Revenir en haut Aller en bas



 
Au mois d'août, le vent est fou !
HAPPY BIRTHDAY STW !!!! VIENS FÊTER L'ANNIVERSAIRE DE STW, PAR ICI !

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥)

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Jeu 25 Fév - 19:45


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Mon klaxon retentissait devant la fraternité des pyos, je me penchais dans tous les sens sur le tableau de bord pour essayer d’apercevoir la silhouette du président des roses. Mais qu’est-ce qu’il foutait, bon sang ? On allait être à la bourre si ça continuait ! Ma main tambourinait sur le côté du volant, impatient, le sourire aux lèvres. Ahh pourvu que ça lui fasse du bien… Enfin, j’espérais qu’il n’allait pas rebrousser chemin, en trottinant très loin avec sa canne.. Quoiqu’il était bien capable de me frapper avec, comme mon cousin papi qu’il était pour ma petite folie que je lui préparais aujourd’hui ! C’était vraiment.. une folie. Pas un saut en parachute ou un parcours d’escalade, relaaaxe. Mais j’allais faire sortir un peu Ji Hoon de tout ce qu’il maîtrisait, de tout ce qu’il arrivait à prévoir, et pour une fois, lui faire goûter à ma propre vision des choses… L’improvisation ! L’inattendue. Mais une inattendue bien agréable, je l’espérais du moins, passée la surprise. Pour une fois que j’étais en avance, monsieur n’était pas à l’heure, il aurait pu souligner ma ponctualité des plus étonnantes pour une fois hein. J’espérais qu’il n’en soupçonnerait rien pour autant. Après quelques minutes, le voilà qui descendait de l’allée de la maison et j’en fis de même de ma voiture « Yah, cousin, t’es pas à l’heure ! ça m’étonne de toi, ça ! » lui lançais-je, avant d’agiter ma main pour qu’il accélère en rigolant, lui ouvrant en grand la porte passager. « Votre altesse Pyonisime, sa majesté wonsungisime vous demande de prendre place. » Je fis une légère révérence, en lui souriant avec malice, un sourire qui en cachait tant, si il savait. J’inventais en plus des mots, mon excitation perlait dans chacune de mes expressions. Je lui avais dit que j’avais une surprise, que ça lui ferait du bien, et qu’il devait me faire confiance. Il ne savait pas que j’avais demandé à Sae Ra de me récupérer son violon et qu’il était soigneusement rangé dans mon coffre. Tout ce qu’il pouvait distinguer, c’était ma guitare électrique dans son étui, sur le siège arrière mais cela n’avait rien d’inhabituel pour lui de me voir avec elle dans le coin. Il ne savait pas non plus que je l’avais inscrit à un concours musical qui se déroulait en ce moment même au sein de la capitale coréenne, les musicens accourant de toute part. Il ne savait pas encore que je voulais qu’il ne fasse pas ça pour la compétition, mais pour s’amuser, pour se faire du bien, planer un peu avec notre amante mutuelle qu’était la musique et qu’il se lâche ! « Bon, j’espère que t’es en forme aujourd’hui, parce qu’il va falloir assurer ! T’as peur, cousin… ? » Je l’observais du coin de l’œil, avant de démarrer l’audi bleutée, une paire de lunettes noire sur le nez. 

