88 947 points
17 membres
71 463 points
12 membres
133 771 points♛
19 membres
23 783 points
9 membres



 
MAJ DE NOVEMBRE TERMINÉE ! TU VEUX EN SAVOIR PLUS P'TIT CANCRELAT ? BAM C'EST ICI QUE ÇA S'PASSE !

Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant


CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8092-kwon-syu-2-0-you-build-me-up-and-then-i-fell-apart http://www.shaketheworld.net/t6698-kwon-syu-i-hate-being-wrong-i http://www.shaketheworld.net/t6704-kwon-syu


we all feel lost sometimes — Jae ☆  Dim 2 Oct - 2:52


WE ALL FEEL LOST SOMETIMES
왜 이제야 내게 왔을까
조금 늦었지만 그래도 괜찮아


Mademoiselle Kwon, vous savez que si votre situation financière ne s’arrange pas très bientôt, nous allons êtes obligés de placer votre fils en famille d’accueil. Le téléphone de la blonde manque de lui échapper des mains et elle lève les yeux de la copie qu’elle est en train de corriger. L’assistante sociale vient de prononcer les mots qu’elle craignait le plus d’entendre. Lui retirer Shin Bom. L’amour de sa vie, sa raison de vivre, le gardien de ses nuits, et ils veulent le lui enlever ? Elle se perd à fixer le mur devant elle tandis que Shin Bom s’amuse dans la partie salon de la pièce en empilant ses cubes en bois les uns sur les autres pour construire une tour. Il ne semble pas avoir remarqué la détresse de sa mère. Il a tellement grandi, et si vite. Il a une démarche plus adulte, plus régulière. Il tombe rarement lorsqu’il court et tape dans un ballon sans tomber. Il sait déjà s’habiller, mange seul et tient un crayon le poing fermé. Il sait faire des phrases un peu plus longues et commence déjà à apprendre à jouer avec les autres enfants. Et malgré tous ces progrès, ils estiment quand même qu’il n’est pas assez heureux et qu’il faut le placer dans une autre famille ? Elle sent une poigne ferme de jalousie lui étreindre la gorge. Jamais. Shin Bom est son fils, pas celui d’une autre. Personne d’autre ne saura l’élever comme il en a besoin. Elle seule le connait par coeur pour deviner ses moindres besoins.

Mademoiselle Kwon ? La voix à l’autre bout de la ligne la fait revenir à la raison. Elle tente de ne pas paniquer pour ne pas effrayer son fils. Néanmoins, elle se redresse sur sa chaise. Je… Je suis là. Mais je vous assure, tout va s’arranger. J’ai repris le travail. Shin Bom est très heureux. Il-Il joue avec son Jenga devant moi. Mademoiselle Kwon ne comprend pas pourquoi il lui faudrait un homme avec elle. Pourquoi un second salaire ? Il est très heureux malgré leurs faibles revenus. Si vous étiez mariée, nous n’aurions pas à intervenir. Votre mari apporterait un meilleur salaire. Syu laisse échapper un halètement de haine. Elle ne sait plus quoi faire, ni quoi répondre. Impossible de leur faire entendre raison. Elle a les larmes aux yeux mais raccroche avant de s’énerver et d’accélérer le processus.

Shin Bom n’a pas levé la tête. Il a délaissé ses cubes pour jouer avec ses Lego. Syu se lève, abandonnant à son tour ses copies pour l’observer. Ils ont construit cette caserne de pompiers ensemble. La sirène du camion fonctionne et a tellement passionné Shin Bom avant que sa mère ne lui autorise les piles que le weekend pour ne pas déranger les voisins. Cela ne l’empêche pas de s’amuser avec dès qu’il a un moment. Elle sourit tristement sans même s’en rendre compte. Le contour de ses yeux est humide de larmes qu’elle n’autorise pas à couler. Finalement, alors qu’elle sent qu’elle s’apprête à craquer, elle s’exile dans le hall d’entrée. Sa respiration se raccourcit et elle laisse échapper quelques sanglots silencieux avant de se forcer au calme. Et si ils disparaissaient ? Et si elle partait à l’autre bout du monde avec lui et ne revenait jamais ? Et si elle les faisait passer pour morts ?

Ses pensées sont interrompues par la sonnette de sa porte qui retentit. Elle n’attend pourtant personne. Syu prend une longue inspiration. Impossible d’ouvrir la porte dans cet état. Elle essuie ses yeux et attache ses cheveux en un chignon décoiffé, oubliant quelques mèches qui retombent autour de son visage. Elle ouvre la porte jusqu’à ce que la chaine de sécurité l’arrête et observe la personne se tenant devant sa porte. Ses yeux s’ouvrent grands. Qu’est-ce que tu… Pas de temps pour ça. Attends. Elle referme la porte, retire la chaine et la rouvre aussitôt en bien plus grand. D’ordinaire, il prévient toujours avant de leur rendre visite, c’est pourquoi elle s’étonne de le trouver devant chez elle à cette heure-ci. Elle se sent soulagée de le voir ici. Même s’il ne le dit pas, il s’est visiblement attaché à Shin Bom. Quand il s’en occupe, elle se sent assez en confiance pour les laisser seuls et se détendre, mais pour une fois, être seule est la dernière chose qu’elle souhaite. Merci d'être venu. Elle lui sourit autant qu’elle peut et le laisse entrer.






   
   
And on and on we'll go.
C'est mon premier amour, je penserai toujours à lui ☽ Et un jour elle a arrêté de sourire, sans raison; juste comme ça. Elle a perdu cette lumière qui logeait dans ses yeux, qui faisait d'elle quelqu'un d'heureux.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Lun 10 Oct - 22:40

we all feel lost sometimes
Jeung Jae & Syu
La terrasse du café est presque vide, à cette heure ce n'est pas étonnant. Assis sur la chaise en ferraille, tu joues avec le clapet de ton vieux téléphone. La discussion tourne en monologue depuis une quinzaine de minutes. La jeune femme qui t'accompagne n'a pas complètement capté ton manque d'attention flagrant, mais ce qui l’intéresse ce n'est pas ta capacité à mener une conversation, tu le devines en levant tes yeux vers son décolleté de temps en temps. Tu es intéressé, bien évidement, mais tu as quelque peu perdu le goût pour ces choses là en ce moment. Bon anniversaire... Tu n'as pas répondu à ce message, mais il t'obsède depuis que tu l'as reçu. Encore aujourd'hui, il t'arrive de l'ouvrir pour fixer les mots en te posant des questions et c'est justement ce qui t'es arrivé avant de te perdre dans tes pensées. Dis, tu m'écoutes ? Tu relèves la tête. Ce n'est pas ton silence qu'elle a remarqué, mais le fait que tu étais avachi sur ton siège en claquant ton téléphone à un rythme régulier. Elle a beau faire les yeux doux pour te séduire, tu ne lâche pas un sourire. Non. Tu te redresses, passe la main dans la la poche arrière de ton jean pour tirer un billet que tu déposes sur le côté de ton verre. J'ai un truc à faire ce soir. Sans un mot, tu ajustes ta veste et t'éloignes du lieu de rendez-vous.


La cigarette au coin des lèvres, tu laisses tomber le mégot que tu écrases sous ta semelle quelques secondes plus tard. Tu as fait le tour de la ville pour trouver un magasin ouvert à cette heure, et tu as réussi à trouver un truc complètement bidon comme argument. Rangé à l'intérieur d'un vulgaire sac en papier, tu t'avances vers ton objectif sans un mot. Tu sonnes, attends que la porte ouvre, un peu trop lentement à ton goût, juge un court instant la tête de Syu ne présageant rien de bon... Dans toutes les choses que tu es capables de déceler, il y a bien les instants ou la jeune femme a pleuré - car bien souvent tu en était la cause. Tu ne fait pourtant aucune réflexion, lui laisse le temps d'ouvrir malgré la confusion. Tu aimerais te retenir de lui faire une réflexion, mais c'est plus fort que toi; faire comme si tu n'avais rien vu ferait de toi quelqu'un d'indifférent. T'as vraiment une sale tête. Dans un sens, tu voudrais qu'elle remarque que tu l'as remarqué, cette sale tête, que dans un sens tu t'en soucis... Et puis, au final, tu regrette d'espérer une telle chose.

Levant le sac en papier pour lui montrer la raison de ta présence ici, tu tente un sourire qui ne ressemble qu'à une grossière grimace. Sourire, c'est vraiment pas ton truc. Au final, tu finis par passer une main libre dans tes cheveux. Je peux entrer ? D'habitude, tu serais entré sans gêne, mais... Ce soir, quelque chose te dit qu'il faut la ménager. Fini de jouer au con. Pour l'instant.
electric bird.




SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8092-kwon-syu-2-0-you-build-me-up-and-then-i-fell-apart http://www.shaketheworld.net/t6698-kwon-syu-i-hate-being-wrong-i http://www.shaketheworld.net/t6704-kwon-syu


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mar 11 Oct - 20:35


WE ALL FEEL LOST SOMETIMES
왜 이제야 내게 왔을까
조금 늦었지만 그래도 괜찮아


Si Syu voudrait pouvoir s’effondrer dans les bras de Jae, récemment, se laisser pleurer est devenu de plus en plus difficile pour elle. Elle n’arrive même plus à s’autoriser à être faible pour elle-même, alors devant Jae, le seul pour lequel elle a toujours voulu être forte, c’est encore moins possible. Elle a ouvert grand la porte mais il n’entre toujours pas et même avant qu’il ouvre la bouche, elle sait qu’il a compris que ça ne va pas. D’ordinaire, il fait toujours comme chez lui, sauf ce soir. Même lui a l’air un peu plus grave que d’habitude, ou peut-être est-ce sa propre perception des choses qui a changé. Elle soupire, légèrement réconforté par ses mots. Quelle étrange remarque. Même ses amis les plus proches ne l’ont pas trouvée plus fatiguée ou déprimée que d’habitude. Personne n’a semblé s’inquiéter pour elle. Seul Jae est honnête avec elle. C’est pourquoi elle n’a même pas la force ni l’envie de s’énerver contre lui – parce qu’avouons-le elle préfère quand même qu’il la trouve jolie -, alors à la place, elle lui sourit et incline la tête sur le côté. Mmh, t’es bien le seul à t’en être aperçu. Elle blague, évidemment, mais une part d’elle veut y croire. Croire à cette malchance, à ce démon qui la poursuit.

Quand il demande s’il peut rentrer, Syu le fixe intensément. Si elle n’était pas encore mentalement au bord du gouffre, elle lui aurait ri au nez. Pourquoi tu demandes, Jae ? Tu sais qu’elle ne peut rien te refuser. Et ça a toujours été le cas. Dans un sens peut-être a-t-elle trop été sur la retenue avec lui et que c’est la raison pour laquelle elle n’a pas pu empêcher ses conneries. D’un petit geste de la main ponctué d’un doux Entre, elle le laisse s’avancer dans le hall d’entrée avant de refermer la porte à doubles tours. On n’est jamais trop prudent. Quand il lui a montré le sac, elle a cru descellé un semblant de sourire mais ce sale gosse a toujours l’air si coincé qu’elle ne sait pas si c’était vraiment un sourire ou juste un tic nerveux. Néanmoins, c’était mignon, se dit-elle en jetant un œil au contenu du sac. Aigoo. C’est Shin Bom qui va être content. Il adore jouer à la bagarre. Elle ne lui dit pas qu’il n’aurait pas dû, qu’il n’était pas obligé car il le sait. Jae est le genre de type à ne se sentir obligé de rien. S’il l’a acheté, c’est parce que ça lui tenait aussi à cœur. Pendant quelques secondes, pendant qu’il se dirige vers le salon, elle le dévisage des pieds à la tête. Il est bien habillé et Syu doute qu’il se fasse aussi beau pour aller travailler. Alors quoi ? Un rendez-vous ? Elle fronce le nez mais chasse vite de sa tête les pensées qui n’ont pas à y être.

Lâchant un petit gémissement d’épuisement, elle se passe une main sur le visage puis dans les cheveux et croise les bras, pas de manière sévère mais plutôt parce que c’est une habitude. Ne me l’excite pas trop, d’accord ? C’est bientôt l’heure du dodo. Sans s’en rendre compte, elle a parlé comme elle parle d’ordinaire à son fils. Il est vingt-et-une heure un vendredi et c’est le soir où le petit est autorisé à veiller un petit peu plus tard, s’il n’est pas fatigué. Et malgré sa sieste en début d’après-midi, Syu voit déjà la fatigue poindre dans le comportement de son petit bout. Elle accompagne Jae dans le salon et sourit. Shin Bom ne l’a pas encore vu. Bébé, appelle-t-elle. Regarde qui est venu te voir ! Elle connait déjà sa réaction et ne peut s’empêcher de rire. Cinq, quatre, trois, deux, un. Shin Bom s’est retourné et ses yeux se sont illuminés à la vue de son compagnon de jeux. Jouer avec maman, c’est bien, mais maman n’est pas un garçon, maman n’aime pas vraiment jouer aux petites voitures et aux chevaliers. Le petit appelle Jae par son nom et se lève sur ses petites jambes pour courir vers lui, comme porté par des ailes. Il se jette contre ses jambes et le serre fort. Syu se laisse tomber, un peu à bout de forces, sur l’accoudoir du canapé et les observe de loin.






   
   
And on and on we'll go.
C'est mon premier amour, je penserai toujours à lui ☽ Et un jour elle a arrêté de sourire, sans raison; juste comme ça. Elle a perdu cette lumière qui logeait dans ses yeux, qui faisait d'elle quelqu'un d'heureux.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mar 1 Nov - 22:57

we all feel lost sometimes
Jeung Jae & Syu
Tu entres lorsqu'elle t'autorise. Tu sens encore le parfum de ton "invitée" sur toi et étrangement cela t'agace. Tu as l'impression d'avoir fait quelque chose de mal en te présentant ce soir à sa porte... Espérant qu'elle n'a rien remarqué, tu continues ta route comme à ton habitude, comme si tu étais chez toi. Comme toutes les fois ou tu te présentes, tu espères que son père n'est pas dans le coin et encore une fois, tu es soulagé en regardant les chaussures à l'instant ou tu ôtes les tiennes. Tu grimaces à sa remarque alors que tu es baissé, occupé à ajuster ta chaussette. Aigo, ce n'est pas de la bagarre, c'est de la boxe. Lâche tu un semblant agacé comme un vieux papy qui tente d'expliquer des choses d'un temps ancien. Il t'arrive maintenant de faire tomber le masque et d'être naturel avec Syu, même si ce n'est que l'espace d'un instant, ton mur est ébranlé depuis vos retrouvailles - et tu n'as pas vraiment agi pour le réparer.

Pas longtemps avec le gamin mh. Tu sembles légèrement déçu qu'il doivent aller se coucher aussi tôt. C'est comme en prison ici, le temps de visite est compté - même si tu ne t'es jamais réellement autorisé de visites, tu refusais systématiquement de rencontrer les fous qui osaient croire en ton innocence (ta mère par exemple). La comparaison te fait néanmoins sourire. Non, tout de même, c'est bien moins chiant qu'être en taule, tu exagères comme tu l'as toujours fait. A l'instant ou la porte du salon s'ouvre, tu entends ton nom qui t'arraches à tes pensées un peu bizarre du soir. Alors que le gosse s'écrase contre tes jambes, tu finis par t'accroupir pour se mettre à son niveau. Salut mon pote. Contrairement à Syu, tu n'as jamais réellement pris de pincettes pour parler au gamin,... Bon certes, tu ménageais les mots compliqués et excluais toute vulgarité de ta bouche. Mais malgré ça, tu reste particulièrement doux en t'adressant à lui. Tu n'as même pas le temps de lui montrer le contenu du sac qu'il sait déjà. Ne pas trop l'exciter mh ? C'est raté. Un léger regard vers Syu comme pour t'excuser, ou plutôt pour vérifier que tout va bien...  Deux secondes plus tard, son fils des déjà occupé à essayer de s'équiper.

Qu'as tu fais là. Tu as l'habitude de t'occuper des gamins, vu que tu es prof... Peut-être que Syu l'a oublié. S'en suit alors une petite leçon pour apprendre à Shin Bom comment faire de la boxe - ou plutôt laisser le gosse taper dans les mains en faisant semblant que les coups sont puissant. Une chose est sûre, c'est que dans peu de temps, le gamin sera vite fatigué et ne bronchera pas pour dormir.

electric bird.




SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8092-kwon-syu-2-0-you-build-me-up-and-then-i-fell-apart http://www.shaketheworld.net/t6698-kwon-syu-i-hate-being-wrong-i http://www.shaketheworld.net/t6704-kwon-syu


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mer 2 Nov - 23:39


WE ALL FEEL LOST SOMETIMES
왜 이제야 내게 왔을까
조금 늦었지만 그래도 괜찮아


Syu n’a pas pu s’empêcher de lâcher un petit rire à sa remarque mais elle n’a pas insisté. Je me vengerais plus tard, sale gosse, c’est ce que son regard hurle à Jae alors qu’elle l’observe de son canapé avec un doux sourire ayant un arrière-goût de « j’ai une bonne répartie, quoiqu’un peu lente ». Croisant les bras sur ses genoux, elle se perd à regarder son ex-petit ami apprendre les rudiments de la boxe à son fils. Ça fait un sacré paradoxe pour un si petit salon, se dit-elle. Après un petit sourire rassurant à l’attention du gâteau de riz blanc — « t’en fais pas, il s’endormira bien à un moment » —, elle repense à la conversation qu’elle a eu quelques semaines plus tôt avec sa cousine. Alors comme ça, elle aurait encore des sentiments pour lui. A l’observer comme ça, ça ne semble pas impossible, mais elle a encore du mal à y croire. Contrairement à Shin Bom qui semble terriblement excité mais également heureux de pouvoir jouer avec son grand copain, sa maman commence à fatiguer. Elle se frotte les yeux et commence à y voir flou. Jae n’est plus qu’une figure sans définition réelle. Elle se sourit à elle-même et soupire. Ce type n’est qu’un foutu boomerang. Il était sorti de sa vie mais il en a cassé la vitre pour revenir. Ou alors, c’est une sangsue. Non, il se débrouille si bien seul. C’est sa destinée, alors ? Son coeur rate un battement. Pas possible.

Ils font tellement de bruits, tous les deux, que Syu peut s’autoriser à lâcher un petit gémissement de désespoir. Elle est en train de tout perdre. La petite vie bien tranquille qu’elle a bâti, son fils, son honneur, tout. Et voilà que maintenant, elle est en train de perdre pied face à Jae. Elle plonge la tête entre ses bras et ferme les yeux en tentant de ne pas craquer. Après de longues minutes, à tel point qu'elle en a oublié depuis combien de temps elle divaguait, elle relève la tête, les yeux rouges et fatigués, pour regarder les deux petits hommes jouer bien tranquillement puis sa montre. Minuit et quart. Au point où elle en est, plus rien n'affole Syu. Elle se lève et s'avance vers eux. Aller, Mohammed Ali, on va mettre M. Tyson au lit. Elle attrape son mini Mike Tyson par les poignets et le soulève dans ses bras alors qu'il se met à râler. Syu lève les yeux au ciel mais ne cède pas. Tu vas être déjà fatigué demain et n’oublie pas qu’on va à la danse. Elle l’embrasse sur les joues jusqu’à le faire rire mais il résiste encore. Mais Jeung Jae-hyung… chouine-t-il. Elle soupire et jette un regard désespéré à Jae. Pitié, dis que tu seras là demain. Fais-le pour Shin Bom, et pour moi un peu. Elle serre son fils fort contre elle et articule silencieusement un Pitié, reste cette nuit à l’attention de Jae, sans se rendre compte des conséquences de sa demande. Dans sa tête, elle lui demande de reste uniquement pour qu’il n’ait pas à revenir tôt le lendemain et pour que Shin Bom ne se couche pas déçu.






   
   
And on and on we'll go.
C'est mon premier amour, je penserai toujours à lui ☽ Et un jour elle a arrêté de sourire, sans raison; juste comme ça. Elle a perdu cette lumière qui logeait dans ses yeux, qui faisait d'elle quelqu'un d'heureux.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mar 8 Nov - 22:47

we all feel lost sometimes
Jeung Jae & Syu
Le temps passe. Il se déroule si vite sans t'en rendre compte. Au fond, tu es un peu jaloux de cet enfant. L'image d'un regard externe est presque idyllique. Une femme qui observe un homme et un enfant jouer. Vous avez presque l'air d'une famille heureuse... A une seule chose près : tu ne fais pas partie de cette famille et il est hors de question que tu t'impliques d’avantages.

A l'âge de Shin Bom, tu es persuadé que ton père te faisais déjà des misères. Si tu n'as plus de contact avec tes parents pour demander, une chose est sûre : tu as quelques cicatrices, aussi minimes soit-elles, qui ne datent pas de ton adolescence ni de ton enfance "autonome". C'est une vie que tu ne souhaites à aucun enfant... Et tu ne souhaites pas que Shin Bom grandisse sans une autorité masculine. Il ne faut pas que certaines erreurs se reproduisent. Pour Syu, il faut que ce gosse soit exemplaire.

Le temps passe à une vitesse, si bien que tu n'a rien vu venir. Tu es un peu déçu qu'on t'enlève ton compagnon de boxe et légèrement soulagé en même temps : la fatigue te gagnait, même si l'ennui quant à lui était loin de t'emporter. Voilà que l'enfant chouine d'aller se coucher, tu fronce les sourcils. De la danse ? Syu te supplie d'aller dans son sens pour ne pas avoir de comédie nocturne, tu la fixe alors d'un air accusateur. Comment peux tu lui faire faire de la danse ?   Pas un mot ne sort de ta bouche, mais tu sembles bien la gronder, la blondie. Tes yeux globuleux insistent. Non, la danse, pitié ?!! Puis, plutôt que d'insister pour la faire culpabiliser d'avoir porter son choix sur une activité que tu... n'aimes pas du tout.... Tu roules les yeux d'un air désinvoltes, fixant un léger instant le plafond. Ton visage se baisse pour observer le garçonnet au bord des larmes. Demain je prépare le petit déjeuner. Tu mangeras avec les gants de boxe ... tu marques une pause, lève les yeux vers Syu. Pour montrer à ta mère c'est quoi être un homme. Ouais. Être maman célibataire... N'est pas forcément une bonne chose. ShinBom t'enlace pour souhaiter bonne nuit, presque convaincu, et ne souhaitant pas l'accompagner pour le mettre au lit, tu laisse Syu l'emporter alors que tu vas t'installer sur le canapé. Faut-il vraiment que tu reste ? Un simple mensonge ne suffisait-il pas ? Tu t'accoudes sur le fauteuil. La vie de famille, ce n'est pas un truc pour toi. Tu n'es pas toi-même, enfin, du moins tu n'es pas comme d'habitude. Quelque chose ici ne te plait pas, car tu ne te sens pas à ta place. Tu ne t'es jamais senti chez toi, outre dans le néant qui t'avais attiré dans ta jeunesse. Quand tu avais replongé après ta rupture avec Min Ri... sans t'en rentre compte voilà que tu somnoles déjà à te remémorer ces choses pas forcément agréables. Tous ces sentiments.... Que tu aimerais voir disparaître. Ces choses qui font de toi quelqu'un de faible... et d'instable.
electric bird.




SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8092-kwon-syu-2-0-you-build-me-up-and-then-i-fell-apart http://www.shaketheworld.net/t6698-kwon-syu-i-hate-being-wrong-i http://www.shaketheworld.net/t6704-kwon-syu


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mer 9 Nov - 19:45


WE ALL FEEL LOST SOMETIMES
왜 이제야 내게 왔을까
조금 늦었지만 그래도 괜찮아


Syu le fixe furieusement. S’il a le malheur de mentionner quoi que ce soit à propos des cours de danse qu’elle fait suivre à son fils, il risquerait de finir avec un de ses talons haut coincé dans un orifice qu’il ne pourrait plus jamais utiliser. Et le pire, c’est que ce fou ose la regarder de son air accusateur qu’il ferait mieux de remballer très vite. Elle le fusille du regard. Ne pense même pas à faire le moindre commentaire, sale gosse. En un sens, sa réaction blesse vaguement Syu. Qu’il rechigne comme ça à faire plaisir à un enfant. Mais après tout, se dit-elle, elle n’est plus à ça près. C’est vrai que c’est toi qui devra me montrer, mon cœur, fait-elle en se détournant de Jae. Parce que ce n’est pas ton pseudo entraineur qui va m’apprendre ce que c’est. Ses mots résonnent comme des reproches bien plus profond qu’un simple cours de danse versus un cours de boxe. Elle lui jette un regard furieux avant d’entrer dans la chambre mais n’en rajoute pas plus.

La jeune maman reste une bonne demi-heure dans la chambre de son fils. Après la nouvelle délivrée par les services sociaux, une seule question la taraude. Et si ce soir était la dernière fois qu’elle pouvait dire bonne nuit à son fils ? Et si c’était la dernière fois qu’elle pouvait l’embrasser pour lui souhaiter bonne nuit ? Et si c’était la dernière fois qu’elle pouvait lui lire une histoire avant de dormir ? Lorsqu’enfin, elle sort de la chambre, elle est encore plus exténuée que d’habitude. Elle ferme la porte derrière elle et au moment où elle entend le clic du verrou, elle lâche un sanglot qu’elle a du mal à étouffer. Un coup d’œil embué dans le salon et elle voit Jae affalé sur le canapé, déjà endormi. Tu crois que faire des conneries et se défiler quand vient le moment des explications, c’est être un homme ? grogne-t-elle en lui décochant un coup de pied dans les jambes pour le réveiller, alors que sa voix la laisse déjà tomber, comme si elle allait pleurer. Tu crois qu’être un homme, c’est faire du mal à une fille sans défense ? Ou que c’est d’ignorer sa petite amie, ou la conne que tu baisais de temps en temps je sais pas, quand elle essaye de lui trouver des excuses qu’il ne mérite pas ? Ah, ça, pour faire le mec avec ta boxe de merde, t’es là, pas de problème. Mais les responsabilités, les vraies, celles que t’es supposé assumer quand t’es adulte, ça te passe là, hein. Elle fait un geste au-dessus de sa tête pour illustrer ses paroles.

Elle n’a pas fait attention aux larmes qui ont déjà coulé car c’est bien au-dessus de ses préoccupations. Elle sait très bien qu’elle l’a déjà supplié de rester mais après tout, Shin Bom ne mourra pas de ne pas le voir au réveil et aura oublié cette déception à la fin de la journée. Dégage. Dégage de chez moi. J’veux plus voir ta gueule.






   
   
And on and on we'll go.
C'est mon premier amour, je penserai toujours à lui ☽ Et un jour elle a arrêté de sourire, sans raison; juste comme ça. Elle a perdu cette lumière qui logeait dans ses yeux, qui faisait d'elle quelqu'un d'heureux.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mer 9 Nov - 20:38

we all feel lost sometimes
Jeung Jae & Syu
Dis Jeung Jae, tu crois qu'un jour on sera heureux ? Il lève son joint en fixant les étoiles. pour souffler la fumée ingérée. Aucun de nous ne sait l'heure qu'il est, mais nous sommes assis dans le froid du parc près d'un plan d'eau depuis un petit moment. Pourquoi? t'es pas heureux en ce moment ? Dis-je d'un ton particulièrement neutre. Nous le savons tous les deux : ce rythme, cette vie, malgré cette liberté qu'on s'impose... A notre âge, on est loin d'être conscient du potentiel de notre avenir. Three pointe les immeubles au loin. Et tu penses que eux, ils sont heureux ? Un ange passe. Mes yeux se perdent dans ces lumières qui brillent dans les hauteurs de la ville. La seule réponse que je trouve à lui donner, c'est une action : celle de saisir la bouteille de wiskhy bien entamée. Une grande gorgée pour la route. Après m'être abstenu de tout commentaire, une question me frappe. Je me redresse, légèrement titubant. L'alcool me tient chaud, mais pas encore assez car je tremble... Tandis que mon meilleur ami me fixe sans réagir ni commenter, mes mains se posent contre mes hanches. Three... C'est quoi... Être heureux ? Il me fixe un instant, la cigarette au creux des lèvres. Peut-être est-il en train de réfléchir ou de chercher une définition pleine de philosophie. Je m'attendais à l'entendre rire, se moquer de moi, mais au contraire j'ai soulevé un problème sérieux. Je crois... Je crois que des types comme nous... On est destiné à vivre dans la misère. C'est bel et bien une chose à laquelle nous n'avons droit, et lui comme moi somme conscient de ce fait.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Il y a mieux comme réveil, non ? Même si  ton sommeil n'était pas si profond, un coup de pied qui te tire de tes souvenirs.... C'est moyen. Voilà longtemps que tu n'avais pas rêvé de lui. Instinctivement, tu frotte tes yeux, prétendant un sommeil plus lourd. La réalité est autre : Three t'apporte toujours beaucoup de peine quand tu le mentionne ou rêve de lui. Jamais tu ne montrera un semblant de larme, pas même à Syu. Encore moins maintenant qu'elle a choisi son moment pour régler les comptes. Vraiment ? Tu te sens gronder. Ce n'est pas que tu n'aimes pas les reproches. C'est vraiment le moment pour parler de ça ? Vous parler sans même vous écouter. Pourquoi fallait-il qu'il hante tes pensées et pourquoi fallait-il qu'elle ruine tout à cet instant. Mentionner des choses qui devraient rester dans le placard. Certains monstres ne sont pas bons à réveiller, encore moins quand ils sont fatigués... Mais Syu continue dans son élan, ouvrant un peu plus la boite de pandore. Tu comprends qu'elle soit malheureuse pour un fait qui t'échappe. C'est légitime. Mais tu n'es pas le bouc émissaire. Tu n'es pas venu pour subir ces états d'âme;

Elle te blesse. Vraiment. Elle a réussi à te blesser. Tout comme Min Ri. Ces filles... Ces filles... Pourquoi avais tu créé cette relation de confiance déjà ? Tout n'est qu'échec et déception. tout n'est que souffrance et colère.

Tu ravales tes paroles, serres les poings et la mâchoire. Non. Tu as promis au gosse d'être là et maintenant, encore une fois, on t'empêche de tenir parole alors que tu avais l'intention... D'agir correctement. Tais toi. Tais toi. Tout ça c'est du passé, mais non elle doit TOUJOURS en remettre une couche. voilà qu'après t'avoir supplié de partir, elle t'ordonne de partir. Sans un mot, la contourne pour t'avancer vers l'entée. Tu t'es levé dans le silence. Encore une fois, tu es froid en apparence à tout ça. Tu paraît presque de marbre, mais la voix de Three résonne dans ton esprit. Je crois... Je crois que des types comme nous... On est destiné à vivre dans la misère. Tu n'as pas envie de pleurer... Mais... Tu sens cette tristesse dévaler dans ton esprit. Dire qu'à 18 ans, ton meilleur ami avait vu juste. A l'instant ou tu passes la porte du salon pour arriver dans le couloir, tu t'arrêtes brutalement. Ton souffle est saccadé par la colère de te sentir submergé par ces émotions que tu pensais contrôler. C'est quoi ton problème ? Ta voix est basse, grave à souhait et tremble. Tu tournes brutalement la tête pour la fixer dans les yeux. Tu avais pourtant l'habitude d'esquiver ces regards, par peur de te trahir, peur de montrer ta faiblesse... Ce soir, tu ne caches rien, tu te met à nu devant elle, lui montrant à la fois cette peine et cette colère qui se bousculent au fond de ton esprit. Ma vie et ma routine m'allaient très bien avant que tu débarques. Si ton esprit t'ordonne de te taire, c'est trop tard pour faire marche arrière. C'est toi qui me court après, à jouer avec moi. C'est encore moi qui passe pour un con ce soir alors que je croyais bien faire. Tu fais bien entendu réflexion à l’hôpital, au message d'anniversaire, d'ailleurs en parlant de celui-ci, tu tire ton téléphone de ta poche pour lui afficher directement en tendant celui-ci en sa direction en lui faisant désormais face. " Bon anniversaire ", dis tu d'un ton sarcastique plein de reproche. Toi qui chérissait ce message, voilà qu'il perd tout son sens. Un sourire mauvais s’affiche, dédaigneux. La colère te pousse à agir et dieu merci tu n'es pas encore trop violent. Tu te doses, sans réellement comprendre pourquoi. Tu restes un tantinet poli en parlant d'elle, contrairement à Lin que tu avais inondé d'insultes. Sans ajouter un mot, tu prend ton pauvre téléphone à clapet et le brise en deux avant de lui jeter aux pieds avant de froncer les yeux. Je crois qu'être un homme, c'est avancer. Et c'est ce que j'ai fait. Peut-être ne vaut-elle pas mieux que Lin, à croire que tu n'as pas changé. Pourtant, des deux... Des deux tu es probablement celui qui a le plus évolué.
electric bird.




SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t8092-kwon-syu-2-0-you-build-me-up-and-then-i-fell-apart http://www.shaketheworld.net/t6698-kwon-syu-i-hate-being-wrong-i http://www.shaketheworld.net/t6704-kwon-syu


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Mer 9 Nov - 23:37


WE ALL FEEL LOST SOMETIMES
왜 이제야 내게 왔을까
조금 늦었지만 그래도 괜찮아


Ce que Jae ne comprend pas, et ne peut pas comprendre, c’est qu’il a commencé à ouvrir une plaie dans son âme des années plutôt. Une plaie que les autres n’ont eu de cesse d’élargir et de piétiner sans état d’âme, sans s’imaginer que la jeune femme si douce aurait pu en souffrir. On la croit patiente et tolérante. Elle referme tout et ne s’autorise jamais à craquer. Sauf que quand on rempli un vase à ras bord, il finit toujours par déborder. Et cette fois, manque de chance, c’est sur Jae que ça retombe. A peine a-t-elle fini son monologue qu’elle s’en veut déjà. Elle n’aurait pas du prononcer ces mots. Elle qui pensait en avoir fini avec les reproches, la voilà qui l’accable encore plus. Il doit la prendre pour une folle, se dit-elle, et il aurait bien raison. C’est ce qu’elle a l’impression de devenir, folle. Il n’y a pas un seul jour où elle arrive à passer la journée sans qu’une mauvaise nouvelle ou qu’un nouveau tracas ne vienne la hanter. Sa remarque, bien qu’anodine, était de trop. Et même si elle aurait envie de le supplier de la pardonner, quitte à ce qu’il la traite de cinglée, son orgueil l’en empêche. Et c’est ce foutu orgueil qui la tuera sans doute.

Syu est un ascenseur émotionnel. Elle l’a plus ou moins toujours été mais de plus en plus depuis que sa vie a entamé une dégringolade endiablée vers ce qui semble être le ras des pâquerettes en enfer. Jeung Jae n’a jamais été le genre d’homme à élever la voix mais Syu a toujours su quand se calmer et prendre du recul. Comme au moment où il brandit le téléphone sous ses yeux, son message affiché dessus, et qu’il le brise. Elle est bouche bée et le fixe avec de grands yeux défaits. Alors lentement, elle fait deux pas en arrière. T’as oublié un truc, Jae… C’est toi qui m’a laissé ton numéro. C’est toi qui a débarqué pour jouer avec Shin Bom… J’étais t-tellement contente de te revoir, de te voir faire tant d’efforts. Quand t’es arrivé, ce soir, j’avais l’impression de voir mon sauveur… Mais ta remarque était de trop. J’élève le petit comme je peux, mais même si c’est pas une vie parfaite qu’il a, je pense pas que tu sois le mieux placé pour me dire comment élever mon enfant… Mais oui, d’accord, c’est moi qui joue avec toi… Ses yeux sont aussi rouges que ses joues tandis qu’elle tourne les talons et traine des pieds dans le couloir. J’te raccompagne pas, la porte est derrière toi… Elle n’est même pas sûre qu’il ait entendu ses derniers mots mais se réfugie quand bien même dans l’intimité et la protection de sa chambre. Une fois la porte fermée, elle cherche à tâtons l’interrupteur sur sa droite, éclate en sanglots quand elle ne le trouve pas et s’effondre au sol, les bras enroulés autour de ses genoux, alors que l’interrupteur a toujours été à gauche de la porte. En soi, elle se fout de ce fichu interrupteur.

Le pire, c’est le sentiment d’avoir encore tout gâché. Comme elle en a si souvent eu l’impression avec lui, quand ils sortaient encore ensemble. Elle a trop souvent eu l’impression de l’enchainer, de l’empêcher d’être heureux et de faire ce qu’il voulait, parce qu’après tout, c’est à ça que sert l’adolescence. Recroquevillée à terre, les bras serrés autour de ses genoux repliés et la tête dans les genoux, elle tente de prendre de grandes inspirations pour ne pas complètement se laisser emporter par sa tristesse. Pardon…






   
   
And on and on we'll go.
C'est mon premier amour, je penserai toujours à lui ☽ Et un jour elle a arrêté de sourire, sans raison; juste comme ça. Elle a perdu cette lumière qui logeait dans ses yeux, qui faisait d'elle quelqu'un d'heureux.

Revenir en haut Aller en bas

CITIZENS • life is unfair
PLUS D'INFORMATIONS
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shaketheworld.net/t6639-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6601p20-han-jeung-jae http://www.shaketheworld.net/t6638-han-jeung-jae#236068


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Lun 14 Nov - 22:20

we all feel lost sometimes
Jeung Jae & Syu
Tu pourrais la cogner contre un mur à l'instant ou ses mots se déversent. tout n'est que non-sens. Si tes yeux écarquillent, c'est pour montrer un peu plus la colère et l'incompréhension qui se bousculent un peu plus.  Tu as laissé ton numéro... Mais si elle te voulais si loin, elle n'avait qu'à l’effacer ?  N'était-ce pas elle qui initiait les discussions, comme à chaque fois ? Tais toi. Tu mords ta lèvres comme pour contrôler la fureur qui s'empare toujours un peu plus de ton esprit. Le gamin viens d'être couché, ce n'est pas le moment d'hurler, et pourtant... Ce n'est pas l'envie qui manque. Ce n'était que de l'humour, un putain d'humour que tu avais tenté de montré, une légère marque d'affection encore mal interprété. Pourquoi ne peut-elle pas le voir?!

Secoue toi. Secoue toi bordel... Les mots se bousculent, mais pas un seul n'est foutu de franchir tes lèvres, alors, quand bien même elle te somme une dernière fois de partir en pleurant comme elle l'a toujours fait... Tu patientes... Espérant qu'elle fasse demi-tour, qu'elle t'observe une dernière fois, qu'elle retire ce qu'elle vient de dire.

Mais les excuses ne viennent pas. Et elle s'éloigne, titubant, comme un chien battu, comme elle a toujours su faire. Bordel, mais pourquoi elle réagi comme ça. Tu n'as même pas bougé, ta mâchoire est juste tombé. De longues secondes passent... Mais non. Elle ne revient pas. Clignant des yeux rapidement à de multiples reprises... Tu réalises que non, ce n'est pas un mauvais rêve. Un pincement un peu trop fort te tire de tes pensées. Tu t'es mordu trop fort le coin de la lèvre, et instinctivement, sous la nervosité, ton poing s'est écrasé sur la porte à côté de toi. sans même jeter un coup d’œil au dégâts ni te soucier du bruit que cela vient de faire, tu emboîte le pas de Syu pour aller la récupérer dans sa chambre. Tu arrives, comme la tornade que tu as toujours été. La porte s'ouvre à la volée, heurte le mur. Toi qui te souciais de l'enfant qui dormait, tu as atteins un point de non retour.

T'es.... Vraiment.... Trop conne. Ta main agrippe son poignet brutalement pour la forcer à se relever. Jamais tu n'avais agi ainsi avec elle, mais il te semble judicieux de faire ainsi ce soir. Tu contrôle le peu de sang froid qu'il te reste, et avec ta paume de libre, c'est une gifle qui vient s'abattre sur sa joue. Regarde moi. Ta main retombe, mais tu la secoue histoire de la réveillé car la claque l'a probablement sonné. Regarde moi je te dis ! Tu grognes, la secoue avec le poignet que tu tiens fermement au creux de tes doigts. Tu ne met pas trop de force pour ne pas la blesser dans ton étreinte mais tu doses assez pour ne pas perdre ta prise. tu fronces les sourcils. Réveille toi bordel!  Depuis quand tu passes ton temps à pleurnicher au moindre second degré ? Autoritaire, tu parles assez fort, essayant de sonner les cloches de son esprit. Tu crois être la seule à avoir des problèmes ? Tu crois que tes problèmes sont insurmontables ? Depuis quand tu pars te cacher dans ta chambre en pleurnichant comme une lâche ? Passer toute ton adolescence avec un connard ne t'a pas endurci ?!
electric bird.




SORRY, I'M NOT SORRY

teasing pour mon pote, j't'attend:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé ❞

PLUS D'INFORMATIONS


Re: we all feel lost sometimes — Jae ☆  Aujourd'hui à 18:21


Revenir en haut Aller en bas

we all feel lost sometimes — Jae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#SHAKE THE WORLD  :: Digital City :: Centre Ville :: Résidences :: Appartement de Kwon Syu-