sombre
-39%
Le deal à ne pas rater :
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
49.99 € 82.35 €
Voir le deal


    :: Défouloir :: 2023

First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ )

Invité
Invité
Anonymous
 
First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Sam 5 Nov - 13:26
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
10H50. Il se gare devant l’université Yonsei. C’est à peu près l’endroit que Bo Mi lui a indiqué par sms l’autre jour. Calé derrière le volant de la voiture qui ne lui appartient pas, il regarde passivement les passants, majoritairement des étudiants, évoluer sur les trottoirs du quartier. Il ne la repère pas encore alors il coupe le moteur même s’il aime bien son ronron. Non, il n’a pas volé le véhicule. Ni à son père, ni à personne. On lui a prêté sans méfiance. A la question, “a-t-il enfin eu son permis ?”, il ne répondra pas. La réponse n’a pas changé. De toute façon, il n’en a pas besoin : il conduit très bien sans. Et surtout, il avait besoin de la voiture aujourd’hui.
Parce que c’est le jour J. Le jour que la demoiselle de l’auberge attend depuis trop de jours. Le jour où ils adoptent ensemble. Ouai, ça fait carrément grande phrase et c’est presque flippant, mais ça lui fait un peu quelque chose à Se Jun. Pas parce qu’il a envie de jouer à Papa et Maman avec Bo Mi mais parce qu’il a l’impression de faire partie de l’aventure. Que ce chien qu’ils vont venir chercher, tous les deux, ça sera presque aussi un peu le sien. Lui qui n’a jamais osé en reprendre un… Ouai. Ça fait un truc. Et ce truc le fait sourire un peu bêtement depuis quelques jours lui aussi. C’est vrai, il avait hâte.

10H54. La silhouette familière de Bo Mi se détache parmi les vagues piétonnes. Ses doigts tapotent le volant et une légère esquisse étire ses lèvres. C’est comme si sa joie communicative lui parvenait déjà. Il rallume le moteur aussitôt que la portière s’ouvre. « Salut » Il lui offre son plus beaux sourire sejunien : c’est à dire détaché et mutin. Mais c’est déjà beaucoup et il démarre sans attendre. Elle n’est pas en retard, il ne prend donc pas la peine de le relever parce que c’est toujours un petit con. « Nerveuse ? » Il sait qu’elle stresse mais il voit ça comme un bon signe. Bo Mi veut bien faire, c’est pour ça qu’il sait qu’elle sera une maîtresse… officieuse. Ouai, parce que ça sera bien le chien de Ajumma sur le papier. Détails.

Le trajet est assez rapide. Ça roule bien et vite. C’est bien pour ça qu’il lui fallait la bagnole : ils auraient eu l’air bête d’y aller en transport en commun. Plus encore pour ramener le chiene et ses affaires. De plus, le refuge est un peu excentré, ce qui n’est pas plus mal car le centre-ville n’est pas idéal pour garder autant d’animaux. Se Jun se gare et il lui faut presque faire un effort pour attendre sa partenaire parce qu’il n’a que trop l’habitude de se rendre ici seul. Il ne parle presque pas - même jamais - de son travail bénévole ici. Déjà parce que ça ne se prête pas vraiment avec ce qu’il fait et qui il fréquente. Ensuite parce que c’est presque comme une bulle où il n’y a que lui. Il sait qu’il est différent ici. Mais que cet aspect de lui, il ne se sent pas à l’aise de l’exposer.
Bo Mi est privilégiée aujourd’hui. Pourquoi elle ? Il n’a pas d’explication si ce n’est qu’elle veut adopter un chien. Il n’est pas vraiment là pour faire son taff alors, il se dit aussi que c’est un peu différent. Et puis, Bo Mi … elle n’est pas si étranger dans ce refuge. Non, elle se marie presque trop bien au décor.
Se Jun l'entraîne à l'intérieur et tout de suite, les bénévoles l’accueillent avec le sourire. Il s’incline, presque trop poli, puis se tourne vers Bo Mi pour la présenter d’un geste de la main : « C’est la fille dont je vous ai parlé. On peut voir les chiens ? » Une fille en gilet à l'effigie du refuge leur montre la voie et leur ouvre la porte vers le chenil. Les aboiements, qu’on entend déjà depuis le parking, se font plus forts et agités. Les chiens les ont déjà senti. Et parmi eux, peut-être leur futur doggo…
MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)
Hwang Bomi
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (MODO)
Hwang Bomi
First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) Tumblr_m230uz7XWX1qfamg6

Pseudo : omoi.namida
Célébrité : lee chae young (isa ; stayc)
Crédits : sohaline (avatar) ; drake (signature)
Messages : 4594
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26329-hwang-bomi-just-keep-it-up#1http://www.shaketheworld.net/t27520p10-hwang-bomi-act-rp#1058685http://www.shaketheworld.net/t28853-omoi-namida-dreamy-day#1064469
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Dim 20 Nov - 11:35
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Si une personne devait rentrer dans sa chambre étudiante à l’instant, elle pourrait s’attendre à voir Bomi partir en expédition. Elle a effectivement sorti une multitude d’affaires ainsi que son sac fourre-tout. Le tout en vrac à l’exception de son panier en osier contenant le pique-nique de ce midi. Aujourd’hui est une journée spéciale pour la demoiselle. Son cerveau en ébullition quand son cœur, lui, manque d’imploser. A défaut de pouvoir rester tranquille dans son lit, la demoiselle a préféré faire un effort pour soigner sa tenue. Ses cheveux joliment tressés subliment les traits de son visage au même titre que son maquillage appliqué avec des couleurs douces. Si elle ne part pas en expédition, on pourrait finir par croire qu’elle se rend à un rendez-vous amoureux mais Bomi a un tout autre programme aujourd’hui. Elle doit effectivement se rendre dans un refuge, en compagnie d’un homme certes, mais toutes ses pensées sont concentrées sur le futur chien qu’il fera désormais partie de la famille. Car oui, pour elle, adopter un chien, c’est comme adopter un enfant. Elle ne peut pas avoir une apparence négligée pour sa première rencontre avec son enfant, comprenez. Elle devait lui plaire coûte que coûte comme elle devait plaire aux responsables et/ou bénévoles. Sa mère serait fière de la voir aussi responsable.

Heureusement, elle ne sera pas toute seule et les messages envoyés par Sejun ont réussi à la soulager. Pendant quelques minutes. Car, s’il tente de la rassurer, la demoiselle continue de chercher la petite bête... Elle est contente d’avoir eu le courage de lui lancer une telle invitation, même si en réalité, c’est lui qui a proposé cette sortie. Comme quoi, il a toujours le don de la surprendre. Il est même à l’avance ! Chargée, Bomi met les affaires dans le coffre avant de le rejoindre à l’avant. “ Coucou !!! “ Grand sourire pour dissimuler la panique. Pourtant, elle devrait comprendre qu’elle ne peut rien lui cacher et à l’entente de sa question, la jeune femme se retrouve devant le fait accompli. Elle répond avec spontanéité. “ Non et toi ? “ Elle ment aussi bien que lui, quand il triche. D’ailleurs, il est facile de s’en rendre compte quand les jambes de la demoiselle n’arrêtent pas de bouger, durant le trajet. Il doit forcément le remarquer même si Sejun se concentre sur la route. “ Je. C’est parce que je ne connais pas ton niveau en conduite. “ Elle soupire avant de mettre ses mains sur ses cuisses, ordonnant intérieurement à celles-ci de se calmer une bonne fois pour toutes.

Son cœur rate un battement quand ils se retrouvent sur le parking du refuge. Elle jette un coup d’oeil vers le garçon, serein voire ravi d’être ici. Il a ses habitudes et peut-être qu’elle devrait lui faire confiance entièrement. Bomi le laisse faire les présentations et s’incline à son tour pour l’imiter. Ils n’ont pas le temps de discuter qu’ils rentrent dans le vif du sujet. C’est sûrement la meilleure chose à faire. Néanmoins, l’étudiante se permet de donner un léger coup de coude à Sejun et chuchote. “ J’espère que tu n’as rien dit de mal sur moi. “ La confiance, Bomi... La confiance. Elle respire fortement pour arrêter d’être aussi chiante. La pauvre n’est pas dans son état normal mais à la vue du premier chien, l’excitation prend le dessus sur sa nervosité. “ Oh il est mignon tout plein ! “ Elle s’arrête aussitôt, s’accroupit à sa hauteur pour lui caresser le museau. “ Mohhhh tu sais que t’es mignon toi !! Ça gratouille ici, hein hihi. “ Niaise ? Ridicule ? Débile ? Bomi l’assume contrairement à ce qui l’attend. “ Ça va me faire mal au cœur d’en choisir qu’un seul... “ dit-elle en regardant Sejun.


MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)

________________________________

something wrong with us
Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Jeu 22 Déc - 14:56
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Bomi semble tout droit sortie d’un autre monde. Se Jun remarque d’abord le panier en osier et il comprend qu’elle ne plaisantait pas en parlant de manger ensemble. Enfin, il pense. Mais il se dit surtout qu’il s’est trompé en imaginant grignoter un bout avec elle dans la voiture. Ça ne lui déplait pas pour autant.
Ensuite, il note sa tenue. Brièvement parce qu’il ne s’attarde pas longtemps à la regarder. Mais il voit bien qu’elle s’est faite jolie. Si Se jun réfléchissait comme les autres, il penserait peut-être qu’elle l’avait fait pour lui. Mais son constat fait rapidement place à un autre : Bomi est morte de trouille. Et ça l’amuse. Son enthousiasme débordant et son mensonge aux accents fébriles lui décrochent un petit rire et il secoue la tête : « Aussi serein que toi. » Bien plus en vérité. Il est juste excité à l’idée de lui présenter les chiens. Il a hâte qu’elle les rencontre et il espère naïvement assister à un coup de foudre. Clairement, Se Jun n’a pas la même notion du romantisme.
Ni de l’humour. «T’inquiètes. J’ai pas le permis.» Trouve-t-il vraiment ça drôle ? Hilarant, même. Ce sourire en coin, ce regard qui s’échappe une seconde de la route pour se délecter de la réaction de sa passagère. Il laisse planer le doute et roule jusqu’au refuge sans plus de précision.

Ils arrivent sans encombre et sans plus tarder, Se Jun demande à voir les chiens. Mais il lance un regard surpris à celle qui lui donne un coup de coude… avant qu’un nouveau sourire ne teigne ses lèvres : « Je leur ai écrit une thèse à ton propos. » Comme il est mauvais. Évidemment, il n’a rien fait et il a même été plutôt honnête avec les gens du refuge. La vérité, c’est que Se Jun prend la cause animale très au sérieux, aussi n’aurait-il jamais ramené Bomi ici s’il n’était pas sûr qu’elle ferait une bonne maîtresse.
Il ricane puis l'entraîne vers le chenil où l’excitation des chiens est aussi palpable que bruyante. Sans surprise, il ne se passe pas deux minutes avant que Bomi s’arrête pour câliner un premier toutou qui pigne de bonheur à l’idée de recevoir un peu d’amour.
Elle est mignonne.
C’est ce que se dit, Se Jun, en la voyant gagatiser et distribuer quelques gratouilles. Mais surtout, elle a l’air de vraiment aimer les animaux. C’est un bon point. « Lui c’est Poukie, c’est un gentil pépère qui est arrivé le mois dernier. » Puis il présente Doug, Bianca, Byeol… autant de chiens que Se Jun a déjà sorti. Autant de chiens que Bomi ne pourra pas ramener à l’auberge. « Ouai, j’sais… On a tous envie de les prendre. » Et pourtant, il n’a jamais sauté le pas avant aujourd’hui. Même si ce n’est pas vraiment lui, ni vraiment elle… Mais ajumma a bon dos et bon coeur.
Ils continuent leur chemin devant les boxes, sous une haie d’aboiement joyeux et impatients. Une membre du refuge leur refait un topo sur le caractère des chiens, comment en prendre soin, les responsabilités, blablabla… De quoi bien mettre la pression à Bomi. Se Jun sourit. Il sait que ça va la stresser mais il sait aussi que c’est parce qu’elle prend ça à coeur. « Et puis, par ici, il y a les derniers ar… » La femme n’a pas le temps de finir sa phrase qu’un éclair doré lui file entre les jambes et se jette sur celles de Bomi dans un aboiement euphorique. Se Jun s’est aussi laissé surprendre. Le chien ressemble à un golden retriever quoiqu’un peu batard. Mais surtout, il ne se souvient pas l’avoir déjà sorti. Il se souvient alors qu’il s’agit des derniers arrivés : « Salut toi… T’es mignon. » Le chien lui lèche la main et pigne pour recevoir d’autres caresses de Bomi. Il semble que le coup de foudre sera d’abord canin…
MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)
Hwang Bomi
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (MODO)
Hwang Bomi
First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) Tumblr_m230uz7XWX1qfamg6

Pseudo : omoi.namida
Célébrité : lee chae young (isa ; stayc)
Crédits : sohaline (avatar) ; drake (signature)
Messages : 4594
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26329-hwang-bomi-just-keep-it-up#1http://www.shaketheworld.net/t27520p10-hwang-bomi-act-rp#1058685http://www.shaketheworld.net/t28853-omoi-namida-dreamy-day#1064469
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Jeu 29 Déc - 14:22
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Aussi serein qu’elle ? Alors, tout va bien dans le meilleur monde, sauf que Bomi a menti pour éviter les taquineries. Maintenant, est-elle une bonne actrice ? A-t-il compris la mascarade ? Dans ce cas, ce n’est pas rassurant pour la suite. Sejun est celui qui s’y connaît le mieux pour elle. Il ne s’en rend pas compte, mais en dehors ses fiches de révision, Bomi a conscience de manquer en pratique. Elle pense pouvoir se reposer sur lui. Elle lui accorde une confiance sans limite pour protéger cet animal à quatre pattes des autres et peut-être d’elle. Mais pour arriver à de telles prouesses, encore faut-il arriver à bon port. La pauvre demoiselle manque presque de crier, provoquant un rire jaune et deux mains qui tentent de resserrer discrètement la ceinture de sécurité. Sejun roule bien jusqu’à présent. Pourquoi cette information devrait-elle changer la donne ? A-t-elle songé à prendre des oranges dans son panier d’osier ? Elle pourrait lui rendre visite en prison.  

L’aller se déroule bien et le conducteur a intérêt de faire de même pour le retour. Pas question de créer un accident et de tuer leur enfant, enfin son enfant. Même si Sejun a l’air ravi de jouer au papa et à la maman avec elle. Comme quoi, tout peut arriver en présence d’un chien y compris des bruits étranges sortis tout droit de la gorge des humains. Gaga à souhait, elle caresse tous les chiens dès que l’occasion se présente à elle. Son cœur se serre de ne pas pouvoir tous les prendre et ce n’est pas les commentaires de Sejun qui vont pouvoir la réconforter. Elle ne peut pas lui reprocher de vouloir faire les présentations mais elle n’y peut rien si elle est sensible. Par chance, elle a glissé un mouchoir dans sa poche avant de quitter sa chambre. Ainsi, en cas de dérapage vers les sanglots, elle sera déjà équipée au lieu de voir sa morve lui pendre au nez. “ Ça fait déjà un mois qu’il est ici ? Mohh. ” Elle enchaîne les rencontres et se dit qu’elle devrait faire une bonne action. Pourtant, Bomi ne sera jamais en capacité de faire taire cette culpabilité, peu importe comment elle agit aujourd’hui. “ Votre locataire le plus ancien est là depuis combien de temps ? “ Choisir un animal pas trop vieux, c’est un semblant de discrimination. Chacun d’entre eux mérite sa chance. La demoiselle ne doit pas être la première à penser ainsi. La remarque de Sejun est pertinente. Elle se contente de faire la moue. Cette pensée la désole.

Ils se laissent guider par une membre de refuge. Celle-ci donne beaucoup d’informations et des conseils avisés que la demoiselle aurait bien voulu noter sur son carnet, mais la timidité et le ridicule ont raison d’elle. Bomi apprend des nouveaux éléments mais il y a tout de même des piqûres de rappel. De quoi la rassurer, pas vrai ? Elle se tourne alors vers Sejun pour vérifier s’il coopère. Il est loin le garçon bien enquiquinant et tricheur de l’auberge. Son sérieux l’étonne mais ça le rend charmant. Enfin façon de parler bien sûr. De toute façon, un golden retriever compte bien lui remettre les idées en place. L’étudiante a un mouvement de recul, non pas par peur, mais elle ne veut juste pas finir le fessier par terre. “ Bon sang, il m’a foutu la trouille. “ dit-elle dans un rire avant de caresser l’animal rempli d’amour... Enfin, plutôt en manque d’amour. Il ne cesse de quémander et en plus, il est capable de bouffer dans tous les râteliers. Il a même le droit à un compliment de la part de Sejun, ce qui provoque un rire à la jeune femme. “ Mignon ? Waaaw. “ Elle se met à la hauteur du chien et lui donne tout ce qu’il réclame. “ Sejunniie a dit que t’étais mignon. Moi je dirais plutôt que t’es troooooooooop beau. Je crois qu'il complexe devant toi. “ Elle va bientôt le ridiculiser sur son lieu de bon Saint Maritain. Elle relève le menton vers son camarade. “ Tu peux dire tout ce que tu veux mais c’est moi qu’il préfère. “ Et la gamine lui tire la langue avant de se redresser pour prendre la main de Sejun. “ Allez, ne te fais pas prier. Fais ami-ami avec lui. “ Elle se penche à nouveau et incite le garçon à faire de même, histoire de chuchoter quelques mots à son oreille. “ Ahjumma m’a dit un jour : c’est le chien qui choisit son maître et pas l’inverse. T’y crois toi ? “  

MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)

________________________________

something wrong with us
Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Dim 5 Fév - 11:32
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Se Jun observe celle qui fait connaissance avec les pensionnaires. Ame pure et naïve qui plaint un pauvre chien d’être dans le refuge depuis un long mois. Se Jun pince les lèvres, pris d’un doute. Elle n’est peut-être pas assez forte pour affronter la suite. Comment réagira-t-elle quand elle apprendra que certains sont là depuis des années et que d'autres y finissent leurs jours ? Alors, s’il ouvre la bouche, il se ravise pour ne pas lui plomber le moral. Se Jun n’est pas doté d’un grand tact ou d’une grande sensibilité, mais étonnamment, Bomi lui fait prendre des gants, craignant qu’à tout moment, elle fonde en larmes et oublie leur objectif principal. Et lui, il ne sait pas trop quoi faire avec une fille qui pleure.
Mais voilà : c’est sans compter la curiosité de Bomi et l’honnêteté de l’employé qui ne réfléchit que quelque secondes avant de déclarer : « Eh bien, actuellement le plus vieux est là depuis 10 ans… mais vous savez, malheureusement, il y en a qui ne sortent jamais d’ici. » Aie. Même à lui, cette phrase fait mal au coeur. Se Jun tourne le regard vers Bomi pour jauger sa réaction, appréhendant de soudains sanglots. Les aboiements des chiens n’aident pas à rendre le moment plus facile… Il n’est pas assez optimiste pour lui remonter le moral en lui parlant des balades tant il sait que c’est presque insignifiant. Alors tout ce qu’il peut dire au bout d’un trop long moment c’est : « T’es pas venu pour rien, Bomyleth. Vous allez faire un heureux avec ajumma. » C’est pas grand chose mais c’est déjà ça.

Un heureux rencontré plus tôt que prévu ? Se Jun a tout juste le temps d’adresser un vague sourire encourageant à Bomi - presque imperceptible mais il est bien là, derrière une lueur mutine dans le regard - pour lui signifier qu’il l’aidera à tout retenir et bien s’occuper du chien… qu’un boulet de canin leur fonce dessus.
Une boule de poil inconnue qui attire immédiatement toute l’attention. Quémandeur d’amour, Se Jun observe les deux nouveaux comparses d’un oeil presque attendri. Bomi rit et c’est comme autant de clochettes que la brise agite. C’est un sentiment très doux.
Puis, elle recommence et le garçon arque un sourcil, percevant la moquerie. Il ne se vexe pas mais son nez se fronce à ce surnom trop familier : « Sejunnie ? » Ouaip. Bizarre. S’est-on déjà risqué à l’appeler comme ça ? Dans un passé lointain peut-être. Il ne s’énerve pas, sûrement parce que le chien pigne encore et qu’il meurt d’envie, lui aussi, de plonger ses doigts dans sa fourrure dorée. Mais face à la provocation de sa camarade, un rictus lui soulève le coin des lèvres : « Ouaip. Il a de drôles de goûts ce chien. » Elle l’a cherché. Mais pas le temps de se satisfaire de sa vengeance que Bomi attrape sa main et ce soudain contact surprend le garçon qui jusqu’ici se plaisait en tant que spectateur. D’un pas maladroit, il réduit la distance entre eux et se retrouve à la même hauteur que Bomi et le chien qui halète joyeusement. Il ne se fait pas prier. Presque aussitôt, il vient gratter son cou puis son dos et l’animal pleure de joie. « Eh bah… T’en veux des câlins toi. » Les traits de Se Jun se radoucissent. Il n’est clairement pas le même quand il s’occupe d’animaux, loin de ses congénères. Il sourit, doucement, frottant les joues du toutou qui ne cesse de réclamer. Ce n’est que lorsque la voix de Bomi souffle à ses oreilles qu’il semble revenir sur Terre. Il tourne la tête vers elle - elle est si proche - et la considère une seconde… avant de sourire, l’étincelle taquine de retour dans les yeux : « Ouai, comme la baguette et son sorcier ? » Il ricane, se reconcentre sur le chien quelques secondes avant de les observer tour à tour. Le chien pose une patte sur le genoux de Bomi et semble désespéré à l’idée que cette cession câlin se termine. « Mais je crois bien que t’as trouvé ton chien. » Son ? Ouai. Il oublie, c’est pour ajumma. Se Jun se relève à contre-coeur et se renseigne auprès de la bénévole : d’où vient le chien, son âge, son comportement… Elle explique qu’il a 3 ans, qu’il l’on trouvé attaché à un poteau la semaine dernière. Sans tatouage ni puce, le chien n’a pas d’identité. Mais il est très câlin, quoiqu’un peu craintif parfois, mais jamais agressif pour le moment. Et surtout, il semble chercher compagnie à tout prix… Voilà qui fait réfléchir Se Jun. « Vous pensez qu’il peut vivre dans une auberge, où il y a du passage ? » L’employé réfléchit : « C’est un peu tôt pour le dire, il faudra voir s’il s’y adapte sur une certaine période… » C’est donc un peut-être. Se Jun reporte son regard sur Bomi. Sera-t-elle prête à se séparer du chien s’il n’est pas apte à vivre à l’auberge ?
MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)
Hwang Bomi
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (MODO)
Hwang Bomi
First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) Tumblr_m230uz7XWX1qfamg6

Pseudo : omoi.namida
Célébrité : lee chae young (isa ; stayc)
Crédits : sohaline (avatar) ; drake (signature)
Messages : 4594
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26329-hwang-bomi-just-keep-it-up#1http://www.shaketheworld.net/t27520p10-hwang-bomi-act-rp#1058685http://www.shaketheworld.net/t28853-omoi-namida-dreamy-day#1064469
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Dim 19 Mar - 20:19
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Les animaux réveillent une sensibilité chez la jeune femme, qui n’est pas habituelle. Cet aspect de sa personnalité n’est pas une nouveauté. Dans les séries et films, elle pleure à chaque fois qu'un animal, domestique ou sauvage, est malmené. Elle a eu son lot de difficultés pour s’élancer dans le visionnage de documentaires animaliers, quand elle devait faire face au passage du carnivore qui chasse l’inoffensif. C’est une question de survie, pas de cruauté mais enfant, la distinction ne lui semblait pas évidente. Enfin, elle a beau avoir conscience de cette problématique, Bomi se tire une balle dans le pied en demandant l’arrivée du plus vieux locataire ici. Elle songe à faire une bonne action mais comment un chien, présent depuis tout ce temps, pourrait s’habituer à un nouvel environnement ? Est-ce possible, même en étant novice ? Mouvement de recul ou mécanisme de défense, elle ne réagit pas vraiment, digérant l’information du mieux qu’elle le pouvait. “ Oh. “ Dix ans, c’est une éternité, plus de la moitié de la moyenne d’âge d’un clébard. Et savoir qu’ils vont mourir ici est aussi violent qu’un uppercut. Gardant la face, elle ne compte pas rebondir. Ça lui apprendra à jouer avec le feu, n’est-ce pas ?  Mais maintenant, elle est en face à un dilemme. Faire preuve de bonté en prenant un vieux chien ? Et si ça le met en difficulté ? Bomi cogite quand son camarade finit par rompre ce silence, un tantinet pesant. Ses yeux se posent sur lui, plus longuement que prévu. Ses mots la rassurent, bien qu’il aurait dû mal à la croire, et l’usage de ce surnom lui réchauffe le cœur. ” Merci. “ souffle-t-elle, appréciant ce geste d’affection et cette délicatesse. Sont-ils devenus si proches tous les deux pour qu'il puisse la soulager ou faire taire ses inquiétudes ?

Si Sejun ne s’y était pas attelé, la présence d’un golden retriever aurait pu s’en charger. Son arrivée à l’improviste est ponctuée du rire de la jeune femme. Elle couvre d’amour l’animal, qui n’est pas prêt de s’en lasser. L’énergie du chien la contamine et lui donne même des excès de confiance pour donner, à son tour, un petit surnom au client. Bomi répond à sa grimace à l’aide d’un sourire. Elle ne compte pas s’excuser de sitôt. Et puis, c’est mignon Sejunnie. Il est bien le premier à avoir commencé à la surnommer aujourd’hui. Œil pour œil, dent pour dent, même si pour le coup, Bomi a été plus réceptive. Tant pis, la demoiselle compte utiliser une autre tactique. Quoi de mieux que la taquinerie ? Un air faussement offensé sur le visage, l’étudiante tourne la tête pour le regarder et chuchote. “ Tu veux savoir la première chose que je vais lui apprendre ? Mordre tes petites fesses. “ Petites ? “ Quand tu auras le malheur de me manquer de respect... ou de tricher. Tu risques d’être très souvent assis. “ Fière d’elle ? Evidemment. De toute façon, le chien verra plus Bomi que Sejun. Elle aura forcément un tour d’avance sur lui. Mais bon, elle n’est pas vraiment sérieuse... Elle n’est pas là pour monter un cirque, préférant glisser encore sa main dans les poils de l’animal. D’ailleurs, Sejunnie ne se fait pas prier pour la rejoindre dans cette partie intensive de câlins. Elle prend le temps de les regarder tous les deux, se concentrant sur son ami plus souriant. Cette vision lui provoque un énième sourire. Elle comprend mieux pourquoi il se rend souvent ici. Peut-être qu’elle devrait songer à l’appeler Dr Dolittle. Ses sourcils se froncent et elle marmonne dans sa barbe. “ Mais oui... Je n’avais pas remarqué que c’était une référence à Harry Potter. C’est toi qui lui as suggéré ? “ Ses connaissances pour cet univers sont limitées mais maintenant c’est évident.

Qu’importe. Le résultat, c’est que personne ne peut nier leur symbiose. Ahjumma va l’adorer. Elle hoche la tête. “ Oui ! “ Ce toutou lui a facilité la tâche. Elle lui accorde de nouvelles caresses tandis que Sejun les abandonne pour en savoir plus sur le passé du chien. C’est à prendre en compte pour réussir l’adaptation. Ainsi, Bomi tend l’oreille du mieux qu’elle le peut. Mais comme dirait Balavoine, elle va tout casser si vous touchez au fruit de ses entrailles. Elle se relève après avoir demandé au chien de rester mignon, puis rejoint naturellement Sejun. “ Comment ça fonctionne ? On le garde une semaine et vous venez voir comment ça se passe ? “ Il faudra certainement lui passer sur le corps mais la demoiselle s’abstient de tout commentaire. “ J’ai dit à ahjumma qu’on changerait la description de l’auberge pour prévenir de la présence d’un chien. Ça nous évitera certains types de clients, genre ceux qui sont allergiques et tout. Et puis, même dans ce cas, j’ai réfléchi à quelques options. “ Elle passe vraiment un entretien professionnel. “ Il faudra voir comment il se comporte avec les marmots. T’as pas une petite nièce ? “ Ou truc du genre quoi... Ça doit se trouver des enfants cobayes, non ?  Au pire des cas, Ahjumma n’aura qu’à changer de métier, ce qui risque d’être un problème pour Sejun et pour Bomi. Le premier n’aura plus d’endroit pour crécher. La seconde ? Plus de travail.  

MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)

________________________________

something wrong with us
Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Sam 8 Avr - 12:15
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Bomi a l’air moins déprimée. Tant mieux. Un instant, Se Jun a douté de cette idée à l’emmener au refuge. Ce n’est pas pour tous les coeurs, il faut parfois être accroché… Et encore, elle n’a pas tout vu : la bénévole leur offre une version soft de la visite, même s’il ne faut pas réfléchir longtemps pour imaginer les horreurs qu’un refuge pour animaux peut accueillir chaque jour. Alors, bien sûr, Se Jun garde ça pour lui, constatant non sans soulagement que sa camarade a retrouvé le sourire. Pas grâce à lui, songe-t-il humblement, mais grâce à ce nouveau toutou qui réclame de l’amour sans modération. Lui aussi sourit.
Et il étouffe même un ricanement quand Bomi le taquine… ou le menace ? Mordre ses petites fesses…. Evidemment, elle parle du chien. Et ce n’est pas plus mal qu’elle ai baissé la voix. Se Jun arque un sourcil puis la jauge avec défi. Il aime ce petit air mutin sur son visage…  « Pas si je lui apprends avant toi. » Il ne sait pas trop pourquoi mais il lui décroche un clin d’oeil. Un vent de confiance gonfle sa poitrine… A moins qu’il ne s’agisse d’un autre sentiment. C’est difficile à décrire mais avec Bomi, il a l’impression d’avoir dix ans de moins. Ils jouent à la console, courent après les chiens, ricane à des blagues nulles… Bomi le ramène presque systématiquement, et malgré lui, aux meilleurs moment de sa vie : comme si rien n’était détraqué.  « Méfie toi, Bomyleth. Je te rappelle que j’ai plus d’expérience que toi en chien. D’ailleurs je pense que tu devrais m’appeler Maitre Se Jun à partir de maintenant. » Des bêtises. Toujours plus de bêtises. Et s’il ne se défait pas de son sourire espiègle et fier, il entend l’enfant en lui éclater de rire.
Comme elle est douce, cette journée.

Aussi douce que la fourrure dans laquelle ses doigts s’entêtent à glisser. Son attention se reporte de nouveau sur le chien dont la joie semble contagieuse. Lui ne se pose aucune question, il est juste heureux d’être câliné par ces deux humains. Est-ce une forme de choix ? Peut-être bien qu’Ajumma a raison. Même s’il doute qu’elle faisait référence à Harry Potter, aussi, à la réponse de Bomi, il éclate d’un rire franc. Ça lui échappe, mais c’est sûrement l’effet Bomyleth. Le chien aboie comme pour se joindre à ces rires et Se Jun donne un léger coup d’épaule à Bomi :  « Ouai ouai, elle est fan, tu savais pas ? » Il n’en sait rien. C’est juste drôle à imaginer. Puis son hilarité se calme et il hoche la tête, convaincu : ce toutou, c’est le bon.
Mais maintenant, il faut du sérieux car il y a malheureusement d’autres paramètres à prendre en compte mais le discours de la bénévole est encourageant.  « Plutôt un mois. Mais, oui, on viendra vous rendre visite entre-temps pour voir si tout va bien et si vous avez des questions. » Se Jun hoche la tête, même s’il connait le discours, c’est la première fois qu’il est directement concerné. Enfin, plus ou moins. Il hoche aussi la tête aux paroles de Bomi qui semble avoir pris toutes les dispositions nécessaires. C’est bien, elle est sérieuse et la bénévole le voit aussi. Mais pour ce qui est des gosses….  « » Se Jun la considère longuement… avant de secouer la tête. Pas de nièce ou de neveu dans son entourage et, pour être honnête, il n’est pas très emballé à l’idée d’impliquer sa famille. Il songe un instant à payer un gosse dans un parc mais la bénévole le sauve en expliquant que le chien a déjà rencontré des enfants et qu’il s’est montré très gentil avec eux. Bien sûr, ça ne dispense pas de faire attention et d’observer son comportement à l’auberge, mais à nouveau, tout semble aller dans le bon sens.  « Parfait alors on ramène le doggo ? » Il adresse un regard rieur à Bomi. Bien sûr, les choses ne sont pas aussi simples et la bénévole le leur rappelle très vite : s'ils ont fait leur choix, il reste encore quelques modalités à remplir pour rendre l'adoption officiellement et il ne pourront la valider que dans une semaine. « C'est un temps de réflexion obligatoire pour éviter les adoptions sur un coup de tête. Mais j'ai l'impression que vous y avez murement réfléchi tous les deux. » Elle rit et leur adresse un clin d'oeil que Se Jun ne décrypte pas. Il hausse les épaules, connaissant la procédure. «Tu permets qu'on l'amène en balade ? Histoire de faire connaissance avec lui. » La bénévole n'hésite qu'une seconde, sachant que Se Jun promène souvent les chiens du refuge : elle n'y voit donc pas d'inconvénient du moment qu'ils ne s'éloignent pas trop. Se Jun acquiesce et adresse un sourire à Bomi. Il est certain qu'elle ne tient plus en place... « Alors on signe la paperasse et on y va. »

MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)
Hwang Bomi
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (MODO)
Hwang Bomi
First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) Tumblr_m230uz7XWX1qfamg6

Pseudo : omoi.namida
Célébrité : lee chae young (isa ; stayc)
Crédits : sohaline (avatar) ; drake (signature)
Messages : 4594
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26329-hwang-bomi-just-keep-it-up#1http://www.shaketheworld.net/t27520p10-hwang-bomi-act-rp#1058685http://www.shaketheworld.net/t28853-omoi-namida-dreamy-day#1064469
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | Sam 15 Avr - 18:51
Citer EditerSupprimer

First day of parenthood
Happy ~ I'm a ha-ppy ha-ppy dog ~ Yes I'm a happy happy happy dog ~
Si on met de côté les responsabilités de cette journée, Bomi apprécie toutes ces nouveautés : accueillir un chien dans son foyer, créer un lien avec lui de façon instantané et partager le tout avec Sejun. C’est une évidence de venir avec lui, en dehors de ses connaissances au refuge. Il est celui avec lequel elle passe le plus de temps quand elle est au travail. Elle avait besoin de connaître son avis en tant que connaisseur et client. Et puis, Bomi a eu le plaisir de découvrir son sourire, lui laissant l’opportunité de se rapprocher de lui en usant de quelques taquineries. Ce chien doit avoir un effet magique sur ses deux futurs maîtres. “ Tu crois avoir tes chances ? Toujours aussi naïf. Il n’est pas aveugle et il va vouloir me défendre. “ Ses fesses sont surtout plus juteuses que les siennes. C’est un argument non négligeable qu’elle garde secrètement pour elle. Enfin, il n’est pas question de bousculer l’éducation de l’animal pour répondre à leurs désirs de compétition ou à bien d’autres. Elle fait mine de regarder ailleurs, d’un air faussement hautain quand elle se sent chamboulée par son clin d'œil. Pourquoi est-il si mignon aujourd’hui ? Bomi le croise souvent et c’est bien la première fois qu’elle s’arrête autant sur lui. Elle manque néanmoins de le regarder de travers quand il lui rappelle son niveau en dressage. Celui de la jeune fille est inexistant, il n’y a pas de quoi se vanter. “ Quoi ? Je ne t’ai jamais vu à l'œuvre, l’avocat. “ Elle le gratifie d’un sourire provocateur avant de redevenir toute mielleuse en jouant avec le chien. Elle se joint finalement à son rire, quelques secondes plus tard, en échangeant un regard complice avec le nouveau maître-chien.

A condition que son éventuel statut soit accordé par le refuge lui-même. Ils vont devoir s’armer de patience et contrôler leurs nerfs. Bomi veut offrir le meilleur environnement pour l’animal mais l’idée d’un échec pourrait la contrarier. Si elle s’y attache et qu’on décide de lui retirer, que devrait-elle faire ? Ahjumma serait sûrement dans le même état d’esprit. Un mois semble être une éternité mais elle comprend les inquiétudes et volontés des gérants. C’est important. Ils ne peuvent pas confier les animaux à n’importe qui. Encore un peu de patience si Sejun ne décide pas de jouer avec sa naïveté. Quoi ? Ramener le doggo, maintenant ? Son coeur rate un battement quand elle découvre la supercherie. A croire qu’elle n’est pas si attentive au final. “ Oh d’accord. “ Préoccupée, elle ne capte pas le sous-entendu de la bénévole. Tous les deux ? Oui, ils y ont réfléchi ensemble. Où est le problème ? En tout cas, elle se prépare mentalement à dire au revoir au toutou quand l’intervention de Sejun brille une nouvelle fois de génie.

La paperasse ne prend pas énormément de temps, puisque tout va se jouer dans une semaine. Le chien reste calme en attendant mais son comportement peut toujours évoluer maintenant que Bomi demande à Sejun, d’un regard, de prendre la laisse du chien. “ Tu as eu une excellente idée avec cette promenade. “ Un compliment sincère. Elle gratouille la tête de l’animal. “ On a une semaine pour te trouver un petit nom. “ On ? Maintenant que le garçon est là, il ne peut plus faire demi-tour. Il s’est investi tout seul et à vrai dire, Bomi aime l’idée de pouvoir compter sur lui. Jetant un coup d’oeil sur sa montre, elle tente d’enregistrer l’heure pour ne pas ramener le chien trop tard. Sait-on jamais s’ils subissent une remarque, même si les bénévoles seront trop occupés à déjeuner. Le temps passe vite ici. “ Tu les promènes où d’habitude ? “ demande t-elle, curieuse de connaître ses activités ici. Toutefois, son estomac lui rappelle qu’elle a aussi un petit creux… Et qu’un panier de nourriture rempli les attend, quelque part, dans la voiture. A cette pensée, elle racle sa gorge. “ Hm. “ Comment dire ça ? “ J’avais préparé de quoi manger pour ce midi. On n’est pas obligé tu sais. “ Pourquoi est-elle timide tout d’un coup ? Parce qu’elle a honte de lutter contre le gaspillage ou que l’idée de partager un pique-nique avec Sejun n’est pas aussi anodine que prévu ?

MADE BY @ICE AND FIRE.

crédit gifs: swainlake (tumblr)

________________________________

something wrong with us
Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.
Contenu sponsorisé
 
Re: First day of parenthood ( ft. Bobomimi ♡ ) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide