sombre
-25%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café KRUPS Nescafé Dolce Gusto Infinissima Noir + 6 ...
59.99 € 79.99 €
Voir le deal


saekyuk (heart of a boxer)

Invité
Invité
Anonymous
 
saekyuk (heart of a boxer) | Sam 12 Aoû - 23:56
Citer EditerSupprimer


Signe astrologique
bélier

Signe chinois
dragon de terre

Groupe sanguin
A+

Clubs
aucun

Hobbies
boxing - movies - food - sex
Nam Sae Hyuk
pain is temporary. quitting lasts forever

[ 08.04.1988 ; Seoul ]
Fût-ce une coïncidence qu’il soit né ce mois-là alors que sa mère pensa à une farce le jour où on lui annonça qu’elle était enceinte. Il aurait pu naître le premier pour parfaire ce tour du destin, mais ce dernier en à voulu autrement.

[ Korean ]
Bien que sa patrie ne soit pas un exemple de perfection, il est fier d’être coréen. Dans ses veines coulent à flots le soju et le gochujang.

[ Korean only ]
Jusqu’aux racines les plus anciennes de son arbre généalogique, il semble que sa famille n’ai jamais eu recours à un mariage avec une origine différente.

[ professeur de boxe ]
Qui aurait pu prévoir qu’un jour, il choisirait de devenir enseignant ? Lui qui ne rêvait que de devenir un boxeur de renom, persuadé que l’enseignement était bien en dessous de ses aspirations, étant donné son manque de patience évident. Si quelqu’un lui avait dit à l’époque qu’il finirait par devenir professeur à l’université, il aurait sans doute éclaté de rire.

[ ₩₩ ]
Être professeur, un statut prestigieux aux yeux de beaucoup citoyens coréens, et pourtant, ça ne paye pas aussi bien qu’il faut le croire. Ou peut-être est-ce Sae Hyuk qui a juste des attentes un peu trop élevées ? Une chose est certaine, chaque mois, il perçoit un salaire qui lui assure une stabilité financière bien plus grande que lorsqu’il se trouvait sur le ring à combattre.

[ Just curious ]
Dans sa vie le coréen a enchaîné énormément de relations éphémères, de coups d’un soir, ne s’engageant jamais véritablement, toujours prêt à tromper, car l’amour ne l’a jamais frappé de plein fouet. Toutes ses relations ont été avec des femmes, ce qui lui vaut d’être considéré aux yeux de tous comme un homme hétérosexuel. D’ailleurs, lui même pensait la même chose jusqu’à ce fameux soir où il évoqua autour d’un verre avec son ami bi, le sexe avec un homme. Un sujet qui le rendit curieux. Etait-ce si bon que ça ? Une curiosité grandissante et une opportunité présente. De gestes audacieux bravant les interdits avec celui qu’il considère comme son meilleur ami, le tentant dans cette quête de curiosité sans honte.

[ Family ]
Ses parents sont toujours en vie, cependant, à l’heure actuelle, il ne leur adresse plus du tout la parole malgré les multiples tentatives de sa mère à tenter de renouer le lien. Le trentenaire ressent de la rancoeur envers eux pour avoir dissimulé la vérité concernant la naissance de ses petits-frères. Ils ne sont pas morts à la naissance, en réalité, ses parents les ont abandonné. Un acte impardonnable aux yeux du coréen.

[ Citizen ]
La trentaine passé depuis longtemps et son métier le classe directement parmi les citizens.

08.04.1988 Naissance de Sae Hyuk
29.11.1994 Ses petits-frères, à peine nés, sont déclarés morts par ses parents
03.2001 Rentrée au collège et début de son harcèlement
09.2001 Transfert dans un nouveau collège où il rencontre Woo Hyeol.
2003 Début de sa passion pour la boxe.
2005 Premier combat de boxe officiel et vainqueur de celui-ci.
2008 Début de son service militaire
2017 Blessure au genoux suite à un accident survenu lors d'un combat.
2020 Début dans l'enseignement en tant que professeur de boxe à l'université Yonsei.
Fin 2022 Il découvre que ses petits-frères ne sont pas morts.
2023 Première rencontre avec l'un de ses petits-frère Yu Jin.

Les opinions diffèrent quand il est question de caractériser Sae Hyuk.

Pour les femmes qui ont partagé malheureusement une histoire avec lui, la majorité le qualifie sans hésiter de connard. Il faut dire que la notion de fidélité ne semble pas faire partie de son répertoire. Ses liaisons, souvent éphémères, semblent être davantage un moyen de passer le temps et de profiter des moments agréables plutôt que des engagements sérieux. Cependant, son intérêt s’évanouit rapidement, c’est pourquoi il va voir ailleurs sans prendre le temps de mettre fin à sa relation en cours. Il reçoit pas mal de gifles, mais en tant que boxeur, encaisser les coups n’est rien, la douleur physique n’étant que temporaire. Etonnamment, bien qu’il soit infidèle, le coréen ne ment pas pour autant. Il peut omettre certains détails, mais si l’une de ses conquêtes lui demande d’être franc, il le sera sans chercher à adoucir ses mots. D’ailleurs, avant d’entamer une relation avec lui, le jeune homme ne cache pas le fait qu’il ne veut rien de grandement sérieux, mais il faut croire que ses jeunes femmes pensent pouvoir le faire changer d’avis.

Pour ses proches, la première pensée qui leur vient à l’esprit en évoquant Sae Hyuk, c’est qu’ils peuvent toujours compter sur lui. Peu importe sa localisation ou ses activités, il est prêt à tout abandonner pour être présent aux côtés de ceux qui lui sont chers. Infidèle en amour, mais quand il est question de famille et d’amitié, sa loyauté est inébranlable. Le jeune homme est bien plus généreux et prévenant qu’il n’y paraît. En réalité, sa nature attentionnée se manifeste dans les petites actions qu’il entreprend pour rendre la vie de ceux qui l’entourent plus agréable et confortable. Bien que par moments, certaines de ses actions puissent être motivées par l’espoir d’une réciprocité, il est généralement facile de discerner quand il veut quelque chose en retour, car Sae Hyuk devient un peu trop mielleux que s’en est louche.

Pour les personnes qui ne le connaissent pas réellement et se base sur une première impression, Sae Hyuk est plutôt sympa, converser avec lui est même simple. Dépourvu de tout préjugé, le coréen trouve plaisir à discuter de tout et de rien, même à aborder des sujets inattendus et variés. Sa nature amicale l’aide facilement à faire de nouvelles rencontres et se faire de nouveaux amis, mais cela ne sous-entend pas qu’il se livre complètement à chaque fois et accorde sa confiance sans réserve. Pour cela, il faut du temps pour dévoiler ses pensées et émotions à quelqu’un. À ce jour, ils sont très peu à avoir cette chance, mais celui qui en sait le plus sur lui c’est très certainement son meilleur ami. Lorsqu’on l’observe, les gens ont tendance à penser qu’il ne se complique pas la vie, une observation qui n’est pas complètement fausse. En réalité, le jeune homme se soucie peu de l’opinion qu’on peut avoir de lui, du moins en ce qui concerne les inconnus. Néanmoins, l’avis de ses proches garde une certaine importance pour lui, bien que cette considération ne s’étende pas à tous. Sa vie, il la mène comme il l’enchante. Si ça ne plaît pas, il s’en fout.

Ses confrères boxeurs disent de lui qu’une fois sur le ring Sae Hyuk se métamorphose, comme si une énergie puissante s’emparait de lui et le transformait en une force inarrêtable. Sa détermination et sa concentration atteignent un niveau exceptionnel qu’il n’a pas dans la vie de tous les jours, faisant de chaque combat un véritable spectacle de ténacité et de talent. Sae Hyuk est un acharné quand il s’agit de boxe, s’investissant pleinement dans ses séances d’entraînement rigoureuses et très exigeantes. Il applique cette même rigueur à ses étudiants auxquels il enseigne la boxe, endossant le rôle de coach qu’il n’aurait jamais imaginé jouer. Souvent considéré comme  étant trop strict, jamais satisfait, c’est vrai il l’est, mais il les pousse aux maximum pour qu’ils atteignent leur plein potentiel. Les gens qui le côtoient quotidiennement, ainsi que ceux qui l’ont fréquenté, partagent le même avis en ce qui concerne son humour. Un humour à coucher par terre, qui ne provoque jamais les rires, mais plutôt une envie de soupirer devant ses tentatives veines. Ses jeux de mots sont tout aussi nuls, laissant toujours les personnes perplexes à chacun de ses essais comiques. Face à ce manque de réaction, Sae Hyuk pourrait tout décider d’abandonner. Cependant, s’il y a un terme qui n’a pas sa place dans son vocabulaire, c’est bien celui-ci. Quels que soient les obstacles ou les épreuves, il n’abandonnera jamais.


( I ) « Maman, où sont-ils ? » furent les premiers mots que le jeune Sae Hyuk prononça alors que l’excitation à l’idée de rencontrer ses petits-frères se lisait dans ses yeux étincelants. Ses parents rentraient de la maternité, mais quelque chose clochait. Le sourire qu’il attendait était absent de leurs visages, remplacé par une lourdeur troublante. Ses yeux scrutèrent les bras de ses parents, à la recherche des deux petits visages qu’il attendait tant. Cependant, aucun landau n’était en vue. Une ombre d’inquiétude voila son regard alors qu’il cherchait à comprendre pourquoi ils n’étaient pas avec eux. Sa mère s’agenouilla doucement devant lui, prenant ses mains doucement dans les siennes. Son père lui resta debout, le regard fuyant. « Mon chéri... » commença-t-elle d’une voix douce, laissant un court moment de silence peser dans l’air avant de reprendre « Quelque chose de triste s’est passé. Tes petits-frères ne pourront pas rentrer à la maison, ils ne sont plus là. » Sae Hyuk avait six ans, lorsque sa mère prononça ses mots douloureux pour annoncer que ses petits-frères étaient décédés. Les yeux du petit garçon ne comprenaient pas les mots prononcés par sa mère. Un voile d’incompréhension dans ses yeux innocent, cherchait à saisir le sens de ce qu’il venait d’entendre.  « Ils sont partis pour toujours, mon chéri. » ajouta-t-elle d’une voix brisée. Était-ce un cauchemar ? Il cligna des yeux, tournant son regard vers son père dans l’espoir qu’il lui dise le contraire. Malheureusement, c’était bien vrai. Ce jour-là, le garçon pleura à chaudes larmes dans les bras de sa mère, cherchant un réconfort difficile à trouver. Sans se douter que la réalité était tout autre, et que ses parents avaient camouflé la vérité derrière un mensonge cruel.

( II ) La vie n’était pas toujours simple au sein du foyer Nam. Sa mère avait fait le choix de rester à la maison pour prendre soin de lui, car les services de nourrices étaient hors de prix. Du côté de la famille, les parents de sa mère étaient décédés, tandis que les relations avec ceux de son père étaient complexes et tendues. C’était donc son père qui endossait la responsabilité financière de la famille. Son travail était exigeant, tant sur le plan physique que mental. Il travaillait sur les chantiers, accomplissant des tâches dures qui laissaient des marques sur son corps fatigué à la fin de chaque journée. Les dépenses étaient soigneusement gérées, chaque won dépensé était calculé pour assurer que les besoins de base soient satisfaits. Les moments de loisirs étaient rares, ainsi que les jouets offerts, et pourtant Sae Hyuk ne s’est jamais sentie malheureux. Un sourire toujours aux lèvres, des éclats de rire résonnant entre les murs modestes de leur foyer. Sa capacité à trouver de la joie dans toutes les petites choses qu’il entreprenait ou faisait avec ses parents était exceptionnelle. Il avait une imagination débordante, héritée de sa mère, avec laquelle il inventait des aventures imaginaires avec ses amis. Malgré, les difficultés que parfois la famille pouvait affronter, l’amour pérennisait.

( III ) Malgré sa très modeste condition, Sae Hyuk avait des amis avec qui il s’entendait très bien, du moins jusqu’à son arrivée au collège où certaines choses changèrent. Le début de l’adolescence, cette période parfois tumultueuse où l’individu ne saisit pas toujours l'impact de ses mots ou de ses actions sur autrui, marqua un tournant pour le jeune Sae Hyuk. Son statut social ne tarda pas à être découvert. Les marques visibles de sa situation, comme ses chaussures usées et son uniforme parfois rafistolé, devinrent malheureusement des signes distinctifs pour ses camarades. Des regards désobligeants, des commentaires moqueurs de la part des plus idiots et des bousculades étaient devenus sont quotidiens. Malheureusement, certaines formes d’intimidation plus sournoises se mirent à émerger face à la non réaction du garçon. Les intimidateurs, frustrés par l’absence de réponse directe de Sae Hyuk, commencèrent à recourir à des gestes de violences physiques. Les bousculades délibérées étaient plus agressives, des incidents de vols ou de dégradation de ses affaires personnels étaient devenus leur nouveau jeu. Jamais ses parents ne se doutèrent de la détresse silencieuse que leur fils endurait chaque jours, ce dernier trouvant toujours de bonnes excuses pour justifier les bleus, les égratignures ou les objets scolaires manquants. Il se débrouillait pour cacher la vérité, protégeant ainsi ses parents dont les soucis étaient déjà lourds à porter, jusqu’au jour où le jeune Nam répliqua. Face à une énième agression, une étincelle de résistance s’alluma en lui. La colère refoulée éclata et son poing vint s’écraser contre la joue du petit chef de la bande d’intimidateurs. La violence de son geste surprit tout le monde, y compris lui-même. Ce jour-là, l’école convoqua ses parents, son geste de défense avait fendu la lèvre de l’autre garçon. Dans le bureau du directeur, une atmosphère tendue régnait. Ses parents et ceux de l’autre garçon était là. Les regards étaient lourds d’accusations et de défenses, chacun voulant protéger son enfant et ceux de Sae Hyuk ne pouvait imaginer leur fils être capable de violence. Les parents de l’autre garçon lancèrent des accusations, pointant du doigt le jeune Nam comme l'instigateur de la violence. Les mots volaient, mais sae Hyuk lui demeura muet. Il ne chercha pas à se défendre, convaincu que cela ne servirait à rien. Sa famille n’était pas aussi aisée que celle de l’autre garçon, toute justification serait vaine. Le directeur décida de mettre en place un conseil de discipline et en attendant l’audience, Sae Hyuk fut temporairement exclu de l'établissement. De retour à la maison, l’atmosphère était chargée d’interrogations. Ses parents étaient perplexes, cherchant à creuser et à comprendre les raisons derrière l’acte de leur fils. Le regard de l’adolescent s’embua de larmes, c’est alors que sa mère repensa à toutes les fois où Sae Hyuk avait expliqué ses ecchymoses, ses égratignures et la perte répétée de ses affaires. Les pièces du puzzle commencèrent à s’assembler et le coeur de cette mère se serra douloureusement. Elle réalisa soudain l’ampleur de la souffrance que son fils avait endurée en silence, cachant les signes évidents de son harcèlement. Le chagrin et la culpabilité la submergea, ses yeux se remplissant de larmes alors qu’elle se rendait compte qu’elle n’avait pas su voir la détresse de son fils. Elle l’enveloppa dans une étreinte remplie de tendresse et de tristesse. Ses bras autour de lui étaient un geste d’amour et de réconfort, mais aussi une demande de pardon qu’elle répéta dans une multitude de murmures sincères. Le jour de l’audience du conseil de discipline, sa mère avait déjà pris sa décision. Avant même que le verdict du directeur ne soit prononcé, elle annonça son intention de transférer son fils dans une autre école. Il était tout bonnement hors de question pour sa mère de laisser son fils dans cet établissement qui n’avait pas su protéger son fils, mais plutôt le punir.

( IV ) Changer de collège fût la meilleure décision que sa mère avait prise pour lui. À son premier jour, le stress le tiraillait tout comme la peur de revivre encore une fois un cycle de harcèlement dû à sa condition sociale. À son arrivée dans sa classe, le garçon intimidé n’avait pas osé regarder ses petits camarades et sa présentation fût courte. La professeur principal de la classe l’invita à s’asseoir à la place de libre à côté de ce garçon qui fût le premier nom qu’il entendit : Woo Hyeol. Il prit place et le garçon à sa droite se tourna vers lui pour le saluer amicalement avec un sourire qui l’enveloppa d’une douce chaleur. Ce simple bonjour amical fit disparaître l’angoisse qui lui tirait le ventre. Au cours de la journée, Sae Hyuk découvrit que son voisin de place était aussi attentionné et ne le jugeait pas malgré sa paire de chaussure vieillotte un peu usée. Pourtant, ce dernier vivait dans une famille au revenu plus aisé, mais il était différent des autres qui l'avaient malmené. Des échanges de paroles, des petites passes de ballon, des rires communicatifs, l’entente semblait naturelle, comme si Sae Hyuk avait enfin trouvé sa place parmi ses nouveaux camarades et notamment Hyeol. La chaleur de cette amitié naissante contrastait radicalement avec les jours sombres de son ancien collège. L’amitié avec Woo Hyeol et les autres lui apporta une renaissance, lui redonnant confiance en lui. Changer de collège avait ouvert une porte vers un monde où il pouvait être enfin lui-même, sans peur, entouré de personnes qui l’appréciaient pour sa véritable nature. Puis cette amitié si précieuse devint un pilier solide dans sa vie. Il partagea avec Hyeol des aventures, des rêves, beaucoup de fous rires, formant ainsi un duo inséparable toujours présent. Encore aujourd’hui en 2023, Sae Hyuk se demande encore s’il n’était pas allé dans ce collège, s’il avait été dans une autre classe ou une autre place, aurait-il eu cette chance d’avoir son meilleur ami dans sa vie ?

( V ) La boxe, comment en est-il venu à en pratiquer ? À ses 15 ans, Sae Hyuk prit la décision qu’il changerait le cours de sa vie, ce qu’il avait vécu avant son arrivée dans son nouveau collège ne le définirait plus. Les souvenirs douloureux du harcèlement qu’il avait enduré étaient encore frais dans sa mémoire, et il était déterminé à ne plus jamais être une victime. C’était un jour comme les autres lorsqu’il passant devant cette salle de boxe. À travers la fenêtre, interpellé par les bruits de gants frappant les sacs de frappe et les encouragements de l’entraîneur, la curiosité le piqua à entrer. Son regard fût captivé par ce qui se déroulait à l’intérieur. Il resta un moment à observer les boxeurs s’entraîner avec intensité, à voir leur concentration et leur détermination. Ils dégageaient une aura cool. Sa présence ne passa pas longtemps inaperçue, l’entraîneur venant à lui. Sa carrure impressionnante et ses yeux perçant, le fit se reculer instinctivement, peur de se faire gronder, mais au contraire le coach lui adressa un sourire et lui demanda s’il était intéressé par la boxe. Un instant d’hésitation, puis timidement il expliqua son envie d’apprendre à se défendre. L’entraîneur, semblant comprendre, lui expliqua brièvement les bases de la boxe et lui proposa de venir essayer un cours. Cependant,Sae Hyuk savait que la situation financière de sa famille ne lui permettrait pas de suivre des cours réguliers. Sur le point de décliner, déçu, le coach lui fit une proposition inattendue. En échange de son engagement à l’aider à entretenir la salle, en faisant du nettoyage et en effectuant d’autres tâches, il pourrait participer aux séances d’entraînement gratuitement. Une offre que l’adolescent accepte avec gratitude. Chaque soir tard après ses cours, le coréen décida de rejoindre la salle, plutôt que de traîner avec Hyeol, pour pouvoir s’entraîner. Les week-ends, il passait parfois sa journée à la salle jusqu’à très tard dans la soirée après avoir nettoyé et pris soin de la salle ainsi que du matériel. Parfois, il restait avec le coach et les boxeurs plus âgés pour dévorer un bon bol de jjajangmyeon, qu’ils partageaient ensemble dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. Au fils des mois, Sae Hyuk changea autant sur le plan physique que mentale. Sa persévérance était incroyable pour un gamin de 15 ans. Il s’entraînait sans relâche, à la salle, ou même en-dehors, cherchant constamment à améliorer ses compétences pour être un jour au niveau des plus expérimentés. Un niveau qui au cours des années, il atteint et même dépassa.

( VI ) Son premier combat, il s’en souviendra toute sa vie. Après deux années années d’entraînement acharné, de sueur et de détermination, Sae Hyuk avait acquis des compétences impressionnantes sur le ring. Son coach le sentait enfin prêt à se lancer dans de vraies compétitions. Le jour du combat, il se souvint de l’excitation et de l'appréhension qui se mélangeaient dans son coeur, parcourant tout son corps telle une décharge électrique. La lumière vive du projecteur éclairait la surface du ring, les cris de la foule se fondaient en un bourdonnement indistinct, l’adrénaline pulsait dans ses veines. Il avait travaillé dur pour ce moment, et maintenant il était là, prêt à affronter son adversaire. Le gong retentit, et le combat commença. Sae Hyuk était concentré, surveillant chaque mouvement de son adversaire, anticipant les attaques et cherchant les opportunités. Les premiers rounds passèrent rapidement, laissant place à l’épuisement physique et mental. Mais à chaque fois qu’il se sentait la fatigue le gagner, il puisait dans sa résilience, se remémorant les jours d’entraînement intenses et les obstacles qu’il avait surmontés jusqu’à là. La voix encourageante de son meilleur ami résonnait, l’incitant à maintenir sa détermination et à ne pas fléchir. Les encouragements du public le poussaient à donner le meilleur de lui-même. Il sentait l’énergie de cette dernière à chacun de ses mouvements, à chaque série de coups. Son coach hurlait des instructions depuis le coin du ring, et lui les suivait avec précision, confiant en la stratégie qu’ils avaient élaborée ensemble. Le dernier round arriva, et Sae Hyuk puisa une dernière fois dans ses réserves. Il se lança dans une série d’attaques bien calculées, repoussant son adversaire et prenant le contrôle de la situation. Chaque seconde semblait durer une éternité, et finalement, le gong retentit à nouveau annonçant la fin du combat. Les deux combattants exténués se saluèrent respectueusement. Peu importe le résultat, le Nam savait qu’il avait donné son maximum. Il avait ressenti la montée d’émotions, l’adrénaline, la tension, et là à présent il ressentait l’apaisement, un sentiment du devoir accompli. Après une brève délibération des juges, l'arbitre s’approcha des deux combattants. Il saisit fermement leur poignet respectif, et c’est le bras de Sae Hyuk qui s’éleva, le désignant comme le vainqueur de ce combat.

( VII ) Son avenir de boxeur professionnel semblait se dessiner. Les années d’entraînement acharnée, les victoires et les défaites, tout avait mené Sae Hyuk vers une carrière prometteuse sur le ring. Les compétitions de plus en plus importantes, les sponsors et les opportunités semblaient s’ouvrir devant lui. Chaque combat était une étape, un pas de plus vers la réalisation de son rêve. Pourtant, alors qu’il grimpait les échelons avec succès dans le l’univers de la boxe, le destin en décida autrement. Lors d’un combat crucial, une blessure sérieuse au genou le frappa, le contraignant à abandonner le combat et à être écarté du ring pour une période indéterminée. Les médecins lui annoncèrent que sa récupération serait longue et difficile, remettant en question son avenir en tant que boxeur professionnel. Pendant les mois de rééducation qui suivirent, Sae Hyuk fit face à de nombreuses difficultés. La frustration et le doute l’assaillirent alors qu’il luttait pour retrouver la mobilité et la force de son genou. Et même lorsque les douleurs diminuèrent et que les progrès se firent sentir, il réalisait que sa condition ne serait plus jamais la même. Son genou ne lui permettrait plus d’atteindre le même niveau de performance qu’avant. Lorsqu’il fut enfin autorisé à remonter sur le ring, la joie et l’excitation se mêlèrent à l’appréhension. Son premier combat après sa blessure se solda par une défaite, marquant la fin d’une série de victoires. Il se rendit compte que ses capacités étaient désormais limitées et que le chemins vers le sommet serait beaucoup plus difficile à atteindre. Malgré ses efforts, Sae Hyuk ne retrouva jamais la même condition qu’avant. Les opportunités de combats se firent rares, et les victoires encore plus. La réalité commençait à le rattraper, sa carrière de boxeur pro  touchait à sa fin. Les contrats de sponsoring se tarissaient, les perspectives d’avenir devenaient de plus en plus incertaines. Son coach, voyant sa détermination, lui offrit un poste d’entraîneur dans sa salle. Cette opportunité lui permit de rester connecté à son amour pour la boxe et de transmettre son savoir aux générations montantes. Alors qu’il se tenait dans le coin du ring, observant les jeunes boxeurs se battre avec ferveur comme lui à l’époque, Sae Hyuk se mit à réfléchir à son propre avenir. Il décida de se former davantage dans le domaine de l’enseignement. Il obtint les qualifications nécessaires pour enseigner la boxe et décida de devenir professeur à l’université. La transition fut difficile, mais il découvrit une nouvelle passion : aider les étudiants à développer leurs compétences et à atteindre leurs objectifs dans le monde de la boxe. Ainsi, son histoire prit un tournant inattendu qu’il n’aurait jamais cru prendre.

( VIII ) Aussi incroyable que cela puisse paraître en sachant que le garçon a eu de nombreuses conquêtes féminines au cours de sa vie d’adulte, il n’a perdu sa virginité qu’à 23 ans avec sa première petite copine. Cependant, il n’éprouvait pas pour elle le même amour profond qu’elle ressentait pour lui. À vrai dire, en y réfléchissant, il ne l’aimait pas véritablement comme le mot amour signifiait. Il l’appréciait, car elle était jolie, mais elle venait toujours après la boxe, Hyeol et ses autres amis. C’est pourquoi, le jour où elle piqua une crise en lui demandant de choisir, le coréen a juste décidé de mettre fin à leur relation sans mâcher ses mots. Elle lui avait demandé de choisir, et il l’avait fait. Sa passion pour la boxe et son amitié indestructible avec Hyeol étaient les deux choses les plus précieuses dans sa vie, et il était inenvisageable de les sacrifier pour juste une fille. Après cela, le garçon a juste enchaîné les relations, se lassant très vite des filles avec qui il sortait, n’ayant aucune honte à les tromper sans même prononcer clairement à l’avance que leur relation était finie. Une attitude de connard qu’il assume tout comme les gifles méritantes qu’il se prend. Il ne rêvait pas de stabilité romantique, de discussions de mariage ou d’avenir familial. Il souhaitait juste vivre l’instant présent, se laisser guider par ses désirs masculins sans prise de tête.

( IX ) S’il n’avait pas eu cette conversation ce soir-là avec son ami bi, est-ce que sa relation avec Hyeol serait restée inchangée ? La soirée avait débuté comme tant d’autres, une soirée entre meilleur ami chill à mater un films autour d’un repas simple accompagnée de quelques bières. Une soirée où les rires fusaient et les confidences se partageaient librement, même de ses pensées profondes concernant la petite-amie de son meilleur ami. Elle ne le méritait clairement pas. Ce soir-là, ils avaient juste parlé de tout et de rien, jusqu’à ce que Sae Hyuk viennent aborder ce sujet curieux qui lui tournait en tête depuis plusieurs jours. S’en suivirent des gestes osés, chargeant l’air d’une tension étrange. Pourtant, ce ne fût que des gestes, rien de plus… Des gestes qu’il s’était plu à lui offrir. Depuis cette soirée, ses pensées concernant son meilleur ami le laissent perplexe. Il a goûté à un péché défendu qui, malgré toutes les tentatives de l’ignorer, persiste dans les recoins de son esprit. Cette expérience a été comme l’ouverture d’une porte qu’il ne peut refermer et une envie d’aller bien plus loin que des gestes osés

( X ) Un jour où il rentrait chez lui avec l’intention de surprendre ses parents, Sae Hyuk se retrouva par inadvertance à écouter une conversation qu’il n’aurait jamais dû entendre. Ses parents échangeaient des souvenirs du passé, évoquant en particulier les jumeaux qu’ils avaient prétendument perdus à la naissance. En tout cas, c’était la version de l’histoire qu’on lui avait toujours présentée, une histoire tragique qu’il avait acceptée avec le temps sans se poser de questions. Mais, ce qu’il entendit ensuite, énoncée par sa mère d’une voix remplie de tristesse, fit vaciller tout ce qu’il croyait savoir. « Abandonné ?! » avait-il dit en faisant irruption dans la pièce cherchant à comprendre ce que sa mère venait de dire. Son entrée soudaine surpris ses parents qui se tournèrent vers lui, cherchant à rattraper leur parole. Sauf que le Nam avait très bien entendu. Ses yeux avaient oscillé entre ses deux parents, cherchant des réponses dans leur regards. Il voulait comprendre pourquoi sa mère avait prononcé le mot abandonné quand elle avait évoqué ses petits-frères. L’air était devenu tendu, chargé d’une émotion qu’il pouvait à peine contenir. Il avait besoin qu’on lui dise la vérité. Ne pouvant plus se dérober de la situation, son père céda à cette pression régnant dans la pièce et parla. Le choc fût grand, tout autant que la culpabilité qui venait de le foudroyer. Ses parents avaient abandonné ses petits-frères, car ils ne pouvaient pas assumer trois enfants. C’était une justification que l’adulte en lui aurait pu rationaliser, une décision prise dans une période de difficultés et de contraintes. Mais, en cet instant, il ne pouvait éloigner le voile de la douleur qui s’était abattu sur lui. La colère bouillonnait en lui, alimenté par un ressentiment naissant envers ses parents qui avait décidé de se séparer des deux derniers plutôt que de lui. Pourquoi lui avoir menti ? Pourquoi avoir gardé ce secret pendant si longtemps ? Comment avait-il pu abandonner la chair de leur chair ? Il leur en voulait, il s’en voulait d’avoir eu cette chance de grandir avec ses parents et pas eux. Il partit en claquant la porte de la maison, sans jamais leur redonner de nouvelle.

( XI ) Après un dernier échange avec sa mère, il y a quelques mois, demandant à cette dernière où ils les avaient abandonnés. Le coréen se rendit à l’orphelinat où ses petits-frères avaient été abandonnés. Son objectif était clair : retrouver ces derniers, et demander leur pardon. Cependant, à l’orphelinat, on n’a pas voulu lui donner les informations les concernant. Malgré ses tentatives d’insistances, ils ne cédèrent pas face à leur protocole de confidentialité. Frustré, mais ne voulait guère abandonner, il laissa son numéro au moment de partir dans un espoir qu’un jour ils puissent avoir des nouvelles concluantes. Chose qui se passa. Quelques semaines plus tard, alors qu’il était en train de vaquer à ses occupations quotidiennes, son téléphone sonna, interrompant ce qu’il faisait. Lorsqu’il décrocha, une voix masculine inconnue se fit entendre à l’autre bout de la ligne. Ses mains commencèrent à se mettre à trembler alors que rapidement, il comprit qu’à l’autre bout l’un de ses petits-frères se trouvaient. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Les mots se bousculèrent dans sa gorge alors qu’il essayait de trouver les bons. Il voulait s’excuser, mais pas au téléphone, ils convièrent une date et d’un lieu pour se retrouver en personne. Les jours qui suivirent furent empreints d’attentes, d’impatience et de peur. Puis le jour arriva, il le vit s’avancer vers lui avec ce sourire timide, mais chaleureux. Il était nerveux, encore bien plus que la première fois qu'il était monté sur un ring. Un échange de regard, une attitude toute aussi maladroite chez l’un et l’autre, ne sachant pas comment se comporter après toutes ses années. Puis, les excuses franchirent la barrière de ses lèvres, à la fois maladroites et sincères. Dans un geste naturel, incontrôlable, il posa lentement les genoux à terre en signe de rédemption. Une manière de montrer son désir de réparer les torts commis par leur parents biologiques et son espoir de créer un lien nouveau. Son petit-frère ne lui en voulait pas, après tout il n’y était pour rien. Le passé ne pouvait pas être effacé, mais l’avenir pouvait être créé. Si avec Yu Jin, le lien commence à se tisser, le Nam n’a pas encore eu la chance de rencontrer Jun Wan. Il a hâte, mais il ne veut pas le forcer, lui laissant les cartes pour décider de s’il veut initier leur rencontre ou non.
▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄▀▄


Sa plus longue relation avec une femme fût sa première petite-amie lorsqu’il n’avait que 23 ans. Toutes les autres qui suivirent ne durèrent que quelques mois voir parfois même quelques jours. Sa blessure au genou n’est plus qu’un lointain souvenir, il n’a plus aucune douleur. Même si les compétitions ne sont plus d’actualité ou amicale dans la salle de ce son coach pour qui il travaille encore quand il ne se trouve pas à l’université. Même s’il ne fait plus de compétitions, il continue à faire attention à son régime alimentaire. Mais cela ne signifie pas que parfois il puisse faire des écarts, il n’aura juste qu’à brûler tout ce qu’il aura pu manger en salle. Il enseigne la boxe à l’université Yonsei depuis bientôt trois ans. Il adore s’admirer dans un miroir, tout du moins sa musculature saillante qu’il essaye de maintenir. Il peut rester bien une heure à se regarder sur toutes les coutures. Son style vestimentaire est en général très décontracté, majoritairement en tenue sportive lorsqu’il est à l’université ou bien à la salle de boxe. Même chez lui, Sae Hyuk apprécie être en jogging, mais cela ne signifie pas que dans son dressing il n’y a pas des tenues plus classes ou casual. On pourrait penser qu’au vu de sa passion, de sa carrure, de son attitude le jeune homme aurait tendance à écouter des musiques énergiques et puissantes. Il en a bien évidemment quelques-unes, mais Sae Hyuk possède une palette musicale surprenante et diversifiée. Mais s’il y avait réellement besoin de citer ses genres musicaux préférés, il dirait les balades ou le trot. D’ailleurs, il aime beaucoup faire des reprises de vieilles chansons de trots. Culinairement, le coréen n’est pas du tout difficile à une exception près, s’il y a un aliment que le coréen n’aime pas du tout c’est les carottes. Combien de fois sa mère a tenté de lui en faire manger petit, mais à chaque fois il découvrait son piège. Avoir été victime de harcèlement, l’a également motivé à se battre contre celui-ci. Il s’est mis à défendre ceux qui ne peuvent pas le faire et à leur donner l’opportunité d’apprendre à se défendre pour le combattre. Il est devenu porte-parole d’une cause qui lui tient profondément à coeur. Cherchant à faire des interventions dans des établissements scolaires. Malheureusement, il a souvent rencontré des refus de la part de certains établissements, révélant la tendance à cache ce qui est considéré comme tabou. Quand il montait sur le ring, il a toujours porté sur lui son boxer porte bonheur rouge comme sa couleur fétiche. Bien entendu, il le lavait après chaque utilisation même si certains ont eu des doutes à ce propos. Encore aujourd’hui, ce boxer existe toujours, scellé entre les parois d’un cadre vitré, exposé chez lui autour de ses nombreuses coupes et médailles. Sae Hyuk se déplace principalement via les transports en communs ou sa moto. Il a son permi de voiture, mais il n’a pas vraiment les moyens de s’en offrir une et tant qu’il a sa moto, en vrai il n’en a pas grandement besoin.
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Sam 12 Aoû - 23:57
Citer EditerSupprimer
CA Y EST FINALLY !!!! :hot: :hot: :hot: On va enfin pouvoir les jouer nos loulouuuus :booty2: :luv3:

J'aime déjà tellement le début, mais j'ai hâte de lire la suite même si je connais déjà, je veux lire :han:

Rebienvenue parmi nous :01: et vraiment happy d'avoir réussi de te faire faiblir :miniheart: :smooch: plein de bonnes ondes pour la fichette, finis tout ça vite, qu'on puisse jouer nos liens et tout et tout :huglove: :woow: :smooch: :hug: :heart: :heart: :heart:
Yi Dong Yul
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (ADMIN)
Yi Dong Yul
saekyuk (heart of a boxer) A-helphtml__9_saekyuk (heart of a boxer) Tumblr_inline_mwbop7PDN21r8evev

Pseudo : Helvia
Célébrité : Park Seong Hwa (ATEEZ)
Crédits : Little Liars ♡
Messages : 1779
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t23366-yi-dong-yul-black-outhttp://www.shaketheworld.net/t23393p30-yi-dong-yul#1045853http://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Dim 13 Aoû - 0:02
Citer EditerSupprimer
LE VOILA LE FAMEUX MEILLEUR AMI :hot:
Hâte d'en lire davantage et de pouvoir suivre vos aventures sip
Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :miniheart:

________________________________

What You Wanted
After this night when everything held its breath. I follow the sound of someone calling me. The second I open my eyes, it's farther away. It's like you're fleeing from me again. You and I, the moment we meet again... Can you tell me what you wanted ? ❁
Bai Cao Lu
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (ADMIN)
Bai Cao Lu
saekyuk (heart of a boxer) Tumblr_inline_mwbop7PDN21r8evev

Pseudo : little liars (audrey), she/her.
Célébrité : song yuqi (g-idle)
Crédits : etheral (ava)
Messages : 330
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t27129-caolu-we-re-all-in-this-togehttp://www.shaketheworld.net/t27150-bai-cao-lu-acti-rphttp://www.shaketheworld.net/t25826-little-liars-paint-the-town
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Dim 13 Aoû - 0:15
Citer EditerSupprimer
ouuuuuh voilà le fameux eyes
hâte de vous voir jouer tout ça :hot:
j'ai l'impression d'avoir déjà vu ton pseudo par ici :heart: :heart: mais je ne sais plus avec qui exactement :faint:
en tout cas, quoi qu'il en soit, bienvenue avec ce bébé et si tu as la moindre question on est là :cute:

________________________________

♡ i just love him; and it doesn't matter that sometimes our worlds are colored different hues. because when the colors blend together, it's the most beautiful thing i've ever seen.
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Dim 13 Aoû - 1:01
Citer EditerSupprimer
oh un prof de boxe, c'est parfait pour mon monsieur qui fait des études dans le même domaine...
enfin même si le gars c'est un futur champion de mma mais voilà c'est bien d'avoir le prof de boxe
bienvenue à toi !
Ryeo Théo
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (MODO)
Ryeo Théo
saekyuk (heart of a boxer) A-helphtml__9_saekyuk (heart of a boxer) Tumblr_m230uz7XWX1qfamg6 saekyuk (heart of a boxer) Tumblr_m2312brrLu1qfamg6

Pseudo : omoi.namida
Célébrité : jeong jaehyun (nct)
Crédits : moonaetics (avatar) & golden hours (sign)
Messages : 1421
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t27602-ryeo-theo-les-rois-du-monde#http://www.shaketheworld.net/t27521p10-ryeo-theo-act-rp#1058682http://www.shaketheworld.net/t28853-omoi-namida-dreamy-day#1064466
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Dim 13 Aoû - 10:34
Citer EditerSupprimer
MAIS C'EST UN COMEBACKKKKKK??? ;)))))
Vas y, pour rendre hommage aux citrons, je suis venue avec Théo t'as vu :hot:

La (re)bienvenue :shy: :shy:

________________________________

i'm ready to love
First time feeling my heart race, never thought it’d beat so fast. All I wanna do is run away cause you are my escape, bae. Love has no limit, I want an answer.
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Dim 13 Aoû - 13:07
Citer EditerSupprimer
@woo hyeol Bonjour charmant monsieur :hum:

@yi dong yul OUI JE SUIS LE FAMEUX ! Le diable qui n'a aucun remords de ce qu'il fera. Sa nana mérite pas son meilleur ami c'est tout ce qu'il a dire :oo:
Je vais essayer de faire vite pour que tu puisses suivre leur aventures :y:
En tout cas merci pour l'accueil :heart:

@bai cao lu Je te dirai jamais deux sans trois :cute: Il y a fort fort longtemps, j'étais une baby shark sous les traits de la douce dilraba dilmurat, puis je suis revenue je crois l'année dernière sous les traits de park hye min une gameuse. I'm back sur le forum tenté par une des fameuses idées de lauly :faint:
Merci & je n'hésiterai pas si j'ai besoin ow :heart:

@an jin hwan Ohhhh, mais c'est fort intéressant, d'autant que s'il vise la place de champion de mma, je pense que ça pourrait très bien intéressé saehyuk de l'aider même s'il excellera bien plus sur du boxing que les autres types d'art martiaux autorisé en mma. Ceci dit, je me dis qu'il pourrait l'aider en dénichant d'autres professeurs connaissance de lui pour aider ton petit monsieur. Enfin on pourra voir ça une fois que je serai validé :cute:
En tout cas merci :heart:

@Ryeo Théo La team citrons vivra toujours et sera la meilleure de tous les temps ! :06:
Merci à toi de venir m'accueillir avec Théo :han:
Cho Jae Jin
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Cho Jae Jin
saekyuk (heart of a boxer) T2sa

Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : lee heeseung ∽ enhypen
Crédits : hellvia
Messages : 696
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t27242-the-paper-cuts-in-my-head-jahttp://www.shaketheworld.net/t27256p10-cho-jae-jin#1050902http://www.shaketheworld.net/t27487p10-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038797
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Dim 13 Aoû - 13:17
Citer EditerSupprimer
bienvenuuuue ! (rebienvenue même si j'ai bien compris :miniheart:)
prof de boxe, ma yura en aurait bien besoin  :pompom2:

courage pour la fiche et amuse-toi bien avec lui surtout ow :heart: :heart:

________________________________

uncover
We could build a universe right here All the world could disappear Wouldn't notice, wouldn't care We could build a universe right here The world could disappear Yeah, I just need you near
Invité
Invité
Anonymous
 
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Mar 15 Aoû - 22:05
Citer EditerSupprimer
@Cho Jae Jin Ohhh si ta petite Yura a besoin d'apprendre à se défendre ou autre, Sae Hyuk est là avec plaisir. Par contre, il est dur le monsieur eyes bon peut-être un peu moins avec les demoiselles que les gars.
En tout cas merci pour la bienvenue ow :heart:
Gim Seo Na
★★★★★ LEGENDARY SHAKER (ADMIN)
Gim Seo Na
saekyuk (heart of a boxer) Tumblr_inline_mwbop7PDN21r8evev

Pseudo : Hellvia (elle)
Célébrité : Hwang Ye Ji (ITZY)
Crédits : Patrocle / Asa
Messages : 1747
Âge : 21
 http://www.shaketheworld.net/t25582-gim-seo-na-pretty-savagehttp://www.shaketheworld.net/t25591p20-gim-seo-nahttp://www.shaketheworld.net/t20742-helvia-shall-we
Re: saekyuk (heart of a boxer) | Sam 19 Aoû - 22:23
Citer EditerSupprimer

Champagne !
Tu fais partie de la famille.

Je t'avoue que j'avais peur devant la longueur de ta fiche mais, elle se lit si aisément 😱 J'ai adoré la lire et j'aime trop Saehyuk :cry: Par contre. C'est pas cool hein, j'ai eu les larmes aux yeux :oo: Mais, ça va... Tu te rattrapes avec le boxer rouge... Qu'est-ce que j'ai ri :mdr: Enfin bref ! J'espère qu'il pourra créer des liens forts avec ses frères ♡ Et puis, découvrir le véritable amour hein sip

Amuse toi bien parmi nous :woow: Je suivrai avec attention ton aventure avec Hyeol eyes

HOURRAAAA! SHAKE THE WORLD est ravi de te compter parmi ses précieux petits membres ♡ nous n'attendions plus que toi… tu rejoins donc les CITIZEN et on me souffle à l'oreillette que tu as un appartement à insadong ! quel petit veinard, cours vite faire la connaissance de tes voisins.

↳ Avant de te lancer dans l'aventure, n'oublie pas de renseigner les champs de ton profil pour que tes informations apparaissent auprès des autres joueurs.

↳ Viens poster ton activité rp que tu devras tenir à jour chaque mois en prévision des mises à jour. Et pour commencer à te faire des petits potes, une fiche de liens te sera d'une grande aide.

↳ Une chronologie est disponible si tu souhaites tenir à jour l'évolution de ton personnage ; elle n'est toutefois pas obligatoire.

↳ Sois une personne tendance hyper connectée en nous racontant tout ce qu'il se passe dans ta vie par le biais de ton compte Instagram et prend des nouvelles de ton entourage à coup de SMS.

↳ Et pour une meilleure expérience, le flood n'attend que toi et tu peux également nous rejoindre sur DISCORD pour faire la fêteeee !

Après tout ça, si tu as encore des questions, n'hésite pas à contacter une admin  elles sont plutôt chouettes il paraît (enfin tu verras...)

________________________________



This is past addiction, this love is crack
- the color of my heart is black.
Contenu sponsorisé
 
Re: saekyuk (heart of a boxer) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide