sombre
Le Deal du moment : -48%
Réfrigérateur-congélateur CANDY ...
Voir le deal
569.99 €


    :: Défouloir :: 2023

you are like a rose ((jun wan))

Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Messages : 475
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p20-seo-eun-ha#1045900http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
you are like a rose ((jun wan)) | Lun 15 Mai - 14:27
Citer EditerSupprimer
@Cha Jun Wan [ ootd ] — Tes doigts jouant nerveusement devant toi, tu observais les visages passer, saluant poliment quelques personnes que tu reconnaissais. C'était la première fois que tu allais assister à un bal et t'étais autant excitée qu'angoissée. Tu avais imaginé la chose de milliers de fois mais tu craignais maintenant que rien se passe comme prévu. Et si tout n'était pas aussi grandiose que tu l'imaginais ? Et si tu te ridiculisais ? Et si tout tournait au vinaigre ? Et si rien n'allait ? C'était la première fois que tu venais à un bal et peut-être la dernière. Non. C'était sans doute la dernière. L'année prochaine tu ne seras plus étudiante, tu ne pourras plus venir. Tu avais tout le temps repoussé ce moment, déclinant les questions avant même qu'on ne te demande. Tu t'étais concentrée sur tes études ces dernières années, passant l'idée d'aller au bal – et puis, on ne t'avait pas vraiment demander d'y aller. On te demandait juste si tu voulais y aller. T'avais toujours remis l'idée à l'année suivante, te disant que tu pourras y aller à ce moment-là mais ça n'avait jamais été le cas. Sauf cette année. Sauf aujourd'hui. Où tu te retrouvais ici, à attendre. A attendre ton cavalier pour la soirée – et la pensée te fit furieusement rougir alors que tu baissais les pupilles vers le sol. Tu te pinças les lèvres, gênée, en repensant à comment t'en étais arrivée là. Et vraiment, en y pensant, tu savais pas ce qu'il t'avait pris de lui proposer. Tu savais encore moins pourquoi il avait dit oui. Tu craignais que la soirée soit un désastre et qu'il t'en veuille. Pire, tu craignais qu'il s'ennuie et finisse par partir. T'espérais que tout soit parfait à l'intérieur. Tu ne voulais pas être déçue mais surtout, tu ne voulais qu'il le soit. Déjà qu'il faisait l'effort de venir, tu n'avais pas envie qu'il passe un mauvais moment. Mais pourras-tu être la bonne personne pour lui faire passer un bon moment ? T'étais pas tout à fait comme les autres. T'avais pas vraiment l'habitude d'aller en soirées non plus. Enfin pas de ce genres-là. Ton genre, c'était plutôt les petites fêtes en petit comité. Des fêtes d'anniversaire le plus souvent avec une dizaine de personnes, tout au plus. Le bal de ce soir te changeait de tes habitudes. Et tu avais hâte – mais tu étais aussi terriblement stressée. De plus en plus stressée au fil des secondes qui défilaient. « Jun Wan », que tu articulas, la voix un brin tremblante, agitant doucement la main pour attirer son attention. « Bonsoir », tu souris, gênée, les pommettes colorées. « C'est... », que tu commenças, l'index désignant l'entrée puis le sol – puis un peu tout et rien. « C'est gentil d'être venu », tu relevas les pupilles vers lui, timide, l'esquisse légère. « J'aime beaucoup ta tenue », vins-tu affirmer dans un sourire plus convaincu, le regard pétillant. « J'ai pensé à emmener les origami. Je pourrais te les donner avant de partir », tu désignas ton sac d'un signe de main discret, le rire léger pour tenter de cacher ton stress. « Ils seront pas pliés. Je veux dire, pas plus pliés qu'ils ne doivent l'être », articulas-tu, toujours nerveuse et gênée, essayant de parler pour faire passer tout ça. Tu te mis en place pour la photo, les pupilles levées vers lui alors que tu lui indiquais une place à tes côtés. S'il avait envie, évidemment sinon... tu improviseras.  

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆ ROOKIE SHAKER
Cha Jun Wan
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 99
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Lun 15 Mai - 16:29
Citer EditerSupprimer
@Seo Eun Ha [ ootd ] — Pourquoi avait-il accepté déjà ? Cette question ne cessait de tourner dans la tête du cascadeur depuis qu’il avait terminé son travail de la journée puis qu’il avait commencé à se préparer pour la soirée. Ce genre d’activités n’étaient vraiment pas pour lui ; il n’avait jamais mis à un pied dans un bal de toute existence et il ne parlait même pas du fait de danser puisque, à ce sujet, il s’agissait encore d’une tout autre histoire. Pourquoi ne pas avoir refuser dans ce cas ? Puisque bêtement il n’avait pas voulu décevoir l’autre jeune femme, celle-ci semblait si enjouée d’aller au bal accompagnée que, stupidement, Jun Wan n’avait pas pu lui dire non. Pourtant, Eun Ha comptait demander à sa sœur au départ, il aurait dû la laisser y aller avec cette dernière hors, finalement, c’était lui qu’elle avait finalement invité. Etait-ce par peur de la vexer, par envie de lui faire plaisir ou une autre raison qu’il lui avait donné une réponse positive, le jeune homme ne savait pas réellement. Sur l’instant, il n’avait pas grandement réfléchi, il avait juste pensé que ça ne le tuerait pas et si cela enchantait autant la demoiselle, refuser était délicat. Yu Jin l’avait félicité quand il avait su, il l’avait même encouragé de ne pas revenir sur ses paroles puis d’en profiter pour sortir, pour rencontrer du nouveau monde et se mêler aux autres. Certainement que le sourire et la fierté de son jumeau l’avait beaucoup aidé à ne pas faire marche arrière puis à se préparer tranquillement ce soir-là. Son frère le complimentait sur sa tenue, de plus bel, il le rassura au maximum alors que Jun Wan ne cessait de râler, de demander pourquoi est-ce qu’il devait faire tout ça. Il était tout de même celui qui avait accepté, rappelons le, hors il avait beau en avoir conscience, cela le faisait soupirer. Il n’appréhendait pas spécialement, il n’était pas gêné ni réservé de la situation, c’était simplement qu’à choisir il aurait préféré se rendre dans un autre endroit qu’un bal. Mais bon, on n’avait malheureusement pas toujours ce que l’on désirait dans la vie.

Enfin prêt, une zeste de parfum pour conclure le tout, il s’en alla après s’être emparé des clés de sa voiture, direction l’université de la Yonsei où l’évènement avait lieu. Une fois arrivé et garé, le garçon chercha du regard sa partenaire du soir qui l’attendait très certainement devant l’entrée ; son visage se figea un court instant lorsqu’il la repéra dans cette sublime robe noire, n’ayant pas imaginé une seule seconde quel genre de tenue la jeune femme avait l’intention de porter. Peu habitué de la voir dans ce genre de vêtements, évidemment que le garçon en fut agréablement surpris et ce serait mentir de dire qu’elle n’était pas magnifique ce soir. Lui avait opté pour des habits classe également, thème oblige, cependant il n’avait pas l’impression d’avoir sorti le grand jeu non plus. Il avait préféré enfiler quelque chose dans lequel il se sentait confortable et qui lui correspondait ; le costard cravate, ce n’était définitivement pas pour lui, il aurait eu l’impression d’être quelqu’un d’autres. « Bonsoir. » La salua-t-il, sans l’once d’un sourire au bord des lèvres, toujours fidèle à lui-même en toute circonstance visiblement. Au contraire de lui, Eun Ha paraissait particulièrement embarrassé par la situation hors, en vérité, elle n’avait pas à l’être. « La tienne aussi. » La complimenta naturellement le garçon à son tour ; c’était probablement ce qui le déstabilisait le plus en cet instant précis, bien qu’il ne le mentionna pas à haute voix. « Ce n’est pas la peine d’être gêné. » Mettre les pieds dans le plats, Jun Wan était un professionnel pour ça néanmoins il avait bien remarqué le malaise de la jeune femme et, de son point de vue, il était impératif de régler les choses dés le départ, autrement cela ne ferait qu’empirer. « Je ne vais pas te manger. » Il comprenait cependant qu’elle puisse être embarrassé par tout ça hors, à présent qu’ils se trouvaient tous les deux, il était de toute manière trop tard pour faire marche arrière. Le jeune homme ne releva pas le sujet de l’origami, non pas qu’il n’en voulait pas, hors il avait noté l’information et il ne voyait pas quoi ajouter d’autres, tenter de la mettre à l’aise partenaire lui semblant être plus important. En silence, il se laissa alors guider jusqu’aux photos, pas très enclin à cette idée toutefois, de plus bel, Jun Wan ne voyait pas comment décliner ; Eun Ha n’allait pas poser toute seule après tout. Cependant, cela devait se remarquer qu’il n’était pas un habitué des clichés, gardant une expression fermée à chaque prise, il ne fallait pas non plus trop lui en demander.
 

________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Messages : 475
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p20-seo-eun-ha#1045900http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Lun 15 Mai - 17:03
Citer EditerSupprimer
@Cha Jun Wan [ ootd ] — Tu ne pouvais pas nier, Jun Wan était beau garçon – mais plus que ça, il t'intriguait. Son visage neutre te donnait pourtant l'impression qu'il pourrait exprimer mille et un sentiments. C'était sans doute pour ça que tu observais ses pupilles en cet instant, comme si tu tentais d'y lire ce qui ne voyait pas sur son visage. Ne disait-on pas que les yeux étaient le miroir de l'âme ? Ou quelque chose du genre. T'étais le genre à penser qu'un regard exprimait beaucoup plus de choses que des mots ou un sourire. Ton regard, bien souvent, exprimait le désespoir de ta perte mais ton sourire arrivait à convaincre que la lueur triste dans tes yeux ne brillait pas. On se focalisait sur ton esquisse et on oubliait le reste. Tu souriais, t'étais heureuse. Pas vrai ? « Merci beaucoup », que tu susurras dans un sourire léger, embarrassé mais contenté. Tu avais longuement hésité pour la robe, ne sachant pas quelle tenue conviendrait le mieux à la soirée. T'étais pas habituée des tenues « fancy chic » te contentant bien souvent de vêtements confortables. Car pour aller en cours, tu voulais être à l'aise. Et au dortoir, tu portais bien souvent un pull et un jogging pour réviser. Rien de bien extraordinaire. Porter cette robe ce soir changeait de tes habitudes. T'en portais rarement, des robes. Des jupes en été mais c'était tout. Tu appréciais aussi sa tenue, et l'effort fourni. Ca lui allait bien, et c'était tout lui finalement. Il se démarquait en ayant oublié l'idée d'un costume – tout comme il se démarquait en gardant un visage vide d'expressions. Tu ouvris quelque peu la bouche, déconcertée, lui jetant un regard, rougissant un peu plus. « Je suis pas... enfin un peu », tu plissas un peu le nez, honteuse, ta main passant rapidement sur ta nuque. Les pupilles se relevant vers lui, tu écarquillas un peu les yeux, la rougeur colorant un peu plus tes pommettes. « J'espère bien », tu ris quelque peu, amusée malgré tout. « C'est pas à la mode le cannibalisme je crois », même s'il ne semblait pas vraiment suivre la mode. Tu voulais simplement en plaisanter. Tu lui offris une esquisse amusée, pouffant discrètement avant d'aller te mettre en place pour la photo. Tu jetas quelques regards vers le photographe, puis vers Jun Wan, les pupilles allant et venant entre eux. Tu offris un sourire au professionnel face à vous – tu ne pouvais pas forcer Jun Wan à en faire de même, gardant la pose pour la photo avant que tu ne fasses signe à Jun Wan de te suivre dans la grande salle.

Un son d'admiration aux lèvres, tu contemplas la décoration, les lumières, tournant un peu sur toi-même pour tout voir. « C'est tellement beau », que tu commentas, le sourire rêveur, le regard brillant – et tu pris une photo, pour pouvoir montrer tout ça à Yoona plus tard. « C'est aussi le premier bal auquel tu te rends ? », que tu lui demandas, les pupilles curieuses vers lui. « J'espère que ça ne va pas te décevoir. C'est sans doute pas grand chose si on y réfléchit bien », ton regard délaissa le sien pour observer la salle à nouveau. « Mais c'est ma dernière année. La dernière fois que je peux venir. C'était vrai ce que je disais dans le message, j'ai toujours repoussé à plus tard à chaque fois », à nouveau, ton attention retourna vers lui alors que tu levais les épaules. « Et j'en suis là, 9 ans d'études et aucun bal », tu ris quelque peu. « Enfin si, celui-ci. Grâce à toi », tu secouas le visage, souriant, contentée, les pupilles brillantes posées sur lui. Tu attrapas doucement son bras ensuite pour vous décaler, laissant les autres entrer alors que tu indiquais le buffet de ta main libre. « Qu'est-ce que tu aimerais boire ? Ou manger ? », que tu l'interrogeas une fois devant la grande table, les choix devant vous, te demandant bien ce que tu allais toi-même prendre.

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆ ROOKIE SHAKER
Cha Jun Wan
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 99
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Lun 15 Mai - 18:37
Citer EditerSupprimer
@Seo Eun Ha [ ootd ] — Jun Wan n’était pas un maître en matière de sentiments cependant il était presque certain que, oui, Eun Ha paraissait gêné par la situation. Pourquoi lui ne pouvait pas l’être ? Sûrement à cause du fait qu’il avait grandi en étant dénué d’émotions, obligé de vivre sans plus jamais rien ressortir, formater à n’être qu’une coquille pour le bien des affaires de son patriarche. Certes, il n’était pas une cause perdue puisque, en dépit de tout, le jeune homme avait toujours des émotions néanmoins il y en avait certaines qui semblaient exister plus que d’autres. Peut-être qu’au fil des années, il en dévoilerait d’avantage, il réapprendrait à retrouver ce garçon qu’il était à l’époque ; après tout, depuis qu’il vivait avec son frère, Jun Wan avait déjà changé, réapprenant à sourire peu à peu, à s’ouvrir à ce qui l’entourait et à moins se méfier. Faire confiance aux gens était probablement le plus compliqué bien qu’arborer une esquisse n’était pas si simple non plus. Il n’aimait pas se forcer, il n’aimait pas sourire uniquement pour faire plaisir à la personne d’en face ; s’il ne ressentait pas l’envie de faire quelque chose, il ne le faisait pas. Et c’était certainement l’une des raisons pour laquelle il se retrouvait constamment déstabilisé devant cette demoiselle qui avait le rire facile. Elle l’intriguait, le fascinait peut-être un peu aussi, et naïvement, une part de lui souhaiterait pouvoir être autant radieux qu’elle. « En effet, et ce n’est pas ce que je préfère de toute façon. » Un comportement bizarre qu’il ne comprenait pas non plus d’ailleurs… Parfois il se posait réellement la question, à se demander si de tels individus existaient vraiment hors qu’est-ce qui pouvait bien l’étonner ? Sa famille adoptive était loin d’être un exemple en termes de drôles d’activités et, cela avait beau faire des années désormais, cela lui donnait encore des frissons dans le dos ; Il lui arrivait même certains soir d’en faire des cauchemars et peiner à sortir de cet état second causé par ses mauvais rêves.

La gêne ou la honte, le jeune homme ne l’éprouva toujours pas devant ses photographes décontenancés, probablement par la différence d’attitude du « couple », hors il s’en fichait. Tout ce qui le dérangeait était que ces clichés puissent être postés quelque part et qu’on s’en serve pour le retrouver. Depuis l’arrestation de son père, Jun Wan avait toujours fui les objectifs des caméras, acceptant de n’en prendre qu’avec son jumeau qui connaissait son passé et faisait donc extrêmement attention. Les photos prises, il suivit alors sa partenaire dans la salle principale, explorant les lieux de ses yeux sombres avant de les reposer sur la jeune femme émerveillée auprès de lui. « Oui. Je n’ai pas fait d’études. » Et il était plus ou moins coincé jusqu’à ses vingt-et-un ans ; même s’il l’avait voulu, il n’aurait jamais pu. « Neuf ans ? » L’interrogea-t-il, surpris, même si le ton employé et son expression restaient les mêmes. A dire vrai, le cascadeur était certainement plus perturbé par le visage d’Eun Ha qui s’égayait que par l’information qu’elle venait de lui donner. Bien que pas tactile pour un sou, il ne riposta pas quand elle lui attrapa le bras pour le traîner ailleurs dans la pièce avant de lui désigner le buffet. « Je ne sais pas. On peut goûter un peu tout. » Il n’en donnait pas forcément l’impression cependant Jun Wan appréciait manger et tout avait l’air appétissant. En ce qui concernait la boisson, il se contenta simplement d’un verre de champagne, en proposant un à sa partenaire de soirée qu’il lui tendit délicatement. « On est censé faire quoi d’autre ? » A part boire, manger et danser… Parce que la dernière activité, elle n’était définitivement pour lui. Lorsqu’il avait accepté de l’accompagner, il n’avait clairement pas songé à ce détail et maintenant qu’il y songeait, il ne serait pas contre l’idée de remonter le temps.

 

________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Messages : 475
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p20-seo-eun-ha#1045900http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Lun 15 Mai - 19:23
Citer EditerSupprimer
@Cha Jun Wan [ ootd ] — Un peu décontenancée par les mots, tu penchas quelque peu le visage avant que tes lèvres ne viennent se tordre dans une esquisse amusée. Ce n'était pas non plus ce que tu préférais et à choisir tu préférais même oublier l'idée. Cela dit tu supposais que ça devait exister. Que certain.e.s pensaient encore à des théories étranges qui parlaient des bienfaits de cette pratique. T'étais pas le genre à juger les croyances des autres, supposant que chacun croyait en ce qu'il désirait – mais à condition de ne faire de mal à personne. Et là, clairement, ça devait faire très mal. Les hommes restaient cependant un mystère pour toi tant leurs émotions étaient diverses et variées – tant les pensées et les cerveaux de chacun étaient différents les uns des autres. Chacun avait sa façon de penser, de fonctionner et tu trouvais ça fascinant. Une chose dit pouvait être interprétée de façon différente selon la personne qui écoutait. C'était pour ça que tu aimais la psychologie. Pour comprendre, et pouvoir aider en fonction. Tu voulais pouvoir t'adapter à chaque personne plutôt que de te forcer chaque personne à s'adapter au monde qui l'entourait. Tu espérais vraiment pouvoir réussir, plus tard et ouvrir ton propre cabinet. Tu espérais pouvoir sauver des jeunes que la société avait laissé tomber et qui se sentaient seuls. Tu voulais leur apporter l'écoute et le soutien que ton frère n'avait pas pu trouver à l'époque.

Tu gardais le sourire pour la photo et tu avais déjà hâte de voir le résultat. Tu espérais pouvoir la récupérer, pourquoi en avoir une seconde copie si Jun Wan le désirait. Ca te ferait un souvenir de ton premier bal à l'université après tout. « Tu ne voulais pas en faire ? », demandas-tu, les sourcils levés. Sans doute n'avait-il été jamais intéressé par l'école. C'était possible, tu en avais connu plein des personnes ainsi. « Eh oui, neuf ans », tu ris quelque peu avant de lever les épaules. Ca te rajeunissait pas. Et quand tu y pensais, tout était passé tellement vite. Un regard sur la salle, le sourire un peu plus discret, tout ça prendra bientôt fin pour toi. Mais une nouvelle page allait s'écrire, et tu avais hâte. En attendant tu espérais pouvoir profiter de cette soirée, et surtout que Jun Wan en profite tout autant. « On peut faire ça », articulas-tu dans un léger mouvement du visage, plaçant plusieurs mets sur une assiette, lui tendant cette dernière en lui faisant signe de se servir. Tu le remercias pour le verre de champagne, supposant que tu allais t'arrêter avant de totalement ruiner la soirée. T'étais sûre que t'aurais l'alcool triste. « Parler, profiter, danser, s'amuser », dis-tu en haussant les épaules, relevant le regard vers lui. « Je suppose. C'est la première fois que je viens à un bal, n'oublie pas », tu lui offris un sourire malicieux, jetant ton regard sur la foule tout autour. De l'index, tu indiquas des sièges libres. « On peut aller s'asseoir en attendant », et tu avanças vers les sièges pour t'y installer. Tu gardas le silence, observant simplement, le sourire léger. T'étais juste contente d'être là. « Tu trouves pas que ça fait un beau tableau ? », d'un signe de tête, tu désignas les silhouettes dansantes aux sourires larges. « Ca doit te changer des plateaux de tournage », articulas-tu brusquement, tournant ton attention vers lui. « Tu as déjà filmé une scène dans un décor comme celui-ci ? », le questionnas-tu avant de te redresser un peu, le regard bien trop brillant. « Est-ce que tu as cassé quelque chose sur un tournage sans faire exprès ? »

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆ ROOKIE SHAKER
Cha Jun Wan
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 99
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Mar 16 Mai - 17:54
Citer EditerSupprimer
@Seo Eun Ha [ ootd ] — Le début passé, les photographies effectuées, le jeune homme s’aventura dans la grande salle en compagnie de sa partenaire du soir, découvrant les lieux au fur et à mesure qu’ils avançaient. La conversation s’orienta sur les bals auxquels ni l’un ni l’autre n’avaient participé jusqu’à ce jour, Jun Wan n’éprouvant aucune honte de mentionner le fait qu’il n’était pas allé à l’université. Honnêtement, après avoir quitté cet horrible environnement dans lequel il vivait, le garçon n’avait pas su vers quelle voie se diriger l’envie de reprendre ses études ne l’enchantaient pas spécialement non plus. Après avoir sacrifié sa jeunesse de la sorte, qu’était-il censé faire ? Sans se poser de questions, il avait vécu de petits boulots avant de retrouver son frère puis que ce dernier parvienne, enfin, à le convaincre de poursuivre ses rêves, se plonger dans ce qu’il aimait et chercher à effectuer un travail qui le passionnait. A présent, il ne regrettait pas d’avoir emprunté cette voie là, même s’il n’était pas un acteur, il adorait sincèrement ce qu’il faisait ; il s’entraînait constamment aux arts martiaux, il se perfectionnait de plus en plus chaque jour et chaque scène de tournage était une nouvelle aventure. « Pas vraiment. J’ai directement travaillé. » L’école de cascadeur, il ne s’y était rendu que plus tard néanmoins, comme son frère le lui avait souvent répété : il n’était jamais trop tard pour prendre un nouveau départ.

A l’opposé de lui, Eun Ha avait fait neuf ans d’étude, c’était énorme ; ce que le garçon respectait sincèrement d’ailleurs, bien qu’il ne releva pas la remarque pour autant. Désormais, ils devaient se concentrer sur la soirée, sur les différentes activités qu’il y avait à faire et Jun Wan ne savait pas grand-chose. Commencer par boire et manger n’était sûrement pas une si mauvaise idée. « Je suppose quand même que tu en sais plus que moi, c’est toi l’étudiante. » Lui ne sortait pas réellement des sentiers battus, il ne connaissait pas grand-chose hormis ce que Yu Jin lui faisait découvrir lorsqu’il l’incitait à sortir. « Mais danser par contre… » Plutôt que poursuivre sa phrase, le garçon mima une faible grimace qui en disait long sur son avis à propos de cette activité avant de s’emparer d’un des mets proposés par la jeune femme. Hochant la tête à l’idée de s’asseoir ensuite, il ne se fit pas prier pour s’installer, champagne en main et l’amuse-bouche dans l’autre. « Je ne sais pas ? » A croire qu’il n’avait aucune tête pour réfléchir quand on lui demandait quelque chose. Cependant, peu importait ô combien il regardait et encore la scène désignée par la demoiselle, il ne parvenait pas à s’émerveiller du spectacle. Pour sûr que, non, il n’aurait probablement pas fait un très bon réalisateur… Hors, tout ce que Jun Wan observait étaient des gens qui dansaient au milieu de la piste et que lui était incapable à déchiffrer. « Ce n’est pas la même ambiance, c’est sûr. » Acquiesça-t-il dans un nouvel hochement de tête. « Quelques fois. Dans des soirées de gala, le plus souvent. C’est toujours là où il y a le plus d’action. » Sauter dans les escaliers d’une hauteur impressionnante, il avait dû le faire à plusieurs reprises. « A mes débuts je pense. » Sur ses dires, le garçon arbora une expression un peu plus songeuse, ses phalanges venant grattaient sa nuque alors qu’il réfléchissait. Du mieux qu’il le pouvait, il tentait de se replonger dans ses souvenirs mais cela remontait à si loin maintenant. Hors, non, il n’avait pas été talentueux dés le début, lui aussi avait été contraint de passer par la case novice avant de pouvoir finalement faire ses preuves. « Mais cela fait longtemps que ce n’est pas arrivé puisque je ne m’en rappelle plus. C’est important d’être très attentif dans ce type de métier. » Ce qui, certes, ne le rendait pas invincible aux potentiels accident toutefois, comme il venait de le déclarer, il faisait extrêmement attention.

 

________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Messages : 475
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p20-seo-eun-ha#1045900http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Mar 16 Mai - 20:57
Citer EditerSupprimer
@Cha Jun Wan [ ootd ] — « Directement ? Ce n'était pas trop compliqué ? », demandas-tu doucement, clignant des paupières, le visage basculé sur le côté. Ca avait dû être intense, non ? Un rythme plus soutenu peut-être que les cours. Quoi qu'à bien y réfléchir c'était peut-être équivalent, et tu supposais qu'il en était satisfait aujourd'hui. Non ? Enfin s'il aimait son métier – ce qui semblait être le cas. L'expérience devait être intéressante aussi, et précieuse. Il n'était pas le seul dans ce cas mais il était sans doute le seul à le dire aussi facilement. Dans une société qui mettait en valeur les diplômes ce n'était peut-être pas facile à avouer pour certain.e.s. Mais encore une fois, Jun Wan se démarquait, articulant simplement les mots comme ils étaient. C'était à se demander si tu ne perdais pas de temps avec les études. Si tu n'en avais pas perdu pendant neuf ans. « Pas vraiment », tu ris quelque peu. « Je suis étudiante oui mais pas forcément la plus apte à savoir ce qu'il faut faire durant les soirées. Enfin de ce style-là », tu désignas vaguement la salle dans un air amusé, n'en sachant pas plus que lui au final. Tu ne faisais que supposer par rapport à la logique mais aussi à ce que tu voyais à la télé. Les choses simples : boire, manger, danser, papoter. Que d'autre de toute façon ? Admirer la décoration, peut-être. Les pupilles vers lui, tu te pinças un peu les lèvres avant de rire, agitant faiblement les mains. « J'ai bien compris que ça ne te passionnait pas » et c'était sans doute la plus grande grimace que tu l'aies vu faire jusque là. Tu plissas un peu le nez, contentée, amusée, bougeant les épaules. « C'est pas vraiment mon truc non plus », admis-tu. Alors que faisais-tu là ? Tout et rien. Tu voulais juste profiter. Dire que tu étais venu à un bal durant ta vie étudiante. C'était pas grand chose – mais tu tenais à voir ce que ça faisait.

Le visage vers lui, tu l'observas un instant, les lèvres closes, un simple son dans la gorge. Tu supposais que la vision du tableau dépendait de celui qui la regardait. Tu ne voyais que les sourires mais peut-être que lui voyait autre chose. « Qu'est-ce que tu vois alors ? », demandas-tu simplement curieuse de savoir et non dans le jugement ou la moquerie. T'étais curieuse de savoir ce qu'il voyait là où tu voyais le bonheur. Que retenait-il de chaque détail, de chaque sourire ? Ca changeait des plateaux de tournage, c'était certain. « C'est vrai », tu clignas bêtement des paupières. « Pourquoi d'ailleurs », tu posais la question sans attendre réellement de réponses. « Ah oui ? », il te paraissait tellement ordonné et organisé que l'idée te semblait étrange mais pas moins intéressante. Le regard vers lui, tu l'observais sage et silencieuse, patientant. « C'est normal au début je suppose. Puis à la longue tu fais plus attention », tu bougeas un peu la tête, écoutant, entendant, comprenant. « Tu donnes cette impression. Sur le plateau l'autre jour c'était ce que tu dégageais. T'étais probablement le premier à m'avoir vue au milieu du chemin », tu ris quelque peu même si tu avais eu très peur sur le moment. « T'es plus attentif que les autres dans ce sens-là », puisqu'être attentif pouvait avoir plusieurs significations selon la personne qui l'articulait. Et il ressemblait à son frère sur ce point ; ils étaient attentifs tous les deux à tout ce qui les entourait – mais ils le faisaient chacun à leur manière.

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆ ROOKIE SHAKER
Cha Jun Wan
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 99
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Mer 17 Mai - 21:11
Citer EditerSupprimer
@Seo Eun Ha [ ootd ] — « Non ça va. Je n’ai jamais été trop études. » Il fallait dire que, même le lycée, Jun Wan ne connaissait pas vraiment. S’il était allé au collège lorsqu’il était encore à l’orphelinat, tout s’était arrêté une fois adopté, ses parents préférant largement les cours par correspondance. En même temps, au vu de l’environnement dans lequel ils élevaient leurs « enfants », ce n’était pas spécialement étonnant d’apprendre ce genre d’informations hors, oui, probablement que c’était triste d’avoir dû vivre une telle vie et ne pas avoir pu profiter de sa jeunesse comme les autres. Lui n’y voyait réellement pas d’inconvénient puisqu’il ne connaissait pas donc, non, il ne s’était jamais senti mal d’avoir eu une scolarité différente de celles des autres. Ses plus gros regrets furent d’avoir été loin de son jumeau, de ne pas avoir été en mesure certains de ses frères et sœurs, de ne pas avoir réussi plutôt à dénoncer sa famille adoptive à la police et sûrement d’avoir été plus craintif qu’il ne l’était aujourd’hui. A présent, tout ceci n’était plus que passé, un passé qui le terrifiait parfois mais qu’il tentait malgré tout d’oublier… Peut-être était-ce justement pour cela que Jun Wan avait une personnalité bien à lui, qu’il se démarquait des autres et n’éprouvait aucune honte quant à ce qu’on pensait de lui ; il n’était pas là pour plaire à qui que ce soit, du moment qu’il était satisfait de lui-même, c’était tout ce qui l’importait. « Je n’en suis pas certain, je ne suis pas vraiment le genre à m’amuser tout court. A part le travail, je ne fais pas grand-chose. » Et rétorqué de cette manière, sa vie ne paraissait effectivement pas des plus passionnantes ; pourtant, aux yeux du garçon, elle lui convenait parce qu’il n’avait pas besoin de beaucoup pour apprécier le peu qu’on lui offrait. Certes, probablement qu’une part de lui souhaiterait apprendre à décompresser, comme lui répétait souvent Yu Jin, qu’il aimerait parvenir à rire aux éclats sans raison particulière et s’amuser d’un rien, néanmoins à chaque fois qu’il y réfléchissait, cette tâche lui semblait impossible.

Tout comme danser, ce n’était sincèrement pas son truc – pas du tout même – et le mentionner le fit aussitôt grimacer. Une réaction qui égaya de plus bel le visage de sa partenaire de soirée, incapable de savoir ce qu’il avait fait de drôle et qu’est-ce qui la rendait si joyeuse toutefois, non, Jun Wan n’en était pas vexé. « Tant mieux. » En plus de la grimace, le garçon se permit même de souffler de soulagement à ses paroles, vraiment rassuré d’entendre qu’il n’aurait sûrement pas besoin de se rendre sur la piste. Et maintenant installé sur sa chaise, sa coupe à la main, il gardait ses iris rivées devant lui, sur ce tableau désigné par la jeune femme. Que voyait-il alors ? Il s’agissait certainement d’une excellente question et lui répondre « pas grand-chose » n'était probablement pas ce qu’Eun Ha désirait entendre. « Des gens qui dansent ? » Oui et ? Le cascadeur haussa les épaules à ses propres paroles, ignorant lui-même ce qu’il était censé ajouter de plus. Probablement était-ce étrange de songer ainsi, de se contenter simplement de ce qu’il voyait sans chercher plus loin seulement c’était vraiment ce que Jun Wan observait. Evidemment tous avaient l’air de s’amuser et rigoler cependant il s’agissait de comportement qu’il ne comprenait pas ; il ne saisissait pas ce qu’il y avait de si drôle pour que tous puissent rire de cette façon et cela le rendait terriblement confus.

Par chance, la jeune femme qui l’accompagnait ne semblait pas en être dérangée et s’intéressait même à son métier ; un détail que le garçon appréciait d’ailleurs, il notait les efforts qu’Eun Ha faisait le concernant et pour lesquels il était sincèrement reconnaissant. « Je ne sais pas. Certainement que ça plaît aux gens. » Si ce n’était pas le cas, cela ferait bien longtemps qu’on ne verrait plus ce genre de scènes dans les films. « Au début, chacun fait plus ou moins des erreurs, puisque c’est comme ça qu’on apprend. » Ce qui fonctionnait dans tous les domaines d’ailleurs hors c’était vrai également que, avec le temps, avec l’expérience, il était plus professionnel, plus attentif et, malgré ses capacités, Jun Wan estimait pouvoir encore et toujours se perfectionner. « J’avoue avoir agi sans réfléchir. J’ai souvent les yeux un peu partout parce qu’un accident est si vite arrivé. » Il ne répliquait pas ces mots pour se vanter, c’était simplement ce qu’il songeait vraiment. Le travail qu’il effectuait était particulièrement dangereux, il avait ses risques et ses périls et, tout au long de carrière, le cascadeur avait eu l’opportunité d’en voir des incidents ; le pourquoi il faisait toujours au mieux d’éviter le pire même si ce n’était pas forcément son rôle. « Je suis rassuré en tout cas que tu n’as pas été blessé. » Des paroles touchantes et adorables qui contrastaient encore avec l’expression neutre qu’il arborait à longueur de journée toutefois, quoi qu’on lui disait, cela ne changeait pas la sincérité de ses propos.  

 

________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Seo Eun Ha
☆☆ DEBUT SHAKER
Seo Eun Ha
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : myoui mina ∽ twice
Messages : 475
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t25457-seo-eun-ha-half-of-me-has-dihttp://www.shaketheworld.net/t25478p20-seo-eun-ha#1045900http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038787
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Jeu 18 Mai - 22:17
Citer EditerSupprimer
@Cha Jun Wan [ ootd ] — Bougeant doucement la tête, tu émis un simple son pour dire que tu comprenais. Chacun son truc, pour dire les choses simplement. S'il n'avait jamais les études, à quoi bon en faire ? « Si le travail t'amuse c'est une bonne chose. Ca veut dire que ça te plaît », affirmas-tu d'un léger mouvement du visage, les lèvres finement pincées, songeuse. « C'est plutôt rare d'ailleurs, qu'une personne puisse affirmer qu'elle aime ce qu'elle fait », et tu trouvais ça essentiel en réalité. Pour le bien-être, son repos intérieur mais aussi pour éviter le stress inutile. Pourtant tu savais aussi que parfois, les gens n'avaient pas le choix. C'était triste en réalité. T'étais le genre à dire qu'on devrait pouvoir faire ce que l'on voulait, ce que l'on aimait – car après tout, on ne pouvait le réaliser qu'une fois. T'étais par contre pas le genre à penser que le ridicule ne tuait pas. Tu n'aimais pas te rendre ridicule et donc danser était impossible pour toi ce soir. C'était pas ton fort, et tu préférais rassurer Jun Wan, tu ne le forceras pas. C'était pas ton style en plus, de forcer les gens à sentir de leur zone de confort. Un simple sourire en guise de réponse, tu en profitas ensuite pour l'interroger. C'était une façon pour toi d'apprendre à le connaître sans pour autant poser des questions trop basiques. C'était peut-être aussi une habitude que tu prenais pour tes études mais aussi pour ton métier – et aussi parce que tu étais réellement curieuse sur la façon de penser des autres. « C'est tout ? », que tu demandas dans un rire léger, les pupilles vers lui. Tu ne te moquais pas, tu ne jugeais pas non plus. Tu contemplas à nouveau les silhouettes devant. « Tu observes les faits mais pas les émotions. En quelque sorte ? », tu basculas ton attention vers lui, intriguée. Car sa façon de penser était clairement loin de la tienne. Et que si ça pouvait éloigner les autres, de ton côté, ça t'intriguait encore plus – car tu voulais le comprendre.

« Sans doute », tu plissas un peu le nez sans trop savoir pourquoi. Tu hochas la tête ensuite, le sourire léger. C'était important d'apprendre de ses erreurs. Et clairement, c'était impossible de ne pas en faire mais certain.e.s continuaient à penser que l'erreur était une mauvaise chose. Alors que non, c'était humain. « Tu observes les faits », articulas-tu une nouvelle fois, tentant de saisir, comprendre, interpréter. Tu penchas un peu le visage sur le côté avant de sourire. Plutôt que d'essayer de comprendre les émotions d'abord, il avait saisi ce qui se trouvait autour de lui, comprenant directement ce qui n'était pas à sa place – donc toi. Les pupilles vers lui, tu lui offris une esquisse douce, le regard pétillant. « Ca aurait été catastrophique si t'avais pas été là », admis-tu dans un rire discret. Tu ne pouvais pas nier le contraire, t'aurais probablement été blessée sans Jun Wan. « Vous avez retourné la scène ensuite ? Dans le même genre ou le directeur a finalement laissé tomber l'idée ? », que tu lui demandas, buvant une gorgée de ta boisson. « J'aurais pas réussi à refaire tout ça comme il l'a demandé », une nouvelle fois, t'étais pas actrice. « Heureusement, j'ai pas eu besoin de le faire. Je ferais une piètre actrice », que tu osais avouer, un sourire sur la bouche. Pourtant tu faisais que ça ; jouer un rôle. Tu portais un sourire vide de sens parfois, même pour toi. Personne ne s'intéressait à cette lueur triste dans ton regard. « Tu aurais fait quoi si tu avais pas été cascadeur ? », l'interrogeas-tu encore, un peu plus tournée vers lui, oubliant les gens qui dansaient. Tu voulais réellement apprendre à le connaître et pour ça, t'avais pas le choix que de poser des questions.  

________________________________

more & more
Don't look away, look in my eyes Show me your heart, do not disguise You can run, but you cannot hide
Cha Jun Wan
☆ ROOKIE SHAKER
Cha Jun Wan
you are like a rose ((jun wan)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Woo Do Hwan
Crédits : bambi (c)
Messages : 99
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27745-jun-wan-stronger-than-you-thhttp://www.shaketheworld.net/t27832-cha-jun-wan#1045139http://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo-jun-wan#1039494
Re: you are like a rose ((jun wan)) | Mer 24 Mai - 17:19
Citer EditerSupprimer
@Seo Eun Ha [ ootd ] — Jun Wan ne saurait dire si son travail l’amusait néanmoins il appréciait ce qu’il faisait donc probablement que, dans un sens, oui, cela l’amusait. Hors, il n’avait jamais été une personne trop prise de tête, se contentant des tâches qu’on lui donnait pour les appliquer ; il ne ressentait ni bonheur, ni ennui, ni agacement hormis peut-être lorsque d’autres se montraient irrespectueux. C’était compliqué pour lui de faire la différence entre ses différents petits boulots et celui qu’il exerçait à présent ; certes, être cascadeur avait un aspect plus passionnant cependant s’il devait retourner derrière la caisse d’un convenience store, cela ne le dérangeait pas spécialement non plus. Ce qu’il souhaitait dire par ses paroles était qu’il ne connaissait pas grand-chose de l’amusement en général ; il s’agissait d’un sentiment dont il avait été privé pendant si longtemps que là où n’importe qui en éprouvait du plaisir, lui ne ressentait malheureusement pas grand-chose. Le pourquoi certainement Jun Wan ne prit pas la peine de répondre aux propos de la jeune femme, préférant simplement hausser les épaules parce qu’il ne savait pas réellement quoi dire. Aimait-il sincèrement ce qu’il faisait ? Ce n’était pas désagréable, il ne partait pas travailler en marchant à reculons donc sûrement que la réponse était positive… Lui qui avait beaucoup de mal à différencier les émotions, à deviner les raisons du pourquoi son cœur battait, avait de la difficulté à décrire ce qu’il pensait. Tout comme cet instant où Eun Ha lui demandait d’expliquer ce qu’il voyait et que le garçon rétorqua littéralement l’image dessiné devant ses prunelles. Au contraire de la demoiselle, il ne parvenait pas à observer ce somptueux tableau qui, selon lui, paraissait plus ridicule qu’autre chose. Il ne comprenait pas pourquoi ces personnes rigolaient de la sorte, pourquoi elles rayonnaient quand elles ne faisaient pourtant rien d’autre que se trémousser sur la piste de danse. « Je suppose ? » Déclara le cascadeur, lui-même incertain de ce qu’il devait répliquer « Je ne comprends pas les émotions. » Une phrase qui pouvait paraître banale mais qui en disait long sur l’homme qu’il était, sur les raisons pour laquelle il était aussi inexpressif, un air toujours impartial et déstabilisant collé à sa figure.

En rapport aux scènes d’action, il ignorait pourquoi celles-ci toujours dans des lieux plus ou moins similaires hors, comme il venait de le déclarer, c’était probablement parce que ça plaisait. « Il le faut. » De son point de vue, observer les faits étaient réellement importants et ce, dans tout métier. « Rien n’est arrivé, c’est le principal. » C’était lui ce que retenait même s’il ne pouvait s’empêcher de soupirer intérieurement et de se sentir agacé contre le directeur qui avait adopté une attitude vraiment incorrecte. « Il a finalement laissé tomber, cela demandait trop d’arrangements. » Les acteurs souhaitaient eux-mêmes gardaient la scène originale donc cela avait permis de ne pas trop perdre de temps. « Tu n’avais pas à le faire de toute manière, même une actrice professionnelle ne tourne pas forcément ce genre de scène. » Nombreuses étaient celles à préférer utiliser une doublure qu’effectuer ce passage elles-mêmes ; plus rares étaient celles qui étaient prêtes à tester l’aventure. « Je ne sais pas. » Haussant les épaules, il ignorait quelle sorte de réponse Eun Ha désirait entendre. « Je n’ai pas fait d’études donc j’aurais sûrement pris n’importe quel travail. » Son métier de rêve rester celui d’acteur cependant ce n’était pas ce que voulait savoir la jeune femme, n’est-ce pas ? Puisqu’il s’agissait du même milieu dans lequel Jun Wan exerçait actuellement ; la seule différence était que ce n’était pas sa tête qu’on observait à l’écran. « J’aurais bien voulu être acteur mais au bout du compte cascadeur me convient très bien. » Il n’avait pas à s’inquiéter d’être repéré ; personne ne savait à quoi il ressemblait, il n’avait aucune notoriété et cela lui enlevait toute potentielle angoisse de ses épaules.

 

________________________________

I look inside myself and see my heart is black. I see my red door, I must have it painted black, maybe then I'll fade away and not have to face the facts. It's not easy facing up when your whole world is black.  ☾☾
Contenu sponsorisé
 
Re: you are like a rose ((jun wan)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide