sombre
Le Deal du moment : -14%
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ Puce Apple M1 ...
Voir le deal
799 €


    :: Défouloir :: 2024

the answer ((kikunae))

Khan Aeri
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Khan Aeri
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ∽ twice
Crédits : romeochamberlain
Messages : 561
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p20-khan-aeri#1055562http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038791
the answer ((kikunae)) | Sam 16 Juil - 15:35
Citer EditerSupprimer
the answer.
Un souffle léger vint se libérer entre tes lèvres, tes pupilles allant et venant entre la feuille devant toi et le paysage qui dansait devant tes pupilles. Tu aimais parfois t'inspirer du paysage autour de toi pour créer un univers. Là, tu inventais un décor tout droit sorti des plus grands films, le personnage se trouvant au cœur de tout ça. Il en était l'élément central mais pas essentiel. La lune. Tu donnais une place importante à la lune dans ce décor. Comme le palpitant, elle était indispensable. Sans lune, ton dessin ne vivait pas, ne respirait pas. Avec la lune, il prenait vie. Tu pouvais presque voir les branches danser au gré du vent. Tu pouvais presque voir les couleurs venir picorer chaque trait. Tu pouvais presque voir le personnage bouger, vivre sa vie, tournant autour de cette lune brillante et douce, avançant dans sa lumière, et sa chaleur invisible. Tu la trouvais fascinante, la lune. Tu adorais l'admirer le soir. Comme si elle était capable de te guider. Tu la cherchais souvent, le regard levé vers le ciel, dans l'espoir de la trouver là. Seule constante dans ta vie, elle t'attendait tous les soirs. Elle te berçait chaque nuit et t’inondait de sa lumière. Comme si elle voulait te protéger. Tu savais que ce n'était pas vrai, qu'elle n'était pas là spécialement pour toi. Mais tu te laissais rêver, tu te laissais bercer, enlacer, rassurer. T'avais que ça, désormais. Enfin pas totalement. Mais la lune t'écoutait. Elle t'entendait surtout, alors que tu ne prononçais pas un mot. Pas besoin de parler pour qu'elle comprenne – elle était capable de saisir chacun de tes silences, chacun de tes souffles. Rangeant tes affaires, tu t'étiras mollement avant de quitter ta place, prête à rentrer. Tu allais faire un petit tour avant ça. Pour aucune raison, juste errer. Tu le faisais bien ça, errer. Et alors tu erras, avançant ici et là sans réel but. Sans réelle envie. T'avançais juste pour avancer, pour éviter d'être inerte, de rester, de ne pas bouger. Mais tu savais pas où tu allais ni pourquoi tu y allais. Tu fis un tour par une petite boutique, la vitrine t'ayant faite de l’œil alors que tu passais devant. Et t'en étais sortie avec de nouveaux crayons et un carnet tout neuf. Comme si t'en avais pas assez. Ce fut alors que tu entendis une voix articuler d'autres mots que des syllabes coréennes. Tendant l'oreille, tu écoutas, immobile, essayant de capter d'où la voix venait. Tu l'observas, le jeune homme, n'osant avancer, te contentant de regarder au lieu d'intervenir. Tu te pinças les lèvres, l'hésitation présente, avant de prendre ton courage à deux mains. « Bonjour », articulas-tu lentement, te courbant poliment une fois son attention sur toi. Tu tentas un sourire. « Est-ce que je peux t'aider ? Tu as l'air perdu », que tu articulas dans un japonais soigné, espérant ne pas faire de fautes bêtes. « Tu cherches quelque chose ? Je peux te renseigner si... », tu marquas un silence, songeuse. « Si je connais », parce que tu ne connaissais pas beaucoup de boutiques non plus, au final.

________________________________

moonlight sunrise
I don't know how to say this I hope this song's on your playlist This feeling's so hard to explain I don't even know how to talk right now
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Mar 26 Juil - 14:32
Citer EditerSupprimer
the answer.
Kikunae est en Corée du sud depuis un peu plus d’un an maintenant. Il a eu le temps de se familiariser avec la langue du pays, sa culture, qui sur certains points ne diffère pas énormément des coutumes japonaises. Le Japon lui manque souvent, mais ici au moins, il a pu prendre en indépendance sans toujours avoir sa mère sur le dos. Ce n’était ni un pays, ni une langue totalement inconnu pour Kikunae. Hayden, son meilleur-ami en est originaire et y vivait depuis plusieurs années déjà. Il était déjà venu le voir. C’est en partie pour cela que son choix s’est porté sur la Corée du sud. Suffisamment proche géographiquement et culturellement de son pays d’origine pour ne pas être trop dépaysé. Kikunae n’aime pas les changements drastiques. Il a besoin de se sentir chez lui. Avoir un pied-à-terre dans le pays est aussi un plus. Le Japonais a pu rester chez son meilleur ami quelques semaines, avant la rentrée scolaire et son emménagement dans la résidence de l’université. Toutefois, en un an et demi, il y a des situations auxquelles il n’a pas beaucoup été confronté et il est loin de connaître la cartographie de Séoul sur le bout des doigts. Son sens de l’orientation n’est pas trop mauvais pourtant, mais la ville est immense.

Ce soir un drame est arrivé… Oui, un drame. Une corde de son violon a lâché, Nae a d’ailleurs l’étui de son instrument sur le dos. Il y a une boutique à Gangnam, celle où il va tout le temps depuis qu’il est arrivé, car évidemment ce n’est pas la première fois que cela arrive. Où est le drame dans tout ça ? J’y viens. C’est l’été, les gens profitent du soleil et la boutique dans laquelle Kikunae a l’habitude de se rendre est fermée pour plusieurs jours. Il lui arrive d’avoir des cordes en plus pour palier à ce type d’incident, mais il n’a pas pensé à en racheter la dernière fois… Il bougonne en japonais et laisse échapper un juron lorsque son téléphone s’éteint. Plus de batterie. Comment est-il censé trouver son chemin maintenant ? Il relève vivement la tête en entendant une voix. Dans une aussi grande ville, ce n’est pas surprenant et on pourrait très bien ne pas s’adresser à lui, mais cette voix lui a parlé en japonais. C’est suffisamment rare pour le souligner.

- Bonjour.

Nae est indépendant, il réussit toujours à se débrouiller seul, mais dans ce cas précis, un peu d’aide ne serait pas de refus et entendre quelqu’un lui parler en japonais lui fait un bien fou. C’est encore plus agréable qu’il ne l’aurait imaginé. Il n’a plus besoin de faire d’effort pour parler, de réfléchir… On le complimente souvent pour son coréen marqué par un accent, mais qui est presque exempt de faute grammaticale. Cependant, même en parlant cette langue presque tous les jours depuis environ un an, il lui arrive d’être fatigué de faire autant d’effort pour s’exprimer, de ne pas toujours avoir tous les mots pour traduire le fond de sa pensée. Même pour quelqu’un d’aussi introvertie et peu bavard que Kikunae, par moment c’est frustrant.

- Je… Je cherche un magasin d’instruments de musique qui doit se trouver vers le quartier d’Hyahwa. On m’a indiqué le chemin, mais je crois que je n’ai pas tout bien retenu, j’ai dû me tromper de virage à un moment donné… Et mon téléphone vient de tomber en rade de batterie.

Wow, plus d’une phrase adressée à une personne qu’il ne connait pas… Comme quoi réentendre du japonais fait réellement des miracles chez notre petit musicien.
Khan Aeri
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Khan Aeri
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ∽ twice
Crédits : romeochamberlain
Messages : 561
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p20-khan-aeri#1055562http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038791
Re: the answer ((kikunae)) | Lun 12 Sep - 12:34
Citer EditerSupprimer
the answer.
Dans les mondes que tu inventais, ceux que tu dessinais et construisais de toutes pièces, l'ambiance paraissait légère, mais parfois les ombres montraient clairement leur méchanceté, dansant dans un coin de la feuille, grignotant un bout des arbres, des couleurs. Dans chaque dessin il y avait une part plus sombre. Une façon de dire que t'étais jamais tranquille, que tes craintes te suivaient tout le temps. Que les mots écrits pour toi restaient gravés dans un coin de ta tête. L'angoisse que tu avais connue ces jours-là n'avait pas disparu non plus. Comment le pourrait-elle ? Elle restait là, dormant dans le fond de ton âme, soulevant parfois ton cœur dans des battements plus rapides, te faisant presque perdre la notion du temps et de l'espace. Tu tentais de rendre le côté clair beau, détaillé et apaisant. Comme un doux rêve. Un songe merveilleux duquel on ne voulait se réveiller de peur de tomber dans le cauchemar. Ton cauchemar c'était ton jour. Les moments où tu étais éveillée. Les moments de conscience. Comme pour tout le monde, tu supposais. Souvent tu t'imaginais être une héroïne, capable de tout affronter. Mais t'en étais loin alors tu préférais les dessiner, t'inspirant de personnes que tu avais croisées. Tu tournais, et tournais. Tu cherchais, sans trop savoir quoi. Jusqu'à tomber sur ce jeune homme, sur cette langue que tu avais dû apprendre. Sur cette langue de ton pays d'origine. L'hésitation clairement présente dans le langage corporel, tu tentais de paraître le plus aimable possible, ne souhaitant vexer ou brusquer la personne en face. Tu tentas un sourire léger, le visage faiblement penché, les pommettes rougissant lentement. Tu te concentras ensuite, fixant ses lèvres lorsqu'il parlait, les sons t'emplissant les tympans. « Effectivement ce n'est pas le bon chemin », déclaras-tu doucement, essayant un faible son amusé. « On va se servir du mien. Je ne connais pas le quartier par cœur donc j'en aurais besoin aussi », déclaras-tu, sortant ton téléphone, ouvrant directement ton gps. « Vous parliez de ce magasin ? », tu tournas l'écran de ton téléphone vers lui, désignant la devanture d'une boutique dont tu ignorais tout. « Je suis désolée je n'ai pas l'impression d'être d'une grande aide pour le moment », tu te courbas poliment avant de te pincer les lèvres. T'étais plus calée niveau boutiques d'objets dérivés d'anime ou de manga. « Vous êtes musicien ? Vous jouez ? », l'interrogeas-tu encore, en profitant pour parfaire ton accent et la tournure de tes phrases, supposant que si tu faisais une faute, il allait probablement te le dire. Non ?

________________________________

moonlight sunrise
I don't know how to say this I hope this song's on your playlist This feeling's so hard to explain I don't even know how to talk right now
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Sam 24 Sep - 19:04
Citer EditerSupprimer
the answer.
Kikunae ne se demande même pas pourquoi cette jeune femme s’adresse à lui en japonais. Entendre sa langue maternelle le soulage bien trop pour cela. Elle l’a peut-être juste entendu marmonner et râler… Il se trouve que par hasard, elle parle aussi cette langue. Une chance pour le musicien ! C’est peut-être pour cela qu’il fait un effort pour lui répondre des phrases plus construites qu’un simple sujet/verbe/complément. Kikunae est un adepte des phrases concises. Surtout quand il ne connaît pas son interlocuteur. Avec ses quelques amis, cette habitude se perd, comme avec Hayden par exemple. Cette jeune femme n’a pas l’air méchante, mais si elle pouvait juste lui indiquer le chemin encore une fois et se contenter de cela… Nae serait capable d’encore se perdre. Virtuose du violon, pas très dégourdi en orientation.

- Merci, il se contente de répondre, toujours en japonais.

Le japonais regarde la-dite photo sur le téléphone portable de l’inconnue et secoue doucement la tête.

- Oui, c’est celui-ci.

Elle va finir par le trouver désagréable s’il ne fait pas plus d’effort pour lui parler. C’est parfois ce qu’on lui reproche. On le prend soit pour un c*n, soit pour quelqu’un de timide, au choix. Timide, il ne l’est pas non plus. « Introverti » conviendrait mieux. Il ne s’ouvre pas à beaucoup de monde et le contact sociable draine son énergie.

- Vous vous êtes arrêtées pour essayer de m’aider, c’est déjà aimable de votre part, il la rassure poliment.

Est-ce qu’il joue ? Oui, un foutu instrument qui a décidé de le lâcher ce soir… Pourquoi ce soir ?! De toute façon, que ce soit aujourd’hui, demain ou dans trois mois, ces cordes auraient finit par lâcher et il aurait été obligé de les changer. C’est inévitable, car elles s’abîment à chaque fois qu’il joue. Au moins, dans une semaine ou deux, sa boutique habituelle aurait été ouverte.

- Euh oui, je suis musicien, enfin j’étudie la musique.

Il n’est pas musicien de métier encore, même s’il donne des cours particuliers de piano et de violon de temps en temps pour gagner sa vie d’étudiant.

- Je joue du violon.

D’un mouvement de l’épaule, il l’étui sur son dos, contenant son instrument. L’avantage du violon, c’est que ce n’est pas grand, il peut se permettre de le trimbaler de cette façon. S’il était violoncelliste, ce serait tout de suite plus compliqué.

- Je dois racheter des cordes, une des miennes s’est cassée et je n’en ai pas de rechange.

Il lui dit cela comme si c’était une évidence. Enfin, ce n’est pas sorcier, même sans être musicienne, elle devrait comprendre. Un violon est un instrument à corde. Après, tout le monde ne pense sans doute pas au fait que les cordes puissent casser. Elles ne sont pas indestructible, elles se cassent aussi, comme le lacet du patin d’un patineur artistique peut se rompre. Ce n’est pas si courant, mais cela arrive s’il pratique quotidiennement. Le petit-ami de son meilleur ami est patineur de métier… Bref. Il s’égare.

- Je peux regarder la direction sur votre téléphone et y aller seul, je ne veux pas vous déranger.

Kikunae a l’impression de percevoir un léger accent chez la jeune femme, mais lui poser une question sur le sujet lui paraît indiscret et ce n’est pas son genre de faire la conversation de cette façon.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Khan Aeri
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Khan Aeri
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ∽ twice
Crédits : romeochamberlain
Messages : 561
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p20-khan-aeri#1055562http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038791
Re: the answer ((kikunae)) | Mer 21 Déc - 9:56
Citer EditerSupprimer
the answer.
Tu ne pouvais pas laisser ce jeune homme ainsi. Passer à côté en faisant mine de ne pas savoir l'aider. C'était cruel. Et même si tu n'étais pas généralement le genre de personnes à aller vers les autres, cette fois, tu te laissais tenter. Après tout il ne semblait pas méchant, même tout aussi inoffensif que toi. Si tu pouvais l'aider, ça te soulagerait. Surtout que tu savais parler japonais. Ca te donnait l'occasion de t'entraîner encore et de former des phrases un peu plus complexes que d'habitude, sans doute. Hochant doucement le visage, tu lui offris un sourire timide. Pas besoin de te remercier, après tout. Tu faisais ça pour vous deux, dans le fond. Tu cherchas alors un peu sur ton téléphone, avant de pencher l'appareil vers lui. Bougeant une nouvelle fois le visage, tu souris à nouveau. « Parfait », soufflas-tu, recherchant les informations qu'il fallait pour vous y rendre. Tu ne connaissais pas du tout l'endroit. Tu aurais pu le conseiller sur une boutique spécialisée dans le dessin ou les manga et produits dérivés. Mais niveau musique, t'y connaissais vraiment pas grand chose. « C'est normal. Je ne pouvais pas vous laisser là », dis-tu, quelque peu gênée, les pommettes rosies mais l'esquisse fine. Tu penchas un peu le visage, clignant des paupières. « Ce doit être compliqué non ? », lui demandas-tu, levant un peu les sourcils. « Oh le violon... C'est un bel instrument. Mais ça aussi, ça a l'air difficile », tu émis un faible son amusé. Tout semblait difficile pour toi. Tu ne savais rien faire, de toute façon. Enfin tu savais dessiner et tu te débrouillais bien aux jeux vidéos mais.. ça ne faisait pas tout. Tu aimerais savoir jouer d'un instrument aussi, mais tu ne savais pas lequel. Le piano, pourquoi pas. Mais ça demandait beaucoup de temps, et de concentration. « Une corde ? Elles peuvent se casser ? », la question devait paraître ridicule, et t'en rougis de honte, baissant le regard. « Je ne pensais pas qu'elles pouvaient casser », soufflas-tu en guise de justifications, ne croisant pas son regard. « Oh non ça me dérange pas. Et puis c'est sur mon chemin », pas du tout. Et tu mentais très mal mais tu ne voulais pas l'abandonner comme ça. « Ca me permettra de découvrir le magasin, comme ça », tu bougeas un peu les épaules, le sourire fin, avant d'observer les indications sur ton téléphone. « Alors on va devoir passer par là... », repris-tu en coréen, les sourcils froncés, avançant dans la direction. « Vous étudiez ici ? », ton index pointait le sol mais tu parlais de Séoul, évidemment.

________________________________

moonlight sunrise
I don't know how to say this I hope this song's on your playlist This feeling's so hard to explain I don't even know how to talk right now
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Sam 21 Jan - 15:36
Citer EditerSupprimer
the answer.
Kikunae a l’habitude de se débrouiller seul. Il a toujours été indépendant vis-à-vis de ses parents. Au point de décider d’aller vivre à l’étranger pour s’éloigner d’une mère étouffante. Certes, il était majeur, mais cette indépendance ne date pas d’hier. Il aurait bien finit par trouver cette boutique. Cependant, son ange-gardien a l’air d’être de bonne humeur aujourd’hui. Une jeune femme vient lui proposer son aide. Nae n’est pas l’être humain le plus ouvert aux autres, encore moins si on vient l’aborder en pleine rue. Le fait que cette jeune femme parle japonais a clairement aidé à adoucir notre ourson bougon.

- Ce n’est pas l’instrument le plus facile à maîtriser, c’est vrai. Oui, les cordes peuvent se casser à force, comme les cordes d’une guitare. Ça n’arrive pas si souvent que ça, mais c’est toujours quand il ne faut pas…

Le son du violon vient du frottement entre les cordes et l’archet, ainsi que le pincement des cordes avec les doigts du musicien. Ce frottement abîme les cordes et au bout d’un moment elles cassent, c’est normal. Nae a toujours des cordes de rechange habituellement, mais il n’en a pas racheté la dernière fois et voilà où il est en est maintenant…

- Merci, c’est gentil.

Kikunae le pense réellement. Il n’est pas le plus à l’aise en société, pas par timidité, plus parce qu’il est d’un naturel solitaire, pas adepte des conversations lambdas, le « small talk » comme disent les anglophones.

- Oui, je suis inscrit à la Yonsei en art du spectacle, en musicologie, spécialité instruments à cordes.

Sa curiosité est de nouveau piquée en entendant la jeune femme parler coréen entre deux phrases en japonais. Sans poser une question directe, Kikunae se permet de dire :

- Vous parler très bien coréen et japonais…

De son côté, il a complètement abandonné le coréen depuis qu’elle lui a parlé en japonais. Il n’est pas en Corée du sud depuis très longtemps, à peine un an et demi. Il a beau se débrouiller très convenablement pour vivre tous les jours dans le pays, y étudier, etc. Quand il peut parler japonais, il n’hésite pas une seconde à choisir la solution de facilité et le Japon lui manque beaucoup… Ce n’est pas rare que l’on questionne Kikunae sur ses origines, car son accent se remarque facilement quand il parle en coréen et ça intrigue. Il ne le prend jamais mal, il est fier de son pays et de sa nationalité. Il se plaît beaucoup en Corée du sud d’ailleurs, mais cela a quelque chose de rassurant quand il croise quelqu’un qui peut comprendre sa langue maternelle...

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Khan Aeri
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Khan Aeri
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ∽ twice
Crédits : romeochamberlain
Messages : 561
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p20-khan-aeri#1055562http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038791
Re: the answer ((kikunae)) | Mer 8 Mar - 17:23
Citer EditerSupprimer
the answer.
C'était plutôt agréable de pouvoir parler japonais de cette façon. Tu ne pouvais pas le faire tous les jours, pratiquant souvent toute seule dans ta chambre ou devant un anime. Tu étais contente de pouvoir le faire et en plus, d'être capable d'aider. Tu te serais sentie bien bête de ne pas rester ni de pouvoir l'assister par manque de connaissances. Tu savais te débrouiller, tu savais communiquer et même si parfois, il te fallait du temps pour trouver tes mots, tes phrases avaient du sens et se formaient de manière plutôt naturelle. Enfin tu supposais. Tu espérais ne pas mal prononcer des mots non plus ou ne pas bien former tes phrases. Les lèvres finement pincées, tu hochas le visage. « Vous en jouez depuis longtemps ? », demandas-tu, te montrant bien curieuse, intriguée et intéressée par le sujet. « Ah oui, ça arrive toujours quand on n'en a pas en rechange ou ce genre de choses », c'était pas drôle sinon. Et ça n'arrivait pas que pour le violon mais pour tout de manière générale. « Je vous en prie », dis-tu dans un sourire léger. Vraiment, pas besoin de te remercier autant, c'était normal. Tu aurais voulu qu'on fasse la même chose pour toi – mais l'aurait-on fait ? T'avais cette idée bizarre en tête que personne n'aurait voulu s'arrêter pour toi. Que personne n'aurait voulu t'aider toi, en particulier. Pourquoi ? Tu ne pourrais l'expliquer à part en disant « parce que c'est moi ». C'était ainsi que tu voyais les choses. Parce que t'étais toi, on refusait de t'aider, de faire certaines choses. Parce que t'étais probablement bête ou bizarre. « On se croisera peut-être, j'y suis aussi », répondis-tu dans un rire léger, le visage se mouvant faiblement. « Je suis en arts appliqués » précisas-tu, même s'il n'avait pas demandé et peut-être que ça ne l'intéressait pas mais les mots t'avaient échappé et tu ne pouvais plus les retenir. Un léger son amusé dans la gorge, tu souris. « Merci », tu penchas un peu le visage. « Je suis japonaise d'origines mais j'ai grandi ici », ton index pointa le sol. T'avais pas honte de parler de ça. « J'ai été adoptée », lui indiquas-tu, les lèvres finement pincées. « J'ai déjà visité le Japon, j'espère pouvoir y retourner prochainement. Vous venez de quel coin ? », l'interrogeas-tu. Peut-être te montrais-tu trop curieuse mais tu ne te sentais pas stressée face à lui, ou même jugée. C'était rare. « Vous vous en sortez avec le coréen ? Ce n'est pas trop dur ? », le questionnas-tu encore. « Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas ce serait avec plaisir », t'étais pas une professeure née mais... tu pouvais peut-être lui donner quelques tuyaux. Au cas où.

________________________________

moonlight sunrise
I don't know how to say this I hope this song's on your playlist This feeling's so hard to explain I don't even know how to talk right now
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Ven 24 Mar - 21:35
Citer EditerSupprimer
the answer.
- Depuis presque dix ans.

Avant de claquer la porte et de s’envoler pour le Japon, Kikunae n’avait jamais envisagé d’un jour apprendre le coréen. Il connaissait quelques phrases puisque son meilleur ami est américano-coréen, mais ses connaissances étaient modestes. Quand il a eu envie de quitter son pays natal dans l’espoir de se défaire de l’emprise d’une mère trop étouffante, il n’a pas réfléchit longtemps. Rejoindre Hayden était une évidence. Il ne voyait pas partir trop loin et ce dernier lui avait proposé de venir. Ce séjour devait être temporaire dans un premier temps, mais la liberté devient rapidement addictive. Au Japon, il vivait encore chez ses parents. Lorsqu’il a le mal du pays, Nae se dit qu’il aurait simplement pu trouver un logement au Japon, un chez lui, qui ne serait pas chez ses parents. Cependant, changer de pays avait une symbolique plus radicale et il en avait besoin, pour faire comprendre à sa mère qu’il n’approuve pas tout ce qu’elle a pu lui faire. Kikunae n’a pas été à proprement parlé malheureux, il n’a manqué de rien, jamais. Son père est à la tête d’une grande multinationale. Toutefois, sa mère a longtemps projeté ses rêves déçus sur son fils, elle projetait une ombre toxique sur lui et il ne voulait plus de ça.

- Je termine mon cursus cette année, à la prochaine rentrée je ne serai plus étudiant, mais peut-être qu’on se croisera d’ici-là. Vous étudiez aussi ?

Kikunae fait l’effort d’être sympathique, la jeune femme est venue l’aidée spontanément et il apprécie le geste, malgré son manque de tact avec les autres, de façon générale. Le Japonais admire toujours la facilité avec laquelle certains personnes abordent des sujets qui lui semblent personnels et intimes. Être adopté n’a bien entendu rien de honteux, mais si Nae était concerné, ce n’est pas le premier sujet de conversation qui lui viendrait à l’esprit. Certainement, car de son côté, il est pudique à l’extrême concernant sa vie personnelle. Il déteste laisser paraître trop de chose.

- Je suis né en plein coeur de Tôkyô, ce n’est pas très original. Et vous, vous venez de quel coin ?

Le musicien hausse les épaules.

- Je me débrouille. Les premiers temps, j’ai eu pas mal de problème de compréhension, mais en apprenant sur le tas on apprend rapidement à se débrouiller. Je suis arrivé sur un coup de tête pour m’éloigner de… Problèmes familiaux. Alors je n’ai pas eu le temps d’apprendre les bases en amont. En général, c’est mon accent qui me trahit.

Kikunae se surprend lui-même à être aussi loquace. Ce n’est pas la première fois qu’il constate avoir plus rapidement de sympathie pour une personne qui lui rappelle son pays natal qui lui manque ou qui partage ses passions.

- C’est gentil de votre part, merci.

Troublant leur conversation, le portable de Kikunae se met à sonner. Les quelques notes qui retentissent avant qu’il ne réponde à l’appel sont bien connus de ceux qui s’y connaissent un minimum en anime et en manga. C’est l’opening de Shigeki no kyôjin. De l’autre côté du combiné, c’est juste Hayden qui lui propose de venir passer la soirée chez lui pour jouer une bonne partie de la soirée. Han, le petit-ami d’Hayden est absent, et Nae sait bien que son meilleur ami supporte difficilement la solitude. Il ira évidemment le rejoindre, mais pour le moment, il ne s’éternise pas au téléphone.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Khan Aeri
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Khan Aeri
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : minatozaki sana ∽ twice
Crédits : romeochamberlain
Messages : 561
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26275-underwater-aeri#1018365http://www.shaketheworld.net/t26288p20-khan-aeri#1055562http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038791
Re: the answer ((kikunae)) | Mar 13 Juin - 19:49
Citer EditerSupprimer
the answer.
La frimousse quelque peu surprise, elle laissa vite place à un air plus admiratif alors qu'un sourire se dessinait sur tes lèvres. C'était une longue période, dix ans. Mais c'était aussi le moment où tu te rendais compte que le temps passait horriblement vite. Que faisais-tu, il y a dix ans ? Il y a dix ans, tout était encore bien et beau. Le monde semblait s'ouvrir à toi. Il était encore grand et lumineux. Tu n'avais pas eu beaucoup d'ambitions mais tu avais des rêves plus la tête, des idées, des passions. Des choses que tu adorais partager avant qu'on ne vienne t'en priver. Tu aimais encore tout ça aujourd'hui mais plus discrètement. Dans ton coin. Tu ne partageais plus comme avant. Tu n'échangeais plus comme avant. On t'avait trop blessé. On avait réussi à bien te faire peur, aussi. Et si seulement tu pouvais parler à la Aeri d'il y a dix ans pour la prévenir, tu lui dirais de ne jamais commencer. Mais il était trop tard aujourd'hui, le mal était fait. « Oh mince », susurras-tu. Vous vous étiez un peu loupés, en quelque sorte. Enfin vous pouviez encore vous croiser pas mal de fois en une année, non ? « Oui aussi ! Je suis en quatrième année », t'étais loin de la fin de tes études. La frimousse quelque peu gênée, tu souris, intriguée et curieuse le concernant. Il n'avait pas l'air méchant et ça te donnait envie de parler avec lui. Tu ris quelque peu à ses mots avant de lever les épaules. « Je ne suis pas plus originale, je suis née dans un hôpital de Tokyo », tu ris une nouvelle fois, plus discrètement. « Mais sinon j'ai grandi à Séoul », précisas-tu car tu n'étais pas certaine que sa question concerne ta naissance administrative. « Je suis désolée », dis-tu, par rapport à ses soucis familiaux. « C'est plutôt différent et ça peut paraître compliqué mais comme vous le dîtes, en apprenant sur le tas on apprend plus vite. Puis l'échange avec les locaux est important aussi », tu bougeas quelque peu le visage dans un sourire rassurant. « C'est normal », tu agitas quelque peu la main, le même sourire aux lèvres avant de papillonner des cils, relevant bêtement le nez pour savoir d'où venait la musique. Tu l'observas prendre son téléphone, confuse, patientant sagement alors que le coin de tes lèvres se levait petit à petit. « Vous aimez Shingeki no Kyojin ? », demandas-tu, l'index pointant bêtement le téléphone une fois son appel terminé. « Désolée mais impossible de ne pas reconnaître la musique », admis-tu dans une faible esquisse. « Quel est votre personnage préféré ? J'adore Levi », sans grande surprise, les manga te donnaient envie de papoter. Tu le regardais, le regard brillant, le sourire fin. « Je ne pensais pas tomber sur un fan de la série », enfin il était peut-être juste fan de la musique cela dit. « Désolée je me montre bavarde quand ça concerne les manga ou les anime, j'aime tellement ça », tu ris doucement, gênée mais contentée.

________________________________

moonlight sunrise
I don't know how to say this I hope this song's on your playlist This feeling's so hard to explain I don't even know how to talk right now
Kagiyama Kikunae
☆☆ DEBUT SHAKER
Kagiyama Kikunae
Pseudo : Alina + Elle.
Célébrité : Uno Shoma (Athlète)
Crédits : Sohaline.
Messages : 201
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26468-kagiyama-kikunae-i-can-go-thhttp://www.shaketheworld.net/t26869-kagiyama-kikunaehttp://www.shaketheworld.net/t26076-alina-lee-han
Re: the answer ((kikunae)) | Mer 12 Juil - 17:34
Citer EditerSupprimer
the answer.
Kikunae n’est pas la personnification même de la sociabilité. Les rencontres impromptues ne sont pas celles qu’ils préfèrent. Ce n’est pas de la timidité, simplement une introversion poussée à son extrême. Il aime être seul, il a besoin de ça pour recharger ses batteries sociales. Il n’est pas non plus le premier à aller vers les autres. Il déteste gaspiller son énergie pour des conversations qu’il juge sans intérêt.

- Vous étudiez dans quel domaine ?

Il fait un effort pour ne pas mettre la jeune femme mal à l’aise. Elle a déjà la gentillesse de l’aider à retrouver son chemin… Cependant, si ça ne tenait qu’à lui, Nae aurait pu faire l’entièreté du trajet sans dire un mot. Il n’est pas doué avec les mots et encore moins pour faire la conversation à des personnes qu’il ne connaît pas. Il n’est pas de ceux qui font l’effort de poser des questions pour apprendre à mieux connaître son interlocuteurs. Il lui faut un peu de temps pour cela… Le fait que la jeune femme soit né à Tôkyô le déride un peu. Ce lien même minime avec son pays d’origine le réconforte. Le Japon lui manque terriblement par moment… Il a bien relevé qu’Aeri est né à Tôkyô, mais a grandit à Séoul. Pour autant, il ne pose aucune question. Ça ne le regarde pas et l’effort de poursuivre la conversation ne lui fait pas envie sur le moment. L’appel d’Hayden lui sauve la mise sur ce point-là.

- Ah, oui, j’aime bien, il répond avec sa nonchalance habituelle. Vous aimez aussi ?

Elle a l’air en tout cas, vu le sourire ravi que la simple évocation de cet anime, dessine sur son visage. Une autre fan d’anime ? Nae ne va pas cacher beaucoup apprécier cela. Il n’est pas rare d’ailleurs qu’il reproduise des opening ou ending au violon pour s’amuser.

- J’aime bien Eren et Livaï.

Nae ne se considère pas comme « fan ». Il aime les anime, les manga moins il n’est pas féru de lecture. Il n’en lit pour ainsi dire jamais… Cependant, même s’il apprécie beaucoup certaines œuvres parfois, il ne se qualifie pas pour autant de « fan ». Il parfois surtout sensible à la musique, même si les intrigues le distraient et qu’il en apprécie vraiment certaines.

- Ce n’est rien, je comprends ce que c’est quand on aime vraiment quelque chose…

Parlez de violon ou de musique à Kikunae et il se montrera tout de suite plus loquace. Bon après, il reste fidèle à lui-même, il ne devient pas soudainement un moulin à parole non plus, mais il est davantage ouvert à la discussion. C’est miraculeux pour le taiseux qu’il est en temps normal.

- Vous aimez d’autres anime ?

La jeune femme a l’air d’adorer cela, un sujet de conversation facile tout trouvé ! Et si elle s’enthousiasme autant, peut-être qu’elle parlera assez pour que Nae ne fasse que réagir un petit peu par moment.

________________________________

同じ空の下
“同じ空の下で 君を想う, 何度も 何度も, あの日の君と出会う. Under the same sky. All night, under the same sky.”
Contenu sponsorisé
 
Re: the answer ((kikunae)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide