Revenir en haut Aller en bas

LES INFOS EN PLUS DE STW




 

you're famous ? you really ? (kwangjin)

 :: Le reste du monde :: Séoul
avatar
Jones Riley
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 5 Juin - 0:27
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ tu te familiarises avec les rues de séoul petit à petit. tu reconnais quelques trucs et quelques mots sur les panneaux mais rien qui ne pourrait t’aider à apprendre la langue. enfin, c’est pas comme si tu voulais apprendre le coréen. tu détestes ce pays, autant que les personnes qui se trouvent à l’intérieur de ces terres. est-ce que c’est du à ton abandon enfant ? sûrement un peu. mais ce n’est pas la raison première. tu les trouves tellement hypocrites tous autant qu’ils sont. c’est quoi cette façon de se dire bonjour en se penchant ? ou même d’appeler les gens noona, hyung, unnie, oppa alors qu’ils sont même pas liés par le sang ? et puis cette politesse exagérée a le don de te donner de l’urticaire. sérieusement, tout ce que ce pays donne te porte sur le système. au moins en australie, tu peux être toi-même et jurer autant que tu le veux. si tu n’aimes pas quelqu’un, tu lui dis merde sans te soucier de ce que la personne pense. alors qu’ici, ils font tous attention à ne froisser personne à bien paraitre ect… tout est dans l’apparence et t’as l’impression d’être entouré de gens faux. t’as même vu une émission où clairement deux personnes ne s’aimaient pas et où ils étaient obligés de faire un jeu ensemble. sauf que comme ils sont polis, ils n’ont pas pu refuser. toi t’aurais direct mis un stop. mais bon, t’as été élevé à l’occidental malgré ton visage asiatique. t’as été adopté et tu en es très fière parce que tu as deux mamans. sauf qu’en corée du sud, ce pays arriéré, c’est interdit. tu comprends pas que ce soit le cas. interdire d’aimer la personne de son choix est complètement con. merde quoi, l’amour ça reste l’amour qu’importe si c’est une teub qui rentre dans un vagin, deux vagins qui se frottent l’un à l’autre ou une bite dans le cul. toi tu étais bien en couple avec ton professeur, beaucoup plus âgé que toi et ça ne t’a jamais gêné. tu savais qu’il ne fallait pas que tu en parles parce qu’il pouvait avoir des soucis, mais tu étais réellement amoureux, ton premier amour d’ailleurs. c’est toi qui a mis un stop à cette relation quand tu as appris que tu allais probablement mourir dans peu de temps. t’as même demandé à tes mamans de te changer de professeur à la maison parce que tu ne voulais plus le voir, tu ne voulais plus souffrir. et puis vous avez pris l’avion pour venir en corée pour chercher ta mère biologique, pour savoir si tu as des frères ou des sœurs pour une greffe. c’est le dernier espoir de tes mamans et tu ne l’as fait que pour elle. c’est pour ça que tu te promènes dans séoul, à la recherche de cette femme qui t’a abandonné. tu ne veux même pas connaitre ses raisons. à vrai dire tu t’en moques totalement. elle t’a laissé tomber, ça veut dire qu’elle ne voulait pas que tu fasses parti de sa vie. heureusement, tu ne veux pas en faire partie. tu veux juste ta greffe et rentrer chez toi en australie. tu apprécierais peut-être plus ton passage en corée du sud après ça. sauf que pour le moment c’est raté encore plus quand tu te retrouves dans coincé dans un mouvement de foule. des filles munies d’appareils photos qui mitraillent un mec, un inconnu au bataillon. encore ce serait hugh jackman ou zac efron, tu ne dis pas. mais là c’est qui lui ? « fuck ! let me go. » que tu gueules sans que tu ne puisses sortir de cette foule. tu lances alors des regards assassins à ce type. et quand la foule se dispersent, ton regard n’a toujours pas changé. il est glacial et t’as envie de lui arracher les dents une à une. tu te redresses, défroissant tes vêtements avant de l’assassiner encore une fois du regard. « toi être famous ? » dis-tu en ricanant et mélangeant le coréen et l’anglais parce que tu ne connais pas la langue du pays. tu te fous clairement de sa gueule.

© LOYALS.


    I WANT TO LIVE A FEW MORE YEARS ◇ you'll never know how strong you are... until being strong is the only chose you have. i just want to sleep, until i feel better... well in my case, death is the only way to feel better.
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 14 Juin - 15:00
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ Une autre journée venait de se passer alors que je quittai l'agence. Si avant j'aurais quitté l'agence avec Kwangmin, il était maintenant obligé d'habiter au dortoir de son université, donc je me retrouvais toujours seul à l'appartement. Il poursuivait les études alors qu'il n'aimait pas ça, mais il s'y obligeait. Il avait toujours été doué avec les langues, ça me faisait plaisir de le voir continuer à en apprendre. Et puis, en tant qu'idole, ce sera sûrement lui qui parlera pour les fans étrangères. Moi, je ne maîtrisais que les bases, soit le coréen et l'anglais. Clairement, j'aimerais bien apprendre d'autres langues mais si je pouvais passer ce temps à apprendre des langues, je ferais mieux de le passer à jouer de la musique. Depuis que j'étais tout petit j'adorais la musique, je ne pouvais pas vivre sans elle. La seule fois où je n'en avais pas joué pendant un long moment, c'était comme si on était en train de m'étrangler petit à petit parce que je n'arrivais plus à respirer sans la musique. Alors j'avais fugué et ensemble avec mon frère jumeau, nous avions continué à jouer et à espérer, jusqu'à être pris à la STARSHIP. Nous avions connu des difficultés, que ce soit avant ou après notre entrée à la STARSHIP, mais je ne regrettais pas mon parcours. Chaque obstacle me permettait d'aller de l'avant. Le scandale en faisait partie. Aujourd'hui nous avions enfin débuté sous le nom de ZEUS, sous lequel nous aurions dû débuter presque un an plus tôt. Cette histoire avait déjà duré un an... C'était trop, beaucoup trop. A peine que je m'étais éloigné de quelques pas du bâtiment pour prendre un taxi pour rentrer chez moi, une horde de fans accourut avec leurs appareils et leurs cris. Même avec un masque, on me reconnaissait... Je me demandais si elles savaient que j'étais Kwangjin. Peut-être que certaines criaient le nom de Kwangmin alors qu'il était encore à l'intérieur, en train de danser. Il adorait danser, il avait préféré rester un peu plus longtemps. J'aurais pu rester à l'agence pour composer, mais je préférais le faire chez moi. A l'agence, il y avait une ambiance plus professionnelle qu'à l'appartement où je pouvais me relaxer. Et donc, l'inspiration et les mélodies arrivaient plus rapidement chez moi qu'à l'agence. Je fis un petit coucou de la main aux Muses qui semblaient vraiment heureuses de me voir, comme si ça faisait une éternité qu'elles avaient attendu devant l'agence pour pouvoir nous voir. Je leur en étais reconnaissant si c'était le cas, elles étaient capables d'aller si loin pour nous voir. C'était bien dans ce genre de moments que je me rendais compte que je n'étais plus une personne lambda dans la rue, mais Éole de ZEUS. Évidemment, je n'étais pas l'homme le plus connu au monde, mais je commençais bien à comprendre que je n'étais plus n'importe qui. Après quelques minutes d'attention à échanger avec elles, elles finirent par me laisser tranquille en me souhaitant un bon retour. Je supposai que ce soir, il y aurait forcément des vidéos ou des photos de cette interaction... Elles étaient vraiment adorables. Alors que j'avais le cœur léger et que j'allais faire signe à un taxi, je remarquai le regard d'un adolescent qui ne semblait vraiment pas m'apprécier. Il avait un regard glacial. Je ne savais pas ce que je lui avais fait, mais je savais qu'en tant qu'idole, pas tout le monde pouvait m'apprécier. J'étais d'ailleurs bien prêt à recevoir des critiques pleines de haine sans justification. Mais ce qu'il dit ne fut pas exactement ce à quoi je m'attendais. Il n'avait pas un bon coréen, et il venait de me demander si j'étais connu avec un ton ironique, insinuant que je ne l'étais pas. Il n'était peut-être pas d'ici. Je lui fis un sourire en secouant la tête. « No I'm not. Maybe in a few years, maybe not. Where are you from ? You're not Korean, are you ? » Je n'avais pas un anglais impeccable, mais j'espérais qu'il me comprenait. En tout cas, peu importe la personne devant moi, je me montrais toujours gentil. Peut-être que c'était l'un de mes défauts.

© LOYALS.



Kwangjin est convaincu que ZEUS est très uni, et le restera. Il n'a donc que la musique dans la tête, ce qui n'a jamais changé depuis qu'il est petit, mais et si quelque chose venait bouleverser son quotidien ?  (@POE, BEERUS)
éole
avatar
Jones Riley
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Jeu 21 Juin - 15:31
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ t’as beau être en corée pour tes mamans parce que c’est leur dernier espoir. t’as besoin d’une greffe et c’est ici que tu es né donc, tu dois trouver ta mère biologique et voir si elle a des enfants ou non. si ce n’est pas le cas, faut que tu trouves ton père. mais dans tous les cas, tu as quelqu’un à chercher et trouver pour aller mieux et ça ne te plait pas du tout. tu n’es pas fan du fait d’être dépendant de quelqu’un. mais tu fais ça pour tes mamans, pour elles et simplement pour elle. tu détestes ce pays et encore plus les gens que tu y vois. tu ne sais pas réellement pourquoi c’est le cas avec le pays. objectivement parlant, c’est beau, peut-être un peu vieillot mais c’est pas trop moche. mais les gens c’est sûrement la faculté qu’ils ont d’être si hypocrites les uns envers les autres. tout est dans l’apparence alors que ce n’est clairement pas comme ça qu’on vit en société. certes, tu ne peux pas aimer tout le monde, tu ne peux pas être d’accord avec tout le monde mais t’es pas non plus obligé de vivre dans l’anarchie. en australie, ça se passe très bien et les gens ne sont pas si focus les uns avec les autres. vous dites ce que vous pensez et c’est très bien. pourtant ici, ce n’est pas le cas. ici t’as l’impression d’être entouré de personnes fausses et tu t’en moques un peu parce que tu ne comptes pas rester dans ce pays de merde comme tu l’appelles. t’es juste là pour ta greffe et c’est tout. sauf que tu aimerais quand même avoir un passage dans ce pays agréable. mais les gens ne semblent pas vouloir te laisser en paix parce que tu es pris dans un mouvement de foule, certes pas énorme, mais assez pour que tu sois coincé entre des filles qui demandent des photos et des autographes à un mec que tu ne connais pas. bon, t’es pas trop branché culture asiatique donc tu sais pas ce qui se fait autant en musique, qu’en théâtre, séries, films ect… pourtant, il a l’air connu et tu grimaces en essayant de te sortir de là, gueulant en anglais sans succès. et quand enfin, elles te laissent enfin respirer et se barrent, tu peux souffler. tu reportes ta colère sur ce mec, le fusillant du regard alors que tu te moques de lui, lui demandant s’il est célèbre. tu ouvres de grands yeux surpris quand il te répond en anglais. son accent est à chier ça c’est sûr, mais au moins il ne fait pas trop de faute. « oh he can speak english. » que tu dis, un sourire totalement ironique sur les lèvres. tu pensais que les asiatiques à part leur langue, c’est tout ce qu’il connaissait. et pourtant, tu as une preuve que ce n’est pas le cas. « i’m not korean. i’m australian. » t’as même l’accent bien prononcé quand tu parles anglais. tu le regardes une nouvelle fois des pieds à la tête pour le jauger avant de reprendre la parole. « what did you do to be surrounding by all this chicks ? » tu parles bien évidemment de toutes les filles qui étaient autour de lui comme si elles étaient des poules en quête d’un ver de terre à becqueter. « wait don’t tell me and lemme guess… with your face you must be a gagman or something like this. » comprends que tu es moche mon vieux. ouais encore une fois, tu te fous de sa gueule. c’est tellement jouissif parce que les coréens sont tous sur la réserve et ne cherche jamais réellement à entrer dans le conflit. et toi ça te fait rire parce que tu es trop direct, trop franc et que tu te fous de blesser les gens dans le processus. « but, do you even understand what i’m saying ? » tu le prends pas réellement pour un demeuré mais presque. finalement, être détestable et faire en sorte de dire tout ce que tu penses pourrait rendre ton séjour ici bien plus agréable que tu ne le pensais.

© LOYALS.


    I WANT TO LIVE A FEW MORE YEARS ◇ you'll never know how strong you are... until being strong is the only chose you have. i just want to sleep, until i feel better... well in my case, death is the only way to feel better.
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 25 Juin - 15:33
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ J'avais toujours trouvé que la communication était une chose très importante. Le choix de nos mots, le ton qu'on employait, les gestes que l'on faisait, ils étaient tous très importants pour exprimer une pensée. Il fallait faire attention à chacun de ces facteurs pour ne pas blesser l'autre. Du moins, j'utilisais le plus de mots doux possibles pour ne pas froisser l'autre. Ce n'était pas une question de courtoisie, de politesse ou d'éthique pour ma part, c'était simplement dans mon caractère. Je n'aimais pas blesser les autres. Cependant, j'admettais que c'était possible que j'aie été influencé par mon entourage et les coutumes coréennes. Ce qui était drôle, c'était que Kwangmin, qui avait pourtant grandi dans le même environnement que moi, n'avait pas du tout adopté mon comportement. Il était beaucoup plus dur et méchant, mais je ne trouvais pas que ce soit un défaut. Au moins il s'exprimait comme il le voulait, quitte à blesser les autres, et les personnes qui restaient avec lui étaient des personnes qui avaient réussi à transpercer sa carapace, pas des gens qui se fiaient seulement à ce qu'il avait l'air de refléter. Son problème était d'utiliser des mots trop durs alors qu'il n'avait pas des pensées aussi dures, contrairement au mien qui était d'utiliser des mots trop doux pour des pensées plus dures. C'était pourquoi je disais toujours que sans mon jumeau je n'étais rien : il fallait cette once de franchise et de méchanceté dans ce monde pour qu'il soit équilibré. En rencontrant cette adolescent, je me faisais la même remarque. Il était peut-être comme mon frère : il utilisait ce comportement dur alors que peut-être, il n'était pas comme ça. Ça restait des suppositions, peut-être qu'il était réellement comme ça, mais il me rappelait quand même mon jumeau. De toute façon, peu importe la façon dont on me traitait, je ne pouvais jamais être méchant envers les autres. Je n'y arrivais pas, et surtout, je ne le voulais pas. Si lui se moquait ouvertement de moi, je ne lui répondis pas sur le même ton et plus sérieusement, au contraire. Il ne parlait pas coréen, il parlait anglais, alors j'essayais de faire de mon mieux pour formuler un anglais correct, sans que l'accent ne soit correct pour autant. En anglais, j'avais encore un long chemin à parcourir, j'étais loin d'être bilingue. Je pouvais communiquer en anglais mais comme je ne le pratiquais pas tous les jours et que je ne m'étais jamais immergé dans un pays anglophone, ça restait difficile de parler anglais sans faire la moindre faute avec un bon accent. Mais je pensais que l'intérêt d'une langue, c'était qu'elle nous permette de nous faire comprendre par des étrangers. S'il y avait quelques fautes, ce n'était pas grave, tant qu'au final, l'autre nous comprenait. Je trouvais donc les langues très utiles et belles. Si j'avais plus de temps, j'aurais appris plus de langues, mais je n'en avais pas. Et puis, si jamais j'en avais plus, je l'aurais sûrement consacré à la musique. L'adolescent me répondit, toujours sur le même ton moqueur. Mais mon oreille n'était pas habituée à son anglais, puisqu'il était australien, et qu'ils avaient aussi un accent bien à eux. Au début, je le comprenais, mais plus il parlait et plus je commençais à être perdu, peu importe l'effort que je mettais pour essayer de le comprendre. Je ne comprenais que quelques mots. Il comprit par lui-même que je ne comprenais peut-être pas tout ce qu'il disait, et c'était vrai. « A little, but I can't understand everything you say... If you repeat maybe I can understand. » Il avait parlé de chicks et de mon visage, même si je n'avais pas compris ce qu'il voulait dire dessus. Pourquoi parlait-il de poussins ? C'était sûrement un mot qui désignait autre chose, mais ça, je ne savais pas. En tout cas, ce que j'avais bien compris, c'était qu'il était australien et c'était le principal. « By the way, what are you doing here, and alone ? Are you in a trip ? » Peut-être voyageait-il, mais à son âge, voyager seul me semblait peu probable. Peut-être aussi était-il perdu ? Je n'en avais aucune idée.

© LOYALS.



Kwangjin est convaincu que ZEUS est très uni, et le restera. Il n'a donc que la musique dans la tête, ce qui n'a jamais changé depuis qu'il est petit, mais et si quelque chose venait bouleverser son quotidien ?  (@POE, BEERUS)
éole
avatar
Jones Riley
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Ven 20 Juil - 17:01
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ plus tu parles et plus tu as l’impression qu’il ne comprend pas ce que tu racontes. alors tu prends un malin plaisir à dire tout ce qui te passe par la tête. enfin, même s’il avait tout compris, tu aurais continué de parler sans filtre. t’as toujours été comme ça, à être un sale gosse qui ne se soucie pas que ses mots puissent blesser autrui. les seules qui avaient un traitement de faveur étaient tes mamans parce qu’elles étaient les femmes que tu aimais le plus au monde. sans elles tu serais sûrement resté dans le système de l’adoption pendant des années ou tu aurais pu être adopté par des parents qui ne t’aimaient pas comme olivia et angie t’aiment. tu le sais que tu es chanceux d’avoir une famille comme la tienne. de nombreux enfants adoptés n’ont pas cette chance. tu n’as donc pas à te plaindre et c’est en partie pour cette raison que tu te retrouvais en corée pour retrouver ta famille biologique et voir si tu avais des frères et sœurs pour une greffe. sans ta foutue maladie, tu n’aurais probablement pas quitté le sol australien. tu n’en avais rien à faire de cette famille qui t’avait abandonné. s’ils n’avaient pas voulu de toi il y a seize ans, pourquoi le voudraient-ils maintenant ? mais pour tes mamans, tu ne pouvais pas renoncer malgré le fait que tu étais condamné et que tu avais accepté ta mort imminente. du coup, en dernier recours tu te trouvais en corée, pays de ta naissance et tu t’étais retrouvé coincé dans un mouvement de foule, créé par ce mec à qui tu parlais toujours aussi narquoisement. mais il ne semble pas comprendre et tu manques de te frapper le visage de ta main comme tu aurais pu le faire en australie. il n’a pas compris, ou du moins pas tout et il veut que tu répètes. tu pousses un soupir. est-ce qu’ils sont tous des boulets en corée du sud ? non parce que t’es pas prêt d’aimer ce pays et les gens à ce rythme. « i won’t repeat. you should understand. » tu en demandes sûrement trop, parce que tu n’es pas dans ton pays mais qu’en plus il prend le temps et l’énergie de te parler dans ta langue. est-ce que tu t’en moques ? oui énormément. tu ne veux pas t’intégrer dans ce pays parce que ce n’est pas le tien. tu veux juste ta greffe et tu veux rentrer chez toi c’est tout. tu ne veux pas avoir d’amis, pas de connaissances et encore moins apprendre à connaitre ta potentielle famille biologique. tu n’aimes pas les bridés et ironie du sort, tu l’es. l’autre reprend et tu lèves un sourcil vers lui. « why do you want to know ? » tu le regardes suspicieux. est-ce qu’il veut te kidnapper ? ou pire te violer parce que tu es seul ? tu viens protéger ton corps de tes bras tout en lui lançant un regard noir, le jaugeant. il est plus grand que toi, sûrement de la même corpulence, mais t’es persuadé que tu peux lui faire mal s’il s’approche de trop près. « pervert. » que tu lances. il ne comprendra sûrement pas, alors tu reprends. « don’t you dare lay a hand on me. i’ll kill you if it’s the case. or worst i’ll make sure to crush yours balls. » non parce que t’as beau n’avoir que seize ans, presque, tu sais te défendre et tu n’hésiteras pas à utiliser ta taille et le fait que tu saches te défendre, certes pas très bien, mais c’était déjà ça, pour t’en prendre à lui. tu n’as pas peur de lui et encore moins si c’est parce qu’il va t’agresser physiquement. tu te recules alors de lui de quelques pas, on sait jamais ce qui peut se passer et ton regard ne quitte pas le sien, à la recherche d’un mouvement brusque qu’il aurait envers toi. tu gardes même encore tes bras croisés contre ton torse pour te protéger d’une potentielle attaque sexuelle. t’as pas l’air très intelligent comme ça, mais si ça peut te permettre de sauver, tu t’en moques.

© LOYALS.


    I WANT TO LIVE A FEW MORE YEARS ◇ you'll never know how strong you are... until being strong is the only chose you have. i just want to sleep, until i feel better... well in my case, death is the only way to feel better.
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mar 14 Aoû - 21:53
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ C'était bizarre qu'un adolescent comme lui soit ici, seul, étranger et ne parlant même pas un mot de coréen. J'étais un peu inquiet, mais il n'avait pas l'air d'avoir sa langue dans sa poche. Au contraire, il semblait parler trop rapidement à mes oreilles et je fus obligé de lui demander de répéter. Si j'avais été Kwangmin, j'aurais directement compris tout ce qu'il m'avait dit et aurais même été capable de dire des phrases plus construites et complètes que ce que j'essayais de faire. Malheureusement je n'étais pas aussi bon en anglais que lui, et comprendre l'anglais à l'oral en plus avec un fort accent australien n'était pas mon fort. Je ne comprenais que quelques mots, s'il pouvait répéter cela m'aiderait beaucoup. Il ne semblait cependant pas vouloir le faire, et je hochai de la tête. « You're right, I should understand. » Si j'avais un peu plus étudié l'anglais, j'aurais sûrement compris tout ce qu'il venait de dire. A cause de mes compétences moyennes en anglais, je ne comprenais pas ce qu'il me disait. Je ne pouvais que m'en prendre à moi-même, ce devait être agaçant pour lui de répéter des phrases qu'il avait dit à un inconnu parce que l'inconnu n'arrivait pas à comprendre. Je devais être concentré et attentif à tout ce qu'il me disait, même si mon intuition me disait que ça n'allait pas être facile. Je n'allais pas devenir bilingue en anglais du jour au lendemain. J'essayai malgré tout de lui demander ce qu'il faisait ici seul, mais il fut sur la défensive. Évidemment, pourquoi dirait-il à un inconnu ce qu'il faisait ici ? C'était dangereux, il avait bien raison de ne pas me le dire, même si j'aimerais bien lui dire que j'étais loin d'être dangereux, je ne ferais rien des informations qu'il me donnerait. Mais il commença à protéger son corps, me regardant sombrement. Wait... « Pervert » ? Je l'écoutai poursuivre, hébété. C'était moi ou il m'accusait de vouloir faire quelque chose de très suspect avec lui ? Eh bien, la vie en Australie ne devait pas être facile pour qu'il soit autant sur la défensive... Avais-je l'air aussi menaçant que ça ? Je n'aurais jamais pensé que mon visage pourrait laisser penser que je voulais du mal aux enfants. Du à cette réaction à laquelle je ne m'y attendais pas du tout, je me mis à rire après quelques secondes, puis à secouer vivement de la tête. « No, I'm not interested in kids, don't worry. I like women and men, but... not kids. I don't even want date with people, I love only music ! I’m a Kpop idol, I live from music. But… Um... You know, in... Kpop, you can't be in love. It's... » Interdit, comme on disait interdit ? Je fus pendant quelques secondes dans une réflexion intense jusqu'à ce que je trouve le mot. « Forbidden, yes ! You can't. But it doesn't bother me, I'm fine with it, because I have music. Oh, I'm talking too much. Anyway, no worry ! So tell me : what are you doing here ? You're a kid, you're not living here and you don't speak Korean, so I'm worry. Tell me, I'm not going to do anything to you, I promise. » Je souris légèrement, essayant de le mettre en confiance. J'étais déjà content d'avoir fait sa connaissance, au moins je pouvais m'entraîner à parler un peu anglais. C'était toujours bénéfique pour moi.

© LOYALS.



Kwangjin est convaincu que ZEUS est très uni, et le restera. Il n'a donc que la musique dans la tête, ce qui n'a jamais changé depuis qu'il est petit, mais et si quelque chose venait bouleverser son quotidien ?  (@POE, BEERUS)
éole
avatar
Jones Riley
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Mer 29 Aoû - 15:57
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ t’es plutôt content qu’il admette qu’il devrait te comprendre. s’il est soit disant une star, il devrait être capable de communiquer avec ses fans non ? et t’imagines qu’il n’a pas que des fans en corée. enfin, t’es pas réellement sûr parce que d’après ses dires il n’est pas non plus très connu. m’enfin, c’est quand même un comble qu’il ne sache pas parler anglais. après tout, toi t’apprends bien le coréen. bon certes pas très bien parce que tu ne fais aucun effort pour t’intégrer dans ce pays que tu quitteras une fois que tu auras ce que tu voulais. il n’y a donc aucun effort à fournir de ta part parce que tu ne le veux pas. ton regard ne se décroche pas de lui alors que tu te mets à penser qu’il est peut-être un pervers. tu lui fais comprendre que s’il essaie quoique ce soit avec toi, tu n’hésiteras pas à t’en prendre à lui et à ses parties génitales. on ne sait jamais ce qui peut se passer avec les gens, surtout ici en asie. ils ne disent jamais ce qu’ils pensent. alors, tu te mets en position de défense, les bras croisés sur ton torse, juste en cas. tu sais que t’as l’air débile et complètement ridicule, mais au moins tu seras plus ou moins en sécurité non ? enfin, tu l’espères parce que sinon, t’es pas dans la merde. l’inconnu se met à rire et tu deviens encore plus suspicieux. tes sourcils se froncent et tu ne détournes pas le regard. parfois, il ne suffit que d’une demi-seconde pour se faire attaquer. on ne sait jamais. tu attends donc qu’il s’explique et quand il le fait, tu l’écoutes attentivement, et comprend pas mal de chose. donc il est un idol. ouais tu connais ce mot parce que ta voisine en australie est fan de kpop. toi ? pas tellement. t’écoutes parce que tu entends la musique depuis ta chambre, mais sinon, tu n’as pas réel intérêt à aimer cette musique. tu vois qu’il cherche ses mots mais il continue son discours en anglais. tu serais presque reconnaissant qu’il le fasse. quand il finit de t’expliquer tu grimaces. comment ça, c’est interdit quand t’es une idol ? ils ont pas le droit de tomber amoureux et d’être en couple ? mais c’est quoi ça ? c’est totalement débile, surtout qu’ils sont des êtres humains comme tout le monde. encore un truc que tu ne comprendras jamais avec les asiatiques. « why you’re not allowed to love someone ? » tu ne parles pas forcément que de lui, mais des idols en général. ça te dépasse ce concept et tu es quand même un peu curieux. « you can’t restrain yourself when you’re in love. it’s really stupid. » t’as pas peur de dire ce que tu penses parce que c’est vrai. c’est complètement con. tu pousses un soupir avant de finalement répondre à ses questions. tu ne dis pas totalement la vérité cependant. « i was adopted by a lesbian couple and i’m for holidays. » tu ne parles pas de ta famille biologique ni même de la greffe dont tu as besoin pour rester en vie et être soigné. il n’a pas besoin de savoir ce qui t’arrive. « i just went out because i was bored and also because i want to be more familiar with the street. » ça par contre, ce n’était pas un mensonge.

© LOYALS.


    I WANT TO LIVE A FEW MORE YEARS ◇ you'll never know how strong you are... until being strong is the only chose you have. i just want to sleep, until i feel better... well in my case, death is the only way to feel better.
avatar
Park Kwang Jin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
PLUS D'INFORMATIONS ?
Lun 3 Sep - 21:30
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ Contrairement à mon frère, je n'éprouvais rien de spécial pour les langues. Lui avait appris très tôt à maîtriser les différents langages que chaque peuple utilisait tandis que moi, je m'étais intéressé à un langage que tout le monde comprenait : la musique. Peu importe la langue dans laquelle une chanson était chantée, grâce à la mélodie, on comprenait ce que voulait évoquer la chanson. Et puis, il n'y avait parfois même pas besoin de paroles pour qu'on comprenne le sens de la chanson. Quand on entendait une musique triste, on ne ressentait pas le même sentiment qu'avec une musique joyeuse. Il suffisait de jouer de la musique pour communiquer avec les gens. Les gens se réunissaient tous naturellement autour de la musique, sans exception. Il y avait peu de personnes qui y étaient totalement indifférentes : combien mettaient leurs écouteurs ou leur casque sur le trajet pour aller à l'école ou au travail ? Combien de restaurants mettaient de la musique pendant que leurs clients dînaient ? Combien de magasins jouaient de la musique alors que leurs potentiels acheteurs choisissaient des vêtements ? Lorsqu'on sortait, on entendait toujours de la musique, parce que c'était une langue universelle que tout le monde comprenait. Selon moi, la musique permettait de communiquer avec tout le monde, et c'était ça que je trouvais beau. Mais les langues prouvaient leur utilité quand il s'agissait de placer des mots exacts dans une conversation, comme actuellement avec ce jeune adolescent qui venait de me prendre pour un pervers. Effectivement, ce n'était pas en jouant de la musique que j'allais lui faire comprendre que je n'étais pas ce qu'il pensait. Alors avec mon niveau moyen en anglais, je tentais de lui faire comprendre que ce n'était pas le cas, bien au contraire, puisque je ne pouvais même pas être en couple avec quelqu'un. C'était compliqué lorsqu'on était idole, les fans s'attendaient à ce qu'on soit célibataire et à elles, rien qu'à elles. Cela empiétait forcément sur notre vie personnelle, mais c'était quelque chose que j'avais choisi de sacrifier pour pouvoir réaliser mon rêve. En y pensant, j'avais presque tout sacrifié pour ce rêve. Si je regrettais certains choix, l'amour n'en faisait pas partie. Je n'avais jamais pensé à l'amour. Peut-être parce que j'aimais beaucoup trop la musique pour laisser place à l'amour avec un humain dans mon cœur. Je ne voyais pas ma vie se dérouler autrement que moi, idole, heureux avec mon frère, mon groupe, ma musique. Réaliser mon rêve était déjà énorme pour moi. Je n'avais besoin de rien d'autre. Alors quand j'entendis l'adolescent me demander pourquoi je ne pouvais pas tomber amoureux de quelqu'un, j'eus un petit sourire. Il trouvait ça stupide. Il avait sûrement raison, c'était stupide, les gens devraient être en mesure de choisir s'ils voulaient tomber amoureux ou pas, c'était leur vie. Mais il y avait eu tant de scandales qui avaient détruit la carrière de certaines idoles parce qu'elles étaient sorties avec d'autres idoles que tout le monde devenait plus prudent. Certains couples étaient mieux accepté que d'autres, mais parfois, il était si mal accepté que l'idole devait faire une pause, ou pire, être renvoyé de son agence. Je privilégiais la musique avant l'amour et donc, je pensais que je ne suivrais que la voie de la musique dans ma vie. Mais je pouvais comprendre que certains préféraient l'amour. C'était normal. La musique devait rester une passion, pas quelque chose qui pouvait remplacer l'amour d'un être humain. Cependant, du haut de mes vingt-trois ans, je n'éprouvais pas le besoin de chercher l'amour. Pour le moment, je n'en avais pas envie. « The fans don't like it. When you're in love with someone, it's like you cheat on them. Maybe it's stupid but it doesn't... » Je me mis à chercher le mot que je ne trouvais pas, puis le trouvais quelques secondes après. « ... bother me. I'm fine with it. I choose to have this life. » Oui, c'était mon choix de ne pas tomber amoureux. Et même si je tombais amoureux, je retiendrais mes sentiments profondément au fond de moi-même. L'adolescent répondit enfin à mes précédentes questions et je hochai de la tête. Donc il avait été adopté par un couple... Je n'étais pas sûr de savoir ce que ça voulait dire, « lesbian ». Je crois que Kwangmin m'en avait déjà parlé. Je devrais y réfléchir. Quoi qu'il en soit, il était là pour les vacances, comme je m'en doutais. Il ne se retrouverait pas dehors sans même vraiment parler la langue, sinon. Mais le fait qu'il soit seul restait toujours étrange, jusqu'à ce qu'il m'apprenne qu'il voulait parcourir les rues. Bon, il parlait toujours aussi vite alors il me fallait un temps d'écoute puis de compréhension avant de pouvoir moi-même formuler une réponse et répondre à voix haute, mais au moins j'arrivais à le comprendre. J'avais toujours un peu de mal mais bon, je comprenais la globalité de son message et c'était le principal. Je lui souris d'un air bienveillant. « Oh, I see ! I can make you a visit. I know well here, because my agency is right here, » dis-je en le montrant derrière moi. « so I know the streets around. » Enfin, peut-être ne voulait-il pas de la compagnie. Il serait sorti avec ses parents sinon. Cela me peinerait quand même de le laisser seul. Il ne m'avait pas l'air heureux, après tout. « You can decline my suggestion but I would be happy to go with you. You seem... sad, alone. » Oui, il avait l'air triste. Certes, les adolescents étaient tous comme ça, mais j'aimerais bien le faire sourire. Mais comment ?

© LOYALS.



Kwangjin est convaincu que ZEUS est très uni, et le restera. Il n'a donc que la musique dans la tête, ce qui n'a jamais changé depuis qu'il est petit, mais et si quelque chose venait bouleverser son quotidien ?  (@POE, BEERUS)
éole
avatar
Jones Riley
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
PLUS D'INFORMATIONS ?
Sam 15 Sep - 15:29
you're famous ? you really ?
kwangjin & riley

 ✻✻✻ la musique avait l’air de faire partie intégrante de la vie de ce mec. okay, tu pouvais le concevoir. avoir une passion était quelque chose de beau et dans un sens, tu l’enviais parce que tu n’avais pas cette ferveur en toi. en même temps comment pourrais-tu l’avoir ? tu savais que tu allais mourir alors tu ne voulais pas perdre de temps avec ça. mais lui il avait toute la vie devant lui et tu l’admirais quand même un peu parce que toi tu ne pourrais jamais avoir ce genre de chose. cependant, malgré cette passion qui l’animait, malgré cette envie de faire de la musique, tu ne comprenais pas quelque chose. pourquoi l’amour ne l’intéressait pas ? tu avais appris de tes mamans que c’était le plus beau sentiment du monde. alors pourquoi ne voulait-il pas l’expérimenter ? c’était quelque chose que tu ne comprenais pas. même toi qui avait été amoureux, tu savais à quel point c’était beau d’aimer et d’être aimé. tu lui demandes donc pourquoi en plus de ne pas être intéressé par l’amour, il n’a pas le droit d’aimer quelqu’un. sa réponse te choque bien plus que tout ce que tu as entendu jusqu’à maintenant. tes yeux s’ouvrent à cause de la surprise et tu mets quelques temps à te remettre de ce que tu viens d’entendre. c’est vraiment la chose la plus stupide que tu aies entendu. « are you serious ? » demandes-tu en le regardant encore avec une gueule d’ahuri. « but, you’re not object. well i mean they don’t possess you, so why are they acting like this ? it’s wrong. » c’est absurde de penser de la sorte. après tout, les stars, chanteurs comme acteurs, sont des êtres humains et ce n’est pas bien de décider de leurs vies de la sorte. ils n’appartiennent qu’à eux-mêmes et s’ils ont envie de sortir avec quelqu’un, ils devraient avoir le droit. pourquoi les fans veulent-elles absolument contrôler tous les aspects de leurs idoles ? c’est vraiment quelque chose que tu ne comprends pas. « is it the same with the alcohol and the cigarettes ? » c’était vraiment compliqué pour toi de comprendre ce genre de chose. t’avais beau essayé tu ne pouvais pas concevoir que des gens, sous prétexte qu’ils étaient des fans, avaient le droit de choisir ce que la personne pouvait faire ou non de sa vie. ça te dépassait totalement. peut-être parce que tu étais jeune et que tu ne comprenais pas tout l’enjeu de la kpop et de la présence des fans dans la vie des groupes. mais tu partais du principe que même sans ces fans extrémistes, ils pouvaient toujours faire ce qu’ils voulaient. parce que c’était bien beau d’avoir des fans, mais sans le groupe, il n’y avait rien ni personne. tu pousses un soupir alors que vous continuez votre conversation. tu lui expliques brièvement la raison de ta présence à séoul, omettant consciemment ta maladie, ta famille biologique et le fait que tu cherchais une greffe pour te soigner. l’inconnu reprend la parole et quand il décrit ton état après t’avoir proposé de jouer ton guide, tu ne peux pas t’empêcher de remarquer que depuis quelques minutes tu n’es plus autant dérangé par sa présence que tu ne l’avais été avant. certes, ce n’était pas ton meilleur ami ou quoi, mais à défaut d’apprécier sa présence, tu la tolérais. « why are you saying that i’m sad and alone ? » ce n’était pas tellement un mensonge. sans vraiment dire que tu te sentais bien, tu n’étais pas au top de ta forme à cause de cette putain de leucémie qui te bouffait un peu plus chaque jour. tu lances un regard à l’agence de ce type qui se trouve derrière lui. « you won’t have any problem if you show me around ? are you even allowed to do it ? » t’as compris qu’il n’avait pas réellement le droit de faire beaucoup de choses. mais ça, est-ce qu’il le pouvait ? au pire, tu t’en foutais s’il n’avait pas le droit, mais quand même ça t’emmerderait s’il devait subitement te laisser en plan au milieu de nulle part parce qu’on était venu le chercher.

© LOYALS.


    I WANT TO LIVE A FEW MORE YEARS ◇ you'll never know how strong you are... until being strong is the only chose you have. i just want to sleep, until i feel better... well in my case, death is the only way to feel better.
Contenu sponsorisé
PLUS D'INFORMATIONS ?