sombre
Le Deal du moment : -50%
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + ...
Voir le deal
19.99 €


    :: Défouloir :: 2023

The power of music feat. Bae Yu Jeong

Son Haru
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Son Haru
The power of music feat. Bae Yu Jeong  A-helphtml__9_ The power of music feat. Bae Yu Jeong  T2sa

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : jae (avatar) / anaphore (signature) doom day (icons)
Messages : 1009
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769p20-son-haru#1077481http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062519
The power of music feat. Bae Yu Jeong | Sam 18 Fév - 22:29
Citer EditerSupprimer

the power of music

outfits + Alors que la chanteuse arrivait aux dernières notes de la dernière chanson de leur set du jour, les doigts de Haru pinçait les cordes pour les derniers accords. Le son de la guitare se dissipa dans l'air, celui de la batterie aussi, ne restait qu'une légère vibration de basse et le son de leurs cinq souffles. Qui aurait pensé que jouer de la musique pouvait être aussi physique ? Finalement, ce silence voué à être éphémère se brisa sous les applaudissements, quelques cris d'encouragement et de « bravos » que les cinq membres de The Rock-ets reçurent, des sourires accrochés au visage tout en saluant la foule. Mais si vous pensiez qu'à la fin d'un set, la soirée était finie, loin de là. Les membres du groupe s'activèrent ensuite à débrancher les câbles de leurs instruments et micro, de les enrouler et les ranger. Ils firent la même chose avec le reste de leur matériel, leurs instruments et les accessoires. Une seule performance représentait une sacrée logistique. Évidemment, le tout se faisait avec quelques plaisanteries et beaucoup d'yeux levés au ciel de la part de Haru et Min Ju à cause des commentaires que leur guitariste pouvait faire sur les jeunes femmes présentes dans le club.

Après avoir terminé leur performance et leur rangement, comme à leur habitude, les cinq membres du groupe se mêlèrent à la foule. D'abord pour boire un verre, bien rapidement Haru se retrouva avec une bière à la main, et ensuite pour échanger avec leur public. The Rock-Ets étaient loin d'avoir une horde de fans mais il fallait bien reconnaître qu'ils commençaient à avoir quelques habitués. Malheureusement, Haru n'avait pas vraiment l'occasion de leur parler, la chanteuse veillant à ce qu'il ne parle pas trop pour ne pas ternir leur image... Malgré tout, Haru discutait de musique, de basse, d'instruments avec les personnes qui voulaient bien prendre le temps d'en parler avec lui, nombreux étaient ceux qui se lassaient rapidement. Alors qu'un couple qui venait de les encourager mettait fin à la conversation avec lui, une jeune femme s'approcha de lui, pour la saluer, le bassiste effectua un léger mouvement de tête. « V-vous a-aaavez ai-aimé le c-c-coooncert ? »

________________________________

Sky & earth are overturned

trapped in the silence

Bae Yu Jeong souffle des pépins de psatèque

Bae Yu Jeong
☆☆ DEBUT SHAKER
Bae Yu Jeong
The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkwlowwNQ61qi6qow The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkl5h9AhVE1qfamg6

Pseudo : Harmoney ✦ elle
Célébrité : Lee Ha Yi (LeeHi)
Crédits : avatar @thepsthings
Messages : 164
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t27449-bae-yu-jeong-cupid-is-stupidhttp://www.shaketheworld.net/t27484-bae-yu-jeong?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059113
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Dim 19 Fév - 0:27
Citer EditerSupprimer

the power of music
feat. @Son Haru

outfit ⏤ Une semaine libre. Tu as une semaine libre. Depuis combien de temps ce n'est pas arrivé ? Tu ne sais plus. Alors certes, tu adores ton fils, et votre garde alternée avec Hayden te permet de souffler, mais tu admets que parfois la maternité te pèse et tu aimerais juste... un peu plus. Un peu plus de temps pour toi, un peu moins de tracas. Et en même temps, tu te sentais horrible d'avoir ces pensées et ces envies. Anyway. Forcément, quand tes parents avaient proposé de garder Eunji pour une semaine, tu n'avais pas hésité. Tu avais dit oui. Puis tu avais quand même contacté Hayden pour lui demander si ça ne l'embêtait pas que tes parents partent en vacances une semaine à Jeju avec votre garnement. Parce que tu es une bonne mère et une bonne amie, qui essaie de ne pas laisser croire au père que son fils a été kidnappé.

Ce soir marque donc ton premier soir de ta semaine de repos, et tu as décidé de bien en profiter. À comprendre par là  tu vas te lâcher, te défouler, remuer les hanches et boire ta taille en alcool. Bon, ok, peut-être pas le dernier point vu ton inexistante résistance à l'alcool, mais l'idée est là. Ce soir, tu n'es pas une jeune mère en galère, tu es une jeune étudiante fêtarde. En plus, tu as vu que ton bar fétiche (dans lequel tu n'avais plus mis les pieds depuis un bail, la fate à la vie et ton emploi du temps ministériel) avait programmé un concert pour le soir-même, ce qui t'avait ravie. Tu ne connaissais pas le groupe mais tu n'avais jamais été déçue par les choix du proprio.

Et effectivement, tu n'avais pas été déçue. Perchée sur une des chaises hautes, un cocktail à la main, tu t'étais surprise à remuer la tête au rythme de la musique, appréciant les paroles aussi bien que les mélodies. Mmh, un groupe sur lequel tu comptais bien te pencher un peu plus assidument. Tu avais chaleureusement applaudit à la fin du concert, presque déçue que ça soit déjà fini. Du coin de l'oeil, tu vois la bande ranger méthodiquement le matériel avant de se mêler à la foule, et même si tu es très tentée d'aller les féliciter pour leur performance, tu restes sagement sur ta chaise à siroter ton verre. Ils sont déjà cernés et vu ta petite taille... yep, tu préfères rester où tu es.

Enfin, ça c'était ton plan jusqu'à ce que tu spottes le... guitariste ? Bassiste ? Tu n'es pas très douée en musique, plus consommatrice que connaisseuse. Ses vêtements... damn, tu dois voir ça de plus prêt. Sautant au bas de' ton tabouret, tu te faufiles tant bien que mal dans la foule qui, même avec tes talons de dix centimètres, semble t'avaler si facilement.

Il a l'air... isolé ? Les gens qui parlaient avec lui s'éloignent, une expression étrange sur le visage, mais ça ne te freine pas du tout. Tu as les yeux qui pétillent quand tu arrives à sa hauteur et un sourire éclatant éclaire ton visage quand il te parle. « Oui, c'était incroyable ! tu commences à babiller joyeusement. Wow, vraiment, comment j'ai pu ne pas entendre parler de vous jusqu'à maintenant ? Vous avez du talent ! » La réponse est simple : tu as eu beaucoup d'autres choses dans ta vie jusqu'à présent, donc à part les groupes à la mode, ceux diffusés à la radio, tu n'as pas réellement eu l'occasion de découvrir tout ce qui gravite hors des circuits de diffusion massive. Tu ne réagis même pas à son bégaiement, à la fois parce que tu es déjà un peu alcoolisée et que... eh bien... tu as un enfant. Tu as déjà trop l'habitude de tendre l'oreille et de patienter. Puis ce n'est pas de sa faute, tu serais cruelle de lui tenir rigueur de ça. Certes, des traitements existent mais ce n'est pas non plus magique. Alors tu t'adaptes, et c'est tout. « Talentueux ET stylé tu continues en l'englobant d'un geste de la main. J'adore ton look. » Non mais c'est vrai. C'est simple et efficace, mais ça ne va pas  tout le monde. Sur toi, par exemple, l'effet ne serait clairement pas le même, alors que lui... Non Yujie, on ne reluque pas les gens, surtout pas quand on est bien face à eux, ça ne se fait pas.

« Vous vous produisez souvent ici ? Ça fait un bail que je n'étais pas venue... oh, je dois noter le nom de votre groupe, je sais que je vais oublier sinon... tu continues, plus pour toi-même que pour l'artiste. Puis soudain tu t'interromps, penaude. Désolée, je parle beaucoup quand je suis heureuse... ou quand j'ai bu. C'est ma première soirée depuis longtemps, je suis un peu... ah, bref. Moi c'est Yujeong. Et tu es... ? Je n'ai pas bien entendu ton nom, tout à l'heure... » Et tu babilles, tu babilles. Pire qu'une enfant.
Son Haru
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Son Haru
The power of music feat. Bae Yu Jeong  A-helphtml__9_ The power of music feat. Bae Yu Jeong  T2sa

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : jae (avatar) / anaphore (signature) doom day (icons)
Messages : 1009
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769p20-son-haru#1077481http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062519
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Lun 20 Fév - 18:41
Citer EditerSupprimer

the power of music

outfits + Les moments de discussion après les sets étaient toujours un moment que Haru aimait et, à la fois, redoutait un peu. Il aimait parler, surtout de musique, cependant, les personnes avec qui il échangeait n'avaient pas toujours la patience de le voir s'y reprendre à plusieurs fois pour exprimer une idée. Lors de ces rencontres, il sentait aussi le regard des autres membres sur lui. Celui encourageant et protecteur de Min Ju, prête à venir l'aider au besoin, tout comme le guitariste mais aussi celui beaucoup plus acide de leur chanteuse. Elle était déjà intervenu quelques fois, se plaçant devant lui pour reprendre la conversation avec les personnes avec qui il discutait, l'évinçant complètement. Heureusement qu'il était doué, elle aurait fait ce qu'il fallait pour ne plus l'avoir dans le groupe si ce n'avait pas été le cas. Il n'empêchait que ce moment de partage, autre que par une performance était important pour lui, un peu comme la troisième mi-temps après un match, même si c'était toujours un exercice.

Sa bière ne dénouait pas son rythme de paroles, heureusement, elle ne le compliquait pas non plus. Grand bien lui fasse parce qu'une personne qui semblait autant aimer parler que lui l'aborda. Haru avait sourit à la jeune femme, lui parlant du concert comme il le faisait toujours. Il ne s'attendait pas à un tel enthousiasme de sa part mais une fois la surprise passée (malheureusement, il n'avait pas réussi à maîtriser son expression et l'avait regardée un moment les yeux écarquillés) un sourire avait fini par étirer les lèvres du musicien. Il inclina la tête, il avait beau être sûr de lui sur scène, il restait un humble rockeur. « M-m-merci. » Il replaça ses cheveux d'un mouvement de tête léger. « O-on n'eeest p-pppas en-encore très c-con-nnnu. C'est à-à-à vous d-de p-ppparler de n-nous au-aut-tour de v-vvvous. » Il lui adressa un petit sourire espiègle mais l'offre était honnête, le groupe dépendait de leurs talents mais aussi du bouche à oreille que pouvaient faire leurs spectateurs. Son bégaiement et son habituel froncement de nez/clignement d'yeux qui l'accompagnait ne semblaient pas doucher l'enthousiasme de la jeune femme et le sourire de Haru toujours sincère affichait son étonnement.

« S-stylé ? » Il regarda sa tenue en faisant la moue, il ne se trouvait pas plus stylé que ça. Peut-être avait-elle voulu dire beau gosse mais n'avait pas osé ? Oh soyons honnête, il se savait mignon et savait que le côté musicien aux cheveux longs plaisait assez, jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche et que ce côté bassiste mystérieux ne tombe en ruine à cause de son bégaiement ou tout simplement de sa personnalité tout sauf mystérieuse. Il s'inclina dans un merci un peu gêné avant de se mettre à rire, il ignorait si elle parlait autant parce qu'elle avait déjà trop bu ou s'il s'agissait simplement de l'effet de leur performance sur elle. « J-je ne mmmm'étais p-pas p-présent-t-té. » Il s'inclina de façon exagérée, faisant quand même attention de ne pas renversé sa bière. « S-ssson Ha-Haru. En-enchaanté. » Il leva la main dans un salut, peut-être aurait-il fallu lui serrer la main, mais Haru avait un peu de mal avec certains codes de la société. « H-hi. » Il sourit avant de pointer du doigt les quelques membres de son groupe qui étaient dans les parages (il croisa d'ailleurs le regard de Min Ju et le détourna très rapidement) « Oon s-se p-pr-produit aut-tant qu'on p-peut mmmais o-on e-e-est en-encore é-étttudiant p-pour ce-ceeertains d-d'entre nnnous. » Il réfléchit un instant avant de penser à quelque chose. « Mmmais o-on co-comun-nique s-sssur nos réééseaux qu-quand on vvva p-p-perf-former. S-sssurtout n-notre lea-leader. » Il tendit la main devant lui, demandant silencieusement le téléphone de la jeune femme, sans autre pensée aucune que de mettre en avant le groupe, il pensait d'ailleurs lui présenter le réseau social de leur batteur avant tout. « V-vous vvvoulez n-n-nous sssuivre ? » Avec un sourire il ajouta : « C'est ch-chouette d-de vvvoir qu-qu'on s'in-intér-rèsse en-encore au rrrock au-aujjjourd-d'hui. » Il ne se lancerait pas dans les discours bateaux du fait qu'il n'y en avait plus que pour la k-pop aujourd'hui, parce que tout le monde écoutait ce qu'il voulait mais le rock, pas les balades rock, le rock était bien trop sous-côté à son goût.

________________________________

Sky & earth are overturned

trapped in the silence

Bae Yu Jeong souffle des pépins de psatèque

Bae Yu Jeong
☆☆ DEBUT SHAKER
Bae Yu Jeong
The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkwlowwNQ61qi6qow The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkl5h9AhVE1qfamg6

Pseudo : Harmoney ✦ elle
Célébrité : Lee Ha Yi (LeeHi)
Crédits : avatar @thepsthings
Messages : 164
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t27449-bae-yu-jeong-cupid-is-stupidhttp://www.shaketheworld.net/t27484-bae-yu-jeong?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059113
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Mar 21 Fév - 14:58
Citer EditerSupprimer

the power of music
feat. @Son Haru

outfit ⏤ L'enthousiasme de ta réponse semble le prendre par surprise, vu comment il écarquille les yeux. Tu dois avouer que tu trouves ça très mignon, cette expression étonnée sur son visage.
Quoi ? Il est mignon, tu vas pas dire le contraire.

Pas encore très connus ? Duh. Le monde rate clairement quelque chose, à ignorer l'existence de ce petit groupe pépite. Et quand ils gagneront en popularité, ce dont tu ne doutes nullement, tu seras fière de pouvoir te dire que tu les as connus à leurs débuts. Enfin, tu crois. Tu n'as aucune idée de quand ils se sont lancés. « Ça viendra, tu réponds avec assurance. Mmh, vos musiques sont disponibles sur Insta ? Je pourrais les mettre sur mes storys. » Tu te tapotes la lèvre, songeuse. La tenue sur laquelle tu travailles pour le moment ne correspond absolument pas à une vibe rock, mais qui sait sur quoi tu travailleras après ? Tu as des flashs de cuir usé et de jeans déchirés qui te traversent l'esprit, et si tu avais eu ta tablette ou ton carnet à portée de main, tu te serais immédiatement mise à dessiner. Et puis... oh shit. Ce sourire espiègle. Okay, tu retires ce que tu as dit. Il n'est pas mignon. Pas mignon du tout. Il est juste carrément beau gosse. Tu t'attends désormais à te faire pousser d'une minute à l'autre par une fangirl baveuse et hurlante. Merci bébé Eunji pour tes nouvelles compétences en matière de blocage de sons stridents, tu es parée !

Tu hausses un sourcil quand il fait la moue et s'inspecte. Comment. Quoi. Il ose douter de ton avis de couturière et créatrice ? Mécréant. « Interdiction de me contredire, j'étudie la mode. » Alors. Uh. Pas vraiment... tu étudies l'art des costumes et du modélisme, et tu es couturière à tes heures perdues, vendant en ligne certaines de tes créations, mais tu te présentes rarement comme une couturière. C'est dingue comme "couturier" a tendance a évoquer des mecs aux doigts de fée, qui créent des tenues de dingue pour les stars et tout, alors que "couturière" qui n'est pourtant que la féminisation du nom... évoque plutôt une bonne femme qui raccommode des vêtements. Whaaa. Nul.

Quand il te dit qu'il ne s'est pas présenté, tu te mordilles la lèvre. Oops, grillée. Tu es arrivée alors que le show avait déjà commencé et tu as naturellement supposé que le groupe s'était présenté avant de commencer à jouer. Il s'incline exagérément, ce qui te fait rire, et tu percutes enfin quand de prime abord du crois que son nom est "Haharu", ce qui est quand même étrange. Il bégaie. Comment tu as pu ne pas le noter avant ? Bah. C'est pas comme si c'était quelque chose de dérangeant pour toi. « Enchantée Haru ! tu réponds avec un grand sourire. » Il te désigne les membres de son groupe dans la foule et tu captes le regard d'une superbe jeune femme, ce qui te fait hausser un sourcil quand Haru se détourne bien vite. Quoi ? Ils sortent ensemble et elle n'aime pas que son copain parle à une autre femme ? Possible. Bah. Tu n'es rien de plus qu'une (nouvelle) fan, tu n'es pas là pour choper son mec. T'es très loin d'avoir le fantasme de coucher avec un artiste en backstage, tu préfères de loin un bon lit et la possibilité de te blottir contre ton amant. Waw, tes pensées partent dans tous les sens, comment tu es arrivée aussi vite à cette étape ? « Étudiants ? Wow, vous avez du courage de concilier les deux, je sais à quel point ça peut être dur... » Et tu parles à peu près d'expérience. Toi, tu avais renoncé à tes études pour t'occuper d'Eunji, ne reprenant le chemin de l'université qu'une fois Eunji assez grand. « Tu étudies aussi ? » Tu es curieuse, tu l'admets. Il n'est probablement pas dans la même université que toi, tu l'aurais déjà remarqué sinon... quoique, vu le nombre de gens qu'il y a... ah, qu'importe !

Quand il te parle de leurs réseaux sociaux et te fait signe de lui confier ton téléphone, tu hésites, même en comprenant bien qu'il veut juste innocemment te montrer leurs comptes. « Ta copine ne va pas croire que tu me files ton numéro ? » Tu refuses d'être un agent du chaos entre eux, il est trop cutie que pour avoir le coeur brisé, m  « Évidemment que je veux vous suivre ! Vos sons sont vraiment sympas, j'ai hâte de voir ce que l'avenir vous réserve. » Tu finis donc par lui tendre ton téléphone déverrouillé, curieuse de découvrir leurs réseaux et d'en apprendre plus sur eux.

Tu hausses légèrement les épaules, une petite moue amusée sur les lèvres. « Mon père est un grand fan de rock, il ne jure que par ça. J'ai grandi en écoutant et en jouant avec ses vinyles, ça laisse des séquelles je suppose, tu rajoutes en riant. J'écoute un peu de tout, sauf peut-être du heavy metal, mais le rock a une place particulière dans mon cœur. » Souvenirs d'enfance, tout ça. Et en bon grand-père gâteau qu'il est, ton père a déjà commencé à surnommer ton fils "son petit rockeur". T'es moyennement convaincue mais qu'importe, si ça le rend heureux et lui fait oublier que tu as attendu ton dernier mois de grossesse pour lui annoncer la nouvelle... Ta mère, elle, râle toujours à ce sujet. Elle a beau être complètement gaga, elle ne manque jamais une occasion de te rappeler à quel point tu es ingrate.

Mâchouillant la paille de ton cocktail dont tu es en train de siffler la fin, tu te rends compte que ça fait un moment que tu parles seule avec le bassiste, et tu te sens soudain un peu gênée d'être aussi envahissante avec quelqu'un que tu ne connais pas. « Oops, pardon, je te monopolise depuis tout à l'heure, il y a sans doute d'autres personnes qui veulent te parler ! Je m'éclipse quelques minutes, je vais aller m... » Tu as à peine le temps de te retourner que tu te fais bousculer sans ménagement par un couple passant par là pour rejoindre la piste de danse improvisée où des gens se déhanchent nonchalamment au rythme de la musique déversée par les hauts-parleurs. « Tout ce qui est petit est mignon, ouais, c'est ça, tu râles sans ménagement, mais tout ce qui est petit n'entre apparemment pas dans le champ de vision ! » Tu secoues la tête, agacée. Repérant que la table derrière vous se libère, tu te hisses sur le tabouret haut, balançant légèrement tes petites jambes dans le vide.  « Bon, mon second cocktail attendra, la foule bouge de trop. Alors, dis-moi, ton histoire d'amour avec le rock ? Ça a commencé quand ? Avec qui ? » Curious and curiouser.
Son Haru
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Son Haru
The power of music feat. Bae Yu Jeong  A-helphtml__9_ The power of music feat. Bae Yu Jeong  T2sa

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : jae (avatar) / anaphore (signature) doom day (icons)
Messages : 1009
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769p20-son-haru#1077481http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062519
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Dim 26 Fév - 11:38
Citer EditerSupprimer

the power of music

outfits + Haru le savait bien, il n'était pas le mieux placé pour faire la promotion du groupe. D'abord parce que parler de leur musique était un sujet qui le passionnait mais qui restait un exercice difficile pour lui. Ensuite parce qu'il ne maîtrisait pas du tout les techniques d'autopromotion, à vrai dire, il était admiratif de la façon dont leur leader communiquait et partageait les informations sur les réseaux sociaux. Il le savait déjà mais il était encore plus convaincu que c'était un véritable métier. Du coup, il regarda la jeune femme avec des yeux ronds, est-ce que leurs chansons étaient disponibles ? « E-euh... » Et il haussa les épaules en grimaçant elle le découvrirait bien d'elle-même en cherchant, parce que pour le coup, il n'avait aucune réponse à lui apporter.

Il se serait presque attendu à ce que la conversation se tasse après cela, mais la jeune femme semblait vraiment avoir aimé ce qu'elle avait vu. Quoique... Les compliments qu'elle lui faisait pourraient presque le convaincre qu'elle continuait de lui parler non pas par intérêt pour le groupe mais pour lui. Il s'inclina donc avec un petit sourire, acceptant le compliment sans la contredire comme elle le lui ordonnait. « L-la mmmode ? J-j-j'aime b-b-eaaaucoup Vi-viv-vienne We-westwood. » Il fît une petite moue penaude. « J-je connais qu-qu'elle. » Ou presque. Mais c'était un aveu qu'il faisait rapidement de peur de la voir s'emballer et lui parler de stylistes ou mouvements de mode dont il n'avait jamais entendu parlé.

Haru profitait du fait que la chanteuse principale ne l'ait pas encore repéré en train de tenir une discussion si longue avec une personne du public, elle interviendrait bien assez tôt pour éloigner Yu Jeong et préserver l'image du groupe. « O-on j-joue p-paaas pr-prof-fession-nnnnellement a-alors c-c'est p-pas ssssi c-com-compl-liqué. » Ou alors c'était peut-être parce que Haru prenait la vie comme elle venait, ce serait sans doute plus difficile en quatrième année lorsque ses stages en hôpital seraient plus nombreux. « J-j'étudie l-la mmméde-decine. » Et c'était dit sans arrogance même s'il reconnaissait que ses études étaient compliquées. Heureusement, il avait le groupe et le skate pour décompresser de la charge de travail et des nuits blanches passées courbés à son bureau pour potasser.

L'important ce n'était pas lui cela dit, mais le groupe, il était en mission après tout, mettre en avant leur musique et leurs activités. Il avait donc tendu la main pour lui présenter l'instagram de leur leader. Il ne s'attendait juste pas à la remarque de la jeune femme. Sa copine ? Grande nouvelle, depuis quand avait-il une copine ? Il suivit son regard pour poser les yeux sur Min Ju et le jeune homme ne parvint pas à retenir un éclat de rire. Non pas que Min Ju n'était pas une jeune femme charmante mais leur dynamique était tout sauf romantique. Après avoir retrouvé son calme, il fît un « non » de la tête, un sourire amusé toujours accroché aux lèvres. « M-Min Jjju est p-petite et-et m-mmmon a-amie mmmais p-p-pas ma p-pet-tite aaamie. » Il était certain que la surprise de sa remarque avait augmenté le nombre de ses tics faciaux. Sur cette clarification, il alla au bout de sa mission, affichant le compte instagram du batteur sur l'écran de la jeune femme avant de lui tendre son téléphone écran ouvert. « L-le lea-leader p-poste s-ssssouvent. » Loin de lui l'idée de lui proposer son propre compte, il n'y avait rien d'intéressant. La musique l'était selon lui, il écouta Yu Jeong expliquer de lui venait son attrait, hochant la tête pour lui montrer qu'il l'écoutait malgré la musique et le bruit ambiant. « Le-lequel d-de sssses v-v-vy-vyniles vvvous a l-le p-pl-plus mmmarqué ? » Lui se souvenait de sa découverte des groupes du style Queen et Bon Jovi qui avait complètement changé sa vie.

Il pensait que la conversation allait se terminer là, Yu Jeong utilisant l'excuse de ne pas l'accaparer pour retourner à sa soirée et il comprenait, elle les avait félicité, elle savait comment avoir les informations pour leur prochain concert, que dire de plus ? Même le petit mouvement autour d'eux semblait dire que c'était terminé, et pourtant, une fois assise à l'abri des géants qui l'avaient maltraitée (autant dire que cela le fit rire) la jeune femme reprit la conversation le surprenant une nouvelle fois. Il s'approcha pour s'appuyer sur la table sans pour autant s'y asseoir. Il avisa le verre de Yu Jeong vide, le sien approchant de la fin également d'autant plus après la gorgée qu'il venait de prendre. Il inclina légèrement la tête à sa question, plissant le nez dans une moue de réflexion avant de répondre. « J-je sssuis b-bègue. » Son sourire sous-entendait largement un « tu l'avais pas vu venir hein ! » alors qu'elle devait l'avoir remarqué maintenant. « C'est u-un tr-trouble d-du rrrythme d-de llla pa-parole. E-et jjj'ai dé-découv-vert la b-ba-basse. El-elle donne l-le rrrythme à l-la mmmmu-musique. J-j'ai vvvoulu e-en jjjouer. » Il haussa les épaules parce que c'était aussi simple que ça, et en approfondissant son apprentissage de la basse, il avait découvert des groupes de rocks qui lui avaient donné encore plus envie de jouer, de dire des choses par ses lignes de basse. « E-et mmmon fr-frère m'a i-in-iniscié aux g-groupes d-de rrrock d-des a-années qu-quatre vvvingt. » Bon techniquement, certains dataient des années 70 mais leurs pics avaient été dans les années 80 et les albums que Haru préférait venaient de cette période. Il prit une dernière gorgée de sa bière, son verra à lui aussi était à présent vide. Il pointa le verre de Yu Jeong et, par habitude de parler sans les mots, leva un sourcil en faisant un deux avec ses doigts, lui proposant ainsi d'aller lui chercher un deuxième verre, lui voulait bien d'une deuxième bière, il avait encore chaud de leur performance.

________________________________

Sky & earth are overturned

trapped in the silence

Bae Yu Jeong souffle des pépins de psatèque

Bae Yu Jeong
☆☆ DEBUT SHAKER
Bae Yu Jeong
The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkwlowwNQ61qi6qow The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkl5h9AhVE1qfamg6

Pseudo : Harmoney ✦ elle
Célébrité : Lee Ha Yi (LeeHi)
Crédits : avatar @thepsthings
Messages : 164
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t27449-bae-yu-jeong-cupid-is-stupidhttp://www.shaketheworld.net/t27484-bae-yu-jeong?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059113
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Mer 1 Mar - 14:22
Citer EditerSupprimer

the power of music
feat. @Son Haru

outfit ⏤ Tu ne sais pas trop pourquoi mais tu as l’intuition qu’il n’a pas beaucoup l’habitude de parler. Probablement à cause de son bégaiement et de l’imbécilité crasse des gens ? Un bref instant, tu te demandes si ça ne l’ennuie pas de parler avec toi, mais comme il continue à te répondre, tu supposes que non.

Mais c’est qu’il a du goût ce beau rockeur, à te citer Vivienne Westwood. « Une ref’ en or, ça ! J’adore Vivienne, je rêve de pouvoir un jour m’offrir certaines pièces. » Un jour tu auras l’argent pour t’offrir un de ses bijoux ou une de ses créations, mais pour le moment tu ne peux pas trop te permettre de claquer autant là dedans, Eunji étant évidemment prioritaire quand il s’agit de dépenser ton salaire.

« Vous jouez par pur plaisir ou il y a quand même une petite envie d’être repérés par un label ? » Tu es sincèrement curieuse. Le fait qu’ils étudient pourrait signifier qu’ils ne jouent que pour le plaisir de se produire, sans rien vouloir ni espérer de plus et avoir une autre vie sur le côté, ou qu’ils ne sont pas certains d’un jour percer et se gardent un filet de sécurité. À l’entente de son cursus, tu ne peux pas t’empêcher de faire une tête surprise et un peu impressionnée. « Waow ! » Okay, alors, tu sais pas dans quelle branche de la médecine il se dirige mais s’il devient généraliste… c’est où qu’on signe pour l’avoir en médecin traitant ? Zut, tu n’es quasiment jamais malade… « Courage pour tes études en tout cas ! » Tu lui fais des thumbs up, absolument sincère dans tes encouragements. Ayant rencontré ton meilleur ami pendant ses années de médecine, tu as une idée du calvaire que ce cursus peut devenir.

Il éclate de rire quand tu parles de sa copine. Enfin, celle que tu penses être sa copine. Tu fronces d’abord les sourcils, ne sachant comment prendre son amusement évident, mais son explication finit par te rendre un petit sourire tout aussi amusé, et tu admets que ses tics faciaux font rapidement office de distraction. C’est assez étrange à voir mais tu finis par rapidement ne plus y faire trop attention. Tu ne veux pas paraître impolie à le dévisager bêtement, il doit subir ça assez souvent déjà. Tu lui tends donc ton téléphone déverrouillé et observes avec attention les profils qu’il te montre.

À sa question, tu penches légèrement la tête, réfléchissant. Lequel t'a le plus marqué ? « Je pense que ça doit être celui de la BO de Labyrinth, chantée par Bowie. C’est ça qui m’a donné envie de m’intéresser à lui, et de fil en aiguille… j’ai commencé à écouter plein d’autre choses, d’autres artistes. » Tu admets avoir une préférence pour tout ce qui est soft rock et glam rock, mais tu es une oreille très ouverte pour le reste.

Damn, ce rire. Tu devrais être outrée que tes mésaventures l’amusent ainsi mais, vraiment… ce rire. Tu ne peux pas lui en vouloir. Et puis… ah non, ce sourire, c’est criminel. Il ne peut PAS t’attaquer avec un rire et un sourire à la suite. Tu es faible face aux mecs canons, tu le sais. Tu lances un regard suspicieux à ton verre d’alcool. Okay, d’accord, il est temps de passer à du sans alcool, tu ne devrais pas être aussi cœur d’artichaut devant quelqu’un que tu viens de rencontrer. Même pour toi, c’est trop.

C’est un effort de volonté terrible que tu fais pour t’empêcher de sortir une blague vaseuse quand il te dit être bègue, du genre “Rho, moi qui pensais que c’était moi qui te faisait bégayer ainsi”... mais premièrement, c’est très beauf et douteux, tout ce que tu n’es pas, et deuxièmement tu doutes que ce soit un sujet sur lequel il ait réellement envie de plaisanter. « Ooh, je vois ! » C’est… étrangement bon. Donner le rythme à la musique quand on manque de rythme en parole, c’est comme un doigt d’honneur musical à la vie, non ? Tu souris doucement quand il mentionne son frère, un peu jalouse malgré toi. Tu as toujours voulu avoir des frères et sœurs, mais tu n’as jamais eu ce plaisir, sans surprise vu les relations tendues entre tes parents. Un instant, tu te demandes si Eunji aimerait avoir des frères ou soeurs… tu te rembrunit instantanément. Il faudrait déjà que tu trouves quelqu’un qui accepte de faire sa vie avec toi et passe outre le fait que tu es maman si jeune. Ce qui est étonnamment difficile à trouver, même en 2023. Les gens de ta génération ne semblent plus vouloir d’enfants si tôt.

Tu es ramenée à la réalité quand Haru désigne ton verre et fait une mimique avec ses sourcils. Tu mets un instant à comprendre qu’il te demande si tu veux un deuxième verre. « Oh, tu vas au bar ? Tu es mon sauveur ! Un cocktail, s’il te plaît. N’importe lequel tant que c’est bien sucré. Et… hum… sans alcool. Je crois que j’ai atteint ma limite. » Et pas qu’un peu ! Bon, t’es pas encore au point de verser des larmes sur ta vie et tes plans bien tracés qui se sont retrouvés complètement chamboulés.

Venir ici ce soir était définitivement une bonne idée. Tu t’amuses bien, tu as découvert un chouette groupe, et tu passes un bon moment avec Haru. Cela faisait trop longtemps que tu n’avais pas passé de soirée comme ça, à ne t’inquiéter de rien (autrement dit, Eunji et Hayden).

Haru disparaît de ton champ de vision, englouti par la foule, et ton attention est bien vite détournée par un mouvement à tes côtés. Un gars vient de se hisser sur le tabouret à côté de toi, te souriant de toutes ses dents. Il n’est pas moche à regarder, loin de là, mais son évident surplus de confiance en lui te le rend de suite antipathique. Tu sais reconnaître un chasseur quand tu en vois un et tu en as assez de n’être qu’une barre sur un tableau. Tu veux plus qu’une nuit sans lendemain. Tu as toujours voulu plus que ça. Il te sort son jeu et tu le rembarres sèchement. Pas découragé pour un sou puisque bien évidemment “non” signifie “oui”, c’est connu, il insiste et commence sérieusement à te pomper l’air. « J’ai un copain, bordel ! Laisse-moi profiter de ma soirée en paix. » Il semblerait que tu ne sois pas crédible, mais tu es soulagée de voir Haru émerger à nouveau de la foule. La technique est vieille comme le monde mais tu n’as pas le choix, mr. Lourdaud refuse de te lâcher la grappe, comme si tu jouais les filles difficiles à avoir. Tu agites le bras pour attirer l’attention du bassiste. « Haru ! Par ici ! » Et pour faire bonne mesure, quand il arrive à votre table, tu récupères ton verre avec une joie évidente, bien que regrettant instantanément d’avoir pris du sans alcool parce que là, clairement, tu en aurais bien eu besoin, et tu viens attraper la main du musicien, entrelaçant vos doigts. Tu te fondras en excuses plus tard, là tu n’as qu’un seul objectif et c’est faire fuir l’autre lourdingue. « Merci mon coeur ! » Tu lances un regard suppliant à Haru, espérant qu’il joue le jeu et que cela suffise à faire partir l’autre. Tu ne veux surtout pas le mettre à mal.
Son Haru
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Son Haru
The power of music feat. Bae Yu Jeong  A-helphtml__9_ The power of music feat. Bae Yu Jeong  T2sa

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : jae (avatar) / anaphore (signature) doom day (icons)
Messages : 1009
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769p20-son-haru#1077481http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062519
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Dim 12 Mar - 20:12
Citer EditerSupprimer

the power of music

outfits + La conversation allait avec une telle facilité que Haru aurait presque interpellé la chanteuse du groupe pour la narguer. Cela dit, s'il venait à faire ça, elle risquait de débarquer et de monopoliser le temps de parole pour qu'il n'ait plus à l'ouvrir et ainsi se ridiculiser ou surtout ridiculiser le groupe. Conclusion, hors de question d'attirer l'attention de miss-tête-de-pastèque, la compagnie de Yu Jeong était bien trop agréable pour souhaiter écourter le moment.

Un sourire en coin aux lèvres, Haru passa la main dans son col, il replia le doigt lorsqu'il toucha le métal de sa chaîne et tira dessus pour la sortir de sous son vêtement. Au bout de cette même chaîne était accroché un pendentif facilement identifiable Vivienne Westwood. Il avait économisé un long moment pour pouvoir se l'offrir et son frère avait allongé la somme manquante pour l'aider. Évidemment, il lui avait fait comprendre qu'il lui était redevable, un moyen encore de le considérer un peu plus comme sa chose, terrible accord tacite et inconscient entre les deux frères. Dans tous les cas, il était plutôt fier de sa possession et la montrait non sans une petite pointe d'arrogance à la jeune femme, se régalant d'avance de sa réaction.

Mais Yu Jeong n'était pas là pour sa richesse (elle était bien relative il faut dire) mais pour la musique, à choisir, c'était un sujet dont il préférait largement discuter. Son enthousiasme ne l'empêchait pas de réfléchir pour donner des réponses honnêtes à la jeune femme. « J-jjje cr-crois que ç-ça dé-dépend des mmmmembres. » Tout en parvenant à ouvrir les yeux après que son tic se soit dissipé, il haussa légèrement les épaules, geste qui montrait que bien qu'il aimait la musique et le groupe, il n'était pas certain de vouloir que ça se termine avec une signature dans un label. Pour Yohan, les choses étaient différentes. Si la musique était un être vivant, elle aurait sans doute le visage de leur leader. Des fois Haru s'en voulait de ne pas avoir les mêmes ambitions que lui mais ce n'était pas une source de conflit entre eux. « P-pour mmmmoi s-sssi on c-conti-tinue co-comme ça, cccc'est o-okay. » Car comme il finit par le lui dire, c'était la médecine son ambition, pas la vie de rock star (il ne pensait pas en avoir les épaules de toute façon). Il s'inclina poliment, acceptant ses remerciements. « Mmmerci. Ce ssssera l-l'année p-pr-pro-ch-chaine la p-plus d-dure. » Il y aura les cours, les stages, les jours à la caserne et le groupe et les répétitions. Il détestait l'idée de devoir abandonner une de ces choses.

Dans tous les cas, partir n'était pas un projet pour lui et aucun disband n'était prévu, après son amusement non dissimulé (il aurait des comptes à rendre à Min Ju, c'était certain) il ajouta donc le réseau social du leader dans le téléphone de Yu Jeong. Elle y aurait toutes les infos relatives au groupe et un peu sur la vie de Yohan mais ce type était la musique alors l'un dans l'autre... Il avait hésité à la faire suivre son propre compte mais il doutait que son contenu l'intéresse. Quelques selcas, quelques photos de bouffe et des covers à la basse, était-ce si intéressant ? Lui, ce qui l'intéressait, c'était ce que la jeune femme connaissait de la musique et ce qu'elle en aimait. La réponse le surprit mais ne le déçut pas un instant. « Bo-Bowie ? B-belle rééééf-férence. » Ses lèvres étaient avancées et pincées dans une moue appréciative. « S-sssi tu de-devais n-n'é-écouter qu-qu'un g-groupe, ce sssserait qu-qui ? » Il prit le temps de réfléchir lui-même à cette question, parce qu'il n'était pas certain. Il y avait Queen, Nirvana, The Smashing Pumpkins... Le choix était large.

Il perdit le fil de sa réflexion alors que Yu Jeong changea de place, non sans quelques heurts qui eurent le don de le faire rire. Pour se faire pardonner, il répondit à sa question, une nouvelle fois avec honnêteté. La basse était un choix d'amour (de la musique) mais aussi de revanche, il n'en avait pas honte, il adorait cette victoire sur son handicap même si c'était souvent des émotions inconscientes. Pour se faire pardonner d'avoir ris de ses mésaventures, il proposa à la jeune femme de lui offrir un autre verre. Avec un hochement de tête, il accepta sa mission et la commande avant de prendre la direction du bar. Il se prit une bière à nouveau pour lui et pour elle un virgin mojito. Il tapa le rythme d'une de leur chanson du bout des doigts sur le bois du bar et fût interrompu lorsque deux verres furent déposer devant lui. Une boisson dans chaque main, il arriva à la table, avisant Yu Jeong en compagnie d'une autre personne et l'expression qu'elle affichait était loin de l'adorable sourire et des grands yeux curieux auxquels lui avait eu droit. La jeune femme l'interpella à peine fût-il dans son périmètre. Il se plaça à côté d'elle, posant leurs verres sur la table et tâcha de ne montrer aucune surprise à son comportement. Il le comprenait sans mal, Min Ju avait déjà été obligé d'utiliser cette technique avec lui, il trouvait juste triste qu'elles soient obligées de mentir lorsque « non » ne suffisait pas. Il ne répondit rien, se contentant de toiser l'autre homme de son air le plus froid et charismatique possible (on lui avait dit que tant qu'il n'ouvrait pas la bouche, il était plutôt crédible). S'il devait parler devant l'homme, il insisterait sans doute en le dénigrant devant Yu Jeong. Après un combat de regard, l'autre baissa les yeux et changea de cible, intérieurement, Haru célébrait sa victoire. Il se tourna ensuite vers Yu Jeong, un sourire annonçant qu'une taquinerie arrivait. « M-mon c-cœur ? T-tout ça p-pou-pour un cooocktail ? » Son sourire s'élargit. « J-j'au-aurais eu d-droit à qu-quoi ssssi jjje t-t'avais in-invit-té ààà m-mmmanger ? » Après avoir fermé la bouche, il réalisa que ça sonnait un peu comme une invitation... Oh et alors, si elle le prenait ainsi et acceptait, qui était-il pour lui dire qu'elle se trompait ? Il leva son verre et l'invita à trinquer. « À-à l-la mmmusique ? » Et aux rencontres qu'elle permettait de faire.

________________________________

Sky & earth are overturned

trapped in the silence

Bae Yu Jeong souffle des pépins de psatèque

Bae Yu Jeong
☆☆ DEBUT SHAKER
Bae Yu Jeong
The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkwlowwNQ61qi6qow The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkl5h9AhVE1qfamg6

Pseudo : Harmoney ✦ elle
Célébrité : Lee Ha Yi (LeeHi)
Crédits : avatar @thepsthings
Messages : 164
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t27449-bae-yu-jeong-cupid-is-stupidhttp://www.shaketheworld.net/t27484-bae-yu-jeong?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059113
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Lun 13 Mar - 16:01
Citer EditerSupprimer

the power of music
feat. @Son Haru

outfit ⏤ Mais c'est qu'il te nargue, en plus ! La petite pie que tu es a les yeux qui brillent quand il sort de sa chemise un pendentif que tu reconnais immédiatement. Tu es jalouse. Complètement jalouse. Un jour, toi aussi tu pourras t'en offrir un. Tu hésites encore entre les boucles d'oreilles ou le chocker en perles. Et encore, d'ici à ce que tu aies l'argent nécessaire, il y aura peut-être encore d'autres pièces qui te feront de l'œil. « Il est encore plus beau en vrai, tu t'extasies en te penchant légèrement pour mieux observer le bijou. »

Tu ne t'attendais pas à ce que Haru te révèle que les membres n'ont pas tous les mêmes ambitions concernant le groupe. Tu pensais que dans ce genre de truc, c'était "tout le monde ou personne", et tu ne dissimules pas ton étonnement. Enfin, si ça marche pour eux comme ça, tant mieux. Tu ne peux pas t'empêcher de te demander si le bassiste ne se complait pas dans cette situation à cause de son bégaiement... c'est sûr que si subitement ils devenaient plus connus, il serait forcé de se mettre plus en avant (enfin, tu penses ?) et ça le rend peut-être inconfortable. Ou alors il devrait se coltiner l'image du mec sombre et mystérieux qui ne parle jamais. Damn, ça lui irait bien. Mais ce serait dommage de s'isoler ainsi. Mais qu'importe. Tout ça, ce ne sont pas tes affaires, tu te fais des films déjà toute seule, sans rien savoir. « Ça ira, j'en suis sûre ! » Pourtant tu sais à quel point les études de médecine peuvent être prenantes et épuisantes, tu as bien vu comment ça se passait avec Jaewon, qui vient d'être diplômé en neurologie. Mais ce sont de belles études et le monde a besoin de plus de médecins cuties comme lui.

Tu ris quand il approuve tes références. « J'admets que mon amour pour Bowie et ce disque en particulier vient du film... la robe de Sarah m'a toujours faite rêver. » C'est un de tes projets couture qui traîne depuis des années. Tu récoltes les tissus nécessaires petit à petit, et tu admets avoir peur de commencer à coudre cette robe. Tu veux qu'elle soit parfaite, rien de moins, tu as tellement peur que ta création ne soit pas à la hauteur. Mais bref. Tu t'éloignes du sujet d'origine, là. « Oh, c'est dur comme question, ça, tu marmonnes en fronçant les sourcils. » C'est comme si on te demandait de choisir entre l'apéro et le dessert, ou pire, ton tissu préféré. Impossible ! Chaque tissu, comme chaque groupe, a ses particularités, sa vibe. « Mmh... peut-être The Bangles ? Ou Bowie. Aah, c'est vraiment trop compliqué comme question, ça ! Contre-Uno, je passe mon tour, c'est toi qui réponds. » Comment ça c'est pas comme ça que fonctionne le contre-uno ? Balézovaires. La question est vraiment impossible. Avec une seconde de recul, tu espères que tu ne parais pas trop enfantine, avec tes expression éclatées comme celle-là. Bah. Au pire, il te classera dans la catégorie des gens/fans un peu bizarres et vous ne vous reparlerez plus jamais. Ça ne serait pas la première fois, et ça ne sera certainement pas la dernière. Tu ne comptes plus le nombre de gens qui ont cessé de te parler quand tu annonçais ta grossesse (et ton célibat) ou l'existence d'Eunji. C'est triste mais tu as cessé de te morfondre pour ce genre de chose. Les gens sont idiots et puis c'est tout.

Pourquoi tu attires les mecs relous quand tu sors, et particulièrement les soirs où tu n'es pas dans un mood pour draguer ou te faire draguer ? Non mais vraiment, tu voudrais comprendre. Tu es donc terriblement soulagée en voyant Haru revenir avec vos boissons. Tu aurais soupiré de soulagement en le voyant se placer à tes côtés comme si de rien n'était, mais ça aurait potentiellement trahi ton petit mensonge. Tu te sens vraiment désolée de le mettre dans une telle situation alors que vous vous connaissez à peine mais tu ne sais pas quoi faire d'autre. Tu réprimes un rire amusé devant leur duel de regard, fondant intérieurement devant l'attitude de beau gosse ténébreux qu'endosse Haru (non, vraiment, c'est criminel d'être aussi adorable et séduisant à la fois, ça devrait être interdit), et enfin tu soupires quand l'autre abandonne et s'en va. Victoire ! Et quand le bassiste se tourne vers toi, tu t'apprêtes à te confondre en excuses pour tout ce cinéma... sauf que son petit sourire, là, son maudit petit sourire... toute la litanie de paroles que tu comptais sortir s'évapore comme neige au soleil. « C'est... je... » Tu restes figée un instant, puis tes joues s'enflamment. Tu es atrocement gênée et quand son sourire s'élargit encore, c'en est trop, arrêt cardiaque, arrêt d'urgence de tous les programme, error 404, tu te caches le visage dans tes petites mains, morte de honte. « Je suis désolée, je ne parvenais pas à me débarrasser de ce mec, j'ai dit la première chose qui me passait par la tête ! » Inspire, expire. Ne t'asphyxie pas toute seule de honte, ce serait encore plus gênant. Tu finis par te tapoter les joues pour te redonner un peu contenance, osant à nouveau poser le regard sur Haru. « Merci pour le mojito, tu dis en trinquant avec lui avant de prendre une longue gorgée de la boisson fraiche. À la musique ! Et je jure que je ne donne pas de petits noms juste pour un verre, il en faut un peu plus que ça pour me charmer. »  Un verre, et un sourire dévastateur.
Wait, shit, il a les deux.

Tu sens que tes joues sont toujours aussi brûlantes mais show must go on, s'il n'a pas encore fui, c'est que ce n'était pas si terrible que ça comme situation. Tu continues à siroter ton cocktail sans alcool, bénissant l'effet rafraichissant de la menthe. « Par contre, si tu m'avais invitée à manger... » Tu fais mine de réfléchir, te tapotant la lèvre. Il te taquine, tu peux bien lui rendre la pareille. Enfin, tu penses qu'il te taquine ? Et si c'était vraiment une invitation, ou du moins une tentative de tâter le terrain ? Oh mon dieu. Non Yujie, ce n'est pas le moment de repartir dans tes films. « Tu aurais eu... un bisou ? Sur la joue, évidemment. » Sur les lèvres, c'est au minimum après le deuxième ou troisième date, et si le courant passe bien, of course. « Enfin, ça c'est seulement dans le cas d'un repas romantique. Pas de bisou entre amis, hein. Tu m'inviterais plutôt pour quel type de repas, mmh ? » Toi aussi tu peux le titiller. Puis tu admets, tu es curieuse...

C'est drôle, quand même. Ce soir tu étais sortie avec l'intention de te détendre, de boire un peu et de déhancher, si l'occasion de danser se présentait, et voilà que tu te retrouves à flirter à mi-mot avec un séduisant musicien. T'as carrément dévié du programme mais ça te plaît. C'est amusant. Un brin excitant, aussi. Tu poses le coude sur la table, venant appuyer ton menton sur ton poing. Tu observes la foule en sirotant ton verre, puis Haru. « Et sinon, à part super bien jouer le ténébreux petit copain et de la basse, tu as d'autres talents cachés ? Tu écris ? Je suis quasi sûre que tu écris. Attends, non... on dit "composer", c'est ça ? » Yu Jeong, la honte de la section Lettres. Heureusement que tu es en arts du spectacle, maintenant.
Son Haru
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Son Haru
The power of music feat. Bae Yu Jeong  A-helphtml__9_ The power of music feat. Bae Yu Jeong  T2sa

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : jae (avatar) / anaphore (signature) doom day (icons)
Messages : 1009
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769p20-son-haru#1077481http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062519
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Mer 22 Mar - 15:10
Citer EditerSupprimer

the power of music

outfits + Si seulement certaines personnes prenaient vraiment la peine de parler avec Haru, ils se rendraient rapidement compte que plus il était à l'aise, moins son bégaiement se manifestait. Cela se passait lorsqu'il se sentait de plus en plus en confiance dans la conversation ou qu'il se sentait de plus en plus sûr de lui vis à vis du sujet. Le fait que la jeune femme ne souligne pas son bégaiement ni ne lui coupe la parole pour finir ses phrases à sa place (c'était quelque chose qu'il devait subir quotidiennement) l'aidait beaucoup à enchaîner sans qu'une gêne ou une lassitude ne s'installe. Haru aimait rencontrer des gens, parler avec eux, c'était moins réciproque, les autres fatiguaient vite en parlant avec lui. Mais ce soir-là, il prenait réellement plaisir à parler avec elle, Yu Jeong dégageait quelque chose, peut-être une certaine candeur, qu'il trouvait réconfortante et rafraîchissante.

Quel sujet pour le mettre des plus en confiance que la musique ? Il aurait bien continué à parler de mode mais honnêtement, ses connaissances étaient limitées et il aurait assez vite tourné en rond. Son propre style ne permettait pas de longues discussions si vous lui demandiez son avis. La musique, rien de plus sûr, rien de plus passionnant. Il sourit à la référence, Bowie, valeur sûre. Si lui-même ne l'écoutait pas souvent, on parlait d'une icône et d'un génie de la musique. Il hocha poliment la tête, la robe de Sarah, note mentale pour plus tard, regarder à quoi ressemblait cette fameuse robe. Une fois encore, il repartit plutôt sur la musique que sur la robe et lâcha un rire à la façon qu'elle eut de lui répondre, ayant, bien évidemment la référence. À son tour de réfléchir et ce n'était pas simple comme question, il se rendait compte qu'il lui avait vraiment posée une colle. « A-Ah... » Il poussa un petit soupir, de nombreux noms de groupes se précipitant dans sa tête. Il s'amusait à faire tourner son verre vide pour s'aider à réfléchir. « Je c-crois qu-que j'é-écout-terais T-The Sssssmashing P-pum-pumkins. » Parce que les sons restaient plus variés et qu'il trouverait toujours un son qui correspondrait à son humeur. « Tu c-connais ? » Il serait ravi de les lui faire découvrir si ce n'était pas le cas.

Mais avant toute chose, il comptait bien les réapprovisionner. Ils étaient à présent installés à une table et il prit quelques minutes pour aller lui chercher un mocktail et reprendre une bière pour lui. Évidemment, il ne s'attendait pas à devoir se lancer dans un combat de coqs avec un type lourd mais pas de problème. Impressionnant tout le temps qu'il ne parlait pas, Haru releva le défi et ressentit une once de fierté en voyant l'autre homme battre en retraite. Haru 1 – Le lourdaud 0. La couleur qui vint teinter les joues de Yu Jeong était une victoire supplémentaire. Le sourire du musicien ne diminua pas alors qu'il la voyait essayer de se justifier. « Mmmmal-heu-heurement, l-les fffilles d-du gr-groupe u-utilisent cette te-technique au-aussi. » Bon, la chanteuse ne lui demandait jamais de l'aide, mais Min Ju oui, il avait déjà joué le rôle du mec ou du grand frère histoire de faire fuir des relous qui résistaient à la verve fleurie dont pouvait faire preuve la guitariste. Il ne souhaitait pas que le type qu'il venait de chasser ne reste dans leur conversation trop longtemps et préféra trinquer à la musique, thème splendide qui les réunissait ce soir-là. Alors qu'il buvait une gorgée de sa bière, il manqua de s'étrangler en l'entendant. Et heureusement qu'il n'était pas du genre à rougir, il aurait été écarlate auquel cas. « C'est t-tout à-à ton ho-honneur. » À lui de découvrir ce qui pouvait la charmer, et surtout, à lui de se poser la question s'il souhaitait ou non la charmer. Face à son air malicieux, la réponse était oui.

Alors que Yu Jeong continuait de parler, les pommettes de ses joues toujours aussi roses, Haru se disait qu'elle était, dans tous les cas, réceptive à se faire charmer. Il était pour autant difficile de savoir si c'était lui ou si c'était ce pourquoi elle était venue dans ce bar. Alors il rentra dans son jeu, inclinant légèrement la tête. « Ça déééépend. T-tu vvvvoudrais ê-être in-invitée p-pour qu-quel tyyype d-de reeeepas ? » C'était aussi un contre-uno ça non ? Mais autant être sûr, il n'était pas des plus à l'aise dans ce genre de situations, trop habitué à ce qu'on lui pose des lapins ou de ne pas intéressé. S'il était socialement très maladroit et pas toujours à l'aise, il se voulait toujours avenant et curieux des autres, il aimait les nouvelles rencontres, surtout celles qu'il n'attendait pas.

S'appuyant un peu plus sur la table, le coude posé dessus alors qu'il tenait sa bière de l'autre main, il sourit à sa question. On ne le voyait souvent que comme un bassiste et on oubliait ce qu'il pouvait faire d'autre. Il ne parvint pas à s'empêcher de la taquiner avant de lui répondre sérieusement. « Té-ténébreux t-tu d-dis ? » Il lâcha un rire, montrant qu'il n'attendait pas de réponse vraiment et reprit le fil de la conversation. « J-je co-compose ooooui. Eeeet j'é-écris des pa-paroles. » Il sourit presque timidement. « C-c'est pa-parfois p-plus sssimple d-de l-laisser le-les au-autres chan-chanter ccccce qu-qu'on a-arrive p-pas àààà d-dire. » Il leva le doigt, comme si elle allait l'interrompre. « A-avant qu-que tu mmme pose l-la qu-question. Nnnnon ça n-ne mmme f-frustre p-pas, que l-les p-paroles sssoient ch-chantées p-par u-une autre. » Il sourit en coin. « Jjjje ch-chante faux. » Ce qui était vrai, c'était plus lié à sa justesse qu'à son bégaiement qu'il ne chantait pas. Le chant était connu pour être possible même avec un trouble de la parole. « E-et toi, t-tu de-dessines et c-coud sssi j-j'ai b-bien ssssuivi ? » Il se demandait bien à quoi ressemblait ses créations. « T-tu aas des de-dessins sssur t-ton té-téléphone ? » Ou un site avec un book ? Il savait que certain.e.s artistes mettaient certaines de leurs œuvres en ligne. Il reprit une gorgée de sa bière, avisant au loin leur guitariste qui s'en allait au bras d'une énième femme, son étui dans le dos, il se demandait vraiment comment il faisait. Il lui adressa un signe de main, certain qu'ils ne se reverraient pas avant au moins le lendemain. Cela dit, Haru n'avait pas envie de mettre fin à la soirée pour le moment, il reporta donc son attention sur Yu Jeong, ils avaient du temps devant eux avant la fermeture du bar.

________________________________

Sky & earth are overturned

trapped in the silence

Bae Yu Jeong souffle des pépins de psatèque

Bae Yu Jeong
☆☆ DEBUT SHAKER
Bae Yu Jeong
The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkwlowwNQ61qi6qow The power of music feat. Bae Yu Jeong  Tumblr_lkl5h9AhVE1qfamg6

Pseudo : Harmoney ✦ elle
Célébrité : Lee Ha Yi (LeeHi)
Crédits : avatar @thepsthings
Messages : 164
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t27449-bae-yu-jeong-cupid-is-stupidhttp://www.shaketheworld.net/t27484-bae-yu-jeong?view=newesthttp://www.shaketheworld.net/t28684-harmoney#1059113
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | Jeu 23 Mar - 21:27
Citer EditerSupprimer

the power of music
feat. @Son Haru

outfit ⏤ S'il y a bien un sujet que tu ne pensais pas maîtriser (dans une certaine mesure), c'était assurément la musique. Finalement, toutes ces années à jouer et à écouter les vinyles de ton père auront servi, tu n'es pas démunie face au rockeur. Tu en es la première étonnée, mais tu es ravie.

Et hop, un contre-uno ! Non mais vraiment, c'est quoi ça pour une question. Autant te demander de choisir entre un jersey ou une mousseline, tant qu'on y est. Il a l'air aussi perdu de toi pour faire un choix, et tu lui lances un sourire à la fois narquois et amusé. « The... Smashing Pumpkins ? Il y a vraiment un groupe qui s'appelle comme ça ? tu questionnes avant d'éclater de rire. Incroyable ! Il faut vraiment que j'aille écouter ça, alors ! » Vraiment, comment tu as pu passer à côté avec un nom pareil ? « Comme ça, ça ne me dit rien, mais j'écoute pas mal de choses sans connaître le titre ou le nom de l'artiste, tu finis par dire d'un air songeur. » À ce niveau là, tu es malheureusement irrécupérable.

Oh, donc même les superbes rockeuses du groupe n'échappent pas aux lourdingues ? Duh. Tu refuses de blâmer l'éducation qu'ont reçu ces idiots, parce que parfois même avec les meilleurs parents le fruit peut être pourri de l'intérieur, mais tu sais que tu feras de ton mieux avec Eunji pour qu'il grandisse en respectant les femmes, leurs droits et leur avis.

Lentement mais sûrement, vous glissez sur un sujet plus subtil, flirtant sans en avoir l'air. Ping-pong de sous-entendus et de paroles à moitié innocentes, un mental breakdown à ton actif, tu tâtes à peu près discrètement le terrain. En toute sincérité, tu ne crois nullement en tes chances et en un potentiel intérêt du rockeur envers ta petite personne (non, on ne parle pas de la taille ici), mais rien qu'une soirée, rien que quelques heures, tu veux y croire, même si ce n'est que fantaisie de ta part. Tes joues flambent à nouveau et tu te mordilles la lèvre, plus pour réprimer un petit couinement de détresse que pour te donner un air de séductrice. Il veut ta mort, là. Il veut totalement ta mort. Tu es à deux doigts de découvrir que la combustion spontanée n'est pas qu'un mythe tellement tu as chaud. « Je... » Allez, tu peux faire mieux que ça. Une gorgée de mojito pour te rafraîchir un peu (avait-il donc prévu de te mettre dans cet état là en choisissant un cocktail aussi frais ?) et te rendre un peu de voix, et tu recommences. « J'aime les repas romantiques. » Tu serais plus crédible si tu ne rougissais pas furieusement en disant ça. On dirait une collégienne qui flirte pour la première fois, pas une étudiante de vingt-cinq ans avec un enfant à charge. Tu n'oses pas insister sur le fait que tu ne serais pas contre un date romantique avec lui mais tu espères qu'il comprendras le sous-entendu. S'il le comprend mais n'y répond pas, au moins tu lui auras laissé une chance de poliment décliner ton intérêt, mais s'il ne comprend pas... eh bien, tu n'en sauras probablement rien puisque tu te demanderas juste si tu t'es pris un non ou si tu étais trop vague. « Mais j'aime bien les repas entre amis aussi, tu rajoutes d'une petite voix. Je n'en ai pas beaucoup donc... heu... des occasions, hein, pas des amis, je veux dire... » De pire en pire. Théoriquement, beaucoup de tes "amis" t'ont tourné le dos avec Eunji et tout ça, ça t'a blessée mais ça t'a permis aussi de garder le meilleur, et de faire de belles rencontres aussi, comme Jaewon. Tu soupires, te retenant de poser la joue sur la table et de te dégonfler comme un petit ballon.

Ténébreux, oui. Tu ne sais pas comment qualifier autrement son attitude face à l'autre lourdaud, et encore tu t'es retenue de dire "ténébreux beau gosse", parce que bon, t'as pas forcément envie de célébrer ton enterrement demain matin. Tu te contentes donc d'hausser légèrement les épaules, comme si tu n'étais pas en train de mourir intérieurement parce qu'il a relevé ce que tu dis sans réfléchir.

Son sourire timide est vraiment trop mignon. Moins violent pour ton petit cœur en sucre, aussi. Plus simple de laisser les autres chanter ce qu'il n'arrive pas à dire ? Mais... tu ouvres la bouche, immédiatement interrompue par sa main. Il t'avait vue venir, et tu n'es probablement pas la première à tiquer. Tu souris doucement. « Je suppose que c'est... une autre manière de t'exprimer. » Il ne doit pas avoir facile tous les jours avec son bégaiement et ses tics faciaux. Si toi tu n'en est absolument pas dérangée, le trouvant même terriblement adorable en cet instant précis, tu te doutes que tout le monde ne doit pas faire preuve de la même patience ou ouverture d'esprit. Ce monde va trop vite, on ne laisse plus le temps aux choses. « Avec une voix comme la sienne, moi aussi je la laisserais volontiers parler pour moi... » Tu avais été surprise par la voix rauque de la chanteuse, mais wow. Tu adores, vraiment. Ce groupe est une pépite que tu es bien heureuse d'avoir découverte.

« Je dessine surtout des vêtements puisque je suis couturière, tu confirmes. Enfin, apprentie couturière ? Non, c'est plus joli de dire "créatrice" ! J'ai appris toute petite. Avant je voulais me lancer dans la mode, les grands créateurs et tout ça mais... c'est trop élitiste. Trop étriqué. Et trop bizarre, aussi ! Je veux dire, tu as déjà vu la tronche d'un grand défilé ? Pire qu'un musée d'art moderne. Du coup je me suis redirigée vers les arts du spectacle, parce que j'aime la couture, mais surtout, j'aime ce qui brille. » Et te revoilà partie dans ton joyeux babillage. Est-il sûr de t'avoir ramener un mocktail ? Ou bien es-tu toujours sous les effets de ton premier verre ?

Toute joyeuse à l'idée de lui montrer tes créations (dont tu es évidemment très fière), tu déverrouilles à nouveau ton téléphone avant d'ouvrir ta galerie pour lui montrer l'album contenant les photos de tes créations, les croquis qui vont avec, les trucs aussi bien finis qu'à moitié cousus, les toiles sur mannequin de couture et les produits finis que tu portes, shootés par un ami photographe amateur, pour alimenter ton Instagram. C'est éclectique, bordélique, coloré et scintillant, à ton image, donc. Tu as soigneusement construit tes albums pour ne pas mélanger tes photos privées (aka celles de ton fils adoré) avec celles "tout public". Un instant, tu te demandes comment Haru réagirait en apprenant que tu as un enfant, mais tu repousses cette idée. Tu passes une trop bonne soirée que pour potentiellement la gâcher ainsi. Ton regard est attiré un instant par la personne à qui il fait signe, et tu reconnais le guitariste, qui semble escorter une jeune femme. Le fameux sex-appeal des musiciens, hein ? Pendant une seconde, tu te demandes si tu accepterais de passer la nuit avec Haru, si ça arrivait... puis la réponse s'impose. Non. Tu as eu ta dose de coups d'un soir, tu t'es promis de ne plus te laisser tenter par l'attrait d'une nuit sans lendemain.

Tu lui tends ton téléphone, le laissant librement naviguer dans le monticule de clichés. « Ça fait un bail que je n'ai rien dessiné d'autre que mes croquis de création, par contre... oh, si attends ! » Tu commences à fouiller frénétiquement dans tes autres albums, jusqu'à retrouver un unique dessin, une aquarelle représentant des yuzus avec des chapeaux, des lunettes de soleil ou encore des foulards bigarés. « J'avais une petite boutique en ligne, c'est l'illustration que j'avais faite pour mes cartes de remerciement. » Ça fait un moment que tu n'as plus fait de restock, tu avais donc presque oublié cette illustration, devenue presque commune pour toi tant tu as vu et revu tes cartes. « Mon dieu, il faudrait que la change si je ressuscite un jour cette boutique, tu dis en riant, inspectant le vieux dessin. »

Contenu sponsorisé
 
Re: The power of music feat. Bae Yu Jeong | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide