sombre
Le Deal du moment :
Smartphone Xiaomi POCO M4 5G – 6.43″ -FHD ...
Voir le deal
127.92 €


    :: Le reste du monde :: Séoul

((you're my savior)) ft. yura

Yi Dong Joo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Yi Dong Joo
Pseudo, pronom(s) : Cass
Célébrité : Kim Hyun Jin (LOOΠΔ)
Messages : 1406
Âge : 20
 http://www.shaketheworld.net/t24677-yi-dong-joo-ft-kim-hyun-jin-http://www.shaketheworld.net/t24684-yi-dong-joohttp://www.shaketheworld.net/t27155-cass-heaven-and-back
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Jeu 4 Nov - 17:53
Citer EditerSupprimer

((You're my savior))
Every new minute we’re alive is a miracle. — They Both Die At the End, Adam Silvera.


Dong Joo avait toujours été sportive, mais au début, courir avait été difficile pour elle. Elle n'avait pas eu le choix, lui permettant d'être plus endurante et d'améliorer ses temps de courses en natation. Elle avait fini par s'y habituer et apprécier, tout les matins, de courir, seule avec sa musique et le monde autour d'elle qui se réveillait petit à petit. C'était aussi un bon moyen de se réveiller après une gueule de bois, même si c'était contre-productif, au final, de boire autant. La jeune femme enchaîna sur le fait qu'elle lui en aurait voulu si elle était passée à côté d'elle sans rien faire. Dong Joo avait été un peu trop occupée pour voir si quelqu'un passait dans le coin à ce moment là, mais si elle l'avait vu, elle aurait été déçue. Après tout, si elle voyait une personne en détresse, Dong Joo l'aidait toujours. Bon, ce n'était pas dit qu'elle aidait les petites grands-mères à traverser la route, mais au moins une personne en danger, elle n'aurait pas hésité à intervenir même si elle ne savait pas comment. La preuve, c'est qu'elle-même avait besoin d'aide. L'étudiante haussa les épaules. « Je peux comprendre aussi. Mais au moins appeler la police. » Même si avec tout ce qu'elle entendait, Dong Joo n'était pas sûre de souhaiter se retrouver face à la police dans ce genre de situation. Après tout elle était ivre, est-ce qu'on serait de son côté dans ce cas là ? Mais la koryo avait fini par se demander si ce qui lui arrivait n'était pas de sa faute. Si cela était arrivé une fois, elle ne l'aurait pas pensé, mais là... C'était récurent, et elle remettait un peu en cause ses décisions. Cependant Yura la rassura, ce qui lui décrocha un petit sourire. « Tu as certainement raison. » Même si elle n'était pas particulièrement convaincue. Malgré tout elle ria à son commentaire sur son frère. Elle était bien curieuse de la voir faire face à son aîné pour le disputer de ne pas prendre soin de sa petite sœur. « Pourquoi pas. » fit-elle en riant. « Mais le pauvre, il travaille du soir au matin. Il est en médecine et a deux travails. » précisa-t-elle, toujours admirative devant son frère et ne pouvant s'empêcher de raconter sa vie à la jeune femme qu'elle connaissait depuis quelques minutes. Son grand frère était tout son monde et ce n'était pas difficile à deviner. En tout cas, elle était contente d'être tombée sur une personne aussi sportive qu'elle. De toute façon, elle avait remarqué à sa silhouette qu'elle n'était pas du genre à rester dans le canapé à rien faire. « Oh oui ! » s'exclama-t-elle, enjouée à l'idée de pouvoir faire du sport avec quelqu'un. Elle avait bien son meilleur ami, mais celui-ci ne voulait jamais courir dès le matin. Elle ne put s'empêché de rire quand Yura la taquina, son épaule venant légèrement déséquilibrer ses pas désordonnés. « C'est vrai que sous cet angle, je fais beaucoup de sport. » Dong Joo songeait d'ailleurs sérieusement à changer de cursus. D'ailleurs, elle fit part de son désire de danser avec une fille, parce que même si elle adorait faire ça avec Jae Yoon et qu'ils connaissaient sûrement toutes les chorégraphies de Step Up, elle souhaitait aussi danser de manière plus féminine. « C'est vrai que je n'y avais pas pensé... Je voulais faire encore de la natation, et j'ai toujours rêvé d'être pompom girl comme dans les séries américaines ! » s'exclama-t-elle en faisant des gestes de cheerleader. « Ca serait avec plaisir que je viendrais te voir ! Mais je ne sais pas quoi faire comme genre de danse. J'aimerais quelque chose de sexy. » Le ton de la voix de Dong Joo avait baissé, comme si elle disait honteusement un gros mot. Elle s'était déjà faite harcelée pour pas grand chose, elle se sentait couple de vouloir danser de façon plus féminine. Les pupilles de l'étudiante s'agrandir quand la jeune femme parla de pole dance. Elle était décidément admirative devant elle, et intimidée. « Tu vas vraiment faire ça ? Wouah, j'en ai toujours rêvé mais je n'ai jamais osé. » Dong Joo pensait qu'elle était trop jeune, elle n'avait pas tant peur que cela soit difficile, ayant confiance en ses capacités, mais ce sport avait toujours eu mauvaise réputation. « Non, ça va. L'alcool tient chaud ! » »
feat. @Bang Yura

code ♡ air de spleen.



________________________________

WHY IS THERE ONE LIGHT BUT TWO SHADOWS ?
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Mar 7 Déc - 0:20
Citer EditerSupprimer
@Yi Dong Joo
Mimant un petit air songeur, tu penchas doucement le visage sur le côté, un léger son dans la gorge. « J'ai compris avec le temps que certaines personnes n'aimaient pas se mêler des affaires des autres », dis-tu en haussant les épaules. « Enfin. Ils aiment faire ça mais jamais quand il le faut », donc les gens évitaient d'appeler la police au bon moment mais fourraient joyeusement leurs nez dans des histoires dont ils n'étaient pas concernés de près ou de loin. Tu avais compris qu'on préférait parler plutôt qu'agir – que les gens préféraient déblatérer des idioties plutôt que de bouger, faire quelque chose, changer les choses. Alors peut-être que certains auraient juste détourné le regard en continuant leur route, espérant ne pas avoir été repéré pour ne pas être mêlé à tout ça. Triste monde. « J'ai toujours raison », articulas-tu, le sourire fin, assuré, haussant les épaules dans un air désinvolte. T'étais le genre à dire que t'avais raison même quand tu avais tort. Bien que tu savais les admettre, tes torts... tout dépendait avec qui, comment, où et pourquoi, bien entendu. T'étais un peu difficile parfois. Juste un peu. D'autres fois beaucoup moins. « Ca m'empêchera pas d'aller le voir pour lui dire deux mots », rétorquas-tu avant de rire, secouant le visage. Tu plaisantais... un peu. Tu pouvais comprendre le manque de temps, le manque d'énergie. Les études demandaient beaucoup, le travail aussi. « Je lui souhaite bien du courage », soufflas-tu dans une petite esquisse encourageante. Pour elle comme pour lui. « Il est en quelle année ? », demandas-tu, petite curieuse que tu étais. Un rire léger contre les lèvres, tu l'observais, attendrie par son engouement. C'était appréciable de voir quelqu'un qui aimait le sport. Rien que pour ça tu l'adorais déjà. Et tu ris un peu plus fort en la voyant dévier de sa trajectoire à cause de toi, tentant de la remettre sur le droit chemin. Tu secouas un peu le visage. « Tu t'en étais pas encore rendue compte ? », tu levas le sourcil, le sourire amusé, la taquinant gentiment. « Tu peux encore l'être », optas-tu en levant les épaules. Rien ni personne ne la retenait si c'était son envie. « Quelque chose de sexy ? », prononças-tu sans baisser le ton. T'avais pas honte. « Salsa, tango », énuméras-tu. Et pole dance, oui dont tu avais déjà parlé. « Tu voudrais que je t'apprenne ? La salsa ou le tango ? On peut assister à des cours ensemble même si tu préfères, je peux être ta partenaire », si ça la mettait plus à l'aise que d'être avec un homme en attendant qu'elle maîtrise. « J'aimerais bien oui. Ca demande pas de technique mais.. j'ai envie d'essayer. Tu voudrais tenter toi aussi ? », la questionnas-tu, l'esquisse fine. « Au pire tu pourras venir avec moi un jour et si ça te plaît tu peux tenter », proposas-tu en haussant les épaules. Un rire dans la gorge tu bougeas un peu le visage, approuvant ses paroles. « C'est vrai mais il fait frais », articulas-tu doucement. « Et je ne voudrais pas que tu tombes malade tout de même », tu fronças un peu les sourcils, observant les alentours pour savoir où vous en étiez. « On se donne rendez-vous demain matin pour une petite course ? D'une heure environ. Voire plus. Histoire de soigner ta gueule de bois », que tu l'embêtas dans un rire discret, ébouriffant délicatement ses cheveux. « Je peux même te préparer un programme sur mesure. Course et petits exercices de musculation », t'allais l'achever, oui, la pauvre. « Tu as cours demain ? »

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment

Yi Dong Joo is blushing hard (/▿\ )

Yi Dong Joo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Yi Dong Joo
Pseudo, pronom(s) : Cass
Célébrité : Kim Hyun Jin (LOOΠΔ)
Messages : 1406
Âge : 20
 http://www.shaketheworld.net/t24677-yi-dong-joo-ft-kim-hyun-jin-http://www.shaketheworld.net/t24684-yi-dong-joohttp://www.shaketheworld.net/t27155-cass-heaven-and-back
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Lun 13 Déc - 21:38
Citer EditerSupprimer
@Bang Yura
Dong Joo réfléchit quelques secondes aux mots de la jeune femme puis acquiesça. Oui, elle était bien placée pour savoir que les gens aimaient fourrer leur nez dans les affaires des autres puisqu'elle était la première à le faire. Enfin, surtout quand ça concernait ses proches, elle était insupportable à mettre son grain de sel partout. Une information qu'elle aurait gardé pour elle si elle n'était pas alcoolisée. « Moi j'aime bien savoir ce qui se passe chez les autres. Sans forcément intervenir, mais c'est amusant. » C'est vrai qu'elle aimait aussi les potins. C'était sûrement le trait toxique de l'être humain, après tout. La plus jeune ria quand Yura affirma avoir toujours raison. Elle aussi, pensait la même chose, même si des fois elle n'était sûrement pas assez lucide pour pousser le débat, comme ce soir. Elle avait juste envie de prendre une douche et de se mettre sous la couette, bien au chaud. Elle ria de plus belle quand la jeune femme assura qu'elle allait parler à son grand frère. Dong Joo essayait d'imaginer la scène, voir un petit bout de femme tenir tête à Dong Yul, dans l'incompréhension totale. Et puis aussi qu'il viendrait la disputer parce qu'elle s'est encore mise en danger. Ca, c'était moins drôle. La jeune femme alcoolisée réfléchit quelques secondes à l'année dans laquelle son aîné se trouvait. Elle avait l'impression qu'il était à l'université depuis des années. « Il est en quatrième année, je crois. Je me rendais pas compte qu'il était parti de la maison depuis si longtemps. » Et dieu seul sait à quel point ça avait été difficile pour ses petites sœurs de supporter son absence. Maintenant que Dong Joo était plus proche, ça allait, mais elle imaginait pas la peine de Dong Mi. La jeune fille qui avait fait du sport toute sa vie ne s'était effectivement pas rendue compte qu'elle était sportive. « Le sport fait un peu parti de moi, alors je ne me suis jamais dit ça. Je penses qu'une personne est sportive quand elle ne l'est pas naturellement, moi je suis née pour ça. » La philosophie n'était pas pour elle, elle ne put retenir un hoquet alors qu'elle déviait doucement de sa trajectoire. Pourtant, elle leva son regard pétillant vers Yura quand elle lui proposa de suivre des cours ensemble. « Oh oui ! J'aimerais beaucoup que tu sois ma partenaire de danse ! Tu dois être si jolie quand tu danses. » dit-elle alors qu'elle trouvait la jeune femme réellement magnifique. « Quelle est la différence entre la salsa et le tango ? » Les seules danses que Dong Joo connaissait étaient les covers qu'elle faisait avec son meilleur ami. « Ca aussi j'aimerais bien. J'ai très envie d'apprendre. » Dong Joo se disait que ça la rendrait sûrement plus féminine et moins enfantine. Elle ria alors que la jeune femme ébouriffa ses cheveux, la faisant tanguer un peu plus. « Une heure ? C'est peut-être un peu beaucoup, non ? » Elle compta mentalement les heures de sommeil. « Mais je vais pas beaucoup dormir ! » Elle avait déjà un peu peur du réveil du lendemain, comme tout les jours après tout. Pourtant, elle recommençait à chaque fois. « Tu pourrais vraiment faire ça ? Avec toi, je suis sûre de gagner toutes mes compétitions ! » Personne ne savait où Dong Joo trouvait toute son énergie, ayant déjà des journées surbookées. « Oui, mais que l'après-midi. Heureusement, parce que cette cuite là est particulièrement forte. » dit-elle, se tenant soudainement le ventre qui se serrait, sentant quelque chose de pas si bon que ça remonter. Evidemment, puis qu'elle se précipita à la poubelle non loin pour y rendre tout l'alcool qu'elle avait ingurgité.

Spoiler:

________________________________

WHY IS THERE ONE LIGHT BUT TWO SHADOWS ?
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Mar 18 Jan - 13:26
Citer EditerSupprimer
@Yi Dong Joo
Haussant un peu le sourcil à sa rétorque, tu l'observas discrètement, un petit sourire aux lèvres. « Tu sais que la curiosité est un vilain défaut n'est-ce pas ? », que tu la taquinas, le sourire amusé et le nez finement retroussé. En soit t'étais un peu pareille sans l'être. Parfois tu te mêlais de ce qui ne te regardait pas. Comme ce soir. Mais tu devais intervenir. Ce serait inhumain de passer à côté sans rien faire, sans rien dire. Même si tu comprenais aussi ce genre de comportements. Toi tu ne pouvais pas, t'étais obligée d'y aller, comme pousser par une force invisible, tu devais t'avancer. C'était un mal pour un bien, tu supposais – mais quand tu arrivais à aider les gens, comme Dong Joo ce soir, tu ne voyais pas le mal là-dedans. Au contraire. T'étais juste rassurée d'être arrivée à temps. T'aurais même voulu arriver avant. « Oh en quatrième année ? Effectivement il doit être bien occupé avec les études », articulas-tu doucement dans un léger sourire – ce frère dont tu devais tirer les oreilles un jour. Gentiment... du moins aussi gentiment que tu étais capable de le faire sur le moment. Tu allais tenter. Tu promettais pas. Un léger rire dans la gorge tu haussas un peu les épaules. « Eh oui jeune fille le temps passe vite », que tu articulas en lui ébouriffant les cheveux, un large sourire aux lèvres. « Tu auras à peine le temps de dire « ouf » que tu auras trente ans », t'étais là pour la rassurer et l'aider ou lui faire peur ?? Tu ris, basculant la tête d'un côté puis de l'autre, agitant la main. En réalité, c'était ta façon de lui dire qu'elle devait profiter pendant qu'elle était encore jeune. Profiter avant d'avoir des regrets. Tu en avais quelques uns – tout le monde en avait. « C'est pas faux », admis-tu dans un sourire. « Si tu es née pour ça tu seras née pour la course de demain alors, tout va bien », que tu dis dans un air satisfait, presque innocent, papillonnant des cils. « Et pour celle de la semaine prochaine, à la piscine », tu lui faisais tout un planning ou quoi ? Un sourire plus tendre vint s'afficher sur ses lèvres, une moue presque gênée au visage. « Merci », dis-tu simplement. « Et je serai ta partenaire avec plaisir », dis-tu, en lui tendant ta paume dans un son amusé, comme si tu l'invitais à danser. « Elles font travailler des parties différentes de ton corps, pour commencer. Le tango fait travailler les muscles fondamentaux et si tu veux tonifier tes cuisses, mollets et bras, c'est la bonne danse. La salsa se concentre sur le haut du corps, des bras plus fermes et plus musclés mais elle peut aussi améliorer la courbure du fessier », expliquas-tu. « C'était pour le côté physique. Côté danses en elles-même, le tango est une danse sud-américaine, la salsa une danse rythmique cubaine. En dansant le tango, le couple doit être proche, comme s'ils s'embrassaient. A la différence avec la salsa, où le couple est un peu plus éloigné et peuvent se tenir que d'une main, parfois les deux », ajoutas-tu dans un petit mouvement du visage, tournant ton visage vers elle, le sourire aux lèvres. « C'est ça qu'il faut, la motivation », et tu levas l'index telle une sage que tu n'étais définitivement pas. « C'est pas assez tu veux dire », la repris-tu dans une moue angélique, un sourire mutin aux lèvres. Un rire ronronna dans ta gorge à sa réplique et tu secouas le visage. « C'est important le sommeil donc si tu veux... je te laisse dormir », quelle gentillesse, Yura. Un autre rire dans la gorge et tu hochas le visage. « Je ne suis pas coach sportive donc je ne suis pas sûre que mon planning soit le meilleur. Mais on peut s'entraîner ensemble quelques fois si tu veux », proposas-tu dans un mouvement d'épaules. Tu voulais qu'elle gagne toutes ses compétitions, maintenant. « Et puis je t'attendrai dans ma salle de classe pour quelques cours de danse, j'oublie pas », tu lui lanças un clin d’œil, l'air satisfaite. « Heureusement alors », soufflas-tu, tout de même amusée mais aussi attendrie par la personne qu'elle était. Tu clignas des paupières en la voyant faire, marquant un temps d'arrêter, observant les alentours avant de mimer un air surpris, la bouche quelque peu ouverte et d’accourir près d'elle. Tu mimas un petit air dégoûté tout de même, le nez retroussé, alors que ta paume se posait sur son dos, le frottant lentement, ton autre main lui tenant les cheveux du mieux que tu le pouvais. « Ca va aller », soufflas-tu doucement, continuant tes gestes sur son dos. « Ca va mieux ? », demandas-tu. « Tu devrais boire un peu d'eau, peut-être », tu levas le visage pour regarder autour de vous. « On est bientôt arrivées. Tu vas pouvoir marcher ? Ou tu veux qu'on se repose un peu ? Il y a un banc juste là-bas », tu désignas le dit banc du menton même si elle ne pouvait pas le voir. Ta main vint alors lui caresser l'arrière du crâne dans un geste rassurant alors que tu te penchais un peu pour mieux la voir, un petit sourire aux lèvres.

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment

Yi Dong Joo is blushing hard (/▿\ )

Yi Dong Joo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Yi Dong Joo
Pseudo, pronom(s) : Cass
Célébrité : Kim Hyun Jin (LOOΠΔ)
Messages : 1406
Âge : 20
 http://www.shaketheworld.net/t24677-yi-dong-joo-ft-kim-hyun-jin-http://www.shaketheworld.net/t24684-yi-dong-joohttp://www.shaketheworld.net/t27155-cass-heaven-and-back
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Dim 30 Jan - 21:17
Citer EditerSupprimer
@Bang Yura
Dong Joo ne put s’empêcher de rire à la réplique de la jeune femme. Oui, la curiosité était un vilain défaut mais l’étudiante était particulièrement douée dans ce domaine, surtout que cela concernait ses proches. Peut-être qu’un jour ça lui jouera un tour. Mais tant qu’elle n’était pas tombée, Dong Joo continuait toujours. Enfin, même une fois tombée il lui fallait plusieurs fois avant de se rendre compte que c’était une mauvaise idée, comme sortir tard le soir et trop boire. Combien de fois était-elle rentrée ivre ? Combien de fois avait-elle eu peur sur le chemin du retour ? Pourtant elle continuait toujours de plus belle, au grand dam de son aîné qui voyait ça bien souvent depuis l’arrière du comptoir, impuissant. D’ailleurs elle ne manqua pas de parler de son frère, son héro même si elle lui menait une vie infernale. “Oui.” Soupira-t-elle alors qu’un hoquet alcoolisé franchit ses lèvres. Mais elle était fière de lui, et elle ne s’était pas rendue compte que c’était la dernière année de bachelor de Dong Yul. Peut-être devrait-elle lui alléger la charge mentale qu’elle était. Au moins le temps d’une année, elle reprendrait ses bêtises après. Un sourire amusé illumina son visage grisé par l’alcool alors qu’elle tournait son regard vers Yura qui avait ébouriffé ses cheveux. “Oh mon dieu... Mais j’ai même pas vingt ans.” Dong Joo allait seulement avoir ses dix-neuf ans dans quelques jours. “Tu as quel âge toi ?” Lui demanda-t-elle, curieuse. Si elle disait ça, elle devait sûrement avoir bientôt trente ans, mais elle la voyait si jeune. Mais elle profitait déjà beaucoup de sa vie, surtout depuis qu’elle avait quitté le confort familial. Elle avait son lot de déception, mais tirait plus de positif que de négatif de sa vie. L’étudiante était positive de toute façon, et préférait regretter d’avoir fait quelque chose que de regretter de ne pas l’avoir fait. Si Dong Joo n’avait pas eu envie de vomir, elle aurait presque été enjouée sur programme de Yura. Mais dans l’heure, simplement s’imaginer courir lui levait l’estomac. “De toute façon je cours tout les matins alors ça me parait évident mais par pitié, par aux aurores.” Fit-elle avec une moue triste. Elle avait besoin de ses huit heures de sommeil. “Mais si tu veux faire la course contre moi à la piscine, tu n’as pas peur de perdre !” Ajouta-t-elle, l’air espiègle. Dong Joo faisait partie des meilleurs de son club, c’était indéniable et ce malgré le fait qu’elle n’ait repris la natation que depuis le début de l’année. A l’invitation de Yura, elle attrapa sa main et fit un tour sur elle-même, geste qu’elle regretta immédiatement en se tenant à la jeune femme le temps que la terre cesse de tourner. “Note à moi-même : pas de danse après une cuite.” Elle reprit cependant sa marche en écoutant religieusement la jeune femme. Elle n’était pas sûre de visualiser pour autant la différence entre les deux danses et celle qui lui plairait le plus, mais elle devait avouer que l’une lui serait plus utile. “Peut-être que le tango serait plus approprié pour moi.” Elle tenta de calculer mentalement, en vain, comment elle allait pouvoir agencer son emploi du temps si elle faisait davantage de sport. Elle aimait être occupée, ça lui permettait d’oublier qu’elle détestait son cursus, mais un jour elle finirait par craquer. Elle ria avec la jeune femme. “Peu importe le nombre d’heures que je dors, je vais courir tous les matins. J’ai un planning assez strict, mais je le respecte au maximum, sinon j’ai peur de prendre l’habitude de ne rien faire.” Dong Joo était réglée comme du papier à musique, souvent en courant partout. “Alors ça veut dire qu’on va courir ensemble le matin, faire du tango, pole dance, muscu et natation ?” Énuméra-t-elle, se demandant si elle n’avait rien oublié. “Ça me va ! Et compte sur moi pour venir t’embêter après tes cours.”  Les deux jeunes femmes venaient à peine de se rencontrer et pourtant elles allaient passer rapidement du temps ensemble. “D’ailleurs, est-ce que je pourrais venir à tes cours de danse avec mon meilleur ami ? Il est passionné par la danse mais son père le force à faire de la natation alors qu’il rêve d’être idol.” Même bourrée, elle pensait à Jae Yoon. “Enfin si tu ne veux pas, c’est pas grave !” Elle ne voulait pas abuser de la gentillesse de Yura qui faisait déjà beaucoup pour elle. Au bout d’un moment elle s’arrêta, l’estomac qui la tiraillait. Le teint pâle, elle eut plusieurs hoquets avant de courir jusqu’à la première poubelle et rendre tout l’alcool qu’elle avait ingurgité. Le pire dans ces moments-là, c’est que chaque fois qu’elle pensait avoir fini ça reprenait. Il avait fallu qu’elle ne supporte pas l’alcool. Elle sentit la main de la jeune femme maintenir ses cheveux et l’autre frotter doucement son dos, l’aidant à se détendre un peu malgré cette situation inconfortable. Elle hocha la tête positivement à sa question, une première fois pour signifier que ça allait et une seconde parce qu’elle voulait bien s’asseoir un peu. Elle toussa une dernière fois et avala sa salive comme elle pouvait alors que sa gorge lui brûlait. Dong Joo releva la tête et regarda Yura, les yeux embués. “Désolée que tu doives supporter ça, c’était sûrement pas la fin de soirée que tu devais t’imaginer.” Fit-elle en la suivant jusqu’au banc, se trouvant un peu pathétique.

________________________________

WHY IS THERE ONE LIGHT BUT TWO SHADOWS ?
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Mer 16 Mar - 13:00
Citer EditerSupprimer
@Yi Dong Joo
Tu eus un sourire attendrie alors qu'elle parlait de son frère. C'était adorable, ils avaient l'air proches. Pas comme ton frère et toi. Le total opposé. Tu ne pourrais jamais parler de lui avec la même étincelle dans le regard. T'enviais un peu ça. Tu clignas des paupières à sa rétorque, l'observant dans un air penaud, te retenant de demander si c'était que maintenant qu'elle s'en rendait compte. Tu ne pus que rire cependant, la trouvant de plus en plus adorable au fil des secondes qui s'écoulaient. « T'es encore un petit bébé », que tu l'embêtas, faisant presque semblant de lui pincer les joues, le nez plissé, beaucoup trop attendri par sa bouille, ses mots, sa personne. « On ne demande pas l'âge d'une femme voyons », tu haussas les épaules, relevant le menton, avant de rire. « A ton avis ? », tu l'observas longuement, tournant la tête à droite, puis à gauche, te demandant bien ce que son esprit un brin alcoolisé allait pouvoir trouver comme réponse. Tu faisais pas vieille, mais tu faisais plus hyper jeune non plus. T'avais dépassé la vingtaine, et de loin. « Vingt-huit », répondis-tu enfin dans une esquisse simple. « Pas aux aurores ? », que tu repris, dans un air presque déçu, les épaules basses et les lèvres pincées. « C'est pourtant le moment idéal », t'aimais bien l'embêter, la pauvre. Tu lui offris un clin d’œil, la frimousse amusée. « Je n'ai pas peur de perdre ? Tu n'as pas peur de perdre surtout », la repris-tu en agitant la main, les sourcils quelque peu froncés. Avais-tu oublié de dire que tu étais plutôt compétitive ? Et que tu avais ta fierté, tout de même ? Malgré tout, tu ne disais pas être la meilleure partout, et tu n'omettais pas le fait qu'on t'avait battu et qu'on allait encore te battre. Qu'elle pouvait te battre. Tu l'aidas à faire son petit tour avant de rire à ses mots. « Note à toi-même : je confirme », plaisantas-tu, le rire toujours présent dans la voix, lui tapotant l'épaule en guise de soutien et de réconfort. Tu hochas doucement le visage, le sourire fin. « C'est à tester, alors. Puis si tu vois que ça ne te plaît pas, tu peux toujours changer », rien n'était gravé dans la pierre de toute manière. Puis elle avait le temps de tester les deux avant de faire son choix. « Hmm je comprends », soufflas-tu lentement. « Tu es toujours en mouvements alors ? », t'avais l'impression d'être en face d'une toi plus jeune dit ainsi. « Tu auras de la place pour toi dans ton emploi du temps ? », lui demandas-tu, un peu dépassée mais aussi amusée, le rire encore présent dans la gorge. « On va se voir bien souvent alors, si c'est ça. Ca nous fait un bon programme et de bonnes sorties », appuyas-tu dans un mouvement du visage. « Je t'attendrai », que tu soufflas simplement, l'esquisse fine, douce, tendre. « Oui bien sûr ! N'hésitez pas », tu trouvais ça quelque peu horrible de forcer son enfant à faire quelque chose qu'il n'aimait pas. A suivre une voie dont il ne voulait pas. A ne pas être heureux, finalement. « Non non. Ca me va. Je serai même ravie de vous voir et de pouvoir vous conseiller », et pourquoi pas leur offrir une pause bien méritée, en quelque sorte.

L'estomac bien retourné, elle devait avoir. Tu lui tins les cheveux, frottant son dos pour lui montrer que tu étais là, un réconfort muet mais une présence bien réelle. Tu n'arrêtais pas les mouvements, restant à ses côtés, maintenant sa tignasse, le geste tout de même souple et léger, ta paume contre son dos se voulait douce et rassurante. Tu l'observas, soucieuse, gardant la main contre son dos, la guidant vers un banc, l'invitant directement à s'asseoir. Tu vins t'accroupir devant elle, replaçant quelques mèches de cheveux. « Ne t'excuses pas », dis-tu sans hésiter. « Non, c'était pas la fin de soirée que j'imaginais », tu haussas un peu les épaules, le sourire fin. « Elle est même mieux. J'ai rencontré une jeune femme formidable, ça n'arrive pas tous les jours », tu lui offris un clin d’œil, venant délicatement pincer sa joue. « Je vais te chercher quelque chose à boire. Ne bouge pas d'accord ? Je reviens vite », tu l'observas de longues secondes avant de te redresser, le sourire discret, cavalant directement pour aller acheter une bouteille d'eau. Tu en pris deux, revenant vers elle, prenant place à ses côtés, lui tendant la bouteille. « Tiens, bois. Elle est encore fraîche », susurras-tu doucement, tes doigts retrouvant ses cheveux. « Ca va ? », tu la regardais, soucieuse. « Désolée je n'ai pas de cachets sur moi ou ce genre de choses », marmonnas-tu, les sourcils froncés. « Tu me préviens quand tu veux repartir. Détends-toi en attendant », l'air frais faisait du bien, aussi. « J'ai une deuxième bouteille si jamais », tu secouas la dite bouteille dans un sourire. « Alors... le tango donc ? », repris-tu votre conversation pour tenter de lui changer les idées. « Je pourrais t'apprendre quelques bases après les cours, si tu as le temps.. entre le moment où on va courir et celui où on ira nager bien évidemment », tu ris quelque peu.

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Yi Dong Joo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Yi Dong Joo
Pseudo, pronom(s) : Cass
Célébrité : Kim Hyun Jin (LOOΠΔ)
Messages : 1406
Âge : 20
 http://www.shaketheworld.net/t24677-yi-dong-joo-ft-kim-hyun-jin-http://www.shaketheworld.net/t24684-yi-dong-joohttp://www.shaketheworld.net/t27155-cass-heaven-and-back
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Lun 21 Mar - 21:48
Citer EditerSupprimer
@Bang Yura
Le temps filait vite mais pas pour Dong Joo, qui trouvait le temps long, une enfant désireuse de devenir adulte. Elle avait dû grandir vite pourtant, se responsabilisant assez tôt avec la perte du travail de son père, se retrouvant avec son frère et sa sœur à aider une mère éreintée par la vie. “Mais si c’est une femme qui demande à une autre femme, ça ne compte pas, n’est-ce pas ?” se demanda sincèrement l’étudiante, mine inquiète d’avoir offensé la jeune femme. “Hm...” Elle se mit à réfléchir, regardant Yura, la trouvant très jolie et sûrement pas très âgée. “Vingt-cinq ans maximum.” Même si en Asie l’âge était assez trompeur, et une fois encore ce fut véridique. Quand la professeure annonça son âge, Dong Joo s’arrêta, complètement choquée. Trois années séparaient son âge réel et celui supposé mais pourtant ça faisait toute la différence. “Quoi ?? Mon dieu, tu ne les fais pas du tout. Je suis sûre que plus les années passent, plus tu es jolie. J’aimerais être aussi belle que toi...” La jeune fille n’avait pas totalement confiance en son apparence contrairement à ce qu’elle laissait penser, elle regrettait seulement de ne pas faire assez femme et qu’en la voyant on la trouvait seulement mignonne et pas attractive. “C’est vrai. En plus, courir provoque des endorphines qui boost pour le reste de la journée.” Dong Joo qui songeait sincèrement à une réorientation en STAPS avait peur d’être nulle, mais pourtant sa petite tête travaillait plus qu’elle ne le pensait. Elle fit quand même une mine désolée à Yura, de ne sûrement pas être fraiche aux aurores le lendemain. La gueule de bois en préparation risquait de taper fort. Mais elle avait réussi à réveiller la flamme compétitrice de la koryo, qui ne s’autorisait pas à perdre, encore moins dans son domaine de prédilection. Dong Joo était une perle rare en natation, entachée par l’alcool et les fêtes. “Je ne suis pas du genre à perdre, alors je te mets au défi de me battre !” déclara-t-elle en riant doucement, amusée par ce petit affrontement alors que la plus âgée l’aida à terminer son petit tour sur elle-même. Mais pour le moment, la danse n’était pas forcément une bonne idée, et la tête lui tournait plus qu’elle ne devrait. En tout cas, Dong Joo avait fait son choix question danse, et elle était impatiente d’avoir Yura comme partenaire. “C’est vrai, j’aime bien bouger.” Si elle restait inactive, elle avait l’impression de perdre son temps. Dans la famille Yi, l’aîné avait hérité du cerveau et des bras, Dong Joo seulement des bras et la dernière du cerveau. Ils étaient différents, mais se complétaient. “Il faut que je regarde... Je pense pouvoir caser ça de temps à autre, en fin de journée ça devrait aller.” Même si elle se rendait de plus en plus compte qu’elle devrait reprendre sa vie en main et faire de sérieux choix. Mais la perspective de passer du temps avec Yura l’enchantait. “Oh, génial ! Je suis sûre qu’il sera content !” La koryo était ravie que la jeune femme accepte, parce qu’elle désirait réellement pouvoir aider son meilleur ami à vivre son rêve, et même si ce n’était qu’un petit pas, c’en était un quand même.  



Les réjouissances furent courtes parce que l’estomac de la jeune fille avait décidé de faire des siennes. C’était à la première poubelle qu’elle s’était précipitée pour laisser partir le rejet, les yeux humides sous les convulsions de l’organe trop rempli. Elle se sentait honteuse de se retrouver encore dans cette position, encore plus alors que Yura se montrait bien bienveillante envers elle, la rassurant par sa main dans son dos et ses cheveux qu’elle tenait à distance de la catastrophe. Elles se dirigèrent vers le banc, Dong Joo s’excusant de lui faire supporter ça. Une mine attristée fendit son visage alors que la danseuse confirma ses craintes, avant de la rassurer, lui décrochant un mince sourire alors que ses yeux descendirent jusqu’à elle. “J’ai l’impression que tu es un ange tombé du ciel.” fit-elle à mi-voix, un peu sous l’influence de l’alcool mais pas trop. Elle hocha la tête en l’entendant lui demander de pas bouger, et sa tête se tourna vers le ciel étoilé, profitant de la brise qui balayait son visage. C’était agréable. Au bout d’un moment, Yura fut de retour et elle prit la bouteille qu’elle lui tendit, les yeux encore humides mais plus par l’émotion. “J’ai l’impression d’avoir une grande sœur.” Dong Yul lui suffisait comme aîné, mais elle devait avouer que dans ce genre de situation il l’aurait réprimandé avant de s’occuper d’elle. Peut-être que la jeune femme aurait réellement agi ainsi si elle avait vraiment été sa grande sœur et aurait supporté dix-neuf ans de taquineries insupportables. “Merci, l’eau me fait déjà du bien alors ce n’est pas grave.” fit-elle alors qu’elle avait vidé presque la moitié de la bouteille, profitant de la fraicheur de l’eau. Yura avait changé de discussion et ça lui permettait de moins culpabiliser ainsi que de penser à autre chose que sa cuite. “On peut aller courir ensemble tous les matins, et quand j’ai des heures de trous entre les cours, je te préviendrais pour venir te voir ? Et puis, je vais nager tous les soirs, mais c’est mes entraînements quotidiens.” Elle passait donc en moyenne trois heures à nager par jours. “Je peux avoir ton numéro, d’ailleurs, pour qu’on puisse s’organiser ?” demanda-t-elle en lui tendant son portable déverouillé.

________________________________

WHY IS THERE ONE LIGHT BUT TWO SHADOWS ?
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Lun 11 Avr - 12:39
Citer EditerSupprimer
@Yi Dong Joo
« Je suis pas le genre à me vexer pour ça », lui assuras-tu d'un geste de la main, avant de l'observer, curieuse et intriguée. « Oh c'est gentil », que tu dis dans un rire léger, la paume sur le cœur. Ca voulait dire que tu faisais jeune, ça avait un côté rassurant. En soit, tu t'en fichais aussi de ça. T'avais l'âge que t'avais. Ca te servirait à rien de vouloir redevenir plus jeune, c'était trop tard, le temps était passé. Le temps perdu était perdu, tu pouvais plus le retrouver. Tu pouvais avoir que des regrets, te dire que tu aurais dû faire ça ou ça avant d'arriver à tes trente ans. Tu regrettais ta jeunesse – mais ce n'était pas l'âge que tu regrettais, c'étaient les personnes que tu avais eues à tes côtés à cette époque. Personnes qui n'étaient plus avec toi désormais. Le temps, son travail sur la vie, ton corps, ton âge, tu pouvais pas l'arrêter. Tu ris à son expression, gardant le regard sur elle. « Merci », admis-tu dans un sourire. « La flatterie ne vous mènera nulle part jeune femme », la prévins-tu, l'index tournant dans sa direction, avant de relever le menton et de rire une nouvelle fois. « C'est gentil. On verra d'ici quelques années si cette théorie se vérifie encore », le sourire en coin, tu vins lui pincer la joue avec délicatesse. « Pourquoi « j'aimerais » ? Tu es belle. Très belle même. T'as un beau regard », la complimentas-tu doucement, l'esquisse tendre. « Tu as du charme, n'en doute pas », ajoutas-tu, l'index relevé avant de venir appuyer sur son nez. Tu clignas des paupières à ses mots suivants. « Oui. Aussi », tu pensais pas vraiment aux endorphines quand tu courais mais... chacune son truc, tu supposais. Tu plaisantais pour aller courir demain, tu te doutais bien qu'elle aurait trop mal aux cheveux, la pauvre. « Oh oh ? Je relève le défi », que tu acceptas sans hésiter, sans même réfléchir. T'étais un peu compétitrice dans l'âme, mais tu savais aussi t'avouer vécue, et tu doutais pas de ses capacités à te mettre une bonne raclée. Il fallait ça, de temps en temps, pas vrai ? « On bougera ensemble », que tu dis en bougeant le visage, le sourire toujours là. « Pas de soucis. De toute façon la porte de ma salle est toujours ouverte donc n'hésite pas à venir faire un tour », le coin des lèvres levé, tu l'observas simplement, satisfaite de pouvoir rendre service mais aussi de la voir aussi contentée, elle aussi. Elle était adorable.

Et même si l'action suivante l'était moins, Dong Joo restait adorable. T'étais désolée pour elle, presque coupable, restant à ses côtés, lui montrant que tu étais là du mieux que tu le pouvais, essayant de la rassurer. Tu ne pouvais pas lui en vouloir pour ça et t'étais même plutôt rassurée de savoir qu'elle n'était pas seule. Tu mimas un air surpris à ses mots, les sourcils levés, avant qu'un rire, quelque peu nerveux, gêné, ne vienne rouler dans ta gorge. C'était pas ton genre, d'être nerveuse, ou gêné. Mais rares étaient les fois où on te disait d'aussi jolies paroles. « Je suis loin d'être un ange mais merci », articulas-tu dans le même rire, avant de lui sourire, le pouce lui frôlant la joue, l'air attendri. Tu allas alors lui chercher à boire, espérant qu'elle soit encore là quand tu reviendrais. Et elle était encore là. Et si les mots précédents t'avaient rendue un peu plus gêné que d'habitude, ceux-ci te clouaient sur place. Tu semblais soudainement incapable de fonctionner – toi, une grande sœur ? Ces mots n'allaient pas ensemble, pas dans la même phrase. T'étais une grande sœur ratée. Et encore, tu mesurais tes mots pour décrire à quel point tu jouais mal ton rôle. Tu déglutis quelque peu. « Et c'est chouette ? D'avoir une grande sœur ? », demandas-tu dans un rire léger. « Je suis pas sûre d'être la meilleure pour ce rôle mais... si tu me le donnes, je peux tenter de le remplir au mieux », comme pour te faire pardonner de ne pas être réellement présente pour ton frère et ta sœur. Est-ce que ça te déculpabilisait ? Pas vraiment. Mais en même temps, totalement. T'étais pas proche d'eux, car aucun des deux ne voulait être proche de toi. Ca faisait mal, parfois, alors t'y pensais pas. Tu hochas doucement le visage, les lèvres pincées, gardant l’œil sur elle, soucieux, guettant ses mouvements, ses expressions. « On peut s'organiser ça. En espérant que tes heures de creux correspondant avec les miennes. Sinon tu peux venir à un cours ou deux, si ça te dit et si tu n'es pas trop épuisée », pour lui donner une idée ou juste par curiosité. « Tu nages tous les soirs ? Ca fait beaucoup de natation en une semaine, j'admire », tu ris quelque peu. « On pourra courir et nager ensemble, je relève le défi, j'ai pas peur », tu levas le menton comme une gamine trop fière avant de pouffer discrètement. « Oui avec plaisir », tu pris son téléphone, enregistrant ton numéro, lui rendant l'appareil dans un sourire. « Hésite pas à m'appeler ou m'envoyer un message. Pour quoi que ce soit. D'accord ? Si t'as des soucis avec des camarades ou si t'as besoin de quelqu'un pour te chercher ici ou là, tu peux m'appeler », tu avais un rôle à remplir après tout, non ? « Si t'as besoin de quelqu'un pour t'accompagner à une soirée aussi... », ajoutas-tu dans un nouveau rire. « Je passe large pour une étudiante. On me soupçonnerait pas d'être prof », en connaissant ton caractère, non, on pouvait pas te soupçonner d'enseigner. « Et je suis plutôt un bon garde du corps. Si jamais », tu ris encore une fois, secouant le visage à tes propres bêtises. « Mais vraiment, je suis sérieuse, n'hésite pas à m'appeler », répétas-tu lentement, le sourire fin, passant une main sur son front puis ses joues. « Ca va un peu mieux ? Tu veux qu'on reste encore un peu assises ? », tu observas un instant les alentours. « T'as pas froid au moins ? », t'assuras-tu, tes paumes venant prendre ses mains pour les serrer doucement.  

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Yi Dong Joo
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Yi Dong Joo
Pseudo, pronom(s) : Cass
Célébrité : Kim Hyun Jin (LOOΠΔ)
Messages : 1406
Âge : 20
 http://www.shaketheworld.net/t24677-yi-dong-joo-ft-kim-hyun-jin-http://www.shaketheworld.net/t24684-yi-dong-joohttp://www.shaketheworld.net/t27155-cass-heaven-and-back
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Dim 4 Sep - 13:45
Citer EditerSupprimer
@Bang Yura
Malgré la gueule de bois qui s’annonçait, Dong Joo riait de bon cœur aux côtés de sa nouvelle amie qu’elle complimentait sans retenue, si elle avait parfois du mal à dire des choses gentilles à ses proches, elle n’avait jamais eu de mal à dire aux femmes qu’elle rencontrait à quel point elles étaient belles. Mais c’était vrai, Yura était très belle, et la plus jeune espérait être aussi jolie qu’elle à son âge. Elle savait que de son côté elle finissait à peine la puberté et qu’elle n’avait pas encore complètement son corps de femme, un peu comme un pokémon qui n’avait pas terminé d’évoluer, mais peut-être que si elle pratiquait les mêmes sports que la jeune femme son physique s’en approcherait. “Oh.” Un petit son sortit de la bouche de l’étudiante, touchée par les mots de la professeure de danse. Entendre dire de tels compliments d’une personne qu’on admirait, c’était toujours plaisant. Mais elle n’avait pas tort ; Dong Joo avait ce regard brillant et malicieux, comme sa grand-mère aimait le dire, une chipie. Ce n’était pas les adjectifs les plus adultes et féminins, mais ça lui correspondait bien, à Dong Joo. Elle ria une nouvelle fois alors que l’index de Yura se posait sur son nez. Si c’était ça avoir une grande sœur, elle aimait bien. Elle se chamaillait beaucoup avec Dong Yul, elle ne regrettait pas d’avoir un frère, mais si elle avait eu aussi une grande sœur, ça aurait été différent. Les yeux brillants, et pas parce que son estomac commençait à faire la fête, l’instinct de compétition de l’étudiante était de la partie. Elle était contente d’avoir trouvé en Yura une amie pour faire tout plein de choses sans jamais la fatiguer. Dong Joo vivait pour le sport, pas grand-chose de mature dans la tête mais tout dans les jambes, c’était certain. “J’ai trop hâte alors ! On va bien s’amuser !” Elle était encore plus contente de savoir que Jae Yoon pourrait participer aux cours de danse. Depuis des années elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour aider son meilleur ami à réaliser son rêve de devenir idole, mais il doute tellement de ses compétences. Au moins, dans un cours de danse, il aura l’impression de valider ce qu’il sait. “Merci beaucoup. Merci pour lui aussi. Ça représente beaucoup ce que tu fais là.” Après tout, Yura avait invité la koryo mais n’était pas obligée d’accepter son ami. Sinon, ça risquait d’être un peu trop ouvert à tout le monde et elle ne voulait peut-être pas que ça dégénère, ou qu’il y ait des histoires de favoritisme.

Yura était là pour s’occuper d’elle, et la plus jeune lui était reconnaissante. Des cuites de ce genre-là, elle connaissait, mais c’était toujours d’être avec quelqu’un plutôt que seule. Le hasard avait bien fait les choses, et elle aurait pu tomber sur une personne qui l’aurait laissé se débrouiller après l’avoir aidé. “En tout cas tu es le mien.” avait-elle ajouté avant que la jeune femme aille acheter une bouteille d’eau à la supérette du coin. Ça lui avait fait du bien, à Dong Joo, de se rafraichir et de pouvoir enlever cet arrière-goût d’alcool vomit. La gorge lui brûlait, c’était drôle en un sens, durant la descente les aliments glissaient tout seul, mais dans le sens inverse ce n’était plus du tout le cas. “Je ne sais pas.” Dong Joo se demandait si elle-même était une bonne grande sœur. Elle avait réussi à façonner une mini-elle, pas aussi extrême parce que tout comme elle, elle avait été élevée en partie par leur grand frère, mais elle supposait que si elle était dans sa position, elle s’occuperait de Dong Mi de la même façon que Yura le faisait avec elle. Après s’être moquée un peu, bien sûr. “Je te donne ce rôle. Tu as très bien rempli le test !” fit-elle comme si tout ça avait été un coup monter pour s’assurer que Yura ferait une bonne grande sœur. “Je ne suis jamais fatiguée !” Et ça, c’était bien vrai, elle était inépuisable. Au moins le soir elle s’endormait dans la seconde. “J’aimerais devenir nageuse professionnelle. Et encore, j’ai l’impression de ne pas assez m’entraîner.” Mais l’entraîneur lui disait de faire attention, car son corps était un temple, mais Dong Joo le saccageait avec le l’alcool. L’étudiante donna son téléphone à la plus âgée, et l’écouta avec émotion lui dire que peu importe la raison, elle sera là pour elle. C’était rassurant d’avoir à ses côtés une adulte – vraiment dans la vie d’adulte - mais qui n’aurait pas le rôle de deuxième parent. Une grande sœur était un entre-deux avec celui d’amie, et c’était bien l’avantage. “D’accord, je n’hésiterais pas, merci.” fit-elle avec des yeux brillants, sincère ; Dong Joo n’était pas du genre à être gênée pour demander de l’aide quand elle avait besoin. Le contact physiquement avec la jeune femme était chaleureux, ça lui faisait du bien, comme si rien ne pouvait lui arriver. Elle avait l’impression d’être un bébé, mais dans le bon sens du terme. L’étudiante souriait un peu plus à chaque fois. “Non, c’est bon, je me sens mieux. On peut reprendre notre route !” fit-elle en se levant, tenant toujours la main de Yura. “Dis, tu as des frères et sœurs toi ?” demanda-t-elle, curieuse, au bout d’un moment sur le chemin, se disant que la jeune femme avait sûrement de l’expérience.

________________________________

WHY IS THERE ONE LIGHT BUT TWO SHADOWS ?
Bang Yura
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Bang Yura
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : hirai momo ((twice))
Crédits : kelly ((ava))
Messages : 967
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t25072-bang-yura-runaway#997043http://www.shaketheworld.net/t25101p10-bang-yura#1026906http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#997477
Re: ((you're my savior)) ft. yura | Mar 15 Nov - 18:09
Citer EditerSupprimer
@Yi Dong Joo
Tu l'observais, le sourire fin et la frimousse attendrie. Tu la trouvais adorable, Dong Joo, à te complimenter de la sorte. Elle était encore jeune (toi aussi, en soit) et elle avait encore le temps de grandir et de se forger. Elle avait encore le temps de se découvrir, de se comprendre mais aussi de comprendre les autres. Elle avait le temps de prendre en maturité, de voir les traits de son visage s'affirmer petit à petit. Il fallait laisser le temps au temps et ne pas grandir trop vite surtout. Peut-être que c'était ton cas. Peut-être que tu avais grandi trop vite sans le vouloir. Tu avais loupé des choses. Une bonne partie de ton adolescence était comme un mélange de souvenirs de deux vies et tu avais du mal à te poser sur l'une ou sur l'autre. A quatorze ans, tu t'étais retrouvée ici, avec une autre identité, une autre famille, des autres parents. On t'avait dit que tout ça était vrai, que le reste n'était qu'un gros mensonge. Pilule encore difficile à avaler aujourd'hui. « J'ai hâte aussi », lui dis-tu sur le ton de la confidence, le sourire malicieux et le regard pétillant. Tu avais hâte de la voir venir dans ta salle mais aussi de la voir danser. De pouvoir partager ta passion avec une âme aussi vive que la sienne. Tu secouas un peu le visage, le sourire doux. « Ca me fait vraiment plaisir, ne me remercie pas », lui assuras-tu d'un mouvement de la tête. C'était sans hésiter que tu invitais les élèves à venir dans ta salle, qu'ils suivent ton cours ou non.

C'était difficile cependant, l'alcool. Et les répercussions. C'était pour ça et d'autres raisons que tu n'aimais pas spécialement boire. Tu te contentais des jus ou des cocktail sans alcool. Tu t'amusais tout autant. « C'est gentil », soufflas-tu dans une esquisse, l'air ému et le regard brillant. T'étais loin d'être un ange, tout le monde le dira. Dong Joo n'avait qu'à demander à l'université, l'on pensait souvent le contraire. T'avais un caractère trop affirmé pour être un ange. T'avais une personnalité bien trop spéciale pour être un ange. Il t'arrivait de jurer un peu trop, de menacer les types louches dans le métro, de leur briser les genoux s'ils insistaient. T'aimais pas user de la violence mais parfois tu supposais que t'avais pas le choix. T'étais loin d'être un ange – trop loin. « Tu ne sais pas ? », demandas-tu, intriguée. Tu ne pouvais pas réellement répondre à cette question non plus cela dit. T'avais pas de grande sœur, ni de grand frère. « Moi ? Ta grande sœur ? J'accepte ce rôle avec plaisir mais je ne suis pas sûre d'être la meilleure pour ça », lui affirmas-tu dans un sourire doux et amer. T'étais même médiocre dans ce rôle. « Jamais ? », tu levas le sourcil, la taquinant doucement. « Tu auras toujours l'impression de ne pas t'entraîner assez. C'est une bonne chose, dans un absolu. Ca veut dire que tu cherches à t'améliorer. Mais il ne faut pas que ça devienne excessif non plus », que l'entraînement soit trop long, trop dur. Il fallait trouver le juste milieu, pour le repos du corps mais aussi de l'esprit. Trop s'entraîner ne servait à rien, à part s'épuiser. « Je t'en prie », tu lui offris un autre sourire. « Tu es effectivement inépuisable », que tu dis, confirmant ses propos, un nouveau rire dans la gorge. Tu te levas à ton tour, serrant sa main dans la tienne, reprenant la route. Tu te stoppas un instant à sa question, comme si ton corps avait du mal à suivre le mouvement pourtant si simple. « J'ai un frère et une sœur, oui », dis-tu, les prunelles fuyantes. « On s'entend pas forcément bien cela dit. Je suppose que c'est un peu ma faute. Je suis la plus âgée mais j'occupe très mal ce rôle », admis-tu, le regard revenant vers elle dans un sourire triste. C'était pour ça que tu disais ne pas être la meilleure personne pour ce rôle qu'elle te donnait. Tu te mordis la lèvre inférieure, le regard perdu devant toi. « C'est compliqué. J'ai jamais rien fait pour entretenir notre lien, et je ne ferai jamais rien je pense », admis-tu. Tu ne pouvais plus rattraper tout ce temps perdu. Tu ne pouvais plus combler toute cette distance. « On a jamais vraiment été proches », expliquas-tu encore dans un mouvement d'épaules, comme si l'idée ne te faisait rien alors que ça te pesait, ça aussi. « Et toi ? J'ai compris que tu avais un frère mais tu en as d'autres ? Des sœurs peut-être ? », lui demandas-tu, préférant changer de sujet. « Est-ce que tu as un petit-ami ? », l'interrogeas-tu encore, le coin des lèvres finement relevé. « Ou du moins est-ce qu'il y a quelqu'un qui fait battre ton corps un peu plus vite ? », t'étais poète ce soir. Vite fait.

________________________________



Take me, pull me all around. Break me, I'm yours.
- in this moment
Contenu sponsorisé
 
Re: ((you're my savior)) ft. yura | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas