Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. O1jeUne rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. O1jeUne rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. O1jeUne rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. O1je
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Jeu 9 Avr - 18:33

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   


"Ferme ta putain de gueule Anna ou je t'assure que je vais marteler ton cadavre jusqu'à ce qu'il n'en reste plus rien."

Nam n'était plus victime de ses cauchemars mais quand il se perdait dans le labyrinthe de ses pensées, il se risquait à l'entendre encore une fois de plus le supplier. Il avait changé de vie et de personne. C'était fini. Il ne ressentait plus l'ombre d'un sentiment ou d'un regret envers elle. Nam Se-Yoon était devenu ce beau diable que la société elle-même protégeait, celle qui donnait libre cours à toutes ses fantaisies. Une véritable vie de luxure sans aucun interdit ou regrets à ressentir. Pour lui, il n'y avait rien après la mort. Le paradis se trouvait sur terre, entre ses mains.

L'aube était venue remplacée le sombre paysage lunaire qu'offrait la nuit à ses heures les plus sombres tandis que l'héritier recevait ses premiers rayons de la journée en plein visage. C'était lui l'acteur principal de la pièce, le personnage principal du récit. Celui que Dieu voulait mettre en lumière si il existait. D'un geste rapide mais élégant, il ne tarda pas à se munir d'un beau costume classieux de chez Dior, le top de la mode à la française dont il s'était imprégné lors de ses études à l'étranger. Il portait sublimement bien sa veste, au dessus d'une magnifique chemise noire semblable à la teinte de la pénombre de la nuit, couverte de petits pois blancs très fins rappelant des étoiles venant couvrir ce long océan d'obscurité. Il prit un peu de son eau de toilette, s'imprégnant du parfum Savage arboré par la star Johnny Depp. Le richissime était couvert d'une odeur masculine et agréable, à en faire tomber n'importe quelle femme croisant son chemin, avant même son succulent regard embrasé.

Au milieu de toute cette foule qui arborait les couloirs de la Yonsei, Se-Yoon marchait fièrement de sa plus belle allure afin de se démarquer de tous ces incapables qui osaient respirer le même air que lui. Ils souillaient tous le paysage et l'oxygène qu'il se devait de respirer pour continuer à insuffler à la vie le bonheur de sa présence en ce bas monde. Beaucoup de gens le regardèrent à cause de sa classe non commune, son odeur alléchante et sa beauté à en faire jalouser les plus beaux mannequins. Le jeune homme passa devant la classe d'art dont les étudiants sortaient car la fin du cours avait sonné. Sans le savoir, il avait croisé le chemin d'une femme différente des autres. Une qui allait retenir son attention et le suivre à la trace pour une requête particulière dont il ignorait encore l'existence. Elle l'avait suivie jusqu'à la cafétéria où Nam se prit un double cappuccino et une table, seul. Ce n'était pas dans ses habitudes car l'homme se déplaçait fréquemment en groupe depuis sa récente arrivée à Yonsei. Il avait finalement remarqué qu'il était suivi par quelqu'un, car il sentait un regard insistant sur lui. Il avait mit ses bras athlétiques sur la table, croisant ses doigts et plissant les yeux tout en poussant du pied la chaise en face de lui, à l'autre bout de la petite table de deux. Celle qui voulait le voir n'avait qu'à se manifester.

   

codage de whatsername.
Yoongi Yuna
Yoongi Yuna
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Jeu 9 Avr - 19:55

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   
"Aujourd'hui, je vous donne un devoir à faire pour les deux prochaines semaines. Vous allez devoir faire trois portraits de la même personne. Le premier, je veux un portrait du visage, attention, il faut y découvrir tous les traits et comprendre le caractère de la personne. En deuxième, j'aimerais un portrait entier de la tête au pied, dans un lieu public. Et le troisième, qui sera bien sûr en option, mais avec une partis du corps dénudé." A ses mots, je sentais mon souffle devenir beaucoup plus accéléré. Mais qu'est-ce qu'il racontait, un dessin sur une personne dénudé. Non, c'était impossible, je n'y arriverais pas. "Et dernière demande, que cette personne soit du sexe opposé. Cela aura pour but de tester plusieurs technique de dessin. Attention, la note comptera dans votre note finale." Mon cerveau venait cesser de fonctionner, sexe opposé. Bon alors là j'allais tout foirer. Je devais être rouge pivoine ne m'attendant tellement pas à une telle demande. Je restais assise en notant tout ce que le professeur venait de dire pour ne rien oublier. Mais qui est ce que j'allais bien pouvoir dessiner. Il disait que c'était pour faire connaissance avec d'autres, nous permettre de prendre confiance en nos talents et s'ouvrir. Oui, mais moi depuis que j'étais ici , je ne voulais pas m'ouvrir aux autres, préférant me renfermer sur moi et surtout prendre du temps pour faire confiance. Je faisais confiance en deux personne, Il Kyang et Jed, les seuls et ça avait pris du temps , donc là en deux semaines.

J'entendais déjà tout le monde en train de choisir qui elles allaient dessiner, les filles toutes heureuse de pouvoir voir un homme dénudé devant elle. Je levais les yeux au ciel en essayant de chercher qui j'allais pouvoir dessiner. Jed et Il Kyang c'était de la triche car je les connaissais. Deux étudiantes venaient me voir, sourire aux lèvres. Elle me demandait qui j'allais choisir et qu'il y avait un garçon vraiment séduisant. Mais de quoi elles se mêlaient elle. Je soupirais alors que j'entendais parler de ce Nam Se Yoon. Je sortais de la classe nerveuse et surprise, je tombais sur lui. Mon cœur s'arrêtait de battre sous le choc, en effet, il était très charmant. Et vu ce que j'avais entendu, il semblait être quelqu'un de vraiment gentil. Mais comment l'aborder. Je faisais demi-tour le voyant partir. Non pas maintenant, c'était trop tôt. Je grognais contre moi-même avant de le suivre jusqu'à la cafétéria. Je le suivais du regard, mon cœur prêt à sortir de ma poitrine. Combien de fois j'ai voulu faire marche arrière, mais je n'y arrivais pas. Je venais prendre un chocolat chaud me rapprochant de lui doucement et avec beaucoup de timidité. Je restais sans bouger avant de me rapprocher de lui après plusieurs minutes, me mettant de l'autre côté de la table. " Bonjour ! Je suis en art et j'aimerais savoir si tu voudrais bien poser sur moi." D'accord, là, s'il avait compris quoi, ce soit, il était fort, j'avais parlé tellement vite et sur une voix faible. Je n'osais même pas relever le regard sur lui.



   

codage de whatsername.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Jeu 9 Avr - 20:41

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   


" Bonjour ! Je suis en art et j'aimerais savoir si tu voudrais bien poser sur moi."

Cette voix fluette venait de rentrer dans son tympan gauche avant d'en sortir par celui de droite. Sa requête était quasiment incompréhensible par son manque d'élocution qui le fit remuer la question plusieurs fois dans sa tête avant de finir par démêlé ce noeud de baffouillements et en capter l'essence. Son espion était en fait une femme qui se laissait le luxe de taper droit dans l'oeil du milliardaire à cause de sa beauté captivante... Sa peau, ses prunelles, son petit corps frêle et fin ainsi que ses vêtements lui plaisait bien. Malheureusement pour elle, il lui aurait été préférable de bénéficier de l'inverse.

Nam plongeait ses yeux dans les siens de manière insistante, dévoilant la partie basse de son visage en mettant désormais une main sur la table et l'autre sous le menton de son interlocutrice, orientant son visage vers le sien afin de la forcer à croiser le regard avec le sien, la dévorant des yeux de manière sensuelle. Ses yeux ne jetaient pas d'éclairs mais ils étaient entrain de faire rentrer l'organe mère de la jeune inconnue dans une véritable combustion, entrant en fusion avec l'ensemble de ses sens: Le toucher, la vision, l'odorat, rien ne pouvait la laisser de marbre. Elle était sous le joug de son partenaire de table, futur bourreau de son coeur. Après un petit moment de silence, le jeune homme lui accorda un sourire bienveillant en finissant par lui répondre d'un ton clair, de sa voix virile et enchanteresse:


- Tentez d'articuler la prochaine fois, mais oui, je ne peux qu'accepter face à une si belle jeune femme.

Il lâcha finalement son menton après lui avoir fait profiter du toucher que ses doigts fins pouvaient lui offrir. Nam déduisit que son charme avait fait un minimum effet vu que ses joues étaient rouges et qu'elle ne daignait répondre par une simple phrase ou même un mot. Il jubilait devant tant d'innocence qu'il ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer bafouer. Elle était semblable à une jolie petite poupée à l'âme enfantine. Une fille douce et réservée. Le séducteur allait s'assurer de la déguster et savourer l'ensemble de ce qu'elle pouvait lui donner. Sa main se leva d'elle même en direction du plafond et ses lèvres fines finirent par laisser sa voix s'élever d'un ton.

-Serveur, un cappuccino pour Mademoiselle et apportez-nous de quoi nous sustenter comme il se doit.

Il se moquait bien de si elle buvait ou non du café. Elle allait devoir se plier à sa volonté et accepter ce qu'il lui propose car c'était lui le maître des décisions. Si il y avait bien une chose qui était bien différente entre la Corée et la France, c'était la notion de respect. Elle ne pouvait pas refuser son offre et cela le faisait tressailler de plaisir.Le beau héritier se disait qu'après tout, il fallait bien commencer dès maintenant à l'habituer, pas vrai ?

L'employé vint déposer un café devant Yuna et un ensemble de macarons aux goûts et couleurs variés, permettant l'accès à un arc-en-ciel de saveur venant s'imprimer dans leurs deux palais. Le jeune homme adorait les choses sucrées et les petits desserts du pays de ses études lui manquait terriblement. Il poussa la petite assiette vers sa nouvelle rencontre afin de lui faire comprendre qu'elle pouvait et même devait se servir. Il prit également un macaron jaune qu'il commença à manger en lâchant un râle de plaisir gustatif. Il mangeait proprement, sans faire aucune miettes. Nam était un homme méticuleux.


- Vous n'avez pas l'air de souvent faire des portraits d'inconnus. Il y a une raison particulière pour laquelle vous désirez en faire un ? Pourquoi m'avoir choisit ?

Il avait déjà la réponse à sa seconde question. Il faisait semblant de ne pas savoir mais son attitude trahissait son ego. Cette élégance dans son allure venait crier aux yeux de chacun "Regardez comme je suis magnifique et classieux.", jusqu'au cliché du petit doigt levé en l'air lorsqu'il venait prendre une gorgée de son café bien chaud, mais pourtant si froid en comparaison à la température infernale de sa libido exorbitante.

- Parlez-moi un peu de vous, j'aimerai vous connaître. C'est la première fois que nous nous voyons. Puis-je vous tutoyer ?

   

codage de whatsername.
Yoongi Yuna
Yoongi Yuna
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Jeu 9 Avr - 22:24

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   


Avant de commencer à dessiner quelqu'un, je devrais plutôt apprendre à articuler et surtout apprendre à commencer une conversation avec quelqu'un. Mais pas n'importe lequel un homme. Idiote que je suis, bien trop timide et réservé. En plus de parler vite, ne pas articuler, je sentais le feu me monter aux joues, j'étais sûrement rouge pivoine devant lui. Mais il était impressionnant, son visage, son allure, tout nous rendait tout petits à côté de lui. Il en imposait et ça lui allait bien. Les filles avaient raison, il était sûrement parfait pour être dessiné. Je commençais déjà à regarder son visage avec beaucoup de discrétion n'osant pas croiser son regard. Mais il bougea le sien, je me retrouvais donc à me perdre dans ce regard envoûtant, oui, c'était exactement le mot. Impossible de détourner son regard, mon cœur qui manquait un battement avant de se mettre à battre encore plus rapidement. Sa main sur mon menton pour me faire relever le regard. Je n'arrivais même pas à avoir un mouvement de recul. Mais qu'est-ce qu'il me prenait, moi qui normalement n'aimais pas être touché. Son regard était vraiment sensuel, j'essayais de découvrir qui il était, je ne lisais rien de méchant ou encore mauvais, au contraire, quand on le regardait, on lisait surtout la luxure, la sensualité, au moins il n'avait aucune timidité en lui. Et enfin, j'entendais sa voix, surprise alors que mon regard glissait sur ses lèvres. Je relevais le regard sur lui. Passant une main dans mes cheveux mal à l'aise.

-Pardon, je voulais savoir si je pouvais vous avoir comme modèle.

Je rougissais encore plus alors que ses paroles venaient me mettre encore plus mal à l'aise, belle jeune femme. Mais qu'est-ce qu'il disait ? Ce n'était pas vrai, je n'étais pas si belle que ça. Par contre ce toucher, je n'arrivais pas à l'oublier, si doux. Mince, je devais clairement me rattraper. J'étais toujours aussi rouge, impossible de penser à autre chose, mais qu'est ce qui m'arrivait. Je restais silencieuse, sous le choc encore de cette entrevue. Sa voix se faisait à nouveau entendre, j'étais surprise alors que je prenais place venant le remercier d'un hochement de la tête. Il n'était pas obligé, mais dans nos coutumes, on acceptait, il était plus âgé, c'était un homme, je me devais le respecter. Assis en face de lui, je me sentais encore plus nerveuse d'un coup.

-Merci beaucoup.

Heureusement que j'aimais bien le cappuccino même si le plus souvent, je le prenais avec une petite pointe de cannelle, accro à la cannelle. Me retrouvant avec le café devant moi, je ne disais rien, j'avais l'impression de ne pas savoir quoi lui dire. Mon regard qui ne quittait pas le visage de Nam Se Yoon. Je prenais la tasse pour en boire une gorgée, attrapant ensuite un macaron faisant un sourire. Ils étaient vraiment bons, j'aimais ce genre de petites douceurs.

-C'est un devoir que mon professeur m'a donné, faire trois portraits assez différents. Ce qui permettra de travailler sur plusieurs techniques. Et euh...Ce sont des amis qui m'ont conseiller de vous demander, comme quoi vous serez un très bon modèle.

Rien que de lui dire ça et voilà que je sentais à nouveau le rouge me monter aux joues. Prenant un autre macaron pour m'empêcher de dire autre chose. Puis je ne mangeais pas beaucoup en ce moment et là, impossible de refuser ses macarons qui étaient vraiment bon. Venant lisser ma robe par réflexe assise en face de lui, je regardais son comportement essayant de ne pas être indiscrète quand même.

-Oui, vous pouvez me tutoyer. Alors moi c'est Yuna, je suis ici depuis 2 mois maintenant. Donc je suis en cursus d'art, j'aime beaucoup tout ce qui est le dessin. J'aime la danse aussi et la guitare. J'ai plusieurs passions.

Wahou, pour une fois, j'arrivais à parler dans bégayer, j'étais comme ça quand je parlais de danse, beaucoup plus à l'aise.

   

codage de whatsername.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Jeu 9 Avr - 22:57

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   


"Oui, vous pouvez me tutoyer. Alors moi c'est Yuna, je suis ici depuis 2 mois maintenant. Donc je suis en cursus d'art, j'aime beaucoup tout ce qui est le dessin. J'aime la danse aussi et la guitare. J'ai plusieurs passions."

Le beau manipulateur de talent savait désormais à qui il s'adressait et cela sera essentiel pour la suite de cette rencontre. Il l'écoutait attentivement afin de ne louper aucun mot de cette petite bouche qui se mouvait devant ses yeux passionnés. Il était comme un enfant devant un nouveau jouet, ou un joueur de poker devant une montagne de jeton à empocher. Son excitation venait montrer le bout de son nez en se manifestant par une légère morsure de sa propre lèvre inférieure. Il prenait beaucoup de plaisir à lui parler et encore plus à s'imaginer toutes sortes de fantaisie en sa compagnie. L'héritier fit son plus beau sourire en réponse à ses confidences.

- Je suis honoré de pouvoir être ton modèle. Tu prends une initiative que personne n'a jamais prise. On m'a déjà dit que j'étais beau, mais le coup du portrait c'est la première fois.

Il se mit à ricaner d'un petit rire à la fois viril et craquant, souriant devant elle tout en entendant son rire en écho au sien. Quels étaient les trois conditions dont elle parlait ? Nam s'interrogeait mais il réfléchissait déjà à un plan pour mettre en confiance sa nouvelle proie dans le but de la faire mordre à l'hameçon.

- Quelles sont ces trois conditions ? J'ai un endroit sympa où on pourrait faire ça. Il s'agit du Digital Park. Un lieu publique serait mieux pour toi, qu'en dis-tu ?

Elle semblait soulagée et la paire d'étudiant grignotèrent l'ensemble du plat les uns après les autres tout en finissant chacun leur café. Nam se présenta également, du moins plus en profondeur car elle savait déjà son nom. Il lui apprit qu'il venait de France, de la prestigieuse université parisienne qu'est Sorbonne, véritable symbole de réussite et d'intelligence. Un nom qui faisait frémir n'importe quel employeur à la simple mention de cet établissement dans un CV. Cependant, le jeune héritier avait beau être de cette université, il n'oublia pas de mentionner qu'il était le majore de promotion en faculté de médecine puis en droit car il s'était réorienté pour être avocat un an après. Il mentionna qu'un évènement tragique l'avait fait changer de voie.Ainsi, il avait gagné tout le crédit nécessaire auprès de Yuna. Après tout, un apprenti médecin doublé d'un futur avocat ne pouvait qu'être une bonne personne, non ?

Une fois l'en cas terminé, Nam feinta appeler le serveur pour commander un verre d'eau afin que la belle asiatique le laisse régler l'addition car il la soupçonnait de ne pas vouloir le laisser en payer tout le contenu. Il se mit à rire devant elle en voyant que son tour avait marché sur elle. Il jeta un coup d'oeil aux canapés libres dans le coin de la pièce et s'adressa à sa proie:

-Les canapés sont libres. Viens avec moi, tu pourras me montrer ton talent pour le dessin. Tu dois bien avoir des esquisses sur toi ou même des photos sur ton téléphone.

Il se déplaça vers les terres promises et la jeune femme se mit sur le canapé en face de lui. Le prodige se mit à glousser et la prit par le bras pour la ramener à côté de lui, ses jambes contre les siennes afin de provoquer un toucher permanent par le manque de place.

-C'est plus pratique pour me montrer tes dessins, tu ne crois pas ?
   

codage de whatsername.
Yoongi Yuna
Yoongi Yuna
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Ven 10 Avr - 16:59

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   
Si je devais faire plusieurs dessins le représentant, se tutoyer allait être beaucoup plus simple. Mais ce n'était pas facile, le regardant, j'avais cette impression qu'on n'était pas du même monde, il avait l'air d'avoir tellement de prestance, sûrement une personne riche avec des manières a respecté. Cette manière qu'il avait eu de m'inviter à m'asseoir, de commander un cappucino , son regard, je commençais doucement à comprendre à peu près quel genre d'homme c'était. Et c'était un peu pour cette raison que j'étais assez réservé face à lui, déjà timide de nature, là, c'était pire. Je prenais tout de même place en face de lui pour déguster cette délicieuse boisson chaude et surtout ses macarons, un délice. Essayant de me mettre à l'aise, je devais oublier petit à petit cette timidité, je voulais apprendre à le connaître, le découvrir pour pouvoir mieux le dessiner ensuite.

-Il faut une première fois à tout. Je dois faire un portrait que du visage, un autre dans un lieu public et le troisième , ce n'est pas obligé, avec une partie du corps dénudé. Mais c'est une option. En tout cas le Digital Park est une très bonne idée.

Je venais lui faire un doux sourire en rougissant, j'étais moi aussi honoré de pouvoir le dessiner, au moins il semblait être quelqu'un de très respectueux. J'étais déjà en train de réfléchir à comment, j'allais pouvoir le dessiner, quel partis de son visage, quel profil, le lieu aussi qui était très important. J'étais déjà en train de réfléchir à ses œuvres que j'allais pouvoir faire. Je venais apprendre à le connaître, il venait de France, un pays que j'aurais voulu visité au moins une fois, pays qui m'attiraient beaucoup. J'avais raison sur un point à propos de lui, il était très intelligent et il avait de l'argent vu l'école dans laquelle il avait été dans le passé. En soit ce n'était pas forcement ça qui m'intéressais. Je faisais avant tout attention à l'intérieur de la personne. Je restais tout de même très concentré sur qui il était, j'en apprenais un peu plus et ça me permettais de me mettre à l'aise petit à petit. Avocat , médecin, beaucoup de qualité pour un homme. Je venais finir cette petite dégustation alors qu'il m'invitait à rejoindre le canapé un peu plus loin pour être à l'aise. Pas le temps de payer , il l'avait déjà fait, bien trop rapide. Je hochais à nouveau la tête pour le remercier, signe de respect.

-Avec plaisir, oui, je me balade toujours avec un calepin à dessin

Et sur mon téléphone, j'avais pratiquement tous mes dessins d'enregistrer. Je finissais par me lever pour aller rejoindre le canapé, me tenant à distance de lui. Pas que je voulais le fuir, mais j'avais pris cette habitude de garder une certaine distance à cause de ce qui m'était déjà arrivé par le passé. Jusqu'à sentir sa main attirer mon bras, sursaut alors que je me retrouvais corps accolé au sien, ses jambes qui me couchaient. J'avais comme l'impression que ma respiration s'arrêtait, nerveuse, je finissais par lui faire un léger sourire sortant un calepin à dessin pour lui montrer ce que je faisais. Plusieurs dessins, souvent en noir surtout. Représentant des fleurs que j'aimais beaucoup comme les marguerites, des roses noir, dessins assez noir et triste. Chaque dessin avait une signification pour moi. Je ne montrais pas souvent ce que je faisais là. Mais pour une fois, je me sentais légèrement en confiance.

-Je fais vraiment de tout, mais ce que j'aime surtout dessiner la nature. Il y a des dessins que je dessine comme ça, pendant une petite pause. Tu aimes bien ?

Je détournais le regard vers lui, assez nerveuse en me demandant ce qu'il ne pensait pas. J'espérais vraiment que même après avoir vu mes dessins, il allait accepter que je puisse faire mon devoir sur lui. En tout cas, je savais déjà à peu près comment j'allais le représenter.Je voulais bien accentuer sur l'homme qu'il était, fier de lui, avec ses manières, sérieux. J'allais prendre du temps pour le dessiner.
   

codage de whatsername.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Ven 10 Avr - 17:39

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   


"Je fais vraiment de tout, mais ce que j'aime surtout dessiner la nature. Il y a des dessins que je dessine comme ça, pendant une petite pause. Tu aimes bien ?"

Le bel homme savourait chacun de ses mots comme il l'avait fait avec chaque macaron qui étaient présent il y a encore quelques minutes quand ils étaient autour de la table. Il pensait encore à ces conditions qu'elle avait annoncé préalablement et ne put s'empêcher de sourire en songeant à celle du corps dénudé. Son corps dénudé, elle pouvait être sûre qu'elle allait le voir. Et ça sous toutes les coutures que ce soit devant ou sur elle, sa peau déshabillée chaude au toucher au contact de celle de la petite Yuna, ça le faisait entrer dans un doux rêve onirique qu'il voulait s'empresser de réaliser. L'élégant reprit ses esprits afin de finalement lui répondre en feuilletant de lui-même l'ensemble de ses dessins, avant d'offrir réponse à sa question.

- C'est très beau. Tu as un joli coup de crayon mais tu dessines souvent dans des tons sombres... Je n'ai pas vu de portrait de toi.

Il se mit à lever la tête vers elle, son souffle chaud venait se mêler au sien à cause du peu de distance entre eux-deux, leurs regards se croisèrent et le temps semblait doucement s'immobiliser tandis que le bel homme vint poser son pouce du côté gauche de la bouche de Yuna, passant son doigt le long de ses lèvres jusqu'à l'autre bout de celle-ci, retirant une petite miette qui était restée collée à son beau visage. Se Yoon se mit à lui sourire chaleureusement.

- Je ne sais pas si c'est ton visage magnifique qui viendrait sublimer tes coups de crayons ou bien l'inverse.

C'était bon, son compliment avait fait mouche auprès de la destinataire. Il s'était intéressé à elle et avait trouvé le moyen de complimenter à la fois sa passion et son physique tout en la surprenant sur le coup. Il posa doucement sa main sur son épaule d'une manière rassurante. Ses mains fortes semblaient elles aussi la persuader qu'elle pouvait avoir confiance en lui. Le manipulateur avait beau être tactile, il n'avait jamais les mains baladeuses et savait exactement où les mettre pour toucher là où il le fallait. De sa voix mielleuse et enivrante, il commença à essayer de la mettre à l'aise en s'excusant de son commentaire et qu'il s'abstiendrait à l'avenir pour éviter qu'elle se sente mal.Le jeune homme jouait un rôle. Le rôle de la personne qui faisait des petites bêtises mignonnes faciles à pardonner et qui s'excusait pourtant comme si c'était réellement grave. Il pouvait ainsi donner une image d'un vrai Homme responsable et soucieux de ce qu'elle pouvait ressentir. Une personne qui se mettait à sa place et pour qui son bien-être importait. Il retira ainsi sa main de son épaule après quelques secondes et prit un stylo et un papier afin d'y écrire son numéro de téléphone et son adresse-mail qu'il lui donna.

- C'est mon numéro sur mon téléphone personnel. On pourrait se donner rendez-vous demain après midi au Digital Park, si tu n'as rien de prévu bien sûr.

Il se leva ensuite du canapé en lui tendant la main pour lui proposer de l'aider à se lever. Une fois cela fait, il lui proposa de la raccompagner vers son prochain cours avant la fin de la pause, ensemble.
   

codage de whatsername.
Yoongi Yuna
Yoongi Yuna
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty Ven 10 Avr - 18:47

   

   
Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire.

   
It's better to live as a weed than to die as a flower.

   
Heureusement qu'il n'avait pas relevé sur le fait que mon troisième projet était de normalement dessiner un portait de lui avec une partie dénudé, je n'osais pas. Je ne le connaissais pas assez bien pour me permettre ce genre de dessin. Puis j'étais bien trop réservé, s'il osait enlever son haut devant moi, voir son torse, non, je sais clairement que je n'arriverais pas à dessiner correctement. Déjà mon objectif, c'était de réussir à faire déjà les deux premier portraits. En tout cas lui, ça n'avait clairement pas l'air de le mettre en à l'aise. Heureusement qu'il était comme ça en fin de compte. Car sa manière, de faire venait me mettre petit à petit à l'aise, je me détendais doucement en venant lui montrer quelques-uns de mes dessins. Cela était un grand pas en avant pour lui, je lui montrais en partis qui j'étais, ses dessins étaient tout, une vraie passion et ceux qui s'y connaissait, pouvait le reconnaître dans certains des traits sur ses papiers. Je venais faire un léger sourire alors qu'il complimentait mes dessins.

-Je n'ai pas pour habitude de me dessiner. Merci en tout cas.

Moi me dessiner, non, je ne pouvais pas. Jamais personne ne m'avait dessiné et si un jour, je découvrais quelqu'un me montrer un portrait de moi, j'allais sûrement devenir encore plus rouge qu'en ce moment après cette petite remarque. J'avais même fait un petit rire de gêne. Ses mots qui raisonnaient dans ma tête, visage magnifique, alors là ça faisait bien longtemps qu'on ne m'avait pas fait un tel compliment. Une chose était sûre, depuis que j'étais en sa compagnie, j'arrivais à oublier Taemin, un nouveau chapitre. Je devais bien avancer sans lui. Enfin, là, j'étais avec Nam Se Yoon, c'était surtout pour mon devoir. Je me concentrais dessus alors que je me rendais bien compte qu'il me regardait beaucoup. j'aimais tellement lire en lui, savoir ce qu'il pensait de moi. Il me dévorait presque avec ses yeux vraiment énigmatique. Il avait bien vu que j'avais été gêné par sa remarque et il venait tout de suite s'excuser. Sourire de ma part envers lui, se n'était pas grave et au moins ça arrivait à me faire sourire. Une joie de vie que je pensais avoir perdue. En tout cas, il était vraiment observateur, il avait bien vu ce petit moment de malaise, mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Il était vraiment quelqu'un de bien et j'aimais sa compagnie. J'avais même fini par accepter ses touchers, des gestes que normalement, je fuyais et pourtant, là, c'était le contraire.

-Demain après midi, avec plaisir oui. Je n'ai rien de prévu. Encore merci d'accepter que je puisse me servir de toi comme modèle.

Attrapant sa main pour me relever, faisant un doux sourire alors qu'il me raccompagnait jusqu'à mon prochain cours. Le saluant pour le remercier à nouveau me dirigeant vers ma salle. Étrangement, il venait occuper mon esprit toute la journée. Je venais même commencer quelques croquis, surtout de son regard.

Le lendemain j'arrivais un peu plus en avance au rendez-vous alors que je lui avais donné une heure exacte. J'aimais bien observer le lieu, assise dans l'herbe, il faisait tellement beau aujourd'hui en plus. Vêtu d'un short noir, petit débardeur, il faisait chaud, autant profiter un peu. Mon sac à mes côtés, je fermais les yeux, la tête en arrière profitant du soleil attendant l'arrivé de Nam.



   

codage de whatsername.
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Une rencontre à l'aube d'une relation bipolaire. Empty

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !