sombre
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €


    :: Digital City :: Centre Ville

the answer ((kikunae))

Khan Aeri
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Khan Aeri
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ((twice))
Crédits : a-child-ish ((ava))
Messages : 383
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p10-khan-aeri#1035480http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003933
the answer ((kikunae)) | Sam 16 Juil - 15:35
Citer EditerSupprimer
the answer.
Un souffle léger vint se libérer entre tes lèvres, tes pupilles allant et venant entre la feuille devant toi et le paysage qui dansait devant tes pupilles. Tu aimais parfois t'inspirer du paysage autour de toi pour créer un univers. Là, tu inventais un décor tout droit sorti des plus grands films, le personnage se trouvant au cœur de tout ça. Il en était l'élément central mais pas essentiel. La lune. Tu donnais une place importante à la lune dans ce décor. Comme le palpitant, elle était indispensable. Sans lune, ton dessin ne vivait pas, ne respirait pas. Avec la lune, il prenait vie. Tu pouvais presque voir les branches danser au gré du vent. Tu pouvais presque voir les couleurs venir picorer chaque trait. Tu pouvais presque voir le personnage bouger, vivre sa vie, tournant autour de cette lune brillante et douce, avançant dans sa lumière, et sa chaleur invisible. Tu la trouvais fascinante, la lune. Tu adorais l'admirer le soir. Comme si elle était capable de te guider. Tu la cherchais souvent, le regard levé vers le ciel, dans l'espoir de la trouver là. Seule constante dans ta vie, elle t'attendait tous les soirs. Elle te berçait chaque nuit et t’inondait de sa lumière. Comme si elle voulait te protéger. Tu savais que ce n'était pas vrai, qu'elle n'était pas là spécialement pour toi. Mais tu te laissais rêver, tu te laissais bercer, enlacer, rassurer. T'avais que ça, désormais. Enfin pas totalement. Mais la lune t'écoutait. Elle t'entendait surtout, alors que tu ne prononçais pas un mot. Pas besoin de parler pour qu'elle comprenne – elle était capable de saisir chacun de tes silences, chacun de tes souffles. Rangeant tes affaires, tu t'étiras mollement avant de quitter ta place, prête à rentrer. Tu allais faire un petit tour avant ça. Pour aucune raison, juste errer. Tu le faisais bien ça, errer. Et alors tu erras, avançant ici et là sans réel but. Sans réelle envie. T'avançais juste pour avancer, pour éviter d'être inerte, de rester, de ne pas bouger. Mais tu savais pas où tu allais ni pourquoi tu y allais. Tu fis un tour par une petite boutique, la vitrine t'ayant faite de l’œil alors que tu passais devant. Et t'en étais sortie avec de nouveaux crayons et un carnet tout neuf. Comme si t'en avais pas assez. Ce fut alors que tu entendis une voix articuler d'autres mots que des syllabes coréennes. Tendant l'oreille, tu écoutas, immobile, essayant de capter d'où la voix venait. Tu l'observas, le jeune homme, n'osant avancer, te contentant de regarder au lieu d'intervenir. Tu te pinças les lèvres, l'hésitation présente, avant de prendre ton courage à deux mains. « Bonjour », articulas-tu lentement, te courbant poliment une fois son attention sur toi. Tu tentas un sourire. « Est-ce que je peux t'aider ? Tu as l'air perdu », que tu articulas dans un japonais soigné, espérant ne pas faire de fautes bêtes. « Tu cherches quelque chose ? Je peux te renseigner si... », tu marquas un silence, songeuse. « Si je connais », parce que tu ne connaissais pas beaucoup de boutiques non plus, au final.

________________________________

i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
Kagiyama Kikunae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kagiyama Kikunae
Pseudo, pronom(s) : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Fallen Leaves.
Messages : 86
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Mar 26 Juil - 14:32
Citer EditerSupprimer
the answer.
Kikunae est en Corée du sud depuis un peu plus d’un an maintenant. Il a eu le temps de se familiariser avec la langue du pays, sa culture, qui sur certains points ne diffère pas énormément des coutumes japonaises. Le Japon lui manque souvent, mais ici au moins, il a pu prendre en indépendance sans toujours avoir sa mère sur le dos. Ce n’était ni un pays, ni une langue totalement inconnu pour Kikunae. Hayden, son meilleur-ami en est originaire et y vivait depuis plusieurs années déjà. Il était déjà venu le voir. C’est en partie pour cela que son choix s’est porté sur la Corée du sud. Suffisamment proche géographiquement et culturellement de son pays d’origine pour ne pas être trop dépaysé. Kikunae n’aime pas les changements drastiques. Il a besoin de se sentir chez lui. Avoir un pied-à-terre dans le pays est aussi un plus. Le Japonais a pu rester chez son meilleur ami quelques semaines, avant la rentrée scolaire et son emménagement dans la résidence de l’université. Toutefois, en un an et demi, il y a des situations auxquelles il n’a pas beaucoup été confronté et il est loin de connaître la cartographie de Séoul sur le bout des doigts. Son sens de l’orientation n’est pas trop mauvais pourtant, mais la ville est immense.

Ce soir un drame est arrivé… Oui, un drame. Une corde de son violon a lâché, Nae a d’ailleurs l’étui de son instrument sur le dos. Il y a une boutique à Gangnam, celle où il va tout le temps depuis qu’il est arrivé, car évidemment ce n’est pas la première fois que cela arrive. Où est le drame dans tout ça ? J’y viens. C’est l’été, les gens profitent du soleil et la boutique dans laquelle Kikunae a l’habitude de se rendre est fermée pour plusieurs jours. Il lui arrive d’avoir des cordes en plus pour palier à ce type d’incident, mais il n’a pas pensé à en racheter la dernière fois… Il bougonne en japonais et laisse échapper un juron lorsque son téléphone s’éteint. Plus de batterie. Comment est-il censé trouver son chemin maintenant ? Il relève vivement la tête en entendant une voix. Dans une aussi grande ville, ce n’est pas surprenant et on pourrait très bien ne pas s’adresser à lui, mais cette voix lui a parlé en japonais. C’est suffisamment rare pour le souligner.

- Bonjour.

Nae est indépendant, il réussit toujours à se débrouiller seul, mais dans ce cas précis, un peu d’aide ne serait pas de refus et entendre quelqu’un lui parler en japonais lui fait un bien fou. C’est encore plus agréable qu’il ne l’aurait imaginé. Il n’a plus besoin de faire d’effort pour parler, de réfléchir… On le complimente souvent pour son coréen marqué par un accent, mais qui est presque exempt de faute grammaticale. Cependant, même en parlant cette langue presque tous les jours depuis environ un an, il lui arrive d’être fatigué de faire autant d’effort pour s’exprimer, de ne pas toujours avoir tous les mots pour traduire le fond de sa pensée. Même pour quelqu’un d’aussi introvertie et peu bavard que Kikunae, par moment c’est frustrant.

- Je… Je cherche un magasin d’instruments de musique qui doit se trouver vers le quartier d’Hyahwa. On m’a indiqué le chemin, mais je crois que je n’ai pas tout bien retenu, j’ai dû me tromper de virage à un moment donné… Et mon téléphone vient de tomber en rade de batterie.

Wow, plus d’une phrase adressée à une personne qu’il ne connait pas… Comme quoi réentendre du japonais fait réellement des miracles chez notre petit musicien.
Khan Aeri
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Khan Aeri
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ((twice))
Crédits : a-child-ish ((ava))
Messages : 383
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p10-khan-aeri#1035480http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1003933
Re: the answer ((kikunae)) | Lun 12 Sep - 12:34
Citer EditerSupprimer
the answer.
Dans les mondes que tu inventais, ceux que tu dessinais et construisais de toutes pièces, l'ambiance paraissait légère, mais parfois les ombres montraient clairement leur méchanceté, dansant dans un coin de la feuille, grignotant un bout des arbres, des couleurs. Dans chaque dessin il y avait une part plus sombre. Une façon de dire que t'étais jamais tranquille, que tes craintes te suivaient tout le temps. Que les mots écrits pour toi restaient gravés dans un coin de ta tête. L'angoisse que tu avais connue ces jours-là n'avait pas disparu non plus. Comment le pourrait-elle ? Elle restait là, dormant dans le fond de ton âme, soulevant parfois ton cœur dans des battements plus rapides, te faisant presque perdre la notion du temps et de l'espace. Tu tentais de rendre le côté clair beau, détaillé et apaisant. Comme un doux rêve. Un songe merveilleux duquel on ne voulait se réveiller de peur de tomber dans le cauchemar. Ton cauchemar c'était ton jour. Les moments où tu étais éveillée. Les moments de conscience. Comme pour tout le monde, tu supposais. Souvent tu t'imaginais être une héroïne, capable de tout affronter. Mais t'en étais loin alors tu préférais les dessiner, t'inspirant de personnes que tu avais croisées. Tu tournais, et tournais. Tu cherchais, sans trop savoir quoi. Jusqu'à tomber sur ce jeune homme, sur cette langue que tu avais dû apprendre. Sur cette langue de ton pays d'origine. L'hésitation clairement présente dans le langage corporel, tu tentais de paraître le plus aimable possible, ne souhaitant vexer ou brusquer la personne en face. Tu tentas un sourire léger, le visage faiblement penché, les pommettes rougissant lentement. Tu te concentras ensuite, fixant ses lèvres lorsqu'il parlait, les sons t'emplissant les tympans. « Effectivement ce n'est pas le bon chemin », déclaras-tu doucement, essayant un faible son amusé. « On va se servir du mien. Je ne connais pas le quartier par cœur donc j'en aurais besoin aussi », déclaras-tu, sortant ton téléphone, ouvrant directement ton gps. « Vous parliez de ce magasin ? », tu tournas l'écran de ton téléphone vers lui, désignant la devanture d'une boutique dont tu ignorais tout. « Je suis désolée je n'ai pas l'impression d'être d'une grande aide pour le moment », tu te courbas poliment avant de te pincer les lèvres. T'étais plus calée niveau boutiques d'objets dérivés d'anime ou de manga. « Vous êtes musicien ? Vous jouez ? », l'interrogeas-tu encore, en profitant pour parfaire ton accent et la tournure de tes phrases, supposant que si tu faisais une faute, il allait probablement te le dire. Non ?

________________________________

i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
Kagiyama Kikunae
❝ NEWBIE ☘ MEMBER
Kagiyama Kikunae
Pseudo, pronom(s) : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Fallen Leaves.
Messages : 86
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Sam 24 Sep - 19:04
Citer EditerSupprimer
the answer.
Kikunae ne se demande même pas pourquoi cette jeune femme s’adresse à lui en japonais. Entendre sa langue maternelle le soulage bien trop pour cela. Elle l’a peut-être juste entendu marmonner et râler… Il se trouve que par hasard, elle parle aussi cette langue. Une chance pour le musicien ! C’est peut-être pour cela qu’il fait un effort pour lui répondre des phrases plus construites qu’un simple sujet/verbe/complément. Kikunae est un adepte des phrases concises. Surtout quand il ne connaît pas son interlocuteur. Avec ses quelques amis, cette habitude se perd, comme avec Hayden par exemple. Cette jeune femme n’a pas l’air méchante, mais si elle pouvait juste lui indiquer le chemin encore une fois et se contenter de cela… Nae serait capable d’encore se perdre. Virtuose du violon, pas très dégourdi en orientation.

- Merci, il se contente de répondre, toujours en japonais.

Le japonais regarde la-dite photo sur le téléphone portable de l’inconnue et secoue doucement la tête.

- Oui, c’est celui-ci.

Elle va finir par le trouver désagréable s’il ne fait pas plus d’effort pour lui parler. C’est parfois ce qu’on lui reproche. On le prend soit pour un c*n, soit pour quelqu’un de timide, au choix. Timide, il ne l’est pas non plus. « Introverti » conviendrait mieux. Il ne s’ouvre pas à beaucoup de monde et le contact sociable draine son énergie.

- Vous vous êtes arrêtées pour essayer de m’aider, c’est déjà aimable de votre part, il la rassure poliment.

Est-ce qu’il joue ? Oui, un foutu instrument qui a décidé de le lâcher ce soir… Pourquoi ce soir ?! De toute façon, que ce soit aujourd’hui, demain ou dans trois mois, ces cordes auraient finit par lâcher et il aurait été obligé de les changer. C’est inévitable, car elles s’abîment à chaque fois qu’il joue. Au moins, dans une semaine ou deux, sa boutique habituelle aurait été ouverte.

- Euh oui, je suis musicien, enfin j’étudie la musique.

Il n’est pas musicien de métier encore, même s’il donne des cours particuliers de piano et de violon de temps en temps pour gagner sa vie d’étudiant.

- Je joue du violon.

D’un mouvement de l’épaule, il l’étui sur son dos, contenant son instrument. L’avantage du violon, c’est que ce n’est pas grand, il peut se permettre de le trimbaler de cette façon. S’il était violoncelliste, ce serait tout de suite plus compliqué.

- Je dois racheter des cordes, une des miennes s’est cassée et je n’en ai pas de rechange.

Il lui dit cela comme si c’était une évidence. Enfin, ce n’est pas sorcier, même sans être musicienne, elle devrait comprendre. Un violon est un instrument à corde. Après, tout le monde ne pense sans doute pas au fait que les cordes puissent casser. Elles ne sont pas indestructible, elles se cassent aussi, comme le lacet du patin d’un patineur artistique peut se rompre. Ce n’est pas si courant, mais cela arrive s’il pratique quotidiennement. Le petit-ami de son meilleur ami est patineur de métier… Bref. Il s’égare.

- Je peux regarder la direction sur votre téléphone et y aller seul, je ne veux pas vous déranger.

Kikunae a l’impression de percevoir un léger accent chez la jeune femme, mais lui poser une question sur le sujet lui paraît indiscret et ce n’est pas son genre de faire la conversation de cette façon.

________________________________

Dear society
“I'm a natural disaster, but even after all that I do. It's you who's gonna be the death of me and none of this matters.”
Contenu sponsorisé
 
Re: the answer ((kikunae)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas