Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit ! :heart:
Ouverture de fraternités
Ce mois-ci, ce n'est pas une frat mais deux qui sont ouvertes.
Vous avez donc la possibilité de rejoindre directement
les Beolsae ou les Cheonglyong, sans passer par la propa !
Ils sont attendus
une descente aux enfers sango D6f71a932d96ca878a2f097c20de050aabe6fef7r1-682-1024v2_128une descente aux enfers sango Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100une descente aux enfers sango Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100une descente aux enfers sango Tumblr_pwhqa0sZ2A1x9zrr3o5_100

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps

une descente aux enfers sango

PNJ
PNJ
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Lun 24 Juin - 0:53

Une descente aux enfers !
tous aux abris...
L’ordre avait été donné. Les documents signés. Plus rien ne pouvait arrêter ces hommes en uniforme qui se garent devant la porte de la fraternité. En reprenant l’université Han Ye Jin avait pour objectif de redresser la réputation de l’école que Shim Sang Hoon avait mis à mal.  Il est hors de questions de laisser quelques malaises et l’état de santé de ses étudiants en déclin ternir le travail qu’elle a effectué jusqu’ici. Si elle peut présenter cette opération aux investisseurs comme une bonne action, et mener son projet de fouilles comme un moyen de s’assurer du bien-être de ses étudiants ainsi que leur sécurité, il n’est en réalité qu’une façon pour elle de faire un tri dans cette élite qui représentera le pays de demain. 

Bien décidé à faire cesser la propagation de cette drogue sur son campus la jeune femme s’assure de maitriser ce fléau d’une main de fer. Elle ne laisse rien au hasard. Elle possède toutes les autorisations administratives – si l’envie prenait à un petit malin de retourner la situation à leur avantage – ainsi que les dérogations nécessaires à la fouille de chaque fraternité et chaque casier. S’ils voulaient jouer, Ye Jin allait jouer avec eux mais jamais au risque d’abîmer l’image de son école. 

Déterminé et remplie d’une assurance carnassière la jeune femme avait déployé ses équipes aux quatre coins de la digital city et de son école. Pour permettre une action rapide et afin d’éviter toute fuite, chaque fouille se fera de façon simultanée. Dimanche matin à 10h. ils avaient le droit de retourner chaque pièce, chaque recoin. Et toutes les personnes qui auront en leur possession autres pilules et drogues se verront exclu de leur fraternité pendant un temps.

 
Un groupe d’homme en uniforme se positionne devant la porte avant de donner le signal. Les portes d’entrées sont désactivées et défoncé pour que les équipes puissent entrer les unes après les autres dans les différents dortoirs.
 
Un brouhaha se faire rapidement entendre alors qu’un homme ne cesse de répéter dans un mégaphone « CECI N'EST PAS UN EXERCICE. UNE FOUILLE EST ORGANISÉE DANS VOTRE FRATERNITÉ. VEUILLEZ VOUS RENDRE DANS LA SALLE COMMUNE IMMÉDIATEMENT. INTERDICTION DE RÉCUPÉRER VOS AFFAIRES PERSONNELLES. CECI NEST PAS UN EXERCICE. UNE FOUILLE EST ORGANISÉE DANS VOTRE FRATERNITÉ. VEUILLEZ VOUS RENDRE IMMÉDIATEMENT DANS LA SALLE COMMUNE. INTERDICTION DE RÉCUPÉRER VOS AFFAIRES PERSONNELLES. CECI N'EST PAS UN EXERCICE… » encore et encore poussant même les étudiants qu’il croisait sur son passage vers le salon.
 

Intransigeance et pression. Voilà ce qu’il avait reçu comme ordre. Les premières chambres sont donc fouillées et les premiers éclats de voix se font entendre.
Han Kyung Ho
Han Kyung Ho
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Lun 24 Juin - 11:11
9h30. Et Kyung Ho dormait toujours à poings fermés. Oh, il était vraiment sacrément bien dans son lit, comme sur un petit nuage moelleux. Mais une demi-heure plus tard, un brouhaha infernal le réveilla en sursaut. Ils se faisaient attaquer ?! Un dimanche matin ?! Quelle était donc cette folle fraternité ? Le géant rejeta sa couette et bondit rapidement sur ses pieds, prêt à en découdre. Il sortit en trombe de sa chambre, toujours vêtu de son superbe pyjama superman. Il descendit quatre à quatre les marches et se retrouva nez à nez avec des hommes en uniforme. Oulà. C’était quoi ce bordel ? Il les regarda longuement avant de jeter un œil derrière lui et de voir débarquer les autres sangos, la plupart, mal réveillés. « Faîtes ce qu’il dit. Allons dans le salon. » Clama-t-il avant de prendre les devants et se diriger vers le salon. Opposer une quelconque résistance, c’était se montrer coupable. Et ici, personne ne l’était.


- - When I close my eyes, memories of that day that I long for. We used to be so dazzling but we’re fading now. Our story is now a story of goodbye.
Anonymous
Invité
Invité
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Lun 24 Juin - 11:59
Me levant assez tôt, oui, même un dimanche, j'étais déjà debout vers 8h / 8h30. Ce que je faisais habituellement était d'étudier un peu avant d'aller prendre mon petit-déjeuner très léger et de faire un peu de sport par la suite. Mais aujourd'hui, je ne m'attendais pas du tout à ce que ma routine se transforme rapidement en cauchemar en une fraction de seconde.

J'étais donc toujours vêtue de mon pyjama ; un t-shirt oversized pour homme gris avec un short noir en dessous, mais qui, du coup, ne se voit pas. Vers 9h / 9h30, j'avais terminé d'étudier et je décide donc d'aller prendre un très léger petit déjeuné. Je prends mon portable et en sortant de ma chambre, j'entends de lourds bruits et des voix masculine hurler dans toute la fraternité. Je commence à légèrement trembler, mille et une questions me viennent à l'esprit si rapidement que je n'arrive plus à me concentrer sur ce qui était en train de se passer jusqu'à ce que Kyung Ho-Sunbae prend la parole pour dire à tout les étudiants présent dans la fraternité et ceux qui s'étaient réveillés à cause du bruit d'aller dans le salon et d'attendre que les choses se calme..

Je me demande bien pourquoi cela est en train de se passer ?... Peut-être que quelqu'un dans la fraternité a quelque chose d'illégale ou cache quelque chose de dangereux ?! Non, restons positive ; personne n'a rien et tout le monde respect les règles de la fraternité et de l'université, alors tout va bien se passer. Il faut juste rester calme et naturel.
Ryu Hana
Ryu Hana
❝ GOLDEN ★ MEMBER
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Lun 24 Juin - 13:35
J'entends des cris et des pas lourds dans les escaliers. L'horloge affiche à peine dix heures et c'est impossible qu'une attaque ait lieu à cette heure-ci. On est peut-être cons à se foutre sur la tronche et refaire la déco des dortoirs tous les trois mois, mais pas au point de bousiller le précieux sommeil du dimanche dont on manque cruellement à l'approche des partiels. Je descends de mon lit aux premiers coups sur la porte de ma chambre, si forts que ce serait impossible de les ignorer. Et je jure de faire payer le crétin derrière cette porte qui se croit malin de bon matin.

J'ai pas le temps de réfléchir que la clenche de la porte vole à la première pression sur la poignée et mon seul réflexe, c'est de renvoyer la porte à l'idiot qui la pousse de l'autre côté pour pas me la prendre. Une main agrippe sévèrement mon bras, me tire sur le côté et c'est p a r t i je castre mon premier officier de police sur fond de drame universitaire "mais vous êtes malades ?!" avant de me faire jeter de ma chambre sous les yeux fumants d'un second homme qui serre mon bras si fort en me plaquant dos contre un mur que je suis capable de voir le peu de délicatesse avec laquelle ils s'appliquent à retourner les dortoirs, les placards et même les matelas. "J'ai compris" je fais en me dégageant de sa grippe tandis qu'il hurle en boucle le même refrain dans son mégaphone "lâchez-moi." Et je tourne les talons en suivant mes camarades dans la salle commune, tirant un paquet de surgelés du congélateur pour le poser sur mon bras, l'aura massacrante. "Est-ce que quelqu'un à son téléphone ? J'appelle l'université." Le mien est dans ma chambre, avec une flopée d'inconnus entrain de fourrer leur nez dans mes affaires. Alors, non, je vais pas me contenter de faire ce qu'ils disent et les regarder retourner le dortoir en silence quand clairement, on nous inflige des fouilles grotesques. Personne ne planque de drogue ici, c'est presque insultant.


((work in progress))
Seo Ha Rin
Seo Ha Rin
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Lun 24 Juin - 13:59
Le sommeil, c'était quelque chose de précieux. Surtout pour un dimanche matin, parce qu'en général, le samedi soir, tu dormais pas à 20h. Or, alors que j'étais en plein rêve, je me fis brusquement réveiller par un type qui gueulait dans un mégaphone. Oh putain que j'allais me le faire cet enculé. Regardant l'heure sur mon téléphone, je vis qu'il était à peine 10h. Mais qu'est-ce qu'il voulait ?! D'humeur massacrante, j'ouvris brutalement en grand la porte qui séparait notre chambre du couloir. Regardant à gauche, puis à droite, je remarquai que le salaud qui hurlait n'était pas aux chambres. Très bien. A moitié réveillée et pourtant déjà de très mauvaise humeur, je dévalai les escaliers d'un pas lourd pour aller défoncer celui qui osait crier aussi fort un dimanche matin. Mais ce fut avec surprise que je découvris que non seulement la plupart de mes camarades sangos étaient levés, mais qu'en plus il y avait des hommes en costume bleu. Des policiers. Quoi ? Je réalisai vite que celui qui criait était un policier, et refis tourner ce qu'il disait dans ma tête. Ah... C'était quelque chose de sérieux. Merde, j'avais voulu défoncer un policier. J'allais peut-être me faire envoyer en prison pour avoir pensé ça, ha ha ha. Allez, ils pouvaient fouiller ce qu'ils voulaient, on n'avait rien à cacher de toute façon. Ce qui m'énervait par contre c'était qu'ils avaient décidé de gâcher un dimanche matin. Pourquoi ne pas être venus l'après-midi ? Qu'est-ce qu'ils étaient chiants. M'avançant vers Miran avec le téléphone que je n'avais pas lâché, je le lui tendis. « Tiens, appelle l'université. C'est n'importe quoi ce qu'il se passe. » fis-je en croisant mes bras quand Miran prit mon téléphone. « J'ai envie d'en massacrer plus d'un pour avoir gâché mon réveil mais je vais me retenir. » Je n'étais absolument pas préoccupée par ce qu'ils étaient en train de faire qui était pourtant d'une très grande importance. Je n'avais rien à voir avec ces affaires de drogues alors j'étais nullement inquiète.



☽☽ the me in your heart right now doesn’t seem like the me in my heart. where did I lose you ?

Byeol Eun Mi
Byeol Eun Mi
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Jeu 27 Juin - 21:18
C'était un jour comme les autres. T'étais levée depuis un moment, t'avais jamais fait la grasse matinée dans ta vie, c'était pas maintenant que t'allais commencer. Ça faisait pas longtemps que t'étais arrivée chez les Sango, mais t'avais déjà tes habitudes. T'avais pris ton temps, le dimanche matin, y avait jamais grand monde de levé avant 10 heure, alors t'en avais profité. T'avais pris ta douche et ton petit déjeuner en toute tranquillité. T'avais même eu le temps de faire des crêpes! Et t'en avais laissées dans la cuisine, pour les chanceux qui se lèveraient en premier.

Tu t'étais posée dehors avec ta guitare, bossant sur tes accords pour la énième fois, chantonnant les mélodies qui te venaient. C'était une belle journée qui commençait bien. Et ça aurait pu continuer, sans ce vacarme incroyable qui était venu te perturber. Visiblement, ça venait du dortoir. Curieuse et non sans une once d'inquiétude, tu laissas ta guitare sur le transat où tu étais installée pour aller voir ce qui se passait.

A l'intérieur, tu ne vis qu'un chaos total avec quasiment la totalité des élèves Sango visiblement tirés de leur lit bien trop tôt. Tu entendis quelqu'un répéter sans cesse la même phrase au mégaphone, et tu remarquas quelques policiers en uniformes qui empêchaient les autres de quitter la salle commune. Tu aperçus Kyung Ho, toujours en pyjamas, et Ha Rin aussi. Elle était avec une autre fille qui maintenait sur son bras un paquet de ..... haricots verts congelés? Sans réfléchir plus longtemps tu allas les voir, le regard soucieux. « Hey, est-ce que ça va? Il s'est passé quoi? » Dire que t'étais complètement perdue, c'était un euphémisme.



i don't need your help and i don't need sympathy. i don't need you to lower the bar for me.
Lee Jae Hyuk
Lee Jae Hyuk
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty Ven 2 Aoû - 10:51
Dimanche matin. Quelques minutes avant que ne sonne les dix coups de l'horloge. Jae Hyuk, comme tous les matins, est assis à une table depuis quelques heures déjà. Un grand café refroidit près de lui tendit qu'il continue de se plonger dans ses fiches. Un air soucieux est présent sur son visage, le salon se remplit de plus en plus de jeunes sangos très mécontents d'avoir été brutalisés de si bonne heure et il en perd sa concentration. Il a vu ses hommes se présenter dans leur dortoir et commencer à crier dans leur paisible havre de paix. Il n'a pas apprécié. Du tout. Il protestera, mais une autre fois. Il ne sert à rien de résister. Puisqu'il était déjà dans le salon, il y est resté et finit par ranger ses affaires et observer le déroulement des opérations les bras croisés.

Kyung Ho demande à leurs camarades d'obtempérer. Mi Ran apparaît quelques instants après telle une furie. Les sourcils de son camarade se froncent. Elle a l'air d'avoir été maltraitée et commence à s'échauffer, cherchant un moyen de contacter l'université. Il suit un peu les conversations. Ils fouillent tout le dortoir pour trouver une drogue ? La Crimson. Oui, il en avait déjà entendu parler. Ce n'était pas compliqué dans cette université, cela faisait déjà quelques mois qu'elle transformait les étudiants petit à petit en zombie. Ridicule. Pourquoi avait-il besoin d'une telle drogue pour continuer leurs études ? Cela prouvait bien que ce système éducatif avait un sérieux problème.

Les étudiants qui se trouvaient en possession d'une telle drogue allaient donc être inquiété. Forcés de devoir quitter le dortoir. Si la punition était banale, à cette ampleur, Jae Hyuk était persuadé qu'il ne s'agissait pas d'une solution adéquate. Il aurait pu ne pas s'en soucier du tout, après tout, il était totalement innocent; il n'avait même jamais vu de la Crimson en vrai ! Mais il était dans sa nature de s'inquiéter pour les autres et de la société dans laquelle vivait les gens qu'il aimait. Il souffrait de la situation actuelle, bien plus que d'imaginer les heures qu'il allait devoir prendre pour remettre en ordre ses cours parfaitement organisés et en train d'être brutalisé par ces policiers, il voyait les visages contrits de ses camarades sangos et il ne le supportait pas.

Soudainement, un policier appela son nom. Surpris, il bondit de sa chaise. Que se passait-il ? Ça ne sentait vraiment pas bon. Sous les regards interloqués et désormais plutôt éveillés des autres, il se dirigea vers la voix qui hurlait son prénom d'une manière qu'il le trouva ainsi très laid.

De la drogue avait été retrouvé dans ses affaires. Jae Hyuk se retourna pour essayer de voir les visages de ses colocataires de la chambre 4.2. Il expliqua le plus calmement à l'officier que partageant sa chambre avec trois autres étudiants, il ne voyait pas trop comment il pouvait l'accuser ainsi. On lui répondit qu'elle avait été retrouvé dans son sac et il vira au pâle. Comment s'était-elle retrouvée là ? Avait-on essayé de le piéger ? On le somma de quitter les lieux, qu'il pourrait toujours prouver son innocence plus tard mais que pour l'instant, il était automatiquement expulsé du dortoir. L'air dépité et surtout très confus, il s'exécuta.

Je vais passer un peu plus de temps avec Hyung moi... se dit-il alors qu'il marchait vers l'appartement de son frère, seul endroit où il pouvait se réfugier. En sonnant à sa porte (parce qu'il n'avait pas pris la peine de le prévenir par téléphone, trop choqué parce qu'il venait de lui arriver), il se demanda comment lui expliquer la situation.

Il imaginait déjà les bruits de couloir. Qu'allait-on penser de lui maintenant ? Son image parfaite était ruiné. Normal que Lee Jae Hyuk soit un si bon élève, il triche ! Il ne pouvait pas laisser cette nouvelle réputation tourner. Il espérait qu'au moins ses camarades sangos le connaissent assez pour le croire. Il allait tout faire pour rétablir la vérité. Son premier problème était de savoir comment cette drogue s'était retrouvé dans ses affaires...




le petit princeJe ne savais pas trop quoi dire. Je me sentais très maladroit. Je ne savais comment l'atteindre, où le rejoindre. C'est tellement mystérieux, le pays des larmes.  
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: une descente aux enfers sango une descente aux enfers sango Empty

Tu peux prétendre être assez fort pour l’éviter mais le Crimson saura toujours te trouver.

Evolution de contexte en cours !

Tous aux abris, la Doyenne débarque !
Plus d'infos par ici !