sombre
Le deal à ne pas rater :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 édition limitée du manga Blue ...
12 €
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul :: Hongdae

Heart Rush (Ryuu&Kikunae)

Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 209
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Lun 23 Oct - 11:39
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
+ Song ♫♬
I've got a girl crush
Hate to admit it but
I got a heart rush
It ain't slowin' down


Kikunae vit ses émotions silencieusement. Il ne s’épanche jamais. Sans doute parce que c’est le modèle qu’il a toujours reçu de la part de ses parents. Ce n’est pas toujours une bonne chose de tout garder pour soi, mais il fait difficilement autrement. L’idée de se confier lui vient rarement à l’esprit. Tout comme il s’exprime peut sur ce qu’il ressent. Il a beau sincèrement aimer ses plus proches amis, il ne leur dit pas. Maintenant qu’il y pense… Il n’a jamais dit : « Je t’aime », à personne. Il ressent comme un malaise à l’idée de confier à ses amis à quel point il tient à eux, comme si ce n’était pas… Dans la norme, que c’était étrange… Il envie parfois ceux qui se sentent plus libre avec leurs émotions. Pas trop non plus, il y a des choses que Nae ne se verrait pas confier à n’importe qui. Pourtant, ce soir, il s’ouvre davantage à Ryuu. Sans doute parce que cela lui pèse sur le coeur depuis un certain temps… Et qu’il peut difficilement mentir à son aîné. Il le voit bien à son regard. Ryuu n’avalera jamais que Nae lui assure que tout va bien, qu’il est juste un peu fatigué. Depuis le début de la soirée, il est ailleurs.

Le musicien ne lui a jamais parlé de ses relations. Pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait rien à dire. Nae n’a jamais été en couple, il n’a jamais flirté, il n’a jamais eu de relation passagère… Il a déjà embrassé plusieurs personnes, deux pour être exacte. Deux hommes. Il connaît très bien l’opinion de ses parents à ce sujet, surtout sa mère. Ça le conforte dans l’idée que quelque chose ne tourne pas rond avec lui. Il n’était même pas attiré par ces personnes. C’était une erreur. Dans les deux cas, il a voulu se prouver quelque chose et sa tentative a lamentablement échoué. Cependant… Il a déjà dit à Ryuu qu’il avait embrassé un garçon, le soir où il a faillit coucher avec Renji et qu’il est allé se réfugier chez son ami. Nae déteste penser à cette soirée. Il n’a pas eu l’air en colère, ni dégoûté… Ce n’est pas pour autant que Kikunae éprouve une certaine facilité à l’idée d’en parler. Il ne l’exprime pas, mais il tient à Ryuu, qu’il lui tourne le dos lui ferait probablement plus mal qu’il ne l’imagine. Il a déjà échangé à ce sujet avec Seung Kwan… Il semblait partager son point de vue sur les relations. Ce soir-là, Nae s’est senti moins seul et ça lui a fait du bien. Malheureusement, il ne l’a jamais revu depuis. Kikunae écoute attentivement la réponse de Ryuu. Il espère ne pas raviver trop de souvenirs…

- Je ne sais pas ce que je ressens… répond-t-il après la question de son ami.

C’est bien là tout le problème…

- J’aime bien être en sa compagnie… On parle de musique… De son groupe… On joue parfois aux jeux-vidéos ensemble à la maison ou on va au parc pour faire du skate… Enfin, j’essaie, je suis nul… Je dois être ridicule…

Il a toujours peur de ce qu’Haru peut bien penser de lui. Il a l’impression de ne jamais s’améliorer. Inconsciemment, il a bien veiller à dissimuler le genre de la personne dont il est question. Pourtant Ryuu sait qu’il a déjà été attiré par un homme, pourquoi réagirait-il plus mal maintenant que la dernière fois ?

- J’aime bien sa personnalité. Il… Kikunae marque un arrêt, réalisant ce qu’il vient de dire. Il laisse passer quelques secondes, comme pour jauger la réaction de Ryuu, puis reprend : Il est toujours occupé, mais il prend quand même le temps pour qu’on se voit. Il est drôle, courageux et attentionné… Quand il m’envoie un message ça me fait sourire… Il est tactile aussi et… Je crois que ça ne me dérange pas quand c’est lui… J’ai juste peur qu’il sente que je deviens nerveux… il conclut avec un léger rire. Je ne sais pas quoi penser de tout ça et je ne sais pas ce qu’il en pense non plus.

Lui en parler ? Hors de question. Même si Ryuu suggère cette idée, Nae ne suivra pas ses conseils. Il aurait bien trop peur de perdre Haru. Il réussi par moment à se montrer plus distant, notamment lorsqu’il s’agit des messages qu’il lui envoie, par contre… Si c’était Haru qui devenait distant… Kikunae ne préfère pas l’envisager.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Kobayashi Ryuu
☆☆ DEBUT SHAKER
Kobayashi Ryuu
Pseudo : Lena.
Célébrité : Takamasa Ishihara (miyavi)
Crédits : jae. (avatar) / exordium (sign)
Messages : 106
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t27931-kobayashi-ryuu-time-for-redehttp://www.shaketheworld.net/t27980p10-kobayashi-ryuu#1077548http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062528
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Dim 19 Nov - 11:13
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
Outfits. + Observateur en général, Ryuu l'était d'autant plus avec les gens dont il était proche. Il avait facilement remarqué que son jeune ami était troublé ce soir-là. Il parlait encore moins que d'habitude et son silence, loin d'être commun avec son calme habituel, avait quelque chose de tourmenté. Kikunae était avec lui sans l'être réellement, en témoignait sa performance à ce jeu vidéo qu'il maîtrisait normalement à la perfection. Si l'aîné était patient, il savait aussi que l'évitement n'était pas non plus une solution viable. Il finit donc par confronter le musicien et il ne fût pas déçu par sa réponse. Les deux japonais parlaient peu d'histoires de cœurs, ce n'était pas un accord passé entre eux deux, c'était simplement que les sujets ne s'étaient jamais présentés. Il faut dire que depuis son divorce, Ryuu ne vivait pas grand chose point de vue sentimental (et point de vue physique). Au cœur de son addiction, il avait trop souvent cédé à des avances et des envies qui n'étaient pas les siennes mais auxquels il lui semblait normal, voir même « mérité », de répondre quitte à y laisser son amour propre et l'estime de lui-même. Depuis cette période, il n'avait plus ressenti de telles émotions et de telles envies, il n'en était pas chagriné pour autant, il avait depuis compris comment il fonctionnait. Pour son jeune ami, il était vrai que malgré sa jeunesse, il lui avait très peu parlé de rencontres, de dates... S'ils oubliaient cette soirée où Kikunae avait essayé de se prouver quelque chose et n'en était ressorti qu'avec plus de questions et une belle crise d'angoisse. Bref, ce n'était pas le genre de conversations qu'ils avaient d'habitude mais Ryuu lui avait répondu avec honnêteté quant à sa relation avec son ex-femme, il était aujourd'hui capable de le faire.

Tout comme le jeune musicien l'avait fait pour lui, Ryuu le laissa parler et l'écouta avec attention. Avec un petit sourire, l'aîné se permit une plaisanterie pour essayer de détendre Kikunae. « Oh je ne savais pas que les rockeurs étaient ton style. » Il espérait juste dédramatiser légèrement l'atmosphère de cette conversation qui semblait tant tourmenter son ami. « C'est cette personne qui te dit que tu as l'air ridicule ou c'est toi qui projette ce que tu penses de toi sur son propre avis ? » C'était révélateur, cela témoignait d'une envie de lui plaire... Il prenait garde aussi à ne pas genrer cette personne, Ryuu hésitait encore à mettre un quelconque label sur le jeune japonais. Finalement, Kikunae continua de parler, et l'aîné hocha simplement la tête, il s'agissait bien d'un homme donc. Il n'en était pas choqué, lui-même ayant partagé les draps et les bras de certains hommes après sa séparation. Ryuu poussa un petit son une fois que son ami eut terminé de parler, un petit son lui montrant qu'il était en train de réfléchir à ce qu'il venait s'entendre. « Il est déjà clair que tu tiens à lui. En tant qu'ami ou voir même un peu plus. » Il humidifia ses lèvres pour se laisser le temps de bien formuler ce qu'il souhaitait dire. « On en a déjà parlé mais certaines personnes ne ressentent pas les sentiments et l'attirance comme des évidences. Il est parfois difficile de se rendre compte que ce sont des sentiments qui s'installent ou même de l'attirance mais c'est quelque chose qui se construit au fur et à mesure où une sorte de... Connexion se fait avec l'autre. » Il lui sourit un peu tristement. « Je ne peux pas te dire ce que tu ressens pour lui mais je ne t'avais jamais vu troublé par une autre personne de cette façon et depuis les quelques années que l'on se connaît, c'est la première fois que tu me parles de quelqu'un de cette façon... » Et rien que ce fait voulait dire beaucoup. « Et pour savoir ce qu'il en pense, tu sais ce que je vais te dire et tu ne vas pas aimer. Peut-être qu'il serait bon de faire le point sur toi, ce que tu ressens avant de lui en parler. » Finalement, Ryuu prit lui-même un des biscuits qu'il avait ramené sur la table. Il en mordit un morceau qu'il mâcha lentement. « Cela dit, je suis persuadé que si ce que tu ressens te fait souffrir, ce qui semble être le cas ce soir, tu ne peux pas rester comme ça. » Qui aurait pensé que des années d'introspection puisse amener à une telle conclusion : ne pas rester coincé dans des situations qui font souffrir. Fou non ?

________________________________

SCARRED BUT NOT BROKEN
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 209
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Dim 26 Nov - 18:32
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
+ Song ♫♬
I've got a girl crush
Hate to admit it but
I got a heart rush
It ain't slowin' down


Sur le moment, Nae ne sait pas s’il doit être reconnaissant de la préoccupation de Ryuu a son égard. Il aurait peut-être préféré que cela passe inaperçu… Pourtant, Kikunae aurait dû s’en douter, ce n’est pas la première fois que le musicien s’inquiète pour lui. Si à l’origine leur relation était formelle, Nae venait une fois par semaine pour donner une leçon de piano à Aoi, leur passion commune pour la musique n’a pas tardé à les rapprocher. Aujourd’hui, Kikunae sait qu’il a trouvé un véritable ami en la personne de Ryuu, qui le soutient, le conseille, le taquine, se soucie de lui… Le violoniste place en lui une confiance aveugle. En témoigne cette fameuse nuit de juillet, un an auparavant. C’est vers Ryuu que Nae s’est tourné après avoir quitté en catastrophe l’appartement de Renji. Comme s’il savait qu’il trouverait près de lui, le réconfort dont il avait besoin. C’est la première fois qu’il lui a parlé de son asexualité et du fait qu’il était aussi attiré par les femmes. Enfin, peut-il seulement dire aussi, alors qu’il n’a jamais été attiré par une femme ? Toutefois, il ne peut pas affirmer qu’il est exclusivement attiré par les hommes. L’attirance et le désir, sont deux choses délicates avec lui. Malgré cela, c’est bien des sentiments pour un ami à lui que Nae confie à Ryuu ce soir. Il est peut-être le seul à ne pas se rendre compte de l’évidence. Ou à ne pas vouloir s’en rendre compte.

Le rouge lui monte aux joues. Il ne sait pas comment prendre la taquinerie de Ryuu. Lui aussi a eu un groupe de rock il fut un temps… Il hausse lentement les épaules.

- Il ne m’a jamais dis que j’étais ridicule…

Haru est bien trop attentionné et bienveillant pour tenir de tels propos. Il n’est même pas au courant de ces sentiments naissants que Nae nourrit pour lui. Il ne sait pas que chaque fois qu’il se rapproche de lui, son coeur manque un battement. Il ne sait pas qu’il se surprend à vouloir qu’Haru se rapproche de nouveau chaque fois qu’il s’éloigne et qu’en même temps, quand il est trop près, il voudrait le voir reculer avant que son trouble ne devienne trop évident. Il ne sait pas non plus, qu’à chaque fois qu’ils prévoient une soirée tous les deux, Nae l’attend avec impatience. Il n’a pas conscience de la déception qu’il ressent quand Haru est contraint d’annuler à cause de son travail, même s’il comprend tout à fait ses obligations…

- Un peu plus ? il répète.

Kikunae a très bien compris ce que Ryuu voulait dire, mais… Il ne veut pas voir la réalité en face. Haru est son ami. Il ne peut pas en être autrement. Nae écoute attentivement Ryuu. Ses paroles ne lui plaisent pas beaucoup… Est-ce qu’il sous-entend qu’il devrait prendre le risque de se déclarer ?

- Tu crois que… Je l’aime ?

Le mot est peut-être un peu fort… Est-ce qu’il l’aime vraiment ? Est-ce que c’est une simple attirance parce qu’Haru et lui partage de multiples points communs ? Il faut dire que Nae n’a pas eu un exemple flagrant d’amour avec ses parents… Mariés par intérêt, l’amour n’a pas fait long feu entre eux, en supposant qu’il y en a déjà eu. Il n’est pas bête, malgré leurs efforts pour le cacher, Nae sait que son père a été infidèle à plusieurs reprises. Seulement, vous comprenez, le divorce est mal vu au Japon. Les mentalités tendent à changer avec les nouvelles générations, mais ses parents ont toujours ces mœurs conservateurs.

- Tu crois que je devrais lui dire ? Mais peut-être que ce n’est rien et ça passera… Est-ce que ça vaut la peine de ruiner notre amitié pour ça ? Je ne veux pas perdre ce qu’on a construit… Je… S’il refusait de me revoir après ça ?

Il tient à Haru. Sa bienveillance, leurs longues conversations sur la musique, leurs soirées jeux-vidéos, ses leçons privées de skate, son humour… Il ne sait pas quoi faire. Nae ne veut pas remettre en question le conseil de Ryuu, qui a plus d’expérience que lui dans le domaine. Pourtant, Nae peut difficilement s’y résoudre… Qu’Haru lui tourne le dos l’affecterait bien trop. Trop pour que ce ne soit qu’une simple amitié, il doit bien se rendre à l’évidence…

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Kobayashi Ryuu
☆☆ DEBUT SHAKER
Kobayashi Ryuu
Pseudo : Lena.
Célébrité : Takamasa Ishihara (miyavi)
Crédits : jae. (avatar) / exordium (sign)
Messages : 106
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t27931-kobayashi-ryuu-time-for-redehttp://www.shaketheworld.net/t27980p10-kobayashi-ryuu#1077548http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062528
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Mar 28 Nov - 20:34
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
Outfits. + Un des gros défauts lorsque quelqu'un nous plaisait ou que l'on tenait à une personne, c'était qu'on projetait nos insécurités sur eux. Ce que l'on imaginait de nous, nous étions persuadés qu'ils devaient penser la même chose. Mais ces raisonnements étaient dangereux parce que c'était ainsi que l'on faisait dire à ces personnes des choses qu'elles n'auraient jamais dites et même des choses qu'elles n'auraient jamais pensé. Mais c'était difficile de ne pas le faire, c'était une simple projection de notre manque de confiance en nous. Ce n'était pas quelque chose qui se changeait du jour au lendemain, c'était un travail sur soi de ne plus projeter ses peurs et ses insécurités sur les autres et il fallait dialoguer aussi, demander aux autres ce qu'ils pensaient pour éviter de se faire des films... C'était rare que l'on soit assez courageux pour le faire. Kikunae n'échappait malheureusement pas à cela, il mettait dans la tête de ce jeune homme, un avis à son sujet que l'autre n'avait sans doute pas. Ryuu ne savait comment lui faire comprendre que c'était ce que le jeune japonais pensait de lui-même. Avec un hochement de tête empathique, Ryuu lui sourit doucement. « S'il ne te l'a pas dit c'est que très certainement il ne le pense pas. Ce n'est pas ridicule d'avoir quelqu'un qui nous plaît. » Même si les sentiments pouvaient rendre bête et faire faire des choses stupides mais c'était le cas pour toutes personnes ressentant ce genre d'émotions et de sentiments.

Et il ne pouvait affirmer de ce que ressentait Kikunae mais le tatoueur avait bien l'impression que ce qu'il ressentait pour ce jeune homme était plus que de la simple amitié. « Je ne sais pas si on peut parler d'amour, toi seul peut le savoir mais quand je t'entends, j'ai l'impression qu'à tes yeux il est un peu plus qu'un ami. » Ryuu inclina légèrement la tête, regardant son ami. « Il y a aussi l'attirance, le désir qui ne sont pas forcément liés aux sentiments... Avant l'amour « ai », il y a aussi « suki » ou « daisuki », les sentiments ne sont pas linéaires non plus. » L'aîné s'étira un peu tout en continuant de penser à tout cela. Ce cheminement il l'avait fait lui aussi, une fois que ses idées étaient plus claires, une fois sevré. Il s'était rendu compte qu'il ne regardait pas les gens comme de potentiels partenaires. Plusieurs mois, plusieurs années s'étaient écoulées sans qu'il ne ressente attirance et sentiment et il avait réalisé que d'autres sexualités existaient au delà de celle qu'il avait connu jusque-là et qui ne lui correspondait pas vraiment.

Ryuu se pencha et prit à son tour un biscuit, écoutant Kikunae se questionner sur ce qu'il devait faire. Il comprenait ses craintes, les vraies amitiés étaient si précieuses, il pouvait comprendre qu'il ne veuille pas prendre le risque de la perdre. « Toutes ces questions, il n'y a que toi et que lui qui pouvaient y répondre. » Il sourit doucement. « J'ai envie de croire que s'il te plaît, c'est que c'est quelqu'un de bien et qu'il comprendra et ne t'en voudra pas même s'il ne partage pas ce que tu ressens. » Ryuu tapota le genou du jeune japonais. « On pourrait comparer ça à un caillou dans la chaussure. » Voyant le regard perplexe que lui renvoyait Kikunae, il lâcha un petit rire et leva la main comme pour l'apaiser. « Attend, je t'explique. » Il se redressa dans le canapé. « Quand tu as un caillou dans la chaussure, ça ne t'empêche pas d'avancer, tu peux continuer encore un moment, tu sens juste une gêne. Puis la gêne augmente et devient douloureuse mais malgré la douleur, on arrive encore à marcher. » Il sourit tristement. « Puis un jour la marche devient insupportable et il faut enlever ce caillou. Et bien de ce que je comprends de ce que tu ressens pour cet homme, c'est que ça ne t'empêche pas d'avancer dans votre amitié mais qu'elle est déjà inconfortable... » Et donc, qu'elle deviendrait douloureuse à l'avenir. « Il ne faut pas que tu marches trop longtemps avec ce caillou dans ta chaussure. Parce qu'à long terme, on finit par toujours garder des difficultés à marcher. » Dis donc... C'était qu'il parlait en image et plutôt bien. À croire que la méditation et la philosophie avaient du bon sur le long terme. « Tu veux boire quelque chose pour digérer tout ça ? » Évidemment, Kikunae savait qu'il n'y avait pas d'alcool mais entre ses thés et les sodas de sa fille, il pourrait trouver son bonheur.  

________________________________

SCARRED BUT NOT BROKEN
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 209
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Lun 18 Déc - 16:29
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
+ Song ♫♬
I've got a girl crush
Hate to admit it but
I got a heart rush
It ain't slowin' down


Au fond de lui, Kikunae sait que Ryuu a raison. Il connaître Haru depuis quelques temps maintenant… Il ne le jugerait pas si facilement et aussi durement, n’est-ce pas ? Cependant, quand cela touche à des sujets si sensibles, c’est délicat. Haru est son ami avant tout… Pourquoi est-ce qu’il est tombé amoureux de lui ? En 23 ans de vie, il n’a jamais été attiré par personne, il n’a jamais ressenti cela vis-à-vis de qui que ce soit. Alors pourquoi maintenant ? Pourquoi Haru ? Un ami au quel il tient sincèrement… Une conversation qu’il a déjà eu avec Ryuu lui revient. Le spectre de l’identité sexuelle est étendu. Parmi ce champ des possibles, il y a la demi-sexualité, qui suppose d’avoir déjà tissé un lien avec une personne pour commencer à ressentir de l’attirance ou des sentiments. Cela résume plutôt bien ce qu’il vit actuellement… Jusqu’à présent Nae se considérait comme asexuel et aromantique. Du moins, après en avoir discuté avec Ryuu et continué de se renseigner sur le sujet, c’est ce qui s’est imposé à lui. Pourtant… Il ressent véritablement quelque chose de particulier pour Haru. Est-ce de l’amour ? Kikunae n’est jamais tombé amoureux, il n’a pas de point de comparaison et ne sait pas comment reconnaître à coup sûr ce sentiment si intense. Quant à une attirance plus… Charnelle. Nae ne s’est pas posé la question. Il n’en est pas encore à ce stade. Il apprécie être proche du musicien, sentir son contact, sa peau effleurer la sienne, mais pour le moment, son imagination ne s’est pas davantage emballée.

- Je ne sais pas si je l’aime… On est ami… J’aime bien être avec lui, mais je ne sais pas ce que ça fait d’être amoureux.

Encore une fois, Ryuu est de bons conseils. Ses paroles réconforte le Japonais qui malgré son envie de s’émanciper du regard des autres et parfois un peu trop rapidement rappelé par les attendus de la société. C’est bête de vouloir se conformer à une case précise, Kikunae le sait et défendrait cette opinion auprès de n’importe qui, pourtant, par moment il cherche un peu à se conformer à quelque chose. Sans doute parce que Nae est perdu, en pleine recherche de son identité, pouvoir se rattacher à quelque chose c’est rassurant dans un sens, non ?

- Je crois que je l’aime bien. Plus que comme un ami, mais… Je ne sais pas si c’est de l’amour. Je ne sais pas si je suis capable d’aimer quelqu’un…

En 23 ans, il n’est jamais tombé amoureux, pourquoi maintenant ? Pourquoi ce serait différent ? Kikunae s’est peut-être un peu trop persuadé que quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Il a du mal à s’en défaire. Si la métaphore de Ryuu laisse le violoniste perplexe sur le moment, elle finit par le faire sourire. Au moins, il comprend très bien où son ami veut en venir.

- Je veux bien un thé, s’il te plaît.

Une boisson chaude pour trouver un peu de réconfort. Il réfléchit quelques instants et reprend la parole.

- Mais… Même s’il ne me tourne pas le dos et qu’il ne m’en veut pas… Comment je suis censé réagir s’il me repousse ?

S’il est autant attaché à Haru, cela lui fera forcément mal ? Kikunae n’a jamais traversé de peine amoureuse, il n’a jamais été rejeté par quelqu’un, il ne se figure pas à quel point cela peut être douloureux, mais il peut l’imaginer… Plus ou moins.

- Est-ce que c’est vraiment possible de rester amis après ça ? Est-ce que je serais encore capable de le regarder dans les yeux ? Et s’il avait déjà quelqu’un ?

Sa gorge se serre. Imaginer Haru au bras d’un autre homme ou d’une autre femme lui pince le coeur. Il n’avait encore pas envisagé cette hypothèse. Si Haru n’est pas comme lui, il a peut-être une vie sentimentale plus active que la sienne ? Si le jeune homme avait un petit-ami ou une petite-amie, il l’aurait probablement déjà évoqué auprès de Nae, alors ce n’est probablement pas le cas… Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas quelqu’un d’autre qui lui plaît, sans que ce soit encore officiel ou… Il n’a peut-être jamais ressenti le besoin de le confier à Kikunae. Certaines personnes sont discrètes sur leur vie amoureuse. Tout est possible finalement…

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Kobayashi Ryuu
☆☆ DEBUT SHAKER
Kobayashi Ryuu
Pseudo : Lena.
Célébrité : Takamasa Ishihara (miyavi)
Crédits : jae. (avatar) / exordium (sign)
Messages : 106
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t27931-kobayashi-ryuu-time-for-redehttp://www.shaketheworld.net/t27980p10-kobayashi-ryuu#1077548http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062528
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Sam 30 Déc - 12:47
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
Outfits. + Ryuu avait presque envie de dire qu'il n'y avait pas de questions à se poser sur l'amour. Que lorsqu'on le ressentait, on le savait. Mais c'était réducteur et ce n'était pas si simple pour tout le monde. Il comprenait que Kikunae se questionne sur ce qu'il ressentait pour le jeune homme. S'il y avait déjà autant de questions, c'était que cette amitié n'était pas si simple, plus importante... C'était qu'il y avait quelque chose en plus. Ryuu ne s'était jamais posé la question avec son ex femme mais c'était après que les questionnements étaient arrivés. C'était peut-être plus simple pour le jeune musicien de réfléchir à ce qu'il ressentait avant de s'engager dans quoique ce soit. Avec un petit soupir, il se tourna vers son ami, comprenant pourquoi il estimait ne pas être capable d'aimer. Leur conversation passée lui revenait, surtout la peur qu'il avait eu que quelqu'un se soit permis d'abuser du japonais. « Je sais qu'on a beaucoup parlé des différentes sexualités mais je crois profondément que la sexualité peut évoluer, comme la personne que l'on est. » C'était sans doute lié à sa spiritualité et sa philosophie de vie, à ses yeux, rien n'était figé dans le marbre. « Rien n'est fixé, tout évolue, chaque individu aussi. Et la personne que tu as été jusque-là est peut-être en train de changer, d'entrer dans un nouveau cycle. Et dans ce renouveau, il peut y avoir la découverte du sentiment amoureux, quelque chose qui a légèrement changé en toi. » Et pour Ryuu, les changements de cycle, les renouveaux, les fins, tout faisaient parti de la vie. Sa thérapie, sa sobriété et sa spiritualité lui avaient appris à ne plus craindre tout ça mais à les embrasser parce que la lutte contre ces mouvements était plus épuisante que de se laisser porter.

Pour aider Kikunae à digérer cette conversation, l'aîné hocha la tête et alla faire bouillir de l'eau pour préparer du thé. Il choisit, parmi toutes ses infusions, une pour la relaxation. Un mélange à base de mélisse, tulsi et badiane chinoise lui sembla le plus pertinent et il prépara deux boules à thé qu'il fixa à deux grands mugs. Il n'y avait plus qu'à attendre que l'eau soit chaude. Appuyé sur le rebord de la cuisine, il regarda Kikunae parler de ses peurs tout à fait valides. « Déjà, s'il ne se détourne pas de toi c'est qu'il n'est pas homophobe et il faut souligner que c'est plutôt bien. » Parce que ce n'était pas donné dans des cultures comme les leurs même si de petits changements étaient en cours. « Et ça montrera aussi qu'il tient à votre amitié et ne veut pas la voir disparaître, enfin j'imagine. Ce sera à toi de voir comment tu vis cette situation mais je pense qu'il faudra penser d'abord à toi plutôt qu'à lui. » Et s'il s'agissait d'un véritable ami, il comprendra que Kikunae avait besoin de temps.

La bouilloire émit le petit son indiquant que l'eau était prête. Ryuu la versa dans les mugs et retourna s'asseoir sur le sofa avec un dans chaque main. Il tendit un mug à Kikunae. « Laisse infuser pendant quelques minutes encore. » La chaleur au creux des mains avait quand même quelque chose de déjà réconfortant. « S'il a déjà quelqu'un, ça te permettra au moins de savoir que ce n'est pas qu'il ne t'aime pas mais qu'il a déjà quelqu'un dans sa vie. » Il eut un sourire triste. « Certaines des plus belles histoires sont celles qui ne voient pas le jour à cause de mauvais timing. » Les histoires manquées... Il y avait quelque chose de terriblement romantique à ce sujet. « Je ne suis pas le meilleur pour te dire si ce genre de choses peut bien finir. » Il eut un rire sans joie. « Mon ex-femme a finit par me détester alors que nous n'étions même pas divorcés. » Leurs modes de vie, l'environnement, le travail prenant le pas sur « eux », ce n'était pas forcément de leur faute, leur cycle avait prit fin. « Pour le coup, la direction que prendra votre amitié ou votre histoire, tu pars défaitiste mais qui sait ? Ça ne dépendra pas que de toi et que de ce que tu souhaites pour vous. » Et c'était à la fois la richesse des relations humaines quelle qu'elles soient mais aussi pourquoi elles étaient aussi effrayantes. « Quoiqu'il arrive, tu pourras toujours venir chez ton vieil ami Ryuu. » Il eut un petit rire, un vrai cette fois, se moquant de son âge. « Je ne serais pas d'un grand réconfort mais il y aura toujours du thé et les biscuits d'Aoi. » C'était déjà mieux que rien, non ? « Tu peux boire, ce doit être infusé maintenant. »

________________________________

SCARRED BUT NOT BROKEN
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 209
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Mer 31 Jan - 15:33
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
+ Song ♫♬
I've got a girl crush
Hate to admit it but
I got a heart rush
It ain't slowin' down


Kikunae se pose des questions, sur tout, constamment. Il n’est pourtant pas d’un naturel angoissé, mais il cogite énormément, peut-être parce qu’il garde trop de choses pour lui. En parler davantage pour pourrait l’aider à se libérer de toutes ces questions… Ce n’est pas une habitude qu’il prendra en un claquement de doigts, toutefois, il doit bien reconnaître que se confier à Ryuu lui fait du bien. Il se sent moins différent, compris… Le fait que son ami exprime ressentir la même chose que lui aide Kikunae à relativiser. Il n’est peut-être pas si anormal finalement… En réalité, Ryuu est la deuxième personne à lui faire comprendre qu’il n’est pas le seul à ne pas avoir d’attirance pour la sexualité, mais cette conversation a été trop brève et même si Kikunae y pensait régulièrement, il faut du temps pour apprendre à s’accepter. En ce qui le concerne, c’est le cas. Il aimerait pouvoir se lever un matin, débordant de confiance en lui, sans se poser un milliard de questions à la seconde, sans se sentir en décalage avec la majorité des personnes qui l’entourent. Ce qui n’est pas une critique. Il se sent en total dissonance avec Hayden sur certains sujets, ils ont des personnalités bien différentes et une vision du monde qui peut l’être tout autant. Ce qui n’empêche pas Kikunae d’adorer son meilleur ami. Il a été un pilier indispensable à sa vie ces dernières années. Cependant, on a tous besoin de se sentir compris et de pouvoir s’identifier à quelqu’un, de savoir que nous ne sommes pas seuls…

C’est peut-être ça le problème de Kikunae. Il ne laisse pas de place à l’évolution, il cherche trop à s’enfermer dans une case, figée, dans l’espoir de se sentir en adéquation avec la société.

- Tu penses que si je rencontre un jour quelqu’un, ma vision des choses pourraient être amenée à changer ?

Pour lui, qui n’a jamais ressenti la moindre envie de partager une relation sexuelle, ni même amoureuse avec qui que ce soit, cette éventualité lui paraît étrange. Est-ce qu’une seule rencontre pourra réellement tout changer ? Il a bien entendu parler de la demi-sexualité, qui implique d’avoir un lien déjà fort avec une personne avant de ressentir la moindre attirance physique. Cela est bien la preuve que les ressentis évolues. Il faut du temps pour se lier avec quelqu’un, en tout cas, Nae il lui faut beaucoup de temps. Certes, il y a Haru... Il ressent quelque chose de nouveau pour lui, c'est certain, mais est-ce réellement de l'amour ? Est-ce que ce n'est pas juste de l'attachement, parce qu'ils ont de nombreux points communs et qu'il se sent bien en présence du bassiste ? Kikunae écoute attentivement Ryuu, dubitatif. Ce n’est pas qu’il remet en question ce que son ami lui dit, c’est juste qu’il n’a jamais vu cela sous cet angle et que n’ayant jamais été attiré par personne, il se demande sincèrement si cela changera un jour. Pas qu’il vive mal le fait de ne jamais avoir été en couple et d’être toujours vierge à son âge. Il ne s’en préoccupe pas plus que cela, il vit sa vie comme il l’entend. C’est plutôt quand il entend certaines remarques de sa mère ou qu’il écoute d’autres personnes en parler, qu’il se demande par moment si tout est normal chez lui.

- Sans être homophobe, ça peut lui faire bizarre qu’un ami ait des sentiments pour lui, non ?

Honnêtement, il sait pas comment il réagirait si Haru le repoussait. Il n’est même pas encore en accord avec l’idée de lui dévoiler ce qu’il a sur le coeur. Il vaut peut-être mieux pour leur amitié qu’il n’en sache jamais rien. Nae apprécie la chaleur du mug dans ses mains. Légèrement trop brûlante, mais réconfortante.

- Ça veut aussi dire que je devrais l’écouter me parler de cette personne, il ajoute avec une petite moue.

Il marque une légère pause. Nae ne partage pas la vision du romantisme de Ryuu. Il n’est pas un grand romantique tout court…

- C’est nul et triste comme scénario… Pourquoi il faut toujours rendre le romantisme dramatique ?

Il ne critique pas ce que Ryuu peut penser, mais c’est son avis. Sans prendre de pincettes, certes, c’est Kikunae, on s’y fait. Il baisse les yeux sur sa tasse.

- Je ne pense pas que je le détesterais, je ne sais juste pas si je serais capable de continuer à être son ami… Je n’ai jamais été repoussé par quelqu’un de cette façon, mais… J’imagine que ça doit faire mal.

Dans les films en tout cas, c’est toujours présenté comme un évènement dramatique. Pas que Kikunae doit friand de ces films, il fuit même tout ce qui a un attrait de près ou de loin avec la romance. Les films d’horreur c’est plus amusant… Et moins émotionnel aussi. On remerciera l’éducation de ses parents qui fait qu’aujourd’hui, Nae a toujours du mal à gérer et exprimer ses émotions.

- C’est ce qui est effrayant que ça ne dépende pas que de moi, il répond en soupirant.

Kikunae sourit aux paroles de son ami. Il ne doute pas que sa porte lui sera toujours ouverte et ça lui met du baume au coeur. Il a beaucoup de chance d’avoir croisé la route de Ryuu. Il l’a beaucoup aidé, conseillé, ils ont parlé musique pendant des heures, ils se sont chamaillés en jouant aux jeux-vidéos, peut-être que… Cela aurait été plus simple de tomber amoureux de Ryuu ? Quoique… Pour rien au monde il ne voudrait perdre cette amitié. Ryuu est devenu important pour Kikunae aussi, à sa façon. Il l’apprécie énormément, sa présence, ses conseils, sa façon de l’aider à relativiser. Il a besoin de ce cocon où il se sentira toujours en sécurité, compris et accepté.

- Ne dis pas ça, moi je trouve que tu es un bon réconfort ! il s’exclame pour le contredire, puis il rougit réalisant ce qu’il vient de dire.

Il ne veut pas que Ryuu l’interprète mal. En réalité… Il ne sait pas comment lui-même l’interpréter. Ryuu est son ami… Bien sûr qu’il le réconforte ? Nae préfère s’arrêter sur cette explication sans plus y réfléchir. Comme pour ses émotions, c’est toujours plus facile d’ignorer le problème plutôt que d’y faire face.

- Je crois qu’elle va m’en vouloir à force de lui piquer ses biscuits.

Il ne fait pas prier davantage et boit une longue gorgée de thé, pour éviter d’avoir à parler plus longtemps.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Kobayashi Ryuu
☆☆ DEBUT SHAKER
Kobayashi Ryuu
Pseudo : Lena.
Célébrité : Takamasa Ishihara (miyavi)
Crédits : jae. (avatar) / exordium (sign)
Messages : 106
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t27931-kobayashi-ryuu-time-for-redehttp://www.shaketheworld.net/t27980p10-kobayashi-ryuu#1077548http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062528
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Sam 2 Mar - 22:55
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
Outfits. + Au fil du temps, Ryuu s'était défait de l'envie de rentrer dans des cases pour construire son identité. C'était plus simple pour lui, à son âge, il avait fait plein d'expériences, vécu beaucoup de choses et fait de nombreuses erreurs. C'était plus simple de se construire ainsi. La seule étiquette qu'il refusait qu'on lui enlève était celle de père, parce qu'il était fier de la porter à présent. Pour le reste, son identité c'était Kobayashi Ryuu et rien d'autre, il n'avait pas besoin d'autres labels pour se connaître. Mais il pouvait le dire facilement alors qu'il approchait des quarante ans et qu'il s'était construit. Il comprenait que Kikunae ait, pour le moment, besoin d'étiquette pour essayer de se comprendre. Ryuu essayait de trouver au mieux les mots et les gestes qui pouvaient rassurer son jeune ami, se découvrir était si complexe... Surtout lorsque l'on ne souhaitait pas être différent. « Ce n'est que ma vision des choses mais oui, je crois que selon les personnes que l'on rencontre notre rapport à la sexualité, notre rapport à la romance, tout ça change. Rien n'est figé dans le marbre, au fil des expériences et de ce qu'on vit, on change. » Il sourit doucement à Kikunae, son ton était posé, il se voulait le plus rassurant possible face au trouble du jeune homme. « Le Kikunae que tu es aujourd'hui n'est pas le même que celui de l'année prochaine. L'identité, c'est comme tout, éphémère et voué à changer. » Parce que tout dans ce bas monde était éphémère, ces préceptes du bouddhisme étaient aujourd'hui les siens. Ryuu prit une gorgée de thé et tout en écoutant le jeune japonais, il comprit que ses craintes étaient multiples. « Ça peut en effet lui faire bizarre mais là aussi son ressenti peut changer, il y aura sa réaction initiale puis le temps de faire la paix avec la situation. » Il eut un petit rire en pensant à quelque chose qui pourrait l'aider à se mettre à la place de l'autre homme. « Regarde, si tu apprenais que j'ai des sentiments pour toi, est-ce que tu n'aurais pas besoin d'un peu de temps pour savoir comment réagir à cette nouvelle ? » C'était bouleversant de voir une amitié muer ainsi même si ce n'était pas une situation exceptionnelle. Ryuu lâcha un autre rire, faisant dangereusement pencher la tasse de thé qu'il venait de reprendre en main. « Parce que la romance a toujours quelque chose de dramatique j'imagine... » Et il ne pouvait démentir, son histoire d'amour avec Kaori, son ex-femme, avait été digne de ce que l'on imaginait des histoires d'amour : passionnée et tragique. Il posa sa main sur l'avant bras de Kikunae, effectuant une petite pression réconfortante. « Je ne peux pas te dire que ça ne fera pas mal mais une douleur du genre ne dure qu'un temps, te torturer à refouler tes sentiments pour garder son amitié te fera sans doute plus mal sur le long terme... » Mais en effet, la conclusion de tout ça ne dépendait pas que de Kikunae. L'aîné ne pouvait que hocher la tête d'un air un peu grave, la difficulté des relations était bien que  leur évolution ne dépendait pas que de ses propres choix. ¨Pour le rassurer, avec une pointe d'humour, Ryuu tâcha de lui faire comprendre qu'il serait présent pour le réconforter, que le fait que sa porte lui soit ouverte ne changerait pas. « Oh ne t'en fais pas, je les remplace assez vite pour qu'elle ne s'en rende pas compte ! » Il lâcha un autre rire avant de prendre une gorgée de son thé. Il reprit son sérieux tout en restant posé et rassurant. « Tu as pensé à te laisser porter par les choses plutôt que de te torturer ? Si la bonne occasion se présente, parle lui de tes sentiments et pour te coller une étiquette, laisse faire les choses et voit ce qui te correspond ? » Il joua avec sa tasse. « Parfois, on se fait plus de mal en forçant les choses plutôt que de se laisser porter par elles. Tu auras peut-être l'occasion de lui dire ce que tu ressens, de faire le premier pas ou tu auras l'occasion de rencontrer une autre personne qui t'aidera à mieux comprendre comment tu fonctionnes. » Il lui fît un petit clin d’œil. « Rien n'est figé. » Alors rien ne servait de se torturer. Pour aider Kikunae à se remettre de tout ça, il lui tendit une nouvelle fois le paquet de biscuits, avec un peu de sucre, tout passait mieux.

________________________________

SCARRED BUT NOT BROKEN
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 209
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Ven 19 Avr - 17:42
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
+ Song ♫♬
I've got a girl crush
Hate to admit it but
I got a heart rush
It ain't slowin' down


Kikunae ne sait pas quoi penser de la vision que Ryuu lui partage. C’est une belle façon de voir les choses et en même temps, c’est effrayant. Le changement fait peur, que tout soit gravé dans le marbre, a un aspect rassurant. Pourtant, il est vrai que nous sommes influencés par nos rencontres, toutes les personnes qui gravitent autour de nous. On prend un peu d’eux et ils prennent un peu de nous… Et son combat intérieur quant à ce qu’il ressent pour Haru, prouve que Ryuu n’a pas tort. Il n’y a encore pas si longtemps, Nae n’était jamais tombé amoureux. Aromantique, un mot qu’il a lu pour la première fois au détour d’une page internet et qui semblait coller à ce qu’il était… Il ne sait pas s’il est amoureux d’Haru. L’amour… C’est un sentiment fort. Le bassiste ne le laisse pas indifférent, c’est difficile de le nier désormais. Néanmoins, est-ce déjà de l’amour ? Peut-être. Peut-être pas. Il se peut que ce ne soit que le début. Un amour naissant, en devenir… Lui qui commençait à accepter ce qu’il pouvait être, cette différence en quelque sorte, se retrouve à devoir accepter qu’il pourrait avoir des sentiments pour un ami ? Il doit encore tout remettre en question. Les perpétuels changements, ce n’est décidément pas ce qu’il préfère.

- Je préfère quand ça ne change pas, il réplique avec une discrète grimace.

La peur de perdre Haru reste bien présente. Ils ne se connaissent pas depuis si longtemps, mais il l’apprécie. Le musicien est devenu un véritable ami pour Kikunae. Ils parlent musique, il lui arrive d’aller assister aux concerts du groupe d’Haru, sa personnalité contre-balance avec la sienne. C’est presque comme s’ils étaient fait pour s’entendre avec ces quelques points communs. Nae n’avait pas prévu que ses sentiments lui échapperaient. Il fixe Ryuu un instant. Cet exemple le perturbe un peu. En y réfléchissant, les points commun que Nae partage avec Haru, sont aussi valables pour Ryuu. Bien qu’ils soient plus proches de ce derniers, puisqu’ils se connaissent depuis longtemps et qu’il a souvent été là pour le soutenir, le conseiller, le rassurer… Et s’il était tombé amoureux de Ryuu ? A cette pensée, son coeur exécute un drôle de saut dans sa poitrine. Même s’il connaît Ryuu et qu’il sait qu’il n’aurait pas mal réagit à cette éventualité… Envisager de perdre l’un de ses amis proches l’aurait détruit.

- Si, peut-être…

Quelque chose lui dit, que même s’il avait eu besoin de temps, il serait revenu vers Ryuu rapidement. Il est devenu un pilier important dans sa vie. Sa présence l’apaise et le rassure.

- Mais je m’en serais surtout voulu si je t’avais fais de la peine.

Plus que pour lui-même, il aurait peut-être pris des distances pour ne pas blesser son ami davantage. Bien qu’une telle décision aurait été difficile à prendre. Et s’il avait eu des sentiments aussi pour Ryuu ? Est-ce que leur relation aurait évoluée de cette façon ? C’est fou à quel point il se prend la tête pour un simple exemple cité par son aîné. Ce n’est pas comme si Ryuu avait réellement des sentiments pour lui et vice-versa. Nae apprécie simplement le soutien qu’il lui apporte et sa présence qui a le don de le calmer. Ryuu a aussi une aura rassurante, il trouve souvent les bons mots pour le faire sourire ou chasser ses préoccupations. Le violoniste a beau ne pas être tactile, il apprécie les gestes réconfortants de Ryuu, il se surprend même à parfois avoir envie de ce contact, sans oser prendre l’initiative. Son ami est simplement une présence importante dans sa vie, comme ça peut-être le cas entre amis… Ce n’est rien de plus… Rien de plus. Pense-t-il, sans savoir que ce sujet reviendra le préoccuper plus rapidement qu’il ne l’aurait pensé.

- C’est un peu nul. Je pensais que l’amour était un beau sentiment…

Il n’est pas naïf. Il sait bien que l’amour peur faire mal, comme n’importe quel sentiment. Cependant, Nae n’a vraiment pas envie de vivre une peine de coeur, ni quoi que ce soit qui y ressemble. Il hausse les épaules.

- Ce n’est peut-être que passager et peut-être que je me trompe, peut-être que ce ne sont pas vraiment des sentiments que j’ai pour lui et que ça va passer…

Ah, rester dans le déni… Un moyen comme un autre de se protéger, dirons-nous. Ryuu n’avait pas besoin de le préciser, Nae sait qu’il peut compter sur lui quoi qu’il arrive et c’est la meilleure sensation qui soit.

- Je suis sauvé alors, il répond avec un rire.

Il n’a pas la dent sucré, mais de temps en temps, il doit reconnaître que ça ne fait pas de mal.

- Je verrais ce que je ferais… Si ça ne change pas…

Ryuu risque d’être le premier au courant si quelque chose évolue de toute façon. Il est le premier et le seul à qui il se soit confié. En espérant qu’Hayden ne boude pas trop longtemps quand il l’apprendra. Nae adore son meilleur ami, il ne l’échangerait pour rien au monde, sauf peut-être parfois quand il a trop bu… Mais, il se confie plus spontanément à Ryuu sur certains sujets. Toujours songeur, il prend un biscuit dans le paquet, à défaut de trouver une solution ce soir, il peut remplir son estomac. Une chose est sûre, il gardera les conseils de son aîné en tête. Sans savoir que la chute sera douloureuse, le jour où il aura enfin le courage de se laisser porter par ce qu’il ressent.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Kobayashi Ryuu
☆☆ DEBUT SHAKER
Kobayashi Ryuu
Pseudo : Lena.
Célébrité : Takamasa Ishihara (miyavi)
Crédits : jae. (avatar) / exordium (sign)
Messages : 106
Âge : 38
 http://www.shaketheworld.net/t27931-kobayashi-ryuu-time-for-redehttp://www.shaketheworld.net/t27980p10-kobayashi-ryuu#1077548http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062528
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | Dim 23 Juin - 10:00
Citer EditerSupprimer
Heart Rush
Outfits. + La psychologie inversée était une arme terrible. Ses thérapeutes l'avaient beaucoup utilisée avec Ryuu lorsqu'il était en cure de désintoxication. Le japonais ne voyait qu'avec son prisme à lui et oubliait souvent d'essayer de changer de perspective, de regarder par celle des autres, de ses proches. En changeant de point de vue, il avait pris conscience de beaucoup de choses. Il avait aussi déculpabilisé de certaines situations ou certains actes sans pour autant s'en dédouaner et ne plus les assumer. Il savait que la psychologie inversée pouvait agacer, surtout lorsque l'on se rendait compte qu'on était en train de l'utiliser contre nous mais c'était efficace. C'était pour cette raison que Ryuu l'utilisa sur son jeune ami. Il le projeta dans une situation où c'était lui qui avait des sentiments pour le violoniste. C'était ainsi le plus jeune de l'autre côté du miroir et avec un sourire, Ryuu hocha la tête à sa remarque. « Garde cette idée en tête alors, ce sera sans doute sa réaction à lui aussi s'il tient sincèrement à toi en tant qu'ami et s'il ne partage pas tes sentiments. » Il espérait que ce serait le cas en tout cas et que cet homme ne s'amuse pas à malmener le cœur de Kikunae plus que de raison si jamais il venait à rejeter ses sentiments. C'était déjà un grand pas que le japonais admette ressentir un début de quelque chose pour quelqu'un et encore plus pour un homme, surtout en connaissant le milieu si traditionnel dont il était issu. Avec un sourire, presque une expression de vieux sage sur le visage, Ryuu trouvait son jeune ami attendrissant. Les sentiments n'étaient pas simples, c'était aussi exaltant que terrifiant et douloureux parfois. Il espérait juste ne pas l'en dégoûter. « Oh c'est un beau sentiment, vraiment. » Il sourit, se voulant rassurant. « C'est aussi se rendre vulnérable et c'est ça qui peut être compliqué parfois, tu ne sais jamais ce que la personne que tu aimes va faire de ta vulnérabilité. Mais c'est ça aussi qui est beau, car tu te remets à elle et inversement. » Il marqua une pause. « Et puis là on ne parle que de l'amour romantique mais ce n'est pas le seul type d'amour qui existe. » Évidemment, le premier amour auquel il pensa fût celui d'un père à son enfant. Et il devait bien l'admettre, c'était aussi un amour qui rendait vulnérable. Sa fille avait le cœur de son père au creux de la main, prêt à être écrasé mais elle ne semblait pas en avoir conscience. Il reprit une gorgée de thé, laissant Kikunae assimiler leur conversation et esquisser ses propres pensées aussi. Ryuu haussa les épaules à sa remarque. « Passager ou pas, tu sembles en souffrir, il ne faut pas le nier et le mettre de côté en te disant que ça passera. C'est comme ça que les plaies s'infectent. » Et il savait de quoi il parlait, au sens physique du terme. Il avait eu trop de clients au salon de tatouage qui avaient laissé une mauvaise cicatrisation s'installer. C'était pareil pour les sentiments. « La décision finale te revient. Sois juste prudent, souvent on pense plus à préserver l'autre et on s'oublie un peu soi-même. S'il tient vraiment à toi, même juste en ami, il t'en voudra de t'être fait du mal à cause de lui. » Si Ryuu se projetait dans une telle situation, ce serait son cas. Il serait peiné d'apprendre que quelqu'un à qui il tenait se serait fait du mal pour le préserver. Cependant, il ne pouvait forcer la main à Kikunae, juste le conseiller avec sa propre expérience qui n'était pas une marche à suivre, juste un autre exemple de parcours. Il releva le regard vers la télévision, le jeu vidéo continuant de tourner sans qu'ils n'y prêtent attention. « Je pense qu'on a fini de jouer pour ce soir. » Il lâcha un petit rire. « Je ne veux pas qu'on rejoue, je pourrais au moins dire que je t'ai battu lors d'une soirée au moins une fois ! » Dédramatisant un peu la situation, il leur resservit du thé à tous les deux.

________________________________

SCARRED BUT NOT BROKEN
Contenu sponsorisé
 
Re: Heart Rush (Ryuu&Kikunae) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide