Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
REALISE REAL LIES FT KO ♥ OriginalREALISE REAL LIES FT KO ♥ Tumblr_px4kyhE3pq1xt5whko1_640REALISE REAL LIES FT KO ♥ 1cebeddac92a193930ff6e9678dc9d28REALISE REAL LIES FT KO ♥ Tumblr_pupejikGgR1tf3ycdo1_400
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles déjà en promo
Voir le deal

 :: Le reste du monde :: Séoul :: Les alentours de la ville

REALISE REAL LIES FT KO ♥

Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Lun 8 Fév - 23:40

Il y a des jours où l’envie de liberté prends le dessus sur tout le reste. Sur les obligations. Sur les interdictions. Sur l’organisation. Partir au bout du monde devient la seule possibilité qui s’offre à nous. Tout plaquer pour respirer, hurler à plein poumon là où personne ne nous entendrait. Se libérer d’un poids que personne ne semblait percevoir. Lyvan savait faire semblant mais à trop mentir elle s’était perdue dans ses mensonges. Sourire faussement sauf en présence d’In Ho. Sourire pour croire qu’elle pouvait encore y croire. Qu’avancer pouvait encore être possible. La jeune femme s’efforçait de tenir le coup pour ne plus être ce poids qu’elle pouvait être pour son petit ami. Elle voulait être une jeune femme pleine de vie, qui riait, qui parlait, qui s’ouvrait au monde … Elle ne supportait plus de n’être que cette enfant apeurée du monde incapable de se battre face à ses démons. Elle recommençait ses terreurs nocturnes, paniquant au point de ne plus pouvoir bouger ni respirer. Il fallait toute la patience d’In Ho pour calmer ses crises et l’apaiser … un rôle qu’avait tenu Sori si longtemps à son arrivée chez les Pyo. Lyvan se pensait enfin sortie de tout ça, qu’elle n’aurait plus à faire face à ces terreurs nocturnes et pourtant depuis qu’elle avait revu son bourreau, souriant et si … libre à leur université son monde s’était écroulé. In Ho faisait tout ce qu’il fallait pour s’occuper d’elle et dans le fond cela ajoutait une certaine culpabilité à ce cœur déjà meurtrit. Elle aimait tellement In Ho qu’elle regrettait de lui avoir fait croiser sa route. Elle s’en voulait d’avoir craqué pour ses yeux et fait d’elle sa compagne de vie … Il méritait mieux, tellement mieux et pourtant … lui semblait ne vouloir qu’elle. Son amour indéfectible la rassurait mais la faisait sombrer. Il fallait qu’elle se sorte de cet engrenage néfaste. Je veux pouvoir t’aimer sans craindre de te détruire. Voilà ce qu’elle avait écrit dans son journal à l’attention de son petit ami. Trouverait-elle le courage de lui avouer un jour ? Refermant le carnet brusquement, elle renifle en regardant à travers la fenêtre. L’air été frais. La neige avait recouvert à nouveau la ville d’un manteau blanc. Tout était merveilleux, un temps que Lyvan avait toujours aimé, pourtant même cette vision n’arrivait pas à apaisé son cœur. Elle frémit tristement avant de rassembler ses affaires et de sortir rapidement de la bibliothèque. Son écharpe sur le nez, elle traversa l’école au pas de courses. Il fallait qu’elle lui parle, qu’elle lui dise son idée folle. Elle savait qu’il n’y avait qu’une seule personne en dehors de sa famille qui pouvait la comprendre. Apercevant le garçon et son allure détonante, elle accéléra le pas. Sans plus de préambule, une fois à sa hauteur, se saisie de sa main et l’entraine déjà loin de son casier. Elle est essoufflée, ses joues son rouge, son minois fiévreux, elle, échevelée. Elle signe rapidement « Partons à la plage. » une habitude qu’elle lui avait fait prendre, reconnaitre son langage sans avoir à écrire. Ce n’était pas encore parfait, mais il arrivait le plus souvent à la comprendre. Leur amitié avait commencé de la plus poétique des façons, deux âmes seules qui s’étaient trouvées dans un art qui n’appartenait qu’à eux. « La plage » signe-t-elle à nouveau. Elle avait fait exprès de choisir ce lieu car elle savait que c’était l’un des préférés de Ko. Aussi lui avait-elle apprit à signer un jour où ils s’entrainaient ensemble. Elle était touchée par son attention et sa douceur. « Maintenant. » dit-elle l’expression du visage pressée comme si cela était urgent, non, vitale. Pars avec moi, loin d’ici …
Hitoshio Kô
Hitoshio Kô
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Mer 10 Fév - 18:44

ootd / Et depuis que tout ceci est arrivé avec Jiwoong, le temps s’étire inlassablement. La peine s’étend et son cœur a l’impression d’exploser à chaque pas qu’il mène. Il ne comprend pas tellement, Kô, tout ce qui a pu se dérouler entre eux. Entre ces deux corps qui se sont trouvés d’une manière si platonique, et pourtant. Il n’ose pas mettre de mots sur ce qu’il ressent vraiment, tout au fond de lui, probablement trop effrayé pour y voir la vérité. Parce que dans le fond, même s’il tient avec force à ce garçon, il a aussi beaucoup de rancœur envers lui. Il lui a tout envoyé en pleine figure alors qu’il n’est pas l’unique responsable de toute cette mascarade. Il doit aussi prendre ses responsabilités et les combattre.
Les pupilles rivées sur son cahier à griffonner sans vraiment voir ce qu’il fait, Kô abandonne un léger soupir, espérant que la sonnerie marquant la fin du cours ne va plus tarder à se faire entendre. Il a vraiment besoin de décompresser, de faire autre chose, de penser à autre chose qu’à lui. Il déglutit, portant son crayon à ses lèvres pour le grignoter lentement, perdant son attention sur un point immobile sur le tableau. Est-ce que tout cela a du sens, finalement ? N’est-ce pas le fait d’avoir voler bien trop près du feu ? Mais qu’est-ce que ça veut dire, vraiment ? Kô est un jeune homme intègre, mais qui a beaucoup trop joué avec les hommes.
Il glisse une main dans ses cheveux blonds, remontant sa capuche noire sur sa tête ; comme l’envie de s’enfouir dessous et d’être oublié, là. Le professeur n’a rien le temps de lui reprocher car tous les étudiants se précipitent hors de la salle de classe, Kô y comprit. Il se dirige donc vers son casier pour y échanger quelques manuels, l’esprit ailleurs. Ce n’est que lorsqu’il sent une personne lui attraper la main qu’il revient à lui, ses pupilles glissant sur ce visage si chaleureux qui lui met aussitôt du baume au cœur. Et de ça, ils ont clairement l’air d’en avoir besoin tous les deux. Lyvan est essoufflée, les joues délicatement rosées, et lui signe avec rapidité qu’elle veut partir. Qu’elle désire aller à la plage, là, maintenant : tout de suite.
Alors Kô abandonne toutes ses affaires, saisissant uniquement son portable et son argent pour l’enfoncer dans ses poches et suivre son amie. Il lui répond en acquiesçant de la tête, un délicat sourire se traçant sur ses lèvres peintes en rouge, et il resserre ses doigts dans ceux de la jeune femme. Alors il l’emmène avec lui, hélant un taxi une fois qu’ils sont sortis des bâtiments de l’université et en quelques minutes, malgré le froid, ils arrivent sur la plage la plus proche. Par réflexe, Kô se déchausse pour sentir les grains de sable sous ses pieds nus et il reprend la main de Lyvan.

« Merci de m’avoir emmené avec toi jusqu’ici. »

Il lui sourit de nouveau avec douceur, sachant avec douleur qu’elle doit bien sûr avoir une raison pour l’avoir entraîné. Mais ça, Kô, il n’a pas besoin de lui en parler. Rien qu’en croisant ses prunelles, il sait qu’ils finiront par en parler ensemble. Autant elle que lui. Leurs deux âmes égarées se sont bien trouvées.

@nan lyvan


fill the void
lately i can't find a beat i used to feel the rush and now i need you to feel the vibe i need you to see the point i need you to feel alive i need you to feel the void

「R」
Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Dim 14 Fév - 0:38

Si Lyvan avait été habitué aux regards des autres dès sa plus tendre enfance en tant que fille de son père puis en tant que danseuse émérite, après son agression elle avait fini par détester ça. Alors pour s’en protéger elle avait fini par ignorer les autres. Ignorer les murmures, ignorer les regards insistants. Elle s’était caché derrière ses cheveux et derrière des vêtements amples. Puis elle avait appris à s’accepter à nouveau, à vouloir se faire belle à nouveau, et l’ancienne Lyvan était revenu, doucement mais sûrement. Elle acceptait les jeans, les hauts cours ; parfois même les jupes, dans l’unique but de voir briller le regard de son petit ami. Elle savait qu’elle avait besoin de s’aimer à travers lui. Ce n’était qu’une étape pour apprendre à s’aimer seule. Mais In ho l’aidait plus qu’il ne le comprenait. Elle avait alors fait un travail sur elle et pourtant … bien qu’elle puisse toujours détester ça, elle n’aurait pas hésiter une seule seconde à protéger Kô des gens. Elle détestait plus encore les regards que l’on portait sur son ami. Cette façon qu’ils avaient de rire, parfois de critiquer sans se cacher. Kô avait cette beauté unique, androgyne qui troublait. Il était beau à ses yeux et refusait de croire qu’on puisse le trouver différent. Elle aurait voulu se jeter devant lui, que personne (de ceux qui ne méritent pas), puisse le regarder. Il était bien trop précieux pour ce monde, voilà ce qu’elle pensait. Lyvan savait qu’il lui faudrait encore du temps pour accepter les choses. Accepter qu’elle puisse retrouver sa liberté d’esprit … mais d’ici là, elle pourrait tenir la main de Kô pour ne jamais sombrer. La plage avait été d’une telle évidence pour eux. C’était long d’y allé, aucune n’était à côté de cette capitale mais le trajet en valait la peine. Il faisait froid et gris, mais cela ne gâchait en rien leur plaisir. Elle rit de le voir faire et le rejoins délicatement, trop intimidée par le froid pour retirer ses chaussures. Elle le regarde faire avant de sourire à ses mots. Elle hausse les épaules, sa façon de lui dire que ce n’est rien. Elle sait qu’il sait. Ils souffrent tous les deux. Peut-être que cette plage pourrait être leur abri. Elle inspire doucement l’air frais et les embruns. L’air semble plus pur ici, plus sain. Peut-être n’était-ce qu’une illusion, mais Lyvan s’en contenterait. Si elle avait assez d’audace elle irait plongée ses pieds dans l’eau glacée mais elle tenait à sa santé. Elle s’avance jusqu’à un gros rocher et y prend place, veillant à laisser assez de place pour qu’on ami la rejoigne. Elle serre son manteau contre elle et observe l’horizon. C’était fou, fou qu’elle soit aussi loin de la ville et de Séoul. In Ho serait-il fâché s’il l’apprenait ? Elle mordilla sa lèvre et pris une photo de la mer. Elle lui enverrait sur le chemin du retour. Elle se sentait coupable de ne pas lui dire aussi franchement. Etait-ce ça l’amour ? Avisant Kô, elle l’observa de longues secondes avant de signer « Pourquoi tu es triste ? » car la douleur qui émanait de son cœur brillait comme une aura indélicate autour de lui. Elle ne voulait pas se montrer intrusive, mais s’inquiétait pour lui. C’était plus facile de s’occuper des autres que de soi-même, Kô s’occupera d’elle, pas vrai ? elle serre ses jambes contre elle et affiche un petit air doux, inquiet. Il savait qu’elle savait. Quelque chose lui brisait le cœur. Voudrait-il en parler ? Elle n’oserait le forcer. Mais entre eux … les murs s’étaient abattus au fil du temps … et une amitié sincère s’était construite. A tel point que Lyvan n’était pas certaine de bien le vivre si Kô venait à disparaitre de sa vie à son tour.
Hitoshio Kô
Hitoshio Kô
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Jeu 4 Mar - 21:51

ootd / Les prunelles s’étendent sur l’horizon de l’océan tandis que les poumons s’emparent avec avidité de cette oxygène purificateur. Un délicat sourire se trace sur les lippes rosées de l’étudiant en stylisme alors qu’il permet quelques brèves secondes à ses paupières de se clore. Rien qu’apprécier cet instant décousu, hors du temps, entre Lyvan, la mer, et lui. Parce que cette seconde lui a toujours permis de se ressourcer, de se retrouver, en une certaine forme. Il se rappelle encore avec ferveur ses premiers dessins, gribouillés, les deux pieds barbottant dans l’eau fraîche. C’était au Japon, il n’avait que treize ans, et son monde venait de s’écrouler. Aujourd’hui, près de dix années plus tard, en Corée, son monde vient de prendre une teinte tout à fait différente, mais pas moins douloureuse. A quoi a-t-il joué trop fort ? Son cœur se serre doucement quand il finit par reporter son attention sur son amie qui l’invite à s’installer sur un rocher près d’elle.
Kô acquiesce du visage, tenant toujours ses chaussures dans les mains, et il la rejoint, prenant garde de ne pas se blesser. Les jambes pendantes contre le rocher, la brise fraîche s’engouffre entre ses orteils nus et humides. Les mains de Lyvan s’activent et il comprend le message qu’elle veut lui faire passer. Il se mord la lèvre, enfouissant son visage sous sa capuche sombre, comme pour se protéger de tout ce qui est déjà arrivé. Néanmoins, auprès de la délicate danseuse, il sait qu’il n’a pas à se cacher. Elle ne le jugera jamais, de la même façon que lui ne le fera pas non plus. Est-ce donc à lui de débuter en premier ? Parce que Lyvan ne l’a pas entraîné jusqu’ici rien que pour lui. C’est pour elle aussi, et le blondinet n’est pas dupe en plongeant son regard dans le sien.
Avec timidité, il délaisse ses chaussures sur le côté pour faire glisser ses doigts jusqu’à ceux de son interlocutrice. Pour se donner du courage, un peu, à tous les deux. Après une petite inspiration, couvert par le remous des vagues, Kô se live petit à petit.

« Je crois que je suis tombé amoureux, Lyvan. »

Une terrible bouffée de chaleur l’envahit tout entier. Ces mots, il les prononce pour la première fois en sachant tout à fait vers qui ils sont adressés. Cela lui fait des frissons bizarres dans tous le corps et les papillons prennent leur envol.

« On a joué, lui et moi. Il m’a pris pour une fille et je n’ai que sous-entendu le reste, reprend-t-il. Mais il a fini par découvrir que je n’en suis pas une et je… on s’est perdu. »

Sa gorge se serre quand il repense à la violente dispute qu’ils ont eu quand Jiwoong a aperçu le torse dénué de toute poitrine féminine de Kô, à la violente dispute quand Jiwoong a eu des gestes déplacés envers lui. Encore, ses dents rencontrent sa lèvre inférieure, retenant les perles d’eau salées qui se nichent avec amertume au creux de ses iris. Il les relève vers le doux visage de Lyvan et tente un sourire qui se veut convainquant, convaincu. L’est-il vraiment ?

« Mais on est venu ici pour parler de toi, alors raconte-moi, toi aussi. »

Son étreinte sur la main de la demoiselle se permet plus franche.


@nan lyvan


fill the void
lately i can't find a beat i used to feel the rush and now i need you to feel the vibe i need you to see the point i need you to feel alive i need you to feel the void

「R」
Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Dim 28 Mar - 16:01

Elle le laisse nouer ses doigts aux siens avec le cœur un peu moins solitaire. Elle aurait pu esquisser un sourire si elle n’était pas en proie à ses émotions. La présence de son ami lui apaise le cœur. In Ho a fait déjà tellement pour elle, elle sait que sans lui elle aurait sombré plus encore … Mais elle craignait de le noyer sous ses douleurs du passé. Il était si prévenant avec elle ces derniers temps, il prenait soin d’elle, tant qu’elle se sentait presque coupable. Elle ne méritait pas l’amour qu’il lui portait et pourtant elle ne l’aurait changé pour rien au monde … Aujourd’hui, sur un coup de tête elle avait besoin de partir loin. Kô fut la première personne à qui elle pensa pour cette fuite improvisée. Peut-être qu’avec les mois ils avaient fini par s’accorder. Comme si elle pouvait sentir quand son ami allait mal. Ils avaient passé des caps ensemble, pas vrai ? Leur amitié s’était affinée avec le temps, d’un inconnu qui la dessine Kô était devenu un pilier à sa vie … Elle se rapproche de lui et pose sa tempe sur son épaule. Sa singularité le rendait si précieux à ses yeux. Elle aurait sorti ses griffes de chaton pour le défendre. L’affection qu’elle lui portait était bien plus importante que ce qu’elle n’avait jamais osé lui avouer. Elle se faisait toujours discrète et ne lui faisait comprendre son attachement à lui qu’au travers de gestes timides. Des cadeaux sans raisons, des repas qu’elle lui payait, des moments qu’elle passait avec lui, simplement assise à côté de lui à le laisser dessiner alors qu’elle fait ses devoirs. Des moments simples qui soulignaient leur complicité. Elle n’avait pas besoin de coucher sur papiers des mots forts de sens, car il suffisait d’un regard pour la comprendre. Mais peut-être que Kô n’avait pas conscience de l’attachement qu’elle avait pour lui ? Elle-même n’était pas certaine de savoir à quel point le garçon tenait à elle. Son histoire lui faisait mal au cœur, car il méritait un homme qui l’accepte dans son entièreté et elle aussi, peut-être aveuglé par sa relation avec Kô, n’y voyait là aucun mensonge. Si le garçon s’était mépris, pourquoi le rejeter aussi violemment. Amoureux, il était amoureux et cette chose qui devait être si belle paraissait alors si cruel. Elle posa un regard triste sur lui, elle caresse ses doigts délicatement. Elle aimerait pouvoir lui dire qu’il reviendra, mais elle avait besoin d’en savoir plus sur la relation, elle ne connaissait rien de ce garçon ... Ce qui avait pu lui faire peur, ce qui l’avait fait partir. Etait-il le genre d’homme hétéro qui ne voulait pas sortir avec un garçon aussi androgyne il était. Dans le fond une part d’elle pouvait comprendre que découvrir une telle nouvelle pouvait dans un premier surprendre et peut-être mettre en colère … mais … si jusqu’ici il avait craqué pour Kô pourquoi le fuir ? Elle porta les doigts de son ami à sa bouche et déposa un baiser glossé à la cerise sur sa peau. De sa main libre elle signa « Tu penses qu’avant de le comprendre, il t’aimait ? » une question risquée, qui était parfois si difficile à répondre … elle sourit à son ami quand il tenta de reporter la discussion sur elle, mais Lyvan n’était pas encore prête à en parler, elle préférait d’abord se concentrer sur Kô. Elle esquissa un sourire triste en secouant la tête avant de signer « Non, toi d’abord … » et son regard lui murmurait s’il te plait. Ses doigts se refermèrent un peu plus sur ceux de son ami comme si elle craignait de sombrer dans un trop pleins de souvenirs sombres. Elle caresse la joue de Kô pour le débarrasser de ces mèches que le vent agitait dans tous les sens. Toi d’abord …
Hitoshio Kô
Hitoshio Kô
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Mar 30 Mar - 18:05

ootd / Kô a toujours trouvé cette expression particulière. Tomber amoureux, comme on tombe d’un arbre. A l’évidence, cela fait mal. Les chutes sont relativement douloureuses. Parfois même, on se fracture quelque chose. Mais comment faire lorsqu’il s’agit du cœur ? Kô resserre doucement ses doigts dans ceux de Lyvan. Les pupilles dirigées vers la mer qui s’agite sous leurs pieds lui donnerait presque le mal de mer. A moins que ce soit toutes ces émotions en lui ? Il ne rajoute rien, du moins, pas tout de suite. Il a besoin de déglutir pour se sentir au moins un peu mieux ; et c’est compliqué. Alors il se rattache à son amie, à cette demoiselle qu’il a rencontré par hasard et de laquelle il n’a plus jamais envie de se séparer.
Cette demoiselle qui a été l’une des premières à connaître son lourd secret, à le conserver, et peut-être même à le faire vivre à travers elle. Kô se souviendra toujours de la première fois où il l’a vu danser. Son cœur a cessé de fonctionner le temps d’un instant et il s’est retrouvé avec des larmes dans les yeux. Tous les deux, ils sont deux âmes que la vie n’a pas épargnées, pourtant, ils sont toujours là. C’est donc cela qu’on appelle la force. Lyvan n’est pas une personne si différente de Kô, au contraire. Ils ont très vite appris à se comprendre et ce malgré l’absence de paroles de la demoiselle. Ils se sont adaptés, et peu à peu, Kô est aussi vite entré dans le monde de la jeune femme qu’elle dans le sien. A ses côtés, le garçon sait qu’il peut rire, pleurer, crier, peu importe.

« D’accord, dit-il doucement, moi d’abord. »

Il lui adresse un délicat sourire tandis qu’il essuie vaguement ses yeux de son autre main libre. Il prend une seconde supplémentaire pour réfléchir à ce que Lyvan vient de lui demander et il se sent idiot de ne pas avoir de réponse à lui donner.

« Je ne sais pas… Je crois aussi que l’amour est une notion particulière pour lui. Tu sais, il est en couple avec une fille, mais elle n’est pas ici, pourtant, il n’a pas hésité à flirter. Et puis c’est lui qui m’a embrassé le premier avant de me repousser en me traitant de menteur. »

Cette fois-ci, ouvrir son cœur ainsi pour la première fois depuis qu’il a rencontré Jiwoong, Kô ne peut pas retenir ses larmes plus longtemps. Elles dévalent, silencieuses, ses joues, traçant de légers sillons sur son maquillage. Mais peu importe, il se moque d’être beau ; il n’a plus personne à qui plaire. Il relève la capuche de sa veste sur sa tête, pourtant, comme pour se cacher et ne pas infliger ce spectacle à son amie.

« Je lui ai dit, Lyvan, je lui ai dit ce qu’on a pu me faire par le passé et pourtant, l’espace d’un instant, lorsque nous nous sommes disputés, j’ai vu cette lueur dans ses yeux… »

Cette même lueur qui a pu traverser les yeux de son beau-père, de celui qui lui a causé toutes les plaies encore ouvertes dans son âme, quand il levait les mains sur lui. Pourtant, même malgré les propos et les gestes de Jiwoong envers lui, Kô n’arrive pas à ne plus éprouver de chaleur quand il pense à lui.

@nan lyvan


fill the void
lately i can't find a beat i used to feel the rush and now i need you to feel the vibe i need you to see the point i need you to feel alive i need you to feel the void

「R」
Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Jeu 8 Avr - 13:14

Elle observait son ami, triste de le voir si mal, le cœur brisé d’un amour étouffé avant d’avoir pu voir le jour … elle aimerait pouvoir lui trouver une personne qui l’aime autant qu’il peut aimer. Il le mérite … Lyvan se montrait des plus protectrices avec son ami. C’était sa façon à elle de lui dire qu’elle l’aimait. Elle tourna son visage vers la mer, peut-être pour mieux écouter sans être troublé par la vision des larmes qui roulaient sur les joues de Kô. Cet homme semblait bien perdu … entre fidélité et attirance contradictoire. Kô lui plaisait et quand bien même il n’était pas ce que l’autre pensait de lui qu’il était, il n’en restait pas moins la même personne. Le même physique, la même façon de rire, la même façon de flirter et de jouer … que craignait l’homme ? Lui qui ne semblait pas réellement porter de l’intérêt à sa petite amie. En avait-il vraiment une ? N’était-ce pas là un jeu pour l’exciter ? Jouer avec le danger sans jamais sans attacher. Mentir, pour mieux saisir. Lyvan réfléchissait, tentait de comprendre une situation sans connaitre la personne. Ne se basant que sur les dires de son ami, elle tenait à trouver la meilleure des réponses pour soulager son cœur. Puis elle entend ses pleurs, ses larmes qui sillonnent ses joues maquillées. Et cette capuche comme rempart. Elle a mal au cœur pour lui. Souffre de sa souffrance. Elle grimace, déglutit un instant, car ce n’est plus une réponse qu’elle voulait désormais mais tordre le cou de cet homme. Comment pouvait-il briser ainsi son ami ? Lui qui était plus doux que n’importe lequel des hommes qu’elle connaissait. Elle se sentait prise d’une colère sourde et d’une furieuse envie d’aller trouver cet homme pour lui dire ce qu’il perdait … Glissant ses mains froides sous la capuche de son ami elle attrapa délicatement son visage pour le forcer en douceur à lui faire face. Tournant son visage vers elle, elle se penche vers Kô pour embrasser sa joue. Réchauffer ces larmes qui refroidissent de toute évidence sa peau. De ses pouces, elle s’empresse de lui essuyer ces perles qui roulent … collant son front au sien, elle ferme les yeux en lui donnant un peu de sa chaleur. A défaut de pouvoir lui souffler des mots réconfortants qui auraient terriblement fait de bien à son cœur, elle le prend contre elle. Le serre dans ses bras en caressant le dessus de sa capuche à défaut de pouvoir caresser ses cheveux. Elle resserre son étreinte un peu plus et maudit cet homme. Elle berce Kô de longues minutes et sait la peur qu’il a dû ressentir. Comment cet homme pouvait-il perdre le contrôle de lui-même à ce point … ? connaitre le passé de son amant et vouloir, l’espace d’une seconde, lui faire du mal … en temps normal Lyvan aurait été plus encline à comprendre la situation mais lorsqu’il s’agissait de Kô elle préférait tout repousser en bloc et faire barrage … « Je lui casserais le cou » promet-elle en signant devant le visage de son ami sans le sortir de son étreinte. Une promesse pour le faire rire. Une promesse pour lui faire comprendre qu’il ne serait jamais seul. Jamais. Déposant un baiser sur son front elle y colle sa joue et signe timidement « tu as eu peur… ? » car c’était le sentiment le plus terrible selon elle. Avoir peur d’une personne en qui on a confiance … elle frémit malgré elle mais fait passer ça pour un frisson de froid. Le vent est taquin et fort à cet instant, mais ils se protègent l’un l’autre et Lyvan n’avait ni envie de bouger, ni d’échapper à ces tourments. Le temps accompagnait leur émotion comme un compagnon de route tendre et empathique.
Hitoshio Kô
Hitoshio Kô
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Lun 19 Avr - 18:40

ootd / Avachi dans sa veste trop grande, sa capuche rabattue sur la tête, Kô se dit que cela fait bien des années qu’il ne s’est pas senti aussi misérable. Depuis tout ce temps, il s’est promis qu’aucun autre homme que son beau-père ne lui ferait de mal, que ce serait lui qui prendrait sa revanche sur eux. Kô veut ne pas être le souffre-douleur, celui qu’on montre du doigt en rigolant car il s’est pris les pieds dans les mauvaises ficelles. Kô désire être si brillant que le monde autour en plisserait les yeux en se demandant qui il peut bien être. Parce qu’il n’est pas qu’une victime. Pourtant, une seconde, il a transposé le visage de cet homme foncièrement mauvais sur la silhouette de Jiwoong, impressionnante. Il se revoit les bras en croix au-dessus de sa tête pour se protéger d’un éventuel coup qu’il aurait pu recevoir… mais le coup n’est pas venu ; parce que Jiwoong n’est pas son beau-père. Pourtant… Oui, encore une fois, Kô se sent ridiculement faible et petit. Il se mord la lèvre inférieure tandis que Lyvan l’entraîne contre elle, l’enserrant de ses bras, lui promettant secrètement que tout finira un jour par aller mieux. Mais aujourd’hui, Kô a peur et il a le droit. Tout contre le cœur battant de son amie, il sait ce qu’elle a pu elle aussi traverser et il a une confiance démesurée en cette jeune femme. Le combat est similaire même si les différences sont notables. Alors, tout doucement, ses propres bras viennent encadrer Lyvan, prenant de sa chaleur, la vidant de sa chaleur pour s’en enivrer et ne plus jamais avoir froid. Il renifle doucement quand, enfin, les larmes tarissent sur ses joues maquillées. Il sourit à peine quand elle mime quelques mots pour lui redonner de l’espoir et il finit par secouer le visage. « Oui. » Oui, j’ai eu peur et j’ai cru que le monde que j’ai cautérisé en moi s’ouvrait de nouveau. Les failles demeurent à tout jamais inscrites sur l’âme de tout un chacun.
Néanmoins, et tout à coup, Kô décide de se remettre debout, manquant à moitié de glisser sur le rocher où ils se sont installés. Mais sur l’instant, il n’y prête pas vraiment attention. Ni même lorsque sa voix éclate dans l’horizon qui s’étend devant eux. Kô se met à crier, à hurler comme quand il a fait la rencontre de Yoonji pour la première fois. Il crie et libère ses poumons de tout cet oxygène néfaste qui s’est installé dans son corps. Il hurle jusqu’à ce que sa voix parte dans des tons étonnants et qu’il se mette à tousser. Et durant tout ce temps, encore enfoui sous sa capuche, il a tenu la main de Lyvan pour se donner un peu plus de force et de courage. Il sait qu’il ne doit pas flancher. Il sait qu’il n’est encore qu’un gamin qui n’a pas eu la vie facile, mais il veut continuer de faire de son mieux. Il frissonne quand une bourrasque de vent lui retire sa capuche et rafraîchit son visage. Dans l’éclat du jour, il veut rayonner à côté de celle qui contribue à le rendre un peu meilleur chaque jour. « Lyvan, je veux vivre. » Cette fois-ci, il se met à rire avant de reprendre place à ses côtés. Son regard se retrouve dans le sien, tellement sincère et loin d’être avare en remerciements. Même s’il ne les prononce pas de vive voix, il sait que son amie les entend résonner. Puis, même si son histoire n’est qu’au début, il mime, presque timide, que c’est au tour de Lyvan de raconter, un peu, pourquoi ils sont venus jusqu’ici. Et le vague à l’âme s’ennuit.

@nan lyvan


fill the void
lately i can't find a beat i used to feel the rush and now i need you to feel the vibe i need you to see the point i need you to feel alive i need you to feel the void

「R」
Nan Lyvan
Nan Lyvan
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty Lun 19 Avr - 19:04

Lyvan voulait qu’il réalise à quel point il pouvait être fort. Ils avaient été des enfants à qui on avait volé le peu d’innocence qu’ils avaient encore à l’époque et on avait fait d’eux des victimes. Des gens qui se pensent trop faible pour se libérer de leur prison et pourtant … aujourd’hui … ils ont réussis. Ils ont fui et pas que. Ils ont appris à grandir, à se reconstruire. Qui peut se vanter de pouvoir survivre à un tel enfer … ils n’étaient pas des victimes. Lyvan détestait cette étiquette qu’on leur collait. Non, elle préférait le terme de survivant. De ceux qui surpassent tout. Ils étaient abimés, c’est vrai, mais ils étaient toujours là, beau d’en leur liberté de vivre … Elle ne pouvait que comprendre son ressenti, cette peur face à ce geste qui rappelle tant de souvenirs qu’on préférait oublier. Les traumatismes restent, on n’oublie jamais, on apprend juste à vivre avec … Elle voudrait pouvoir le protéger mais à conscience de ses propres limites, elle pouvait passer le reste de sa vie avec lui, jamais elle ne pourrait le protéger de ces démons dans sa tête. Ces souvenirs, ces cauchemars … elle ne pouvait que l’aider à les supporter … elle ne pourrait jamais empêcher son cœur d’avoir peur, et ses larmes de couleur, mais elle pouvait le guérir, encore et encore … patiente et pleine d’affection, parce qu’il était devenu un bout d’elle. Une partie de son cœur, de ces personnes qui font de votre vie un chemin plus facile à emprunter. Et quand bien même, un jour, leur route se sépare, Lyvan gardera toujours Kô dans son cœur. Un souvenir tendre et à jamais. Elle est surprise de le voir se lever brusquement. Attrapa sa main pour qu’il ne tombe pas, et lui s’accroche à ses doigts et hurle. Hurle pour se libérer la poitrine de ce poids. Hurle pour être lui-même. Lyvan doit mordre sa langue pour s’empêcher de pleurer à cette vision. Ça lui arrache le cœur mais elle sait aussi que c’est un cri de guerrier et elle si fière de lui … si fière de lui. Elle aimerait pouvoir se lever et crier avec lui. Crier de toutes ses forces mais sa voix si mutique … disparait sans jamais revenir. Tant pis, son cœur cri pour lui, avec lui. Quand il se laisse tomber à ses côtés elle laisse échapper un rire silencieux en attrapant son visage sa bouche mimant « espèce de fou … » elle note l’attention de son ami pour qu’elle puisse parler à son tour mais elle a besoin de composer encore quelques minutes. Elle vient coller son front au sien et frissonne. Elle ferme les yeux pour graver dans sa mémoire l’image de Kô, le vent rabattant sa capuche, se libérant de cette prison dans laquelle ils étaient trop souvent emprisonnés. Elle caresse sa joue et recule son petit visage plein d’émotion, alors que ses yeux se remplissent de larmes. « Je t’aime … » mime-t-elle de la bouche. C’était bien la première fois qu’elle le disait à quelqu’un d’autre que sa sœur et In Ho. « Je t’aime » répète-t-elle pour qu’il le comprenne, qu’il la croit … oui, elle l’aime, son plus cher ami … La jolie blonde populaire déchu de sa couronne, petit ange à qui on avait brisé les ailes, et lui, garçon de toutes les folies, si peu reconnu à sa juste valeur et dont la beauté échappait le plus souvent aux autres. Ils n’avaient rien en commun et pourtant … pourtant … Jamais Lyvan n’aurait pu trouver quelqu’un qui puisse aussi bien comprendre ce que représentait la douleur d’avoir subi ce qu’elle a subis. Elle se blottit contre lui en hoquetant. Cette fois de peine et de peur. Elle crispe ses doigts sur le bras de son ami et signe « Il est revenu … » marquant une pause elle ajoute « Lui … » et il ne pouvait que comprendre de qui il s’agissait … elle sort son téléphone et lui montre l’article qui couvrait sa venue à la Yonsei. Un homme de charisme, danseur hors pair, homme de qualité apprécié de tous … monstre déguisé qui avait tenu plusieurs cours à leur école. Cours auquel Lyvan avait été forcé de participer la première fois. A peine avait-elle croisé son regard qu’elle s’était enfui. Vomissant son dégoût et sa peur. Et s’il recommençait. Elle pouvait à nouveau sentir ses mains sur elle. La douleur dans son corps. Son souffle sur sa nuque. Les souvenirs l’assaillant elle se mit à trembler, pas certaine de pouvoir être aussi forte que Kô ce soir … « il était là … devant moi … »
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: REALISE REAL LIES FT KO ♥ REALISE REAL LIES FT KO ♥ Empty

Yonsei sous panique !
Des rumeurs circulent dans les couloirs, des on-dits, des murmures qui courent et parcourent les allées du campus. Apparement notre chère directrice est en bien mauvaise position après la catastrophe survenue dans le nouveau bâtiment.
Quelques liens utiles

Les Recherches de Rps
Les Rps libres
Le Bizutage des Fraternités
Les Recherches de Pairings
Les Pré-Liens
Les défis RP
Le Discord du Forum