88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


please tell me you are ok. ☆  Dim 10 Avr - 23:00


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Paisiblement installé dans le canapé de mon appartement, je zappai depuis plusieurs minutes dans l’espoir de trouver quelque chose de potable à regarder. Toutefois, et alors que je tombai sur la chaine d’information coréenne, une info de dernière minute défilant en bas de l’écran attira mon attention. Me redressant brusquement, croyant ne pas bien avoir lu ce que je venais de lire, je me plaçai au bord du canapé et me penchai légèrement, plissant faiblement les yeux, avant de finalement les ré-ouvrir sous l’effroi. J’attrapai alors mon portable qui se trouvait sur la table et me levai, enfilant rapidement mes chaussures, avant de finalement quitter l’appartement, attrapant au passage les clés de ma voiture. Une fois dans celle-ci, je démarrai et pris la direction de l’université. Ça ne pouvait pas arriver… Pas encore une fois. Choqué, j’allumai le post radio et me positionnai sur un canal qui relayait les informations en direct. Et toujours les mêmes mots revenaient sans arrêt. Incendie, Yonsei, beaucoup de blessés… Je ne pouvais pas le croire. Il se passait la même chose que la dernière fois. Ce n’était certes pas la même catastrophe mais le sentiment était le même, lui. Je commençais à stresser. Enormément. Sortant mon portable, je checkai rapidement mon répertoire, à la recherche d’un numéro en particulier, et m’empressai d’appeler la personne en question. Toutefois, je tombai sur le répondeur. Ré-essayant alors une nouvelle fois, je dus faire face au même constat. Balançant alors rageusement mon iPhone sur le siège passager, je finis par atteindre le parking de la fac. Je me garai ensuite et sortis rapidement de la voiture, avant de finalement atteindre le centre du campus où se trouvaient les pompiers et toutes les personnes qui avaient réussi à sortir du bâtiment. Je regardai alors autour de moi mais aucune trace de ma petite amie. Nul part. « Putain… » Sentant mon cœur battre de plus en plus fort, je continuai d’observer autour de moi et finis par remarquer une personne que j’identifiai comme une camarade de Su Ah. Allant donc à sa rencontre, je la questionnai sur l’endroit où se trouvait ma petite amie et celle-ci me répondit : « La dernière fois que je l’ai vu, elle allait vers le théâtre pour rejoindre Su Nah, je crois… Mais tu ne devrais pas y aller. C’est vraiment trop dangereux ! » Ne pas y aller ? Elle était sérieuse ? Ne l’écoutant pas et ne prenant même pas la peine de la remercier, je me dirigeai vers le bâtiment, alors qu’en face de moi continuaient d’affluer tout un tas d’étudiants qui sortaient de ce dernier, en panique. Mais à force de jouer des coudes, pour pouvoir me faufiler entre eux, je finis par entrer dans le bâtiment. Bâtiment dont les couloirs commençaient à se charger de fumée. Plaquant alors ma manche sur mon nez et ma bouche, histoire de ne pas en inhaler trop, je pris la direction du théâtre que je finis par atteindre, avant d’apercevoir une silhouette. Non, deux ! « SU AH ! » criai-je alors, en reconnaissant ma petite amie de loin, soutenue par une autre personne qui, apparemment, venait de l'aider à sortir du théâtre.



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Jeu 14 Avr - 18:19


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Depuis que les flammes ont pris possession du théâtre, ma force physique ne cesse de diminuer. Et, une chose en entraînant une autre, je me retrouve par terre, du sang coulant de mon arcade, ma vue qui se brouille et mes poumons qui peinent à retrouver de l'oxygène à cause de cette fumée envahissante. Ainsi, me voir tomber dans les pommes n'est finalement pas une surprise quand on connaît les effets indésirables de certains gazs plus ou moins toxiques. Mais, heureusement, au bout de quelques minutes, je finis par retrouver conscience. Ne cherchant pas à m'épuiser, j'ouvre les yeux petit à petit et remarque ensuite que je me trouve à l'extérieur de cette salle désormais traumatisante pour une bonne partie des étudiants et tiers personne. Quand mes forces reviennent, je relève la tête et identifie la personne qui m'est venue en aide. Et, je ne peux pas m'empêcher d'être surprise lorsque je tombe sur la tête de Kwon Min Soo. Je ne veux pas dire qu'il est un mauvais type. J'avais beau ne pas le porter dans mon cœur, je ne pense pas qu'il soit du genre à laisser les gens crever contrairement à d'autres personnes tout à l'heure. Parce que oui, les souvenirs remontent peu à peu à la surface, et me permet finalement de reparler de ma meilleure amie au sango. Il a sûrement des informations, en tout cas, bien plus que moi actuellement. Et pour seule réponse, le jeune homme m'annonce que je ne devais pas m'en occuper. En effet, il préfère s'en charger toute seule. De toute manière, je ne suis pas en état pour l'aider. Poussant un bref soupir, je laisse mes jambes glisser sur le sol du couloir avant d'entendre un cri venant de quelques mètres. Reconnaissant mon petit-ami au bout d'un laps de temps, son nom m'échappe des lèvres et affiche un faible sourire. Je sais que je suis heureuse de savoir qu'il est là pour prendre le relais. Mais, d'un autre côté, une part de moi lui en veut d'avoir pris le risque de venir jusqu'ici. C'est vrai... Dehors, il serait en sécurité. Et franchement, je ne cautionne pas l'idée qu'il soit blessé par ma faute. Parce que j'ai beau ne pas être à l'origine de cet incendie, je n'arrive pas à me remettre en question. Après tout, je n'ai réussi qu'à nous mettre en danger, Su Nah et moi. D'ailleurs, je ressens l'envie d'informer Jin Hyun mais je me rappelle des propos de Min Soo, qui, se remet en route, au moment-même. Face à ça, je lui conseille de faire attention parce que même pour ça, j'arriverais à m'en vouloir. Tentant de stopper cette invasion de culpabilité dans mon esprit, je me concentre de nouveau sur mon petit-ami et commente donc mon état. « Je suis dans un piteux état. »


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Ven 13 Mai - 17:15


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Je ne pensais pas revivre une telle chose. Encore moins, aussi vite… Le tremblement de terre avait déjà fait beaucoup de dégâts, il y a un an, que ce soit d'un point de vue matériel ou psychologique… Parce que oui, les gens avaient été traumatisés. Et je mentirais si je disais que tout cela ne m’avait pas affecté à moi aussi. Ce jour-là, j’avais bien cru que j’allais la perdre… Tout comme un bon nombre de mes proches. Et, voilà que l’histoire se répétait. Ainsi, alors que j’avançais dans les couloirs de ce bâtiment des arts, une boule dans ma gorge se formait. Sensation tellement désagréable. Ma respiration était haletante, des perles de sueur coulaient sur mon front. J’avais peur… Tellement peur. Toutefois, alors que j’arrivai à proximité du théâtre, je la vis. Elle était avec un type qui, vraisemblablement, venait de la sauver des flammes. Kwon Min Soo, je crois. Je courus alors jusqu’à eux et m’accroupis face à Su Ah, que ce dernier venait de déposer contre le mur, avant de porter mes mains à son visage. « Su Ah… » lâchai-je alors dans un murmure, soulagé, en voyant qu’elle était consciente, avant de déposer un baiser sur son front. Je remarquai ensuite son arcade, en sang, et me contentai d’hocher la tête affirmativement quand le Sango me gratifia d’un « J’te laisse prendre le relai… » Cependant, le voyant se rediriger vers le théâtre, je lâchai, quelque peu surpris : « Qu’est-ce que tu fais ? » Question à laquelle il se contenta de me répondre d’amener Su Ah en lieu sûr, ce qui me fit arquer un sourcil. Je n’insistai toutefois pas, haussant faiblement les épaules pour seule réponse, et reportai mon attention sur ma petite amie, avant de laisser échapper un : « Ça va aller… Je vais te sortir de là... » J’attrapai ensuite son bras, que je passai autour de mon cou, et l’aidai à se lever, avant de finalement lui intimer de grimper sur mon dos. Puis, je pris la direction de la sortie. Une fois dehors, je me dirigeai ensuite vers le parking et, arrivé à côté de la voiture, j’ouvris la porte côté passager et laissai la jeune femme descendre de mon dos, avant de l’aider à grimper dans la voiture, dans laquelle je finis par monter moi aussi. « Je t’emmène à l’hôpital ! » lâchai-je alors, avant de démarrer.



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Mer 18 Mai - 0:17


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Il est là. Son visage en face du mien. Je meurs d'envie de me blottir contre lui, de serrer n'importe quel vêtement qu'il porte pour me le sentir près de moi. Je n'ai plus la force d'être seule, même si Jin Hyun n'aurait pas dû prendre le risque de venir me chercher. J'aperçois son regard inquiet et je sais que les mots que je viens de prononcer ne vont pas l'aider. Je suis à bout de force et cela s'illustre par un rire nerveux. Heureusement, je peux compter sur l'adrénaline et mon instinct de survie. Je monte alors sur le dos de mon petit-ami et effleure sa nuque de mes lèvres sans lui adresser le moindre mot. On a beau s'éloigner du théâtre, je continue d'avoir peur. Aucun lieu n'est sûr. Certains plafonds menacent de céder mais je tente de faire preuve de courage.. Et pourtant, je ferme les yeux pour ne pas voir tout ce qui passe autour de nous. Mais, très vite, la lumière du jour parvient à me brûler les paupières. Je ré-ouvre les yeux tandis que Jin Hyun prend la direction du parking. Et encore une fois, le jeune homme m'aide. Je me glisse dans son véhicule et continue de reprendre mon souffle de manière un peu trop prononcée. « Je crois.. » que ce n'est pas une bonne idée. Le stress me prend la gorge, me bloquant complètement. Le reflet dans le rétroviseur me fait déjà paniquer alors comment je vais pouvoir tenir à l'hôpital ? Je suis certaine qu'il y a des blessés plus graves que moi. Je suis certaine de revoir tous ces regards remplis de terreur. « C'était affreux à l'intérieur, Jin Hyun. » Je penche ma tête vers l'arrière et lâche un bref soupir avant de dire d'une voix plus que tremblotante. « Tout s'effondrait sur nous... On se piétinait dessus pour pouvoir sortir... Mais certains ont fini par être piégé par les flammes ou autre chose... Je ne sais plus. » Mes yeux commencent à rougir de plus en plus. Un besoin de pleurer ne cesse de se faire ressentir.


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Ven 3 Juin - 18:11


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Je l’avais enfin retrouvé et elle était saine et sauve. Su Ah était saine et sauve… Toutefois, aux vues de son état, je n’en demeurais pas plus tranquille. Loin de là, même… Il fallait que je la sorte de là, le plus rapidement possible. La jeune femme sur mon dos, j’avançai donc prudemment dans les couloirs, guettant le moindre effondrement. Nous n’étions pas totalement sortis d’affaire et une merde pouvait encore nous tomber dessus tant que l’on se trouvait dans ce bâtiment. Mais, heureusement, c’est sans encombre que nous finîmes par atteindre la sortie. Prenant alors directement le chemin du parking, je décidai d’amener moi-même la jeune femme jusqu’à l’hôpital, conscient que les secours présents sur place étaient déjà trop débordés et devaient s’occuper de cas beaucoup plus graves, dans l’immédiat. Certes, ça risquait sûrement d’être pareil, arrivés à l’hôpital, mais vu le nombre conséquent de fumée que ma petite amie avait certainement inhalé, je ne pouvais pas ne pas l’y emmener. Cependant, lorsque je lui annonçai notre destination, je décelai comme une certaine réticence dans sa voix. Reportant alors mon attention sur cette dernière, ma main vint s’emparer de la sienne et j’entrelaçai nos doigts, comme pour la rassurer. Lui rappeler qu’elle était en sécurité, à présent… « C’est fini, Su Ah… T’es en sécurité, maintenant… » C’est la première fois que je la voyais dans cet état. Même lors du tremblement de terre je ne l’avais pas senti aussi… apeurée. Aussi désemparée… « Je t’emmène voir un médecin et ensuite on rentre, d’accord ? » Et une nouvelle fois, pour la rassurer, je me penchai légèrement vers elle, déposant un rapide baiser sur sa joue, avant de murmurer : « C’est fini, je suis là… »



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Ven 3 Juin - 22:18


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Depuis ma sortie de l'université, je commence à ressasser ce qui s'est passé dans le théâtre. Pourtant, je sais que c'est la chose à ne pas faire. D'ailleurs, je crois que mes souvenirs me terrorisent encore plus maintenant. En effet, j'ai le temps de réfléchir à chaque comportement que j'ai croisé dans la salle enflammée mais surtout à toutes les conséquences que peut engendrer un tel incendie. J'ai vu ces dommages matériels tout comme ces corps éparpillées qui n'auront même pas la chance que moi. Et je prie tous les dieux pour que Su Nah ne fasse pas partie de ces derniers. Ni Min Soo. Personne mais je crois qu'il est déjà trop tard pour cela. Avec tout ça, ce n'est pas donc surprenant de me voir aussi apeurée. La Su Ah du tremblement de terre est loin derrière. Serrant la main de mon petit-ami avec le peu de force qui me reste, je tente de gober ses mots, de me dire que je n'ai plus qu'à me faire consulter par un médecin. Je ferme les yeux quand je sens les lèvres de Jin Hyun sur ma joue avant de souffler légèrement: « Je sais que tu es là.. Je sais. » Je crois que c'est la seule chose à laquelle je peux m'accrocher ici-même. Puis, je me tourne vers lui et tente de lui adresser un sourire mais vu la situation, cela doit plutôt ressembler à une grimace. Il ne peut pas savoir à quel point le savoir sain et sauf me soulage. Malheureusement, trop d'émotions me bousculent actuellement. Mais, une idée me vient à l'esprit. Le jeune homme est là... Mais comment a t-il su ? « Tu l'as.. Tu l'as appris comment ? » Je lui pose cette question avant de me remettre à tousser lourdement. Et malgré ça, je ne peux pas m'empêcher d'ajouter un brin ahuri. « Ils savent ce qu'il s'est passé ? » Et une nouvelle fois, on aperçoit un véhicule de secours se faufiler dans les couloirs de voiture. L'hôpital n'est pas trop loin. Enfin, je crois. Je n'ai même pas fait attention à la route.  


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Jeu 16 Juin - 2:05


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Outre les blessures physiques, je savais qu’il faudrait beaucoup de temps à ma petite amie pour s’en remettre. Elle était totalement sonnée par ce qui venait de se passer. Totalement traumatisée… Ça s’entendait à sa voix. J’essayai donc de la rassurer du mieux que je le pouvais, lui rappelant qu’on était dehors, que j’étais là avec elle et qu’elle n’avait plus rien à craindre car je ne laisserai rien d’autre de ce genre lui arriver. Mais je savais bien que malgré tout ça, cela ne la calmerait pas pour autant. Tout du moins, pas complètement… De ce fait, je reportai mon attention sur la route et appuyai sur l’accélérateur. Le plus important, dans l’immédiat, était de s’assurer que, physiquement parlant, la jeune femme ne risquait rien. De toute façon, je ne pouvais pas faire grand-chose de plus, pour l’instant… D’ailleurs, arrêté à un feu, je ne pus m’empêcher de soupirer légèrement, agacé que celui-ci mette une plombe à passer au vert. Toutefois, ma petite amie décida de briser le silence et, dans ce qui ressemblait presque à un murmure, je lui répondis : « Ils en ont parlé, à la télé… » Et par chance, je l’avais vu. D’ailleurs, en y repensant, je me surpris presque de la vitesse à laquelle j’avais quitté l’appartement et rejoins l’université pour y retrouver Su Ah. Heureusement pour moi, il n’y avait pas de flics sur les routes à ce moment là parce que, pour sûr, j’avais certainement dépassé la limite de vitesse à plusieurs reprises… « Je n’sais pas… Ils ont évoqué la possibilité qu’il s’agisse d’un incendie criminel à la radio mais ils n’ont rien dit de plus … » Sur ces mots, je laissai de nouveau échapper un faible soupir, alors que nous nous rapprochions de l’hôpital. Bien heureusement, celui-ci n’était pas très loin de l’université et malgré les quelques bouchons, dus au trafic des ambulances qui n’arrêtaient pas d’affluer de toute part, il ne nous fallut qu’un peu plus de cinq minutes pour y arriver. Tentant alors de trouver une place, sans toutefois gêner les ambulances, je finis par me garer et sortis de la voiture, avant d’aller ouvrir à la jeune femme afin de l’aider à sortir. « Ça va aller ? Tu penses pouvoir tenir debout ? » lui demandai-je alors, une fois qu'elle fut dehors, avant de finalement m'empresser d'ajouter, une expression des plus inquiètes sur le visage : « Je te porte jusqu'à l'intérieur, sinon ?! »



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Mar 28 Juin - 21:56


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Depuis ma sortie des lieux incendiées, je ne trouve pas les réponses à mes questions. J'aimerais abandonner toutes mes réflexions mais à chaque seconde, une nouvelle s'empare de moi. Et pour le coup, celle-ci concerne le jeune homme. Comment a-t-il réussi à me trouver, à savoir ce qu'il se déroulait à l'université ? Pourtant, la solution me semble évidente: la télévision... C'est à se demander si la fumée ne m'a pas privé de mes neurones. Néanmoins, ce qui suit a le don de me provoquer un frisson. Je suis à fleur de peau et cela ne risque pas d'arranger mes affaires. Toutefois, je dois me calmer sur le champ. J'ai déjà fait paniquer assez de monde pour aujourd'hui. Mes larmes n'arrangeront rien, encore moins l'état de mon petit-ami. Jin Hyun n'a jamais caché son inquiétude, et ce, dans les pires moments ou non... Combien de fois j'ai pu lire de l'anxiété dans son regard ? A ce gala qui a été un grand pas pour notre relation, au tremblement de terre etc... Tout y est passé et en guise de remerciement, je me contente d'aggraver mon cas, de me laisser crever dans un chaudron. Je n'ai pas envie de le voir souffrir à nouveau. J'aimerais juste mener une vie paisible avec lui mais bon sang on ne m'en donne pas l'occasion. Le destin se retrouve encore contre nous à moins que cet affreux événement soit dû à un jeu de probabilités flippantes. Parce que clairement les accidents criminels, ça tombe toujours sur les autres, pas vrai ? « Wow... » Je glisse nerveusement ma main dans ma chevelure. « Des délinquants sont venus semer la pagaille et personne n'a rien vu venir, même pas l'administration ? » En fait, j'en viens à penser à mon père. Il aurait pu être au courant de l'affaire lui... Enfin, je n'en sais rien. Je lâche un soupir un peu excédé, sachant que je n'ai ni le temps de m'attarder sur ce sujet, ni le courage. De plus, dans l'état où je me trouve, je n'ai suffisamment pas de clairvoyance. Je devrais me concentrer sur des choses que je suis en mesure de maîtriser: être de nouveau en forme, savoir si mes proches vont bien et ne pas encore être un fardeau pour Jin Hyun. Mes pensées sont tellement un bordel sans nom. Toutefois, à l'entente de la question de mon petit-ami, je sais que c'est à mon tour de le rassurer. Me tenant debout, mes muscles sont endoloris à cause du manque d'oxygène de tout à l'heure. Je lui adresse un sourire rassurant et ajoute à son attention. « C'est bon, je peux le faire. » Malgré tout, je glisse ma main sur son avant-bras avant de l'entourer de mon propre bras. Je lève ensuite la tête pour croiser son regard tandis que mon instinct décide de prendre la relève. Je pose alors ma main libre sur sa taille, l'incitant à faire l'effort de se pivoter vers moi sans manquer de dire d'une voix plaintive. « Bébé.. » Je me colle doucement contre Jin Hyun, mettant le côté de mon visage le plus propre contre son torse. Je me mets ensuite à lui caresser doucement l'avant-bras, n'ayant pas la force d'effleurer son visage. « Je suis désolée de te faire subir ça, encore une fois. » Mais, pour être honnête, je fais un peu preuve d'égoïsme en le serrant dans mes bras. Car oui, malgré la sincérité de mes propos, j'ai besoin d'être réconfortée et pas seulement avec des mots. Ne bougeant pas d'un poil pendant plusieurs secondes, les douleurs que je ressens – il ne faut pas oublier les chocs que je n'ai pas arrêtés de subir à cause des mouvements de foule - ne me laissent pas profiter pleinement du moment. Du coup, je finis par dire à Jin Hyun. « Il faut y aller. » Déjà qu'on n'est pas prêt de ressortir de l'hôpital alors ne tardons pas. Toujours soutenue par le danseur, on approche de la salle des urgences avant de constater les premiers dégâts.  


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Sam 23 Juil - 3:09


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

J’aurais aimé pouvoir dire qu’à présent ma petite amie était hors de danger. Que je n’avais plus à avoir peur pour elle et que tout était bien qui finissait bien. J’aurais réellement aimé en être capable. Mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être inquiet. Inquiet et en colère. En colère contre ces connards qui n’avaient eu aucun scrupule à mettre la vie de plusieurs centaines de personnes en danger, y compris celle de ma petite amie. Pourtant, je tentai de garder mon calme. Je ne voulais pas et n’avais, surtout, pas le droit d’exploser. Su Ah était déjà bien assez mal comme ça. Je devais seulement me focaliser sur elle. Prendre soin d’elle et ne penser à rien d’autre. Ainsi, me contentant de lui répondre par un « Faut croire… » je me reconcentrai sur la route et, finalement, nous arrivâmes aux abords de l’hôpital. Cherchant donc rapidement une place, j’aidai ensuite la jeune femme à descendre de la voiture, mais tout cela sans pour autant parvenir à me débarrasser de toute cette inquiétude qui m’habitait. D’ailleurs, Su Ah sembla le remarquer puisque, tandis que nous nous apprêtions à prendre la direction de l’entrée, cette dernière souhaita que je me tourne vers elle. Plongeant alors mon regard dans le sien, mes bras vinrent finalement entourer la jeune femme, quand celle-ci se rapprocha de moi et je laissai échapper, dans un murmure « Tu n’as pas à t’excuser, Su Ah. Ce n’est pas de ta faute… » Bien sûr que non, ça ne l’était pas. Que je sache, ce n’est pas elle qui avait foutu le feu à l’université… « Tu n’y es pour rien… » jugeai-je donc bon d’ajouter. J’embrassai ensuite le haut de son crâne, la serrant un peu plus contre moi mais pas trop non plus, histoire de ne pas lui faire mal. Puis, nous restâmes comme ça pendant plusieurs secondes. « Je suis soulagé de voir que tu n’as rien… Tellement soulagé… » J’avais eu si peur en apprenant ce qui était arrivé. Rien que d’y repenser, je sentais d’ailleurs mon cœur accélérer de nouveau. Ce sentiment d’impuissance, la peur de perdre un être qui compte pour vous… C’était certainement pire que de savoir sa propre mort toute proche. Laissant échapper un faible soupir à ces pensées, je fus cependant – et bien heureusement - interrompu dans ces dernières par ma petite amie. Acquiesçant alors faiblement de la tête, nous nous remîmes en route et lorsque nous passâmes finalement la porte des urgences, l’ampleur de la catastrophe nous frappa de plein fouet. Ça grouillait de monde… Je jetai alors quelques regards autour de nous dans l’espoir d’apercevoir un urgentiste « libre » mais tous étaient déjà occupés avec plusieurs patients. A ce rythme-là, on risquait d’en avoir pour très longtemps. Entraînant donc ma petite amie vers un siège libre, je l’incitai à s’asseoir dessus et, face à elle, je me penchai légèrement, encadrant son visage de mes mains, avant de lui dire : « Reste ici ! Je vais voir si je trouve quelqu’un pour s’occuper de toi ! Ok ? » Je déposai ensuite un baiser à la commissure de ses lèvres, avant de la quitter. La jeune femme avait du mal à tenir debout, je préférai donc qu’elle reste tranquillement assise pendant que je partais à la recherche de quelqu’un pour l’aider. D’ailleurs, ce n’est qu’au bout d’une bonne dizaine de minutes que je parvins à mettre la main sur un urgentiste qui revenait tout juste. Je l’incitai donc à me suivre jusqu’à Su Ah, lui expliquant rapidement que cette dernière avait été blessée à l’arcade et qu’elle avait aussi parfois un peu de mal à respirer. Sans oublier cette toux qui la secouait sans arrêt, à cause de la quantité de fumée qu’elle avait sans doute inhaler…



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Mar 2 Aoû - 16:16


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Plongée dans ses bras, mes caresses se veulent douces mais je ne suis pas certaine d'arriver à faire preuve de tendresse. La fatigue, qui se lit facilement sur mon visage, s'est emparée de tout mon être, ne me laissant que rarement un contrôle sur ce dernier. Alors, je ne suis pas certaine d'atteindre mon objectif mais je parviens à toucher ma cible lorsque ces mots d'excuses sortent de ma bouche. Et, comme par évidence, Jin Hyun tente de me rassurer. Au fond, j'ai besoin d'entendre quelqu'un s'exprimer de cette manière, pour me soulager mais encore pour obtenir son pardon. En effet, depuis que j'ai vu les flammes envahir le théâtre, j'ai cette sensation d'avoir fauté. J'ai pris des risques qui seraient jugés comme inutiles aux yeux des gens. La majorité ne s'est préoccupée que de son bien-être mais ce n'est certainement pas le bon moment pour parler de ces corps allongés sur le sol, piétinés dans l'ignorance la plus totale ou la plus voulue. Et bon sang ! Pour l'avoir vécu il y a plusieurs minutes, je comprends finalement le mal que ça fait d'être laissé pour compte. Tous ces éléments-là, j'ai envie de lui annoncer, juste pour qu'il sache tout. Tout ce que j'ai fait pour rien, pour finir blessée ou pour mettre encore plus ma vie en danger. Que Jin Hyun sache à quel point sa petite-amie peut être stupide par moment. Cependant, c'est lui qui reprend la parole après avoir déposé un baiser sur mon crâne. Toujours blottie contre le danseur, je caresse un peu plus fort son avant-bras comme si je cherchais à lui confirmer ma présence. Je suis là, vivante. C'est sûrement la chose la plus importante en ce moment-même, non ? Alors, je me force un peu à en rire. « Même les éléments ne peuvent rien faire contre moi. » Mais avant de tenir un tel discours, il est préférable d'avoir l'avis d'un expert. J'invite donc mon petit-ami à se rendre aux urgences à mes côtés. D'ailleurs, lorsqu'on finit par rentrer dans celles-ci, je sens comme un léger spasme envahir mon être. L'équipe médicale s'agite, parle fort pour se donner des consignes ou conseils tandis que d'autres meurent d'inquiétude assis sur des bancs ou des chaises. Des commentaires pessimistes parviennent à ma hauteur mais ce n'est pas pour cette raison que je me retrouve presque stoïque. L'état des patients me fait froid dans le dos. Je vais finir par m'inquiéter sur ma santé mentale. Si je me crois suffisamment forte pour tenir le coup physiquement – parfaite illusion -, je ne suis vraiment pas capable d'assister à tout ce remue-ménage. Finalement assise, les mains de mon petit-ami encadrent mon visage tandis qu'il m'ordonne calmement de rester ici, le temps qu'il trouve un médecin pour moi. Je n'ai pas envie qu'il me laisse toute seule mais je n'ai pas le choix. Alors, je le regarde s'éloigner de moi, amère. Même si je suis dans un endroit sécurisé, je ne peux m'empêcher de penser que c'est la première fois que je suis seule depuis que je suis sortie du théâtre. Aucun visage connu et ce n'est pas forcément une bonne chose. Su Nah n'est pas encore arrivée ? Et les autres ? Pendant plusieurs minutes, ces pensées ne cessent de se répéter dans ma tête. Alors... Les larmes commencent à monter, mes yeux rougissent à cette sensation et mon cœur se serre. Glissant nerveusement ma main sur le rebord de la chaise, je bascule la tête en arrière et fais mon maximum pour reprendre mon souffle. Toutefois, le temps me manque puisque Jin Hyun arrive en compagnie d'un urgentiste. Je tente alors de jouer la carte de la fille heureuse de se savoir sauvée mais mon numéro ne risque pas de fonctionner. Étouffant un début de pleurs, j'adresse un sourire à mon énième sauveur de la journée, qui, nous invite à rejoindre une salle d'examen, à quelques pas d'ici. Une fois, à l'intérieur, il ne tarde pas à me poser des questions sur mon identité tout en entamant la procédure classique. Je m'allonge sur la table avant qu'il écoute mon rythme cardiaque, puis mon souffle et finis par observer l'intérieur de ma gorge avec sa lampe magique. « Vous n'avez pas inhalé trop de suies mais je vais devoir vous mettre sous masque afin que vous puissiez de nouveau respirer convenablement. » Sa main se pose sur mon bras afin de prendre ma tension. Je profite d'ailleurs de ce moment pour fixer mon petit-ami. Lui adressant un faible sourire, j'espère que la première véritable remarque du docteur parvient à l'apaiser un minimum. Entendant le bruit du scratch,le résultat médiocre tombe. Il me conseille évidemment du repos suite à l'accumulation d'éléments plus que stressants. Ainsi, il prépare au plus vite le masque, sûrement le plus urgent comparé à ma blessure à l'arcade. Je suis ensuite ses recommandations et respecte mon temps accordé. Le bruit de l'appareil résonne dans mes oreilles pendant plusieurs minutes mais j'ai comme l'impression que mon corps se décontracte petit à petit. Cette bouffée d'air frais est réparatrice mais n'est pas non plus une baguette magique. En plus, voilà que l'urgentiste me prévient qu'il doit s'absenter pour récupérer le matériel nécessaire pour nettoyer ma coupure à l'arcade, n'ayant pu voir si un point de suture est obligatoire pour moi. La machine finit par s'arrêter et je repose alors le masque là où il est censé se tenir avant de tourner la tête vers Jin Hyun et de lui murmurer quelques mots : « Ca m'a fait penser aux masques de plongées qu'on a utilisés avec Su Nah, au Brésil, il y a presque deux ans maintenant. »  Je lui adresse un faible sourire et reprends la parole pour changer de conversation: « Je pense qu'on va pouvoir rentrer à la maison, non ? » Ce n'est pas comme s'il pouvait se permettre de garder tout le monde, ici. Chaque hôpital a sa capacité d'accueil et vu les dégâts, rester n'est même pas une option envisageable. Tant mieux, aurais-je envie de dire. Et puis, je n'ai pas forcément envie de courir après tous les médecines de l'hôpital pour avoir une ordonnance.  


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: please tell me you are ok. ☆  Aujourd'hui à 16:59


Revenir en haut Aller en bas

please tell me you are ok.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Campus Universitaire Yonsei :: Lettres, Langues & Arts :: Théâtre-