sombre
Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €


    :: Défouloir :: 2023

i'm not a pervert (saehee)

Invité
Invité
avatar
 
Re: i'm not a pervert (saehee) | Sam 8 Oct - 15:39
Citer EditerSupprimer
« J’ai deux ans de plus que toi… Donc on est pas si loin l’un de l’autre. » Comme quoi, il avait raison. Il avait beau être plus âgé, ils n’avaient pas non plus un écart de fou. Il leva les yeux au ciel quand elle continua et secoua la tête. « Non pas vraiment. Je pensais juste que de la façon dont tu l’as dit, t’avais pas encore passé la vingtaine. » Alors que ce n’était pas le cas. Saehee n’était pas beaucoup plus jeune que lui au final. Ils étaient dans la même tranche d’âge et auraient même pu se retrouver dans les mêmes classes à l’université s’il avait fait son service militaire et ensuite des études, au lieu de partir directement dans les forces de l’ordre.

Même s’ils avaient commencé du mauvais pied, la suite était bien plus légère et ils s’amusaient presque ensemble, se découvrant des intérêts communs comme le fait qu’ils aimaient tous les deux la justice et ils arrivaient même à se taquiner. Haknyeon parvenait à se détendre en compagnie de la jeune femme. Ça n’arrivait malheureusement pas assez souvent au goût de sa petite sœur, mais il commençait à le faire de plus en plus. La présence de Saehee à ses côtés le prouvait parce qu’il rentrait dans son jeu. « C’est vrai que vu ainsi… » Mais Hak se sentait toujours visé par ses mots. Cependant, il appréciait le fait qu’elle ait avoué ses erreurs et qu’elle s’en excusait même. Ça le fit sourire légèrement et il hocha la tête à ses mots avant de continuer sur leur côté justicier. Il se retrouvait dans la jeune femme, bien plus qu’il ne l’avouerait. « Calme toi avant de devenir cette justice. Parce que tu pourras pas le devenir si tu te retrouves derrière les barreaux. » Et la société avait besoin de gens comme l’aspirante justicière à ses côtés. Malheureusement, si elle se retrouvait en prison, ce ne serait pas possible pour elle de faire son travail et d’épauler Haknyeon dans le sien. Il se surprit à sourire à nouveau et haussa les épaules. « Disons que si je dois faire des travaux d’intérêts généraux ou finir en taule, je préfère que ça en vaille le coup. L’acte et surtout la personne contre qui c’est tourné devront vraiment avoir fait quelque chose de grave pour que j’en arrive là. » Réponse sérieuse qu’il donna à la jeune femme, mais qui n’était pas pour autant fausse. Hak ne risquerait pas sa liberté pour des foutaises et ce même s’il avait le sang chaud comme attestaient tous les blâmes qu’il avait déjà reçus.

Mais sinon, c'était un bon flic. Du moins il le pensait et lorsque Saehee saurait ce qu’il faisait, il espérait qu’elle pense la même chose. Mais pour le moment, elle cherchait sans trouver le métier qu’il exerçait. Elle n’était pas encore tombée sur la bonne réponse, mais se rapprochait dangereusement de ce qu’il faisait. Il acquiesça quand elle parla du droit, parce que c’était le cas. En tant que policier, il se devait de connaître les lois. Pas sur le bout des doigts, mais presque. Après, le droit changeant assez rapidement suivant les jurisprudences, il lui fallait constamment se mettre à jour. Il sourit doucement à ses mots et haussa les épaules une nouvelle fois. « T’es encore plus mignonne quand t’es ennuyée parce qu’on te taquine sur tes erreurs. Ça fait partie de ton charme aussi. » On pourrait presque croire qu’il était en train de la draguer alors que ce n’était pas le cas. Haknyeon disait simplement ce qui lui passait par l’esprit concernant la jeune femme sans aucune arrière pensée et il espérait que Saehee le voit ainsi également. Apparement c’était le cas, parce qu’elle ne fuyait pas dès que l’occasion se présenta. « C’est sûr, mais bon, je n’ai quand même pas tant de personnes proches de moi que ça. » Il pensa à sa soeur, aux soeurs Seo et à Daehyun. Voilà à quoi se réduisait son entourage et même si ça lui convenait ainsi, Soojin n’était pas totalement d’accord avec tout ça. Elle voulait qu’il sorte plus, qu’il rencontre plus de monde, qu’il soit moins seul. Il soupira et posa son regard sur Saehee avant de lui répondre. « Disons que la façon dont tu m’as décris, ça me renvoie à ce que ma soeur pense de moi… Et c’est pas positif pour elle. Elle souhaiterait que je sois moins seul. » Hak pouvait le comprendre dans une certaine mesure mais ça ne changeait pas le fait qu’il était nul avec les gens. Mais heureusement, Saehee changea de sujet, revenant une nouvelle fois sur l’emploi qui prenait le temps de Haknyeon et sa surprise se mélangea à de la trahison et de la honte et honnêtement, oui il avait jubilé. Seulement, il ne le mentionna pas à la jeune femme avant de froncer les sourcils à ses mots. « Comment tu sais que je suis pas corrompu et que tu peux me faire confiance ? » Ce n’était pas quelque chose à dire à la légère et même si Hak appréciait, il n’était pas sûr de savoir comment elle voyait tout ça. Un rictus amusé prit alors place sur ses lèvres. « Tant que tu me sautes plus à la gorge à chaque action ou mot de ma part, je pense qu’on pourra faire du bon boulot ensemble. » Parce que ce serait le cas. Ils avaient déjà une bonne alchimie maintenant, alors pourquoi pas après. « A vrai dire, ça m’a déjà traversé l’esprit quand tu m’as parlé de devenir la vraie justice. J’arrêterai les méchants et tu feras en sorte de les foutre en taule à vie… Si ça te va ? » Haknyeon lui présenta alors sa main pour sceller cet accord.

@choi sae hee
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt3 i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 557
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p40-choi-sae-hee-i-wonder#1077612http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: i'm not a pervert (saehee) | Dim 9 Oct - 13:46
Citer EditerSupprimer
"Tu fais pas forcément plus vieux... " Mais l'âge le physique, il était tout de même compliqué de donner un chiffre sur un visage. Ce talent là tu ne l'avais pas en tout cas laissant dériver ton imagination quitte à insulter quelques personnes de par un chiffre qui ne leur plaisait pas. L'irrespect sans même s'en rendre compte. " Ah..." Tes mots t'échappaient, ne l'ayant pas remarqué. encore une fois, l'âge n'était qu'un chiffre bien compliqué à comprendre.

Le début n'avait été qu'une cacophonie presque chaotique menant à un vile combat, pour finalement finir comme deux amis autour d'une bière et de poulet frit. Souvent le dénouement de tes interventions ne finissait pas si bien, prenant en compte les gens que tu interpellais. Rarement ton nez t'avait aussi arnaqué. Mais pour une fois tu appréciais l'erreur. Profitant d'un grand enfant, un peu spécial, comme toi finalement. Le sourire plus léger, et le rire plus discret. Mais finalement vous étiez plus proche qu'on ne l'aurait imaginé. " Ca c'est vrai. Une phrase bien sage aussi que je me répète assez souvent.. mais mon corps n'est pas aussi sage que ma tête. " Comme déconnecté il partait à toute vitesse. Même si tu savais qu'il fallait serrer les dents et les fesses pour ne pas finir derrière. La tête dandinant pour acquiescer des paroles que tu ne trouvais que vrai, les partageant, tu étais presque étonnée qu'il te réponde avec tant de sérieux, appréciant tout de même la conversation décalée qui n'arrivait que rarement dans les discussions banales. "Je suis d'accord. Et dans ça, je distingue deux choses: un je n'ai pas fait assez pour mériter de te priver de ta liberté, et deux: on se ressemble pas mal. J'avoue que je m'emporte assez souvent, mais je ne laisserai personne prendre ma liberté pour une chose minime. Faut pas déconner, double punition pour la victime..  " Le monde était rempli d'abrutis, très peu méritaient la haine réelle.

Ce jeu de devinette rendait l'atmosphère plus détendue, plus amicale encore et les incidents de premiers abords furent oublier. Du moins dans ton cas, même si tu pourrais allègrement frapper ton crâne de la sottise qui t'avait pris lorsque tu serais seule. Cependant tu étais très mauvaise à ces devinettes aussi triturant des méninges qui semblaient vouloir marcher au ralenti. Pas ta faute si donner un age et un métier à une tête n'était pas des exercices les plus faciles. "Oh j'apprends donc à mon age avancé mes charmes. Je devrai les noter un jour ça pourrait me servir. Merci.  " C'était toujours plaisant d'entendre des compliments, sincère si tu en croyais le personnage qui ne semblait pas enclin à faire des ronds de jambe afin de plaire à tout le monde. Au contraire. Il n'était pas non plus du genre à vouloir mettre n'importe qui dans son lit, sauvant alors ta peau, bien qu'il t'ait impossible de l'imaginer te proposer quoique se soit. endossant alors le rôle d'amie, tu gardais cette directive sans jamais dévier. "C'est pas le nombre qui compte mais la qualité. Certains seront juste de passage et c'est ok, garder un cercle très fermé très proche de soi, je trouve ça moins énergivore.  " Devoir être là, présent, répondre aux appels au secours de chacun, il valait mieux limiter leur nombre. Car être proche de quelqu'un donnait forcément des responsabilités. Le pas ralentissant tu comprenais la peur de cette soeur, l'amour qu'elle devait ressentir pour lui à s'inquiéter. Les gens aimaient être entouré, c'était confortable voire vital. " Elle s'inquiète pour son frère. C'est marrant mais chacun te verra comme tu es mais on aura pas le même ressenti. Tu es peut être seul mais pour moi ce n'est pas mauvais. Ta soeur, elle doit vouloir être sûr que tu sois aimé, choyé, que des gens te fassent rire. En gros... que tu sois heureux. Et on imagine souvent pleins de gens pour ça. " Mais ce n'était pas si vrai. Chacun projetait leur vision du bonheur, sans réellement savoir ce que l'autre veut. Mais ce n'était pas à toi d'en discuter, de juger non plus. En plus, tu t'étais faite avoir en beauté. Honteuse, tu pouvais l'être mais surtout amusée, finalement le rouge pouvait te monter aux joues vu le discours. Mais on ne pouvait enlever que tu agissais avec tes tripes, peu importe la personne en face. Quand bien même il était fermé. "Je sais pas... ça se voit. Ou alors je suis un peu naïve, je sais pas. Pourquoi tu es corrompu? " Tu imaginais mal ce monsieur accepter de l'argent en dessous de la table pour laisser des pourris faire leur vie. La vie allait peut être te surprendre encore. "Promis je ne sauterai plus. Mais si tu fais de la merde je te le dirai, faut pas déconner, même mes amis y passent. Et tu peux être franc avec moi. Bien que j'ai cru comprendre que t'avais pas besoin de l'autorisation.  " Pivotant alors le corps vers lui la proposition sonnait juste, elle sonnait même douce à tes oreilles. Le réseau se formait toujours avant et pendant l'exercice de tes fonctions, alors pourquoi pas maintenant. ta main venait serrer la sienne avec un sourire immense. " Marché conclu. Je ferai en sorte d'avoir un pourcentage de 100%, alors fais bien les choses. " Les bavures et les non faits des flics, très peu pour toi, alors dans une nouvelle naiveté tu lui faisais confiance. " C'est plus facile quand on a le même but je pense. " Aussi étrange que cela était, c'était votre rencontre chaotique qui venait de créer un duo, loin des super héros, pourtant au service des autres. "Tu travailles dans quel commissariat collègue?  Oh je peux avoir ton numéro du coup? " Qui l'aurait cru ? Repartir avec son numéro, en tant que collègue, presque main dans la main comme deux gosses en proie à leur rêve.


 " "




@Bae Hak Nyeon

________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Invité
Invité
avatar
 
Re: i'm not a pervert (saehee) | Sam 5 Nov - 14:01
Citer EditerSupprimer
Etait-ce un compliment ? Haknyeon ne le savait pas, mais il le prit comme tel et sourit presque à Saehee avant de lui avouer qu’il pensait qu’elle n’avait pas encore vingt ans. Son discours lui avait fait penser ça mais de ce qu’elle lui disait ce n’était pas réellement le cas. Ils n’étaient pas si loin l’un de l’autre au niveau de l’âge et avaient même des métiers dans un domaine similaire. Elle désirait être avocate, il était policier. Tous les deux oeuvraient pour la justice et ce qu’ils pensaient être la justice. Et tous les deux se retrouvaient parfois dans des situations qui ne leur permettaient pas d’appuyer leur vision de cette justice. Combien de fois Hak s’était-il fait convoqué dans le bureau de son supérieur parce qu’il avait été trop loin ? Trop de fois pour qu’il ne les compte et apparemment de ce que Saehee disait, elle semblait également aussi tête brûlée que lui. Il commençait à bien l’aimer cette gamine. Ils pourraient faire de grandes choses ensemble, quand elle arrêterait de le voir comme un potentiel pervers ennemi qui désirait entrer dans les chambres des filles Cheonglyong. « Tu apprendras à le devenir. Crois moi, ça arrive avec le temps et les erreurs que tu feras. » On ne pouvait pas dire que c’était le cas avec Haknyeon. Certes, il ne voyait pas ses actions comme des erreurs, mais aux yeux de ses supérieurs ça l’était. Alors, maintenant, il faisait attention à ne pas se faire chopper. Le reste ce n’était pas grave. « Je trouve aussi qu’on se ressemble dans notre façon de penser… Qui sait, peut-être qu’un jour on pourrait devenir amis… » Il hésita avec la dernière partie de sa phrase mais repensa aux mots de sa petite soeur qui souhaitait plus que tout qu’il se trouve des amis. Peut-être qu’il venait de le faire, sans le vouloir réellement.

La suite détendit un peu plus la situation entre eux et Hak leva les yeux au ciel aux paroles de Saehee. « Ton grand âge. On pourrait presque penser que tu as passé la quarantaine quand tu parles de la sorte. » Ils n’avaient pas beaucoup d’écart mais il était vrai que les deux parlaient et agissaient comme s’ils avaient une vingtaine d’années de plus. C’était peut-être le propre des personnes passionnées par le droit et la justice. Il n’en savait rien, mais il trouvait ça comique. Mais le comique de la conversation lui échappa quand ils en vinrent à parler de ses amis et surtout de ce que sa soeur pensait du fait qu’il était bien seul. Le policier ne pouvait qu’approuver les mots de la future avocate et hocha la tête quand elle eut fini de parler. « Je suis d’accord. Mais apparemment, même ceux que j’ai depuis des années, je ne les vois pas assez d’après Sojin. » Et s’il les voyait plus, il serait probablement moins sur le dos de sa soeur. C’était ce que cela voulait dire implicitement, et ce même si la plus jeune Bae ne le disait pas réellement. Haknyeon laissa un léger sourire prendre possession de ses lèvres et haussa les épaules quand Saehee continua de parler, faisant des hypothèses sur ce que Sojin désirait pour lui. « Elle devrait plutôt se concentrer sur ses études, ses amis à elle et ne pas penser à son vieux frère. Puis, soit dit en passant, je préfère être seul la plupart du temps. J’ai mon chien et ça me convient parfaitement. » Hak n’avait pas besoin de sortir, pas besoin d’être entouré de cent cinquante personnes pour apprécier la vie et être heureux. Il n’était pas un papillon social comme Sojin pouvait l’être. Il préférait le calme et la sérénité aux sorties en boîte et autres fantaisies.

Heureusement, la conversation redevint légère quand Saehee apprit que l’homme en face d’elle était un flic. Il n’avait pas pu s’empêcher de la trouver ridicule à tenter de savoir ce qu’il faisait et il en avait presque rit. Par contre, il ne comprenait pas comment elle pouvait affirmer qu’il n’était pas corrompu. « Non je ne suis pas corrompu… Je hais les rippoux. » Hak leur faisait même la chasse quand il le pouvait. Mais il n’était qu’un petit officier. Il ne pouvait pas faire grand chose. Il leva une nouvelle fois les yeux au ciel quand il lui répondit. « T’en fais pas, je ne fais pas de la merde. Mais j’apprécie que tu me le dises. Je ferai pareil pour toi… J’espère juste pas avoir à te sortir de garde à vue parce que tu auras sauter sur la gorge de quelqu’un… » Mais il savait qu’il l’aiderait si ça venait à être le cas. Après tout, ils allaient sûrement devenir amis et même alliés dans la lutte contre les criminels. Il ne pouvait donc pas laisser une femme comme elle derrière les barreaux. « Marché conclu alors… » Il lui sourit presque avant de lui tendre une carte où était noté son numéro et son lieu de travail. « Le commissariat de la Digital City… Mais je suis souvent ici aussi. » Il travaillait sous couverture pour l’affaire de la crimson dans la fac. « D’ailleurs, c’est quoi qui t’as donné envie de devenir avocate ? » Curiosité qu’il ne se connaissait pas mais qui pourtant passa le barrage de ses lèvres si souvent scellées.


@choi sae hee
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt3 i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 557
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p40-choi-sae-hee-i-wonder#1077612http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: i'm not a pervert (saehee) | Sam 3 Déc - 23:20
Citer EditerSupprimer
Rien n'était plus trompeur qu'un chiffre donné sur un physique. Les jeunes grandissant d'un coup plus vite, tandis que certains plus vieux ne semblaient pas prendre une ride. Un spectacle que tu peinais toujours à comprendre. Tout comme Hak qui semblait avoir avoir imaginé un chiffre frôlant le ridicule. N'étant point mieux c'est les lèvres scellées que les minutes continueront de défilées. Elles ne s'ouvriront que pour répondre à celui qui venait de parler tel un grand sage, grand manitou qui semblait pourtant être aussi impulsif que toi. "On dirait que tu as déjà vécu cent ans.. et fait de nombreuses bêtises.  " Le forçait on à être sage? Après des années à avoir tenter de sauver le monde à sa manière? Vous étiez pareil, à chercher à changer les choses sans pourtant suivre ce que les autres avaient pavé en prétextant être la bonne façon. Le regard tourné vers lui, c'est la tête penchée et l'air déboussolée que tu semblais le regarder. " Un jour? On est pas amis là ? " Finalement, qu'est ce qu'une amitié? Certes on ne parlait pas, encore, de personne là quoiqu'il arrivait, mais tu trouvais que le courant était bien passé, laissant penser à un début d'amitié.

"Quoi ça se voit pas? Regarde ces rides.. les enfants ça creuse.  " Dans la peau, dans les réserves c'était énergivore. Même les adultes enfants, ceux que tu devais corriger d'un bon coup de pied aux fesses. Ceux que tu souhaitais appeler ainsi pour ne pas dépasser ton quota d'insultes pour la journée. A la place vous parliez amitié et à quel point sa soeur s'inquiétait pour lui. A quel point tout était prédéfini par des paramètres dont tu ignorais le sens. Qui les avait défini? La société? Pierre ? Ou bien Paul ? Souvent ta mère t'avait répété de te faire des amis, de vrais amis, quand elle ne voyait en tes camarades de karaté que des fréquentations rapides sans avenir. Peut être qu'ils avaient peur que leurs enfants, frères, soeurs, soient rejetés. Qu'une personne puisse être mal à cette idée. " Ahhh .. je peux pas dire j'ai pas de frère et soeur mais peut être qu'elle pense que tu inventes tes amis à jamais les voir. " Riant doucement tu haussais les épaules dans ton air le plus innocent bien qu'il n'en soit rien. " Bon argument le chien.. c'est peut être ce qui lui fait peur que son vieux frère finisse seul avec des chiens.. et qu'elle finisse par s'occuper de toute la maison... je la comprends d'un coup beaucoup plus. " Des taquineries sans méchanceté, mais une compréhension partielle de leur problème chacun voulant le meilleur pour l'autre. "En tout cas je suis sûre que tu lui demandes de se faire des amis, et si elle ne voit jamais personne tu t'inquiètes non?  " une inquiétude compréhensible qui revenait à ce que sa soeur faisait.

Un jeu qui finissait en gêne presque totale. Humiliation sur la place publique alors que tu avais menacé un flic d'appeler les flics. Mais il y avait toujours des cons n'est ce pas ? Celui ci n'en était pas un, après réflexion ton flair ne mentait pas, plus. "Tu vois ! Je sais qui j'ai devant moi quand même.  " Un rire t'échappant sachant pertinemment que tu avais été la première à te méprendre. " On sait jamais on est pas à l'abri d'un truc bizarre. .. ah ça ... Je peux rien promettre mais je veux bien essayer de faire un gros effort. " Un mensonge. Se tenir à carreau c'était un peu une base si tu voulais évoluer, et tu croyais presque trop fortement qu'en montant les échelons, on t'écouterait plus, tu pourrais aider plus de monde. Ou bien faisais tu fausse route. Tu ne resterais pas cependant les bras croisés si une scène abjecte arrivait face à toi. Récupérant la carte avec un sourire tu la glissas dans ta pochette de téléphone. "Je vais enregistrer ton numéro et t'envoyer un message comme ça tu auras le mien. On risque de se croiser souvent.  " Pour une raison ou une autre. En parlant de raison, voilà qui te mettait bien dans l'embarras. Éclipser des rêves fait de rythme et de sport pour finir par rester assise à étudier des dossiers qui te mettaient hors de toi. " Disons qu'on a tous connu une personne qui donnait envie de défendre les autres. Imaginons que cette personne ait été si importante qu'elle est changée ma vision de l'avenir. " UN aveu à demi mot, un père proche de l'ordure qui laissait tes poings se fermés, l'image même de cette personne tordant ton sourire. "Et toi ? Pourquoi flic ? Ce n'est pas si commun, sauf pour un fils très patriotique, j'ai entendu dire que certains rentraient aussi pour l'école qui fournissait tout... C'était quoi ta raison?  " Celle qui l'avait fait mettre l'uniforme à la place de le côtoyer derrière des barreaux, menottes aux poignets.

 " "




@Bae Hak Nyeon

________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Invité
Invité
avatar
 
Re: i'm not a pervert (saehee) | Jeu 5 Jan - 11:40
Citer EditerSupprimer
« C’est peut-être le cas. Qui sait ! » répondit-il une pointe de moquerie dans la voix. Il se foutait un peu de la jeune femme et du fait qu’elle pense qu’il avait été un mauvais garçon qui avait vécu pas mal de temps. Dans un sens, Saehee n’était pas réellement loin de la vérité. Haknyeon était un homme qui avait une mentalité de personne âgée plutôt que de quelqu’un qui avait moins de trente ans. Ça ne le dérangeait pas qu’on le considère comme un vieux parce que c’était le cas. Il préférait les soirées plaid et thé devant un livre ou la télé plutôt que de sortir et de trouver quelqu’un tous les jours à ramener chez lui. Ça lui plaisait sa vie ainsi et même si Sojin avait des choses à redire dessus, il ne changerait pas pour lui faire plaisir. Au contraire, il se complaisait dans cette routine, boulot, chien, dodo. Il fronça les sourcils quand la jeune femme reprit la parole, haussant par la suite les épaules. « Il me faut un peu plus pour devenir ami avec quelqu’un… » Hak s’excusait presque d’être ainsi avec la jeune femme alors que c’était normal. Il ne pouvait décemment pas la considérer comme une amie alors qu’il venait de la rencontrer. Mais pourquoi pas avec le temps ? S’ils avaient encore des contacts.

Le policier leva les yeux au ciel aux mots de Saehee et aurait même pu en rire s’il n’était pas si inexpressif. « Et t’en as combien d’enfants ? » Il rentrait dans son jeu même s’il se doutait qu’elle n’avait pas d’enfants, ou du moins, elle n’avait pas l’air d’en avoir. Haknyeon en voulait et même lorsqu’il était avec Youngjae, il en avait voulu. Seulement, son rêve de paternité s’était envolé quand il avait vu son petit ami se tourner vers ce qui était socialement acceptable. Il s’était marié avec une femme, abandonnant l’homme qu’il aimait pour ses parents parce que ce n’était pas accepté l’homosexualité. Il y avait encore un long chemin à faire à ce sujet en Corée du Sud et même si Hak n’était pas homosexuel et aimait tout le monde, ce n’était quand même pas accepté. Alors, il ne parlait pas de ce genre de choses à son boulot. C’était privé. Ce n’était pas quelque chose qu’il voulait partager. Le reste, comme le fait que Sojin pensait qu’il ne voyait pas assez ses amis, il n’avait aucun problème à le faire. Haknyeon écoutait même les conseils que lui donnait Saehee et secoua la tête quand elle lui parla de Sojin qui devait s’occuper de toute la maison. « On habite pas ensemble… Comment veux-tu que ma sœur s’occupe de toute la maison ? Puis c’est pas parce que j’ai un chien que je ne sais pas m’occuper d’une maison et d’un jardin. » Certes, il n’avait pas forcément le temps de tout faire mais il faisait le maximum et il se plaisait dans son appartement avec Pepero. « Oui je lui demande… Mais c’est différent. Elle s’isole parce qu’elle est sourde et qu’elle trouve que c’est compliqué de communiquer avec les gens parce que peu de personnes savent parler la langue des signes. Sojin est obligée d’écrire quand elle veut parler à quelqu’un qui ne la comprend pas. » Et il pouvait comprendre que c’était épuisant. Quant à Hak, lui ne s’isolait que parce qu’il aimait bien être seul. C’était la seule raison.

La suite le fit sourire tandis que Saehee apprenait enfin ce que Hak faisait dans la vie. Il aurait presque pu rire de sa tête en voyant qu’elle avait menacé un flic avec les flics. C’était vraiment drôle, mais il se contenta simplement de sourire légèrement. Il leva une fois de plus les yeux au ciel en l’entendant. « Je te ferai sortir après une nuit en garde à vue alors. Pour te faire les pieds. » Il disait ça, mais si c’était justifié, il était capable de la laisser sortir avant et même de faire pression sur l’autre personne pour qu’il n’y ait pas de poursuite. Haknyeon n’était pas à un blâme près. Il se moquait bien de ce que ses supérieurs pensaient de lui. Il n’en faisait quand même qu’à sa tête. Le jeune homme finit par donner sa carte à Saehee et hocha la tête. « Faisons ça alors. Parce que je pense qu’on va se recroiser pas mal de fois oui. » C’était même certain vu la direction de la carrière de la jeune femme. Ça le fit presque sourire avant qu’il ne perçoive un léger changement dans le comportement de Saehee. Il ne fit aucun commentaire mais elle ne disait pas forcément tout des raisons qui l’avait poussé à choisir la voie de la justice. Il ne chercha pas non plus à en apprendre plus. Si elle ne désirait pas en parler, c'était son choix. « Je vois. C’est une bonne raison aussi. » Il haussa les épaules avant de répondre à sa question. « Ma famille est militaire depuis des générations… Avec ma soeur on a tout cassé. Elle peut pas l’être parce qu’elle est sourde et moi parce que je refusais que mes enfants ne voient pas leurs parents. Donc j’ai choisi policier parce que je voulais aider les gens. » Haknyeon était presque le défenseur des enfants et des demoiselles en détresse, de la veuve et l’orphelin. « Disons que mes parents n’ont pas forcément aimé que je ne me plie pas à la tradition familiale. » Entre ça et son orientation sexuelle, autant dire que Hak était le vilain petit canard de la famille Bae.


@Choi Sae Hee
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt3 i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 557
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p40-choi-sae-hee-i-wonder#1077612http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: i'm not a pervert (saehee) | Sam 4 Mar - 11:36
Citer EditerSupprimer
 Un autre cas de personne âgé dans un corps de jeune. Cela devenait de plus en plus commun sans trop comprendre pourquoi. Peut être était ce la société qui rendait beaucoup de jeunes acerbes. Bien qu'il n'y ait rien de honteux à préférer le calme, les gens avaient généralement plus de conscience sur ce qu'ils avaient vécu, ce qui aidait également à la prise de conscience. Des analyses psychologiques que tu ne pouvais juger n'étant pas dans ce domaine pointu. A la place tu ne faisais que l'écouter avant de perdre ton sourire dans une moue enfantine bien que tu comprenais ce qu'il disait. Utilisé avec légèreté ce terme "ami" avait pourtant une grosse symbolique et peu de gens dans ton entourage étaient capables de la porter fièrement. Cependant tout se mélangeait et la précision n'était pas nécessaire à ce moment là.  " Connaissances alors " Le rassurais tu, sans pourtant avoir ce besoin de mettre une étiquette, simplement amusée par sa réaction.

Des discussion sans réel but, une conversation entre l'enfance et l'adulte, qui avait été inimaginable quelques minutes auparavant. Un sentiment de s'être trompé qui était bien plus agréable qu'on ne l'aurait imaginé.  "Beaucoup trop. " Pourtant aucun que tu n'avais réellement. Fondé une famille c'était beau mais très peu pour toi, pas là, pas maintenant. La vie était assez chaotique rien ne servait de s'enchainer le pied à quelqu'un, de faire venir un autre être non plus. Chose qui pourrait changer, après tout la vie était faite de surprise, comme ce jeune homme qui avait failli être condamné par tes soins. Une sorte de revanche dans ce monde un peu trop brut.  "Ne le prend pas à la lettre c'est plus une expression. Tu sais surtout ici la femme est considérée comme celle qui s'occupe de la maison, celle qui va assister l'homme... je ne veux pas dire que ta soeur habitera avec toi. Ni même que tu es incompétent. " S'il vivait seul c'était déjà sûrement qu'il arrivait à se nourrir il y avait donc une chance pour lui. L'explication du policier prenait sens, cependant tu étais convaincue qu'elle ressentait cette même inquiétude à son égard, sourd ou non. C'était une sorte d'amour et de prendre soin de quelqu'un.  " Je comprends. C'est compliqué pour elle mais pas forcément voulu. " En résumé.

Et puis la douche froide. Une idiote, voilà pour quoi tu passais. Et en même temps tout cela était bien drôle, t'en faisant doucement rire sous l'absurdité même de la situation. Tout cela ne voulait pas dire que les flics corrompus n'existaient pas, continuant de faire de ta personne quelqu'un qui suspectait tout le monde. Une sorte de protection, pour voir même ce qui semblait impossible.  "Oh. Me faire les pieds dit il. Qui te dit que j'ai jamais fait de garde à vue ?  " Une provocation dont l'exploit ne devait être vanté. Cependant tu savais toutes tes actions justifiées, quand bien même on te blâmait la victime était la plus importante. La carte dans la poche tu hochais doucement la tête. Cette rencontre était définitivement intéressante. Inattendue et pourtant.  "Effectivement .. même si j'aimerai que le monde tourne parfaitement bien sans nous.  " Un idéale impossible qui faisait de vous des acteurs importants. Comme ceux que tu voulais secouer lorsque ton propre père venait à enfreindre plusieurs lois, déjouant la morale.  " Je suppose qu'il n'y a pas de mauvaises raisons. " Ou presque pas. Certains désiraient simplement du pouvoir. Ce n'était pas le cas du jeune homme. Son histoire t'étonnant tout en te confortant dans cette impression. Il n'était pas celui à suivre bêtement. Le sourire s'agrandissant la tête se dandina doucement.  "Je vois. La déception familiale alors que personne n'a rien demandé. Je trouve ça plus sympa de défendre les gens sur place. Même si je ne dénigre pas les militaires.  " Pourrait on dire qu'il était plus utile sur un quotidien ? Sûrement.  "Oh mais attends, tu veux des enfants ? Trop mignon. Combien ? Fille et garçon?  " Le sujet était trop beau, la perche trop grande. Tu voulais l'imaginer en papa gâteau mais stricte, faisant échapper un rire dans ta gorge.  "C'est marrant, ce à quoi on pense pour trouver notre voie.  " Notre avenir, notre passé, des suppositions, des probabilités. Tout était bon.  " Tu veux te marier aussi ? Souvent ça va ensemble. " En quoi ça te regardait ? C'était une conversation comme une autre.

" "


@Bae Hak Nyeon

________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Invité
Invité
avatar
 
Re: i'm not a pervert (saehee) | Dim 19 Mar - 13:56
Citer EditerSupprimer
Hochant la tête aux mots de Saehee, Hak esquissa presque un sourire. Il lui fallait tellement plus que simplement dire qu’ils étaient amis pour que ce soit réellement le cas. Le policier ne se liait pas spécialement d’amitié avec les gens et les rares personnes qui pouvaient se targuer de l’être se comptaient sur les doigts de la main. C’était sûrement pour cette raison que Sojin tentait par tous les moyens de le faire sortir un peu plus, de lui faire rencontrer du monde. Mais Haknyeon se plaisait dans sa petite vie casanière. C’était donc un parcours du combattant pour sa sœur de le faire sortir. Heureusement qu’il travaillait à l’extérieur, sinon, Sojin passerait son temps à s’inquiéter qu’il ne voit personne d’autre qu’elle, leurs grands-parents ainsi que Pepero, leur chien. Cependant, il était prêt à faire des efforts pour peut-être compter un jour Saehee dans ses amis.

En tout cas, leurs conversations allaient dans ce sens et ils arrivaient presque à discuter sans que la jeune femme ne le traite de pervers pour avoir tenter d’entrer dans la chambre de sa soeur sans autorisation. C’était vrai que dit comme ça, il pouvait passer pour un pervers, mais Sojin étant sourde, il n’avait parfois pas d’autres solutions qu’envahir son espace personnel et ce même si elle l’engueulait après coup. Hak regarda la jeune femme à ses côtés, amusé par le fait qu’elle continuait à rentrer dans leur jeu. Elle n’avait pas d’enfants et lui non plus et s’il ne savait pas si Saehee en désirait, c’était son cas. Haknyeon ne dirait pas non à un ou deux enfants mais seulement le jour où il trouverait la personne de sa vie. Il n’était pas prêt à être père célibataire même s’il se débrouillait pas mal dans les tâches ménagères puisque vivant seul. Il était obligé de laver régulièrement son appartement à cause des poils de son berger allemand. Le policier fronça les sourcils aux mots de la future avocate et haussa les épaules. « On sait jamais… Notre société est tellement patriarcale que ça ne m’aurait pas étonné qu’on pense que je puisse vivre avec ma sœur. Par contre, j’avoue que j’aurai été surpris si ça venait de toi. Surtout vu comment tu avais décidé de protéger la vertue de ma soeur quand j’ai voulu entrer dans sa chambre sans y être invité. » Haknyeon pouvait aisément deviner que la jeune femme était féministe dans l’âme. Elle n’aurait donc probablement jamais ce genre de comportement ou même de paroles envers les autres femmes. À moins qu'il ne se trompe totalement sur son compte. Ça, c’était une autre histoire. « Non c’est pas forcément voulu. Mais voilà, elle a du mal à se faire des amis. Que ce soit à l’école ou ailleurs. » conclut-il presque la conversation sur sa soeur en affirmant une réalité qu’il aurait aimé pouvoir gommer sans y parvenir.

Et enfin la vérité éclata, le policier annonçant enfin sa véritable profession devant l'œil abasourdi de Saehee. Il fallait dire qu’il s’était bien marré de la voir galérer à trouver le métier qu’il exerçait mais également de voir qu’il était dans les forces de l’ordre et qu’elle avait été dupé. « Ça ne m’étonnerait même pas si tu me disais que tu en avais déjà fait. » Hak pouvait totalement imaginé la jeune femme dans une cellule pour la soirée pour une garde à vue. Il ne serait donc pas réellement surpris s’il apprenait qu’elle l’avait été. De toute façon, il ne la jugerait pas si ça venait à être le cas. Il avait lui-même échappé à plusieurs gardes à vue à cause de son comportement un peu limite concernant les suspects qu’il interpellait. Mais à chaque fois, il s’en sortait sans grand mal. « Ce ne serait pas intéressant pour nous s’il tournait sans nous. On s’ennuierait non ? » L’idée de ne plus avoir de “méchant” à coffrer n'enchantait pas réellement le policier. Haknyeon aimait bien se sentir utile et sans son métier, il n’était pas sûr que ce serait encore le cas.

Hak haussa les épaules aux paroles de Saehee. Il avait l’habitude d’être une déception pour sa famille. Entre son métier et son orientation sexuelle, il n’y avait rien qui allait pour ses parents. Ils auraient préféré qu’il soit militaire et avec une femme et des enfants. À la place, il était policier et autant attiré par les hommes que les femmes. Il voulut répondre quand Saehee reprit la parole, le bombardant de questions sur sa vie intime. « Oui je veux des enfants. Un ou deux, quand j’aurai trouvé la bonne personne pour les avoir… Et peut m’importe tant qu’ils sont en bonne santé. » Clairement, Haknyeon se foutait pas mal du sexe de ses enfants. Tout ce qu’il souhaitait était qu’ils soient vivants et en bonne santé. Le reste n’avait pas réellement d’importance. « Et toi tu en veux ? » Parce que même s’ils en avaient brièvement parlé sur le ton de la rigolade, c’était peut-être un sujet intéressant pour apprendre à se connaître. « Le mariage peut être envisageable. Mais comme les enfants, c’est avec la bonne personne. Et toi ça t’intéresse ? » Parce qu’il savait que pas mal de personne ne l’était pas. Peut-être que Saehee était de ces personnes-là. Après tout, il ne connaissait pas encore la jeune femme et ne pouvait donc pas affirmer avec certitude qu’elle voulait tout ça.

@choi sae hee
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt3 i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 557
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p40-choi-sae-hee-i-wonder#1077612http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: i'm not a pervert (saehee) | Ven 26 Mai - 22:57
Citer EditerSupprimer
 " La société j'essaie de la changer comme je peux. Et oui ça aurait été étonnant, tu as bien cerné le personnage. Peut être que mon acte chevaleresque mais précipité a aidé. " Tu ne pouvais cependant pas effacer toutes ces idées reçues, ces "règles" qui régissaient la société telle qu'elle l'était. Consciente que le développement de vos droits étaient plus longs, votre place toujours bien définies tu tentais de prouver le contraire quitte à énerver quelques macho en manque d'adrénaline. Chose qui n'était pas le cas avec Hak, à ta plus grande surprise après cette première rencontre forte en émotion. La vie était telle qu'elle permettait quelques situations ironiques presque drôles. " Vous pourriez vivre ensemble, mais se serait plus à cause des prix des loyers.. " D'un poids de vue pratique, c'était là une bonne solution malgré le manque d'intimité. "Je vois.. sociabiliser parfois c'est compliqué.  " Entretenir une relation avec quelqu'un. Discuter, trouver du temps, chercher à apprendre à connaître l'autre. Tant de pas qui étaient à faire pour un partage. Et pourtant, certains en valaient la peine. La solitude n'apportant rien de bon non plus, ce qui te faisait comprendre le frère inquiet.

"Ah... accusée à tord en plus...  " Dae Hyun avait été assez adorable pour te faire sortir de là après un malentendu. S'en était suivi un match et son pantalon magnifiquement troué. Une après midi riche en rebondissements qui te faisait encore glousser doucement. "Je vois l'image que j'ai. " Il n'avait cependant pas tord, d'où ton silence. " C'est vrai.. mais peut être qu'on aurait d'autres passions que celui de botter le cul des grands vilains." C'était intéressant d'imaginer l'ennuie des super héros. L'ennuie des forces de l'ordre jusqu'à leur dissolution. Il était presque sympathique de l'imaginer.

Doucement détourner du pessimisme de la vie, c'était plutôt son côté doux qui venait sur le tapis. Voir grandir des êtres conçus par vos soins. Des êtres dépendants de vous. C'était aussi effrayant que s'en était excitant. Tellement que les questions venaient sans s'arrêter, soudainement curieuse d'une vie qui ne te regardais pas. "Ow.. c'est mignon. C'est vrai qu'il faut la bonne santé. Après le reste...  " Et pourtant quand on y pensait..Les questions se retournant sur ta personne tu souriais doucement. Ses réponses étaient imprévisibles et surprenantes, mais douces. Elles te donnaient envie d'apprendre à connaître cet homme qui paraissait froid mais qui désirait s'attacher. " Je sais que j'en ai pas l'air mais .. " Pas de mariage, pas d'enfants, la liberté à la clé. Un discours qu'on t'avait souvent attribué. " Je veux me marier. Je veux le faire pour les bonnes raisons. Trouver quelqu'un à qui je donnerai toute ma confiance. Ce truc de ne le faire qu'une fois dans toute une vie.. je pense y croire plus que la moyenne. De même pour les enfants. L'idée est moins effrayante bien épaulée par cette même personne. " Confiance, stabilité, des sentiments que tu ne donnais pas facilement, pas complètement. L'assurance d'une durabilité. Non pas par peur de perdre du temps, mais par envie de bien faire, de ne pas être trompée par des comportements immoraux. "Je suppose que c'est l'envie de chacun. Mais je mets un point d'honneur. Très cucul pour une fille dans mon genre n'est ce pas ?  " Le sourire amusé tu avouais sans complexe cette dualité qu'on t'accordait.

" "


@Bae Hak Nyeon

________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Invité
Invité
avatar
 
Re: i'm not a pervert (saehee) | Lun 3 Juil - 0:03
Citer EditerSupprimer
« Tu définis ton acte de chevaleresque ? C’est présomptueux de ta part, tu ne penses pas ? » demanda-t-il, le ton taquin alors qu’il était dans le fond plutôt d’accord avec elle. Il fallait plus de personnes comme elle dans la société, mais également moins d’hommes capables des pires horreurs, simplement parce qu’ils étaient des hommes. Haknyeon leur faisait la chasse, récoltant des blâmes parce qu’il n’arrivait pas à se contrôler quand quelqu’un s’en prenait aux femmes. Il comprenait donc le comportement de Saehee et l’applaudissait même. Seulement, c’était différent quand on était de l’autre côté de la barrière. « C’est vrai qu’on aurait pu à cause des loyers. Mais je vis seul et Sojin vit ici ou alors avec nos grands parents. » Et cette configuration leur convenait parfaitement. Hak n’était plus fait pour vivre avec quelqu’un. Il aimait son indépendance, le fait de n’avoir de compte à rendre à personne et surtout faire ce qu’il voulait quand il le voulait. Puis, Sojin était bien mieux avec leurs grands parents qu’avec son frère qui passait le plus clair de son temps à ressasser le passé et broyer du noir. Elle pouvait donc être plus épanouie avec eux que lui.

Haknyeon sourit presque en haussant les épaules. « L’image que tu as est celle que tu renvoies et tu m’as sauté dessus comme un pitbull. Donc, non ça ne m’étonnerait pas réellement de te voir quelquefois dans une cellule parce que tu as agressé un mec. » Comme si Saehee était allergique aux mots et les détestait. Le policier se sentait presque chanceux de n’avoir été la victime de la future avocate que verbalement. Il savait qu’il aurait très bien pu la maîtriser si jamais, mais il lui aurait très certainement fait mal. Et ses compétences n’étaient pas censées être utilisées dans ce but mais plus pour protéger. « Regarder des films et séries au coin du feu avec un plaid, un chien et une bonne tasse de thé ? » demanda-t-il, sachant très bien que ce serait sa vie si jamais il venait à arrêter de faire régner la loi.

Il trouverait également quelqu’un pour faire sa vie, homme ou femme, ça ne le dérangeait pas. La seule chose qu’il voulait, c’était des enfants. Hak s’était toujours dit qu’il offrirait à des enfants ce que lui n’avait pas eu. Alors, des enfants biologiques ou alors adoptés, peu lui importait. Comme il venait de dire à Saehee, tant qu’ils étaient en bonne santé, c’était tout ce qui avait de l’importance aux yeux de Haknyeon. Il lui parla même de sa vision du mariage, lui demandant même, par la suite, si elle voulait se marier et avoir des enfants. Il écouta la réponse de la jeune femme, hochant la tête. Il haussa les épaules à sa question. « Je ne pense pas qu’il faut être un certain type de personne pour avoir envie de se marier et avoir des enfants avec la bonne personne. C’est tout à ton honneur. » Il admirait sa façon de penser et était même plutôt d’accord avec elle. « C’est toujours mieux d’avancer dans la vie, qu’importe les projets, quand on est bien entouré. » finit-il par ajouter avant de remarquer l’heure sur l’horloge au mur. « Je dois retrouver Sojin avant qu’elle ne me tue parce que j’ai manqué à ma promesse de passer du temps avec elle. » Il lui sourit presque et sortit une carte de sa poche, lui tendant. « Ça a été un plaisir de te rencontrer Saehee. Voici mes coordonnées si jamais tu as besoin de quelque chose. A la prochaine fois » Haknyeon attendit qu’elle prenne la carte avant de bifurquer pour chercher ailleurs sa jeune sœur. Il avait passé un bon moment avec Saehee, mais Sojin devait l’attendre quelque part et il ne l’avait pas encore trouvé.


@choi sae hee
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt3 i'm not a pervert (saehee) - Page 3 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 557
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p40-choi-sae-hee-i-wonder#1077612http://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: i'm not a pervert (saehee) | Lun 17 Juil - 23:38
Citer EditerSupprimer
" Présomptueux ou pas il l'est." Confiante tu pouvais jeter ta crinière en arrière et laisser le vent l'emporter telle une pub pour L'Oréal mais tu oublias cette option, bien plus présomptueuse que ton comportement justicier. Si pour aider les gens on devait te détester alors tu étais prête à avoir le monde à dos. Comme il était prêt à se voir tirer les oreilles dans un job qui voyait le pire sans pouvoir faire plus que ce que la justice lui donnait. Bientôt tu répondrais à ces mêmes exigences, le sexisme en plus. " Je vois. C'est un moyen. Beaucoup ne partent pas de chez leurs parents avant d'être mariés. " Voici la société dans laquelle vous viviez. Une société où on pointait trop son voisin du doigt sans balayer sa porte, où les jeunes galéraient, où plus rien ne prenez de sens.

"Pas faux. Mais au moins je le sais. " Tu ne cherchais pas, ou plus, à faire semblant. A cacher qui tu étais, cette grande gueule qui ne supportait aucunement qu'on la regarde de haut en bas comme un bout de tissu ou de viande. Toi ou une autre, c'était le même combat. Tu parlais pour toutes celles qui ne pouvaient pas, celles qui en avaient peur. Un moment de silence pour sa réponse et ta tête se penchait doucement se secouant légèrement. " En vrai c'est une bonne scène. Bonus pour le chien." Calme et tranquille. Votre vie si tout le monde se comportait décemment. Ce n'était pas non plus l'enfer.

Bien souvent catégorisé vous vous retrouviez à apprendre ces pensées personnelles de l'un et l'autre. Une surprise dépeinte par la société. Elle mettait des clichés, des routes à suivre typiques. Mais la vie n'avait pas besoin de codes, le sourire étiré sur cette longueur d'onde partagée. "C'est ce pas ? Certains disent que c'est une faiblesse. Je pense que c'est juste différent. " Même si tu avais été de ces personnes, médisantes quant à l'interdépendance des uns et des autres. Avant de faire face à ton propre problème, celui qui t'empêchait d'imaginer une vie plus " faible ". Une erreur que tu ne voulais plus faire. Mais rapidement la conversation pris fin, l'idée première revenant. "Ahhhhh oui oui ta soeur. Goo bonne journée. " Le poing levé vers lui et le sourire grand tu prenais sa carte légèrement surprise mais contentée. " Merci beaucoup HakNyeon. Plaisir partagé. A bientôt. Passe le bonjour à ta soeur de ma part."  Quand bien même elle ne te connaissait pas, elle aurait au moins ton bonjour. Tandis que tu repartais de ton côté, sourire aux lèvres, carte en main.

" "


@Bae Hak Nyeon

________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Contenu sponsorisé
 
Re: i'm not a pervert (saehee) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide