sombre


    :: Défouloir :: 2023

Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae)

Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | Mer 22 Fév - 19:33
Citer EditerSupprimer


@Rhee Seung Hwan - Hongdae, bar.
Kikunae a parfois l’impression d’être un vieillard aigri dans le corps d’un jeune adulte d’une vingtaine d’années. C’est souvent lui le trouble-fête en soirée, qui ne veut pas boire, qui regarde les autres de loin, sans vouloir se mêler à eux. Il n’a jamais été fêtard, les quelques occasions où il boit, c’est quand Hayden le traîne dans ce genre de bars et lui colle un verre sous le nez. Il refusait au départ, mais son meilleur ami a la tête dur. Il continue de refuser pour la forme, Nae qui ne râle pas, ce n’est pas Nae, mais il termine toujours par boire un verre. Il ne tient pas l’alcool en plus et il n’aime pas les sensations que ça lui apporte. Il a déjà embrassé deux garçons à cause de quelques verres… Il aimerait autant que ça ne se reproduise pas. Kikunae n’aurait pas accepté de rester pour n’importe qui. Hayden est son meilleur ami, ils se connaissent depuis des années et ils ont beau avoir des personnalités diamétralement opposées, les miracles semblent exister, car ils sont inséparables. Surtout pour jouer aux jeux-vidéos jusqu’à pas d’heure, on ne va pas se mentir. Nae se sent obligé de rester pour aider Hayden s’il en a besoin.

- Hayden est têtu, il faut que je râle plusieurs fois pour qu’il accepte de rentrer, mais parfois je n’ai pas envie de me battre, je prends mon mal en patience et j’attends. Heureusement, parfois c’est drôle de raccompagner quelqu’un qui a trop bu. Apparemment, avec quelques verres dans le nez un panneau de signalisation peut devenir un interlocuteur très loquace.

Il évoque ce souvenir avec un léger sourire aux lèvres, car oui, c’est du vécu. Hayden a tenu la conversation avec un panneau stop pendant quelques minutes, avant que Kikunae ne réussisse à le convaincre de reprendre leur route. Le panneau l’aurait regardé de travers… Encore aujourd’hui, le Japonais ne se gêne pas pour taquiner son meilleur ami à ce sujet.

- Avant j’aurais pu te dire que je n’avais pas spécialement d’atome crochu avec les animaux non plus, mais depuis que j’ai recueilli Stradivarius, il est devenu l’exception qui confirme la règle.

Stradivarius est un jeune chat, que Kikunae a trouvé dans la rue. Il n’était ni pucé, si identifié d’une quelconque façon. Il aurait pu le laisser en refuge, mais en quelques jours, il s’est attaché à lui et a décidé de le garder. Il est jeune, alors encore joueur. Indépendant et en même temps, toujours dans les pattes de son maître. Quand Nae joue jusqu’à pas d’heure, Stradivarius est couché sur le canapé non loin de lui, quand il dort, il est là aussi, quand il étudie, il s’installe sur le bureau avec lui. Il ne se colle pas forcément à lui, mais il est là.

Kikunae n’aurait jamais pensé aborder un sujet si personnel avec un inconnu. Même avec Hayden il ne parle pas de tout cela. Nae préfère le garder au plus profond de lui, quitte à se laisser bouffer par moment. Les mots de Seung Hwan raisonnent en lui plus qu’il ne l’aurait pensé. Ça fait presque mal tant de justesse. Il hausse les épaules. Il n’a pas de réponse à sa question.

- Si j’écoutais ma mère, à tout juste vingt trois ans, il faudrait déjà que je commence à chercher quelqu’un pour me marier, fonder une famille et tout ce qui s’en suit, dans les années à venir. Alors que je n’en ai aucune envie.

Si Seung Hwan le connaissait, il saurait de toute façon que ce n’est pas le grand amour avec sa mère. Il a pris ses distances avec son pays natal à cause d’elle et son père sans cesse absent pour travailler, n’est pas beaucoup plus proche de lui. Sa mère a voulu faire de lui un danseur classique et un virtuose du piano, elle a reporté ses rêves avortés sur son fils, elle était stricte et a terminé par le dégoûter de ces deux disciplines. Kikunae s’est réfugié dans le violon. Certes, c’est sa mère qui l’a inscrit à ses premières leçons, mais c’était différent. Elle n’a jamais fais de violon, elle n’avait aucune déception lié à cet instrument et elle ne l’a jamais autant poussé à en faire.

- C’est plutôt vrai ça. Je suis sûr que si on pouvait connaître tous les problèmes des personnes présentes dans ce bar ce soir, on serait surpris…

Kikunae lève un sourcil. Il boit son verre d’eau comme s’il s’agissait d’un shot d’un alcool quelconque. Il a soif, il a la bouche toute sèche. Ce sujet de conversation n’est pas facile pour lui.

- Tu ressens la même chose ?

vmicorum.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Rhee Seung Hwan
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Seung Hwan
Pseudo : Stitchy // Elle
Célébrité : Kim Jun Myeon ( Suho ) ((exo))
Crédits : avatar: @bambi / Signa: @ross resources
Messages : 164
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t25753-rhee-seung-hwan-breath-in-anhttp://www.shaketheworld.net/t25763p30-rhee-seung-hwan-rp-s#1074805http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050675
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | Sam 1 Avr - 20:53
Citer EditerSupprimer


@Kagiyama Kikunae - Hongdae, bar.
L'alcool une boisson miraculeuse qui pouvait donner de drôles de résultats. Une curiosité même alors que le liquide t'avait été interdit pendant si longtemps. Pareil à un enfant qui serait curieux de l'interdiction, tu souhaitais simplement comprendre, savoir, comment serais tu ? Ce qui n'était pas le cas de Kikunae qui connaissait ces situations surement plus que voulu, entraîné par quelqu'un de diamétralement opposé à lui. Devrais tu tenter de t'ouvrir plus ? Sortir avec Yura pourrait t'aider à débloquer quelques raideurs tout comme elle t'avait appris à bouger tes hanches pour une danse de salon.

"- Je suppose qu'il y a donc de bonnes situations, et que si tu continues d'accepter de venir avec lui c'est bien pour une raison. J'en déduis que tu n'es pas malheureux d'être là.  "

Chose qui se comprenait vu le petit rire qui t'échappait à l'image du Hayden. Pourtant jamais croiser ce n'était pas difficile de l'imaginer, ayant croiser des cas dans son genre plusieurs fois. Les pensées parties un peu plus loin tu revenais à ce nom des plus compliqué clignant des yeux .

"- Stra... c'est quoi ?  " Un animal en tout bon sens mais il y avait pas mal de choix dans les animaux de compagnies, sans compter les animaux étranges qu'on capturait de nos jours. " - Je pense qu'on finit par s'habituer à tout mais surtout à leur présence, et leur gentillesse.  "

Comme les humains, lorsqu'ils étaient bons. Un visage venant en tête tu le gardais pour toi, bien que les joues venaient chauffer montrant une pointe de rouge, les oreilles, elles, brûlant de cette légère gêne. Ce que vous étiez ne regardait personne d'autre que vous, et votre futur partenaire si cela arrivait. Rien ni personne ne pouvait vous juger et pourtant le monde adorait vous pointer du doigt. Banalisant les actes les plus barbares et immoraux pour vous rendre coupable de ne pas être comme tout le monde. Les mots de Nae résonnaient étrangement, comme un discours trop couvent entendu, le pauvre ne faisait que commencer dans sa vie, rien n'allait s'arrêter.

"- Ils ne veulent pas qu'on parle de nous. On fait peur à cause des ragots.. Je ne suis même pas sûr que nos parents eux même ressentent cette envie de nous voir être aimé et aimé. C'est juste une manière d'être sûr qu'on ne soit pas seul, que les gens ne parlent pas de nous.. Beaucoup pensent que la vie ne se fait pas seul, mais c'est intéressant n'est ce pas ? Prends ton temps.  "

Il fallait vivre à fond, essayer des choses nouvelles, profiter. Et quand viendrait cette personne il saura. Si elle ne venait pas alors, il aurait déjà profiter seul. La tristesse ne l'accablerait pas. Pour ta part tu souhaitais simplement être aux côtés de Han Jae, peu importe la façon, tu supporterais de ne rien être de plus qu'un ami. Le reste importait peu, tout comme on ne pouvait plaire à tout le monde. Ici chacun portait son fardeau et personne n'allait les pointer du doigt. Chacun faisait de son mieux.

"- Ca ferait peut être du bien, de connaître les difficultés des autres, se rendre compte qu'on est pas seul. Même si c'est triste.  "

A dire qu'on avait tous des problèmes, qu'on était tous à chercher toujours plus, à se battre dans la vie.

"- Pour être honnête je suis intéressé par quelqu'un mais je n'ai pas envie de passer ce cap si prisé. Je n'ai pas envie de me l'imposer non plus. J'ai mis longtemps à comprendre que j'étais attiré par cet ami, mais jamais quelqu'un ne m'a intéressé autrement qu'une amitié. C'est drôle les gens pensent que si on aime quelqu'un c'est forcément qu'on veut quelque chose de sexuel, comme si parler, se comprendre, partager ne comptait pas.  "

Le verre fini, c'est un petit sourire qui apparaissait. Ce n'était pas si drôle que ça. Ils ne cessaient de discréditer ton amour. Tout ça parce qu'ils ne le comprenaient pas.

" Pour dire vrai j'ai été viré de mon boulot parce qu'ils ont su que j'aimais un homme. C'est idiot je ne sors même pas avec lui.  "

Rien n'aurait pu fuité, rien ne les regardait, tu avais simplement avouer à coeur ouvert ce que tu pensais, ignorant l'ampleur que cela pouvait avoir. Une situation des plus ironiques qui t'avaient pourtant fait tout perdre.


"  "

vmicorum.

________________________________

Love me
Hate me
Kiss me
Love me
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | Lun 8 Mai - 20:27
Citer EditerSupprimer


@Rhee Seung Hwan - Hongdae, bar.
- Je me dis qu’au moins si je suis là, il y aura quelqu’un pour s’assurer qu’il rentre en un seul morceau.

Kikunae n’est pas expansif, il garde ses sentiments pour lui. Il n’est pas non plus à l’aise à l’idée d’être trop entouré, il préfère avoir quelques amis proches, ça lui suffit. Des amis auxquels il tient vraiment. Hayden est son meilleur ami, il va de soi qu’il tient à lui. Quand il s’embarque dans ce genre de soirée avec des amis qui aiment tout autant faire la fête que lui… La prudence n’est pas toujours de mise. Il est vrai qu’il rit par moment quand il raccompagne un Hayden ivre. C’est moins agréable quand l’alcool le rend malade, mais Nae est tout de même présent pour veiller sur lui.

- Stradivarius, c’est un chat.

Un nom bien compliqué pour un chat, mais Kikunae n’a pas cherché bien loin. Il joue du violon depuis l’enfance. Sa passion pour cet instrument mène toute sa vie. Les Stradivarius sont réputés pour être les meilleurs violons du monde et les plus chers aussi.

- C’est vrai. Sauf quand il me mord le nez pour me réveiller trop tôt le matin…

Alors qu’il s’est couché au petit matin parce qu’il était absorbé par un de ses jeux… Ce qui arrive régulièrement, mais en réalité, même ces réveils matinaux le font sourire maintenant. Tout comme les moments où le chat vient se blottir contre lui pour dormir la nuit. Il a aussi pris l’habitude de se coucher sur son dos. Nae dort plutôt sur le ventre et le chat s’est rapidement fait sa place.

- Ma mère pense exactement de cette façon. Je préfère être seul et heureux, qu’en couple pour sauver les apparences...

Dans un sens, comment lui en vouloir ? C’est la société et son éducation qui l’ont façonné à cette image, d’un autre… Ce manque de prise en compte d’un point de vue différent l’agace au plus haut point. Il cite sa mère comme exemple, mais c’est valable pour toute personne partageant cette opinion. Pourquoi on ne pourrait pas faire sa vie seul, si c’est volontaire et si la personne concernée n’en souffre pas ? Mieux vaut être heureux seul, que malheureux en s’imposant une relation pour correspondre aux attentes des autres.

- Probablement. Triste, mais vrai.

Les paroles de Seung Hwan lui font douloureusement écho. Nae n’ont plus n’a jamais ressenti la moindre attirance sentimentale et encore moins sexuelle. Cela ne l’a jamais intéressé. Quand au lycée, les garçons de sa classe commençaient à s’intéresser à tout cela, lui ne vivait que pour le violon et les jeux-vidéo. Il n’est déjà pas la représentation même de la sociabilité. Il a besoin de longues heures seul pour recharger ses batteries. Ce que ses plus proches amis comprennent sans problème. De toute façon, si ce n’était pas le cas, Nae ne s’encombrerait pas de cette amitié. Respecter les limites des autres fait aussi partie du rôle d’un ami. Hayden est parfois envahissant, mais il comprend Nae et puis… Hayden est aussi une des rares personnes qu’il supporte même quand sa batterie sociale est drainée. La révélation de Seung Hwan lui fait de la peine. Il n’est pourtant pas surpris… L’homophobie est omniprésente dans la vie de tous les jours, malheureusement.

- Cet ami partage tes sentiments ?

Sa question est peut-être indiscrète, mais c’était plus fort lui. Seung Hwan tient des propos qui lui parle. Nae a envie de lui poser tout un tas de question, mais il ne veut pas envahir sa vie privée non plus.

- Je suis désolé que ça ce soit passé comme ça… C’est dingue que les gens soient encore aussi fermés d’esprit et aussi peu tolérants.

Kikunae ne s’est jamais demandé s’il était plus attiré par les hommes ou par les femmes, ou peut-être les deux ? Il n’a jamais ressenti d’attirance amoureux ou sexuelle pour quiconque, alors c’est une question sur laquelle il ne s’est jamais penché… Cependant, des personnes de sont entourages sont concernées par cela. Hayden par exemple… En couple avec un homme depuis plusieurs années, il n’a jamais pu se résoudre à le dire à ses parents. Il faut dire que ses parents ne sont pas les êtres les plus tolérants de cette planète non plus. Il le cache également à la plupart de ses amis et connaissances par crainte. Nae le sait, car ils partagent beaucoup de choses, mais il voit bien que son meilleur ami souffre de cette situation. Il aura beau toujours être là pour veiller sur lui, Nae ne pourra jamais lui promettre qu’un jour tout ira bien, qu’un jour il pourra tenir la main de son petit-ami sans avoir peur.

vmicorum.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Rhee Seung Hwan
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Seung Hwan
Pseudo : Stitchy // Elle
Célébrité : Kim Jun Myeon ( Suho ) ((exo))
Crédits : avatar: @bambi / Signa: @ross resources
Messages : 164
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t25753-rhee-seung-hwan-breath-in-anhttp://www.shaketheworld.net/t25763p30-rhee-seung-hwan-rp-s#1074805http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050675
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | Mar 27 Juin - 16:44
Citer EditerSupprimer


@Kagiyama Kikunae - Hongdae, bar.
L'amitié était plus forte que l'égoisme dont tu pouvais faire preuve. C'était donc plus sincère que la personne que tu pouvais être. C'était sûrement pour cette raison que tu continuais de lui parler, souriant.

" - C'est gentil de ta part. Je suppose qu'on peut parler de vraie amitié. "

Les gens ne se ressemblaient pas forcément. Ils n'avaient pas toujours les mêmes centres d'intérêt. Et pourtant cela ne les empêchaient pas d'être amis. La preuve était ici. Un peu comme les amis qui peuplaient une vie bien vide. Han Jae disparu tu avais cru avoir à rester seul toute ta vie mais les gens étaient plus gentils qu'on ne le pensait, et la vie plus surprenante encore.

"- Ah oui un chat..Haha  "

Logique. Pourtant il t'avait semblé entendre ce nom autrefois. Est ce que la race de chat s'appelait ainsi ? Ah tu n'en savais rien. Mais les anecdotes étaient drôles, te faisant alors rire doucement le nez plissé. L'affection d'un animal surpassait les relations humaines. Au delà de la parole les actes avaient tout leur intérêt. Quelques gestes tendre et une présence constante. Une idée qui t'avait traversé l'esprit lorsque tu t'étais enfin posé.

-"Je ne vais pas faire une généralité mais presque tous les parents ont ce réflexe. C'est dur mais .. ne te met pas la pression.  "

Qui étais tu pour venir ainsi lui bourrer le crâne d'idées "malsaines" ? Pourtant il écoutait cet oncle assis seul dans une boîte de nuit pour savourer une jeunesse qu'il n'avait pas vécu. C'était sûrement le moment de lui montrer qu'il n'était pas seul. Une petite tape sur l'épaule après tant de mots déprimant et tu te mis à sourire doucement.

-" Heureusement rien n'est une fin. Peut être qu'un jour tu auras les deux : ton bonheur et celui de ta mère. Ou alors tu pourras lui montrer à quel point tu es heureux comme tu es.  "

Un encouragement qui valait pour ton cas. Silencieux depuis trop d'années à repousser des conversations "adultes" en t'enfuyant. Les langues déliées c'est la tienne qui ne cessait de parler, raconter une vie inintéressante. Pour finalement avoir le regard relevé lorsqu'il s'intéressa.

-" Je ne sais pas... je ne lui ai jamais dit. "

Idiot, ou bien juste peureux. C'était comme un mur devant lequel rien ne passait. Un obstacle qui semblait bien trop grand. Mais un jour tu voulais le franchir, tu voulais voir de l'autre côté quitte à te retrouver seul. Mais ce que disait Nae avait du sens. C'était désolant, pas pour toi, mais pour eux. révoltant. C'était un droit de se sentir triste, de se sentir écrasé par tant d'injustice. Tu avais le droit de le dire, de les engueuler, de te révolter. Et pourtant tu n'avais qu'accepté, pensant sûrement qu'ils en avaient le droit, qu'ils avaient raison. Maintenant tu comprenais.

-" Ce qui est différent fait peur. D'une manière ou d'une autre quand on rempli pas la case majoritaire on est mis de côté. Ne pas ressentir d'attirance c'est pareil. On est traité comme des gens malades. Qu'il faut absolument soigné d'une maladie inexistante. Une vraie plaie.  "

Est-ce qu'un jour tout finira ? Toutes ces discriminations cesseront ? Ce ne serait sûrement jamais le cas, mais l'important était d'avoir un esprit plus fort.

-" Le mieux est de ne pas leur laisser savoir ce que tu veux, ce que tu aimes. Soit juste vague.. enfin.. dans le but d'être tranquille. L'honnêteté marche aussi mais elle est plus tumultueuse.  "

Elle entraine questions, jugements.. tout ce qui pouvait épuisé une personne.

-"  Je ne suis pas un exemple ni un expert mais si tu as besoin de parler ou poser des questions je serai ravi de pouvoir t'aider !"

Tant qu'à faire, autant se serrer les coudes dans une communauté qui voulaient tout faire pour vous isoler.

"  "

vmicorum.

________________________________

Love me
Hate me
Kiss me
Love me
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | Jeu 20 Juil - 9:59
Citer EditerSupprimer


@Rhee Seung Hwan - Hongdae, bar.
Le cercle d’amis de Kikunae est restreint et ça lui convient très bien ainsi. Les grands rassemblements, ce n’est pas son truc. Il préfère avoir peu d’amis, mais entretenir ces amitiés comme il se doit. Nae n’aime pas avoir à faire semblant non plus. Il est important pour lui de s’entourer de personnes qui le comprennent, qui ne prendront pas mal sa personnalité solitaire et ses refus lorsqu’on l’invite à sortir. Il a besoin de personne avec lesquelles il se sent à l’aise, c’est tout de suite plus simple pour avoir envie de sortir de son terrier (aka son appartement). Hayden est son plus ancien ami, l’amitié qui a duré le plus longtemps. Ils se connaissent depuis l’enfance, parfois Nae a plus l’impression qu’ils font partie de la même famille. Ce qui n’est pas complètement faux… Nos amis sont la famille que l’on peut choisir nous-même, non ? Il ne s’entend pas avec ses parents, du moins, il a préféré mettre de la distance entre eux, surtout sa mère. Il peut au moins choisir de bien s’entourer amicalement parlant. Il va de soi qu’il ne laissera pas Hayden en galère s’il peut l’aider. L’accompagner en soirée et se laisser convaincre de sortir même quand il n’en a absolument pas envie, c’est une de ses façons de veiller sur son ami.

- Enfin, c’est une marque de violons normalement, mais c’est le nom de mon chat aussi, il rectifie, se disant que Seung Hwan pouvait en avoir entendu parler et se dire que ce mot lui semblait familier.

Nae n’était pas un amoureux des animaux avant d’adopter Stradivarius. Pas qu’il ne les aimait pas, mais il avait conscience de la responsabilité que cela représentait de prendre soin d’un animal et n’avait pas spécialement envie de franchir le pas. Le félin a débarqué dans sa vie sans crier gare. Il voulait contacter une association pour le prendre en charge, mais on lui a demandé de le garder une semaine ou deux, le temps qu’il fasse une visite chez le vétérinaire pour première s’assurer qu’il n’appartenait à personne et aussi pour faire un bilan de santé avant de le mettre en contact avec les autres chats de l’association. Au bout de ces deux semaines, Nae a décidé de le garder. Il s’est habitué à la présence de Stradivarius le matin au réveil et le soir quand il va se coucher, de le voir s’allonger non loin de lui quand il joue du violon, comme s’il voulait l’écouter… Il aurait préféré continuer à parler de son chat plutôt qu’évoquer ses parents… Il n’a pas un terrible passif avec eux. Des enfants ont vécu bien pire, même si ce n’est pas un concours et que chacun a un vécu propre qui l’affecte plus ou moins. Kikunae a préféré prendre de la distance. Son père était trop absent, constamment… Infidèle aussi, sa famille passait en seconde ligne. Sa mère c’était le contraire, étouffante, elle voulait un fils à son image, qui réaliserait ses rêves déçus. En grandissant, il a eu besoin de s’émanciper et… Il a été radical sur ce point.

Le violoniste n’est pas convaincu par les paroles de Seung Hwan. Pour avoir le bonheur de sa mère il faudrait qu’il renie le sien. Qu’il accepte de se donner à la danse classique corps et âme. C’est un peu tard maintenant vu l’âge qu’il a… Plus jeune, il a rapidement détesté cet art et il lui a complètement tourné le dos. Pour rendre sa mère heureuse il faudrait aussi qu’il se marie sous peu et qu’il fonde une famille. Comme ses cousins et cousines, proches ou éloignés, sa mère adore lui raconter la vie des membres de sa famille comme pour lui demander subtilement « Et toi alors, c’est pour quand ? Tu as vu à quel point Kentô est heureux avec sa femme et ses jumelles, en plus il a un bon poste dans une grande entreprise, regarde, devient comme lui ». Ce ne sont évidemment pas ses paroles exactes, mais Nae les interprète de cette façon. D’ailleurs, sa mère s’investit un peu trop dans la vie des enfants de ses cousins et cousines… A faire des albums photos à chaque occasion qui se présentes, à les couvrir de cadeau… Alors que ce sont les enfants, des enfants de ses sœurs… Nae trouve ça ridicule. Elle a besoin d’être grand-mère par procuration sans doute.

Kikunae n’insiste pas au sujet de l’ami de Seung Hwan. Il peut comprendre ses réticences à se déclarer. Il le rejoint aussi sur un point : l’inconnu fait peur. Nae qui adore sa routines et ses habitudes ne peut qu’approuver.

- Certains feraient mieux de balayer devant leur porte avant de juger les autres, ça les occuperaient suffisamment pour foutre la paix au monde. En réalité, je n’ai même pas envie d’être honnête. Certes, c’est rassurant de savoir que je ne suis pas le seul, mais je n’ai pas envie de me mettre dans une case, ni de me mettre une étiquette.

Nae adresse un sourire à son compagnon de soirée.

- Merci, c’est gentil de ta part. C’était vraiment sympa de discuter de tout ça avec toi… Et d’avoir essayé de me rassurer alors qu’on ne se connaît pas. Je crois que je vais aller voir ce que fais Hayden, il se pourrait bien qu’il soit l’heure de rentrer.

Dans le sens où son meilleur ami aurait pu encore abuser… Il a l’impression d’être un parent parfois quand il parle d’Hayden. Ça le fait sourire.

- Passe une bonne fin de soirée, j’espère que les choses s’arrangeront avec ton ami. Comme tu l’as dis, l’honnêteté peut-être tumultueuse, mais peut-être qu’elle pourrait t’apporter du bonheur aussi…

Wow, Nae s’improvise poète et conseillé, ça ne lui ressemble définitivement pas, il faut qu’il arrête ça.

vmicorum.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Rhee Seung Hwan
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Seung Hwan
Pseudo : Stitchy // Elle
Célébrité : Kim Jun Myeon ( Suho ) ((exo))
Crédits : avatar: @bambi / Signa: @ross resources
Messages : 164
Âge : 31
 http://www.shaketheworld.net/t25753-rhee-seung-hwan-breath-in-anhttp://www.shaketheworld.net/t25763p30-rhee-seung-hwan-rp-s#1074805http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050675
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | Lun 31 Juil - 18:26
Citer EditerSupprimer


@Kagiyama Kikunae - Hongdae, bar.
Venir ici avec des amis était déjà plus crédible que de venir seul. Comme un grand mais complètement perdu et seul. Solitaire dira-t-on. Simplement curieux avec personne qui appeler répondras tu. Mais ça marchait. Tu étais là, à boire un cocktail blindé d'alcool que tu n'aimais pas et qui te faisait grimacer à chaque gorgée. Tu avais même pu aider un jeune homme, la soirée n'était pas perdue.

"Ah d'accord d'accord, tu as nommé ton chat comme un célèbre violon ! "

La tête se dandinant de haut en bas tu comprenais enfin, et ce soir tu allais te coucher moins bête que tu ne t'étais levé. Cette soirée était décidément intéressante. Avoir un animal te manquait, jamais tu n'en avais possédé un comme les gens de la ville le faisait, mais avec Han Jae vous donniez souvent à manger aux animaux errants qui faisaient leur vie, comme vous. La campagne était si différente de ces villes plongés dans un chaos de bruits et de pollution, c'était toujours impressionnant. Bien que tu t'y faisais doucement mais sûrement. Une chose que certains avaient du mal à comprendre, tout comme tu ne comprenais pas les parents et leur obsession. Celle de modeler un enfant comme si celui ci n'était que la production de leur imagination. Façonner à une image qui annihilait leurs émotions. A quoi bon avoir un enfant, un être vivant dans ce cas ? Une poupée aurait été plus intéressante.
Ton ami de soirée semblait ne pas être d'accord avec le bonheur compatible mais tu ne pouvais que lui dire de vivre pour lui. De trouver sa voie et de ne pas la lâcher. Après tout, personne n'était réellement redevable de ses parents. ON ne demandait pas à venir. Encore moins à être cet être décevant à leurs yeux.

Tu avais peur, tu étais effrayé à l'idée de voir la déception dans leur regard quand tu avoueras, quand tu diras ne pas vouloir de famille, avoir aimé un homme pendant des années. Tu ne voulais pas les voir tristes, mais leur mentir était une épine qui ne cessait de te déchirer la peau. Finalement tu avais juste peur de te retrouver seul, tu avais peur qu'ils aient raisons, que tu ne soies pas normal. Mais les mots de Nae venaient faire renaître un sourire sur ton visage, amusé par tant de tranchant, pourtant très vrai.

"- Je comprends. Après tout c'est notre vie. Personne d'autre que nous n'a besoin de savoir les détails. Si tu es bien avec ça alors ne te mets pas d'étiquettes. Certains en ont besoin, comme une manière de s'accrocher à quelque chose, mais rien n'est obligatoire. "

Tu avais été cette personne qui avait cherché à comprendre ce que tu aimais, ce que tu étais. Les définitions s'enchaînant tu avais lâché l'affaire pour conclure que tu étais toi. Le sourire toujours au rendez-vous tu hochais doucement la tête.

" - C'est normal, c'était très sympa de parler avec toi aussi. J'espère que ton ami n'est pas dans un état trop ..compliqué. N'hésites pas à parler avec certaines personnes quand tu en as trop gros sur le coeur. C'est gentil, j'espère que tu continueras à faire ce que tu aimes. Les autres sont idiots.  "

Un petit rire t'échappait, cette réponse toute faite qu'on ne croyait plus mais qui résumait parfaitement votre situation. La main se secouant dans l'air tu prenais une dernière gorgée, une grimace remplaçant directement ton sourire. Il était temps de rentrer. Nae avait raison, tu devais être honnête. Au moins avec lui.

"  "

vmicorum.


The end ?:

________________________________

Love me
Hate me
Kiss me
Love me
Contenu sponsorisé
 
Re: Drunk-Dazed (Seung Hwan & Kikunae) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide