sombre
-27%
Le deal à ne pas rater :
Bosch – Jeu d’embouts de vissage et à cliquet 26 pièces
15.19 € 20.75 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
LEGO® Ideas 21320 – Les fossiles de ...
Voir le deal
49.99 €


we were just 2 kids ((yuri))

Im Han Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Im Han Jae
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : do kyungsoo (exo)
Crédits : nightlight-sky (ava)
Messages : 335
 http://www.shaketheworld.net/t24559-im-han-jae-soft-boy-syndromehttp://www.shaketheworld.net/t24572-im-han-jae#991149http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#991103
we were just 2 kids ((yuri)) | Jeu 20 Mai - 12:59
Citer EditerSupprimer

we were just 2 kids

too young and dumb
Ah... l'université. A chaque fois que tu empruntais ces couloirs, passais ces salles pleines, ta curiosité grandissait. Quel cours était présenté ici ? Et là ? Tu te souvenais de tes années à l'université, de ton envie de savoir, de comprendre. Tu repensais à ces nouvelles rencontres, ces nouveaux visages. Tu te rappelais de l'appréhension les premiers jours. Et si tout recommençait ? Comme au collège. Comme au lycée. Et si finalement personne n'avait changé ? Si les mentalités étaient les mêmes ? T’étais quasiment sûr que rien ne bougerait. T’étais quasiment sûr d'être traité comme le campagnard du coin, celui qu'on viendrait embêter juste pour passer le temps. Parce que tu rétorquais peu – voire pas du tout. T’étais sûr que tu allais être celui qu'on viendrait titiller du bout des lèvres, les syllabes lourdes de sens. Des syllabes qui te blesseraient. Encore. T’étais certain de toi, imaginant le pire.  Tu imaginais toujours le pire : et tu supposais là que c'était une façon de te protéger, de ne pas jamais trop en attendre pour ne pas être déçu. Pessimiste ? Non. Tu étais réaliste. Les autres t'avaient prouvé de long en large et en travers que ce n'était pas la peine d'espérer plus. Que ce n'était même pas la peine d'essayer. Ta foi en l'humanité était aussi haute que l'estime que tu te portais – elle ne voulait pas très haut, donc. L'université avait cependant bouleversé ça. Progressivement. Ta certitude devint une incertitude quand tu voyais les gens changer, les mentalités se poser. On venait te parler, on s'intéressait à toi, tes goûts, ta personnalité. Encore aujourd'hui ça te surprenait.
Mais encore aujourd'hui tu ne pouvais oublier le mal qui avait été fait. Et il t'arrivait de te demander, parfois, comment vivaient ces gens aujourd'hui ? Ceux qui avaient blessé pour des rires, pour la popularité. Étaient-ils blessés, comme toi ? Ou vivaient-ils heureux, ne pensant plus au mal qu'ils avaient engendré ?

Tu faisais comme si tu ne remarquais pas les regards curieux sur toi. Tu remontas rapidement tes lunettes, laissant tes prunelles s'égarer un moment, le sentiment désagréable d'être une bête de foire. On devait te trouver stoïque, fermé, froid. Comme d'habitude. Et on devait aussi te trouver bizarre – parce que non ce n'était pas socialement correct de fixer la jeune femme en face de toi comme tu le faisais. Tu plissas un peu les yeux comme pour raviver ta mémoire mais cela devait te donner un air un peu plus méchant. Tout l'inverse de toi franchement. Tu clignas des paupières, penchant lentement le visage sur le côté. Tu la connaissais... t'en étais persuadé ! Tu l'avais déjà croisée quelque part... Les pommettes un peu rougies, tu te rendis compte de ce que tu faisais. Tu te raclas faiblement la gorge, susurrant un « Désolé », baissant la tête pour appuyer tes excuses.
Ce ne fût que là, ton regard sur le sol, que ta mémoire se réveilla brusquement. « Yu Ri ? », demandas-tu en la regardant à nouveau. « Moon Yu Ri ? » le coin de tes lèvres se leva aux souvenirs avant de se baisser, créant une ligne droite sur tes lèvres. Sûr de toi puis à nouveau incertain. Peut-être que tu te trompais ? En tout cas si c'était elle tu te rappelais de la dernière fois où vous vous étiez parlés et- « On a jamais fini ce débat »felicis

@Moon Yu Ri

________________________________

homesick
Moon Yu Ri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Moon Yu Ri
Pseudo, pronom(s) : Mrs Lucky (she/her)
Célébrité : Song Ji Eun
Crédits : @suture (avatar)
Messages : 545
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24200-moon-yu-ri#985580http://www.shaketheworld.net/t24219-moon-yu-ri#985840http://www.shaketheworld.net/t24210-mrs-lucky-moon-yu-ri
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Jeu 20 Mai - 23:54
Citer EditerSupprimer
We were just 2 kids
ft. Han Jae
L'université n'avait pas été un moment pénible de la vie de la jeune femme. Le plus dur avait été sa double vie d'idole, mais c'était sûrement les meilleures années scolaires de sa vie. Elle n'avait pas vraiment eu le temps d'avoir des amis, elle était toujours restée aux côtés des filles de son groupe plus que d'autres personnes et ça lui avait suffit. Il fallait dire qu'elle n'avait pas une grande expérience des amis, à part peut-être vers le lycée où la petite grosse avait perdu des kilos et était devenu une stagiaire pour une grande agence. Cependant cela n'avait pas suffit à apaiser ses bourreaux qui avaient toujours de nouvelles idées pour la traiter comme une moins que rien. C'était difficile, elle ne pouvait pas le nier, son égo avait été touché, écrasé, brûlé, mitraillé, torturé, mais elle avait toujours su qu'un jour ces personnes se retrouveraient à travailler pour elle ou à faire un métier socialement moins prestigieux que le sien. Elle marchait aujourd'hui la tête haute, essuyant les blessures du passé et fière de ce qu'elle avait accompli. Yu Ri avait toujours eu confiance en elle et avait toujours su que ce n'était que des années difficiles à vivre mais que le chemin serait plus capable ensuite. La vie était cheminée d'embuches mais ce n'était pas ça qui l'arrêtait. Au contraire, elle s'efforçait d'éviter que d'autres enfants vivent la même chose qu'elle, et c'était pour cette raison que même à l'université elle était particulièrement vigilante au harcèlement.

Enseigner sa passion était un plaisir pour Yu Ri. Elle adorait recevoir des messages de l'université lui demandant d'assister tel ou tel professeur. La jeune femme sortait d'un cours de chant et discutait des progrès des élèves avec la professeur attitrée. Cette dernière appréciait particulièrement l'intérêt que l'artiste portait à ses élèves et n'était pas là simplement pour se pavaner en temps que idole. Au contraire, Yu Ri avait fait un carnet spécial avec le nom de chaque élève des cours qu'elle assistait pour noter chaque fois les progrès, les choses à revoir et surtout les points positifs. Elle avait très envie de les aider à aller loin dans la vie. Les deux jeunes femmes discutaient justement d'un élève particulièrement en difficulté qui rêvait d'une carrière dans le chant mais dont la voix n'était pas très harmonieuse. Elles avaient foi en lui, mais les agences ne pouvaient pas se baser sur de la bonne volonté pour l'embaucher. Yu Ri suggérait de travailler avec lui en dehors des heures de cours lorsqu'elle sentit qu'un regard était posé fixement sur elle. En soit, elle avait l'habitude, mais cela ne semblait être ni de l'admiration ni de l'excitation comme elle en avait l'habitude. Elle se décala un peu pour regarder au dessus de l'épaule de son interlocutrice et croisa le regard d'un homme qu'elle ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve. Yu Ri fronça les sourcils en croisant les bras, pas très enthousiaste par ce comportement. La professeur se poussa de son champ de vision et elle regarda de haut en bas l'inconnu - pas si inconnu. « Im han Jae. » En l'entend dire son prénom elle reconnut son ancien compagnon de galère. Elle le regarda de haut en bas. « T'as du culot de te montrer devant moi. » Plus d'une personne semblait surprise par la jeune femme, d'ordinaire si adorable. Les gens les contournaient sans oser passer sur leur terrain d'affrontement. « Normal. C'est parce que j'ai raison. Si la campagne n'existait pas, les gens se déplaceraient moins et il n'y aurait pas autant de pollution. Il n'y aurait pas de vaches non plus qui sont la raison de la destruction de la couche d'ozone. » Même à son âge et plus de dix ans après, Yu Ri ne savait même pas de quoi elle parlait.
Im Han Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Im Han Jae
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : do kyungsoo (exo)
Crédits : nightlight-sky (ava)
Messages : 335
 http://www.shaketheworld.net/t24559-im-han-jae-soft-boy-syndromehttp://www.shaketheworld.net/t24572-im-han-jae#991149http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#991103
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Dim 23 Mai - 21:37
Citer EditerSupprimer


@Moon Yu Ri
Tu pourrais en vouloir à tes bourreaux de l'époque, à ceux qui avaient trouvé ça « marrant » de te montrer du doigt juste parce que tu venais pas du même endroit qu'eux. Juste parce que là où t'avais grandi, il n'y avait pas de grand building pour briser la vue. Mais juste le ciel et les nuages, un aller direct vers la liberté et le rêve. Tu pourrais leur en vouloir et en soit tu leur en voulais. On pouvait die que t'étais rancunier, si on voulait. Ce n'était pas totalement faux mais ce n'était pas totalement vrai non plus. Plus que de ne pas oublier leurs visages et les noms de chacun, tu n'avais pas oublié les mots et la manière dont ils t'avaient blessé. Tu trouvais les syllabes bien plus frappantes que les poings. Sans doute pour ça que tu n'avais jamais usé tes tiens – mais aussi parce que t'avais pas non plus une force herculéenne et que tu connaissais tes limites. T'aimais pas la violence, en plus. T'étais du genre à croire que ça n'amenait jamais rien de bon. Mais les mots non plus, dans le fond. Ils ne t'avaient apporté que des questions, pas de réponses. Que des doutes et jamais de réconfort. Que des blessures qui n'avaient pas totalement guéri. Pourtant t'étais adulte, t'avais grandi, de l'eau était passé sous les ponts : mais t'arrivais pas à oublier chaque insulte tournée vers toi. Chaque critique, chaque doigt pointé, chaque regard moqueur. T'arrivais pas à oublier. T'arriverais sans doute jamais. Tu t'étais presque tristement fait à l'idée que tu allais toujours vivre avec. Parfois quand t'y repensais tu te disais à quel point c'était ridicule. T'avais réussi ta vie en soit. Tu avais un bon travail et t'étais bien entouré. Mais les blessures encore ouvertes ne pouvaient pas ne plus saigner.
Et les tiennes saignaient encore.

Tu haussas le sourcil, pas réellement secoué par les mots, ton visage restant impassible. « Théoriquement... je suis venu derrière toi », parce qu'en plus t'allais jouer sur les mots comme un crétin ? Apparemment oui. Tu levas rapidement les épaules, pas pour le moins perturbé même si tu l'étais un peu quand même. Tu pouvais pas non plus oublier Yu Ri et tous vos repas partagés sur le toit de l'école ou à la cantine. Tous ces moments à marcher ensemble sur le trajet du retour ou ces instants passés à la bibliothèque. Elle avait été un soutien, à l'époque. Subissant la même chose que toi ça vous avait rapproché. Et ce foutu débat vous avait déchiré. « Depuis quand t'as raison ? », susurras-tu dans un son nullement amusé. « C'est vrai que les vaches sont grandement responsables du changement climatique », dis-tu, blasé, sarcastique. « Mais les usines et les grandes entreprises... pas du tout », tu levas les yeux au ciel. « Un monde sans campagne ne pourrait pas exister. T'irais le chercher où ton air frais ? Contre le béton de l'usine d'en face ? », tu reculas un peu le visage pour mieux la regarder, jetant un regard perplexe autour de vous. Si elle était professeure ici tu ne l'avais jamais croisé avant aujourd'hui. Peut-être qu'elle était nouvelle. « J'en ai entendu des bêtises mais celle-ci reste quand même une de plus mythiques », t'étais à deux doigts d'applaudir. « J'espère que tu n'enseignes pas ça à tes élèves », tu plissas quelque peu le nez. C'était dingue que ce débat te secoue autant même après toutes ces années. T'étais même plus sûr de savoir d'où il était parti exactement. Tu te souvenais le débat et la suite – mais le passage juste avant, celui où le débat commençait... t'en avais aucun souvenir. « C'est quoi ta solution écolo contre la pollution alors ? », demandas-tu, les bras croisés sur le torse. « Outre priver le monde de paysages fabuleux et d'un havre de paix pour les animaux... et aussi priver certaines personnes de leurs foyers. C'est vrai que les paysans polluent à une vitesse incroyable avec leurs petits tracteurs. C'est rien les usines à côté », tu lâchas un souffle dans un bref haussement d'épaules avant de lever les yeux. Non, vraiment, il était parti d'où ce débat exactement ???

vmicorum.

________________________________

homesick
Moon Yu Ri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Moon Yu Ri
Pseudo, pronom(s) : Mrs Lucky (she/her)
Célébrité : Song Ji Eun
Crédits : @suture (avatar)
Messages : 545
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24200-moon-yu-ri#985580http://www.shaketheworld.net/t24219-moon-yu-ri#985840http://www.shaketheworld.net/t24210-mrs-lucky-moon-yu-ri
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Ven 28 Mai - 19:32
Citer EditerSupprimer
We were just 2 kids
ft. Han Jae
Le plus incroyable chez Yu Ri était de passer à autre chose chaque fois que quelque chose devenait nocif pour elle. Elle avait poussé cette qualité un peu trop loin en brisant des amitiés pour très peu ; déjà avait-elle eu du mal à se faire des amis à l'école. Après tout dans ce pays où la beauté et la minceur était un critère social important, la petite fille potelée qu'elle avait été n'entrait pas dans toutes les cases - dans tout les sens du terme. Pourtant elle avait su trouver en Han Jae un ami fidèle, un soutien moral bien qu'ils n'aient jamais été des confidents. Elle ne savait pas grand chose de lui, le minimum, même si pour des adolescents ils n'avaient pas un passé profond à se partager. Ensemble ils avaient essuyé les insultes, les critiques, les moqueries, ce qui, au final, était bien plus fort que la plus grande des confidences. Les jeunes étaient très cruels et la moindre différence devenait une faiblesse. Elle n'avait jamais compris en quoi le fait de venir de la campagne était un soucis. Elle ne connaissait pas grand chose de la campagne non plus, mais à part des grandes étendues vertes et des vaches, elle n'imaginait pas grand chose de différent. Peut-être qu'ils captaient moins bien internet, mais Han Jae n'était pas un extraterrestre pour autant. La preuve, il savait lire comme elle, en justifiaient leurs heures à la bibliothèque à faire leurs devoirs et il mangeait aussi la même nourriture qu'elle, en tout cas elle ne l'avait jamais vu aller se faire vomir après avoir été à la cantine ensemble. Mais parfois elle avait eu la sensation d'être un poids pour lui - ce que c'est ironique - parce qu'elle se trouvait bien plus difficile à fréquenter étant donné son physique peu attrayant alors qu'elle avait été bien dotée en gène, alors que lui, sa seule différence, c'était de ne pas venir de la capitale.

Les bras croisées, campée sur ses positions et un faux rire agacé, elle le fusilla du regard. Les années les avaient séparés autant qu'un débat puéril. « Parce qu'en plus tu te moques de moi ? J'ai toujours eu raison. » Ils avaient l'air de leurs anciens bourreaux à se battre pour une histoire de territoire, celui qui avait la plus longue, celui qui aurait le dernier mot. A vrai dire, elle n'avait pas souvenir du commencement de cette histoire. Une discussion bête et un avis différent, le problème c'était qu'elle était têtue et qu'il ne lui avait pas laissé avoir le dernier mot. « Et tu respires quoi là ? De l'air périmé ? Tu vis sans ta campagne et tu n'es pas mort que je sache. » Les vaches n'étaient pas responsables du changement climatiques. La pollutions, les voitures, les usines, si. « Si ta chère campagne n'existait pas, s'il y avait juste une ville immense qui faisait tout le pays, il n'y aurait plus de déplacements vers les forêts et donc moins de pollution des voitures. » Ils n'étaient même plus des adultes à l'heure actuelle, mais des adolescents. Yu Ri ne voyait plus les gens autour d'elle mais simplement un toit une journée ensoleillée avec des jeunes qui se disputaient, avant que l'un d'eux ne claque la porte pour partir sur un débat inachevé.  « Oh parce que toi tu es devenu prof d'écologie maintenant ? Pardon, je ne savais pas que nous étions en présence de Im Han Jae, candidats aux élections présidentielles, partie de écolo et option chiant à en mourir ! » s'exclama-t-elle avec une révérence théâtrale. Elle savait qu'elle avait tord, mais elle souhaitait juste soutenir la Yu Ri qui avait commencé ce débat. « Si tu ouvrais moins ta bouche pour dire des bêtises ça serait déjà moins pollué !  » Elle n'avait même pas d'arguments parce qu'elle avait de toute évidence tord, mais c'était trop dur à admettre. « Les personnes, tu les reloges en ville. Mais tes tracteurs ils fonctionnent comment ? Avec le soleil ? Les voitures électriques mais est-ce que c'est le cas des tracteurs ? Ta voiture électrique tombe en panne t'as des stations, et toi, au milieu de tes champs tu ferais comment ? »  Yu Ri, 16 ans, regrettait de ne pas avoir donné cet argument plus tôt.
Im Han Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Im Han Jae
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : do kyungsoo (exo)
Crédits : nightlight-sky (ava)
Messages : 335
 http://www.shaketheworld.net/t24559-im-han-jae-soft-boy-syndromehttp://www.shaketheworld.net/t24572-im-han-jae#991149http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#991103
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Ven 11 Juin - 0:43
Citer EditerSupprimer

we were just 2 kids

too young and dumb
Tu ne saurais plus expliquer comment ce débat avait commencé. Tu ne saurais plus dire qui avait dit quoi pour lancer l'autre dans un récit sans fin. Des petits désaccords de ce genre, ça arrivait. Vous étiez jeunes voilà tout. Toi, t'avais été trop attaché à tes origines. Tu l'étais toujours. « C'est pas mon genre », non pas du tout. Tu te moquais pas d'elle, tu rectifiais simplement. Tu arquas un sourcil à son autre affirmation, n'y croyant pas et préférant ne pas relever tellement c'était faux. Tu levas simplement les yeux au ciel dans un soupir contenu. T'avais l'impression d'avoir perdu plus de quinze ans d'un coup tellement t'étais devenu con en quelques minutes. « Tu veux vraiment qu'on se mette à analyser l'air ? », qu'elle ne te titille pas, tu serais capable de réellement faire des recherches là-bas. « Je le suis presque », susurras-tu. Mort, tu l'étais presque. Sans la campagne, tes grand-parents, ton calme, la nature... t'étouffais ici. Mais elle ne pouvait pas le comprendre alors t'allais pas commencer à expliquer. « Wow », soufflas-tu. « Si je trouvais tes idées bonnes j'applaudirais », mais comme elles ne l'étaient pas, tu te contentais de soupirer discrètement. « C'est vrai qu'il y a beaucoup de trafic en forêt. Les feux rouge et j'en passe... », tu secouas le visage, de plus en plus ébahi par l'absurdité de ses idées. Tu pourrais l'applaudir pour ça, au moins. Ca faisait longtemps que t'avais plus autant levé les yeux au ciel. Et si t'étais candidat pour la présidence comme elle le disait, tu ne serais probablement pas là à l'écouter déblatérer des idées plus ridicules les unes que les autres. Tu la regardas un instant, le sourcil levé, aucune autre réaction sur le visage. « Ca doit être dur de ne pas avoir les bons arguments », fis-tu doucement dans un petit mouvement d'épaules. Tu compatissais – presque. Tes arguments n'étaient pas plus recherchés. Encore un peu et tu sortais le fameux « c'est celui qui dit qui est » … c'était à se demander l'âge que vous aviez tous les deux.

« Ca va paraître dingue... », commenças-tu, blasé au possible. « Mais je marche jusque chez moi », tu la fixas un instant, le sourcil levé, désignant ensuite vos jambes. « Ou je demande de l'aide à quelqu'un », afin qu'on vienne t'aider à pousser le tracteur ou à te dépanner. De là où tu venais, vous vous aidiez généralement, donnant un coup de main au voisin si nécessaire. Que ce soit pour réparer quelque chose ou aider pour une tâche quelconque. Tu supposais que cette notion d'aide était inconnue pour certain.e.s en ville. C'était bien de se débrouiller seul, d'être indépendant. Mais c'était tout aussi bien de savoir demander de l'aide. « En relogeant les personnes en ville, du coup, tu feras comment quand il n'y aura plus de place ? Étendre la ville vas-tu me dire mais ça se fait pas en deux jours », tu voyais bien la technologie avait grandement évolué mais pas de là à faire pousser en ville à côté de la ville en quelques jours. Pareil pour la construction des bâtiments. « Tes légumes frais, tu iras les chercher où ? Tes fruits ? Tes œufs ? », tu haussas le sourcil, faussement songeur. « Je pense pas que tu puisses te nourrir de produits de beauté », quoi que... au vu de la direction que le monde prenait, tu serais pas étonné. « Pourquoi tu n'admets pas enfin que tu as tort, qu'on en finisse », soupiras-tu dans une respiration presque épuisée, histoire de laisser tout ça derrière toi. Derrière vous. felicis

@Moon Yu Ri

________________________________

homesick
Moon Yu Ri
❝ TEAM ANIM ҉ HERE TO PLEASE YOU
Moon Yu Ri
Pseudo, pronom(s) : Mrs Lucky (she/her)
Célébrité : Song Ji Eun
Crédits : @suture (avatar)
Messages : 545
Âge : 29
 http://www.shaketheworld.net/t24200-moon-yu-ri#985580http://www.shaketheworld.net/t24219-moon-yu-ri#985840http://www.shaketheworld.net/t24210-mrs-lucky-moon-yu-ri
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Dim 22 Aoû - 16:15
Citer EditerSupprimer
We were just 2 kids
ft. Han Jae
Mon dieu... C'était les mots qui passaient dans la tête de Yuri, à cet instant précis. Pourtant pas plus croyante que ça, elle priait tout les dieux de l'univers pour le faire taire. Elle se retenait même de s'arracher les cheveux et de se mettre à hurler comme une folle tant il lui sortait par les yeux. Ils jouaient clairement au plus idiot et même si Yuri était effarée de réussir à caser tellement d'ineptie à la minute au point d'établir un nouveau record mondial, elle ne lâcherait pas le morceau. Non, la Yuri adolescente avait raison et elle se battrait jusqu'à la fin pour prouver qu'elle avait raison. « Argh. Quitte à analyser l'air, oui. » Un cri de rage avait envie de sortir de ses tripes. « Ah parce que les feux rouges ça pollue ? C'est vrai qu'ils devraient en faire à l'énergie solaire. C'est pas quand une voiture est à un feu rouge ou à un stop qu'elle pollue, peu importe le déplacement !  » Yuri cherchait la moindre tournure de phrase mal réalisée pour le contredire. Elle leva les yeux au ciel, les mains sur les hanches. Les bons arguments, aucun des deux ne les avait. Ils étaient juste deux têtes de mules qui, pourtant, avaient compté l'un sur l'autre à une période, ne se souvenaient même pas pourquoi ils avaient commencé à se disputer.  « Eh bien tu as de la chance de pouvoir marcher jusqu'à chez toi. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Je suis sûre que même dans ta cambrousse je me ferais arrêter tout les mètres pour avoir un autographe, à moins que vous n'ayez pas la télé ? Je préfère encore prendre la voiture. » C'est vrai que Yuri étant connue, dans tout les cas elle ne se voyait pas se balader à pieds, même à la campagne. Même lorsqu'elle n'était pas connue de toute façon elle avait été trop feignante pour marcher, heureusement qu'il y avait beaucoup de transports en communs à Séoul. « En attendant que la ville s'étendent, les gens peuvent loger dans les appartements qui sont disponibles et puis tu vas pas me dire qu'une ville comme Séoul ne se construit pas vite. On ne fait plus des maisons en terre cuite, hein. Tu peux laisser des champs à côté pour les cultures, ça n'empêche rien. Y a aussi des pays qui font des serres sur les toits des immeubles. C'est un gain de place avec la surpopulation. » Yuri n'était pas trop mécontente de ses arguments qui tenaient pas trop mal la route pour certains. Mais bon, le développement durable et l'expansion n'avaient jamais été ses sujets préférés à l'école. « Je n'admettrais pas que j'ai tord, parce que j'ai tout simplement raison. »
Im Han Jae
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Im Han Jae
Pseudo, pronom(s) : bambi ((elle))
Célébrité : do kyungsoo (exo)
Crédits : nightlight-sky (ava)
Messages : 335
 http://www.shaketheworld.net/t24559-im-han-jae-soft-boy-syndromehttp://www.shaketheworld.net/t24572-im-han-jae#991149http://www.shaketheworld.net/t24569-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#991103
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | Lun 4 Oct - 11:46
Citer EditerSupprimer
T'en revenais vraiment pas d'être coincé dans ce couloir avec Yu Ri... enfin, c'était pas ça le plus choquant ou perturbant. C'était votre sujet de conversation. A croire que vous aviez régressé, retournant dans vos jeunes années, vous retrouvant à nouveau face à face pour continuer ce débat ridicule. Débat tout aussi ridicule que ses arguments. Ca te donnait même plus envie de débattre mais juste de partir parce que c'était n'importe quoi – sauf que le peu de fierté que t'avais te disait de rester planté là comme un abruti et de continuer à raconter n'importe quoi. Des gamins feraient mieux que vous. T'en avais conscience mais ça t'empêchait pas de rester là. Tu haussas les épaules dans une petite grimace à ses mots avant de l'observer dans un air atrocement blasé. « Tu crois que ça pollue pas quand tu t'arrêtes à un feu rouge ? », demandas-tu, interloqué, intrigué... blasé, surtout. « C'est sûr que tu utilises une licorne... », marmonnas-tu dans un soupir, détournant le regard, les sourcils haussés, de plus en plus blasé par toute cette conversation. Ca devenait vraiment ridicule. « Il y a les transports en commun », articulas-tu. « Ma cambrousse, comme tu dis, a pas besoin que tu viennes avec tes grands talons merci bien », tu secouas le visage. « Et pourquoi on voudrait ton autographe ?? », tu voulais même pas répondre à son autre question. Bien sûr que vous aviez la télé. Ca va lui paraître dingue mais il y avait même internet. Et le téléphone. Et du réseau – parfois un peu plus chaotique qu'en ville, certes. « Ah zut, moi qui pensais qu'on devait encore faire fondre la terre... », soupiras-tu dans un air faussement embêté. « Heureusement que tu es là pour m'apprendre comment on construit des bâtiments. Merci, vraiment », t'étais presque un bon acteur... si ton ton n'était pas si neutre, ça aurait vraiment pu passer. « Tu ferais pousser tes légumes sur le toit d'un immeuble ? », avec la pollution, tu trouvais pas ça super bio. Mais chacun son truc, après tout. Ca devait pas changer de d'habitude. A force de manger de la poussière, on s'y habituait. « Si ça t'aide à dormir la nuit... », marmonnas-tu, croisant les bras, le sourcil finement levé et tu haussas les épaules. « Je vais te laisser dans ton délire... », ajoutas-tu. « Mais t'as tort », t'en remettais une couche parce que t'étais un peu borné. Juste un peu. Tout autant qu'elle en fait. C'était pas ta fierté qui parlait en réalité mais ton côté têtu. Sans doute aussi têtu qu'elle. Tu jetas un regard autour de vous, haussant un peu les sourcils face aux regards que tu croisais. « T'enseignes quoi déjà à tes élèves ? », pas les sciences de la vie et de la terre, c'était certain. Elle devait pas non plus parler d'écologie.
@Moon Yu Ri


________________________________

homesick
Contenu sponsorisé
 
Re: we were just 2 kids ((yuri)) | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas