88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
⎜ ♡♥♡♥♡ VA CHECK LES NEWS BAE ICI ♡♥♡♥♡ ⎜♡♥♡♥♡ N’HÉSITEZ PAS A REJOINDRE LES NEUGDAE, DIRECTEMENT ACCESSIBLE SANS BIZUTAGE ET SANS PROPAGANDE POUR LES NOUVEAUX INSCRITS♡♥♡♥♡ ⎜

Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2


CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7662-seo-jin-hee-uc-je-fais-au-plus-vite#264432 http://www.shaketheworld.net/t7621-seo-jin-hee http://www.shaketheworld.net/t7660-seo-jin-hee#264420


Re: triste ivresse (miran) ☆  Ven 11 Nov - 18:10


triste ivresse
Mi Ran & Jin Hee

Les jambes croisées, je ne sais pour quelle raison j'évoque mon divorce avec cette jeune demoiselle. Je n'ai pourtant pas envie de raconter ma vie, encore moins à des inconnus mais cet alcool semble me faire tourner la tête. D'ailleurs, après avoir ouvert la bouche, je remarque la façon que j'ai de dire ce qu'il m'arrange, même dans ce genre de situations. Haussant doucement les épaules, je ne prends pas une mine affectée quand la femme qui se tient à mes côtés semble prendre une expression de stupeur. Oui, j'ai des droits sur une partie de nos biens mais je n'aurais pas dû utiliser ce terme bien trop licite pour la fortune dissimulée par mon mari. J'ai toujours eu l'air d'une femme sans scrupule mais je n'ai jamais commis un quelconque acte illégal. Alors, en usant d'autres mots, je sais très bien les véritables questions que je pose à l'inconnue. Je fronce doucement les sourcils et joue en même temps avec mes lèvres. « Disons qu'il a travaillé un peu plus dur pour obtenir tout ce qu'on a eu jusqu'à présent. » J'aurais dû être plus honnête avec elle. Celle-ci ne risque pas de comprendre la  tournure de mon discours. « Et certaines choses demeurent secrètes aux yeux de nos dirigeants, alors, tu comprends mieux pourquoi ce n'est pas si facile. » Je ricane lourdement pour une raison que j'ignore. J'ai pourtant une migraine qui pointe le bout de son nez. D'ailleurs, je finis même par masser mon front douloureux tout en ayant envie de me frapper. Je devrais faire attention... Je ne connais toujours pas son identité. Et pourtant, sa dernière question a le don de me surprendre. Jusqu'à présent, je n'ai jamais pris le temps de me la poser. « Notre couple n'a jamais connu une très grande stabilité. » Est-ce une raison pour divorcer ? Je souffle légèrement. « Yi Jung a toujours été un bon mari. Il n'était peut-être pas l'homme le plus romantique au monde mais j'ai appris à apprécier toutes ces années avec lui. » Je lève les yeux au ciel avant de focaliser mon attention sur la demoiselle. « Il a toujours eu des délicates attentions mais je crois que tout ce qui a forgé notre identité s'est envolé maintenant. Je n'ai plus qu'à recommencer à zéro. Je n'ai pas vraiment le choix. » Puis, je me mets à murmurer, un brin énervé. « Dire que j'ai tout donné pour en arriver là. Franchement... »


Code by keruhirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  


Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: triste ivresse (miran) ☆  Dim 13 Nov - 12:32

La justice fera bien son travail, se dit-elle naïvement, et un bon avocat n’aura aucun mal à lui restituer ses droits. Mais elle est si loin du compte que c’est une chance qu’elle n’ait rien exposé de ses théories naïves à voix haute. La jeune femme se serait sans doute moquée d’elle et de cette sacrée innocence. Mais Miran n’est pas naïve au point de n’y voir que du bon. Elle comprend très vite ce qu’elle sous-entend par ces choses demeurant secrètes. Le visage marqué par l’étonnement, elle n’a cependant aucune intention de porter un quelconque jugement sur la manière dont ces deux-là menaient leur vie. Elle se contente d’écouter, de rassembler les pièces et de comprendre. Et partant de là, elle a effectivement beaucoup de mal à s’imaginer que les choses puissent tourner en faveur de son aînée. « Ah… je comprends mieux. Et… il n’y aucun moyen de négocier avec votre mari ? Après tout, lui et vous êtes les seuls au courant de ces petits secrets, il ne devrait pas prendre le risque que vous puissiez l’emporter dans votre… chute ? Excusez-moi du terme. » C’est un peu cru mais elle n’a pas d’autre mot et pour être tout à fait honnête, elle n’a même pas envie de prendre de pincettes tellement la situation à l’air critique. Elle est quasiment sûre que c’est le mot le plus approprié, même dans l’esprit de l’inconnue du bar.
Et en même temps elle se demande si elle ne va pas trop loin. Elle n’est pas certaine que lui poser toutes ces questions soit raisonnable mais elle se conforte dans l’idée que si elle lui répond sans filtre, c’est qu’il ne doit pas y avoir de problème. Alors elle l’écoute parler de son mariage, de son époux, de son divorce. Yi Jung… « Il ne doit pas rester grand-chose de votre amour pour que vous tiriez tous les deux un trait sur votre histoire aussi facilement, » elle sourit si doucement qu’on ne parviendrait pas à mal prendre ses paroles. « Heureusement, aucun homme ne définit votre identité, » dit-elle pour reprendre ses mots sous une autre forme « et c’est beaucoup plus simple de se reconstruire quand on n’a rien à perdre. » C’est également beaucoup plus simple de parvenir à ses fins lorsqu’on n’a pas d’attache, mais Miran n’est pas sûre d’avoir à lui dispenser ce genre de conseils.
Et puis, elle la sent un peu énervée. « Qu’est-ce que vous avez le plus peur de perdre dans tout ça ? » demande-t-elle le plus naturellement du monde.


come, come on now follow my lead
© minori.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7662-seo-jin-hee-uc-je-fais-au-plus-vite#264432 http://www.shaketheworld.net/t7621-seo-jin-hee http://www.shaketheworld.net/t7660-seo-jin-hee#264420


Re: triste ivresse (miran) ☆  Lun 21 Nov - 10:18


triste ivresse
Mi Ran & Jin Hee

Mes sourcils se froncent naturellement quand j'entends le mot '' chute '' prononcé par ma cadette. Certains termes sont interdits pour certains usages. Rares sont les personnes qui citent les noms de bouteille d'alcool devant une personne dépendante de celles-ci. De mon côté, employer ce terme à consonance négative n'est pas agréable à supporter, vu mon amour pour le succès. D'ailleurs, je soupçonne la jeune femme d'avoir cerné une partie de ma personnalité vu qu'elle s'est excusée de l'utilisation de ce mot. Or, je ne peux réellement réagir étant donné que mon corps se laisse porter, à l'image de mon esprit, par tous ces verres dont j'ai bu le contenu. « C'est toujours possible mais j'en doute. J'ai beau avoir des capacités de négociatrice, je n'ai pas de moyen de pression. » Je me tourne vers elle et la regarde d'un air sérieux, du moins, du mieux que je pouvais vu mon état. « Si une personne que tu ne portes plus dans ton cœur te demande de l'argent du jour au lendemain, sans aucune contrepartie, tu accepterais ? » La logique voudrait que non, sachant que mon mari devra me donner forcément de l'argent. La division des biens, une sacrée avancée mais insuffisante pour moi. Je crois que c'est le problème avec les personnes comme moi. On est habitué à avoir ce qu'on veut et en vouloir toujours plus. Mais, au fond, j'ai vraiment peur pour mon avenir. Recommencer à zéro avec un autre, me battre pour pas céder à mes pulsions de dépensière. Je n'ai pas vécu comme ça depuis plusieurs et longues années. A croire que notre amour s'est envolé en même temps. Tout est tellement si rapide, si fictif aussi. A ce sujet, j'ai même le droit à une confirmation par cette même inconnue. « Peut-être qu'on a juste atteint un point de non-retour aussi. » Je ne sais même pas quels sentiments j'entretiens encore pour Yi Jung. Sa phrase me rend perplexe mais aussi curieuse. Peut-être qu'il serait temps pour moi de mettre des mots sur mes agissements, sur ce que je ressens ? Toutefois, son discours me rappelle que je ne dois pas changer pour un homme. Bon sang, cette fille a bien fait de rester. Esquissant un sourire, je finis par dire : « J'aime bien ta façon de penser. » Mais, la situation demeure toujours difficile à avaler. « Ce n'est pas compliqué à comprendre. Excepté mon temps, j'ai juste peur de perdre tout ce que j'ai bâti pendant toutes ces années. » Je soupire vaguement avant de continuer nos échanges. « Un homme ne forge peut-être pas notre identité mais on évolue tous et mon mariage m'a permis d'accéder à des choses que j'ai toujours rêvées. » Elle va me prendre pour une femme cupide et matérialiste mais je ne parle pas uniquement de ça. Non, au fond, je suis fière d'être la personne que je suis devenue. J'ai aimé mon statut, j'ai aimé devenir cette femme aux bras de mon mari ou sans lui. « J'ai peur de me lever demain et de me dire que je n'ai plus aucun moyen pour continuer cette vie, que mes plus belles années sont derrière moi alors que je n'ai même pas atteint la trentaine. » Mais, malgré mon besoin – étrange – de parler, je n'oublie pas mon interlocutrice. « Et toi ? »


Code by keruhirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  


Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: triste ivresse (miran) ☆  Dim 4 Déc - 12:51

Elle est étrangère à son monde mais essaye de s’y accommoder le temps d’une soirée. Ce ne sera sûrement pas assez pour l’aider à se relever, Miran ne représente strictement rien qui puisse avoir suffisamment d’impact sur elle pour lui redonner confiance en l’avenir. Mais puisqu’elle est là ce soir et que sa compagnie semble requise, ou au moins appréciée, elle en profite pour se commander une nouvelle bière et se laisser immerger dans ce monde qu’elle n’a côtoyé, jusqu’alors, que dans les séries. Et elle répond honnêtement à ses questions, « eh bien si je lui dois quelque chose… » mais elle se rend compte que son honnêteté n’est pas ce qu’elle a besoin d’entendre. Alors elle réfléchit à nouveau, elle essaye de se mettre à sa place en fonction des données qu’elle a déjà récolté sur le sujet. Et elle poursuit, « non, je pense que non. » Si son mari la portait aussi peu dans son cœur au jour d’aujourd’hui, au point de demander le divorce et de lui laisser craindre le pire, alors non, il ne devait sans doute pas être prêt de lui lâcher le moindre centime – surtout si la justice omet de prendre en compte dans le partage des gains dissimulés que Miran suspecte et assimile à des comptes cachés. Quelle histoire, elle comprend pourquoi la jeune femme s’obstine à boire autant. Tout ça n’a aucun sens, c’est tellement bien ficelé que ç’en est presque machiavélique. Enfin la plus jeune est rassurée de savoir que son raisonnement n’est pas totalement erroné, que si elle n’y comprend pas tout elle ne dit pas non plus de bêtises monumentales et que son raisonnement plait à son interlocutrice. Et puis elle comprend mieux. Elle sait ce qu’elle a peur de perdre dans l’équation. Influence, pouvoir, argent et statut social. Ça ne parle pas beaucoup à Miran mais elle peut comprendre que perdre tout ça puisse effrayer. « Mmh. Vous retournez tous les deux à la case départ mais les cartes qu’il a en main son beaucoup plus avantageuses que les vôtre. » A sa place elle n’apprécierait pas non plus. Pour autant elle ne peut la laisser déballer ses peurs sans relever quelques détails qui font mouche dans son discours. « Plus aucun moyen… de continuer cette vie ? Vous voulez dire, sans lui ? Parce qu’il n’est plus là, vous ne voyez plus l’intérêt de continuer ? C’est beaucoup trop d’honneur pour un homme avec si peu de manière… » Ok elle se lâche un peu mais ce type-là ne mérite pas qu’elle s’apitoie sur son sort. « Mieux vaut s’en rendre compte maintenant et avoir la possibilité de tout recommencer, plutôt que dans vingt ans et d’avoir vécu toute une vie que vous regretterez. » Elle sort les belles paroles mais elle n’en mène pas large quand son aînée s’intéresse subitement à elle et lui retourne une question qu’elle n’a pas vu venir. « Moi ? Je ne pense pas avoir à me plaindre, je ferais pâle figure à côté de vos soucis et ça ferait sûrement ingrat d’avoir à pleurnicher pour les tracas du quotidien, » et puis flûte, Miran n’a pas non plus envie de penser à ce qui lui fait peur lorsqu’elle n’a rien qui lui saute subitement en tête. « Peut-être que le futur me fait un peu peur à moi aussi mais… c’est normal, non ? On ne sait pas de quoi il est fait alors c’est un peu effrayant. » Cette dernière bière-ci la rend décidément bien philosophe ce soir.


come, come on now follow my lead
© minori.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7662-seo-jin-hee-uc-je-fais-au-plus-vite#264432 http://www.shaketheworld.net/t7621-seo-jin-hee http://www.shaketheworld.net/t7660-seo-jin-hee#264420


Re: triste ivresse (miran) ☆  Ven 6 Jan - 23:44


triste ivresse
Mi Ran & Jin Hee

Il retourne à la case départ, lui aussi ? Je n’ai jamais pensé de cette façon depuis qu’il m’a viré dehors. Pourtant, je ne trouve pas les propos de ma cadette incohérents. Trop concentrée sur ma propre vie, je n’ai pas pu imaginer la situation aux yeux de Yi Jung. Je ne pense pas qu’il la regrette mais c’est vrai qu’il va devoir justifier ses choix devant tout le monde sauf, que son statut professionnel ne changera pas. Il pourra toujours accéder aux mêmes besoins, garder les mêmes contacts tandis que je risque d’être freinée par ce divorce. C’est idiot à dire. Si j’ai caché mes nombreuses infidélités, je sais pourquoi je ne peux plus afficher à ses côtés. Et pourtant, ce qu’on pourrait juger d’inacceptable pour notre société, nos amis en commun lui pardonneront. C’est un homme, et j’ai beau avoir tout donné pour avoir ma propre identité, mes amis personnels, je reste la femme de. La femme de Yi Jung qui n’a définitivement plus toutes les mêmes cartes. « Si, je vois l’intérêt de continuer mais je ne sais pas comment je peux faire, en réalité. » Je lâche un faible soupir et reprends la parole au bout de quelques secondes. « Je suis peut-être partie de zéro mais selon les conséquences, j’ai un peu peur de tomber sous le négatif, cette fois-ci. » Mais je ne pense pas que mon ex-mari puisse me descendre autant en fait. C’est compliqué. Alors, pour ne plus avoir le cerveau embrouillé par toutes ces réflexions mais également par cet alcool qui commence à rendre flou ma vision, je finis par lui poser la première question de la soirée qui la concerne directement. Je lui ai souvent demandé son avis mais jamais ce qu’il se passe dans sa vie. Elle est certainement trop jeune mais à son âge, je commençais déjà à me mettre au travail. On ne peut pas juger un livre par son apparence, n’est-ce pas ? J’esquisse un sourire, glissant ma main sur ma joue avant de m’appuyer à l’aide du comptoir. Ma tête entame des tourniquets mais je parviens toujours à écouter la jeune demoiselle, qui, comme prévu, ne semble pas très disposé à parler, prétextant que sa vie n’est pas intéressante. « Tu ne devrais pas sous-estimer ce qu’il se passe dans ta vie, encore moins tes soucis. Si tu ne fais rien maintenant, ça risque de s’accumuler et tu risques alors de te trouver dans une situation que tu jugeras désagréable. » Je la gratifie d’un sourire. « Comme moi. » Et finalement, - chose qui me surprend –, j’ai envie d’en connaître un peu plus sur cette demoiselle. « Tu as peur de l’avenir… Tu as donc des projets ou tu es du genre à attendre, jusqu’au jour où tu regretteras toi aussi tes décisions ? »


Code by keruhirei


 
money, money, money
So if you’re gonna hold me. Baby don't let go of me. Give me all of you got I want everything. My heart is a treasure . One that can't be measured. Let me teach you how to love me.  


Revenir en haut Aller en bas

SANGO • i run the world
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t7968-lee-mi-ran-hit-me-baby-one-more-time#273826 http://www.shaketheworld.net/t7929-lee-mi-ran-c-est-trop-banal-d http://www.shaketheworld.net/t7967-lee-mi-ran-mes-rps#320529


Re: triste ivresse (miran) ☆  Mer 11 Jan - 14:35

Ce n’est sans doute qu’une mauvaise impression, mais elle n’aimerait pas avoir à se réveiller en apprenant qu’une jeune femme tourmentée par les qu’en dira-t-on, persuadée d’avoir tout perdu et ayant un peu trop bu, a mis fin à ses jours sous l’un des ponts de Séoul. « On ne se connait pas, mais vous ne m’avez pas l’air d’être le genre de femme à se laisser emporter dans le négatif, » dit-elle, un petit sourire pour reprendre son expression. Plutôt de celles qui, se croyant chuter plus bas que terre, attendent le moment opportun pour activer le parachute doré du dernier secours. De celles encore qui, dépouillées de leurs cartes maîtresses, parviennent encore à dégager quelques atouts en dernier recours.
Et puis c’est à son tour d’être cuisinée par l’étrangère du bar. Si elle avait davantage à lui présenter, elle l’aurait peut-être fait. Quoi qu’assez pudique pour savoir garder ses états d’âme pour elle, elle n’a de toute manière rien à lui laisser sous la dent. Elle se donne l’allure d’une étudiante lambda sans vraiment de soucis qui vaille la peine d’être passé au crible. Son discours lui fait peur. Miran, c’est la fille qui va s’imaginer un million de scénarios catastrophe lorsque quelque chose la tracasse, alors entendre la brune lui dire ô combien elle ne doit rien sous-estimer, ça ne la met pas dans les meilleures dispositions. C’est qu’elle a beaucoup de respect pour son aînée, mais elle n’a pas tellement envie de se retrouver à sa place dans dix ans. « Bien sûr que j’ai des projets. Je voudrais devenir médecin, j’étudie pour d’ailleurs ! Mais qui sait où je serai dans dix ans. Je m’en préoccupe, mais j’aimerais bien ne pas avoir à me focaliser que sur des aspects trop sérieux de ma vie… je ne suis peut-être pas riche, mais j’ai tout plein d’amis que ça ne dérange pas. Je veux gagner ma vie par moi-même. Je veux être indépendante. Je pense que ce choix-là, je ne le regretterai jamais. » Elle plisse les yeux pour visualiser le fond de sa bouteille au travers du goulot d’un air pensif, presque absent. « Est-ce que vous avez un travail ? »


come, come on now follow my lead
© minori.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: triste ivresse (miran) ☆  Aujourd'hui à 12:13


Revenir en haut Aller en bas

triste ivresse (miran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Une nuit d'ivresse humaine
» Caniche mâle 9 ans triste état Béthune (62) ADOPTE
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Un retour sans gloire et une révélation infiniment triste [PV]
» RP triste...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Le reste du monde :: Espace temps :: Le passé a sa place-