sombre
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €


    :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital

When the past comes knocking at the door. ft Seojoon ♥

Byeol Min Ah
☆ ROOKIE SHAKER
Byeol Min Ah
Pseudo : Angel
Célébrité : Park Bo Young
Crédits : me
Messages : 42
 http://www.shaketheworld.net/t28517-cho-shin-ae-you-are-the-musihttp://www.shaketheworld.net/t28632-cho-shin-aehttp://www.shaketheworld.net/t28401-angel-toi-moi-le-monde
When the past comes knocking at the door. ft Seojoon ♥ | Ven 5 Avr - 11:30
Citer EditerSupprimer
When the past comes knocking at the door
@lee seo joon

outfit -- Ma signature apposée au bas du contrat, je venais officiellement d'être embauchée dans ce qui serait mon nouveau travail dans les jours à venir. J'avais arpenté de nombreuses fois en tant que patiente les couloirs de cet hôpital, et j'allais bientôt y faire mon entrée en tant qu'infirmière. C'était assez paradoxal, mais cela ne me perturbait pas plus que ça, je devais bien l'avouer. Cette vie était maintenant derrière moi, cette Minah... Etait aussi derrière moi. Il y avait bien sûr des cicatrices qui ne se refermeraient jamais, mais venir ici me permettait de faire face à un traumatisme de ma vie que je tentais toujours de combattre, et avec lequel je devrais sûrement toujours batailler. Je sortis du bureau le cœur léger, mais plutôt que de directement rentrer dans mon nouveau chez moi, je décidai de rester un peu dans le coin, afin de me refamiliariser un peu avec les lieux... Etait-ce une bonne idée ? Peut-être bien. Au détour d'un couloir, une voix me parvint, et me figea littéralement sur place. C'était la sienne. Mon cœur ratait un battement alors que je pourrais la reconnaître entre mille. Même après quatre ans. Sans pouvoir bouger, je le vis passer devant moi, en pleine conversation avec un collègue, en train de rire. Et je réalisai soudain une chose... Lui aussi travaillait ici... J'avoue que c'était un scénario auquel je n'avais pas réellement pensé. C'est vrai que c'était dans l'enceinte de ces murs que l'on s'était rencontrés, que c'était ici qu'il avait étudié... Mais je n'avais pas imaginé l'éventualité qu'il ait pu maintenant également y travailler. Cela compliquait grandement les choses... Je ne pouvais décidément pas me présenter au travail en croisant les doigts pour ne pas un jour le croiser au détour d'un couloir comme aujourd'hui... Et puis, je pense que je lui devais bien une explication après être partie sans prévenir il y a quatre ans.

Me renseignant à droite et à gauche, je finis par trouver son bureau. Évidemment, je devais me présenter à une secrétaire avant de pouvoir l'atteindre. Je lui expliquai que j'étais une vieille amie de Seo Joon, et que je travaillais ici. Le badge que l'on m'avait donné peu avant me permit d'avoir une crédibilité plus importante et de parvenir à entrer dans son antre. Il n'était pas encore là, il était parti pour une consultation en chambre, mais il devait redescendre juste après. Je ne savais pas réellement si j'étais pressée qu'il arrive ou non. Il m'avait tellement manqué pendant un très long moment. J'ai fini par me conditionner à l'idée que jamais plus je ne le reverrais... Mais aujourd'hui, nos chemins se croisaient à nouveau. Peut-être une façon pour le destin de me dire qu'il était temps de tirer un trait définitif avec mon passé. Je flânai un instant dans cet espace qui était le sien, voyant tous ses papiers sur son bureau, un sourire s'affichait sur mon visage. J'étais heureuse de voir qu'il avait finalement réussi à atteindre son but... Mes yeux voguèrent un peu partout, ils s'arrêtèrent sur un cadre photo qui trônait fièrement dans un coin. Sur ce dernier, on pouvait apercevoir une photographie de Seo Joon... Avec une femme. Ce serait grandement se voiler la face que de ne pas comprendre qu'il s'agissait de la fille qu'il devait fréquenter. Mon sourire se mua en quelque chose de plus triste à ce moment précis. Mon cœur se pinçait légèrement... Il avait refait sa vie... Quatre ans, c'est long. Il y a eu le temps pour les événements de se produire. Il avait l'air heureux sur cette photo, c'était ce qui comptait après tout. Ignorant cette petite douleur qui pointait au niveau de mon cœur, je revins de l'autre côté du bureau, loin de la vue de cette nouvelle vie qu'il s'était créée sans moi. Face au bureau, dos à la porte... Je commençai à me dire que ce n'était peut-être pas une bonne idée d'être venue... Je savais que c'était la meilleure chose à faire, mais je n'étais pas sûre que ce soit le bon moment pour moi... J'avais l'impression d'avoir trop d'informations à encaisser d'un coup. Mais alors que je songeais vraiment à partir, j'entendis la porte qui s'ouvrait derrière moi... Trop tard, maintenant je ne pouvais plus fuir, j'allais devoir faire face à ce passé que j'avais fui... Pour ma survie. Lentement, je me tournai vers le propriétaire des lieux qui venait d'entrer, souriant, mais perplexe, se demandant très certainement qui pouvait être cette vieille amie qu'on lui avait annoncée. "Bonjour... Seo Joon." J'étais là, et maintenant il fallait l'assumer.


code by kerushirei.
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: When the past comes knocking at the door. ft Seojoon ♥ | Lun 15 Avr - 19:00
Citer EditerSupprimer
When the past comes knocking at the door
@lee seo joon

outfit -- D’une traite, j’avalais le café dont la simple odeur semblait déjà me tirer de la fatigue. J’entamais la trente-sixième heure de garde, et après avoir couru de chambre en salle d’examen, la journée s’étirait et me donnait l’impression d’être interminable. Happé par les urgences et les suivis post-op, je pressais le pas dans les couloirs pour passer devant le bureau de mon binôme. Le regard rivé sur l’écran et sa mine boudeuse m’arrachèrent un sourire. Je connaissais parfaitement la raison de son humeur soudain morose, et je tournais les yeux pour rencontrer les siens. « Tu es venue ! » Je lui volais un baiser discrètement, le cœur léger de la voir. J’aimais ces petites surprises qui me faisaient supporter les gardes parfois trop longues. Elles me tenaient éloigné pendant trop longtemps de Sae Hee, et si parfois je culpabilisais d’avoir choisi un métier encombrant, elle m’apportait son soutien au travers de quelques visites. « Tu rentres ? J’ai encore une douzaine d’heures à faire. » boudais-je. Je nouais mes doigts aux siens et l’attirait à l’abri des regards. Je profitais de ce moment hors du temps pour échanger sourires, baisers et autres banalités avant que je ne sois à nouveau rappelé à l’ordre par l’impatience des ma patients. Je la gratifiais d’un dernier sourire et la libérais pour retourner aux chevets des malades avec un enthousiasme non feint.

Je bouclais mon dernier dossier avant de m’octroyer une petite pause et déposais les papiers sur le bureau de Sera. « Encore… Je n’ai même pas fini celui que tu m’as laissé il y a une heure… » Derrière sa mine exaspérée, je savais qu’elle avait le souci du travail bien fait, aussi, je ne lui tenais que rarement rigueur de ses sautes d’humeur, à raison pour la majorité. « Ne t’inquiète pas, ce n’est pas à la minute ! Prends-toi une pause et tu finiras plus tard, je t’aiderais si tu veux. » Je plaçais l’humain avant le travail, et c’est ce qui la poussait régulièrement à flirter. Je ne comptais plus les tentatives qu’elle avait mené de front depuis plusieurs années, et si le regard de Sae Hee avait réussi à l’en dissuader, elle ne manquait pas une occasion de me regarder avec une lueur que j’espérais un jour se faner. « On prend une pause ensemble ?! » Mais avant que je ne puisse lui répondre, Haru passa à cet instant précis et je vis en lui mon sauveur. « Désolé, je dois parler d’un dossier avec le Docteur Son. » Et avant qu’elle ne puisse répondre, je rattrapais mon interne.

Je déambulais dans les couloirs en sa compagnie, évoquant le souvenir d’une consultation à la fois drôle et quelque peu traumatisante. Nous partagions un rire franc en repensant à cette quinquagénaire qui s’était montrée particulièrement entreprenante. A sa demande, je l’accompagnais sur une autre consultation et lui prêtais main forte. De longues minutes à observer, guider, conseiller, mais je n’avais que peu de choses à lui transmettre tant il excellait dans son métier. J’éprouvais la fierté d’un mentor à peine plus âgé de le voir évoluer et prendre confiance, jusqu’à lui offrir une tape amicale sur l’épaule une fois à l’extérieur de la chambre. Un dernier sourire amical et je prenais enfin le chemin de mon bureau, celui sur lequel m’attendais une tonne de rapports. C’était sans doute la partie de mon métier que j’aimais le moins, et si Se Ra m’aidait sur nombre d’entre eux, certains nécessitaient davantage d’informations et de suivi.

D’un pas tranquille, je posais la main sur la poignée. « Docteur Lee !! » Dans des gestes précis, elle me faisait signe depuis son bureau qu’elle avait laissé entrer quelqu’un dans la pièce, et par retour je la remerciais. En poussant le battant, je vis le dos de mon visiteur qui se tournait finalement vers moi. Avant même que je ne puisse émettre le moindre son, j’eus l’impression de me prendre un sceau d’eau glacé. Minah… Mon sourire s’évanouissait brutalement face à elle. Elle qui avait disparu… elle que je ne pensais plus de ce monde. « Minah… » soufflais-je. J’avais tiré un trait sur elle, sur notre histoire, sur notre lien et toutes les difficultés que nous avions rencontré. J’avais souffert de longs mois, de longues années avant d’accepter et de tourner la page, et aujourd’hui… elle refaisait surface ? Pourquoi à cet instant ? « Je… » Elle était en vie… là, face à moi. Les yeux rivés sur son visage, son cou, je cherchais les marques d’une quelconque violence… mais rien. Les souvenirs de ses blessures paraissaient tellement frais que j’avais l’impression de l’avoir soigné la veille. Alors qu’elle esquissa un pas en avant, je reculais. « Minah… »

J’ignorais comment réagir. Sourire ? Pleurer ? Hurler… Elle avait laissé un trou béant dans ma poitrine, elle m’avait arraché le cœur sans même se retourner et j’étais partagé entre le soulagement de la voir en vie, et la déception qu’elle revienne finalement là où elle n’avait plus de place. Je peinais à déglutir, et même à prendre mesure de ce qui se passait. Etais-je en train de rêver ? Mes yeux s’embuaient et je me maudissais d’être ainsi touché par son retour. Ne m’étais-je pas promis de ne plus jamais pleurer ? Plus depuis Sae Hee… « Tu es… vivante… » À sa grimace, je constatais qu’elle souffrait autant que moi de cet aveu. Mille et une question se bousculaient dans ma conscience éraillée, mais aucune d’elle ne fut prononcée, aussi je me contentais de la fixer en espérant, peut-être, qu’elle ne soit qu’un mirage.



code by kerushirei.

________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Byeol Min Ah
☆ ROOKIE SHAKER
Byeol Min Ah
Pseudo : Angel
Célébrité : Park Bo Young
Crédits : me
Messages : 42
 http://www.shaketheworld.net/t28517-cho-shin-ae-you-are-the-musihttp://www.shaketheworld.net/t28632-cho-shin-aehttp://www.shaketheworld.net/t28401-angel-toi-moi-le-monde
Re: When the past comes knocking at the door. ft Seojoon ♥ | Mar 16 Avr - 18:57
Citer EditerSupprimer
When the past comes knocking at the door
@lee seo joon

outfit -- Débarquer ainsi, si soudainement... Je savais que ce n'était pas la démarche la plus intelligente, mais avais-je vraiment le choix ? Y avait-il une autre manière de procéder ? Il y a des moments où il faut savoir trancher dans le vif pour avancer. Et cette rencontre... même si elle me déchirait le cœur, elle devait avoir lieu. Je ne pouvais pas commencer à travailler ici sans qu'il ne soit au courant... Non, c'était impossible... Mais jusqu'à quand pourrais-je tenir cette belle décision ? Alors que nos regards se croisaient, les siens si profondément choqués et perdus... Je me décomposais lentement mais sûrement. Je peinais encore à garder une certaine contenance, mais son regard me faisait mal, ses paroles... Le peu qu'il en disait me faisait mal. Vivante... je comprenais instantanément qu'il pensait que j'étais morte, il n'y avait plus de doute là-dessus... Mais cela devait tout changer pour lui, sûrement... "Oui... Enfin, c'est pas passé loin à l'époque mais... oui..." Est-ce que j'étais en train de tenter un brin d'humour en cet instant ? Je crois bien... Je ne savais tellement pas comment agir et me comporter que mon corps optait par défaut pour ce mécanisme de défense qui n'était sûrement pas le meilleur à adopter... Mais actuellement, je n'avais plus vraiment le contrôle de moi, je me laissais simplement porter par mes émotions. J'avais tenté un pas vers lui, qui le fit directement reculer... Avait-il peur de moi ? Croyait-il que j'étais une hallucination, un fantôme ? "Seojoon... je suis bel et bien là..." ajoutais-je, histoire qu'il puisse retirer à ce moment précis toute pensée allant dans ce sens.

Mon esprit et mon cœur passaient par un tas d'émotions différentes. J'avais l'impression d'être sur des montagnes russes émotionnelles. J'avais envie de sourire, de pleurer, tout à la fois... J'étais heureuse de le retrouver, mais le poids de sa réalité actuelle me plombait le cœur. Étais-je devenue plus qu'une étrangère maintenant à ses yeux ? Mais alors que je voulais effectuer un pas en arrière... C'est finalement tout l'inverse qui se produisait. Mes pas me menèrent directement vers lui, avalant à grande vitesse la distance qui nous séparait. Je venais alors nouer mes bras autour de sa taille, posant ma tête contre son torse. En une fraction de seconde, je me retrouvais propulsée quatre ans en arrière. Sa chaleur, son parfum... Rien ne semblait avoir changé... Rien à part nos vies qui s'étaient, par la force des choses, séparées. Je retenais finalement mes larmes, sentiments qui semblaient avoir pris le pas sur le reste. Je m'en voulais de lui imposer cette étreinte, je m'en voulais de débouler comme ça dans sa vie... Mais en même temps, j'étais heureuse de pouvoir constater de mes yeux qu'il allait bien... Et puis il m'avait manqué... Ce fut tellement dur pendant si longtemps... J'avais l'impression de recevoir un contre-coup des sentiments que j'avais si soigneusement enfermés dans une boîte, espérant qu'ils disparaissent seuls. "Je suis tellement désolée... D'avoir disparu." Je n'avais pas encore la force de me lancer dans de grandes explications... J'avais juste besoin d'un instant... Un instant pour laisser le passé m'envahir et décharger toute sa puissance émotionnelle que j'avais si longtemps refoulée.


code by kerushirei.
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: When the past comes knocking at the door. ft Seojoon ♥ | Jeu 16 Mai - 21:25
Citer EditerSupprimer
When the past comes knocking at the door
@byeol min ah

outfit -- Etait-ce réel ? Elle était bien là, devant mes yeux ? Ou bien devenais-je fou ? J’avais reculé d’un pas lorsqu’elle en avait esquissé un vers moi. J’étais pris d’un accès de peur et d’incompréhension tandis qu’elle tentait l’humour pour répondre à ma remarque. Elle était partie… sans même se retourner, sans un mot… elle avait choisi de m’abandonner derrière alors que je lui avais avoué mes sentiments. Pour elle, j’aurais pu tout quitter et la suivre, mais elle ne m’avait pas même laissé le bénéfice du doute. Je ne comprenais pas… pourquoi après tant d’années ? Pourquoi maintenant ? Ces mêmes questions tournaient en boucles dans mon esprit saturé. Et alors qu’elle reprenait la parole, la réalité de cet instant me frappa de plein fouet. Mes lèvres s’agitaient sans qu’aucun son ne puisse s’en échapper. Jamais je n’avais pensé la revoir, et pourtant… j’avais tout fait pour tenter de la retrouver. En vain. Je m’étais détruit à son départ, j’avais erré comme une âme en peine pendant des mois, des années. Je m’étais fermé au monde et à toute émotion… Etais-je heureux de la revoir ? Je l’ignorais… Une part de moi l’était sans doute, mais mon cœur s’agitait en pensant à Sae Hee. J’avais passé sous silence cette partie de ma vie, elle ignorait tout de ces quelques années avec Minah…

Perdu dans mes pensées, je ne fis pas attention à Minah qui s’approcha d’un pas rapide pour enrouler ses bras autour de ma taille. Elle m’enlaçait comme s’il ne s’était rien passé… ou presque. Les mains levées, je ne parvenais pas à lui rendre son étreinte. Je lui accordais néanmoins quelques minutes, par respect pour ce que nous avions pu être, et m’apprêtait à la repousser lorsqu’elle me poignarda de ses excuses. Si j’avais tenu bon, les larmes roulèrent finalement sur mes joues et je les essuyais d’un rapide revers de manche. J’aurais préféré qu’elle ne me voit pas tant affecté par son retour, mais je devais aussi me rendre à l’évidence : je ne pouvais être indifférent. « Pourquoi tu es revenue ? » lâchais-je d’un souffle. D’un sursaut de courage, j’attrapais ses épaules et l’incitais à s’éloigner. « Tu as l’air… en forme. Pourquoi revenir ? Pourquoi maintenant ? Après toutes ces années… » Par précaution, je reculais d’un pas et la contournais pour me placer derrière mon bureau. La photo de Saehee et moi trônait sur le bois verni, nos sourires heureux dans les bras l’un de l’autre. Et les larmes coulèrent de plus belle… comment lui en parler ?

J’avais souvent rêvé d’un moment pareil alors que je faisais le deuil de notre relation, je m’étais vu la prendre dans mes bras, heureux de la retrouver… et maintenant ? Je n’éprouvais que l’envie furieuse de m’enfuir. « Tu n’as pas disparue… tu es partie. » lâchais-je faiblement. Le regard rivé sur le cliché, je dardais finalement mes onyx vers Minah. « Tu as choisi de partir, et je respecte ton choix. » D’un geste, j’attrapais le cadre photo et le lui présentait. « C’est Saehee, ma petite amie. Je suis désolé mais… à l’avenir si nos chemins se croisent de nouveau, pourrais-tu éviter de m’enlacer ? » Je savais que mes mots pouvaient être blessants, mais au travers du torrent de larmes qui m’échappaient, je refusais de cacher Saehee. Si je pensais mettre un point final à nos retrouvailles, j’ignorais encore que nos vies seraient encore entremêlées.



code by kerushirei.

________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Contenu sponsorisé
 
Re: When the past comes knocking at the door. ft Seojoon ♥ | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide