Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Viens vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Ouverture des Gumiho
C'est portes ouvertes chez les Gumiho.
N'hésites donc pas à les rejoindre si tu le souhaites !
Ils sont attendus
Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Examen d'entrée :: Suneung :: Fiches validées
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ?

Park Jin Hyun
Park Jin Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 22:39

Park Jin Hyun
wiggle, wiggle, wiggle...
Nom : park, comme le pdg de la chaîne d’hôtels de luxe park&park. Prénom(s) : jin hyun. mais vous pouvez l’appeler dieu, aussi. c'est bien, dieu... Surnom(s) : haha. essaye juste de lui en donner. Âge : vingt six ans. Date et lieu de naissance : huit février mille neuf cent quatre vingt douze, à séoul. Origines : sud-coréennes. Nationalité : sud-coréenne. Cursus universitaire : deuxième année de master (commerce et communication internationale). mais il a finalement mis fin à ses études en cours d'année pour se consacrer à sa passion. il n'a donc pas obtenu son diplôme. Métier : danseur professionnel au sein d'une troupe indépendante plutôt connue en corée du sud et qui commence à se faire un nom dans les pays voisins. Orientation sexuelle : hétérosexuel. il aime beaucoup trop les pamplemousses de su ah pour songer une seule seconde se tourner vers des poireaux. Classe sociale : vu le poste de papa, le compte en banque de sa famille est très très bien rempli. quant à son métier de danseur, celui-ci commence à lui rapporter pas mal. du coup, ça ajouté à la petite somme conséquente que papa s'obstine encore à lui verser sur son compte en banque chaque mois (pensant certainement que c'est avec de l'argent qu'il convaincra/achètera son fils pour que ce dernier reprenne les rennes de l'entreprise familiale), on peut dire que les fins de mois sont loin d'être difficiles.
IDENTITY CARD
Il parait que...
Il parait que chaque matin, quand il prend sa voiture, il lui fait la causette pendant plusieurs minutes (vrai. son cousin pourrait en témoigner.) + Il parait que, toutes les semaines, il se rend dans un orphelinat ou diverses associations caritatives pour faire du bénévolat et des dons (vrai. c'est d'ailleurs l'un des points de sa vie qu'il tient le plus à garder secret, et ce, pour plusieurs raisons.) + Il parait qu'il a déjà couché avec une mineure... (vrai. mais c'était pas en connaissance de cause.) et qu'en plus de ça, il l'a mise enceinte (faux.) + Il parait que, plus jeune, c'était un bon gosse, vraiment adorable... (vrai. demandez à sa maman chérie.) + D'ailleurs, il parait qu'à l'époque du collège, il se faisait bullied par ses camarades (c'est vrai, aussi. ça n'a pas duré longtemps, certes, mais oui... jin hyun a pendant un temps était la cible de ses camarades qui profitaient du fait qu'il n'aille pas bien pour s'en prendre à lui.) + Il parait qu'il dort avec une peluche. Un léopard qu'on lui a offert, plus précisément (fa... ouais bon, c'est presque vrai. cette peluche existe vraiment et se trouve dans sa chambre. mais il ne dort pas avec, tss...) + Il parait qu'on lui a déjà proposé de poser à poil pour un magazine (vrai.) + Un magazine acheté et lu principalement par des gays (vrai aussi.) + Il parait qu'il est capable de citer le prénom des 151 premiers pokemons, et ce, dans l'ordre (vrai. des vestiges de sa période geek.) + Il parait qu'il n'est plus puceau depuis ses quinze ans et qu'il a perdu sa virginité avec une femme plus âgé que lui de plusieurs années (vrai.).
Dis nous qui tu es !
Plus jeune, Jin Hyun était ce qu'on pouvait appeler un enfant modèle. En effet... Gentil, attentionné et attentif à l'école, il était le petit garçon qui ramenait toujours de bonnes notes à la maison. Le copain que tout autre enfant de son âge voulait avoir ou le camarade de classe serviable et toujours prêt à venir en aide aux autres. Un bon petit gars sous toutes les coutures, en somme... Mais tout cela ne dura finalement pas bien longtemps puisque, une fois entré au collège, Jin Hyun changea du tout au tout. Fini le parfait petit enfant que l'on aimait brandir tel un trophée lorsque l'on recevait des invités de la plus haute importance. Dès cet instant, le jeune Park ne fut plus le même. Du moins, c'est ce qu'il tenta de faire croire par tous les moyens, et ce, pendant de nombreuses années. Jusqu'à il y a encore peu de temps, en vérité... Et ce visage d'ange qu'on lui attribuait, ses allures de gentil jeune homme ne furent alors plus que du vent, un mirage, une façade qui lui servait à charmer les filles récalcitrantes ou à manipuler les autres dans le but de servir ses propres intérêts. De plus, froid, hautain, manipulateur et distant, Jin Hyun n'hésitait pas à prendre des airs supérieurs devant ceux qu'il jugeait trop « idiots ». Et sarcastique jusqu'au bout des doigts, il lui est souvent arrivé de se montrer blessant, voire même insultant. C'est pourquoi, alors qu'il pourrait compter ses véritables amis sur les doigts d'une seule main, il n'en posséderait pas assez pour vous montrer combien de personnes le détestent à l'heure actuelle. Cela dit, Jin Hyun s'en contrefout pas mal de tout ça. A vrai dire, il n'accorde que très peu d'importance à ce que les gens pensent de lui et en bon « je m'en foutiste » qu'il est, il est très rare qu'il se laisse atteindre par les insultes que de tiers personnes pourraient proférer à son égard. Ainsi, parfois accompagné d'un léger soupir ou d'un haussement d'épaule, il se contente de toiser ce genre d'individus du regard et continue son chemin, les mains dans les poches, comme si de rien n'était... Toutefois, sous ces airs de mec trop confiant et à la limite de l'égocentrisme, il paraîtrait d'après certaines personnes que c'est quelqu'un de très loyal et fidèle, que ce soit en amitié ou en amour. Mais pour cela, il faut bien évidemment chercher à voir plus loin que tout ce qu'on peut raconter à son sujet. Et quand c'est le cas, quand enfin vous parvenez à creuser sous cette carapace que le jeune homme s'est forgé pendant de nombreuses années, il n'est pas rare de voir finalement apparaître ce petit garçon attentionné, souriant, gentil, généreux et protecteur qu'il était autrefois...
KERUSHIREI
J'ai la flemme. Mais puisqu'il le faut... Anaïs, 25 ans, Toulouse, Inspirit, Baby & Igot7. Voila ♡

It's my life...
même le diable fut un ange, jadis...
« JIN HYUN, MON CHÉRI ! JE PARS TRAVAILLER ! » Ça, c'est ma maman ! Une jeune femme très charmante mais peut-être un peu trop préoccupée par son travail... Comme tous les parents de gosses de riches, me diriez-vous. Toutefois, contrairement à la plupart d'entre eux, si il y a bien une chose qu'on ne pouvait pas lui reprocher c'est qu'elle manque à ses obligations de mère. Elle avait beau être débordée, cela ne l'empêchait pas d'être une personne aimante et protectrice envers moi. Et même si son poste de directrice marketing de l'entreprise pharmaceutique - dont ses parents sont à la tête - lui prenait énormément de temps, elle arrivait toujours à en trouver pour assister aux réunions parents-professeurs, à mes anniversaires ou à mes spectacles de danse. On ne peut cependant pas en dire autant mon père... PDG d'une grande chaîne d’hôtels de luxe, implantée dans le monde entier, ce dernier passe ses journées à son bureau ou au téléphone avec des partenaires et sa vie de famille semble n'être, pour lui, qu'un détail sans grande importance. « MADAME BYEOL NE DEVRAIT PLUS TARDER A ARRIVER ! » Qui est madame Byeol ? Voyons, je suis sûr que la plupart d'entre vous la connaisse... Tous les gosses venant des quartiers riches de la ville avaient leur Madame Byeol. Parce que oui... Madame Byeol, c'était ma nounou. Une gentille dame d'une quarantaine d'années, issue d'une famille assez pauvre, qui travaillait pour notre famille depuis que j'avais pointé le bout de mon nez. Et je l'aimais bien, Madame Byeol. Je l'aimais même beaucoup... Généreuse et attentionnée, elle s'occupait très bien de moi et, au fil des années, j'avais fini par m'attacher à elle, à tel point que je parvins à la considérer comme une deuxième maman. « Bonjour ! » Assis sur mon lit, les yeux fixés sur l'écran de la télévision et une manette de console de jeu dans la main, je me retournai brusquement vers la personne qui venait de prononcer ce mot. Une petite fille d'à peu près mon âge se tenait alors près de la porte de ma chambre. Elle était vêtue d'une petit robe blanche toute simple. Ce n'était pas vraiment le genre de robes que les filles à papas du quartier où je vivais portaient habituellement. « Qu'est-ce que tu fais ici, toi ? Et t'es qui, au juste ? » Devant le ton à la fois surpris et sévère que j'avais employé, la petite fille se montra légèrement hésitante mais finit tout de même pas répondre. « Je suis venue avec maman. Il n'y avait personne à la maison pour s'occuper de moi, alors elle m'a emmené avec elle. Je m'appelle Eun Mi. » La dévisageant quelques secondes, un air légèrement suspicieux accroché au visage, je laissai échapper un faible soupir et haussai doucement les épaules, avant d'attraper une deuxième manette que je tendis à la petite fille. « Tu veux jouer ? » Pour seule réponse, elle hocha la tête de haut en bas, en arborant un sourire, et prit la manette que je lui tendais. C'était la première fois que Madame Byeol amenait sa fille sur son lieu de travail. La première fois d'une longue série... Car, en effet, voyant qu'on s'entendait bien, elle prit l'habitude d'emmener Eun Mi avec elle, n'ayant de son côté pas les moyens d'offrir les services d'une nounou à sa fille. Mais bien sûr, tout cela se fit, sans en toucher un mot à mes parents... Parce que oui... Imaginez si ils apprenaient que la nounou de leur fils amenait sa fille chez eux et, qu'en plus de cela, leur seul et précieux héritier traînait et était ami avec une pauvre... Quelle abomination ! Et les gens vivant dans notre quartier semblaient être du même avis qu'eux. Des adultes, jusqu'aux bambins... « Hey, la pouilleuse ! Dégage de là ! On ne veut pas de personnes comme toi, ici ! » Qui a dit que les enfants se souciaient peu ou guère de ces histoires de statut social et qu'ils vivaient tous dans ce monde rempli d'innocence ? Cette personne n'avait certainement jamais mis les pieds dans un quartier de riches... « Pourquoi tu la traites de pouilleuse ? » Au beau milieu d'une aire de jeu, Eun Mi et moi faisions face à trois autres garçons d'à peu près notre âge. « Et toi, Jin Hyun, pourquoi tu la défends ? C'est une pauvre ! Elle n'a rien à faire dans ce quartier... » Ce quartier, c'était le quartier de Gangnam où les fils et filles à papa se prenaient pour les maîtres du monde et n'hésitaient pas à insulter quiconque, ne faisant pas parties de leur monde, oserait s'y aventurer. « Cet endroit ne t'appartient pas. Tout le monde peut venir y jouer... » Je les détestais... Vraiment. Et j'étais bien décidé à protéger mon amie face à eux. « Tss... Laissez tomber, les gars. Plus têtu que lui, tu meurs. Réfléchis juste à ce que vont penser tes parents quand ils vont savoir que tu traînes avec une pauvre, Park ! » Que mes parents l'apprennent, c'était certainement ce que je redoutais le plus. Et si cela ne s'était pas encore produit, c'était seulement parce que je ne m'étais jamais aventuré à l'extérieur en compagnie de Eun Mi, auparavant, et que lorsque Madame Byeol l'emmenait à la maison, elle faisait tout pour se montrer la plus discrète possible. Toutefois, cela n'empêchait pas les rumeurs de circuler... Et vous savez ? Les rumeurs et commérages, c'est quelque chose qui fait partie intégrante de la vie des riches. Les nouvelles vont vite dans ce genre de quartier... Beaucoup trop vite. Et celle disant que le jeune héritier de la famille Park s'était battu avec un autre fils à papa dans le seul but de défendre une petite pauvre ne tarda pas à parvenir aux oreilles de mes parents...

La sonnerie de la porte d'entrée venait de retentir. Quittant ma chambre en courant, je descendis les escaliers et me dirigeai vers le hall d'entrée, un grand sourire dessiné sur le visage. Cela faisait presque une semaine qu'elle n'était pas venu. Une semaine que maman n'avait cessé de me rabâcher que nounou était malade et qu'elle ne pouvait pas venir travailler. « Jin hyun, mon garçon, tu es là ! Je te présente Madame Kim, ta nouvelle nounou. » Suite à ces mots, je me stoppai net dans mon élan et le sourire que j'avais affiché jusque là, quitta instantanément mon visage. « M-ma nouvelle nounou ? Mais... Pourquoi j'ai une nouvelle nounou ? » Dans un premier temps, ma mère tenta de me cacher la vérité et m'annonça que Madame Byeol avait décidé de quitter son travail, pour déménager. Je n'y croyais pas... Elle ne serait pas partie en me laissant seul. Elle ne serait pas partie sans me dire au revoir... Et j'avais raison de ne pas y croire. Un peu plus tard dans la journée, et alors que j'étais assis sur l'un des bancs du parc à côté de l'aire de jeu où Eun Mi et moi étions venus nous amuser deux semaines plus tôt, une voix dans laquelle on pouvait certainement entendre tout le sarcasme du monde s'éleva. « Alors, Jin Hyun ? La pouilleuse qui te sert d'amie t'a lâché ? » Feignant l'indifférence, je détournai le regard mais fus cependant contraint de reporter mon attention sur ce gamin, lorsqu'il enchaîna, arborant ce sourire satisfait que j'avais en horreur. « On t'avait prévenu, non ? Il ne faut pas faire confiance à ces gens... Les pauvres n'en veulent qu'à ton argent, ils ne sont pas fréquentables. D'ailleurs, maman dit que c'est pas plus mal que ton père ait décidé de virer sa mère... » En effet... Les nouvelles allaient beaucoup trop vite dans ce genre de quartier. Mais, pour une fois, j'étais bien content que cela soit le cas. Mon père était un connard fini et ma mère me mentait. C'est d'ailleurs ce que je fis l'erreur de dire à cette dernière lorsque, finalement forcée, elle m'avoua la vérité. J'étais énervé que mon géniteur ait pu me faire un coup pareil, et ce, en prétextant que c'était pour mon bien – tu parles... il n'avait que sa fichue réputation en tête - alors que jusque là il n'en avait jamais rien eu à faire de moi. J'étais aussi énervé que ma mère ait pu le suivre dans cette démarche, en ayant en plus l'intention de me cacher la vérité. J'étais énervé contre mes parents, oui... Et tellement énervé que je ne vis même pas la main de ma mère s'abattre sur ma joue. Ce fut la première fois qu'elle me levait la main dessus et la seule fois qu'elle l'eut fait d'ailleurs... Après ce jour, j'avais mis plusieurs semaines, si ce n'est plus, pour adresser de nouveau la parole à mes parents – tout du moins, à ma mère, ma relation avec mon père étant tout aussi catastrophique même une quinzaine d'années après - D'ailleurs, ils ne furent pas les seules « victimes » de mon silence. Me cantonnant dans mon coin et ne parlant qu'à très peu de personnes, je devins parfois la cible de quelques gosses de riches qui, voyant que je ne réagissais pas, prenaient un malin plaisir à m'importuner. Et, certainement pour me protéger, j'avais finis par devenir comme eux : méprisant, hautain et froid...

Blessé et affecté par le départ de ma seule et unique véritable amie à cette époque, et alors que pendant plusieurs années j'avais employé tous mes efforts pour tenter de la retrouver, je finis par me résoudre à faire une croix sur elle. Continuer de courir après une personne qui vous avez certainement déjà oublié depuis longtemps, à quoi bon ? Bien évidemment, cela ne fut pas facile et il me fallut beaucoup de temps pour y arriver. Mais, je finis tout de même par y parvenir... Ou du moins, j'avais réussi à me convaincre que j'y étais parvenu. Toutefois, cela avait un prix. A partir de ce jour, s'attacher fortement à quelqu'un était devenu, pour moi, quelque chose d'inconcevable. Et quand cela se produisait quand même - parce que personne n'est à l'abri de ce genre de choses - il n'était aucunement question de montrer ses véritables sentiments... Dans ces cas là, j'étais parfois même du genre à couper définitivement les ponts avec la personne concernée, et ce, du jour au lendemain, si je pensais que la situation risquait de devenir incontrôlable. C'était lâche, je sais... Mais je préférais cela au fait de devoir, encore une fois, supporter le départ d'une personne que j'appréciais. « Tu n'es qu'un connard, Jin Hyun ! » Combien de fois avais-je entendu cette phrase ? Certainement des dizaines et des dizaines de fois... Je n'y faisais même plus attention. « Un con dans ton genre finira forcément sa vie tout seul... » Peut-être que oui. Peut-être que non... Parce que même si je m'étais forgé une telle carapace, au fond de moi, je savais pertinemment que l'ancien Jin Hyun n'était pas totalement de l'histoire ancienne. Je savais aussi que je ne pourrais me résoudre à vivre seul éternellement... Je jouais un rôle. Je faisais comme si je n'avais besoin de personne, comme si la présence de personnes dans ma vie m'était complètement égale... Pourtant, il y avait In Su, Baek Ho, Su Nah... Certains étaient là depuis le début. Certains étaient arrivés en cours de route. Mais ils étaient là et ils comptaient énormément pour moi. Puis, depuis peu, il y avait aussi Su Ah... Ah~ Su Ah... Si on m'avait dit, il y a encore quelques années, que notre relation prendrait une telle tournure, j'aurais ri au nez de la personne. C'est vrai, quoi... Moi, Park Jin Hyun, m'attacher autant à une femme ? Ou du moins, m'y attacher de cette manière... A peine quelques années en arrière, c'était quelque chose d'impensable. Après tout, comment un mec sans cœur pouvait-il éprouver de tels sentiments pour quelqu'un ? D'autant plus qu'au début, ce n'était rien d'autre que du sexe entre nous. Mais ce genre de chose, ça ne se contrôle pas. Au bout d'un moment, les sentiments avaient fini par s'en mêler et je ne sais pas pourquoi... Cette fois-ci, je n'ai pas cherché à rompre ce qui était en train de se créer. Bien sûr, tout cela m'angoisse un peu. Et, même si je ne le montre pas, je suis perdu. Complètement perdu...
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 22:43
Moi tout ce que je vois dans ton gif c'est le wild jackson qui apparait.
Bref.

Welcome, toussa, toussa  :diva:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 22:48
Coucou toi, tu sais qu'on va devoir faire de grandes choses ensemble ? Non ? Bah tu l'apprendras bientôt :DD Rejoins les verts, ils sont fait pour toi  :04:   :cute:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 22:54
Welcome home :heart:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 23:10
JINHYUN LE PLUS BEAU. MON MARI IMAGINAIRE IS IN DA PLACE.
Je suis toute chose, si tu savais :y:
Park Jin Hyun
Park Jin Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 23:44
SYU +  :erm: 

TASYR + Mec, tu peux arrêter d'être canon s'te plait ?
J'ai les yeux qui pleurent devant tant de bowté :(
Et puis... Je sais pas si je devrais rejoindre les verts... J'ai un peu peur de ne pas réussir à te résister en y allant :$

KAN + Thank u, mec ♥️ 

SUN MI + Si tu savais comme j'aime t'entendre dire ce genre de choses, bella  :perv:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Sam 23 Aoû - 23:52
QFDIJSDFIJS PERFECT JINHYUN DANS LA PLACE :yay:
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Dim 24 Aoû - 0:23
TUTUTUTUTUT WIGGLE WIGGLE.
Lee Su Ah
Lee Su Ah
❝ GOLDEN ★ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Dim 24 Aoû - 0:32
:06: 


My heart that shakes and deepens. Love is locked in the sea a dazzling feeling. The night of the Han River walking together, I heard your sweet voice laugther and said: i will forever and ever cherish our blooming days, babe.
hush - primary
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty Dim 24 Aoû - 0:44
Je peux pas, je me suis fait beau rien que pour toi :(
Tu hantes mes jours, mes nuits, je pense à toi sous la douche et aux toilettes, quand je mange et quand je parle, tu peux pas ne pas aller chez les verts là :$$
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Park Jin Hyun ♚ you know what to do with that big fat butt ? Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !