sombre


Castle of Glass (feat Mei Li)

Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
Castle of Glass (feat Mei Li) T2sa Castle of Glass (feat Mei Li) Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Joemaw-torpeur
Messages : 270
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Castle of Glass (feat Mei Li) | Jeu 4 Juil - 19:08
Citer EditerSupprimer

Castle of glass
feat.   @Zhong Mei Li "

((Outfit))Si il y a bien une chose a laquelle tu t’attendais en revenant en Corée, c’était bien d’être soudain mystifié par une femme. Encore moins par quelqu’un comme Mei Li, parce qu’on ne va pas ce mentir vous êtes êtes un peu comme le feu et la glace. Personne sain d’esprit ne vous aurait laissé ensemble dans la même pièce et pourtant. C’est un mystère sui restera sans doute a jamais un mystère de savoir pourquoi vos chemins se croisent toujours et que vous ne pouvez pas vraiment vous passez de l’autre. Ce qui est encore plus étonnant pour toi, c’est que depuis que vous vous… fréquenter? Sortez ensemble? Tu ne sais même pas vraiment quel mot utiliser, et ce n’est pas le plus important. Bref, tu t’attendais à ce que tout soit plus compliqué, mais non. Les choses se passent relativement bien. Bien sûr ce n’est pas rose tout le temps mais entre toi qui passe ton temps à partir et le caractère de Mei Li, le contraire serais mauvais signe. Tu ne peux pas vraiment lui en vouloir de toute façon, tu lui impose ce mode de fonctionnement même si elle n’en voulait pas. Donc tu ne la ramènes pas trop.

Tu t’étais dis que tu allais lui faire une surprise, tu ne l’avais pas prévenu que tu rentrais plus tôt que prévu. Tu ne t’étais pas fait prier d’ailleurs, sautant dans le premier avion disponible ce fit beaucoup rire les membres du groupe qui te traitaient déjà de canard. Ce qui est relativement juste au passage. Il fallait juste trouver comment surprendre la demoiselle maintenant, mais avec 5heures d’avions tu avais eu de quoi réfléchir. L’avantage c’est que tu commences à connaître un peu les habitudes de la chanteuse, donc ça rend ce genre d’idée un poil plus simple. Tu passes donc en vitesse a ton appartement, qui au passage est beaucoup moins vide maintenant, pour poser ta valise. Tu ne fais que récupérer un petit sac dedans avant de prendre la route pour la Yonsei.

Mei Li passe régulièrement du temps dans les salles de musique, le plus difficile est de savoir dans laquelle elle va se trouver. Alors que tu te cache sous une capuche et un masque, tu atterris à l’intendance, et c’est la que la célébrité sert. La gentille dame qui ne voulait pas t’aider au départ, finit par accepter quand tu lui expliques ce que tu veux faire. La preuve étant les photos prises de vous deux lors de cette fameuse soirée. Quoi? Ce n’est pas de te faute si tu as un visage d’ange et que tu sais attendrir le coeur d’une femme. Tu te fais donc conduire jusqu’à la dite salle, que l’on t’ouvre gentiment.  Tiens c’est drôle, c’est la même salle où tu étais venu lui rendre son écharpe. Tu ris un peu avant de parcourir la salle, scrutant les instruments. Tu finis par sortir un paquet cadeau  du sac que tu traîne depuis ton retour pour le poser sur la table qui trône au milieu de la salle.

Tu finis par attraper un bout de papier et un crayon qui traîne, avant de t’affaler dans le fauteuil le plus proche.  Tu commences alors a griffonner des paroles qui te trottent dans la tête depuis un moment. Tu chantonne sans t’en rendre compte pour trouver les rythmes, les mots les plus juste. Tu ne sais pas combien de temps tu fais cela, mais le jetlag te rattrape bien vite dans ce moment de calme. Doucement au début, tu ne t’en rends même pas compte. Tu luttes simplement pour garder ton attention sur te stylo. Puis tu sombre dans le fauteuil, t’endormant comme un enfant en voiture. Pour faire une surprise c’est un peu raté pour le coup. Encore.

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
Castle of Glass (feat Mei Li) Yr7a9s53Castle of Glass (feat Mei Li) Fmnj Castle of Glass (feat Mei Li) YxwiBKQ Castle of Glass (feat Mei Li) T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Crédits : littleliars ♡
Messages : 663
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: Castle of Glass (feat Mei Li) | Ven 5 Juil - 16:13
Citer EditerSupprimer
castle of glass
 @davis jonah  
((ootd)) Elle se l’était toujours interdit. Les hommes comme lui. Ce mode de vie. Prendre le risque de replonger en plein dans ce qu’elle a vécu toute sa vie. Quelle ironie du sort quand, au bout de compte, elle ne fait que marcher dans les traces de sa mère. Comme un destin inéluctable et tout tracé. Que jonah a su planter ses griffes en elle si profondément dès le premier regard qu’elle a été incapable de s’en défaire. Ce sentiment étrange de vide constant quand il n’est pas là. Celui de se sentir plus vivante que jamais les moments où il est avec elle rendent les séparations douloureuses et animées. tout n’est pas si rose. Tout n’est pas si simple. Loin de là. Les jours précédents son départ, toujours compliqués. La tempête menaçant d’exploser. Et puis le vide. Ce sentiment constant d’abandon quand bien même il fait tout pour la rassurer et palier à son absence.. L'un des rares avantages qu'apporte la période des examens de ce milieu d’année, c’est qu’ils ont permis à meili de se concentrer sur autre chose. De temporiser un peu plus facilement que d’habitude l’absence et les jours qui s’accumulent. D'une manière un peu bancale et incomplète, mais ça permettait de combler un peu les choses. Car les jours passent à une lenteur affligeante. Et comme un cercle sans fin plus les semaines s’accumulent et plus sa patience déjà infime s’amenuise. Son humeur s’assombrit drastiquement, et l’angoisse prend le pas sur le reste. Surtout ces derniers temps. Les couvertures de magazines n’aident pas. Le voir en une des pages avec son groupe et la chanteuse avec qui il est en featuring est un rappel constant de l’épée de damoclès qui plâne au-dessus de sa tête. Cette petite voix qui ne fait que lui rappeler qu’elle joue avec le feu. Que ça finira par arriver. Qu’elle lui a bien fait comprendre plus d’une fois que ça ne lui plaisait pas. Pas du tout. Et il a beau lui prouver tout le contraire, il y a cette part d’elle-même qui est incapable de lui faire confiance malgré tout. Et maintenant que les examens sont terminés elle a tout le loisir d’entretenir le nuage noir et qui hante son esprit. De s’imaginer le pire. Sa paranoïa pour meilleure amie. Parce qu’il n’est pas censé rentrer avant plus d’une semaine. Et ça commence à faire long. Terriblement long. Et plus les jours passent et plus elle sombre dans les méandres de la mauvaise humeur et du doute. La chaleur insoutenable dehors n’arrange rien et le simple trajet entre le dortoir et l’université est déjà de trop. ses pas la mènent presque automatiquement vers l’une des salles de musiques. Et elle se surprend à y finir de plus en plus souvent en fin de journée. Ou quand le besoin s’y fait ressentir. Pour s’isoler. un besoin vital de décompression pour ne pas imploser. Endroit de paix où écrire et jouer lui permet de se libérer du poids constant qui l’habite. Ses yeux glissent sur son téléphone et son air s’assombrit un peu plus quand elle ne voit rien. Rien du tout depuis hier. Alimentant sa mauvaise humeur et cette boule d’angoisse qui prend de l’ampleur jour après jour. elle a presque envie de le jeter contre un mur. C'est la mine sombre et fermée qu’elle pénètre dans la salle de musique où elle va certainement passer la soirée. Histoire qu’on lui foute la paix car elle risque fort de s'énerver, cette fois. Les yeux rivés sur son téléphone elle s’apprête à envoyer un message cuisant à jonah face à ce silence radio qui lui met les nerfs à vif. Seulement, ses yeux se relèvent, tels des aimants sentant une présence, et meili se fige net face au tableau qui se joue devant elle. Sa mauvaise humeur fondant comme neige au soleil quand elle se rend compte qu’il est là. Il est vraiment là. Alors qu’il n’était pas censé rentrer avant des jours. Et tout s’envole alors que son coeur se met soudainement à battre un peu plus fort face à ce scénario auquel elle ne s’attendait absolument pas. Refermant la porte sans bruit, elle reste plantée là le temps de réaliser. et une esquisse de sourire effleure doucement ses lèvres pour la première fois depuis un moment. Sa présence balayant le temps d’un instant tout ce qui la hantait jusqu’à maintenant. Avec la discrétion d’une voleuse, elle est incapable de résister à cette attraction qu’il exerce sur elle. elle reste là quelques secondes à l’observer dormir. Le visage d’un ange. presque adorable à voir. Ses yeux glissent pour imprégner cette image dans sa mémoire. Retirant délicatement le papier et le crayon qui pendent mollement dans ses mains pour les poser à côté. Elle a envie de le laisser dormir, mais c’est plus fort qu’elle. L'absence si longue. Le manque si terrible qu’elle finit par s’asseoir doucement sur ses genoux, ses mains glissant le long de son cou pour s’y accrocher. L'observant quitter les bras de morphée en une épreuve compliquée. Ça lui arrache un sourire alors qu’elle souffle contre son visage dans un mumure digne d'une confession. « j’ai comme une impression de déjà vu. » tous les deux, dans cette salle. Au même endroit. Sauf que c’était meili, dans ce fauteuil, en train de dormir. Que c’est là que tout a démarré alors qu’elle acceptait de lui offrir cette soirée qui chamboulerait son existence. Ses yeux plongent dans les siens encore tout endormis tandis que ses mains jouent avec les mèches de cheveux dépassant de son bonnet. Susurrant contre sa bouche. « il était temps que tu rentres.. » sa manière à elle de lui dire qu’il lui a manqué alors que ses lèvres se posent contre ses jumelles, incapable de se retenir plus longtemps. Et cette impression libératrice de pouvoir respirer à nouveau.  
 
code by kerushirei.
Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
Castle of Glass (feat Mei Li) T2sa Castle of Glass (feat Mei Li) Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Joemaw-torpeur
Messages : 270
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Re: Castle of Glass (feat Mei Li) | Dim 7 Juil - 18:50
Citer EditerSupprimer

Castle of glass
feat.   @Zhong Mei Li "

((Outfit)) On peut dire que la fatigue accumulée n’aura pas tardé à s’accumuler une fois tes fesses posées dans ce fauteuil.  Tu t’endors comme une masse, ne terminant pas d’écrire le vers que tu avais en tête. Tu ne t’en souviendras pas, tu le sais, et ça va t’agacer au plus haut point. Enfin tu n’en es pas là, alors que c’est un contact contre toi qui commence de t’éveiller doucement. Tu étais bien là, à te reposer dans ce fauteuil, tu te plains un peu de ce contact qui te sort de ta douce torpeur. Tu gigotes un peu alors que tu sens quelqu’un sur tes genoux, puis s’accrocher à ton cou alors que tu ouvres les yeux. Un sourire étire immédiatement tes lèvres alors que ton regard tombe sur ce visage de porcelaine. Même endormie, tu la reconnais immédiatement alors que tes mains viennent attraper la jeune, une main dans son dos pour la maintenir contre toi, et l’autre qui vient caresser la joue de Mei Li. Tu ne te lasseras jamais de cette vision, tu en es certain.  Tu étouffes un rire quand elle parle de déjà-vu. C’est vrai, sauf que c’est elle qui dormait la dernière fois, mais que toi tu l’avais laissé se reposer si tu te rappelles bien. ”On dirait bien que ce fauteuil est un peu trop confortable oui…” Oui tu ne dis rien, pas de remarque déguisée, pas de tentative de quoi que ce soit. Tu n’as juste pas envie de compliquer la situation d’entrée. Non, tu ne veux que profiter de ce moment où tu la retrouves enfin.

Être loin d’elle est à chaque fois une torture, la laisser encore plus, mais revenir est à chaque fois une expérience en soit. Tu ne comprends toujours pas vraiment pourquoi elle semble si à cran, si dur avec toi à chaque fois. Peut-être qu’un jour elle te le dira, mais tu laisses le temps faire son œuvre. Mei Li est toujours un mystère pour bien des choses, mais pour le moment tu ne laisses pas cela être un problème. Elle te réveille doucement, jouant avec tes mèches alors que tu observes sa tenue. Miam. C’est le seul mot qui te vient à l’esprit avant qu’elle ne vienne encore contre toi avant de s’emparer de tes lèvres.  Tu plonges dans ce baiser complètement, ta main délaissant sa joue pour l’attirer un peu plus vers contre toi. Ses lèvres sont une drogue, son contact encore plus, et tu es en manque depuis des semaines. Tu prolonges autant que tu peux se baiser, presque jusqu’à manquer d’air et devoir la relâcher. ”Je suis sûr que je t’ai rendu folle a ne pas te répondre depuis hier. Désolé…”  Tu reviens t’emparer  furtivement de ses lèvres, avant de coller ton front contre le sien, profitant juste de sa présence. Tu reviens caresser sa joue de la jeune femme, restant ainsi quelques secondes. ”Tu m’as manqué Mei Li, j’étais un peu trop impatient de revenir vers toi.” Tu te détaches de la jeune femme, laissant tes mains caresser la jeune femme alors que tu admires sans vergogne la vue qu’elle t’offre. Pour être honnête tu es un peu jaloux de tous ces étudiants qui peuvent l’admirer tous les jours. ”Tu es magnifique, j’espère que ce n’est pas pour quelqu’un d’autre que tu te fais aussi belle quand je ne suis pas là.” Tu ris doucement alors que soudain des idées beaucoup moins avouables te traversent l’esprit alors que tu admires un peu plus cette robe.

Tu te mets une baffe mentale, ce n’est pas vraiment l’endroit et encore moins le moment alors que tu viens de la retrouver. C’est ensuite le paquet qui renvoie la lumière qui provient de la fenêtre. Oh, tu as failli oublier ton cadeau d’ailleurs. ”Je ne suis pas revenu les mains vides au faîte. C’est pour toi, c’est moi qui ai choisi j’espère que ça te plaira.” Tu l’observes alors qu’elle se lève pour aller chercher ton cadeau. Tu te frottes les yeux et te remets un peu plus droit dans le fauteuil, un sourire en coin aux lèvres. C’est un cadeau un peu stupide finalement, tu lui as fait faire un micro personnalisé. Bon en fait à la base ils devaient s’occuper tu tiens en premier, mais tu n’en as pas un besoin urgent. Alors tu t’étais juste dis que c’était un cadeau qui pourrait plaire à Mei Li. ” Honnêtement j’ai eu du mal à me décider quoi demander, à la fois élégant et impressionnant comme toi. Tu es une fille difficile à impressionner tu sais?”  

Micro:

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
Castle of Glass (feat Mei Li) Yr7a9s53Castle of Glass (feat Mei Li) Fmnj Castle of Glass (feat Mei Li) YxwiBKQ Castle of Glass (feat Mei Li) T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Crédits : littleliars ♡
Messages : 663
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: Castle of Glass (feat Mei Li) | Mer 10 Juil - 18:03
Citer EditerSupprimer
castle of glass
 @davis jonah  
((ootd)) Meili le connait par coeur, le regard des hommes posé sur elle, à deux doigts de la dévorer vivante s’ils le pouvaient. L'effet indescriptible qu’elle laisse sur son passage, ne suscitant qu’avidité et envie. Tous ces êtres affamés qui pourtant la laisse d’une indifférence froide. Mais ce qu’elle peut lire dans ses yeux à lui, ça embrase son âme glaciale. Ça réchauffe son monde et réveille en elle bien des choses. Que plaire est devenu capital quand il s’agit de son regard. incapable de se lasser du brasier qu’elle provoque dans ses prunelles. Écho magistral au sien tandis qu’elle comble la distance entre leurs lèvres. Que son corps cherche le sien. Qu'elle pourrait mourir contre sa bouche tellement ça lui a manqué. Qu'elle pourrait l’embrasser pendant des heures jusqu’à mourir asphyxiée pour combler un minimum ce sevrage forcé qui n’a fait que renforcer le manque. Et c’est la seule chose positive à la distance. C’est qu’elle donne une saveur des plus intenses aux retrouvailles. Surtout quand elles sont inattendues. C'est à contrecoeur qu’elle met fin au baiser, soupirant contre ses lèvres. « si peu... Tu as juste échappé de justesse à un message où j’allais t’expliquer d’une manière très détaillée différentes façons de mourir. » elle minimise même presque les choses. Gardant pour elle ce sentiment d’insécurité qui l’accompagne constamment et qui n’a fait que se renforcer. menaçant de tout ravager sur son passage. faisant de chaque seconde de silence supplémentaire, une véritable torture. « .. mais si c’est pour te voir apparaitre comme par magie juste après.. Hm, tu as l’autorisation pour recommencer. » et uniquement pour cette raison. Ses yeux se ferment quelques secondes quand elle sent son front contre le sien. Esquisse de sourire sur ses lèvres tandis que son coeur fait une embardée face à son aveu. Et ça ne la laisse pas de marbre, comblant ce besoin constant d’être rassurée. D'exister. De ne pas être oubliée tandis qu’elle est laissée derrière. lui aussi, lui a manqué. Ses doigts caressant sa nuque, ses yeux plongent dans les siens avant de hausser un sourcil. Belle pour quelqu’un d’autre ? Meili a beau tout ravager sur son passage, ça l’amuse. Parce que s’il considère cette robe franchement basique à ses yeux comme quelque chose de beau, il se contente de bien peu. « aussi belle ? j’ai pris le premier truc qui me tombait sous la main. » son sourire moqueur aux bords des lèvres, elle vient se pencher contre lui avant de susurrer contre son oreille. « je garde mes plus belles pièces pour toi, ne t’en fais pas pour ça. » et elle en a plus d’un, des vêtements pour lui retourner la tête. Des robes bien plus majestueuses. Celles qui offrent des images qui restent collées à la rétine. parce que la seule personne dont elle a envie de faire perdre la raison, c’est jonah. Et personne d’autres. Le reste n’est que du dommage collatéral malencontreux. ses yeux scrutent son visage sans rien dire. Imprégnant chaque détail. Cette impression qu’il revient de plus en plus éteint à chaque fois. La fatigue tirant ses traits. Mais sa voix la tire de ses réflexions. « hm ? » elle a du mal à cacher sa surprise, sa tête se tournant vers la table, notifiant le paquet qu’elle n’avait pas remarqué jusque-là. « tu n’étais pas obligé. » son retour étant tout un cadeau en soi, déjà. pourtant l’attention la touche plus qu’elle ne veut bien l’admettre. petit sourire sur les lèvres, meili se lève pour finalement attraper cette boite mystère et l’ouvrir. Ses mains se bloquant quelques secondes au-dessus du micro avant de le prendre pour l’observer sous toutes les coutures. c’est surement la dernière chose qui aurait pu lui passer à l’esprit et pourtant c’est si bien la connaître à la fois. Il y a ce côté tape à l’oeil qui la caractérise si bien dans un outil qui pourrait être l’extension de son propre bras. sa remarque lui arrache un léger ricanement. « oui, je sais. » elle ne peut pas le nier. Elle n’est pas facile à impressionner. mais il faut bien admettre qu’il a réussi son pari. lâchant le micro des yeux elle finit par les relever vers jonah avant de sourire doucement. « il est vraiment parfait. » l’observant encore quelques secondes, elle le repose dans sa boite avant de revenir se poser exactement là où elle était installée. « merci. » qu’elle souffle contre ses lèvres avant de l’embrasser de nouveau. Elle fait peut-être durer l’échange plus longtemps que nécessaire mais c’est plus fort qu’elle. Elle a du retard à rattraper. Que deux mois c’est insoutenable et qu’elle a failli vriller plus d’une fois. avant de finalement se détacher, ses yeux plongeant dans les siens, sourcils légèrement froncés. « Tu as l’air explosé.. Tu restes combien de temps ? » la question à un million. Celle qui rend les choses fragiles et complexes. Celle qu’elle ne peut s’empêcher de poser à chaque fois comme s’il allait se volatilser sous ses yeux la minute suivante. parce que le voir repartir est déjà dur en soi. Mais là ? après une période d’absence si longue ? inimaginable. « raconte moi. c’était comment ? »  elle a ce besoin vital de savoir. Que quand il n’est pas là elle s’imagine toujours le pire et qu’elle a bien du mal à s’en défaire. C'est malsain et pourtant les démons se cachent dans les détails. elle ne peut pas sortir de sa tête ce qu’elle lit, ce qu’elle voit. Tous ces gens qui imaginent jonah avec une autre. Et si ça l’intéresse vraiment, de connaître l’intégralité de son voyage, il y a toute cette insécurité qui le met sur la sellette. Dans l’attente du détail qui le trahira, qui prouvera qu’elle avait raison et qu’il ne vaut pas mieux qu’un autre. Et parce qu’en deux mois il est si facile de se passer des choses quand elle, elle n’est pas là.  
 
code by kerushirei.
Contenu sponsorisé
 
Re: Castle of Glass (feat Mei Li) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide