sombre
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €


    :: Le reste du monde :: Séoul :: Myeongdong

miss you, miss us ((yoo na))

Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonset ((ava)) & bat'phanie ((sign))
Messages : 126
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
miss you, miss us ((yoo na)) | Dim 12 Sep - 13:55
Citer EditerSupprimer


@Seo Yoo Na
Une journée entre filles. Une journée entre sœurs. Une journée rien que pour vous deux. Pour vous retrouver, vous parler, profiter. Une habitude qui avait été posée depuis longtemps. Une sorte de rituel auquel vous étiez grandement attachées. La journée si belle, si étincelante, avait cependant pris une tournure un peu plus dévastée au fil du temps. Un peu comme si le ciel s'était cassé, refusant de vous éclairer durant cette journée qui n'était supposée être que pour vous. Un peu comme si votre gaieté, votre envie, étaient parties. Comme si elles avaient disparu. Loin. Très loin. Et que vous les cherchiez sans jamais les trouver. T'humectant les lèvres, tu passas tes mains dans tes cheveux, soufflant doucement alors que tu te regardais rapidement dans ton petit miroir de poche. Tu remis une mèche de cheveux en place, te tapotant faiblement la joue pour finalement ranger l'objet et lever le regard. Tu déglutis quelque peu, tes phalanges glissant maladroitement sur tes vêtements, comme pour les déplier. Comme pour les appliquer convenablement à ta peau. Comme si tu chassais toutes mauvaises pensées qui pourraient s'y coller et pomper toute ton énergie. Tu ne savais pas pourquoi tu te sentais comme ça. Stressée ? Un peu. Excitée ? Un peu. Tu tanguais entre les deux, ne sachant sur quelle émotion t'arrêter. Tu l'aimais tant, cette journée. Passer plusieurs heures seule avec ta sœur. Juste avec elle. Parler, profiter, rire, s'amuser... Les prunelles s'abaissant vers le bitume, tes épaules en firent de même. Tout était différent, maintenant.

Maintenant, tu souriais pour deux. Pour trois. Tu ne savais même plus. T'étais tellement habituée à avoir le sourire aux lèvres que tu ne savais plus pour qui tu le faisais. Pour toi ? Pour eux ? Pour elle ? Pour lui ? T'étais sans doute toujours cette gamine bête et naïve, au fond. Celle que t'avais été il y a quelques années et qui avait voulu être forte pour tout le monde. Celle qui avait voulu sauvé tout le monde.
Au final t'avais sauvé personne.

« Yoo Na ! », lâchas-tu en t'approchant, le sourire glissant ta bouche alors que tu sentais ton cœur se soulever, réchauffé par le simple bonheur de la voir. Gardant le coin des lèvres levé, tu l'observas un instant, souriant un peu plus en captant son regard. « Tu vas bien ? », demandas-tu, concernée. « J'espère que je ne suis pas en retard », articulas-tu ensuite, jetant un regard sur ta montre dans un air embêté. Tu marquas un silence ensuite, te contentant de l'observer, l'esquisse fine et le regard pétillant. T'étais tellement contente de la voir. De passer du temps avec elle. De continuer ce rituel que vous aviez commencé il y a longtemps. T'étais si contente qu'elle soit là – tu ferais quoi, sans elle ? « Tu m'as manqué », susurras-tu doucement, le sourire gorgé d'émotions dont tu ne parlais pas, le visage faiblement penché, le regard de plus en plus brillant. Puis tu haussas les épaules, plaçant tes mains dans ton dos. « Bon. On commence par quoi ? », que tu la questionnas en te plaçant à ses côtés, observant curieusement les magasins qui habillaient la rue.

vmicorum.

________________________________

Take a deep breath until both sides of your heart get numb, until it hurts a little. Let out your breath even more, until you feel like there's nothing left inside
Seo Yoo Na
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Yoo Na
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Lee Ji Eun ( IU )
Crédits : Ava: @Horyia / Signa: @Asta / Gifs : @rossressources
Messages : 145
 http://www.shaketheworld.net/t25337-seo-yoo-na-who-s-gonna-drivehttp://www.shaketheworld.net/t25460-seo-yoo-na-rp#1003886http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Dim 19 Sep - 18:40
Citer EditerSupprimer


@"Seo Eun Ha "

Des rires partagés, des secrets confiés. Une amitié spéciale. Une sensation de se sentir complète en sa présence. Ta soeur. Le même sang coulant dans vos veine, partageant le même passé, pour le meilleur comme pour le pire. Vous aviez souvent discuter de jolis garçons, de groupe que vous aimiez chanter à tue tête, danser comme des idiotes pour faire rire vos parents, juste pour partager entre vous. Rentrer de l'école ensemble, dès que c'était possible. Avoir ce genre de moment était privilégié. Mais qu'est ce que la vie avait fait de vous ? Deux pauvres âmes incomplètes. Ton miroir reflétait une silhouette que tu n'aimais pas, que tu ne reconnaissais pas, mais tu continuerais de la regarder pour cet évènement spécial. Tu allais prendre ton maquillage camoufler les cernes, la tristesse, sans rien pouvoir faire pour l'éclat de tes yeux. Ils avaient tant briller fut un temps. un rouge sur les lèvres et tu étais prête à partir. Un semblant de sourire aux lippes, qui se fondaient directement, comme un effort trop dur à faire. Ton sac sur l'épaule tu la rejoignais, avec cette boule au ventre. Et s'il revenait dans le sujet ? Et si tu n'arrivais pas à être comme elle ?
Elle qui gardait ce sourire si perçant sur son doux visage ? Elle qui devait souffrir en silence, sans jamais rien dire.

Tes pas lourds te menèrent à elle. Tout comme ce jour là, où tu avais marcher vers votre famille, détruite de l'intérieur. Tu avais fait ces pas presque insurmontables pour comprendre que rien ne serait plus jamais comme avant. Eun Ha gardait son sourire, elle essayait, en grandissant tu avais compris qu'elle tentait de vous tenir souder. Qu'elle était celle qui devait être remercié. Mais encore aujourd'hui, tu n'arrivais pas. Comme bloquée dans le passé tu la regardais, cherchant sa force, d'où elle la tenait. L'enviant de voir un tel sourire, la plaignant, de devoir tout garder.

"Hm Eun Ha. " Dis tu dans un léger sourire, une main levée vers elle. Son parfum t'avait manqué, mais rien ne quittait tes lèvres scellées. Rien ne se montrait dans tes yeux sombres. Cependant tu profitais de sa présence. " Ca va et toi ? Eun Ha.. je viens juste d'arriver. Si tu es en retard je le suis deux fois plus. " Un léger sourire pour la rassurer. Une angoisse qui remontait ,que tu tentais de contrôler en serrant ton sac. Que devais tu dire ? Que devais tu faire ? Tu semblais avoir perdu toute celle que tu étais, tes actions repassant dans ton crâne tu peinais à tenir face à elle, l'égoïsme t'ayant empoisonné. Ce sont ses mots, toujours ses mots qui te sortaient de tes pensées, t'apaisaient. "Tu m'as manquée aussi.. tu ne travailles pas trop ? " Inquiète de son quotidien, tu l'étais. Mais incapable de lui demander chaque jour tu gardais toutes ces angoisses pour la nuit. Prenant alors son bras tu l'entraînais avec toi. Plus de conviction, c'était votre journée. Tu voulais lui montrer, que tu étais là. Eviter cette erreur du passé. " Allons boire un café d'abord, après on ira faire les boutiques. " La caféine étant un rituel obligé pour toi tu voulais en avoir dans le sang avant d'affronter cette journée. Eun Ha semblait t'apaiser, mais tu ne pouvais nier que le reste t'angoissait. Tu ne savais plus parler, tu ne savais plus rire, qu'allais tu montrer à ta soeur ?

" "


vmicorum.

________________________________

Happiness
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonset ((ava)) & bat'phanie ((sign))
Messages : 126
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Jeu 7 Oct - 11:40
Citer EditerSupprimer


@Seo Yoo Na
C'était douloureux. De ne plus connaître cette simple joie d'être ensemble. Plus comme avant, du moins. Tout était différent aujourd'hui. Tout avait un autre sens. Un autre goût. Ce n'était plus un moment de fête, un moment de joie. C'était juste... un moment. Un instant que vous alliez partager, apprécier dans le fond mais un moment qui aurait une saveur peut-être amère à la fin de la journée. Une saveur qui resterait en travers de la gorge, comme un nœud qui refusait de se déloger. Comme une boule qui s'installait dans l'estomac, se calant confortablement et qui refusait de s'en aller, grandissant toujours un peu plus. Etouffant. Brisant. Il n'avait pas été avec vous, à l'époque, durant ces instants. Ils n'étaient que pour vous. Pourtant c'était comme s'il avait été là. Comme s'il était là. Comme s'il devrait être là.
C'était douloureux. Etrange, aussi. Un peu comme si tu retrouvais une inconnue à chaque fois. C'était ta sœur. Ca ne l'était pas. Ca ne l'était plus.
Comme tu ne l'étais plus réellement non plus – t'étais plus cette Eun Ha qu'elle avait connue.
Vous aviez changé, toutes les deux.

Le coin de tes lèvres trembla un instant, comme soudainement affaibli. Par le poids de sa vision, du passé, de tout, de rien. Ton cœur tambourinait un peu trop alors qu'elle avançait. Pourquoi cognait-il ainsi ? Toi-même tu ne savais pas. T'étais contente. T'étais heureuse. De la revoir, d'être avec elle, de la sentir près de toi. Et en même temps tu te sentais loin. Tu la sentais loin. Loin de toi. Trop loin. « Ca va bien », dis-tu dans un mouvement du visage, le sourire toujours là. Toujours présent. Fidèle au poste que tu lui avais donné. Un léger son, une sorte de rire discret, résonna dans le fond de ta gorge. « Oui c'est vrai... mais on ne sait jamais, tu pouvais déjà être là », être partie pour revenir. Tu haussas les épaules, lui offrant un sourire, la moue insouciante. Ton sourire était là pourtant t'en ressentais pas la joie. T'en sentais pas le bonheur. Il était là pour faire joli. Pour compléter le tableau. Par habitude, aussi. Fidèle au poste. Toujours. Mais ça te faisait mal. D'avoir l'impression qu'on ne te voit pas. Qu'on soit tant habitué à ton sourire qu'on y fasse pas attention. Ca te faisait mal. D'avoir la sensation de ne pas être là. De ne pas être vue. Entendue. Qu'on ne puisse pas penser que toi aussi, t'avais mal. Ca te faisait mal. De la voir comme ça. De détailler son regard et de rien y trouver. Ca te donnait l'impression de ne pas avoir réussi. De n'avoir jamais réussi. Même si tu le savais, c'était toujours plus douloureux de le constater à chaque fois. Le sourire un peu plus fin, plus nostalgique, tu penchas un peu le visage, le secouant simplement. « Non t'en fais pas. Et toi ? Tu ne travailles pas trop non plus j'espère ? », demandas-tu doucement. C'était affreux à voir. Affreux à vivre. Que de remarquer que tu ne savais presque plus comme agir avec ta propre sœur. Mais vous vous étiez perdues. Tellement perdues. Vous l'étiez encore. « Ca me va », lâchas-tu, ta marche dansante paraissant joyeuse pour un inconnu qui te regarderait, ton bras lié à celui de ta sœur. Tu frissonnais du contact. De joie ou de peine. De chaleur ou de fraîcheur. Toi-même tu savais pas. Tu savais plus. Ta prise sur son bras se serra un peu, tes lèvres tremblant à peine alors que tu détournais le visage pour ne pas qu'elle te voit. Pour ne pas qu'elle puisse voir l'hésitation dans ton regard. La culpabilité sur tes lèvres. Les regrets sur ton visage. Tu entras dans un petit café, muette, détaillant l'intérieur avec des pupilles curieuses, te mettant un peu sur la pointe des pieds pour mieux observer certaines décorations. « C'est tout joli », commentas-tu, pointant du doigt une petite statuette en forme de chat, un sourire large aux lèvres, ton bras tirant doucement celui de Yoo Na pour attirer son attention. Tu l'invitas à s'installer, le faisant à ton tour, attrapant la carte. « Tu prends un café alors ? Tu veux manger quelque chose ? Ohhh.. ils ont des tartes ? Tu veux un bout de tarte ? », tu levas le regard vers elle, le baissant rapidement. Est-ce que tu parlais trop ? Pas assez ? Est-ce que c'était bizarre ? Tu savais vraiment plus. « Je vais prendre... un soda », personne n'était étonné. Toi et les trucs sucrés... Tu délaissas la carte, fouinant dans ton sac. « J'ai réussi à faire une licorne », dis-tu, posant devant elle un pliage à la forme de la créature mythique, l'esquisse satisfaite bien qu'ébranlée alors que ton regard se posait avec douceur sur son visage.

vmicorum.

________________________________

Take a deep breath until both sides of your heart get numb, until it hurts a little. Let out your breath even more, until you feel like there's nothing left inside
Seo Yoo Na
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Yoo Na
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Lee Ji Eun ( IU )
Crédits : Ava: @Horyia / Signa: @Asta / Gifs : @rossressources
Messages : 145
 http://www.shaketheworld.net/t25337-seo-yoo-na-who-s-gonna-drivehttp://www.shaketheworld.net/t25460-seo-yoo-na-rp#1003886http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Sam 6 Nov - 17:04
Citer EditerSupprimer


@"Seo Eun Ha "
On disait que les drames rapprochaient. Celui ci avait fini par vous éloigner, vous briser, vous rendre faibles et vulnérables pour finir par ne plus vous comprendre. Tu avouais sans mal à toi même que tu ne comprenais plus personne. Tu ne te comprenais pas pour ne pas avoir tourner la page, tu ne comprenais pas ta soeur non plus qui pouvait sourire, tu ne comprenais pas tes parents qui semblaient bloqué entre un temps passé et présent. Tu n'y arrivais plus, voir le regard de ton père triste, faire semblant de le vivre mieux. Et seule, que faisais tu ? Tu te perdais, sans rien dire à personne tu sombrais. Et même si cette journée devait célébrer votre retour ensemble, cette rencontre plus rare mais toujours apprécié, tu n'y arrivais plus. La joie était partie avec lui, et l'injustice restait à Eun Ha. Tu faisais une grande soeur médiocre mais tu tentais de déguiser un peu ta peine, juste assez pour qu'elle ne s'en inquiète pas trop, qu'elle passe au dessus comme ils le faisaient tous.

Comme des adultes vos coeurs tremblaient, remarquaient les changements, cette expression affaibli sur ton visage, son sourire moins brillant. Mais comme des enfants vous jouiez votre rôle avec perfection. Plongeant dans ce monde parallèle qui ne serait là qu'une après midi. "Même si c'était le cas je peux attendre ne t'en fais pas. " la rassurais tu, sans pourtant que ton expression ne ressemble a celle d'avant, douce et attentive, attentionnée et chaleureuse. La froideur en toi glaçait le sang, peu importe l'effort que tu y mettais pour réchauffer ta voix. Tu savais, que ce sourire n'était pas similaire au passé mais, comme une idiote égoïste tu faisais comme tout le monde et tu détournais le regard. Mais que se passerait il Yoo na, ce jour où elle te quittera comme ton frère ? Ce jour là t'était si angoissant qu'il te réveillait en pleine nuit, te faisant manquer d'air. Tu refusais de voir partir quelqu'un devant toi. Tu refusais la mort comme si elle était contournable, tout en l'attendant. "Hmm non non ça va et puis j'aime bien ce que je fais je peux moduler mes horaires. " Contrairement au coréen de base tu avais la chance de ne pas devoir te lever en même temps que tout le monde, te contenter d'un bureau, d'un lieu. Tu faisais ce que tu voulais et c'était là la vraie fierté de ta vie, même si tes envies étaient parties, tu continuais de te lever pour une raison inconnue. " Parfait. " Ressaisir. Il te fallait comprendre ce que tu manquais. Il te fallait te réveiller maintenant, avant qu'il ne soit trop tard, mais tu semblais étourdie depuis bien trop longtemps pour le voir, pour pouvoir même sortir de ce sommeil paralysant, mimant simplement la joie du passé, telle une actrice amatrice. " Oui je l'ai vu sur internet, j'ai vu quelques photos. "Ton regard se posant là où ta soeur te guidait tu osais un léger sourire hochant doucement la tête. T'installant à sa suite tu détaillais la carte en l'écoutant, ton regard se posant de nouveau sur elle, qui avait tant d'énergie, même en apparence. Cela devait lui prendre encore plus d'énergie d'en avoir pour deux. Pour quatre même. Et tu en voulais à tes parents de ne pas vous avoir assez protéger, ignorant tout de même comment gérer la perte d'un enfant. " Prenons un bout de tarte oui.. tu préfères quoi pomme? poires ? Je vais prendre un cappuccino. " Son choix te fit légèrement rire. Peu importait la saison, le sucre aurait toujours raison d'elle. Commandant alors tu te penchais un peu plus sur la licorne en papier de ta soeur. " Oh c'est vrai , c'est une licorne. Tu fais ça comment? Tu trouves comment faire sur internet ? " Parce que clairement tu ignorais comment un bout de papier rectangle ou carré arrivait à cette forme. Tu avais abandonné toute activité autre que le crochet, qui semblait te vider la tête. Sûrement autant que les origamis ne marchaient avec ta soeur. " Oh.. j'ai fini un de tes stylos. C'est rare. "Tu l'utilisais toujours. Et hier tu avais vu avec malheur que l'encre avait disparu. cependant Stitch trônait toujours sur ton bureau, même vide. Peut être comme toi, qui te tenait là, même vide à l'intérieur. " Ca te dirait d'avoir un chien ? " Tu repensais à ces êtres que tu visitais bien souvent. Comme ça d'un coup. Comme s'il s'agissait de la seule chose que tu comprenais.

" "


vmicorum.

________________________________

Happiness
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonset ((ava)) & bat'phanie ((sign))
Messages : 126
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Lun 6 Déc - 22:33
Citer EditerSupprimer


@Seo Yoo Na
Etait-ce la communication, le souci ? Tu te demandais parfois si vous n'auriez pas dû plus en parler. Vous retrouver un soir par semaine tous les quatre et discuter. Parler. Exprimer. Dire ce que vous aviez sur le cœur sans langue de bois. Sans fausses notes. Simplement exposer. Le manque, l'incompréhension, la douleur. Cela aurait pu vous aider, pas vrai ? Souder cette famille désunie que vous étiez devenus. Tu te demandais comment ton frère voyait les choses depuis là-haut. S'il était déçu de vous, de toi. De votre comportement et votre façon de faire, de subir, de vivre. S'il se sentait coupable. Tu ne voulais pas que ce soit le cas. Il n'était fautif de rien, juste d'avoir été piétiné par la vie. Et vous étiez fautifs de l'avoir laissé faire sans intervenir. Tu n'arriverais jamais à ôter cette culpabilité de ton cœur. Et rien qu'à cause de ça, t'étais sûre que tu ne le rejoindras pas là-haut. T'iras rôtir en enfer pour avoir laissé les autres souiller son âme, pour l'avoir laissé tomber au lieu de l'aider. Et ta sœur ? Elle finirait où, ta sœur ? L'idée de ne plus l'avoir dans ta vie te tétanisait sur place. Votre lien n'était plus le même et pourtant il était resté intact. Elle était toujours ta sœur, celle que tu admirais et aimais tant et une vie loin d'elle serait une torture. « Quand même... », soufflas-tu doucement, la moue un peu coupable, désolée, de l'imaginer en train de t'attendre. Ca ne se faisait pas de la faire attendre autant. T'avais trop peur qu'elle se fasse du souci si tu avais quelques secondes de retard, en plus. T'avais trop peur tout court. Et tu ne savais si c'était de la peur ou de la tristesse que tu lisais dans son regard éteint. Tu ne savais si c'était de la culpabilité, comme toi, ou de la rage muette. Tu n'arrivais pas à la lire, et ça te perturbait autant que ça te faisait mal. Tu n'étais pas habituée à ce genre de regards sur son visage, même après tout ce temps. Ca te faisait mal de le voir, de le constater et de ne pas pouvoir l’interpréter ni agir en fonction. Hochant lentement le visage, il était vrai qu'elle avait ce pouvoir-là sur ses heures de travail. C'était plutôt rare, de pouvoir gérer son emploi du temps ainsi, de pouvoir en faire ce qu'on voulait. « C'est vrai, c'est rare », confirmas-tu dans un autre mouvement du visage, une esquisse fine collée aux lèvres, plaquée là comme si le seul endroit où elle pouvait être. Comme si ta bouche était punie dans une crampe constante, t'obligeant à sourire. T'avais même plus mal aux joues, à force. « Ah oui ? », demandas-tu, les prunelles brillant vers elle, le sourire toujours présent. Spasmes musculaires, qu'on pourrait dire. Habitudes forcées ; tristes habitudes. Tu détaillas la pièce, la décoration, tout et n'importe quoi, ta sœur, son visage, ses vêtements, ses expressions, son regard. Tout. Poussant les lèvres en avant, tu agitas un peu le visage, songeuse. « Fraises », articulas-tu dans une moue coupable, riant discrètement, le nez plissé. « Pommes ou poires, ça m'est égal. Comme tu préfères », tu voulais lui faire plaisir, la voir sourire, la voir... comme avant. C'était trop demandé, n'est-ce pas ? Tu savais que oui. Toi-même t'étais plus comme avant. Alors pourquoi espérer que ta sœur le soit ? « Yep », annonças-tu fièrement, le sourire bien large. « Les gens expliquent tout. Parfois il y a des vidéos, parfois non. Je regarde dans les livres aussi. J'en ai trouvé un bien, assez épais, avec des pliages que j'avais jamais essayés, c'est super intéressant », tu parlais de ça comme si tu parlais d'une science... Tu gardas le sourire, fin, discret. « Tu voudras que je te montre ? Tu veux essayer ? », pourquoi voulais-tu initier tout le monde à l'origami ? « Oh », fis-tu, les sourcils levés dans un air triste parce que... le stylo était vide. Tu levas la main, la paume vers elle et secouas le visage. « Ne dis plus rien, j'ai compris... Je t'en rapporterai un autre ! Tu préfères qui entre Olaf, Mowgli et La petite sirène ? », la questionnas-tu, les sourcils froncés, prenant ta mission au sérieux. « Tu écris beaucoup plus que moi pour l'avoir déjà vidé », admis-tu dans un rire léger. Tu penchas un peu la tête à sa question, levant les prunelles, songeuse. « Un chien... », soufflas-tu. « J'y ai pensé, et ça me ferait de la compagnie. En plus ils sont adorables », tu plissas le nez dans une moue contentée. « Je pense attendre d'avoir fini les études. Je me contente de les héberger s'ils sont blessés, eux ou d'autres animaux. J'ai gardé un oiseau la dernière fois, il était si mignon. Il a fini par s'envoler il y a quelques jours », et il te manquait. Tu souris, douce, tendre, le regard pétillant. « Pourquoi cette question ? », l'interrogeas-tu, l'air curieuse. Tu saluas poliment le serveur, qui prit ta commande, un soda et une part de tarte, attendant que Yoo Na en fasse de même. « Tu voudrais adopter un chien ? », repris-tu votre conversation.

vmicorum.

________________________________

Take a deep breath until both sides of your heart get numb, until it hurts a little. Let out your breath even more, until you feel like there's nothing left inside
Seo Yoo Na
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Yoo Na
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Lee Ji Eun ( IU )
Crédits : Ava: @Horyia / Signa: @Asta / Gifs : @rossressources
Messages : 145
 http://www.shaketheworld.net/t25337-seo-yoo-na-who-s-gonna-drivehttp://www.shaketheworld.net/t25460-seo-yoo-na-rp#1003886http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Dim 2 Jan - 23:07
Citer EditerSupprimer


@"Seo Eun Ha "
Comment en étiez vous arriver là? Pourquoi aviez vous jeté l'éponge? Comment était il parti? Pourquoi vous? Tu supposais que toute personne touchée se posait les mêmes questions: pourquoi eux, vous, toi ? Et pourtant il n'y avait aucun réponse possible. Aucune réponse satisfaisante tant les facteurs étaient multiples. On ne pouvait rien prévoir, rien arranger, une fois fait, on ne pouvait retourner en arrière. Et c'est le plus dur. Plus tu avançais et plus tu te rendais compte à quel point tout avait changé, mais tu ne pouvais retrouver cette femme que tu avais été, alors tu devenais honteuse d'être la toi d'aujourd'hui. Comme un cercle vicieux tu perdais contre toi même, encore et encore. Pourtant tu voulais tendre ta main vers elle, lui dire que tout ira bien. Tu voulais la rassurer. Tu voulais la serrer contre toi en disant que rien ne s'était produit, que tu étais là, inchangée. Mais tout avait changé. " Ne t'en fais pas." Pour l'heure, pour le passé, pour le futur. Cependant toi même, tu n'y croyais pas, te perdant dans un océan de tourment, le revoyant chaque nuit, la tristesse t'affublant tu venais t'éteindre, sans pouvoir rien faire. Ou vouloir tout simplement. Cependant tu profitais, à ta manière, de ces moments entre soeurs. remontant un passé plus doux, plus joyeux et rempli de sourires. Aujourd'hui elle était la seule à sourire, et tu souhaitais la libérer, lui dire que pleurer était possible. Tu voulais l'aider, ce que tu aurais du faire pour ton frère, mais tu n'y parvenais pas. La force t'avait quitté et un jour, tu craignais de la perdre, avec ce sourire collé. " Oui. Ca m'arrive de regarder sur internet. " Que tu disais en souriant doucement, celui bien loin de la joie, mais voulant communiqué un peu d'amusement tandis que tes yeux détaillaient. C'était joli, c'était parfait, alors pourquoi n'arrivais tu pas à ressentir du bonheur ? "Fraise alors. " Peu importait, tu n'avais pas faim. "Oh je suppose qu'avec internet ça aide. N'hésites pas à me dire si tu veux que je te prenne un livre sur ça. Je trouve ça vraiment fort. " Un compliment réel tandis que tu étais toujours surprise devant ses créations, ou reproductions. " Un simple alors je ne suis pas si douée. " Avant tout prête à lui faire plaisir tu pensais à lui montrer de l'intérêt, à elle, ce qu'elle faisait, tout. Comme ces stylos qu'elle ramenait. Tu les utilisais, les chérissais malgré leur prolifération depuis qu'elle travaillait à Disney store. " Stitch.. je ne suis pas une grande fan des autres, mais .. hm.. Olaf. " si tu devais choisir autre chose. Toi t'aimais les animaux, les chiens, les chats. T'aimais leur bouille, t'aimais leur présence. " Je n'utilisais que lui, mais il n'est pas à la poubelle il reste sur mon bureau. " Tu ne voulais pas le voir partir, il te rassurait, comme un objet familier qui nous rappelait qu'on était dans un endroit protégé. Ouvrant un peu plus les yeux tu la regardais, elle qui réussissait à les prendre et les laisser partir, elle qui pouvait s'attacher et se retrouver de nouveau seule. " Tu .. Ca ne te dérange pas de les garder un moment et qu'ils partent ? " Ton coeur était déjà brisé à l'idée. Laissant ta soeur commandé tu ajoutais simplement un cappuccino le remerciant alors. " Moi ? non .. je ne pourrai pas le voir partir. C'est pour ça que je préfère rester seule. " Sans attache, une famille en miette, un coeur froid et vide, sans animaux, sans copains. Même tes amis se faisaient rares. "J'espère que tu pourras t'en prendre un après tes études. D'ailleurs comment se passent elles ? C'est pas trop long ? Tu y arrives ? " Elle t'intéressait, elle ce qu'elle aimait, ce qu'elle faisait. Tu ne le montrais simplement pas forcément. Une fois votre commande devant vous tu lui tendais la tarte. Reprenant ce rôle que tu avais trop longuement délaissé. " Dis moi, est ce que tu veux venir dormir chez moi certains soirs ? " La solitude te pesait, tu voulais reprendre ton rôle, tu voulais réussir à sortir de là. Comme il avait pu te le montrer, l'espace de quelques secondes.

" "


vmicorum.

________________________________

Happiness
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonset ((ava)) & bat'phanie ((sign))
Messages : 126
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Dim 20 Fév - 19:54
Citer EditerSupprimer


@Seo Yoo Na
Hochant un peu le visage, tu lui offris une fine esquisse, tentant de savoir, de comprendre, comment faire. Comment faire pour retrouver ce que vous aviez avant. Comment faire pour retrouver ta sœur, pour te retrouver. Tout avait changé si brusquement que tu ne savais plus. Tu avais l'impression de t'être éloignée en même temps qu'elle avait fait un pas en arrière. Pourtant tu chérissais toujours les moments passés avec elle. Car tu appréciais toujours autant passer du temps avec elle. Même si tu ne pouvais pas la faire sourire comme avant. Tu comprenais, tu n'étais pas Eun Hyuk, et ton sourire aussi avait perdu de sa force. T'étais pas égoïste au point d'être la seule raison pour laquelle elle souriait non plus. Ce serait idiot sachant que toi-même tu perdais le sourire chaque soir une fois seule. Mais tu voulais juste la voir heureuse une nouvelle fois. Difficile ? Probablement. L'étais-tu, toi, heureuse ? Tu haussas un peu les sourcils avant de sourire. Esquisse brillante masquant la pénombre de tes iris. « Ca t'intéresse ? », demandas-tu, curieuse, le visage finement penché. « Fraise alors ! », tu secouas le visage, gardant ce masque, gardant ce sourire. « Les vidéos sont vraiment bien expliquées. J'ai commencé la licorne dernièrement », annonças-tu, relevant un peu le menton. Tu voulais pas te vanter mais... une licorne quoi. « Je veux bien mais t'embêtes pas à chercher exprès », tu secouas un peu le visage, optant ensuite pour un geste de la main pour lui dire de laisser tomber, haussant un peu les épaules. Etait-ce fort ? Peut-être. C'était juste ta façon de te libérer l'esprit, un peu. « Je peux t'en trouver un de Stitch », et Olaf. Tu lui feras la surprise de lui en rapporter deux. Une esquisse douce, tendre, tu penchas un peu le visage. « Tu les gardes tous sur ton bureau une fois qu'ils sont vides ? », demandas-tu dans un rire léger, imaginant son bureau plein. Tu te pinças les lèvres à sa question, relevant les prunelles, pensive. « Ca fait mal parfois, c'est vrai. C'est pas toujours évident de les voir s'en aller mais je sais qu'ils sont guéris, et heureux. Je ne les laisse pas partir avec n'importe qui non plus, je fais bien attention et je prends de leurs nouvelles. Je demande souvent aux bénévoles ou vétérinaires comment ils vont », impossible pour toi de totalement les oublier, t'étais toujours attachée à eux. Etudiant son visage un instant, tu te pinças les lèvres face à sa réponse, la frimousse un brin embêtée, un brin soucieuse. « Ca doit être long non... ? D'être seule », chuchotas-tu doucement, une petite grimace au visage de peur de la blesser. De le vexer. Mais ça te faisait de la peine à imaginer. Se sentait-elle seule ? Tout le temps ? Même aujourd'hui ? Même maintenant ? Tu te mordis délicatement la lèvre, clignant des paupières, quittant tes pensées. « J'espère aussi oui. Et ça va », la rassuras-tu d'un sourire et d'un pouce levé. « C'est pas toujours facile mais ça va », tu hochas le visage, satisfaite, l'esquisse toujours là. Tu remercias le serveur, observant la tarte devant toi, lançant une question muette vers ta sœur, attrapant la fourchette pour en déguster un bout. Tu marquas un petit temps d'arrêt, la fourchette en bouche, immobile, avant d'avaler prestement pour hocher le visage. « Oui », déclaras-tu sans réfléchir, un sourire étirant ta bouche. « Avec plaisir », que tu rajoutas, le regard pétillant, le cœur battant sous une douce chaleur. « Autant de fois que tu veux, même », et tu souris, reprenant un bout de tarte. « Je dormirai mieux avec toi qu'au dortoir, je pense », songeas-tu dans un rire. Tu allais devoir penser à emmener ta peluche, aussi. Impossible de dormir sans elle. Tu gardas le silence un instant, comme hésitante, faisant glisser la tarte vers elle. « Je peux venir quand ? », la questionnas-tu doucement, les pommettes un brin rosies. Tu ne voulais pas sembler impatiente mais... tu l'étais. Passer du temps avec ta sœur, chez elle ? Juste vous deux?Pas de magasins, de serveurs, de tartes. Juste vous ? Tu signais immédiatement. « Enf-enfin je veux dire quand... quand tu seras libre et okay pour que je... pour que je vienne », repris-tu dans une petite esquisse timide. « Et il faudra me dire ce que je dois emmener. Parce que je dois prendre... des affaires, et tout. Et... oui », tu te raclas la gorge, gênée, mais un sourire restait présent sur tes lèvres. « J'ai hâte », admis-tu doucement, un léger rire venant ronronner dans ta gorge. Et tu l'observas ensuite, Yoo Na, de tes prunelles brillantes, admiratives – pleines d'adoration, de tendresse, d'amour. Pleines de regrets, de culpabilité mais surtout de larmes qui n'avaient pas coulé. « Je pourrais te montrer des pliages simples , si tu veux ? »

vmicorum.

________________________________

Take a deep breath until both sides of your heart get numb, until it hurts a little. Let out your breath even more, until you feel like there's nothing left inside
Seo Yoo Na
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Yoo Na
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Lee Ji Eun ( IU )
Crédits : Ava: @Horyia / Signa: @Asta / Gifs : @rossressources
Messages : 145
 http://www.shaketheworld.net/t25337-seo-yoo-na-who-s-gonna-drivehttp://www.shaketheworld.net/t25460-seo-yoo-na-rp#1003886http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Dim 20 Mar - 15:06
Citer EditerSupprimer


@"Seo Eun Ha "
Depuis quand? Quand est ce que ce choix égoïste de t'éloigner avait tant affecté la vie de ta soeur? Perdre un frère était assez, perdre ta soeur serait la goutte d'eau. Et pourtant, les pas reculant, l'image de famille devenant de plus en plus floue tu semblais te perdre dans une solitude que tu imposais à Eun Ha. Pourquoi? Avait elle fait quelque chose de mal? Voulais tu la laisser seule? Jamais. C'était elle, elle et Hak qui t'avaient fait tenir. Ce soir là, si elle n'avait pas été dans ton esprit, si Hak n'était pas venu pour s'assurer que tout aille bien, tu aurais probablement fait le geste le plus égoïste de ta vie. Mais Eun Ha était là, au fond de ta mémoire ou devant tes yeux et tu voulais la retrouver. Sa présence ne suffisant pas à combler ce vide, comme s'il t'était impossible de la toucher, de l'atteindre. Et pourtant, le regard pétillant tu voyais que ton intérêt faisait briller ses iris. "Je m'intéresse toujours à ce que tu fais hm. " Même si personne ne le voyait, si personne ne comprenait ce qu'il se passait, pas même toi. Notant ce qu'elle voulait vous continuez ce sujet qui te faisais écho au crochet. Une passion qui apaisait, remplissait des moments de doutes, de tristesse. " Ca ne m'embête pas... J'ai hâte de voir, tu me montreras ta licorne ? " Même si cela semblait peu te ressembler, tu étais sincère. Epuisée par la vie, mais toujours là pour ta soeur, à ta manière. La tête bougeant doucement de haut en bas tu lui notifiais que l'idée d'un stitch pouvait te faire plaisir. Après tout c'était devenue une manie, une sorte de rite. " Oui.. je ne veux pas les jeter alors.. ils restent là.. " Un thérapeute te dirait bien des choses. Dont ton incapacité à te séparer des objets, des gens, de tout. Même des sentiments les plus sombres.. rien ne partait. Tu gardais tout, de peur de perdre plus encore. Eun Ha affrontait des pertes bien plus souvent, laissant des êtres adorables rentrer dans sa vie avant de les donner à d'autres personnes. C'était sûrement ce qui te perdait le plus, les sourcils légèrement froncés. L'attachement serait trop fort, tu en étais sûre, ton coeur se serrant rien qu'à l'idée de les voir partir. "Tu fais ça pour eux... Ca me rappelle ce que quelqu'un m'a dit. En tout cas il faut des gens comme toi. C'est bien, je suis fière de toi Eun Ha. " Elle était tout ce que tu ne pouvais être, forte et souriante. Au contraire de la grande de la famille qui se retrouvait à se cacher, égoïste et perdue. Seule. Ta soeur touchait un point, c'était long, c'était épuisant. Mais personne ne devait venir dans ta chute, personne ne devait pouvoir te laisser de nouveau sur le côté. " Ca l'est.. " avouais tu, pour la première fois. "Mais je l'ai choisi. " La rassurer ou te persuader, tu n'étais pas sûre de l'utilité de cette précision. Les études étaient donc venu sur le tapis, histoire de jouer ton rôle, satisfaire ta curiosité, et ton inquiétude. "Tu n'as pas choisi les études les plus simples, mais je suis sûre que tu vas y arriver. Tant que ça te plait. " Elle qui avait su tiré de son passé pour en faire une force. Elle s'était lancée dans cette branche sans hésitation, du moins aucune perceptible. Et tu avais compris la raison, sans pourtant lui parler à l'époque. Peut être qu'il n'était pas trop tard pour rattraper un peu de temps, pour reprendre une place dans sa vie qui aurait du sens. Lui faisant signe de manger tu pris à ton tour une gorgée, posant alors cette question fatidique qui faisait naître en toi excitation et angoisse. Ne plus être seule. C'était aussi étrange que de l'être pour la première fois. "Autant que tu veux toi, tu dois te reposer pour les cours. " Et ton appartement n'était pas des plus près. "Pourquoi tu dors mal au dortoir? " C'était une honte que tu ne saches rien de sa vie, rien d'elle.. autre que ce qu'elle voulait bien te dire de temps à autre, quand tu arrivais à lui parler. C'était de ta faute, la tienne entièrement et la tarte partagée n'aidera pas. Mais elle consistait en un premier pas. Une première bouchée qui suivait un léger sourire. Eun Ha était pressée, elle était d'une joie que tu voulais partager, l'élan te prenant alors tu secouais doucement la tête pour lui indiquer qu'elle n'avait pas à s'excuser. "Demain? " Le coeur battant un peu plus tu savais, qu'il fallait que tu proposes rapidement. L'envie se mêlant de nouveau au stress. "Je suis assez libre et on est en week end non? Sauf si tu as des choses à faire.. je ne sais même pas si tu as un copain. " peut être que tu volais la place à quelqu'un qui comptait plus, qui arrivait à trouver les mots. Qui savait ses goûts, qui partageait mieux. La tarte de nouveau glissé vers elle tu lui souris doucement. "Prends ce que tu veux j'ai des choses à la maison aussi. " Sa hâte laissant un sourire fendre ton expression normalement glaciale. Une autre gorgée et tu la regardais étonnant surprise de son expression , de cette aisance qu'elle avait pour te faire sentir une once de chaleur. "Avec plaisir. Tu me raconteras aussi comment se passe la fac. " Parcours totalement différent, tu voulais apprendre sur elle, partager ce qu'elle ne t'avait jamais dit. C'était comme ça qu'on faisait n'est ce pas? "Tu as beaucoup d'amis ? " Osais tu, comme une inconnue qui voulait la connaître, comme cette femme un peu perdue dans le temps, dont l'étincelle avait éteinte depuis des années, mais qui souhaitait la rallumer. "C'est étrange dit comme ça.. mais je ne connais pas grand chose de ta vie maintenant. " des années vous ayant séparées. La maison familiale devenue trop étouffante.

" "


vmicorum.

________________________________

Happiness
Seo Eun Ha
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Eun Ha
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : lee luda ((wjsn))
Crédits : moonset ((ava)) & bat'phanie ((sign))
Messages : 126
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478-seo-eun-ha#1004182http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003929
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Lun 11 Avr - 12:57
Citer EditerSupprimer


@Seo Yoo Na
« Je sais », dis-tu simplement dans un mouvement du visage. T'en doutais pas. T'en avais douté, parfois tu le faisais encore mais c'était naturel non ? Ta sœur semblait avoir disparu et tu semblais ne pas pouvoir l'atteindre. Pas comme tu l'espérais. Votre relation avait changé. Rien n'était plus comme avant mais tout n'était pas complètement différent non plus. « C'est gentil, et oui avec plaisir. Je t'enverrai une photo sinon », si seulement, te disais-tu. Si seulement il pouvait être vrai. Si seulement il pouvait être réel et pas juste une habitude, ce sourire qui se couchait sur tes pulpeuses. On ne savait pas, on ne croyait pas – mais parfois, juste parfois, t'avais juste envie de hurler. Et de pleurer à en avoir les yeux brûlants et douloureux. T'avais envie d'exploser, de tourner le dos, de perdre le sourire. Tu ne dis rien, ne voulant pas paraître insolente, ou même chiante, mais t'en pensais pas moins. Les stylos, elle pouvait les jeter. « Quelqu'un t'a dit quoi ? Je fais ça pour eux mais aussi pour moi, tu sais ? C'est égoïste d'une certaine façon mais ça me donne l'impression d'être utile », de sauver quelqu'un, pour une fois. Tu souris, encore, amertume et tristesse sur le bord de ta bouche. « Merci », elle avait pas de quoi être fière. Vraiment pas. « Tu peux choisir de changer ça, aussi », articulas-tu doucement, lentement, comme si tu craignais briser le peu que vous veniez de reconstruire. « On ne choisit pas vraiment la solitude, on se l'impose. T'as pas à te l'imposer Yoo Na », t'étais là. Mais tu savais que tes mots suffiraient pas . Que tu suffirais pas. « Ca me plaît. Et j'espère, je fais tout pour », tu essayais du mieux que tu le pouvais et même plus encore. Tu mangeas doucement, prenant le temps. « Je me repose t'en fais pas. Je veux pas te déranger avec mes bouquins et tout si tu dois bosser le lendemain non plus cela dit », émis-tu, songeuse. « Je dors pas mal. Je dors pas bien. Ca dépend des jours. Comme tout le monde », tu haussas les épaules, l'esquisse discrète. « Demain ? Tu veux déjà que je vienne demain ? », tu l'observas, comme si tu n'y croyais pas, le cœur tremblant. Un sourire doux vint soulever le coin de tes lèvres et tu hochas rapidement le visage. « Je serai là demain. A quelle heure ? », que tu demandas avant de mimer un air penaud. « Un copain ? Moi ? Non », que tu dis avant de rire, le nez froncé. « Il n'y a rien que tu ne sais pas, t'en fais pas », avouas-tu, un brin taquine, l'index s'agitant avant de rire. « Et toi ? Tu l'as rencontré ? Le grand amour ? », susurras-tu, le regard rêveur, curieux. « En plus de squatter chez toi je vais pas te piquer tes affaires non plus », tu ris comme une gamine prête à faire une bêtise. Tu avais hâte, vraiment hâte. Vous alliez pouvoir... faire quoi ? « Si tu veux oui », tu pourrais lui raconter. Même s'il n'y avait pas énormément de choses à dire. « J'en ai oui. Pas de là à remplir un stade de foot mais... », tu ris discrètement derrière tes phalanges. « J'en ai quelques uns et ça me convient comme ça », tu penchas un peu le visage, le sourire défaillant – disparaissant. Tu baissas un peu le visage, l'esquisse fine, tremblante. « Il n'y a pas grand chose à connaître, tu loupes pas grand chose honnêtement », tu ris quelque peu d'un son éteint mais d'un sourire large – pourquoi ton rire paraissait si vide alors ? « J'ai juste les cours, et le boulot. Métro, boulot, dodo comme on dit, rien de folichon », tu passais voir ta mère aussi de temps en temps mais... à chaque fois tu repensais à ce qu'elle t'avait dit, à ce sourire qui était comme criminel sur tes lèvres. Comment faisais-tu pour sourire alors qu'il n'était plus là ? Comme si t'avais plus le droit de respirer, toi non plus. On voyait pas que t'étouffais, et que tu crevais, aussi. « Du coup, ce week-end. Petit atelier origami. Je pourrais te montrer, il y en a beaucoup des simples puis c'est facile tu verras », que tu l'encourageas d'un sourire, les pouces levés. « Tu voudras faire quoi ensuite ? Regarder des films ? Construire une cabane avec des plaid ? », tu ris quelque peu, comme si tu redevenais une gamine, le poids de la vie te faisait bien comprendre que tu ne l'étais plus. « On pourra regarder un film en mangeant de la glace. T'en penses quoi ? », proposas-tu, le sourire large, les pupilles brillantes.
vmicorum.

________________________________

Take a deep breath until both sides of your heart get numb, until it hurts a little. Let out your breath even more, until you feel like there's nothing left inside
Seo Yoo Na
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Seo Yoo Na
Pseudo, pronom(s) : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Lee Ji Eun ( IU )
Crédits : Ava: @Horyia / Signa: @Asta / Gifs : @rossressources
Messages : 145
 http://www.shaketheworld.net/t25337-seo-yoo-na-who-s-gonna-drivehttp://www.shaketheworld.net/t25460-seo-yoo-na-rp#1003886http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | Ven 13 Mai - 23:39
Citer EditerSupprimer


@"Seo Eun Ha "
Elle était tombée si bas, cette famille. Parfaite de l'extérieur il devait bien rire ton frère de là haut. Les apparences avaient bon dos, le sourire sur les lèvres de chacun ne pensant pas plus aux autres, cherchant son propre bonheur. C'était aussi ça, être une famille, mais vous aviez tout louper. Vous aviez laisser un poison bien trop fort rentrer chez vous, consumer ton frère et s'infiltrer peu à peu. Malgré tout ça tu n'avais de cesse de l'aimer, ta famille, ta soeur. "Je préfère la voir en vrai. " Comme elle, voir son sourire au lieu d'une photo, d'un émoji. Mais finalement, tu n'étais pas sûre de pouvoir y faire grand chose. L'avoir devant toi, être incapable de la comprendre totalement, de la rassurer, de prendre cette place qui t'appartenait. Hak avait raison, depuis des années. Tu devais rester pour elle. Tu avais cependant louper le moment où tu la soutenais, où tu guérissais pour panser ses plaies. " On m'a dit que c'était égoïste... de ne pas en vouloir de peur de souffrir. " Car c'était mettre leur bonheur de côté. Finalement même si elle trouvait cela égoïste, tu souriais de sa force. " Mais tu fais ça dans leur bien... donc... finalement.. c'est pour eux. " Aider les autres. Une envie qui vous avez pris. Chacune comme vous le sentiez. Un chemin séparé, mais qui finissait par se rejoindre, tu en étais convaincue. Le regard posé sur celle qui partageait ton sang. Vos chemins se croisaient de nouveau, et ils reprenaient ensemble. "Tu crois? " Ne plus s'imposer la solitude. C'était ne plus craindre de perdre ceux que tu aimais. Une peur encore vive, une peur que tu n'avais su réglé. La gorge se serrait, comme prise d'une soudaine angoisse, une réalité qui finissait toujours à prendre le dessus, et pourtant cette main curieuse qui revenait contre la sienne, l'espace d'un instant, le regard fuyant. " Je crois en toi. " Parce que tu étais sa soeur, parce que tu la connaissais, et qu'elle était brillante. " Mon métier n'est pas si horrible tu sais, même avec tes bouquins tu ne me déranges pas. Dis moi et passe quand tu veux. "Et comme début, tu l'invitais officiellement. Le vide dans ta poitrine ne serait jamais comblé, mais aujourd'hui tu décidais, de faire un pas vers elle. "Oui ce soir je n'aurai pas encore ranger, donc demain. Ca fait longtemps. "Longtemps que tu n'as pas joué ton rôle que tu n'as pas tenté de parler avec elle. "Hm... Quelle heure? Tu travailles demain? On peut se dire dans l'après midi ? On mangera ensemble et on passera la journée ensemble? Bien sûr tu viendras dormir. " Peut être, peut être que ce pas te rapprocherait d'elle, peut être qu'il suffirait à relancer cette complicité. Ce rôle que tu fuyais depuis trop longtemps. " Ah non? Quelle honte, ils n'ont pas de goût. "Ou bien peut être que c'était ton envie, d'être seule. "Le grand amour ? C'est quoi? " Un petit rire t'échappant tu ne pouvais t'empêcher de penser à un visage, à un rire qui résonnait alors dans tes oreilles avant de disparaitre. " C'est fait pour ça les soeurs... sinon j'en fais une piètre.. déjà que j'ai pas mal merdé. " Tu l'avouais. Honnêtement, ouvertement. Alors c'était comme une tentative, d'apprendre plus sur sa vie, de comprendre comment se passait sa vie de tous les jours. Comment vivait elle ce qui t'avait éloigné. Sûrement qu'il était égoïste et lâche de se dire qu'elle allait bien, souriant à la vie. " Mais ce rythme te convient? Je veux bien te croire que rien d'exceptionnel ne vienne bousculer ta vie, mais ... est ce qu'elle te convient? " Peut être que rien de tout ça n'était ce qu'elle voulait. Peut être que tu n'étais pas la seule à souffrir et que tu l'avais laissé comme tu avais laissé ton frère. Peut être que la situation aurait pu se répéter. La perdre. C'était la pire chose qui pouvait t'arriver. Les frissons venaient parcourir ton échine rien que d'y penser. " Parfait alors je compte sur toi, sois patiente hein. D'ailleurs... " D'un geste doux tu lui passas un bracelet au fil rouge au poignet, l'accrochant de sorte qu'il ne puisse plus partir. " Le jour où il se brisera.. ton voeu se réalisera.. c'est moi qui l'est fait. " Le regard posé sur ce petit accomplissement tu revins vers elle, son enthousiasme, cette âme enfantine qui venait secouer une mémoire fraiche. Tu te souvenais de vos rires, vos cris, chamailleries, mais votre complicité. Tout ce que vous aviez perdu. "Très bonne idée. Regarder un film dans la cabane de plaids avec de la glace et des chips.. c'est pas mal non ? " Depuis combien de temps n'avais tu pas apprécier une soirée chez toi? Depuis combien de temps avais tu laisser le temps filer pour ne pas le voir passer, ignorant alors le reste? " TU me diras ce que tu veux manger, j'irai faire les courses demain. " L'organisation c'était la clé, pour ne pas annuler, ne pas sentir l'angoisse montée, encore et toujours. Aujourd'hui motivée, demain à te plaindre, tu connaissais la chanson. " Tu veux regarder un film en particulier ? "

" "


vmicorum.

________________________________

Happiness
Contenu sponsorisé
 
Re: miss you, miss us ((yoo na)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas