sombre
-44%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café SENSEO Viva Café
49.99 € 89.99 €
Voir le deal


enjoy ur meal

Do Ha Rang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Do Ha Rang
Pseudo, pronom(s) : korigaan
Célébrité : jung taekwoon
Crédits : helvia
Messages : 1018
Âge : 32
 http://www.shaketheworld.net/t24516-do-ha-rang-mezzo-pianohttp://www.shaketheworld.net/t24532-do-ha-ranghttp://www.shaketheworld.net/t24533-korigaan-do-ha-rang
Re: enjoy ur meal | Mer 4 Aoû - 13:43
Citer EditerSupprimer

Envoyer un message privé 8d3a1fceb5c1c6d9f7bca3b8b91fb8c8

enjoy ur meal
@Jung Ae Ra

Le jeu des piques est une habitude entre nous, piques tout en douceur et amitié bien sûr mais c'est quelque chose qui nous stimule tous les deux, j'ai l'impression. L'un comme l'autre on aime surenchérir, et nos joutes verbales ne cessent quasiment jamais. On a vu bien plus violent comme joute en tout cas, les nôtres ressemblent plus à des échanges de bisounours. Tout est toujours dit avec le sourire, parfois même des tremolos de rire contenus dans la voix tellement rien n'est dit au sérieux. Aucun perdant dans nos joutes. Je l'aime d'un amour tendre comme ma propre sœur et je serais bien incapable de dire du mal d'Aera, ou même seulement d'y penser. Elle me le rend bien. Il y a quelques personnes dont je ne doute pas, malgré l'épisode Yuri, et Aera fait partie de ces gens qui m'ont fait garder foi en l'humanité, qui m'ont réappris à faire confiance. Qui ont toujours été là.

« Si jamais tu as des gens à tuer, je m'en charge pour toi. Je me désigne comme votre chevalier, ô ma Dame. » Je lui fais une petite courbette, autant que je peux dans cette position assise, mais l'effet est là. Avec une nouille qui dépasse de mes lèvres, ce n'est qu'à moitié crédible, surtout que mes mots sont à moitié mâchés pour éviter que la nouille solitaire ne s'échappe et n'aille rejoindre le sol. Mon humour est nul mais il fait rire mes proches et c'est tout le but de la manœuvre, alors ça me va. Je ne suis jamais le dernier à faire l'imbécile quand il s'agit d'amuser l'une ou l'autre personne qui me sont proches, si différent de ce flegme qui me caractérise face à d'autres, deux facettes d'une seule et même personnalité, telles le jour et la nuit, dévoilant l'une ou l'autre selon le public concerné.

Je continue à fourrer des nouilles dans ma bouche : je n'ai jamais été patient avec la nourriture, patient tout court d'ailleurs. Mon objectif est de goûter à tout le plus vite possible, surtout quand c'est bon. « Si tu proposes, honnêtement je ne dis pas non. Si tu veux, je peux même te faire un autographe sur une photo de moi, que tu exhiberas dans ton appartement à tous ceux qui passent. » Difficile de contenir mon rire mais en interne, je pense déjà à lui ramener un tel cadeau pour la prochaine fois, juste pour voir sa réaction. Je me délecte toujours de ses réactions justement, et la voir s'insurger gentiment quand je mentionne son grand cœur continue de me faire sourire. Je tends une main vers elle et pince sa joue comme une ahjumma pourrait le faire à un enfant. « Oooh, elle ne veut pas avouer qu'elle peut être gentille. Promis, ton secret est bien gardé avec tonton Harang. Même somnambule, ou sous la torture, je ne parlerai pas ! » Je soulève mon verre à sa santé et le cogne doucement contre le sien avant de le soulever à mes lèvres pour vider le tout d'une traite. Effectivement, ça n'aide pas à atténuer le côté feu du piment mais ça me va et je rigole comme un enfant quand Aera a l'air un peu submergée par la sensation, continuant de parler de sa proposition ensuite. « Je peux passer à l'agence fin de semaine prochaine qu'on commence à mettre ça en place et à réfléchir à tout ça. Enfin tu me diras selon ton emploi du temps mais je crois que je suis dispo vendredi moi. » Je la vois poser ses baguettes après avoir pioché ici et là, encore et toujours un œil sur ce qu'elle avale. Satisfait je lui ressers un verre d'eau pour éviter qu'elle ne brûle de l'intérieur quand même avant de finir de manger à mon tour. « Attends je débarrasse le tout d'abord et je vais chercher la clé. Tu peux chercher ton ordinateur, et on écoutera ça ensemble. » Je m'exécute aussitôt, me levant et réunissant les contenants vidés pour ramener le tout à la cuisine et caler tout ce que je peux dans le lave vaisselle, lavant à la main les contenants que j'ai moi-même ramenés. Je mets au frigo les portions que je veux lui laisser, ni trop pour ne pas gaspiller, ni trop peu pour l'encourager à bien manger quand même. Je passe chercher la clé dans mon sac et sors en même temps les macarons que j'ai ramenés pour tout déposer sur la table nettoyée. « Et voilà, quoi de mieux qu'une petite touche de sucre en musique ? »



________________________________


enjoy ur meal - Page 2 3CtKyDD enjoy ur meal - Page 2 6294269
i can't let you go trust me, i've tried, and i swear i'm still trying to know how to move on. if somebody told me, i still wouldn't know where to go. no, i can't pretend that you and i had never met
KoalaVolant
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy // Joueur: She
Célébrité : Seo yea Ji
Crédits : avatar : @StrangeHell / Signa : @Astra
Messages : 112
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318-jung-ae-ra#987768http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: enjoy ur meal | Jeu 12 Aoû - 23:35
Citer EditerSupprimer

Envoyer un message privé 8d3a1fceb5c1c6d9f7bca3b8b91fb8c8

enjoy ur meal
Aera & @Do Ha rang

 Si on devait t'apprendre la définition du mot "aimer" tu supposais que Ha rang remplirait ce rôle à merveille. Pas un amour charnel, pas celui qui donnait sur une histoire romantique mais bien celle incassable d'un lien au delà. Si tu imaginais un lien fraternel alors tu le verrais ainsi. Une épaule sur laquelle se reposer, un homme qui te disait quand tu te trompais, riait avec toi, pouvait te voir pleurer, un homme qui aurait pu être du même sang, sans que tu ne le veuilles réellement, de peur qu'il ne lui ressemble. Ha Rang était bien mieux que ça, il apaisait tes maux sans même les connaître, il devinait tes peines sans que tu ne les dises, savait te nourrir et te protéger. Dernière personne a croire, dernière personne a aimé tu semblais avoir une importance dans ses yeux et tu espérais ne jamais la perdre.

UNe promesse que tu aurais pu gardé dans un coin de ta tête. Et tu lui ressortiras sûrement. tu étais ce genre de femme, qui énervée voulait la mort de ceux qui l'avaient affronté. " Je les tuerais avant. Mais je note , ne sois pas surpris. " N'avait il jamais entendu ta voix se serrée pour demander à l'univers de faire souffrir ces géniteurs? N'avait il jamais été témoin de la rage qui t'animait? Rage bien moins présente en ce moment où tu riais plus qu'autre chose avec sa bouche pleine et ses idées chevaleresque.

Le repas excellent ne t'empêche pas d'être de ces personne qui ne mangent pas grand chose. T'arrêtant bien avant le fast and furius de la cuisine. Lui offrant un rire, franc et forcé à son énonciation.  "Personne ne passe ici à part Han Jae. Je le mettrai dans mon bureau. " Ceci dit, c'était drôlepour toi mais tu étais sûre que deux trois minets seraient impressionnés de tes connaissances haut placées. Haut placé mais clairement à l'humour douteux. Ta joue injustement pincée donnant un regard foudroyant et indécis les sourcils froncés. Que faisait il ? Tonton ?  " Ayaaa... Il perd la boule. J'espère bien sinon crois moi que tu préféras la mort à ce que je te ferai ! " Une idée de torture ? Aucune mais tu l'imaginais déjà rire à ta réplique cinglante mais pas des moins méchante. Tu préfères l'alcool, oublier cette conversation qui n'a aucun sens, et passer à un sujet plus professionnel, plus tourner vers la musique qui te tient éveillé chaque nuit.  "Je verrai avec Han Jae demain mais je prends. Tu es dur à avoir on peut déplacer le reste. Va pour vendredi. " Si un sujet ne prenait jamais assez de place c'"était bien la musique, et ta passion pour elle, ton envie de percer dedans à travers les autres, en restant dans l'ombre que tu avais mis des années à construire. Doucement tu prenais l'eau qu'il te tendait pour faire descendre le tout hochant la tête pour te lever. Si une personne pouvait te donner des "ordres" sans que tu n'aies rien à redire, c'était bien Ha Rang. Ecoutant alors sa sage décision tu revenais avec ton ordinateur posé maintenant sur la table basse. L'entendant revenir tu touches alors la boite puis les macarons avec un grand sourire.  " Très bon choix. Tu as pris quel parfum ? Ah non dis rien je devinerais! " Tu avais découvert que les yeux fermés, les saveurs étaient plus fortes encore. Une bouchée et tu sentais tout, décuplé. Parfois tu en étais presque contente.  " C'est parfait tu sais comment me faire plaisir ! C'est sur " Riant doucement tu attendais d'écouter ses morceaux, tout en savourant le sucre aromatisé qu'il avait ramené avec ses macarons. Une touche de nostalgie te prenant, l'envie de t'abandonner un moment et de lâcher la garde.  "Je t'écoute. " Dis tu en te plaçant dans le fond de ton canapé, des plus détendue qui soit, sachant que rien ne pouvait t'arriver, tout allait bien se passer. Demain ? Tu n'avais aucun idée, mais ce soir tu voulais profiter.

 " "


________________________________



Happiness
Just let me go ☽ The world is so big and I'm so small
Do Ha Rang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Do Ha Rang
Pseudo, pronom(s) : korigaan
Célébrité : jung taekwoon
Crédits : helvia
Messages : 1018
Âge : 32
 http://www.shaketheworld.net/t24516-do-ha-rang-mezzo-pianohttp://www.shaketheworld.net/t24532-do-ha-ranghttp://www.shaketheworld.net/t24533-korigaan-do-ha-rang
Re: enjoy ur meal | Jeu 19 Aoû - 13:21
Citer EditerSupprimer

Envoyer un message privé 8d3a1fceb5c1c6d9f7bca3b8b91fb8c8

enjoy ur meal
@Jung Ae Ra

Je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle n’aurait besoin de personne pour pouvoir se débrouiller face à ceux qui lui poseraient problème ou qui lui manqueraient de respect d’une manière ou d’une autre. J’espère quand même qu’il ne lui arrivera rien pour la peine et si jamais elle devait avoir besoin de moi, au moins, elle sait que je serais toujours disponible, quoi qu’il arrive : on ne touchera certainement pas à un seul de ses cheveux sans déclencher et sa fureur, et la mienne. « T’inquiète pas, si tu as un cadavre à cacher même, tu sais à quelle porte il faut venir sonner. » J’espère quand même que rien de tel ne nous arrivera mais ce n’est pas n’importe quelle amitié entre nous et ce ne sont pas des paroles en l’air. Elle le sait mais j’aime à lui rappeler régulièrement à quel point elle compte à mes yeux, on ne dit jamais trop à nos proches à quel point on tient à eux. On sait en plus que tout n’a pas été rose à tout moment pour l’un comme pour l’autre et trouver un allié, une présence qui sera toujours là, quelqu’un de si complémentaire avec qui tout fonctionne, c’est pas évident pour tout le monde mais nous, on s’est trouvé.

On rigole bien ensemble pendant ce repas, comme à notre habitude. Elle me menace sans gêne quand je lui dis que son secret est bien gardé et je pouffe comme un enfant, heureux d’avoir pu tirer une telle réaction de sa part. En tout cas, après ce bon repas, on passe aux choses un peu plus sérieuses. Je me note dans un coin de la tête que ce serait bon pour elle au jour proposé. C’est vrai que mon emploi du temps est plutôt bien rempli mais c’est tout à fait volontaire, j’aime me plonger dans le travail, quel qu’il soit, avoir toujours quelque chose à faire, au dépend de mes nuits parfois. Aera le sait et j’apprécie qu’elle prenne le temps de me trouver un créneau : on a toujours su se dégager du temps l’un pour l’autre, emploi du temps chargé ou non. On aime notre travail tous les deux alors si, en plus, on peut travailler ensemble, c’est encore mieux. Je sais d’avance que ça va être intéressant cette collaboration, qu’on va pouvoir s’apporter des choses mutuellement.

Une fois la table débarrassée, il est l’heure de passer au dessert avec un peu de musique, toujours. Elle est supposée adoucir les cœurs, et elle le fait, mais pour nous deux, c’est bien plus que ça. Aera est d’ailleurs régulièrement la première personne à qui je fais écouter la majeure partie de ce que je crée ou enregistre. Je sais qu’elle est aussi passionnée que moi et c’est naturellement que je demande son avis et écoute ses critiques si elle doit en faire. Je nous ressers un petit verre de soju histoire d’accompagner le dessert comme il faut. « Voilà, là on est bien. » Je prends un macaron et croque une petite bouchée, un sourire apparaissant aussitôt sur mes lèvres. « Hmm, goûte-moi ça ! J’attends de voir si tes papilles sont aiguisées, j’ai pris plusieurs goûts en plus, et franchement, on a de quoi faire vu la quantité que j’ai achetée. » J’ai toujours un problème avec les quantités de nourriture que je prépare ou que j’achète, je pense sincèrement que je dois être la réincarnation de quelqu’un qui avait une grande famille pour prévoir toujours des doses faramineuses. La boîte est posée devant nous grande ouverte, prête pour les gourmands que nous sommes, et l’ordi est en place : on y est. Je branche la clé à son ordinateur et ouvre le dossier en quelques clics. « Il y a plusieurs morceaux sur lesquels j’ai travaillé, et c’est pour un nouveau girlgroup, que tu aies ça en tête pour les chansons que tu vas entendre. Ca change clairement des morceaux de piano que je t’ai fait entendre récemment. » La composition et l’arrangement me passionnent tout autant que de jouer du piano, le challenge de partir de zéro, de créer un morceau de toute pièce, c’est ça que j’adore. « On est sur un concept de girlcrush, et pour les paroles, je les ai aussi mais il n’y a pas encore de version enregistrée paroles et musique. » Je lance le premier morceau, quelque chose de catchy, qui bouge, définitivement fait pour un concept énergique. Ma tête balance automatiquement en entendant ces notes qui, pour moi s’arrangent comme il faut, que j’ai beau avoir entendues de nombreuses fois, je ne m’en lasse toujours pas. « Tu verras, il y a juste un des titres avec lequel j’ai l’impression que quelque chose cloche, tu me diras ce que tu en penses, je suis sûre que tu sauras me dire. » Je pioche un autre macaron pour moi et lui en glisse un au passage.




________________________________


enjoy ur meal - Page 2 3CtKyDD enjoy ur meal - Page 2 6294269
i can't let you go trust me, i've tried, and i swear i'm still trying to know how to move on. if somebody told me, i still wouldn't know where to go. no, i can't pretend that you and i had never met
KoalaVolant
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy // Joueur: She
Célébrité : Seo yea Ji
Crédits : avatar : @StrangeHell / Signa : @Astra
Messages : 112
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318-jung-ae-ra#987768http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: enjoy ur meal | Mer 8 Sep - 23:15
Citer EditerSupprimer

Envoyer un message privé 8d3a1fceb5c1c6d9f7bca3b8b91fb8c8

enjoy ur meal
Aera & @Do Ha rang

 Tu clamais haut et fort que tu t'en sortais seule mais sans eux tu n'étais pas grand chose. Certes ton caractère exécrable resterait, mais tu ne pourrais pas gérer ta boîte comme tu le faisais, tu ne mangerais pas aussi bien, tu ne te poserais pas sur l'épaule de quelqu'un. Aucun répit, aucune faiblesse, aucune peur. Tu n'aurais le droit à rien de tout ça. Et tu le savais, tu étais au courant qu'ils étaient si importants pour toi. Mais tu n'en disais trop rien. Sachant pertinemment que Ha Rang le savait. Rien qu'à avoir vu tes larmes, il savait. "Parfait je saurai à qui faire appelle alors. " Car disons le, tuer n'était pas un problème mais cacher les preuves en n'y voyant rien, c'était tout une histoire. Tu riais, tout en sachant au fond de toi, que vous étiez ce genre de duo. Ce genre qui pouvait se lever contre tous. N'ayant peur de rien main dans la main. Le genre de personne que vous ne pouviez perdre. Avec ce besoin de rester aux côtés de l'un et l'autre. Votre amitié n'était pas commune et c'est exactement ce qui marchait.

Ha Rang était un blagueur, et il aimait te faire comprendre qu'il en savait long comme le bras sur toi, te laissant croire un instant qu'il allait tout dévoiler, sans pour autant que tu ne puisses le croire, rentrant dans son jeu comme une enfant. Le sourire que tu avais en sa présence n'était pas celui que tu offrais à tes élèves pour passer une conversation que tu n'aimais pas. Si tu l'avais appris tu aurais pour sûr deviner qu'il s'agissait de bonheur. De joie. Tout comme quand tu parles de musique. Quand tu partages ce qui t'as tenu toutes ces années. Et aujourd'hui tu veux mélanger ces deux parties extrêmement importantes pour toi. La musique et ton ami. Trouver quelques heures pour échanger avec lui n'était donc pas un problème. ou plutôt ce n'était pas ton problème. Voyant déjà Han Jae tiré une moue en devant tout revoir. Non tu n'avais jamais pu voir sa moue mécontente ou blasée mais tu l'imaginais parfaitement.

Tout comme tu imaginais le minois apaisé de Ha Rang lorsque vous écoutiez de la musique ou bien quand il pouvait la jouer. tu imaginais ce sentiment chaleureux qui s'infiltrait dans tes veines se traduire en une expression douce et détendue. Tu imaginais cette froideur l'étreindre lorsque la mélodie devenait mélancolique. C'était des rares fois où la vue t'était inutile. Tout comme lorsque tu croquais dans ces bouchées de douceur sucrées qui ravivaient tes papilles. "Hm... hm.. attends .. hm... heu.. framboise ? " Les couleurs ne t'aidant pas tu avais découvert un réel palais, qui se trompait pourtant encore parfois. " Tu veux me faire grossir ?" Prendre des quantités astronomiques, comme si tu avais -besoin de ça. Peut être bien. Attendant tranquillement en dégustant le dernier bout que tu avais un soupire de contentement t'échappas. " Oh.. attention j'espère que tu n'es pas parti dans le cliché du girl groupe. Mais je te fais confiance. " Si quelqu'un devait réussir les morceaux tu savais qu'il était dans les premiers. Malgré sa qualité première de pianiste. "OH. Tu pourras chanter après. " Mettre mal à l'aise les gens étaient dans tes gênes. En tout ça tu tendais l'oreille appréciant chaque notre en la visualisant, la sentant. Car la musique était plus émotionnelle que n'importe quelle autre chose. L'énergie donnée, tu supposais qu'elle allait parfaitement bien avec ce coeur battant pour quelqu'un. Un sentiment inconnu mais qui semblait correspondre à ce son envoutant. "Hm t'en fais pas. " Tu ne mâchais jamais tes mots. Et bien belle soit ton amitié hors de question de mentir. Souriant en sentant le nouveau macaron tu croquais dedans. "Vanille ! " Là n'était pas la question, il fallait écouter, ce que tu faisais. "Celle ci, remet là au début. " Ta politesse était toujours bien planquée. " Ce passage là est un peu étrange non? .. il finit d'un coup " Ce que tu disais tu le comprenais, mais pas sûre que se soit son cas. Montrant alors avec tes mains sans trop savoir ce que tu faisais tu tentais de lui faire comprendre ce que tu avais entendu. " Sinon j'aime beaucoup. " Rare étaient les chansons de lui que tu n'aimais pas. Et même après quelques unes, quelques remarques ici et là tu en venais à la même conclusion : tu adorais. Tu voulais l'écouter, tu n'attendais que ça. Et tu te voyais bien chaque soir apaiser tes songes avec ces mélodies, sauf les plus énergiques que tu garderais pour un matin difficile.

 " "


________________________________



Happiness
Just let me go ☽ The world is so big and I'm so small
Do Ha Rang
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Do Ha Rang
Pseudo, pronom(s) : korigaan
Célébrité : jung taekwoon
Crédits : helvia
Messages : 1018
Âge : 32
 http://www.shaketheworld.net/t24516-do-ha-rang-mezzo-pianohttp://www.shaketheworld.net/t24532-do-ha-ranghttp://www.shaketheworld.net/t24533-korigaan-do-ha-rang
Re: enjoy ur meal | Sam 2 Oct - 17:46
Citer EditerSupprimer

Envoyer un message privé 8d3a1fceb5c1c6d9f7bca3b8b91fb8c8

enjoy ur meal
@Jung Ae Ra

Posés tous les deux l'un à côté de l'autre, l'estomac plein et heureux d'être là, nous sommes le parfait exemple que l'amitié homme/femme n'est pas une légende. Après toutes ces années à se soutenir, à se livrer au fur et à mesure, à être toujours plus proches, elle comme moi aimons profiter d'une soirée ou du moindre moment pour nous retrouver et passer du temps ensemble. Je crois que la seule chose qui pourrait nous unir plus que est un lien du sang, mais entre elle et moi, c'est tout comme si c'était le cas déjà. La manière que j'ai d'agir avec mes proches derrière des portes closes est diamétralement opposée à ce que je laisse apparaître en société. Je me dis en regardant ma plus proche amie que je suis très chanceux d'être tombé sur une personne comme elle. Je n'ai de cesse d'essayer de la faire sourire, pour tenter de la soustraire à son quotidien, à sa situation actuelle. Tout n'a pas besoin d'être dit à voix haute, je sais qu'elle souffre et les émotions de l'un sont perçues par l'autre sans qu'il n'y ait forcément besoin de mettre des mots dessus. Je sais que le soutien inconditionnel que je lui apporte lui fait du bien, lui permet de s'accorder une petite pause, de relâcher la pression qu'elle se met elle même pour ne jamais laisser paraître ses faiblesses. Elle joue le même rôle auprès de moi bien sûr et doit bien être une des seules personnes à m'avoir vu dans mes plus tristes états. Cette femme incroyable est présente à mes côté quoi qu'il arrive, que ma vie soit au beau fixe ou au contraire que je sois au plus bas.

Je l'observe d'un œil attendri essayer de déceler le goût de celui qu'elle a choisi et analyser la petite pâtisserie comme si sa vie en dépendait. Amusé, je pouffe doucement tout en installant la clé. « Exact. Je vois que cette looongue analyse a porté ses fruits ! Tu verras, j'ai évidemment eu la gentillesse de ne prendre que des goûts que tu apprécies. Sauf un.. » Les deux derniers mots sont prononcés plus bas, avec à moitié l'intention de lui cacher, laissant tout de même une possibilité à ses oreilles de chauve-souris de m'entendre. « Tu aurais bien besoin de te remplumer un peu oui, tu vas finir par t'envoler au moindre coup de vent. » Je lui pinçouille la joue rapidement pour souligner mes propos et vole un macaron vert que je sais aromatisé au matcha avant de me rasseoir pour la musique. J'espère moi aussi que je ne suis pas tombé dans le cliché mais je n'en ai pas l'impression : c'est bien pour ça que je viens lui faire écouter le tout, elle m'est toujours de bon conseil. « Ah, pousser la chansonnette, ça on verra ! » J'ai travaillé de longues heures sur les morceaux que l'on écoute et ils sonnent vraiment parfaitement à mes oreilles, ajustés, mesurés, accordés. La seule qui me pose problème est vraiment cette chanson du milieu qui se lance alors, et je grimace à son écoute. Je suis tellement perfectionniste que la moindre petite chose de travers sonne comme un carnage à mes oreilles. « Ecoute-moi ça. Je sens qu'il ne manque pas forcément grand chose, et j'ai déjà essayé plusieurs corrections mais vraiment, celle-là ne veut pas fonctionner. » Mes doigts se sont arrêtés de pianoter sur la table en attendant et mes sourcils se froncent légèrement lorsqu'on arrive au passage qui ne me convient pas. J'entends un «vanille ! » qui relève le coin de mes lèvres, amusé, et puis, rien de surprenant, elle décèle directement l'endroit où ça coince. Je me redresse pour relancer la chanson et la laisser réécouter. Et voilà. Elle a exactement décrit ce sur quoi je n'arrivais pas à mettre le doigt exactement et ces quelques mots de sa part me font percuter : la deadline proche et ces longues nuits blanches m'ont visiblement grillé le cerveau. Je me relève aussitôt et lui plante un bisou sonore sur la joue dans un « tu es géniale ! » avant d'aller chercher mon téléphone rapidement pour m'envoyer un message pour ne pas oublier. Je reviens aussitôt pour l'entendre dire ce qu'elle en pense. « Je retravaillerai cette dernière la avec ce que tu m'as dit, je ne sais même pas pourquoi je n'y ai pas pensé ! Je t'amènerai définitivement un cadeau quand je passerai au bureau la prochaine fois ! » Pour la peine, je cherche le macaron que j'avais pris au parfum qu'elle n'aime pas et le fourre dans ma bouche pour lui éviter cela, si déjà elle m'a ôté cette épine du pied.




________________________________


enjoy ur meal - Page 2 3CtKyDD enjoy ur meal - Page 2 6294269
i can't let you go trust me, i've tried, and i swear i'm still trying to know how to move on. if somebody told me, i still wouldn't know where to go. no, i can't pretend that you and i had never met
KoalaVolant
Jung Ae Ra
❝ SCHOOL MASTER ✎ I MAKE THE RULE
Jung Ae Ra
Pseudo, pronom(s) : Stitchy // Joueur: She
Célébrité : Seo yea Ji
Crédits : avatar : @StrangeHell / Signa : @Astra
Messages : 112
 http://www.shaketheworld.net/t24303-jung-ae-ra-ice-queen-like-ichttp://www.shaketheworld.net/t24318-jung-ae-ra#987768http://www.shaketheworld.net/t23783-stitchy-make-friends#978882
Re: enjoy ur meal | Mer 20 Oct - 16:56
Citer EditerSupprimer

Envoyer un message privé 8d3a1fceb5c1c6d9f7bca3b8b91fb8c8

enjoy ur meal
Aera & @Do Ha rang


Le sang ne faisait pas tout. On prenait d'eux physiquement, apparemment quelques habitudes, mais jamais le sang n'avait été important pour toi. Ils ne pouvaient pas te donner leurs yeux, ils ne te servaient donc à rien. Tandis que tu leur avais apporter l'argent, le renom, peut être plus. Tu ignorais encore combien de temps tu avais joué ce rôle d'enfant modèle, tout ça pour satisfaire, pour essayer de recevoir ce dont les autres te parlaient. Ignorant l'amour et la chaleur d'un foyer tu avais vu en Ha Rang un frère, un ami, un tout que tu ne connaissais pas. Il avait été indispensable avant même que tu ne t'en rendes compte, et ce, même si tu voulais le garder le loin. Tu profitais cependant de sa présence, lors d'un repas comme celui ci, sourires partagés, vous profitiez simplement du temps qui filait entre vos doigts. Rare étaient les personnes à avoir autant d'importance, à te voir complètement, toi, celle que tu ignorais même. Celle qui osait pleurer quand tout était trop lourd, quand la peur venait la nuit l'enlacer la forçant à prendre des pilules semblant magiques mais ralentissant ta créativité. Fermant tes yeux en journée. Tu cherchais alors du réconfort, oubliant tes soucis en sa présence, oubliant la famille, qui t'avait si longuement trahi, oubliant l'amour romantique, qui n'avait jamais frappé à ta porte, te contentant de cette amitié, déjà bien trop belle pour toi. Tu apprenais avec lui, à comprendre l'autre, à prendre ton temps, à écouter et surtout te relâcher un peu. Tu apprenais à savoir être faible, à tout montrer.

Un jeu, tu aimais bien les jeux, malgré cette apparence intransigeante. Et tu aimais faire appel à tes sens quand tu savais que l'un était défectueux, tu t'amusais donc à découvrir ou redécouvrir les uns et les autres pour apprécier plus grandement ceux qui te restait. " Longue longue tu abuses. Tu n'aurais pas réussi alors laisse moi prendre mon temps. " Le taquinais tu avant de tiquer sur ses derniers mots. "Sauf un ? " Qu'avait il prit ? Du concombre ? Ca ne serait pas drôle du tout. Mais tu doutais qu'ils en fassent à cette saveur. Aurait il prit du jasmin ? Tu détestais ça. Ta mère l'avait en adoration et tu ne supportes plus cette senteur ni même ce goût. Préférant de loin le café. " Surveille tes paroles.. je ne vois pas mais je sais très bien que le bidon arrive monsieur. " Te défendant comme tu le pouvais tu glissais ta main vers son ventre où tu tapotais avec un sourire malicieux. Malheureusement, ou plutôt heureusement pour lui, tu avais tord. Tu n'enlèverais cependant pas tes paroles. Préférant te concentrer sur la musique qu'il te proposait, l'invitant même à chanter, chose qu'il ne refusait pas, mais dont il n'était pas partant no plus. Han Jae était bien plus gentil sur ce point, te laissant la moue puérile au visage. La mélodie parvient à tes oreilles et tu n'es point étonnée d'aimer ce que tu entends, d'éprouver une vraie joie à l'entente de ces morceaux qui sonnaient bien plus comme une délivrance que certains beaucoup plus lourds sur lesquels tu travaillais. Du moins ton compositeur, mais ta boîte. Tu apprécies cependant ceux qui te fait écouter, avant de tomber sur le morceau. Et si tu décèle le parfum tu t'arrêtes un instant sur un passage problématique. Rien de fou, rien de si mauvais mais qui pouvait distraire l'oreille d'une personne. Mais à trop travailler dessus on perdait le recule, chose que tu lui offrais avec ton écoute active, arrêtant ta dégustation pour te concentrer, les sourcils froncés. Tes émotions parlaient, tu lui décrivais ce qui n'allait pas, pour toi. Ce qu'elle semblait manquer ou avoir en trop. Et cela fonctionnait. Riant doucement après un instant de surprise du à son geste d'affection tu hochais lentement la tête. "Notre propre travail est parfois compliqué à juger. Tu es trop dedans pour voir totalement les améliorations, mais quand on est extérieur c'est plus facile. Ne te blâme pas. Et puis tu as pensé à moi, tu as donc réglé ton problème. C'est donc toi qui y a pensé. " Après tout même si on rapportait une pièce d'une autre machine, on finissait par la réparer nous même. " Ahhhh j'ai hâte de voir ce que tu vas m'avoir ! OH ! " Tapant dans tes mains alors que tu finissais ton macaron en une bouchée. "J'ai commencé des cours de peinture. " ON aurait dit une mauvaise blague, un muet se tenter au chant. Mais non. Tu avais vraiment décidé d'y aller, d'y assister, de créer quelque chose même si tu ne pouvais pas le voir entièrement. Tu voulais défier ta maladie même. " Tu pourras accrocher mes oeuvres chez toi. " Il ne valait mieux pas. Et tu t'en rendais compte, même si tu lui donnerais pour l'embêter et voir ce qu'il en ferait. Cela pouvait être drôle. " Sinon quoi de nouveau pour toi? Raconte moi ! Je m'ennuie." Ta vie ne semblait pas se remplir de rebondissements, et si tu t'amusais à effrayer, ou provoquer une personne par ci et par là, c'était bien là tes seules nouveautés.

 " "


________________________________



Happiness
Just let me go ☽ The world is so big and I'm so small
Contenu sponsorisé
 
Re: enjoy ur meal | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas