sombre
-47%
Le deal à ne pas rater :
DOMO DO1032SV – Aspirateur balai 2 en 1
49.99 € 94.98 €
Voir le deal


    :: Défouloir :: 2024

you can run, you can hide ((jang woo))

Rhee Hye In
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Hye In
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : park jihyo ∽ twice
Crédits : lullaby(e)
Messages : 301
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t27899-you-ll-believe-god-is-a-womahttp://www.shaketheworld.net/t27904p10-rhee-hye-in#1070005http://www.shaketheworld.net/t27487p10-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1045308
you can run, you can hide ((jang woo)) | Lun 6 Nov - 12:53
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Han Jang Woo

⇝ La journée avait été longue, le planning plutôt chargé ces derniers temps. Entre les répétitions et les tournages, tu ne savais parfois plus où donner de la tête – et pourtant, tu aimais ça. Plus que ça, c'était ta vie, ton univers et tu ne pouvais t'en détacher. Les quelques péripéties qui venaient se glisser sur ton chemin ne changeaient pas ton état d'esprit et tu ne reculeras devant rien ni personne, continuant ta route. Route que tu dessinais petit à petit de tes propres mains, fabriquant les couleurs, le paysage, les bâtiments. Tu ne voulais pas suivre cette voie que tes parents avaient tracé pour toi, préférant la laisser aux autres. Ca ne t'avait rien valu en étant plus jeune et ça ne valait rien à tes yeux aujourd'hui. Tu n'avais pas leur soutien, et même si c'était désolant et frustrant sur bien des points tu arrivais tout de même à avancer. Et heureusement. Ca te faisait penser à ton dîner chez les parents de Jang Woo – et plus d'une fois tu y avais songé, à dire vrai. Les souvenirs de cette journée étaient agréables et tu n'avais qu'une envie : les revivre encore et encore. C'était une ambiance à laquelle tu n'étais pas habituée. Tu aurais aimé avoir des parents comme les siens. Ils étaient uniques, et précieux. Tu n'avais rien à leur reprocher et tu t'en voulais de leur avoir menti. C'était pire que de mentir à tes propres parents en réalité.
Ce n'était cependant pas le plus important en cet instant.

« Jang Woo », que tu articulas, l'interrompant. « Tu m'avais pas dit que tu avais discuté avec le photographe ? », tu te raclas quelque peu la gorge, sursautant aux coups plus bruyants qui résonnaient contre ta porte. Tu fixas cette dernière, confuse, reculant de quelques pas, le téléphone toujours collé à ton oreille. « T'es encore là ? », le questionnas-tu dans une voix un brin secouée, les coups n'en finissant plus, les mots hurlés non plus – tu ne comprenais pas tout mais le peu que tu pouvais entendre te faisait peur. « Il est là », dis-tu simplement, déglutissant. « Qu'est-ce que... qu'est-ce que je fais ? Le manager est plus là et je suis toute seule et... », tu te pinças les lèvres, inspirant longuement. T'étais pas la plus peureuse mais en cet instant, tu avais peur, la colère du photographe arrivant à passer à travers ta porte, et elle s'entendait bien dans ses coups et ses paroles. « J'ai peur qu'il entre... », susurras-tu, les pupilles fixées sur la porte, guettant le moindre changement, le moindre mouvement.  



________________________________

queen of hearts
Burn my past in the fireplace From the ashes I rise again Looking at the future it's so bright I'm gonna make it mine Gonna make it mine
Han Jang Woo
☆☆ DEBUT SHAKER
Han Jang Woo
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Lee Jae Wook
Crédits : heavenstars (c) signa : pando (c)
Messages : 216
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27571-jang-woo-we-all-become-what-http://www.shaketheworld.net/t27682-han-jang-woohttp://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo#1039494
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mar 7 Nov - 9:00
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Rhee Hye In

⇝ La journée enfin terminée, le dernier shooting lui avait paru terriblement long, le jeune homme s’installait confortablement dans sa loge, une fois changé. Fatigué, il se reposa quelques minutes avant d’attraper son téléphone, afin de contacter sa petite amie officielle. Les derniers jours avaient été particulièrement compliqué, à cause de ce photographe qui leur cherchait des noises depuis que Jang Woo avait annulé la séance ; tout du moins, c’était surtout à Hye In que ce dernier s’attaquait. La raison pour laquelle l’acteur n’avait pas pu rester là sans rien faire, n’hésitant pas à remettre à sa place l’homme, et même de le menacer si celui-ci continuait, hors lui-même savait qu’il était plus judicieux de se méfier de ce genre d’individu. L’inquiétude persistait à l’habiter, malgré leur échange, il n’avait pas envie que quoi que ce soit n’arrive à la jeune femme. Ce n’était pas parce qu’ils se piquaient régulièrement qu’il lui souhaitait du mal, bien au contraire, Hye In était une bonne personne et il l’appréciait certainement plus qu’il ne le montrait. L’appeler était donc légitime, le garçon désirait s’assurer qu’elle allait bien et que le photographe n’avait pas encore fait des siennes. Elle décrocha, ils parlèrent quelques instants puis la demoiselle lui posa une question qui le surprit aussitôt. Et, sans attendre, il répondit à l’affirmatif, que oui, il avait discuté avec l’auteur de leurs soucis avant de demander pourquoi à la jeune femme. Seulement, Hye In ne semblait pas l’avoir écouté, elle paraissait perturbée et ailleurs tout à coup. « Oui, je suis là. Qu’est-ce qu’il se passe ? » L’interrogea-t-il, l’inquiétude s’entendant naturellement dans le son de sa voix.

A sa réponse, Jang Woo n’hésita même pas qu’il se leva immédiatement, l’angoisse l’accaparant de tout son être. « Ne bouge pas et ne lui ouvre surtout pas d’accord ? » D’un pas pressé, il s’empara de sa veste, avant de poursuivre « Appelle la police, et j’arrive. » La ligne fut ensuite coupée, puisque Hye In devait contacter les forces de l’ordre, et lui quitta précipitamment la loge. Tout en enfilant le vêtement sur ses épaules, il accéléra le pas, pour retrouver son manager et lui ordonner de partir de suite. Peu importait s’il y avait encore d’autres choses à finaliser, l’acteur s’en fichait et Ji Hun parut le comprendre car il s’exécuta aussitôt. Des tas de questions posées auxquelles Jang Woo ne répondit pas, courant jusqu’au véhicule, lorsqu’ils arrivèrent au sous-sol. On lui rétorquait de se calmer, de faire attention à sa santé, néanmoins à cet instant, cela était le cadet de ses soucis. Assis dans la voiture, le souffle court, et la main sur le cœur, il prit enfin la parole pour donner la direction à son manager. Ce n’était qu’une fois sa respiration stabilisée, les battements de son organe vital également, que le garçon expliqua ce qu’il se passait. Et, il n’attendit pas plus longtemps pour rappeler sa petite amie, savoir si elle avait appelé la police, puis rester au bout du fil avec elle, de manière à la réconforter. Lui-même était plus soulagé ainsi, parce que cela lui permettait d’entendre sa voix et de constater que rien n’était arrivé.

Une fois à destination, deux agents de police étaient présents devant la porte de la maison, les gyrophares de leur voiture illuminaient la rue et lui ne se fit pas prier pour sortir de son véhicule, après avoir raccroché. Si son manager avait parlé, il ne l’avait pas écouté et lui avait même dit qu’il pouvait s’en aller désormais. Jang Woo ne rentrerait pas de sitôt, il n’avait pas l’intention de rentrer du tout, il pouvait gérer à partir de là. Le photographe fut menotté et amené dans l’automobile des forces de l’ordre, tandis que lui témoigna ce qu’il savait au second policier. Les différentes lettres reçues, les menaces, l’impression d’être suivie, toutes ces petites choses qui avaient chamboulé la vie de Hye In ces derniers jours. Au départ des deux agents, l’acteur sonna à la porte, pour que la jeune femme puisse lui ouvrir et, lorsque ce fut fait, il pénétra à l’intérieur. Ses prunelles se posèrent machinalement sur elle, tous ses tracas et sa compassion brillant à l’intérieur de ses pupilles, alors que la demoiselle paraissait encore tétanisée. Son premier fut réflex fut de lui arborer un sourire rassurant, plein de tendresse. Son deuxième fut d’effectuer quelques pas à sa hauteur, se rapprocher d’elle, avant de glisser sa main derrière sa nuque puis la blottir contre lui. « C’est fini. Il est parti. » Lui chuchota-t-il doucement, ses phalanges lui choyant suavement les cheveux, une autre manière de l’aider à se détendre et la réconforter. Si lui avait eu peur, il n’osait pas imaginer ce que Hye In avait ressenti.  
 



________________________________

I've made your misery my goal ♛ I see it fades, our light it's all gone. How it all began, if truth be told, had a master plan. Now I rule the world. Took 'em by surprise, worked my way up hill

Rhee Hye In a tiré une flèche de cupidon.

Rhee Hye In
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Hye In
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : park jihyo ∽ twice
Crédits : lullaby(e)
Messages : 301
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t27899-you-ll-believe-god-is-a-womahttp://www.shaketheworld.net/t27904p10-rhee-hye-in#1070005http://www.shaketheworld.net/t27487p10-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1045308
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mar 7 Nov - 12:09
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Han Jang Woo

⇝ Tu ne comprenais pas ce qu'il se passait tout en comprenant absolument tout. Les mots hurlés n'étaient pas clairs. Et d'autres étaient bien trop nets. Tu n'étais pas le genre à reculer ou à garder la tête basse mais tu savais quand il était préférable de se taire. Quand il était préférable de rester muette et de faire la sourde oreille. Tu savais quand il était plus intelligent de ne rien dire, et là, c'était le moment. Pas besoin de faire ta tête brûlée, au contraire, tu gardais la tête froide. Trop peut-être. Tu savais que tu ne pourrais faire le poids si tu ouvrais la porte – tu avais pas de la force mais pas tant de force non plus. Ta force de caractère ne changerait rien à ta force physique, en plus. Alors autant ne pas tenter le diable et rester à l'abri, même si l'idée qu'il puisse entrer te faisait peur. Car tu ne saurais pas quoi faire, ni où aller te cacher. T'avais presque l'impression qu'aucune porte ne lui résisterait et qu'il ferait de ta journée un enfer – c'était déjà un peu le cas. Tu ne comprenais pas cet acharnement, te demandant ce que vous aviez fait pour éveiller tant de colère chez cet homme. Tu pensais que le souci avait été réglé, la dernière fois, et que tout ça était derrière vous désormais mais tu t'étais trompée. Et tout ça parce que tu ne t'étais pas sentie bien ? C'était ridicule pas vrai ? Et tu pourrais en rire si les coups contre ta porte n'étaient pas aussi féroces que les paroles qui sortaient de sa bouche. Tu avais peur, oui, et tu n'avais pas à honte à l'afficher ni le dire. « Je bouge pas », que tu marmonnas, restant bêtement sur place, les pupilles rivées sur la porte. « D'accord », soufflas-tu simplement, raccrochant ensuite pour composer le numéro de la police, les doigts tremblants et les pupilles égarées. Tu ne pouvais trop t'éloigner, préférant surveiller qu'il ne rentrait pas même si tu ne pouvais pas faire grand chose si c'était le cas. Tu restais là quelques instants, reculant tout de même de quelques pas, laissant ton dos se poser contre le mur.

Et quand la police arriva tu en fus plus que soulagée – mais toujours quelque peu perturbée. Pourquoi tant de colère ? Tu n'arrivais pas à comprendre et tu n'étais pas sûre que ce soit réellement utile. Parler avec Jang Woo au téléphone te rassurait même si la peur pulsait toujours dans tes veines. Au moins tu n'étais pas seule – pas totalement. Et quand la sonnette retentit, tu sursautas plus que tu ne l'aurais dû, ouvrant la porte, la paume sur le cœur, affichant un air apeuré avant de laisser ton visage se détendre un peu. Tu ne dis rien, le laissant entrer, les pupilles observant ton propre habitat avant de le contempler. Tu hochas doucement la tête à ses mots, les dents pressées contre ta lèvre alors que tu te calais contre lui, tes bras l'encerclant. Tu sentais ton corps trembler, tes doigts s'accrochant à son haut. « J'ai cru qu'il allait entrer », que tu dis, la voix bercée d'émotions. « Je sais pas ce que j'aurais fait... Je sais pas comment... Je sais pas... », que tu articulas rapidement, relevant un peu le visage pour l'observer avant de venir cacher ton visage contre son torse, un son plaintif t'échappant alors que tu t'accrochais un peu plus à son vêtement. « Je suis désolée je voulais pas te déranger. Je savais pas... Je pensais... », tu inspiras, luttant contre l'humidité contre ton regard, le serrant un peu plus. « Merci d'être venu », soufflas-tu, la voix basse, tremblante. « Est-ce que tu peux rester un peu ? » 



________________________________

queen of hearts
Burn my past in the fireplace From the ashes I rise again Looking at the future it's so bright I'm gonna make it mine Gonna make it mine

Han Jang Woo a tiré une flèche de cupidon.

Han Jang Woo
☆☆ DEBUT SHAKER
Han Jang Woo
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Lee Jae Wook
Crédits : heavenstars (c) signa : pando (c)
Messages : 216
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27571-jang-woo-we-all-become-what-http://www.shaketheworld.net/t27682-han-jang-woohttp://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo#1039494
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mar 7 Nov - 16:25
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Rhee Hye In

⇝ Les paupières closes, l’acteur continuait les douces caresses qu’il effectuait sur la chevelure de la jeune femme, sans prononcer le moindre mot. Qu’aurait-il pu dire de plus de toute manière ? Parfois, dans certaines situations, il était plus judicieux de simplement se taire et écouter. Dans cette position, il était en mesure de ressentir toute la peur qui habitait Hye In, il la sentait trembler et toutes ses préoccupations à cet instant étaient uniquement de la réconforter. En pénétrant à l’intérieur de la maison, Jang Woo n’avait pas pris la peine de réfléchir, parce que son inquiétude dominait tout le reste, et le masque qu’il portait à longueur de journée, il ne l’avait pas enfilé. Il y avait des choses plus importantes à se tracasser et la jeune femme en faisait partie. Seule dans son logement, elle avait dû être tétanisée ; il avait déjà pu l’entendre, plus tôt, dans le son de sa voix, et désormais il s’en rendait compte alors qu’il l’enlaçait de la sorte. Après tout, il aurait pu se décaler, une fois rassuré, néanmoins il n’en avait rien fait, renforçant l’étreinte quand les doigts de sa petite amie s’accrochèrent à son haut, comme un supplice de ne pas la lâcher. Probablement que, oui, à ce moment précis Jang Woo était sa bouée de sauvetage, celle à laquelle on s’agrippait avec ferveur pour ne pas couler, pour se sauver ; donc il la tenait fermement, avec aucunement l’intention de la laisser aller. « Tu ne me déranges pas. » Répondit enfin le garçon, ses phalanges persistant à lui câliner doucereusement les cheveux « Ça va aller. » Même sa voix employait un ton que Hye In n’avait certainement jamais entendu jusqu’à présent ; elle reflétait une tendresse incroyable, elle était chuchoté, comme si parlait plus fort ne ferait qu’effrayer davantage la jeune femme.

« Je n’avais pas l’intention de partir. » Au cas où elle en doutait, puisqu’elle lui demandait de rester un peu, lui comptait rester tout court. Peut-être était-ce stupide de sa part, toutefois il ne s’imaginait pas la laisser seule ce soir, pas après ce qu’elle avait traversé. Comment pourrait-elle dormir tranquillement avec les images de ce fou qui s’acharnait contre sa porte ? On pouvait lui répondre que Jang Woo en faisait trop, que ce n’était pas son rôle, il s’en fichait. Il aurait agi de la même façon pour n’importe quel autre de ses proches ; si les places avaient été inversées, il n’aurait pas aimé être abandonné à son triste sort. Il en avait déjà été tant blessé par le passé, il savait mieux que personne ce que cela faisait et c’était bien le pourquoi il ne laisserait jamais quelqu’un mal en point, se débrouiller par ses propres moyens. « Viens. » Dans la plus grande des délicatesses, l’acteur se décala lentement avant d’attraper doucement sa main, entremêlant ses doigts aux siens, pour la guider jusqu’au salon. Il n’avait pas voulu rompre le contact, même si celui-ci était plus infime que le précédent, il souhaitait garder un lien avec elle, pour lui montrer qu’il était là, qu’il ne prévoyait pas de s’en aller, mais bien de rester à ses côtés. Il l’installa sur le canapé, s’asseyant ensuite auprès d’elle, puis naturellement son pouce commença à lui choyer suavement le dos de sa main. Ses yeux ne la quittaient pas du regard, avec toujours ce mélange d’émotions qui brillaient dans ses pupilles, puis après un fin sourire en sa direction, il la ramena doucement contre lui. Comme un automatisme, ses lèvres accueillirent tendrement sa tempe pour l’embrasser, parce qu’il éprouvait ce besoin de la rassurer et qu’il n’aimait pas la voir dans un tel état, à frissonner encore dans ses bras. Peut-être que plus tard, avec du recul, il aurait envie de se gifler pour avoir été si avenant, pour avoir usé de gestes qu’il ne faisait jamais en sa présence, néanmoins en vérité, il ne pouvait pas changer l’homme qu’il était. Jang Woo avait toujours été une personne bien plus douce que ce qu’il montrait sans arrêt ; il était loin d’être cet artiste froid et désagréable que tout le monde connaissait. « Tu veux que je te prépare quelque chose à boire ? » Lui proposa-t-il, sans pour autant bouger « Une boisson chaude te ferait sûrement du bien. » Un chocolat ou une tisane l’aiderait certainement à se détendre, cependant si Hye In préférait juste rester ainsi, il ferait ce qu’elle voudrait.

 



________________________________

I've made your misery my goal ♛ I see it fades, our light it's all gone. How it all began, if truth be told, had a master plan. Now I rule the world. Took 'em by surprise, worked my way up hill
Rhee Hye In
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Hye In
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : park jihyo ∽ twice
Crédits : lullaby(e)
Messages : 301
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t27899-you-ll-believe-god-is-a-womahttp://www.shaketheworld.net/t27904p10-rhee-hye-in#1070005http://www.shaketheworld.net/t27487p10-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1045308
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mar 7 Nov - 22:04
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Han Jang Woo

⇝ T'avais le cœur retourné, l'estomac noué – et tes doigts s'accrochaient, s'accrochaient et s'accrochaient, refusant de lâcher. Comme si tu t'accrochais à la raison elle-même, refusant de te laisser totalement tomber. On pourra dire que tu exagérais mais la peur ressentie t'avait tant secouée que tu l'étais encore en cet instant. Même si tout était fini, tu pouvais presque encore entendre les coups contre ta porte, et ton esprit ne pouvait s'empêcher d'imaginer ce qu'il se serait passé s'il avait pu entrer. Tes doigts serrèrent un peu plus le vêtement à chaque vision qui venait s'agiter dans tes pensées, ton corps tremblant et ta respiration se perdant dans un cauchemar d'illusions. « Ca va aller », que tu répétas bêtement, pour t'en convaincre et pour convaincre ton esprit, chassant les monstres qui avaient décidé de s'y glisser. « Je suis désolée », que tu articulas d'une voix toujours aussi perturbée, ne sachant quoi dire d'autre. Car tu l'avais dérangé, l'obligeant à venir jusqu'ici. Avait-il dû affronter le photographe ? Que s'était-il passé ? L'esprit trop embrouillé tu semblais soudainement perdue, des images et des sons saccadés te perturbant un peu plus. « Je sais pas ce que j'aurais fait... », rien peut-être. Qu'aurais-tu pu faire ? Et c'était comme un disque rayé qui tournait, libérant la même chanson. Car les mêmes images revenaient, alimentaient un imaginaire déjà bien grand, augmentant les battements de ton cœur.

« Merci », que tu dis, reniflant discrètement, les lèvres tremblantes alors que ton regard humide, et paniqué, s'élevait brusquement vers le sien. Où allait-il ? Il avait dit qu'il restait non ? Et tes doigts tentèrent de s'agripper à son vêtement avant de venir s'attacher aux siens dans des gestes maladroits, et précipités. Tu inspiras longuement, le suivant sans rien dire, et tu t'installas sur le canapé, les yeux cherchant directement les siens, ne quittant sa silhouette. Comme un moyen pour te rassurer, te faire comprendre qu'il était là, que tu n'étais pas seule. La douce chaleur contre ta tempe vint libérer quelques larmes, les épaules tremblantes alors que tu les essuyais d'une main perturbée. « Je suis désolée », tu ne savais pas quoi dire d'autre en réalité, te calant un peu plus mieux contre lui encore, l'une de tes mains s'agrippant à son bras alors que l'autre serrait ses phalanges. Tu inspiras, les yeux dansant dans le vide, les lèvres bougeant sans aucun son n'en sorte. « J'aurais rien pu faire s'il était entré », tu relevas le regard vers le sien, comme si tu cherchais une réponse – quelque chose – sur son visage. « J'aurais rien pu... », tu déglutis, sentant ta gorge se serrer, fermant les yeux alors que ton front se calait contre son épaule. « Okay. Un thé », que tu dis. « Après », rajoutas-tu. « Juste... Pas tout de suite. Je veux juste... », et tu semblais essayer de te glisser dans ses bras. « Un petit peu. S'il te plaît », tes doigts vinrent à nouveau serrer son haut. « Merci d'être venu. Tu restes ce soir pas vrai ? Tu... tu t'en vas pas, hein ? », tu relevas le visage pour croiser son regard, l'implorant en silence, les doigts attachés à son vêtement. « Je viens avec toi. Pour le thé », parce que l'idée d'être seule ne te plaisait pas vraiment. 



________________________________

queen of hearts
Burn my past in the fireplace From the ashes I rise again Looking at the future it's so bright I'm gonna make it mine Gonna make it mine

Han Jang Woo a tiré une flèche de cupidon.

Han Jang Woo
☆☆ DEBUT SHAKER
Han Jang Woo
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Lee Jae Wook
Crédits : heavenstars (c) signa : pando (c)
Messages : 216
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27571-jang-woo-we-all-become-what-http://www.shaketheworld.net/t27682-han-jang-woohttp://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo#1039494
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mer 8 Nov - 8:45
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Rhee Hye In

⇝ Cela lui faisait bizarre de voir Hye In ainsi, beaucoup plus frêle et fragile ; elle qui, d’habitude, gardait toujours la tête haute et ne se laissait marcher sur les pieds. Jang Woo préférait encore lorsqu’elle le charriait ou l’envoyait balader, parce qu’il détestait la voir dans un tel état et lui se sentait impuissant à ses côtés. Son cœur se compressait à chaque tremblement de la jeune femme, à chaque parole qu’elle énonçait et, mis à part la rassurer au travers de gestes doux, lui ne pouvait rien faire d’autre. Mais il essayait. Main dans la main, en silence, il l’emmena jusqu’au divan où tous deux s’installer, sans daigner se séparer. Alors qu’il la ramenait contre lui, ses doigts restèrent entrelacés avec les siens, parce qu’il avait bien compris que Hye In ne souhaitait pas le lâcher et, en réalité, lui non plus. L’idée même de la laisser seule ne lui plaisait guère, pas tant qu’elle n’irait pas mieux et continuerait d’être affreusement perturbée par les récents évènements. « N’y pense plus. Ne pense plus à ce qui aurait pu arriver, le plus important est qu’il n’a pas pu rentrer. » Tout en s’exprimant, le garçon la rapprochait plus de lui à l’aide de sa main libre, collée contre sa tête, avant d’entamer de nouvelles caresses sur ses cheveux. « Et ne t’excuse pas. Je suis content d’être là. » Il préférait être auprès d’elle et pouvoir lui apporter un semblant de réconfort, qu’être chez lui puis la laisser affronter seule ses démons.

Sans jamais cesser ses gestes, Jang Woo lui proposa une boisson chaude, bien que lui-même se doutait de la réponse. Au vu du comment elle s’agrippait à lui, Hye In n’avait pas l’air de vouloir bouger, éprouvant encore ce besoin d’être rassuré, donc si c’était ce qu’elle désirait, il ne bougerait pas. « Pas de souci. » Répondit-il dans un léger sourire, ouvrant davantage son bras afin qu’elle puisse s’y glisser à l’intérieur et reprendre ses caresses où il les avait arrêtées. « Non, non je reste. Je t’ai dit, je n’ai pas l’intention de partir. » Il resterait jusqu’au moment où la jeune femme lui demanderait de s’en aller. Et pour compléter ses mots, affecté par ce regard plein d’émotions qui le suppliait, il lui déposa un tendre baiser sur le front, comme une promesse qu’il scellait muettement. « Maintenant ? » La questionna alors le garçon, à la mention du thé, ignorant si c’était ce dont Hye In souhaitait. Doucement ensuite, ils se levèrent alors du canapé puis, récupérant sa main, il marcha jusqu’à la cuisine où il la fit s’asseoir afin de préparer sa boisson. Pendant que l’eau chauffait, il sortit le sachet à faire infuser, l’ouvrit puis se retourna face à la demoiselle, une expression inquiète dans le creux de ses pupilles. « Ca va aller ? »

 



________________________________

I've made your misery my goal ♛ I see it fades, our light it's all gone. How it all began, if truth be told, had a master plan. Now I rule the world. Took 'em by surprise, worked my way up hill
Rhee Hye In
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Hye In
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : park jihyo ∽ twice
Crédits : lullaby(e)
Messages : 301
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t27899-you-ll-believe-god-is-a-womahttp://www.shaketheworld.net/t27904p10-rhee-hye-in#1070005http://www.shaketheworld.net/t27487p10-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1045308
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Ven 10 Nov - 18:38
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Han Jang Woo

⇝ C'était apparemment impossible pour ton esprit de ne pas penser à ce qui aurait pu se passer. Et ton côté rationnel ne cessait de te hurler dessus ; tu devais arrêter, tout était fini. Pourtant tes doigts tremblaient encore. Heureusement la présence de Jang Woo à tes côtés t'ancrait dans le présent, t'aidant à garder les pieds sur terre. Tu laissais le temps à l'angoisse de repartir, mais en attendant, tu ne voulais pas être seule. Jang Woo semblait l'avoir compris vu qu'il restait avec toi, et quand tu y penseras plus tard tu ne pourras que le remercier. Il aurait pu te laisser seule après tout. Ce n'était pas comme s'il tenait vraiment à toi pas vrai ? Pas comme ça, du moins. Mais il était là et ça te rassurait. Tu te sentais plus en sécurité qu'il y a quelques minutes. « Je vais essayer », que tu soufflas, encore troublée. « Il ne reviendra pas, n'est-ce pas ? », tu lui offris un regard larmoyant, les prunelles divaguant dans la direction de ta porte d'entrée. La police allait l'enfermer, pas vrai ? Il ne pourrait pas sortir comme ça n'est-ce pas ? « Merci beaucoup », vins-tu murmurer en laissant tes doigts agripper tout ce qu'ils pouvaient, le cœur encore retourné, la gorge serrée. Tu n'étais pas seule, le photographe était parti. Plus rien ne pouvait t'arriver.

Tu hochas doucement la tête aux mots de l'acteur, cherchant un moyen de t'y accrocher sans flancher. De ne pas penser au reste, à ce qui aurait pu se produire. Tu essayais d'ôter ces images de ton esprit mais elles revenaient sans que tu ne le veuilles, t'effrayant en silence. « Merci », que tu dis encore, rassurée de savoir qu'il resterait, préférant demander avant de te retrouver seule sans comprendre. Tu fermas un instant les paupières, profitant de la douceur et de la chaleur des gestes, tentant d'apaiser ton cœur perturbé. « Maintenant », tu bougeas vaguement la tête, te levant avec lui, ta main accrochée à la sienne alors que tu le suivais dans la cuisine. « J'ai juste... pas trop envie de rester seule. Désolée », même s'il était à quelques mètres. Tu t'installas là où Jang Woo te l'indiquait, non pas sans forcer tes doigts à le lâcher, tes phalanges se liant entre elles sur tes cuisses alors que tu te pinçais les lèvres. Tu le regardas faire en silence, le regard perdu sur sa silhouette, relevant un air confus, les sourcils faiblement levés. « Hm ? », t'avais pas entendu. Tu passas l'une de tes paumes sur ton visage, soufflant lentement. « Les tasses sont là-bas », tu désignas le bon meuble, supposant que c'était ce qu'il avait demandé. T'étais pas comme ça d'habitude et ça te troublait autant que ça te désespérait. Mais tu restais humaine, t'étais pas un robot – et tu avais eu bien trop peur. « Si tu as faim, tu peux... », tu désignas le réfrigérateur ensuite, tentant un petit sourire. « Tu restes dormir hein ? », il avait déjà oui. Normalement. Non ? Tu passes une nouvelle fois ta main sur ton visage. « Ca va aller. Ca ira mieux après », tu savais pas si tu le disais pour lui, ou si tu essayais de t'en convaincre. « Je t'ai pas dérangé au moins ? Tu faisais quoi avant de venir ? » 



________________________________

queen of hearts
Burn my past in the fireplace From the ashes I rise again Looking at the future it's so bright I'm gonna make it mine Gonna make it mine

Han Jang Woo a tiré une flèche de cupidon.

Han Jang Woo
☆☆ DEBUT SHAKER
Han Jang Woo
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Lee Jae Wook
Crédits : heavenstars (c) signa : pando (c)
Messages : 216
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27571-jang-woo-we-all-become-what-http://www.shaketheworld.net/t27682-han-jang-woohttp://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo#1039494
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Ven 10 Nov - 20:17
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Rhee Hye In

⇝ « Non. La police l’a embarqué. » Certes, il doutait que l’homme soit enfermé longtemps, puisque aucun crime n’avait été commis, néanmoins ensemble ils feraient le nécessaire pour empêcher le photographe de les approcher. Probablement qu’une restriction serait mise en place et que ce dernier n’aurait plus le droit de venir près de Hye In, et s’il le faisait, sa sanction n’en serait que plus grande. Hors, Jang Woo ne voulait pas effrayer la jeune femme, il préférait en discuter avec elle plus tard, à tête plus reposé et non maintenant alors que la peur l’habitait toujours. Chaque mot, chaque geste, étaient calculés pour la rassurer, pour l’aider à se sentir mieux, plus à l’aise, même si l’acteur avait conscience que ce n’était pas magique. Hye In aurait besoin de temps pour se remettre d’un tel traumatisme, et c’était la raison pour laquelle il restait à ses côtés ; même si elle ne lui avait pas demandé, jamais il ne serait rentré et l’aurait laissé vivre, seule, cette situation. Plutôt que répondre à chacun de ses remerciements, Jang Woo se contentait de lui sourire avec douceur, l’écoutant, la soutenant et respectant le moindre de ses souhaits. Elle n’avait pas envie de rester au salon, sans lui, donc elle désirait l’accompagner dans la cuisine ; lui n’avait rien contre ça, comprenant parfaitement ce qu’une telle réaction sous-entendait, et si elle se sentait plus rassurée en sa présence, elle pouvait le suivre sans problème. « Arrête de t’excuser, ça ne me dérange vraiment pas. » Confia-t-il avec tendresse, son pouce lui choyant suavement la main, tandis qu’il marchait jusqu’à la cuisine.

Cela l’embêta de devoir rompre le contact, se doutant que ce n’était sûrement pas ce que la jeune femme voulait en cet instant, cependant il n’en avait pas le choix pour préparer son thé. Le pourquoi, à peine eut-il tout préparé et sorti, il lui fit face de plus bel, l’inquiétude et la compassion brillant dans ses yeux sombres. Lui poser cette question avait été stupide, Jang Woo le réalisait alors que Hye In répondait littéralement à côté. Evidemment qu’elle n’allait pas bien et que, non, elle n’était pas prête de s’en remettre maintenant. Et ça lui faisait sincèrement de la peine de la voir ainsi ; son cœur se serrait et lui, qui n’était pourtant pas une personne violente, souhaitait retrouver ce type puis le frapper pour la souffrance qu’il avait osé infliger à la jeune femme. L’acteur resta silencieux, à chaque parole énoncée par la demoiselle, hochant simplement la tête lorsqu’elle demanda s’il restait dormir, mais ses prunelles ne la quittèrent pas des yeux. Jamais. Même à sa dernière question, Jang Woo ne prononça aucun mot et persista à l’observer, pendant de longues secondes. Bien sûr que ça finirait par aller mais ce n’était pas malheureusement miraculeux et, pour l’instant, Hye In n’allait vraiment pas bien. Il le voyait, il l’entendait et le sentait. Alors, plutôt que parler pour ne rien dire, il s’approcha doucement avant de l’obliger à nouveau à se blottir contre lui ; les paupières closes, il abandonna ses phalanges dans ses cheveux, les lui câlinant de plus bel dans une profonde tendresse. « Si tu veux te laisser aller, à partir de maintenant, je ne vois et n’entends plus rien. » Chuchota-t-il sans cesser ses gestes. Il ignorait ce dont la jeune femme avait besoin néanmoins il avait cette impression qu’elle avait besoin d’évacuer, de tout lâcher, et lui n’était personne pour la juger.


 



________________________________

I've made your misery my goal ♛ I see it fades, our light it's all gone. How it all began, if truth be told, had a master plan. Now I rule the world. Took 'em by surprise, worked my way up hill

Rhee Hye In a tiré une flèche de cupidon.

Rhee Hye In
☆☆ DEBUT SHAKER
Rhee Hye In
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : park jihyo ∽ twice
Crédits : lullaby(e)
Messages : 301
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t27899-you-ll-believe-god-is-a-womahttp://www.shaketheworld.net/t27904p10-rhee-hye-in#1070005http://www.shaketheworld.net/t27487p10-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1045308
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mer 15 Nov - 16:23
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Han Jang Woo

⇝ « Okay », dis-tu simplement. Au moins il n'était plus là, tu étais tranquille. Tu pouvais souffler. Pas vrai ? Alors pourquoi tu n'y arrivais pas encore totalement ? Tu devais laisser le temps aux images, à la peur, de s'en aller. Ca allait sans doute prendre un petit moment, le temps que la pression redescende et que les battements de ton cœur s'alignent à nouveau sur un rythme normal. Ca allait prendre du temps mais tu allais y arriver, et avoir une présence à tes côtés t'aider à ne pas totalement perdre pieds. Heureusement que tu n'étais pas seule. Au moins là tu ne pouvais pas totalement te laisser aller et te perdre dans des idées saugrenues et dénuées de sens. Des idées effrayantes et trop sombres. C'était peut-être ça qui te faisait le plus peur : l'idée que tu n'aurais rien pu faire s'il était entré. A part aller te cacher... tu n'aurais réussi à rien. Tu t'inquiétais déjà de devoir prévenir ta sœur. Devais-tu lui envoyer un message ? Ou devais-tu garder le secret ? Tu ne voulais pas l'inquiéter, ni lui faire du souci pour rien. Tu ne voulais pas lui faire peur alors que rien ne s'était passé. Peut-être était-ce mieux de ne rien dire. Pour le moment. Tu prendras le temps de lui annoncer. D'ici quelques jours, pourquoi pas, une fois que tu seras remise. Ce soir tu supposais que ça ne servait à rien. Tes parents ? Tu te doutais bien que t'avais pas besoin de les prévenir – tu ne le feras pas de toute façon. « », soufflas-tu simplement à ses mots, te pinçant faiblement les lèvres, tout de même embêtée.

Pour le moment l'idée d'être seule te tétanisait mais tu ne pouvais pas non plus obliger Jang Woo à rester immobile – donc tu l'accompagnas dans la cuisine. C'était la meilleure solution selon toi. Les pupilles perdues, tu observais, contemplais, imaginais, cherchais des réponses que tu n'avais pas. La tête un peu ailleurs, tu répondis de la même façon à sa question ; à côté de la plaque. Tu dévias tes pupilles vers lui, tentant de comprendre ce qu'il ne disait pas. Au moins il acceptait l'idée de rester dormir et ça te rassurait de ne pas être seule cette nuit. Tu suivis chacun de ses mouvements du regard, l'interrogation dans les pupilles, avant de laisser un souffle t'échapper, sentant chaque muscle se détendre petit à petit. Muscles que tu n'avais pas sentis tendus jusque là, en plus. Tes doigts retrouvèrent son vêtement et s'y accrochèrent alors que tu inspirais un bon coup. « Ca va », articulas-tu, la voix basse. « Je vais bien. Il est pas entré alors tout va bien », que tu dis encore, quelques larmes roulant sur tes joues, un sanglot t'échappant alors que tu t'accrochais un peu plus à lui. « C'est juste que j'arrête pas de penser à ce qui aurait pu se passer et je... », tu laissas les larmes couler encore. « J'ai eu si peur », chuchotas-tu dans une voix tremblante, le corps tremblant. Quelques sons plaintifs t'échappaient, tes doigts tremblant eux aussi sous la force que tu exerçais sur le tissu. « Mais ça va aller », lâchas-tu d'une voix étranglée, lâchant le vêtement pour essuyer tes joues, reniflant discrètement. « Est-ce qu'on peut juste aller se coucher ? » 



________________________________

queen of hearts
Burn my past in the fireplace From the ashes I rise again Looking at the future it's so bright I'm gonna make it mine Gonna make it mine

Han Jang Woo a tiré une flèche de cupidon.

Han Jang Woo
☆☆ DEBUT SHAKER
Han Jang Woo
you can run, you can hide ((jang woo)) T2sa

Pseudo : Lauly
Célébrité : Lee Jae Wook
Crédits : heavenstars (c) signa : pando (c)
Messages : 216
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t27571-jang-woo-we-all-become-what-http://www.shaketheworld.net/t27682-han-jang-woohttp://www.shaketheworld.net/t27567-lauly-shi-hyun-sun-ho-jang-woo#1039494
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | Mer 15 Nov - 20:07
Citer EditerSupprimer

You can run, you can hide
feat.  @Rhee Hye In

⇝ Les paupières closes, ses phalanges lui choyant tendrement les cheveux, Jang Woo restait silencieux. Il avait dit qu’il ne voyait et n’entendait plus rien néanmoins, en vérité, cela lui était impossible puisqu’il entendait tout. Il sentait les doigts frêles de la jeune femme qui s’agrippait à lui, son désespoir qui s’accrochait en renforçant l’étreinte, il écoutait le son de ses pleurs qui lui compressaient le cœur. Parce qu’il n’aimait pas ce qu’il entendait, parce que ça le mettait en colère et qu’il détestait la voir dans un état aussi fragile. Peu importait à quel point ils se prenaient la tête et se chamaillaient, personne ne méritait de finir dans une telle condition ; Hye In était quelqu’un de bien, elle ne méritait tout cette infamie qui touchait son quotidien dernièrement. « C’est fini. » Souffla l’acteur, de plus bel, dans un faible murmure alors qu’il lui embrassait suavement le crâne. En réalité, il était frustré car il se sentait particulièrement impuissant et que, à part se répéter, il ne savait pas quoi faire de plus. Certes, ce n’était pas magique, il en avait purement conscience, néanmoins il aimerait l’aider à se défaire de ses démons qui la rongeaient. « On peut. Il est déjà tard en soit. » Après tout, la nuit était tombée depuis un moment déjà ; dans leur métier, ils finissaient rarement tôt et les journées étaient particulièrement longues.

Sur ses dires, le garçon se décala doucement, s’éloignant un instant – mais pas trop loin non plus – juste le temps d’éteindre la bouilloire avant de revenir se placer devant elle. La douceur dans les pupilles, sans un mot, il lui tendit simplement sa main afin qu’elle la saisisse puis, une fois fait, il quitta la cuisine pour se diriger vers la chambre. « Tu veux juste te caler au lit ou regarder la télé ? » L’interrogea-t-il, lorsqu’ils furent dans la pièce désirée, tout en s’installant confortablement sur le matelas. A peine se retrouva-t-il sur le lit que Jang Woo se décala à l’autre bout, permettant à Hye In de le rejoindre et s’allonger à ses côtés. Puis, de manière à être encore plus confortable, il replaça la couette sur eux avant d’inviter, toujours en silence, avec uniquement son bras levé, la jeune femme à revenir se blottir contre lui. Ce soir plus qu’un autre, elle paraissait éprouver ce besoin désespéré d’avoir un contact, et lui n’avait rien contre ça. Si cela pouvait l’aider à aller mieux, il lui donnerait tout ce qu’elle voulait.  

 



________________________________

I've made your misery my goal ♛ I see it fades, our light it's all gone. How it all began, if truth be told, had a master plan. Now I rule the world. Took 'em by surprise, worked my way up hill
Contenu sponsorisé
 
Re: you can run, you can hide ((jang woo)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide