pas attention eun san, tu es tellement dans l'optique que c'était la fin de ta journée, que tu allais pouvoir retourner à ton dortoir faire tu ne savais pas trop quoi encore, peut-être une série sur netflix qui sait ? ou un bon bouquin ? tu ne vois pas que tu perds quelque chose, que ça glisse par terre, tu continues ton chemin comme si de rien était. et puis une voix étrangement familière qui s'élève, une main qui te tape doucement l'épaule, tu jettes un coup d'oeil par dessus celle-ci avant de te stopper net, eun san. comme si tu avais vu un fantôme, comme si tu ne pouvais pas vraiment y croire. « so yi ? » tu murmures, presque plus pour toi-même que pour être vraiment entendue. t'es figée, les yeux plantés sur celle qui avait été plus qu'une sœur, sur celle qui était partie, sur celle qui était sortie pratiquement de ta vie. tu fais signe à ta camarade de partir sans toi, ne quittant pas du regard la jeune femme, comme si tu pensais qu'elle allait se volatiliser sous ton nez. « qu'est-ce que tu fais là ? » tu demandes, le ton presque sec, les lèvres pincées. « t'es rentrée quand ? » tu voulais savoir, parce que tu comprenais pas, tu comprenais pas comment elle avait pu partir et ne pas donner de nouvelles pendant tout ce temps, comme si votre relation ne comptait pas à ses yeux, pas autant qu'à toi apparemment. tu t'étais toujours dit que si tu avais l'occasion de l'avoir en face, tu lui dirais tout ce que tu avais sur le cœur et pourtant, maintenant que l'occasion se présentait tu étais étrangement silencieuse, tes pensées qui se bousculent dans ta tête. alors tu ne dis rien, pas avant qu'elle ne te réponde, tu te mets à l'observer, à noter les changements chez elle, ce que tu reconnaissais. elle était so yi, et pourtant tu ne la reconnaissais pas, enfin ce n'était plus la so yi d'avant son départ.

(c) SIAL




    i fell in love with him like a little girl opening her heart to magic. it always seemed surreal until the moment it became true.
Hong So Yi
Hong So Yi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Mar 15 Jan - 14:49


but a real friend wouldn't do that


Chaque fois que j'avais pensé prendre une bonne décision, le temps m'avait prouvé mes torts sans remords ni tendresse. Ça avait commencé au collège, quand j'avais écouté la petite voix innocente d'un côté de mon épaule, celle qui m'avait chuchoté de ne pas répondre aux attaques. Et puis au lycée, quand j'avais raccroché avec la méthode douce pour me tourner vers la petite voix mesquine sur mon autre épaule, celle qui m'avait conseillé cette fois de ne pas me laisser marcher dessus. Je commençais à me lasser. A me demander si un jour j'arriverais à faire le bon choix au bon moment. Aujourd'hui, j'avais mis les considérations du bien et du mal de côté, j'y avais aussi laissé mon ego, ma fierté, celle qui un peut trop souvent obscurcissait ma pensée. Ça me coûtait beaucoup d'admettre mes torts, et à juger le visage fermé de Eun San, elle était prête à me le faire payer très cher.

"Il y a quelques semaines." Je réalisais le poids de mes mots, le temps que j'avais passé ici depuis mon retour sans la prévenir et qui s'ajoutait presque honteusement aux deux années précédentes durant lesquelles je lui avais à peine donné de mes nouvelles. "Je savais que je te trouverais ici. C'est une sensation étrange que d'être de retour. Tu as un peu de temps ? Je me disais qu'on pouvait parler un peu toutes les deux. Autour d'un café peut-être ?" Je lui proposais avec l'audace et la prétention muette de vouloir gommer mes erreurs du passé, comme si de rien n'était, comme si les deux dernières années n'avaient jamais existé.

(c) SIAL




I feel like everything in my life has led me to you. My choices, my heartbreaks, my regrets. Everything. And when we're together my past seems worth it. Because if I had done one thing differently, I might never have met you.
Choi Eun San
Choi Eun San
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Ven 25 Jan - 14:07


but a real friend wouldn't do that


c'était comme revoir un fantôme, un souvenir qui s'était presque effacé de ta mémoire mais qui revenait te frapper en plein visage sans que tu t'y attendes. t'avais été blessée quand elle était partie sans crier garde, t'avais pas compris pourquoi, t'avais essayé de te mettre à sa place mais ton cœur déjà blessé par l'abandon de ton père et la haine farouche de ton frère lui avait accueilli son départ comme une nouvelle trahison. combien de fois encore tu aurais à subir une telle tristesse ? so yi était là devant toi, semblable à celle que tu avais connu par le passé et pourtant différente aussi, il y avait quelque chose dans son regard qui n'était pas là avant, ce n'était pas la so yi de ton passé, non c'était une nouvelle femme qui te faisait face. une femme que tu ne connaissais pas. les paroles de la brune qui te fait plisser les yeux, pincer les lèvres alors que tu accuses le coup, ton cœur qui s'enfonce encore un peu plus dans ta poitrine. quelques semaines ? elle n'avait pas pris le temps de venir te voir avant, peut-être qu'elle ne le voulait pas, peut-être qu'aujourd'hui ce n'était que le fruit du hasard alors ? « ah. je dois te souhaiter bon retour j'imagine. » tu réponds, plaquant un sourire crispé sur tes lèvres, t'essayes de faire la forte eun san. t'avais envie de lui hurler dessus, pourtant tu le fais pas, t'as pas envie de faire une scène comme ça dans la rue, et puis ça servirait sûrement à rien, qu'est-ce que ça pourrait lui faire ? deux ans c'était long, et elle n'avait pas pris la peine de garder contact. so yi reprend la parole, et tes yeux bruns viennent croiser les siens avec surprise. alors elle te cherchait ? tu t'en veux de ressentir ce faible sentiment d'espoir que peut-être tu lui avais manqué. t'hésites un moment, te contentant de la regarder sans répondre, puis un soupir glisse entre tes lèvres alors que tu passes une main dans tes cheveux. « y'a un café pas très loin, ils ont de bonnes recettes. » tu réponds simplement, capitulant trop facilement sans doute alors que tu avais des raisons de te barrer en la laissant planter là. mais tu voulais savoir.

(c) SIAL




    i fell in love with him like a little girl opening her heart to magic. it always seemed surreal until the moment it became true.
Hong So Yi
Hong So Yi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Sam 6 Avr - 21:47


but a real friend wouldn't do that


J'avais prédit un retour sans fioriture, loin d'être celle qui me tomberait dans les bras en m'accueillant chaleureusement. Je savais que mon départ avait dû lui faire beaucoup de mal et malgré ça, je n'avais pas hésité une seule seconde à couper les ponts entre elle et moi, à filtrer ses appels et ses messages, en me disant que peut-être un jour elle oublierait complètement l'amie, la grande sœur si peu fiable que j'avais toujours été avec elle. Encore plus lâche je devais l'avouer, je n'avais pas choisis de le prendre par surprise au hasard. Je l'avais toujours connue plus réservée et facile à prendre par les sentiments. Elle m'aurait donné le traitement du silence si je l'avais contacté par téléphone, je le savais aussi et elle aurait eu raison. Cela dit, j'avais besoin de parler avec elle de certaines choses, d'expliquer mon comportement et sans doute aussi de m'excuser. Mais je le faisais si rarement, pour ne pas dire jamais, que je n'aurais pas supporté qu'elle ignore les pas en avant que je faisais vers elle.

Alors sans doute ma démarche avait quelque chose de très superficiel et d'égoïste dans un sens. Mais il me fallait beaucoup, énormément, pour mettre mon ego de côté et reconnaître mes torts. En ça, au moins, je signais un peu ma révérence, un peu vers la rédemption. "Je crois savoir duquel tu parles." Je souris en me souvenant le temps que j'ai pu passer ici, en ma faisant passer pour une autre avec des amis qui ne méritaient pas. (Peut-être après mûre réflexion que je ne les méritais pas non plus.)

Silencieuse jusqu'à la petite boutique chaleureuse et bien décorée, je commandais un "thé noir hibiscus, sirop de groseille, sans sucre" avant de me tourner vers Eun San. "C'est pour moi, prends ce qui te fait plaisir." Étonnement, ce trait là de ma personnalité n'avait pas changé, fidèle à moi-même dans le plaisir que j'éprouve à recevoir autant qu'à donner. Inutile de préciser, surtout, que je lui devais bien ça, en plus du sang-froid et de la patience révolutionnaire dont elle faisait preuve depuis que je l'avais abordée.

Allant pour s'asseoir sur une petite table de deux, je sentais inexorablement l'étau de mon propre piège se refermer sur moi. C'est dire qu'en guise d'excuses après une séparation si longue que j'ignorais à quel point Eun San pouvait m'en vouloir, je me sentais franchement trop peu à l'aise sur l'exercice que je m'étais moi-même imposée.

Mais en gardant le silence sans me cribler de questions, de reproches et de grands mots indignés, elle ne me rendait pas la tâche facile quand il s'agissait de me jeter à l'eau. "Tu peux le dire, tu sais." Je déclare sans avoir touché à mon thé sur le bord de la table. "Tout ce que tu retiens depuis tout à l'heure." Parce qu'avec cette ambiance-là, même les clients autour de nous auraient été capable de sentir la tension. Elle irradiait directement de Eun San.

(c) SIAL




I feel like everything in my life has led me to you. My choices, my heartbreaks, my regrets. Everything. And when we're together my past seems worth it. Because if I had done one thing differently, I might never have met you.
Choi Eun San
Choi Eun San
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Dim 7 Juil - 23:58


but a real friend wouldn't do that


l'esprit troublé par ce retour inattendu de so yi dans ta vie, et encore plus quand tu apprends qu'elle était revenue en corée, ou du moins à séoul depuis quelques semaines. tu ne devrais pas te sentir blesser par ce silence, parce que tu t'étais habituée à recevoir cela de sa part, les deux années d'absence et la disparition soudaine de so yi de ta vie montrait bien à quel point tu avais eu peu d'importance à ses yeux. et pourtant, tu sens une émotion amère te serrer la gorge alors que tu plaques un sourire crispé, faux sur ton visage. so yi ne semblait pas perturber de ton côté, ou alors elle était très bonne comédienne, un peu comme avant quoi, n'était-ce pas déjà ce qu'elle faisait quand vous étiez plus jeune ? avec son absence, tu avais voulu penser qu'elle n'avait qu'un cœur de pierre, que c'était pour cette raison qu'elle n'avait pas gardé contact, qu'elle t'avait oublié, qu'au final tu n'avais pas été pour elle ce qu'elle avait été pour toi, mais chacune de ses pensées enfonçait un peu plus le couteau dans la plaie. so yi t'avait manqué, quoi que tu puisses dire ou montrer, elle avait été pour toi tellement plus qu'une amie, elle avait été comme une sœur. ce qui rendait ce retour surprise encore plus douloureux pour toi. tu hoches la tête en silence, avant que vous vous dirigiez vers ce café, le silence pesant mais t'as pas envie de le briser, tu voulais qu'elle voit à quel point tu étais contrariée par toute cette histoire, sûrement une réaction puérile de ta part mais tu pouvais pas t'en empêcher. une fois arrivée, so yi passa sa commande comme si les deux ans n'avaient jamais existé, comme si vous étiez là comme deux bonnes copines, tu te mords l'intérieure de la joue avant de jeter un coup d'oeil au menu. « je vais prendre une thé à la rose, avec un soupçon de lait et un carré de sucre. » tu réponds du bout des lèvres, avant de reposer la carte. tu te contenais toujours, n'ayant pas l'envie de faire un scandale ici, tout comme dehors, ce qui était entre vous devait le rester. on vous installe à une table, tes yeux sombres posés sur elle sans que l'une de vous deux ne se décide à parler, tu attendais eun san. ce que so yi pourrait te dire, les excuses qu'elle allait te sortir pour expliquer tout ce silence. et quand elle reprend la parole, tu pinces les lèvres un peu plus, un rire amer qui glisse entre elles. « t'as vraiment envie de savoir ce que j'ai sur le cœur, so yi ? » tu lâches en regardant soudainement tes mains. t'avais envie de lui hurler dessus, mais t'as même pas la force de le faire, qu'est-ce que ça allait changer ? « pourquoi ? » un mot, une question, mais c'était la plus importante probablement. pourquoi était-elle partie ?

(c) SIAL




    i fell in love with him like a little girl opening her heart to magic. it always seemed surreal until the moment it became true.
Hong So Yi
Hong So Yi
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty Dim 14 Juil - 12:52


but a real friend wouldn't do that


Dans ses yeux, elle avait toujours eu beaucoup de douceur et de tolérance vis-à-vis des autres. La seule qui avait partagé mon secret, qui l'avait gardé et qui n'avait jamais jugé les mauvais choix en série que j'avais été contrainte de faire pour préserver le secret de mon statut ; peu importe combien ils avaient été mauvais.

Alors, je n'étais pas étonnée qu'elle soit incapable de faire la liste de tout ce qu'elle avait sur le cœur, c'est exactement ce caractère passif et qui n'aimait pas les confrontations qui la rendait aussi tendre. A l'époque, je m'étais dit que ce serait facile de la manipuler et c'est exactement ce que j'avais fait au début. Avec le temps, c'était devenu un peu plus que simplement de la manipulation. Contrairement à tous les autres, je n'avais pas eu besoin de la manipuler pour qu'elle se range de mon côté.

Mais sous le spectre de sa naïveté, Eun San savait mener l'auditoire sans jamais se mouiller. J'aurais préféré qu'elle s'énerve et qu'elle me dise les pires choses plutôt que de me demander de me mettre à découvert. Cette simple question, pourquoi? amenait tellement de choses et je n'étais pas certaine de vouloir les lui confier.

A personne, en réalité.

"J'avais besoin de me retrouver quelque part où ma tête ne serait plus placardée partout à l'université et sur le campus avec le titre de menteuse de l'année." Lui avais-je répondu sèchement en jouant avec le biper qui signalait l'état de nos commandes. Je marquais une pause avant de reprendre. "Tu te souviens quand tu me disais que c'était pas une bonne idée de mentir ? On était au lycée, je crois ?" Ce moment où je l'avais presque entraînée dans une spirale de harcèlement en pensant qu'elle serait un danger pour mon petit jardin secret. Ses belles paroles et ses yeux brillants dans lesquels j'aurais pu me perdre tellement ils voulaient y croire, bien plus que moi-même j'aurais voulu y croire. "Tout le monde n'est pas comme ça." "Les gens sauront t'apprécier pour celle que tu es." Je n'avais plus ses mots exacts en tête mais ils ressemblaient à ça, pleine d'espoir et de bonnes intentions. " J'imagine que t'avais raison." Avouais-je à contre-cœur, rictus amer au coin des lèvres. "Tu t'es toujours dit que je savais ce que je faisais et que je m'en sortais bien pas vrai ? J'avais toujours une longueur d'avance sur les autres et puis cet article est sorti de nulle part..." Une double page sur la gazette, preuves et photos à l'appui sur la vie que je menais, équilibre savant entre petits mensonges et réalité désillusoire. "J'ai pas réfléchi. J'ai fait ce qui me semblait être le mieux pour moi sur le moment." J'étais devenue la petite poupée de torchon de faux mais puisque la plupart de ce qui avait été écrit était vrai, famille modeste, pauvre, boursière à l'université, fringues de marque louées ou rachetées en friperies... pourquoi le reste ne le serait pas ? Croqueuse de diamants, égocentrique, arrogante, profiteuse et manipulatrice compulsive. "Et je suis désolée si je t'ai blessée" soufflai-je en posant le biper à plat du sur la table que nous partagions "sincèrement, Eun San."

(c) SIAL




I feel like everything in my life has led me to you. My choices, my heartbreaks, my regrets. Everything. And when we're together my past seems worth it. Because if I had done one thing differently, I might never have met you.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
but a real friend wouldn't do that. (eunsan et soyi) Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !