Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee

 :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital
Urakawa Rei
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee  Empty Dim 30 Juin - 11:55
jin hee & rei
La seule chose dont Rei se souvenait, c’était avoir paniqué, avoir eu la sensation que tout le monde le regardait, que tout le monde savait ce qu’il était, ce qu’il avait fait... Une panique profonde, des difficultés à respirer. Il se souvenait aussi avoir eu mal, pas partout, juste à la poitrine, comme si son cœur et ses poumons cherchaient à sortir de sa cage thoracique. Et puis plus rien. Comment était-il arrivé là ? Il n’avait pas besoin d’explication pour savoir où il se trouvait. Ce plafond blanc délavé, cette odeur aseptisée et le bip des machines reliées à son corps suffisaient pour comprendre qu’il était à l’hôpital. Son pire cauchemar. Et pas besoin de se questionner non plus quant au pourquoi il se trouvait ici, il comprenait assez bien ce qu’il s’était passé. Il faut dire qu’il était réveillé depuis un petit moment, il avait eu le temps de reprendre ses esprits. Mais il se refusait à bouger, il refusait de montrer à qui que ce soit qu’il était réveillé. Au-delà de toute cette douleur physique, le pire était la douleur mentale que le japonais ressentait. Il se rendait bien compte de ce qu’il s’était passé et pas seulement de son overdose. Il prit une respiration rauque et tremblante en se souvenant de l’appel qu’il avait reçu quarante-huit heures plus tôt. Poussé par la dépression et la paranoïa, son père avait fini par se donner la mort. Rei avait violemment pris conscience qu’il n’était pas le seul à avoir tout perdu au moment de son accident, que la vie de son père avait été détruite aussi. Il lui en avait toujours voulu de ne rien lui avoir appris d'autre que ce sport, cette passion. Il estimait que c’était sa faute si sa seule raison d’avancer avait été le taekwondo et la compétition. Mais c’était la même chose pour son père, il vivait exactement pour les mêmes choses. Rei s’était enfoncé dans ses addictions et l’autodestruction, son père dans la paranoïa et une soif de justice pour retrouver qui avait réduit à néant leurs espoirs et ambitions. Prendre conscience de la douleur et du désespoir de son père était d’une violence terrible pour le japonais... Il avait mal et il avait honte aussi... Il n’arrivait pas à mettre de mots sur tout ce qu’il ressentait à l’instant. Une larme orpheline roula sur sa tempe. La porte de sa chambre s’ouvrit, et il ferma les yeux feignant de dormir pour qu’on le laisse tranquille. Le mouvement de ses paupières amena une seconde larme à couler le long de sa tempe, mais il continua de feindre, ignorant la présence de, ce qu’il pensait être, une personne du corps médical.
I'm dying. Praying. Bleeding. Screaming. Am I too lost to be saved? // beerus)[/u]


れい : 零 ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
Seo Jin Hee
Seo Jin Hee
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee  Empty Dim 30 Juin - 22:59
jin hee & rei
Mes tentatives d'appel ne cessent d'échouer. Pendant que la sonorité imite à plusieurs reprises un écho, je songe à lui laisser un message bien croustillant sur le répondeur. Depuis quand le jeune homme est si occupé pour ne pas répondre à mes appels ? J'abandonne la partie en jetant mon téléphone sur mon lit. J'ai envie de me balader, de sortir un peu et même si la compagnie du japonais n'est pas aussi excellente que d'habitude, il reste mon ami, morose ou non. Malheureusement, je comprends au bout d'un quart d'heure que je vais devoir changer mes plans. Je suis déjà dehors, à la terrasse d'un café quand le vibreur de mon téléphone tremble sur le meuble en bois. Je réponds spontanément après avoir pris connaissance du nom qui s'affichait. « Ah, enfin, qu'est-ce que tu foutais ? » A ma plus grande surprise, c'est une voix féminine qui me répond. Je n'ai pas le temps de me poser plus de questions sur l'identité de la jeune demoiselle. Celle-ci se présente et me fait savoir que mon ami se trouve à l'hôpital depuis deux-trois heures. Il me faut seulement quelques secondes pour récupérer mes affaires et courir le rejoindre.

A bord de mon vespa, je tente de faire attention à ma conduite mais je fais défaut de concentration  à plusieurs reprises. Je me sens idiote de ne pas avoir réalisé à quel point le japonais était mal, à quel point il ruinait sa santé et donc sa vie. Nous avons peut-être une relation bizarre tous les deux mais c'est celle qui se rapproche le plus de l'amitié. Et pourtant, il serait facile de tout remettre en cause... Une overdose ? A quoi avait-il pensé ? Je mordille ma lèvre inférieure alors  que j'aperçois un homme pleurer devant l'entrée de l'hôpital, avec une dame, certainement son épouse qui le recouvre de ses bras. Ils m'ont simplement dit qu'ils avaient fait le nécessaire pour le mettre hors de danger. Or, Rei ne s'est pas encore réveillé, ce qui reste ma plus grande préoccupation. Et si finalement son corps ne le supportait pas ? Au bout de plusieurs minutes, on me laisse la possibilité d'accéder à sa chambre, chose que je finis par faire, hésitante. Je referme la porte derrière moi le plus discrètement possible. Le japonais est toujours endormi. J'avance pour me rapprocher du lit et grimace devant la vision de ces fils branchés sur le jeune homme. Je suis ces derniers et mon regard finit par me poser sur sa main. Je ricane nerveusement, pour moi, uniquement. « Tu rigolerais certainement à l'idée qu'ils aient pu m'appeler la première.. » Ce n'est pas un reproche mais comme dit précédemment, je culpabilise et reproche mon manque d'attention à son égard. Je n'avais pas l'impression d'être la mieux placée pour être ici. Glissant ma main sur la sienne, je finis par entremêler nos doigts, geste d'affection très rare. Je sens ma gorge se serrer et finis par relever le menton pour enfin poser mon regard sur son visage. C'est à ce moment-là que j'aperçois une larme rouler sur sa joue... Qu'est-ce que ? Je chuchote : « Rei... Tu es réveillé ? »
I'm dying. Praying. Bleeding. Screaming. Am I too lost to be saved? // beerus)[/u]


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

Urakawa Rei
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee  Empty Sam 20 Juil - 22:01
jin hee & rei
Dans sa bulle de douleur et de regret, Rei reconnût la voix de celle qu’il considérait depuis un moment comme le plus proche d’une meilleure amie. La dynamique de leur relation était bizarre, il le savait, certains diraient sans doute bancale et pourtant, elle était là. Depuis son accident, ce moment était sans doute celui où il était le plus vulnérable. Il était aussi faible physiquement que psychologiquement et émotionnellement, il ne voyait aucune issue à sa situation. La gorgée serrée, les yeux brûlants, il ne parvenait pas à retenir les émotions qui le submergeaient. La présence de Jin Hee soulevait tant de choses chez lui. Elle était présente comme lui ne l’avait pas été pour son propre père... Ça lui serrait le cœur et les tripes, et il avait beau serrer les mâchoires, ça n’enlevait rien aux remords qui le rongeaient et le faisaient sombrer un peu plus. Peut-être qu’un jour il réaliserait que ce n’était pas de sa faute, que le destin s’était moqué de lui jusque-là et qu’il avait le droit de tout se pardonner et d’être heureux. Mais en attendant... Il souffrait en silence. Enfin en silence... C’était sans compter le sanglot qui sortit de sa gorge alors qu’il aurait voulu continuer à faire semblant de dormir. Mais les gestes de Jin Hee et sa question le sortirent de sa comédie. Serrant la main de la jeune femme à en avoir presque les phalanges qui blanchissent, il se laissa aller à pleurer. Sans doute un des effets secondaires de sa courte anesthésie mais aussi de cette expérience, il avait frôlé la mort à bien y penser. Mais Rei était un homme fier, il ne s’autorisa pas à être aussi faible bien longtemps. Quelques sanglots plus tard, il reprenait les reines de ses émotions, prenant de longues inspirations et expirant tout aussi longuement, il calma ses pleurs bien que des larmes continuaient de couler. « Mon père est mort. » Finit-il par croasser d’une voix rauque à cause de son intubation et aussi de ses larmes. Et bordel, ce que c’était dur à dire. Jin Hee était la première personne à l’entendre. Depuis qu’il l’avait appris, le japonais s’était contenté de se foutre en l’air plutôt que de prendre conscience de tout ce que cela voulait dire. Et le dire à haute voix, c’était rendre les faits réels. Il ne pouvait plus fuir. « Et j’ai failli crever. » Ajouta-t-il dans un murmure rauque. Tant qu’à prendre conscience des choses, autant aller jusqu’au bout. Le fils Urakawa avait failli suivre son père, de peu. Il desserra doucement sa prise sur la main de la jeune femme mais ne la lâcha pas, il avait soudainement aucune envie d’être seul.  Avoir de la compagnie lui permettait de fuir ses propres pensées. « Comment ils ont su ?” »Finit-il par demander après quelques instants à essayer de reprendre ses esprits. Comment avaient-ils su qu’il fallait appeler Jin Hee ?  
I'm dying. Praying. Bleeding. Screaming. Am I too lost to be saved? // beerus)[/u]


れい : 零 ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
Seo Jin Hee
Seo Jin Hee
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee  Empty Sam 27 Juil - 20:35
jin hee & rei
C'est bien la première fois que je le vois ainsi. Ma main entremêlée à la sienne, je le regarde impuissante alors qu'il éclate quelque peu en sanglots. J'ai bien pu voir que le jeune homme n'était pas dans son assiette et son état m'avait inquiété un peu. D'ailleurs, j'avais essayé de creuser sous sa carapace avant d'abandonner lâchement. Quelque part, et je ne sais comment, je me sens assez responsable de son séjour à l'hôpital. Toutefois, venir en aide à quelqu'un est nouveau pour moi. Tenir à ce fou furieux, bien qu'il s'agit uniquement d'amitié entre nous, l'est également. Nous n'avons pas grand-chose en commun lui et moi, excepté une chose: nous sommes de parfaits idiots. Nous n'aimons pas exprimer ce qu'on a sur le coeur. Silencieusement, je me contente de l'observer avant qu'il arrive à se reprendre. Je ne lui en veux pas de craquer. Pourquoi me sentirais-je en colère contre lui alors qu'il a besoin de moi ? Cela confirme juste ce qu'on ne sait pas se dire: nous nous faisons mutuellement confiance, et qu'on peut également être là pour l'autre. Le voir pleurer ne renforce que ce lien étroit que nous avons tous les deux. A cette pensée, mon coeur se soulève légèrement dans ma poitrine mais ce n'est rien comparé à l'émotion que je ressens quand il avoue la mort de son père, de but en blanc. Son discours est dur mais traduit ce qu'il ressent. Je serre doucement la mâchoire, me demandant si tout n'était pas lié, et si... Rei avait tenté un truc. Difficile de lui poser la question ouvertement, alors je brise le silence d'un ton sincère. " Je suis désolée. Vraiment désolée pour toi, Rei. " Je glisse ma main libre sur les deux autres et laisse le temps défiler afin de lui laisser l'opportunité de s'exprimer. Toutefois, le japonais trouve un nouveau sujet de conversation. J'esquisse un sourire pour le mettre à l'aise, pour détendre l'atmosphère bien que... Nous allons devoir parler. Il est hors de question de laisser couler cette fois-ci, c'était bien trop grave. " Tu as peut-être mis un coeur à côté de mon prénom sur ton répertoire ? Ou peut-être que je suis dans les favoris de ton répertoire, cela me paraît plus réaliste... Quoi que. " Je caresse doucement la paume de sa main pour le rassurer et pour lui montrer mon soutien. " Mais on ne m'a pas expliqué ce qui s'est passé. Enfin, en détails. Je suis venue directement te rendre visite, je ne sais pas quelle infirmière est censée s'occuper de toi. " C'était aussi un prétexte pour comprendre les raisons, ce qu'il s'était passé dans la tête de mon ami. " Quand as-tu appris la nouvelle ? " Je parle bien évidemment du décès de son père.  
I'm dying. Praying. Bleeding. Screaming. Am I too lost to be saved? // beerus)[/u]


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  

Urakawa Rei
Urakawa Rei
❝ REGULAR ☙ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee  Empty Aujourd'hui à 12:01
jin hee & rei
Ce que craignait le plus Rei de toute son existence, c’était la pitié. Il refusait de faire pitié à qui que ce soit, que ça soit à cause de ce qu’il avait vécu, ou à cause de qu’il était devenu. Avouer à Jin Hee qu’il avait perdu son père, c’était prendre le risque de la voir poser ce genre de regard sur lui. Le japonais l’aurait très mal vécu. Mais vu son état, dans l’immédiat, cette crainte était vraiment à l’arrière-plan de ses pensées. Il était déconnecté de la réalité, mais pas de ce qu’il ressentait, malheureusement. C’était sans doute ce qui expliquait que lutter contre les larmes était aussi difficile pour lui. Il poussa un soupir tremblant, un soupir plein de sanglots contre lesquels il luttait désespérément. Sa respiration tremblante se calma un minimum pour qu’il puisse de nouveau murmurer d’une voix rauque. « Il s’est pendu... » C’était sans doute ça le plus dur, savoir que son père avait abandonné alors que jusque-là Rei s’était accroché pour tenir dans une vie qui n’était pas la sienne. Ne parvenant pas à en dire plus, il serra la main de Jin Hee à en avoir les phalanges qui blanchissent. Dans cet instant, elle était son ancre, et il s’y accrochait pour ne pas perdre pied une nouvelle fois. Pour ça, il voulait essayer de parler, de penser à des choses autre que cet immense bordel. « Un cœur percé d’une flèche. » Dit-il sans sourire, mais un léger rire planait dans sa voix. Il ferma les yeux de nouveau, se sentant extrêmement fatigué, néanmoins, il n’avait pas envie de dormir, pas envie de voir la jeune femme partir, il ne voulait pas être seul. « Y pas grand-chose à dire... J’ai fait le con. » Il se doutait que Jin Hee ne mettrait pas longtemps à deviner, ses addictions n’étaient pas vraiment un secret pour elle. « Il y a deux jours... » Répondit-il de sa voix cassée à la question de Jin Hee. Sa voix était rauque à cause de l’intubation, mais aussi à cause de l’émotion qui l’habitait. « Mon ancien agent a trouvé mon numéro chez mon père. C’est lui qui m’a prévenu. » Il ne lui avait pas parlé depuis au moins dix ans... Et c’était pour une telle nouvelle qu’ils reprenaient contact. « Tout ce qu’il s’est passé après l’appel est franchement flou... » Il marqua une nouvelle pause pour canaliser son énergie. « Ça devrait être à moi de me charger de l’organisation des funérailles... » Mais n’y étant pas, la charge incombait à Aoi, qui n’avait rien demandé et qui était trop jeune pour vivre ça. Il ferma à nouveau les yeux, sentant les larmes monter à nouveau, il les retint au prix d’un effort surhumain, mais il se promit de ne plus pleurer parce qu’il détestait ça. « C’est la merde. » Lâcha-t-il finalement d’une voix brisée.  
I'm dying. Praying. Bleeding. Screaming. Am I too lost to be saved? // beerus)[/u]


れい : 零 ♒︎ wake me up inside. call my name and save me from the dark. bid my blood to run, before i come undone. save me from the nothing i've become© endlesslove.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Are we too lost ? feat. Seo Jin Hee  Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !