Revenir en haut Aller en bas



 
POUR LES NOUVEAUTÉS C'EST PAR ICI ! :heart:
BONNE RENTRÉE A TOUS NOS ETUDIANTS :cute:

The results are already out of my hand, bang bang. [Mio&Jung Hwa]

 :: Campus Universitaire Yonsei :: Bâtiment Sejong :: Ateliers & studios
Watanabe Mio
Watanabe Mio
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Dim 17 Mar - 16:29
Alright, even if I regret it laterLe théâtre. Elle l’avait gravé dans son ADN. Sa vie entière était une comédie. Les masques de l’absurde, du drame, elle aussi en portait un dont elle ne pourrait jamais se défaire. Comme le maquillage aux traits forcés que l’on se dessinait pour jouer avec le spectateur et les projecteurs. Si joli de loin mais déformé, monstrueux si l’on s’en rapprochait. Quitte à être hypocrite, autant l’être à fond sur les planches de bois. Mais paradoxalement, c’était les seuls moments où elle était sincère, quand elle fusionnait avec son rôle. La jeune femme devenait une autre personne, et en elle, son existence avait plus de sens. Le théâtre, comme l’écrivait Louis Jouvet, il n’y avait rien de plus futile, de plus faux, de plus vain mais rien de plus nécessaire. C’était pour elle son oxygène, sa brèche de réalité. La petite fille qui avait toujours voulu vivre dans un autre monde pouvait occasionnellement s’y échapper, s’envoler dans cet univers où le jeu vivait mieux que les être humains eux-mêmes. Un moment spécial où elle pouvait simuler ses propres sentiments, ce bonheur et cette tristesse qui ne l’atteindraient plus jamais.

Bonnie & Clyde. Une version théâtrale spécialement choisie pour elle par sa professeur de théâtre, une des rares personnes sur cette Terre qu’elle admirait et respectait. Au fond, ce bout de femme avait dû lui ressembler quand elle était plus jeune (bien qu’elle ne soit pas bien vieille pour autant) et elle se plaisait à penser ça. C’était aussi la seule à reprocher le travail que fournissait Mio, avec elle, ce n’était jamais assez et la jeune japonaise avait l’impression de faire des progrès faramineux sous son enseignement. Cependant, elles avaient toutes les deux un blocage, le principal défaut du jeu de Mio que ni l’une ni l’autre n’arrivait à améliorer après bien des efforts et des essais. Pour la professeure, les émotions de sa jeune élève étaient trop fausses. Elle savait bien ce qui n’allait pas, elle ne les ressentait tout simplement pas et essayait tant bien que mal de les imiter. Simplement, sur scène, tout était amplifié, et elle pouvait sentir le manque de sincérité malgré les années d’expériences et le talent de son meilleur élément. Était-ce par naïveté ? C’était souvent l’impression que dégageait Mio, l’innocence, pourtant elle ne manquait pas d’intelligence. N’avait-elle pas assez vécu de choses, était-elle trop jeune ? Comment combler un manque d’expérience de vie ? Bien sûr, ce n’était pas la vraie raison mais ça, elle ne pouvait que l’ignorer. La jeune femme, elle-même, ne se rendait pas tellement compte qu’elle avait oublié comment ressentir. Une histoire d’amour, une histoire de folie, une histoire tragique. Un duo. Deux électrons libres qui exerceraient leur aura complexe l’un sur l’autre, se poussant, s’attirant. De la sueur et du travail. Et enfin, apprendre à créer une alchimie. Une vraie. Plus que de simples collègues, ces deux-là devraient apprendre à s’apprécier et à s’entraider. On ne se relevait pas de la salutation finale en passant par le rideau, se serrant la main, se disant adieu comme deux étrangers.

Non. On ne pouvait que construire un lien fort après avoir vécu une telle expérience ensemble. Comme deux soldats ayant combattus côte à côte sur le même champ de bataille.

La première rencontre entre les deux partenaires se ferait en intimité. Juste eux deux et un texte. Première mission : apprendre à s’apprivoiser. Mio ne savait rien du garçon qui allait passer la porte, rien de ses défauts ni de ses qualités, de ce qu'il faisait dans la vie, de son âge; de ses passions ou encore de la raison qui le poussa à ouvrir la porte de cette petite salle de classe dans laquelle se tenait la demoiselle depuis quelques minutes déjà, le dos appuyé près d’une fenêtre ouverte et les yeux plongés sur  les mots en lettre d’imprimerie, essayant de déchiffrer le personnage qu’elle allait bientôt interpréter.

Elle releva la tête vers la personne qui venait d’entrer et sourit.
©️ 2981 12289 0




My mind is an horror storyIf you read it, you'd be in tears  

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !
Tu veux y prendre part ?
Viens vite te renseigner par ici !
Shark Attack !
Après avoir sué pendant 12 longs mois et fait preuve d'un travail d'équipe admirable, nos p'tits requins s'imposent en tête du classement et remportent la coupe des fraternités, pour la troisième année consécutive. Un trophée, ma foi, bien mérité. Alors, bravo à vous, les Sango ♡

La team animation, la
radio et la TM recrutent
Pour en savoir plus, clique ici !