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Sam 27 Fév - 15:26


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Je m'accrochai à la rambarde pour descendre les marches une par une, avec une lenteur des plus emmerdantes. Sérieux, maintenant il fallait que je parte au moins dix minutes en avant si je ne voulais pas arriver en retard en cours, ou comme aujourd'hui In Ha qui m'avait invité quelque part. Son appel hier soir m'avait mis la puce à l'oreille, et je me méfiais énormément de ce qu'il avait prévu. In Ha était vraiment doué pour me confronter à des choses qui ne me plaisaient pas du tout. Son style de vie n'était pas le mien, je ne vivais pas au jour le jour et j'aimais quand les choses étaient organisées, ordonnées, prévues en somme. Je finis de descendre la dernière marche en poussant un soupir de soulagement, puis je ramenai la bretelle de mon sac à dos sur mon épaule et je passai rapidement par la salle commune. Vide. Ok, pas une panthère à l'horizon. Je partis donc l'esprit serein, le pas lent et boiteux comme à mon habitude. Dehors, je vis In Ha garé devant l'entrée. Son sourire béat et ses petits gestes me firent froncer les sourcils. Yah, il ne comprenait pas que c'était impossible pour moi d'enclencher la deuxième ? Foutue jambe. Je clopinai donc vers mon cousin, le regardant avec une mine réservée. Son plan, je n'avais pas confiance du tout. « Va descendre deux étages sans ascenseur et avec une jambe capricieuse... » Je déposai mon sac aux pieds du siège passager, puis je me glissai à l'intérieur de la voiture en remerciant In Ha de me tenir la portière. Puis, je ramenai mes canne entre mes jambes, ceinture de sécurité mise. Je laissai ensuite le soin à mon cousin de conduire, regardant simplement le paysage. « De quoi aurais-je peur ?... » répondis-je du tac au tac à In Ha, tournant rapidement la tête vers lui. Peur ? En même temps, je ne savais toujours pas ce qu'il comptait faire de moi cet après-midi... « Et tu comptes me le dire quand, ce que tu as prévu ? » Je croisai mes bras en le jugeant du regard, assez frustré de ne pas connaître les plans du wonsungi. Et s'il y avait une chose que je détestais, c'était de ne pas savoir à l'avance.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Dim 28 Fév - 19:41


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Regardez-le, il était déjà sur la défensive. Mais quand ne l'était-il pas avec moi, hein ? Il était au garde à vous, me reluquant de haut en bas avec son air suspicieux. On aurait dit que j'affichais en permanence une tête de voyou ou de criminel devant lui haha Non mais j'vous jure. J'avais envie de rire, et je me retenais sinon il était bien capable de faire demi-tour et de me frapper avec sa canne si jamais je l'attrapais pour le foutre sur mon dos et le forcer à me suivre ! C'était un vrai petit diable quand il le voulait vous savez. Il allait bientôt jurer dans tous les sens ou peut-être pas... Il était parfois imprévisible, même si je prévoyais déjà qu'il commence par le négatif puis doucement, à penser positivement à propos de la situation dans lequel j'allais le mettre. Ohhh un peu de bon chamboulement ne lui ferait pas de mal, j'en étais persuadé. Ce n'était qu'une expérience comme une autre, n'était-il pas un pur matheux dans sa tête, mon cousin ? Il était le matheux et j'étais le littéraire, qu'il laisse courir son esprit et son imagination ! Qu'il se vide, et laisse son corps vagabonder comme il le souhaite ! Il allait me prendre pour un illuminé, j'en étais certain, mais bon... ça ne changeait pas beaucoup depuis le temps.

Il fronçait déjà les sourcils, aux aguets et râlait déjà de mes petites remarques. J'essayais toujours tant bien que mal de détendre l'atmosphère par rapport à sa jambe, le traitant normalement, et le titillant un peu dessus pour lui renforcer son mental. Mais il avait l'air d'être toujours d'acier, alors cela ne devrait poser aucun problème ! « De quoi aurais-je peur ?... » me répondait-il, du tac ou tac, comme pour me déstabiliser. Je souriais doucement sous mes lunettes noires. « De l'imprévu. » m'écriais-je, simplement, car c'était juste ça qui pouvait le surprendre Ji Hoon. Il était le prévisible, j'étais l'imprévu. Deux parfaits opposés, mais on s'entendait plutôt bien quand on le voulait. « Bientôt, bientôt. Si impatient. » scandais-je, d'un air théâtral, alors que je doublais une ou deux voitures, la musique en fond sonore accélérant mon allure. « Qu'est-ce que cela pourrait être hm ? Expose-moi donc tes idées, si tu en as. C'est quelque chose que tu aimes faire déjà ! » lui proposais-je, d'un regard en coin, avant de tourner à droite, en plein milieu du centre ville, restant toujours dans le quartier de la fraternité des Pyobeom. Peu à peu, nous nous rapprochions du conservatoire, qui se dévoilait au loin parmi de luxueux bâtiments. « On y est preeeesque, on chauffe... Faut que je trouve une place pour me garer maintenant ! » Pas trop loin pour lui d'ailleurs, il devait conserver toute son énergie pour la suite !

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Dim 28 Fév - 22:29


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Il était si content, si joyeux de savoir quelque chose qui était hors de ma portée. Je détestais ça. Vraiment, je détestais ne pas savoir où j'allais, ni même ce que j'allais faire. J'aimais quand tout était organisé et posé dans un cadre. Non, je n'avais pas peur de l'imprévu, contrairement à ce que In Ha pensait croire. Ca ne me faisait pas peur, mais j'étais plus agacé quand les choses échappaient à mon contrôle. In Ha était vraiment doué pour ça, à m'emmener quelque part sans même me donner d'indice. J'avais envie de l'engueuler. Mais mon air renfrogné suffisait à lui communiquer ma mauvaise humeur. Enfin, je n'étais pas réellement de mauvaise humeur, mais j'étais particulièrement frustré d'être traîné je ne savais où pour faire je ne savais quoi... Je tournai la tête vers In Ha, curieux, alors qu'il s'enjaillait littéralement sur la musique qui passait à l'intérieur de l'habitacle. A quoi pensait-il, planqué derrière ses grosses lunettes de soleil qui grossissaient plus son nez qu'autre chose ? Je m'accoudai de nouveau sur la portière, ennuyé, et je remis à regarder le paysage d'un air las. Impatient, moi ? Pff. Je lui répondis par un rire étouffé, avant d'apercevoir les bâtiments du conservatoire de musique de Séoul. Pourquoi allions-nous ici au juste ? Il était vrai que j'avais suivi tout l'enseignement musical là-bas, depuis le premier jour où ma famille s'était installée en Corée du Sud. Je n'y avais pas remis les pieds depuis longtemps... Sûrement trop occupé. Mais revoir d'anciens professeurs, ça allait me faire bizarre. Encore fallait-il que ce soit bien là que In Ha m'emmenait. « On va au conservatoire ? Pourquoi diable m'emmènes-tu là-bas ? » Je l'aidai à chercher une place, avant qu'il ne réussisse à se garer. Puis, je n'attendis pas qu'il sorte pour ouvrir ma portière. Sauf que bon, voilà, je devais l'avouer... Je n'arrivais pas à sortir tout seul de la voiture. Soupir. Je posai ma canne sur le côté et essayai de prendre élan sur l'appui-tête pour tenter de me hisser sur mes jambes. Quand il y en avait une qui lâchait tout le temps, difficile de s'en sortir seul, pas vrai ? Je tendis mon bras vers In Ha qui était arrivé à ma hauteur pour réussir enfin à me lever, et je claquai la portière pour cacher ma honte. Assisté de la vie, voilà ce que j'étais devenu. « Ca veut dire quoi, hein ? Me reproches-tu de ne plus savoir jouer du violon ? » Je lançai un regard inquisiteur à mon cousin, mais je ne lui reprochais pas réellement ça, en vérité. J'étais juste désarmé face à l'inconnu et l'imprévu. Et ça, je n'aimais pas du tout.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Dim 28 Fév - 23:19


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Si nous étions dans un manga, on verrait un petit nuage noir se former au-dessus de la tête du pyobeom, qui fumait littéralement à mes côtés. Regardez-moi donc cette tête de boudeur, mon cousin me désespérait quand il avait ce genre d'expression. N'était-ce pas moi le plus immature des deux ? Il s'emballait déjà alors qu'il ne savait pour l'instant rien du tout. Ne venais-je pas de dire que c'était quelque chose qu'il aimait ? Il n'avait donc rien à craindre... ou presque rien rolala ! Juste une petite nuance, mais ça irait tout de même. Je lâchais un soupir, mes yeux alertes à la circulation abondante en cette journée de février, proposant à Ji Hoon de me lancer des idées sur le lieu où je l'emmenais. Après un bref moment où on aurait pu entendre une mouche voler dans l'habitacle, voir littéralement danser sur la musique electro qui passait, le blond avait aperçu le bâtiment du conservatoire. Rhooo j'voulais qu'il me dise à quoi il aurait pensé.. Flûte. « On va au conservatoire ? Pourquoi diable m'emmènes-tu là-bas ? » Je levais les yeux au ciel, en entendant dans sa voix un léger agacement. « Tu verras ! Allez regarde à ta droite si tu vois une place de libre et moi je regarde à gauche. » lui ordonnais-je pour une fois, alors que nous rentrions dans un parking, qui se trouvait juste à côté du bâtiment auquel nous nous intéressions plus particulièrement. Je fis un ou deux tours avant de réussir à en trouver une, le parking plein renseignait aisément sur le nombre de personnes qui se trouvaient à l'intérieur. « Allez hop, on est arrivé, tout le monde descend ! » lui lançais-je, après avoir coupé le moteur. Je lui adressais un nouveau sourire plein d'entrain, avant de descendre et de récupérer l'étui de ma guitare, sur la banquette arrière. Je refermais la porte d'un coup sec, avant de jeter un coup d'oeil à Ji Hoon. Je me crispais un instant, patientant quelques secondes avant de m'avancer vers lui et de lui présenter mon bras pour l'aider. Il claquait vivement la porte par la suite, m'assurant d'un geste que j'avais intérêt à avoir une bonne raison pour l'avoir emmené ici ! « Non non, tu sais toujours bien en jouer mais un petit retour aux sources ne fait pas de mal, non ? » lui assurais-je, avant de me diriger vers le coffre, pour récupérer son violon, soigneusement rangé. « Allez viens, suis-moi, on va finir par être en retard ! » Ma guitare sur le dos, et son instrument à la main, je l'invitais à me suivre, une expression chaleureuse nichée sur mon visage, jusqu'à ce que nous arrivions dans le hall d'entrée, où une dame s'avançait vers nous, muni de divers papiers dans les mains. « Bonjour, vous êtes là pour le concours musical ? » Je m'inclinais devant elle, alors que Ji Hoon arrivait à mes côtés. « Oui, je l'ai inscrit. Moon Ji Hoon. » lui épelais-je patiemment. « C'est bientôt son tour, non ? » Je jetais un regard en coin vers mon cousin pour analyser sa réaction, alors que la dame nous renseignait... Devais-je prendre mes jambes à mon cou ?

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Dim 28 Fév - 23:44


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






In Ha apparut devant moi avec l'étui de sa guitare et celui de mon violon. Ok, là il y avait complot, définitivement. J'avais laissé mon instrument de musique chez moi, je m'en souvenais très bien ! Alors, ça voulait dire que ma famille était au courant et sur le coup, ce qui me fit davantage bouillonner de l'intérieur. Je me sentais trahi et carrément pris pour un abruti ! Mais bon, j'étais désormais devant le fait accompli, et je ne pourrais pas m'enfuir très loin avec ma jambe en mousse. Alors je pris soin de suivre mon cousin, toujours sur mes gardes, alors que d'autres personnes pénétraient dans le conservatoire. A l'entrée, bien qu'un peu en retard parce que In Ha marchait vite, je le surpris en pleine discussion avec une dame d'accueil. Je la saluai en me penchant respectueusement, et je m'arrêtai à la hauteur de mon cousin. La suite, ce fut comme une explosion dans ma tête. J'avais bien entendu ? Il m'avait inscrit à un concours de musique, sérieusement ?! Bon sang, mais ça ne s'improvisait pas ce genre de chose. Je croyais que ma bouche s'était décrochée de ma mâchoire tellement le choc fut le plus total pour moi. Je reculai un peu en arrière, regardant In Ha avec des grands yeux surpris, mais la colère prit le dessus sur mon étonnement, et je fronçai directement les sourcils à l'intention de In Ha. Un concours de musique, et puis quoi encore ! Il était trop imprévisible, et aussi beaucoup trop imprudent... « In Ha, un concours de musique ne s'improvise pas ! Je n'ai même pas le temps de réfléchir à quoi jouer ! » lui annonçai-je dans la plus grande des paniques, éveillant par la même occasion la curiosité des passants qui se tournèrent tous pour regarder le scandale que je faisais à mon cousin. Je rentrai un peu ma tête dans mes épaules, gêné d'avoir fait du tapage inutilement, et j'arrachai d'un coup l'étui de mon violon des mains de mon cousin avant de partir en boudant, boitant toujours autant dans le couloir. Bon, et maintenant que devais-je faire ? Je n'avais pas eu tort tout-à-l'heure, j'étais inscrit, j'allais devoir passer devant le public... Que pouvais-je bien présenter ? Tout se bousculait dans ma tête, je n'étais pas habitué à pareille difficulté. Je n'avais rien préparé, je n'avais rien pensé, c'était littéralement le bordel. Je finis par trouver une loge de préparation où des jeunes musiciens ajustaient leurs instruments. Sûrement des élèves du conservatoire. Moi j'étais un ancien, j'avais fait le conservatoire jusqu'au bout du bout, j'étais leur sunbae. Mais eux, ils ne le savaient pas. Je les ignorai et allai m'installer dans un coin de la loge, attendant que In Ha me rejoigne. De toute façon, il n'avait pas pu me perdre de vue, vu comme j'étais un escargot depuis que je me trimbalais avec une canne.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Lun 29 Fév - 0:18


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Oh putin, j'allais crever. Les cheveux du blond à mes côtés se dressaient littéralement sur sa tête et ses yeux envoyaient des éclairs, mais des vrais, j'vous jure ! Un peu comme cyclope dans X-Men, là j'étais cramé sur place ! La femme nous indiquait qu'il devait être prêt dans moins d'une heure maintenant, passée même, avant de me laisser son numéro entre les mains et de retourner à l'accueil, pile au moment où le pyobeom explosait. « In Ha, un concours de musique ne s'improvise pas ! Je n'ai même pas le temps de réfléchir à quoi jouer ! » criait-il tout à coup, alors que je reculais d'un pas sous sa colère. Je lui fis des petits chut, alors que tous les regards se retournaient vers nous. « Ji Hoon, ce n'est pas un concours de musique classique, c'est ouvert à - » Il ne m'avait pas laissé terminer ma phrase, m'arrachant son instrument des mains, avant de me tourner le dos et de détaler. Enfin, détaler à son rythme. « Ji Hoon, merde ! » lançais-je à son encontre, avant que la dame de l'accueil ne m'appelle à nouveau pour que je signe quelques papiers. Je me tournais vers elle, vers Ji Hoon, vers elle, vers Ji Hoon, gesticulant comme une girouette, avant de m'apercevoir que le blond s'engouffrait dans un couloir du bâtiment et non par l'entrée principale par laquelle nous venions de nous d'arriver. Je le regardais disparaître derrière les murs blancs, alors que mon sourire s'étirait avec fierté, avant d'aller m'occuper de la finalisation de l'inscription. Par-ci par-là, je laissais glisser des compliments sur mon cousin, scandant son numéro auprès des bénévoles du concours pour qu'ils le surveillent, et fassent passer le mot. Qui sait, ça remonterait peut-être aux oreilles du jury, et ils l'auraient à l'oeil ? Bon, bonjour la pression ok, valait mieux pas que je lui dise d'ailleurs. Je terminais mon numéro de charme, je devais admettre que j'avais surtout vendu les mérites de Ji Hoon à la gente féminine et c'était déjà ça ! Je m'inclinais, ajustant mes lunettes de soleil sur ma tête, me dirigeant d'un pas rapide vers les coulisses. Woooaw, c'était plus classe que mes loges à moi dans les bars et clubs hein. Pas mon truc, nope. Je lançais des salut ! à ceux que je croisais, retrouvant au bout d'une salle le violoniste, plongé dans ses pensées. « Yah. Tu me fais la tête ? Tu sais que je ne t'ai pas inscrit pour te ridiculiser, mais pour te faire du bien, idiot. » lui affirmais-je, en m'accroupissant devant lui, alors qu'il était assis sur une chaise. Je soupirais en le voyant se refermer. « Je disais un peu plus tôt, que ce n'est pas un concours classique, où t'es fringué d'un nœud papillon avec une apparence irréprochable ! C'est un concours ouvert, tout le monde peut y participer. » Il avait déjà fait des concours, des concours plus étriqués et sélectifs, d'une extrême rigueur, où l'amusement ne passait pas beaucoup les portes, si vous voyez ce que je voulais dire. « T'es pas là pour gagner. Je t'ai emmené ici pour que tu te lâches ! C'est pas un public confirmé, joue ce que tu veux, un morceau que tu connais par cœur, que tu joues avec ton âme, et tu seras génial ! » Ma voix se faisait plus enjouée, ma tête penchée sur le côté devant lui. Je tamponnais l'étui de ma guitare sur mon dos. « J'ai même pris ma guitare pour t'assister, c'est que ça fait un moment que t'es pas monté sur scène, mon vieux. » J'accentuais le dernier terme de ma phrase, en lui souriant chaleureusement, pour le taquiner.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Lun 29 Fév - 0:37


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Mon coeur battait fort. Très fort, à tel point que je sentais que si ça continuait, il allait sortir de ma cage thoracique. Le souffle court, je pris quelques secondes pour essayer de me calmer, glissant ma main sur mon visage décomposé. Merde, un concours. Et puis quoi encore In Ha, hein ? Il avait réellement abusé. Je ne me reposais jamais sur mes capacités musicales, même si elles étaient supérieures à la moyenne. C'était comme ça chez moi. Au conservatoire, on m'avait toujours reproché des choses alors que les enseignants savaient que j'étais irréprochable. Je jetai un oeil à l'étui posé sur la table à côté de moi. Je ramenai ensuite ma main sur ma cuisse douloureuse que je commençai à masser, plongé dans mes pensées. En entrant dans cette loge, j'avais accepté de participer. J'avais accepté de relever le défi de In Ha. Etait-ce vraiment ça que voulait mon cousin ? Ce dernier arriva un peu plus tard, et il s'agenouilla devant moi. Je plongeai mon regard hésitant sur le sien pétillant. Il usait de ses charmes pour tourner la situation en notre faveur, alors que je voyais déjà le stress gagner en intensité à l'intérieur de moi. Je me mordis violemment la lèvre et posai rapidement ma main sur la sienne, comme pour réclamer un réel soutien de sa part. Mais il ne m'avait jamais fait défaut, mon cousin. Il avait toujours été là pour moi, avec moi. Comme une ombre prête à me redresser lorsque je m'effondrais. Peu à peu, mon regard s'illumina face au sien. Je pris une grande inspiration et ouvris précautionneusement l'étui de mon violon. « Ok... Je vais avoir besoin de jouer assis, j'ai trop mal à la jambe. » Je ramenai mon sac à dos à mes pieds pour l'ouvrir et sortir ma boîte de calmants. Les consignes du médecin étaient claires: je devais prendre un cachet si la douleur était insupportable. Et elle l'était. J'avais beaucoup trop forcé sur ma jambe en voulant rattraper, puis fuir In Ha. Je gobai le comprimé, rangeai la boîte, et je sortis mon violon, rapprochant les cordes de mon oreille pour commencer à accorder mon instrument. « Je pense jouer Master of Tides. Tu sais, la chanson que j'ai joué il y a quelques semaines au club de musique. » Je prenais un gros risque en voulant interpréter cette musique, puisque j'étais toujours en train de bosser dessus. D'ailleurs, je me permis de sortir les partitions que j'avais gardé dans l'étui pour les donner à In Ha. Ca l'aiderait un peu à se préparer avec sa guitare. « Et tu vas voir, je n'ai pas pris la poussière, contrairement à ce que tu penses. » Un musicien ne prenait jamais la poussière. Un musicien se perfectionnait tout le temps, mais ne régressait jamais. Jamais.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Anonymous
Invité
Invité
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Lun 29 Fév - 1:42


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Sa main se reposait sur la mienne, au fur et à mesure que je lui parlais, comme si, peu à peu, il assimilait ce que je lui disais, ce que je lui proposais et que finalement, j'avais mûrement réfléchi ce que je faisais actuellement. Il croyait quoi heeeein, j'allais pas l'envoyer dans une arène pour rien, le cousin, tout de même ! J'avais du cœur, non mais. Ouais j'étais un peu fou-fou quand je le voulais, mais je faisais aussi attention, surtout quand il s'agissait de mes proches. Je ne lui voulais que du bien, malgré mes maladresses évidentes, mais il devait savoir qu'avec moi, au bout du compte, le but ne serait que bénéfique pour lui. Il ne courrait aucun danger ! Tant qu'il gardait en tête que ce n'était que de l'amusement, qu'une expérience comme ça, il n'avait rien à craindre. Gagner ou obtenir une bonne place ne seraient qu'un bonus ! Je le connaissais bien, même très bien quand je le voulais, je savais qu'il avait les capacités nécessaires pour se tenir sur scène, même par surprise. Il était compétent, et talentueux, il n'allait pas rester bouche bée devant le public, sans savoir quoi faire, du moins.. je l'espérais hein, sinon j'étais pas dans la merde après pour rattraper tout ça ! Il avait fini par prendre une bonne inspiration, la surprise se calmant peu à peu. « T'inquiètes, on a du matériel à notre disposition. » Et je m'en doutais déjà pour la chaise, baissant un peu les yeux en lisant la douleur sur son visage. « Je suis désolé, j't'ai fait un peu trop gambader.. » Ma voix se faisait plus basse, mon regard dérivant sur sa jambe, alors qu'il avalait un comprimé. Faut dire que si je l'avais porté, il m'aurait surnommé de tous les noms ! Il avait déjà une chanson en tête, en effet je m'en souvenais, j'avais squatté le club de musique au bon moment pour l'entendre la jouer. « J'vais devoir me la remettre un peu en tête, merci pour les partitions. » J'y jetai déjà un œil, hmm de toute façon, j'allais essayer de me la jouer discret, ma guitare le soutiendrait simplement, il manquerait plus que je fasse une erreur ! Voilà que je commençais à être nerveux haha. Il faut dire que j'avais une grande confiance en mes capacités vocales, mais je n'étais pas aussi talentueux que Jun et Jeremiah pour l'instrument à corde, mais dieu merci, l'agilité de mes doigts s'était améliorée avec le temps. Je lâchais un petit rire à sa réflexion. « Si t'es pas rouillé, prouve-le moi alors ! » lui lançais-je d'une voix enjouée, soudainement excité. On passa les trente dernières minutes à se perfectionner ensemble. De son côté, Ji Hoon connaissait parfaitement le morceau, mais je doutais qu'il l'ait joué devant autant de monde. Quant à moi, j'allais me fier à ma mémoire auditive du morceau principalement, et aux notes que j'avais pu retenir. Si il le fallait, j'avais confiance en mes capacités d'improvisation à le suivre, il suffisait que je me concentre assez sur lui pour cela, sans pour autant le déstabiliser. On nous avait finalement appelé, et on nous dirigeait à côté de la scène, alors qu'un autre violoniste était déjà devant le jury. Un morceau classique, mais plutôt bien exécuté. Je glissais à l'oreille de Ji Hoon « Fais ce que tu veux, joue sans t'arrêter, et je te suivrais, ok ? Aie confiance. » En gros, si il sentait que la guitare n'était pas comme sur le morceau original, qu'il n'y prête pas attention. Je trouverais sans conteste le moyen d'atteindre l'harmonie. Et si c'était l'inverse, et bien, il pouvait compter sur moi pour le relever, comme l'accompagnateur que j'étais. Je lui adressais une tape sur l'épaule, alors qu'on nous demandait d'avancer.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Moon Ji Hoon
Moon Ji Hoon
❝ CRAZIEST ❣ MEMBER
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty Lun 29 Fév - 18:49


This is how I know I'm alive
Ji Hoon & In Ha






Musique.

Les trente minutes que nous avions de répit, on avait su les utiliser pour préparer le morceau. In Ha ne s'était jamais entraîné dessus, et moi c'était limite si je n'avais pas besoin des partitions donc... Nous avions là un réel décalage dans la connaissance du morceau, mais In Ha n'arrêtait pas de me dire que sa guitare n'était qu'accessoire. Le concours, c'était moi qui le passais, pas lui. Il voulait que je me libère, que je laisse libre cours à mes sentiments. Quand je jouais, je pouvais très vite être obnubilé par la musique que je produisais, et c'était comme si je me coupais de tout lorsque je faisais usage de mon violon. Cela avait toujours été ainsi, depuis le moment où mes parents avaient décidé de m'initier à un instrument de musique pour contrer mon hyperactivité naissante. Que je sois triste, en colère, ému, je jouais pour extérioriser tout ce qui bloquait en moi. Tout ce qui faisait de moi ce que j'étais avec les autres. Un mec aigri qui avait un balai dans le cul, littéralement. Et comme l'université n'était pas propice à des séances de violon, j'étais devenu beaucoup plus introverti quand il s'agissait de mes émotions. Je retenais tout pour moi, et je ne parvenais pas à éclater. Le violon était mon échappatoire. Mon exhutoire. Mon jardin d'Eden. Ce fut enfin à notre tour de passer, In Ha et moi. Je me levai, boitant misérablement jusqu'à la scène. Je demandai au passage à un technicien d'installer deux chaises après le passage de l'autre violoniste. Enfin, nous arrivâmes sur scène et ce fut le visage fermé que je m'inclinai devant le public et les juges. Je n'étais pas spécialement stressé, mais revoir les visages de mes professeurs de musique, ça me faisait bizarre. Surtout quand ceux-ci me dévisageaient avec un air de dire "il est revenu, ça fait longtemps". Bonjour le malaise. En tout cas, je me permis de m'asseoir, accordant une dernière fois mon violon, attendant que In Ha soit prêt à côté. J'avançai le micro vers moi, pour introduire un peu la prestation à venir. « Nous allons interpréter Master of Tides que j'ai moi-même arrangé. » Je glissai ensuite mon violon entre ma joue et mon épaule, et je commençai à faire courir l'archet sur les cordes. Le son me transcendait toujours autant. Au départ lent et lourd, les notes s'accélérèrent et mes doigts couraient sur le manche à une vitesse fulgurante. Je ne savais pas si In Ha arrivait à tenir la cadence. Pour ça, je ne m'inquiétais pas, il était quand même musicien aussi, et pas un amateur. Et plus nos notes s'accordaient, plus la musique redoublait d'intensité, et plus je sentais mon coeur s'alléger, comme tout le monde du monde sur mes épaules. Et je me sentais vivant. Je me sentais tellement vivant ! Et bizarrement, j'avais envie que tout le monde le sache.

 

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close. — .
Pablo Neruda , 100 Love Sonnets.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?
Stop trying to control everything and let it go ! (ft. Ji Hoon ♥) Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !