88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Dim 4 Sep - 23:14


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

J’aurais aimé pouvoir rire de la situation. J’aurais également aimé pouvoir blaguer avec la jeune femme lorsque celle-ci finit par me dire que même les éléments ne pouvaient rien contre elle. Mais j’en étais incapable. L’inquiétude qui me rongeait été beaucoup trop grande pour que je parvienne à esquisser ne serait-ce qu’un faible sourire. J’avais failli la perdre, bon sang ! Et cette pensée des plus sordides eut le don de chasser toute autre pensée un tant soit peu positive qui aurait pu me traverser l’esprit. Elle était vivante, c’est vrai… Mais, à présent, je commençai à me demander pour combien de temps encore. On n’était plus à l’abri, nulle part, après tout… Le monde était peuplé de fous, de gens malintentionnés sur lesquels on pouvait tomber juste en allant acheter du pain au coin de la rue. Des gens sans aucun scrupule qui n’hésitaient pas à mettre la vie de centaines de personnes en danger. Toutefois, ne voulant pas accabler la jeune femme de mes pensées négatives (elle avait déjà bien assez de choses à supporter pour le coup. sans compter les horreurs qu’elle avait dû voir, à l’intérieur…), je l’entrainai avec moi dans l’hôpital où nous dûmes attendre dix bonnes minutes avant de tomber sur un urgentiste qui puisse s’occuper de ma petite amie. Petite amie que je surpris d’ailleurs à tenter d’étouffer quelques pleurs, lorsque je revins en compagnie du professionnel de la santé. J’attrapai alors la main de la jeune femme, que je serai doucement dans la mienne pour essayer de la rassurer, et nous suivîmes ensuite l’urgentiste sur plusieurs mètres avant d’atteindre une salle de soin. Je restai toutefois légèrement en retrait quand ce dernier commença à ausculter Su Ah mais ne les quittai pas du regard, observant avec attention tous les moindres gestes qu’il avait à l’égard de ma petite amie. Puis le verdict finit par tomber. Et par chance, contrairement à d’autres, la gorge de la jeune femme n’avait pas trop souffert du trop-plein de fumée qu’elle avait dû inhaler lorsqu’elle se trouvait dans ce théâtre. D’ailleurs, si j’en croyais les paroles du toubib, respirer de nouveau normalement n’allait plus être trop difficile pour elle dans quelques minutes. Je laissai donc échapper un faible soupir de soulagement et gratifiai Su Ah d’un léger sourire lorsque nos regards se croisèrent. L’urgentiste prépara ensuite la fameuse machine à oxygène, avant de s’absenter pour aller chercher de quoi s’occuper de l’arcade de ma petite amie, et je m’approchai alors d’elle, n’ayant pas osé le faire avant. Puis, de nouveau, un sourire que je tentai de rendre le moins forcé possible prit possession de mes lèvres à l’évocation de son souvenir du brésil. « Vous avez fait de la plongée ? Tu ne m’en avais jamais parlé… » Ouais… Je tentais de nous faire penser à autre chose comme je le pouvais. Même si, pour le coup, je n’étais pas totalement certain que ça fonctionne vraiment… Mais soit. Arquant légèrement un sourcil à sa question, je finis par répondre : « Je suppose… » J’espérais, surtout. D’ailleurs, ces deux mots à peine prononcés, l’urgentiste revint dans la pièce avec tout son attirail. Une nouvelle fois, je m’écartai donc pour lui laisser la place et l’observai prendre soin de l’arcade de la jeune femme. Les minutes passèrent ensuite puis, finalement, il reprit de nouveau la parole. « Votre blessure à l’arcade n’est pas trop grave. On n’aura pas besoin de points de suture pour cette fois. Je vais juste vous prescrire de quoi la désinfecter correctement ainsi qu’une crème pour qu’elle cicatrise plus vite. » Il couvrit la blessure de ma petite amie avec un pansement, avant d’ajouter : « Par contre, si vous avez la tête qui tourne ou des maux de tête trop importants, n’hésitez pas à consulter votre médecin personnel. On est jamais trop prudent… » Il s’éloigna légèrement du lit et défit ses gants qu’il déposa sur une table, à côté. Il attrapa ensuite son calepin de feuilles à ordonnances et y nota rapidement quelques noms de crèmes et de je ne sais quels autres produits, avant de finalement le tendre à Su Ah. « Voilà, vous allez pouvoir rentrer chez vous ! » Puis il finit par se tourner vers moi et s’exclama, une expression se voulant certainement réconfortante sur le visage : « Prenez bien soin d’elle ! » Ce à quoi je répondis par un simple hochement de la tête, avant de quitter la pièce avec ma petite amie. Nous n’eûmes d'ailleurs pas à faire beaucoup de mètres puisqu’une pharmacie se trouvait dans l’hôpital même. Nous nous empressâmes alors de récupérer les quelques produits se trouvant sur l’ordonnance et quittâmes ce lieu, pressés de regagner la voiture. Une nouvelle fois, d’ailleurs, je laissai à Su Ah le temps de monter du côté passager et refermai sa porte, avant de finalement prendre place du côté conducteur. Je démarrai ensuite et pris la direction de mon appartement. Je ne comptais bien évidemment pas laisser la jeune femme toute seule. Surtout pas après une telle catastrophe… Nous ne mîmes alors que quelques minutes avant d’atteindre le bâtiment et, après m’être garé, je réitérai le geste que j’avais eu devant l’hôpital, avant de me diriger vers l’entrée avec ma petite amie. Toutefois, une fois dans l’ascenseur, et alors que nous étions sur le point d’atteindre notre étage, je ne pus m’empêcher de demander : « Ça va ? Tu n’as pas mal à la tête ou même mal autre part ? » Finalement, les paroles du médecin ne m’avaient pas tant apaisé que ça… Le bip de l’ascenseur finit par retentir et j’entrainai Su Ah vers l’appartement. La porte de celui-ci passée, je la débarrassai ensuite de son sac à main que je déposai sur la grande table du salon, avant de me tourner vers elle : « Tu veux que je te prépare quelque chose ? Un verre d’eau ? A manger ? » Ouais bon, pour le coup, j’étais vraiment inquiet. Trop inquiet même, certainement…



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Ven 7 Oct - 23:38


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Si le médecin s’est occupé de mes problèmes respiratoires, je dois avouer que le départ de l’hôpital reste ma seule véritable bouffée d’air frais. Même si je reste angoissée par rapport à mes proches ou même par rapport à tous ces étudiants qui se sont retrouvés bloqués par les flammes, je n’ai pas aucun problème grave de santé à déplorer. Ainsi, je pourrais me racheter auprès de Jin Hyun. Par ma faute, le jeune homme ne cesse de se montrer très inquiet à mon égard. Me retrouvant dans l’ascenseur avec lui, mon dos se cale contre un mur de ce dernier tandis que mes mains effleurent le métal froid, ne ressemblant guère à cette chaleur qui avait envahi le théâtre. Cette chaleur aussi oppressante que cette fumée, cette fumée qui était rentrée dans mes poumons au fil des minutes. Mais par chance, j’ai l’occasion de vite chasser cette idée noire puisque Jin Hyun me pose quelques questions. Lui adressant un sourire qui se veut rassurant, je m’interroge sur l’origine de ses interrogations. En effet, je ne pense pas avoir montré un quelconque signe de détresse… « Non ça va. Je me sens encore un peu étourdie mais ça doit être normal. » dis-je alors que le bip de l’ascenseur se fait entendre. Je glisse alors mon bras autour de celui de mon petit-ami et avance en même temps que lui vers son appartement. Une fois, entrés dans ce dernier, le jeune homme me débarrasse avant de me demander si je souhaite quelque chose à manger ou à boire. « Tu sais, tu n'es pas obligé de prendre aux pieds de la lettre les mots du médecin. » Je lui adresse un faible sourire mais finis par céder, pensant que le jeune homme risque d'insister. Je hausse doucement les épaules.« Juste un verre d'eau alors, s'il te plaît. » Il faut dire que je n'ai pas d'appétit avec tout ça. Je recule de quelques pas, me préparant à regagner le salon et prends place ensuite sur le canapé, m'allongeant sur une bonne partie de ce dernier. Au bout de quelques instants, j'aperçois la télécommande sur la table basse et me mets à hésiter à l'idée de regarder les chaînes d'informations. Et, finalement, le besoin de savoir se fait bien plus important que celui de devoir nous protéger des calamités existantes sur cette planète. Allumant la télévision, les premières séquences qu'on voit montrent évidemment les flammes envahissant une bonne partie du domaine de l'université. Puis, je suis rejointe par Jin Hyun et lui annonce d'une voix amère: « Les nouvelles ne sont pas réjouissantes... » Je pousse un long soupir et tapote le canapé, mourant d'envie de me retrouver dans ses bras après cet événement des plus insupportables. « J'espère que tout le monde va bien. » Je me redresse un peu et me munis du verre d'eau. « Tu as eu des nouvelles des autres ? » Par autres, il faut entendre nos proches.


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Jeu 20 Oct - 23:11


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Le médecin a beau avoir dit que la jeune femme va bien, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter pour elle. Parce que c’est comme ça... Parce que je tiens à elle plus que tout au monde, parce que je l’aime à en crever (même si je ne lui ai jamais réellement dit) et que s’il devait lui arriver quelque chose, je ne sais pas ce que je ferais. Alors oui, peut-être que j’en fais trop et peut-être que je risque d’être un peu trop sur son dos dans les heures qui vont suivre mais je n’y peux rien. Le pire dans tout ça c’est que lorsque les rôles sont inversés, lorsque c’est moi qui ai un problème, je déteste que l’on soit constamment là à me demander si je vais bien ou si je n’ai besoin de rien. Mais maintenant, je m’en rends compte… Je me rends compte à quel point c’est difficile de se retenir de vouloir agir ainsi. Surtout lorsqu’il est question d’une personne à laquelle on est énormément attaché. Et c’est le cas de Su Ah. Elle compte beaucoup trop pour moi et j’ai beau tenter de la chasser, je n’arrive pas à me débarrasser de cette inquiétude qui me ronge depuis que j’ai vu défiler, en bas de mon écran de téléviseur, cette information de dernière minute annonçant les incendies de Yonsei… C’est pourquoi, alors que nous venons à peine de mettre un pied à l’intérieur de l‘appartement, je m’empresse de lui demander si elle veut que je lui prépare quelque chose et sa réponse a le don de me refroidir légèrement. Prenant alors une faible inspiration, je m’exclame dans un souffle : « Ça n’a rien à voir, Su Ah… » Il n’est aucunement question de vouloir prendre aux pieds de la lettre les paroles de ce médecin. « J’ai juste… » Eu terriblement peur de te perdre ? Exactement. Je me retiens toutefois de laisser échapper ces quelques mots et lâche un « Laisse tomber… » avant que la jeune femme ne finisse par me dire qu’elle veut bien un verre d’eau. Je me dirige donc vers la cuisine, alors que ma petite amie prend la direction du salon, et attrape un verre que je remplis d’eau, avant de rejoindre la jeune femme qui vient d’allumer la télé. Je me stoppe cependant quelques secondes, en plein milieu de la pièce, lorsque je vois les informations, ces images de l’université en flamme, pour finalement me remettre en marche. Laissant ensuite échapper un faible soupir aux paroles de Su Ah, je m’assois à ses côtés et lui tends le verre quand elle évoque nos proches. « Je l’espère aussi… » De toute façon, c’est la seule chose que nous pouvons faire, dans l’immédiat. Espérer que tout rentre vite dans l’ordre. Espérer que nos amis s’en soient sortis indemnes. Juste espérer… A la question de la jeune femme, je finis d’ailleurs par sortir mon portable. Portable que je regarde rapidement, au cas où quelqu’un aurait cherché à me joindre, mais rien… Pas de nouvelles. Me contentant alors d’un « Non, aucune… » pour toute réponse, je reporte mon attention sur la télé et laisse échapper un faible soupir. Tout cela me rappelle que trop l’épisode du tremblement de terre et, si on ne pensait pas revivre un tel cauchemar de sitôt, force est de constater qu’on s’était trompé sur toute la ligne… Détournant donc le regard de ces images pour le moins horrifiantes, j’adresse un faible sourire à la jeune femme, sourire quelque peu crispé je l’avoue, et m’exclame : « On devrait changer de chaîne, tu n’crois pas ? » Puis, sans même attendre qu’elle ne me réponde, je me penche de son côté pour récupérer la télécommande qu’elle avait alors posé près d’elle, sur le canapé, et m’empresse d’appuyer sur le premier bouton venu. Je crois qu’on a eu notre lot d’images affreuses pour la journée, voire même pour les mois à venir… Je n’y étais pas et ne sais donc pas ce qu’ont pu ressentir les personnes qui se trouvaient dans ces locaux en flammes, mais ce que je sais c’est que voir ces images me rappelle sans cesse que Su Ah, elle, aurait pu y rester. Qu’elle aussi aurait pu partir, m’abandonner… Comme une personne qui m'était chère, il y a de cela plusieurs années. Et je n’ai vraiment pas envie de ça… Pas encore une fois...



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Mer 2 Nov - 9:44


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Posant mes mains sur le verre d’eau, j’approche ce dernier de mes lèvres après avoir évoqué nos proches. Vu les événements, je n’ai pas pensé une seule seconde à regarder mon téléphone malgré mon inquiétude pour mes proches. Je suppose que cet incendie m’a encore plus traumatisé que le tremblement de terre. Lors de ce dernier, j’ai tenté de surmonter cette épreuve le plus rapidement possible mais cette fois-ci, j’ai l’impression de me laisser abattre, tout au fond de moi et de ne rien faire pour changer les choses. Je ne passe aucun appel, je ne fais strictement rien. Ressemblant à une loque, j’essaye malgré tout de garder la tête haute pour ne pas trop inquiéter mon petit-ami sauf que mon esprit est complètement ailleurs. Buvant un peu d’eau, ma gorge me pique moins que tout à l’heure même si c'est sûrement loin d’être parfait. Enfin, je suppose que c'est un soulagement contrairement aux mots de mon petit-ami. En effet, celui-ci n’a aucune nouvelle de nos amis ou même des siens. Il est vrai que nous n’avons pas forcément les mêmes fréquentations et j’aurais été quand même ravie de savoir que quelques-uns de ses camarades ont pu s’en sortir indemne. Or, et toujours comparé au tremblement de terre, nous n’avons aucun moyen de nous accrocher à quelque chose. On doit juste combattre la réalité, les tristes faits et cette malchance qui n’est qu’un mot ridicule quand on voit l’ampleur des événements. D’ailleurs, devant celui-ci, mon petit-ami me propose de changer de chaîne pour des programmes plus légers. Je suppose que c’est la meilleure solution à l’heure actuelle. Je tourne alors ma tête vers Jin Hyun et lui adresse un faible sourire. « Oui, tu as sûrement raison. » Posant ensuite le verre sur la table basse, je me colle doucement contre le danseur sans manquer d’afficher une petite grimace. Toutefois, ne trouvant pas une position vraiment confortable - sûrement à cause de mes quelques courbatures - je pousse un long soupir. « Tu peux me passer le coussin s’il te plaît ? J’aimerais bien mettre ma tête sur tes cuisses mais elles sont trop fermes pour moi. » Dis-je, d’un humour un peu forcé avant de m’allonger de tout mon long sur le canapé. Une fois la tête posée sur ses jambes, je scrute le regard de mon petit-ami, me demandant à quoi il pouvait bien penser de son côté. C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne cesse de l’observer avant de sentir mes paupières se fermer petit à petit, au fil des secondes. L’adrénaline doit sûrement redescendre et ma condition physique n’est pas forcément la meilleure. Plongée dans cet état un brin ensommeillé, l’écran noir qui s’empare de mes yeux me crée une situation d’angoisse, me poussant à agiter plus ou moins ma tête comme une espèce de spasme avant de me redresser légèrement. Je lâche un faible rire jaune, tentant de cacher mon malaise. « Oh, je vais te fausser compagnie si ça continue ! »


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

MODO • do as i said
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t2982-park-jin-hyun-meme-le-diable-fut-un-ange-jadis-maj-le-29-05 http://www.shaketheworld.net/t67-park-jin-hyun-you-know-what-to- http://www.shaketheworld.net/t158-park-jin-hyun


Re: please tell me you are ok. ☆  Sam 12 Nov - 2:49


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

C'est compliqué à gérer comme situation... Compliqué et bizarre. Pourtant, je tente de ne pas faiblir. De ne pas me laisser submerger par les quelques émotions qui m'animent comme l'inquiétude, la peur ou même la colère. Parce que je sais que dans ce genre de situation, le mieux reste encore de ne pas exploser, de savoir garder son calme. Et parce que je sais que c'est également la dernière chose dont Su Ah aurait besoin dans l'immédiat. Cependant, ça reste quand même compliqué. Compliqué d'être dans l'attente, comme ça. Compliqué de ne pas savoir quoi faire ou de ne pas avoir la possibilité de faire quelque chose pour rendre la situation moins difficile à vivre. Et ces médias qui parlent sans cesse de ce qui vient de se passer, qui n'arrêtent pas de nous rappeler le malheur qui vient de s'abattre sur Yonsei, ne nous aident en rien... Ou ne m'aident en rien à chasser toutes les pensées sombres qui me traversent l'esprit en ce moment, devrais-je dire. Je suis d'ailleurs tellement perdu dans mes pensées, le regard fixé sur cet écran de télévision que je ne regarde pourtant pas, que je mets un petit peu de temps pour comprendre que la jeune femme s'adresse à moi. La gratifiant alors d'un « Quoi ? » dans un premier temps, je tourne ma tête vers elle un court instant, avant de finalement ajouter, après avoir attrapé le coussin que je lui tends : « Ah euh... Ouais… Tiens... » Je laisse ensuite échapper un faible soupir, avant d’ajouter : « Désolé, j'étais perdu dans mes pensées... » Mais je ne sais pas si c'est très utile de le préciser, pour le coup. Elle l'a certainement très bien remarqué... Lui adressant d’ailleurs un faible sourire, un brin crispé, je l'observe se coucher et sors de nouveau mon portable que je scrute quelques secondes, avant de laisser échapper un soupir. Tout ça va réellement finir par me rendre dingue, sérieux... J'ai beau tenter de garder toutes ces pensées le plus éloignées possible de mon esprit, en vain. Quand je n'imagine pas la jeune femme parmi les flammes et l'enfer que ça a dû être pour elle et pour toutes ces personnes, je me demande ce que je serais devenu si je l'avais perdu, aujourd'hui... Il semblerait d'ailleurs que je ne sois pas le seul à être hanté par toutes ces images affreuses. En effet, au bout de plusieurs minutes, la jeune femme finit par s'agiter un peu, m'obligeant à baisser de nouveau la tête vers elle, et la gratifiant d’un sourire se voulant rassurant, je m’exclame : « Hm… Ce ne serait pas forcément une mauvaise idée, tu sais ?! » Après de tels événements, elle doit être crevée et le canapé n'est assurément pas le meilleur endroit pour dormir... « Tu devrais peut-être aller te reposer un peu, dans la chambre… Tu y seras certainement plus à ton aise qu’ici… » Bien que le fait de changer de pièce ne va sûrement pas l'aider à oublier toutes les horreurs qu’elle a dû voir lorsqu’elle se trouvait dans cet amphi, je le conçois… « Je peux venir te border, si tu veux ? » Ouais, j’essaye de faire un peu d’humour. Il le faut bien…



The end of our story ?
#JINAH ♥ #DUODELENFER #2JH #LOST

THIS LOOKS LIKE THE END OF OUR STORY. BUT I CAN'T... I TRIED TO FORGET YOU, I TRIED TO LET YOU GO, BUT IN THE END, YOU'RE ALWAYS ON MY MIND. I KNOW THAT I'M NOT A PERFECT PERSON, I MAKE A LOT OF MISTAKES BUT I CAN'T LIVE WITHOUT YOU. SO PLEASE, STAY WITH ME...

Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7105-lee-su-ah#250565 http://www.shaketheworld.net/t74-lee-su-ah-feeling-so-high http://www.shaketheworld.net/t156p20-lee-su-ah#271834


Re: please tell me you are ok. ☆  Dim 27 Nov - 16:51


please tell me you are ok
lee su ah & park jin hyun

Si je parviens à distinguer le vrai du faux grâce à la présence de mon homme, je perds de nouveau tous mes sens dés que je me retrouve les yeux fermés. A moins que cette situation soit une piqûre de rappel. Pourtant, je n'ai pas besoin de cela pour y songer. Mon cœur pèse lourd, un nœud à l'estomac se tord et se détord sans cesse tandis qu'une douleur à mes poumons montre encore bien souvent sa présence. Je ne suis pas à plaindre. D'autres s'en sortiront avec plus ou moins de chance mais je n'ai tellement pas envie de vivre avec ce poids. Je n'ai pas envie de vivre avec cette chose qui me terrifie alors que je suis pourtant désormais saine et sauve. Mais je préfère taire mon malaise, m'adonnant à cette envie de micro-sieste après avoir lancé une blague qui n'atteint pas mon petit-ami. Celui-ci est pensif tout comme moi. Est-il lui aussi à la recherche d'un remède magique ? Clairement, je meurs d'envie d'exploser, de lui dire que je ne veux pas de ce sentiment étrange qui s'immisce entre nous. Je ne veux pas que cet incendie stupide pourrisse les jours à venir. Mais pour l'instant, je crois que je ne suis pas réellement apte à réfléchir. Je ne suis pas apte à faire grand-chose, de toute façon. Face à cette gêne pour m'endormir, je joue une nouvelle fois la carte de l'humour même si je sais que cela ne l'atteindra pas une nouvelle fois. D'ailleurs, Jin Hyun semble plutôt satisfait à l'idée ou du moins suggère que ce plan soit plutôt favorable pour moi. Or, une grimace apparaît sur mon visage, pas certaine de vouloir affronter la noirceur de mes pensées, seule. Seule... A l'image de ce que j'ai été dans cette maudite pièce. Seule face à la détresse de ma meilleure amie, la mienne et celles des propres gens autour de moi. Je me demande d'ailleurs s'ils ressentent un sentiment de culpabilité parce que je ne peux pas m'empêcher d'avoir honte de ce qui s'est passé tout à l'heure. « Tu as peut-être raison. » Mais au final, ne suis-je pas déjà perdue dans ces fameuses pensées noires,y compris éveillée ? Bien sûr que si mais un peu de lumière n'est pas de refus. Adressant un léger sourire, je m'étire doucement et réponds au jeune homme, qui, n'était peut-être pas le plus sérieux au monde. « Ne te moque pas... Tu sais à quel point j'ai toujours aimé que tu viennes me border. » Je ne sais pas si c'est le bon terme. En tout cas, je me rappelle d'avoir pleuré l'absence de Jin Hyun, quand celui-ci ne trouvait pas bon de se cacher sous la couette avec moi. « Mais c'est vrai aussi que tu n'as jamais voulu trop m'accorder ce plaisir. » Taquiner est quelque chose qui a toujours été inné chez nous mais cette fois-ci, cela répond aussi à un besoin de le rassurer, de nous rassurer. « Je demanderai à Yoru de me faire des bisous. » Enfin, je finis par me redresser afin de prendre la direction de la chambre.


i'm waiting for you ...
I’m still expecting something. Is this only happening to me ? I go back to you thinking about the time we had. Your scent makes me look back oh I am.  



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: please tell me you are ok. ☆  Aujourd'hui à 13:08


Revenir en haut Aller en bas

please tell me you are ok.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Campus Universitaire Yonsei :: Lettres, Langues & Arts :: Théâtre-