Revenir en hautAller en bas



 
Nouveautés du mois
Venez vite voir les nouveautés du mois, par ici !
Chatbox du forum
N'hésitez pas à passer faire un tour sur la chatbox !
Plus on est de fous, plus on rit !
Avis aux nouveaux venus !
Ce mois-ci, c'est portes ouvertes chez les Beolsae.
N'hésitez donc pas à les rejoindre, si vous le souhaitez !
Les défis RP !
N'oubliez pas que vous pouvez gagner des points en
réussissant les défis RP ! Pour plus d'infos, c'est par ici !
Ils sont attendus
Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 O1jeGuidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 O1jeGuidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 O1jeGuidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 O1je
Le Deal du moment :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme ...
Voir le deal
34.99 €

 :: Défouloir :: La boîte à souvenirs :: Archive Rps
Aller à la page : Précédent  1, 2

Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3

Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 Empty Jeu 16 Avr - 14:39


Guidés par une même destinée  :heart:  Mi Nah & Seo Joon  :heart:  
Le bien être, c’était tout ce que je pouvais ressentir à cet instant. Une plénitude, une sérénité tandis que je mordais avec douceur dans le satin de son sourire. Le mien s’étirait en même temps qu’il rencontrait son jumeau, et j’en resserrais mon étreinte. Comme si elle pouvait soudainement s’envoler, disparaître sans laisser de trace. C’était absurde, j’ignorais d’où provenait cette pensée, mais elle était là, bien ancrée. J’en perdais le sens des réalités, du temps et même de l’espace oubliant jusqu’à cette rue dans laquelle nous laissions court à nos émotions trop longtemps oubliées. Il n’y avait à cet instant rien de plus naturel que nos deux langues entremêlées, rien de plus doux que son sourire sur le mien, rien de plus chaleureux que sa silhouette réfugiée entre mes bras. Et même le regard qu’elle posa sur moi, alors qu’elle reprenait son souffle, me donnait l’impression d’être à ma place. L’humour vint alors rompre ce silence lourd de sens, et je ne pus me retenir de pouffer à sa question. Sans ne rien répondre, je ne voulais pas redescendre de mon nuage. J’étais trop bien, je planais presque de ressentir tant de douceur. Aussi me contentais-je de lui sourire, d’un sourire sincère, d’une moue candide et spontanée. Plongé dans ses perles, je pouvais apprécier les reflets de ses iris sombres s’illuminer, et je savourais la chaleur de sa paume sur ma joue avant que tout ne s’écroule. Cette lueur dans laquelle je me laissais envouter s’évanouit soudainement, bien trop brutalement pour que je ne puisse l’ignorer, et il me fallut me faire violence pour lui permettre de poser à nouveau pied à terre. Cette distance me déchirait, une douleur à laquelle je ne comprenais rien, mais je ne pouvais m’y soustraire. La peur et l’angoisse se lisaient à nouveau sur son visage pour que finalement elle ne reprenne la parole. Sa voix étrangement rauque semblait me railler, et se moquer de ce qui venait de se passer au travers d’une question qui n’avait pas de raison d’être. Une interrogation qui me laissa stupéfait. « Non. » soufflais-je. Non, je n’oublierais pas… Non, je ne voulais pas oublier. Comment pouvait-elle seulement me le demander ? Comment pouvait-elle seulement y penser ? Ses bras s’enroulèrent autour de ma taille, me prenant une nouvelle fois au dépourvu, mais je ne tentais pas d’y échapper, au contraire je répondais à son étreinte et passais mes bras autour de ses épaules, le cœur battant. L’inquiétude se diluait dans mes veines et se répandait dans tout mon être comme un poison, plus encore lorsque Minah tentait de s’expliquer.

Je ne comprenais pas. Je ne comprenais plus… mais au fond, y avait-il seulement une chose qui faisait sens ? Le regard perdu dans le vide, je me sentais vaciller intérieurement. À l’instar d’une flamme, j’étais soufflé par ce qui venait de se passer. Je m’étais consumé au travers de son baiser et finalement, je mourrais de cet oxygène qui me manquait. Tout ça n’a aucun sens Et si ça en avait pour moi ? Il fallait seulement que je le trouve, que je puisse lui donner une logique… et j’étais certain qu’elle existait. Le destin m’avait poussé dans ses bras, et maintenant il m’en arrachait. Sous mes yeux arrondis par l’incompréhension, je l’observais répondre à son téléphone, témoin de la terreur qui la faisait trembler. Je n’avais pas besoin de lui demander pour savoir qui se trouvait à au bout de la ligne. Lui. Ce démon qui avait planté ses griffes si profondément que désormais elle lui était dévouée. Le doute laissa place à la colère, et mes poings se serrèrent tandis qu’elle se tournait de nouveau vers moi. L’affliction me lacérait le ventre, à moins que ce ne soit l’air qui me manquait. Sans m’en rendre compte, j’avais retenu mon souffle si longtemps que j’en avais des vertiges. Tout allait trop vite, trop étrangement et rien n’avait de sens. Entre mon pouce et mon index, je pressais mes tempes en quête d’une idée, d’une solution… mais la situation m’échappait. « Je ne comprends pas… lâchais-je finalement. Ma voix résonna et me paraissait si étrangère qu’elle me surpris. Ce ton rauque et éraillé ne me ressemblait pas. « Rentrer ? Mais où ? » Figée, elle n’avait pas encore cherché à s’enfuir, et en quelques pas je la rejoignais pour faire glisser mes paumes sur ses bras. J’essayais de trouver un lien entre ses mots et la réalité, mais aucun ne vint. Elle voulait rentrer chez elle ? Retrouver son mari violent ? Qui voudrait ça ? Qui était assez fou pour se jeter tout entier dans la gueule du loup ? Ne venions-nous pas d’échanger bien plus que de simples banalités amicales ? Je sentais encore la marque de ses lèvres sur les miennes, et à peine les avait-elle quitté qu’elle projetait déjà de fuir… dans la mauvaise direction. « Je ne peux pas te laisser faire ça… Tu ne peux pas retourner dans cet enfer. » Le destin l’avait mise sur mon chemin, et il était désormais hors de question pour qu’elle ne le quitte. « Viens avec moi ! Je te promets que je t’aiderais, et… » Ma main se referma sur la sienne dans le but de l'entraîner avec moi quand soudain je m'immobilisais à mon tour, ce qui n’avait aucun sens en trouva un. Ce baiser, cet échappatoire… « J’oublierais. Si tu y tiens, j’oublierais. Mais tu ne peux pas retourner là bas… » J’ignorais pourquoi cela me touchait à ce point, après tout, elle n’était pas la première femme battue que je rencontrais, mais il y avait quelque chose chez elle qui réveillait en moi l’âme assoupie. L’air grave, je lui tendais à nouveau la main, je lui offrais de quoi s’échapper, et j’espérais qu’elle se décide à l’attraper. « J’oublierais. » répétais-je. Si c’était ce qu’elle voulait, alors je promettais…


:copyright:️ Justayne


« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Byeol Mi Nah
Byeol Mi Nah
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 Empty Jeu 16 Avr - 22:17


Guidés par une même destinée  :heart:  Mi Nah & Seo Joon  :heart:  
Tout s’était à nouveau bousculé, tout était complètement sans dessus dessous en cet instant. Je ne comprenais pas moi-même ce qui se passait entre nous, ce qui nous liait au point d’être déjà si proche en si peu de temps. Pourquoi je me sentais temps poussé vers lui, un peu plus à chaque seconde qui passait. Je m’étais laissé tentée, j’avais croquée dans la pomme comme Eve l’avait fait avant moi. Les retombée furent catastrophique pour elle, qu’en serait-il alors de moi ? Et encore pire, qu’en serait-il de lui ? Je n’avais pas une vie banale, bien au contraire. Elle était tumultueuse, dangereuse, douloureuse, rempli de tristesse et de rancœur. Comment un être si brillant que lui pouvait ne serait-ce que s’approcher de cet enfer ? Non… Je voulais l’en éloigner le plus possible. Mon mari m’avait appelé pour s’assurer que j’étais toujours la bonne petite épouse au garde à vous, dans notre foyer, toujours autant sous son emprise. Et ce n’était pas le cas, la preuve en était que j’étais dehors, et que peu de temps avant, j’avais eu un échange intense avec celui qui se trouvait en face de moi en ce moment. J’avais complètement perdu le contrôle de moi, de mes sentiments, de mon bon sens. Et je ne pouvais pas me résoudre à le regretter. Comment cela serait-il possible alors que je m’étais sentie si bien ? Un temps qui m’a semblé bien trop court à mon goût. Mais il avait bel et bien existé. Ce moment, ce court moment où tout semblait clair, où ma place était dans ses bras et nul part ailleurs. Mais tout ceci était d’une absurdité sans nom. Je venais de le rencontrer, je venais de faire sa connaissance, et rien de bien officiel. J’ignorais absolument tout de lui, et pourtant je connaissais déjà le goût de ses lèvres, la douceur de ses gestes… Aucun sens, vraiment. Les choses étaient définitivement entrain d’échapper à tout contrôle depuis que nos chemins s’étaient croisés. Il me poussait dans des chemins encore plus dangereux, et le pire c’est qu’il ne s’en rendait pas compte. J’aurais aimé être une fille normal, qui rencontre un garçon dans un bar, et qui se laisse embrasser sans se poser un million de question, sans avoir cette boule à l’estomac, cette peur permanente que les choses tournent mal. J’aurais aimé être la Minah de 18 ans, celle qui n’avait peur de rien, qui rêvait d’amour et d’aventure, qui avait toute la vie devant elle. Mais j’ai fais les mauvais choix, et cette vie, Jae Sun me l’a prise, sans le moindre remord, sans la moindre hésitation. Et aujourd’hui, j’étais au pied du mur, et alors que j’avais abandonné toute volonté, tout espoir de m’en sortir [i]Il[i] a fait son apparition. Comme une lumière au bout du tunnel, il était là, m’inondant de sa douceur et de sa bienveillance. Il faisait un pas vers moi, quand j’en faisais dix en arrière…

Je ne savais pas ce qu’il espérait, je ne savais pas ce qu’il imaginait. Voilà pourquoi j’avais tenu à le prévenir des choses clairement, surtout du fait que je ne quitterais pas mon mari comme ça, même si ça pouvait paraître un peu compliqué à comprendre. Mais il fallait croire qu’il n’avait rien entendu, ou plutôt qu’il n’avait pas voulu l’entendre. Sinon, pourquoi serait-il entrain de me demander pourquoi je voulais rentrer chez moi ? Pourquoi je voulais vers mon mari, et non vers lui… Il me tendait la main, et mon coeur se brisa en mille morceaux à ce moment-là. Des larmes s‘échappèrent même à mon insu à ce moment précis tellement la douleur fu intense à l’intérieur de moi. Ce dont j’avais le plus peur était entrain de se réaliser là, sous mes yeux. Il ne comprenait pas, il ne comprenait rien… Mais pouvais-je lui en vouloir d’une quelconque manière ? Après tout à sa place est-ce que je réagirais de la même façon ? Sûrement. Quelle logique voudrait que l’on fonce droit vers celui qui nous tient prisonnière ? Et pourtant… Toute la logique était bel et bien là. Il ne la voyait seulement pas, une ne voulait pas l’envisager. Pourquoi fallait-il que les choses tournent comme ça ? Pourquoi devait-il encore tout compliquer ? Je décidais de m’éloigner de lui, essuyant mes larmes du revers de la main négligemment. «  Je vais rentrer chez moi. » Mon visage devint grave. Mon coeur me faisait tellement mal que ça m’en coupait presque le souffle. « J’aurais tant voulu que tu comprennes… Tu penses que j’ai envie de retourner là-bas ? Que tu oublies ce qui s’est passé ou non n’y change rien. Crois-moi, je suis heureuse de savoir que tu veuilles m’aider à ce point-là. Mais je te l’ai déjà dit. Je ne quitterais pas mon mari, pas pour l’instant et pas comme ça. Si tu crois qu’il va simplement signer les papiers de divorce sans broncher… Je le connais depuis 10 ans. Si je pars comme ça, il fera tout pour me détruire. Et toi qui m’auras aider que penses-tu qu’il te fera ? Qu’il s’en prenne à moi, je peux le gérer, j’ai l’habitude. Mais il est hors de question qu’il t’arrive quelque chose à cause de moi. » La réalité était dur à entendre et sûrement dur à digérer, même pour moi. Mon coeur avait repris espoir au travers de cette rencontre, et l’espoir il n’y avait rien de pire pour souffrir d’avantage… Mais pour le moment, je tenais à le protéger. «  Et si tu ne peux pas comprendre ça alors il vaut peut-être mieux que tu oublies tout effectivement. » Et me voilà, entrain de fuir loin de lui alors que j’aurais voulu ne pas en arriver là, mais je n’avais pas le choix. Je courais, loin de lui, le plus loin que je pouvais. Montant dans le premier taxi libre à disposition dans la grande rue. Je restais figée, droite, regardant droit devant moi, retenant comme je le pouvais mes larmes. Je ne les laissaient sortir qu’une fois rentrer dans mon appartement, dans ma prison dorée. Il m’avait fait connaître le bonheur, et la douleur extrême en un temps tellement court… Comment pouvait-il avoir tant d’emprise sur moi….


:copyright:️ Justayne
Lee Seo Joon
Lee Seo Joon
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Mes petits secrets

Re: Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 Empty Ven 17 Avr - 13:39


Guidés par une même destinée  :heart:  Mi Nah & Seo Joon  :heart:  
La main tendue, un sourire timide néanmoins accroché aux lèvres, je faisais tout mon possible pour lui prouver ma bienveillance. Que rien, derrière cette paume offerte, ne sous entendait plus que ce qu’elle était. Je voulais seulement l’aider, et s’il fallait en passer par une promesse factice, je le faisais volontiers. Mais si j’espérais, si je voulais croire à cet instant qu’elle la saisirait, j’ignorais tout de ce qui se passait dans son esprit. Un combat faisait rage, épique. Un duel entre l’envie et la raison qui s’achevait sur une décision que je ne comprenais toujours pas. Stupéfait, je restais ébahi face à elle. Alors qu’elle esquissait quelques pas en arrière, mon cœur se fendit. Je ne comprenais pas. Pourquoi faisait-elle ce choix ? L’air s’échappait de mes lèvres entrouvertes, abasourdi par sa réplique. « Quoi ? » fut le seul mot qui parvint à filtrer mes pulpeuses. Ma main retomba le long de mon flanc, et je mirais impuissant les quelques larmes s’échouer sur ses joues. Des perles liquides qu’elle essuya d’un revers de main, comme si elle envoyait balader l’aide que je voulais lui apporter. Confus, sa tirade n’avait pas plus de sens que le reste, et mon esprit me renvoyait alors les images de ces femmes qui avaient croisées ma route. Celles à qui j’avais offert une épaule sans ne jamais m’impliquer davantage, puis elle me revint en mémoire. Ses traits tirés par la surprise et la douleur, le regard vide qui avait croisé le mien et l’affliction. Le supplice d’une vérité qui se jouait à nouveau devant mes yeux. La boule dans ma gorge était une véritable torture et retenait les mots que j’aurais dû lui dire. Toutes ces paroles rassurantes que j’étais pourtant en mesure de lui prodiguer n’étaient désormais qu’un vulgaire souvenir tandis qu’elle tournait les talons pour fuir…

Soudain esseulé, seul l’écho de ma respiration hachée résonnait dans la rue déserte. J’aurais dû lui courir après, la rattraper et la supplier. De ne pas faire partie de ces victimes qui acceptent trop facilement leur sort, de ces femmes qui méritent pourtant tellement plus que les pleurs et la douleur… Les mains sur mes genoux, je tentais de reprendre pied, de calmer ce souffle erratique qui me brûlait les poumons, et brutalement je réalisais. Mon regard coula sur le carrefour où elle avait disparue, et je réalisais. Je pouvais sentir mon cœur cogner dans mon crane, et même en l’écrasant entre mes paumes, je ne parvenais pas à faire cesser cette angoisse douloureuse. Perdu, mes yeux ne savaient où se poser et vagabondaient inlassablement vers ce mur derrière lequel sa silhouette s’était évanouie…



:copyright:️ Justayne


« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Contenu sponsorisé
Mes petits secrets

Re: Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 Guidés par une même destinée... - Mi Nah <3 - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2

Rejoins les colibris !
Les Beolsae sont ouverts. Vous avez donc la possibilité de les rejoindre directement, sans passer par la case bizutage. Alors n'hésitez plus ! Ils seront ravis de vous accueillir dans leurs rangs !