Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
We don't talk anymore. (Sihan) 6f74065477f1211cc615d258db51e2c8We don't talk anymore. (Sihan) Tumblr_pgawnfyL9u1vzztm0o1_400We don't talk anymore. (Sihan) OriginalWe don't talk anymore. (Sihan) A2bdbaacc8eff56cbfed0f3acd60d0e1f9329143
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.88 €

 :: Digital City :: Quartier Sud

We don't talk anymore. (Sihan)

Lee Mi Ran
Lee Mi Ran
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Ven 14 Aoû - 13:34
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

Elle tire une nouvelle gorgée de thé glacé sur sa paille. « Je dis juste que c'est bizarre quand même, vous étiez tout le temps ensemble avant, je savais pas que ça avait changé ? » Elle souffle assez d'air par le nez pour exprimer son agacement. Qu'est-ce que les gens ne comprennent pas dans j'ai pas envie d'en parler ni ici, ni maintenant, ni jamais en fait. Pourtant suffisamment explicite pour comprendre qu'il faut lâcher l'affaire et passer à autre chose. « Les temps changent. Les gens changent. » Conclut-elle d'une voix douce et raisonnée. Mais le ton qu'elle emprunte est sec et cassant. Assez pour jeter un silence sur la conversation – le genre de silence qui amène à se poser davantage encore de questions. « Oooooh ! oooh ne me dis pas que... » Elle relève la tête d'un air surpris. Quoi encore ? « Mi Ran-ssi ! tu t'es fait... ghosted ?! » Le raclement de la paille au fond du gobelet vide ponctue la déclaration avec une cruelle justesse. Elle ne dit rien pendant un moment, si long qu'à l'évidence, l'absence de mots parle plus que toute autre révélation qu'elle aurait pu faire. « La ferme. » Jamais, vous entendez bien, jamais on ne l'avait ignorée comme ça. Encore moins avec autant de nonchalance et de naturel et rien que ça, c'était suffisant en soi pour la blesser dans son ego. Aujourd'hui n'était pas un jour à pointer du doigt ses erreurs et ses échecs.

Pleinement consciente de ce qu'elle faisait et de l'endroit où elle allait, elle avait suivi le son des puissants rebonds sur le sol usé du vieux terrain de basket désaffecté. Ça faisait bien longtemps qu'il n'abritait plus de matchs officiels mais ses gradins tenaient toujours debout – suffisamment pour qu'elle s'y aventure en sachant exactement par où passer pour avoir une vue parfaite sur les paniers. Assise sur un banc, adossée au grillage qui menaçait de tomber et l'un de ses pieds posé sur les rangées de bancs de devant, elle observait, silencieuse, le seul joueur au milieu du terrain vide. Et franchement, on n'aurait su dire si elle ressassait d'agréables vieux souvenirs ou bien si elle s'appliquait à jeter de mauvais sorts.



She was like, — “oh my god this is my song ! Have been listening to the radio all night long, sitting around, waiting for it to come on and here it is !” She was like, — “come here boy, I wanna dance...”
Huang Si Han
Huang Si Han
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Lun 21 Sep - 8:52
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

Depuis que tu es de retour en Corée, beaucoup de choses se sont enchaînées, ne te laissant que peu de temps pour souffler. A commencer par les cours, et bien que tu ais suivi plusieurs formations lorsque tu étais en France, tu n'es plus tellement habitué au fait de poser ton derrière sur une chaise pour y rester fixé pendant des heures. Alors, tu dois bien l'admettre, les journées te paraissent particulièrement longues et tu préférerais largement les passer à faire autre chose. Puis, il y a aussi l'entreprise de papi, celle là même que tu seras amené à diriger dans quelques temps et si, pour l'instant, il te reste encore un peu de chemin à parcourir avant de pouvoir prétendre au super fauteuil de PDG, ton investissement au sein de cette dernière est tel que, durant ces derniers mois, entre ça et les cours, tu n'as pas encore trouvé le temps de mettre un peu d'ordre dans le petit foutoir relationnel que tu as laissé derrière toi lorsque tu as quitté le pays du matin calme, il y a maintenant un peu plus de trois ans. Et en trois ans, des choses, il s'en est passé. Des tonnes...

Faisant rebondir le ballon de basket, tu fixes le panier devant toi. Tu ne sais pas depuis combien de temps tu es là exactement, à enchaîner les shoots, mais cela fait bien une bonne heure au moins. Peut-être même deux et, totalement focalisé sur ton jeu, bercé par le son des rebonds du ballon sur le sol, tu ne penses plus à rien. Ne te soucies plus de rien... Pas même de ce groupe d'étudiants qui passe à quelques mètres du terrain, tout en riant et parlant très fort, ou de ce chien errant qui vient te tourner autour pendant plusieurs secondes avant de finalement rebrousser chemin... Ce n'est que lorsque tu perçois quelques bruits de pas sur le vieux métal des gradins entourant le terrain que tu te décides à lever les yeux. Pour autant, quand tu t’aperçois de qui il s'agit, et si au début tu ne peux cacher la surprise sur ton visage, tu te remets toutefois à dribbler quelques secondes, avant de viser le panier. Et cela dure une bonne quinzaine de minutes comme ça, pendant lesquelles ni toi ni elle ne daigne dire un seul mot, jusqu'à ce qu'enfin tu te stoppes, après avoir marqué un énième panier. « Tu comptes rester planter là à me fusiller du regard, encore longtemps, ou tu viens jouer ?» que tu lances alors à l'intention de la jeune femme, sans pour autant quitter le panier des yeux.



Lee Mi Ran
Lee Mi Ran
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Sam 3 Oct - 16:26
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

Les minutes passent sans que rien ne se passe. Le silence qui s'installe est étrangement confortable, suffisamment pour lui donner envie de rester là à ressasser inlassablement l'irritable discussion de ce matin. Elle n'avait jamais pris le temps de voir les choses sous un angle aussi trivial. D'ordinaire, elle était même loin de laisser qui que ce soit s'immiscer dans ses relations pour lui dicter bonne conduite et même si cette fois-ci, elle avait été assez claire envers ceux qui feraient mieux de se mêler de leurs propres affaires, il n'empêche que le mal était fait. Et à tout sentiment d'injustice propre à bousculer ses bons sentiments, Mi Ran avait toujours réagi de la même manière : d'une rancune propre à se braquer, si profonde et si tenace qu'elle l'admettait parfois, elle en devenait stupide et pas moins maligne qu'un hamster engoncé dans sa roue.

Alors oui. S'il faut qu'elle reste plantée là toute la nuit à le regarder mettre panier sur panier avec une justesse quasi irritable, elle le ferait. Et elle ne manque pas de le lui faire comprendre en un seul regard entendu de tout jugement sous la visière bien ajustée de sa casquette. « Sans façon merci. » Pourtant, elle n'aurait pas hésité une seule seconde à le rejoindre si les circonstances avaient été différentes. Et d'ailleurs, elle n'aurait pas attendu qu'il propose pour chambouler le fleuve tranquille des réflexions qui semblaient, lui aussi, l'animer de toutes parts.

Il y a un nouveau silence, un peu plus pesant que le précédent cette fois-ci. Elle ne sait pas pourquoi, sa phrase, le ton provocateur qu'il avait emprunté mêlé à son air détaché – le fait qu'elle n'ait pas su se montrer convaincante à sa première réponse et pour lequel elle le tient entièrement – tout ça l'irrite un peu plus et l'incite à camper sur ses positions. « T'occupes, je vais rester là encore un peu. J'ai pas fini de te fusiller du regard comme t'as pu le constater mais je t'en prie, fais comme si j'étais pas là. » dit-elle, feignant de ne pas s'y intéresser.



She was like, — “oh my god this is my song ! Have been listening to the radio all night long, sitting around, waiting for it to come on and here it is !” She was like, — “come here boy, I wanna dance...”
Huang Si Han
Huang Si Han
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Dim 8 Nov - 11:26
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

T'as jamais été quelqu'un de naïf, Si Han. Loin de là même... Alors quand, sur un coup de tête, tu as décidé de quitter la Corée du Sud pour un pays se trouvant à plusieurs milliers de kilomètres de là, tu te doutais bien que certaines personnes risquaient de mal le digérer. Surtout quand on repense à la façon dont ton départ s'est déroulé et le silence radio qui a suivi... Et, parmi toutes ces personnes qui, selon toi, étaient susceptibles de très mal le prendre, figurait bien évidemment ta meilleure amie Mi Ran. Faut dire que t'as pas été très réglo, sur ce coup, et quand bien même tu ne regrettes pas et ne regretteras certainement jamais d'être parti car c'est ce dont tu avais besoin pour faire ton deuil, tu sais toutefois qu'il y a certains points sur lesquels tu as bien merdé. Certains points qui, avec du recul, mériteraient quelques explications de ta part... Et, de ça, t'en es pleinement conscient. A vrai dire, c'était même déjà le cas dès l'instant où tu as posé le pied en Corée, il y a quelques mois. Pour autant, ces explications, tu n'as pas encore eu l'occasion de les formuler auprès des personnes concernées. Non pas que t'ais cherché à fuir tes responsabilités mais, dans ta tête, ce n'était jamais le bon moment... Sauf qu'à trop repousser au lendemain, tu te retrouves finalement dans ce genre de situation où le ressentiment de la personne est tel que tu pourrais presque sentir son regard noir te transpercer la peau...

Et tu mentirais si tu disais que tu ne t'attendais pas à ce que la jeune femme t'envoie sur les roses lorsque, plus ou moins subtilement, tu lui proposes de te rejoindre sur le terrain. Après tout, c'est de Mi Ran dont il est question et tu aurais été bien bête d'espérer que les choses soient si faciles. Qu'il vous aurait suffit de partager quelques paniers ensemble, comme au bon vieux temps, pour apaiser les tensions entre vous... Te contentant d'ailleurs d'hausser légèrement les épaules à sa réponse, non sans toutefois arquer un sourcil à l'excuse quelque peu pétée qu'elle te pond, tu reportes finalement ton attention sur le panier de basket, reprenant là où tu t'étais arrêté. Mais, de nouveau, t'es forcé de mettre un terme à ta petite série de lancers francs et un fin sourire en coin vient doucement étirer tes lèvres alors que t'écoutes la jeune femme.

Faire comme si elle n'était pas là ? Pour être totalement honnête, t'es pas trop certain d'y arriver... Faut dire que, depuis que Mi Ran a débarqué, t'as cette impression un peu bizarre d'avoir comme une épée de Damoclès au dessus de la tête. Tu sais que la bombe va certainement explosée mais t'arrives pas trop à savoir comment, ni quand cela aura lieu exactement. Pour autant, tu tentes de ne rien laisser paraître. Ce serait lui faire trop plaisir... « Très bien. Fais comme tu veux... T'auras qu'à me sonner si jamais tu changes d'avis ! » De toute façon, c'est pas comme si t'avais l'intention de bouger d'ici. « Par contre, si tu pouvais me maudire un tout petit peu moins fort, ce serait cool. Je ressens toutes tes mauvaises ondes et ça me déconcentre énormément... » A croire que tu cherches vraiment à te faire battre...



Lee Mi Ran
Lee Mi Ran
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Jeu 7 Jan - 14:52
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

Elle songe à diverses manières de le sonner, comme il dit, mais aucune qui soit suffisamment conventionnelle pour ainsi dire. Sa cage thoracique se gonfle et elle exsude une colère difficile à retranscrire par les mots. Il tire sa remarque à bout portant puis retourne à ses dribbles en solitaire et elle lui trouve un toupet si énorme qu'elle serait prête à encastrer son visage de sale gosse dans le poteau qui tient le panier, s'il ne tenait qu'à ça de voir disparaître le sourire satisfait et moqueur à ses lèvres. Alors elle craque devant l'indifférence qu'il s'applique à lui mettre en évidence sous le nez comme un trophée. Comme s'il croyait pouvoir tout justifier par ses grands airs et ainsi, tout effacer.

Elle bondit de son siège sans même se préparer, esquive les rangées de bancs et les enjambe jusqu'au terrain poussiéreux et la paume de sa main vient directement bousculer le grand idiot qui la toise de haut en le saisissant par l'épaule avec la force de cent hommes. « T'en as du culot pour revenir l'air de rien et me coller le sale rôle, t'as pas des comptes à régler avant de te permettre autant de familiarités ? » C'est le feu dans ses yeux, attisé par trois longues années d'ignorance qu'il voudrait effacer à sa guise en jouant les grands nigauds. Elle était à ça de lui donner une bonne raison de devenir amnésique. Il n'aurait plus besoin de se donner tant de peine à faire semblant. Curieuse, elle jette un coup d'œil au ballon rond qu'il a sous son bras. Elle le regarde à nouveau, bras croisés, voix posée. Et s'il contemplait la fuite en avant ? « Mets encore un lancer franc et je t'encastre dans le panneau. » Des mots si doux. C'est pas un avertissement, c'est un putain de panneau ATTENTION DANGER en plein milieu de la route. Dans l'attente de sa réponse, elle hausse un sourcil.



She was like, — “oh my god this is my song ! Have been listening to the radio all night long, sitting around, waiting for it to come on and here it is !” She was like, — “come here boy, I wanna dance...”
Huang Si Han
Huang Si Han
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Dim 28 Fév - 17:23
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

C'est vrai... T'es plutôt culotté de te la jouer provocateur. De t'amuser autant de la situation alors que, pour le coup, tu devrais simplement te taire et faire profil bas. Qui plus est face à une Mi Ran visiblement très remontée. C'est que tu as encore que trop bien en tête les clés de bras ou les étranglements que la jeune femme exécutait à la perfection sur ta pauvre personne lorsque tu avais la mauvaise idée de la contrarier, même pour plaisanter. Tu devrais d'ailleurs t'estimer heureux. Faut dire que tu ne t'attendais pas à ce que la jeune femme fasse preuve d'autant de patience. Pas même à ton égard... Alors, quand tu sens sa main se poser sur ton épaule, tu es, à vrai dire, bien plus étonné par la vitesse avec laquelle elle a réduit la distance qui vous séparait que par la force qu'elle a déployé pour te forcer à lui faire face.

Y'a pas à dire, tu vas passer un mauvais sale quart d'heure. Le fauve est lâché et, tu le sais mieux que quiconque, il est assez difficile de lui échapper dans ces moments là. A vrai dire, tu ne prendrais même pas le risque de partir en courant, ce serait un coup à l'énerver encore plus. Alors tu te contentes simplement d'hausser les épaules et glisses le ballon sous ton bras à ses paroles. C'est que, ton visage, tu y tiens quand même un minimum. Assez, tout du moins, pour prendre sa menace au sérieux. Pour autant, tu n'as pas non plus l'intention de te laisser écraser par la jeune femme. Arquant légèrement un sourcil, tu laisses donc échapper un soupir. « Qu'est-ce que tu veux que je te dise, Mi Ran ? Tu veux que je te fasse des excuses ? Mais, toi et moi, nous savons tous les deux très bien que ça ne sera pas suffisant, alors quoi ? » Oh non... Ça ne suffira pas. Pas avec elle... « J'aimerais te dire que je regrette d'être parti et de ne pas avoir jugé bon de donner des nouvelles pendant près de trois ans mais ce serait mentir alors à quoi bon ?! » Peut-être la forme aurait mérité quelques ajustements mais, non, tu ne le regrettes pas, car prendre tes distances avec cette vie que tu menais en Corée et toutes les personnes qui t'y raccrochaient, ça t'a fait le plus grand bien. « J'avais besoin de m'éloigner... » que tu te contentes alors de laisser échapper.





UC.
Lee Mi Ran
Lee Mi Ran
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty Mer 7 Avr - 17:47
we don't talk anymore
#SIHAN #MIRAN

Sale gosse ! elle aurait plus vite fait de l'encastrer dans le carré du panneau que de perdre son temps à l'écouter se la jouer mauvais garçon dénué de remords. « C'est pas à toi de juger ce qui est suffisant pour rattraper ton comportement de gros naze et si c'est ça tes excuses, j'en veux pas ! » Ca se voit qu'il en a rien à foutre de savoir si c'est suffisant ou non. Il fait même pas l'effort de se mettre à sa place et en plus il s'attend à de la clémence ? Si c'est pas très mal la connaître ça. « Tu te comportes comme ça avec les autres aussi ? Ceux que t'appelais tes potes avant, tu te souviens ou là aussi t'as besoin d'un rappel ? »  Parce qu'avec un toupet comme le sien et une fierté aussi mal placée, elle ne doit pas être la seule à qui il fait outrage en se plantant devant elle avec son petit sourire des beaux jours. « Tu crois qu'on est à ta disposition ? Que t'as le droit de nous ghost pendant des mois et revenir la bouche en cœur quand ça te chante ? Tu te crois si indispensable que ça et en plus tu nous prends pour des cons. » Elle est vexée et il s'en fiche si fort qu'il voit même pas qu'il l'a blessée. « Si t'avais besoin d'espace t'avais qu'à le dire ?! Je suis pas une idiote, j'aurais compris et j'aurais pas passé mon temps à attendre une réponse que tu me donneras jamais ! A me laisser sur vu comme un pauvre type qui pense que ça va arranger les choses. » Elle est déçue de ce qu'il est devenu et déçue du peu de considération qu'il montre à leur amitié. Plutôt que de le frapper lui, elle frappe son poing dans le ballon qu'il a calé sous son bras et ça aussi il le fait avec tellement de nonchalance que sans même s'en rendre compte il alimente le brasier. Mais elle en a tellement dit qu'elle n'est plus sûre de vouloir continuer, est-ce que ça sert seulement à quelque chose ? Elle soupire avec regret. « Je m'inquiétais pour ça ouais, ça se voit que t'en avais déjà plus rien à foutre. »



She was like, — “oh my god this is my song ! Have been listening to the radio all night long, sitting around, waiting for it to come on and here it is !” She was like, — “come here boy, I wanna dance...”
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: We don't talk anymore. (Sihan) We don't talk anymore. (Sihan) Empty

Vent nouveau sur Yonsei
Ce qui devait arriver... Arriva. Ce n'est pas faute d'avoir été prévenu à maintes reprises par notre langue de vipère du campus ou par les visites des sponsors dans vos dortoirs. Et oui, oui, bye bye les dragons, les colibris, les panthères et les requins ! Vous allez nous manquer, mais il est temps de faire place à nos quatre nouvelles fraternités toutes neuves, toutes belles (/◕ヮ◕)/ Venez vite les découvrir par ici ~
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum