sombre
-40%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
29.99 € 49.99 €
Voir le deal


Reverte Valentina

Reverte Valentina
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Reverte Valentina
Pseudo : Enchated
Célébrité : expósito ester
Crédits : bambieyes
Messages : 136
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t27443-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27457-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27456-enchanted-reverte-valentina
Reverte Valentina | Lun 19 Déc - 20:53
Citer EditerSupprimer
TW:

Reverte Valentina
Am I a challenge or a bet you have made with your friends?
Nom : Tout n’est le résultat de rien. La fin n’est qu’un début.
Les Grecs croyaient qu’après la mort toutes les âmes bonnes ou mauvaises, se rendaient dans le royaume gouverner par Hadès, et y demeuraient pour l’éternité. Jusqu’au moment de la réincarnation. Elle ne pourra plus apercevoir ceux portant son nom. Ceux lui ayant offert. Pourtant, au fond de son cœur. Elle espère retrouver dans un coin de l'enfer ou du paradis ceux portant le nom Reverte.  Prénom(s) :Elle n’est rien et ne sera jamais rien. Un simple être vivant, respirant sur cette terre macabre. Laissant l’air chaud se glisser en elle. Brûlant la pureté enfermer pour contaminer ce corps inerte d’incompréhension. Détruisant la coquille de cet ange déchu au prénom si loin de ce nom de famille. Née Valentina. Surnom(s) : Il n’y a que ceux pouvant lui tendre la main pour tenter de la sauvé qui peuvent laisser les quatre lettres franchir leurs lèvres rosées en l’interpelant Tina. Âge : Le quart de siècle, laisse apercevoir son nuage de poussière. Tels des sabots percutant la terre sèche à son approche. Laissant les quelques mots de ses anciennes  épopées se dissiper sous la brise humide du vent. Un récit dont l’encre noire marquera à jamais son histoire passée. Celle d’une jeune femme qui s’apprête à retourner la dernière page vers son vingt-quatrième chapitre. Elle qui célèbre depuis vingt-trois ans. Date et lieu de naissance : Le drapeau étoile danse sous le regard ébahit de ses deux faux Américains alors que le cœur battant laisse la fierté émerveiller la pulsion de cet organe. Ils se tiennent droits devant cette demeure aux traits du passé. Sentant la brise les accueillir dans cette nouvelle aventure : celle d’être parents. Sous un sourire enjoué, ils franchissent le cadre de porte en compagnie de ce bambin. Ceux dont la monarchie américaine les descend plus bas que des chiens. (Pour certains)  Ils supportent cet apartheid. Sentant la séparation des êtres. La fierté surpasse l’angoisse lui offrant le statut d’Américaine à l’origine espagnol pour cet enfant né à Harlem (New York), le 26 Janvier 1999. Origines : Un mélange d'épices circule dans l'air. Son visage et ses traits laissant de multitude de croyances détourner la réalité de ses origines. Née de deux parents ayant quitté l'Espagne pour vivre le rêve américain. Nationalité : La haine se glisse sous ça peu. Cette honte qui vient la consumer de plus en plus. Les flammes brûlant sa chair putride ne pourraient lui retirer ce malaise, cette perturbation et ce mal être d'être née dans un pays raciste. Américaine malgré tout...Cursus universitaire : Les mots la passionnent. Les langues la charment et l'écriture est sa vie ! Jeune écrivaine appréciant se mélange remplis de délisse. Elle termine sous peu son master littérature, mais se voit déjà développer plus loin à la fin de celui-ci. Pour étudier plus loin ! Métier :  Cette passion qui la consume depuis sa première lecture. Cette fiction qui la domine alors que ses doigts ne cessent d’écrire par simple plaisir. Elle se laisse attendrir sur les bancs de l’université alors qu’elle se camoufle sous le nom de Maria pour ses œuvres littéraires. S’inspirant des fantasmes et rêveries communes. Orientation sexuelle :Elle avait cette bague à son doigt. Une fausse promesse de jeunesse qui a été détournée sous la perte d’un amour d’adolescent. Un lien brisé alors qu’elle fêtait sa majorité. Aujourd’hui, le célibat est un allier et un ami Classe sociale : Son soulier de verre brilla alors que son pied nu se déposa sur la marche. Courant presque en volant tel un oiseau en fuite. Brisant ce qui aurait dû être un conte de fées. Vivre de richesse et de pouvoir. Pourtant, elle survit de ses propres moyens. Sa richesse s’envole peu à peu. Son compte en banque laisse défiler les zéros. Pourtant, elle ne se voit pas ainsi, car un jour tout disparaitra. Elle n’est pas riche à ses yeux. Seulement une femme dans la classe moyenne.  Groupe :Students ♡
IDENTITY CARD
Il parait que...
1-  Son regard se déposa sur la piste d’atterrissage. Au loin, la neige tomba doucement. Émerveillant le paysage féerique. Une douceur rafraîchissante qui se gravait dans sa mémoire. Abandonner sa vie pour mieux recommencer. Tout délaisser pour sourire de nouveau. Son cœur se saisit. Un point pénétra dans sa poitrine pour y travers cet organe tambourinant dans sa cage thoracique. Valentina allait tout laisser pour repartir sur une meilleure route. Plongeant dans un pays dont le peu qu’elle connait est ce qu’elle a appris dans ses cours de coréen. Serrant ce billet d’avion. Le stress s’empare de sa personne. Plus rien ne va. Plus rien ne fonctionne. Pourtant, le jour de ses vingt-deux ans. Son numéro de vol fut annoncé et son corps avance malgré l’incertitude qui la dévore de l’intérieur. Adieu les États-Unis et bonjour la Corée du Sud.

2- Le carton rouge ne cesse d'être levé par sa conduite, déplacée, maladroite et ignorante. Ses erreurs sont celles d'une pauvre débutante. Combien de fois avait-elle osé s'afficher avec un décolleté trop provocateur alors que sa jupe est à accepter. Combien de fois son dialecte trop ''familial'' a perturbé certains ? Ou lorsqu'elle vient à être trop tactiles telle que l'accolade... Elle a bien compris qu'elle ne connait pas assez bien la Corée. Il y a eu cette fois, ce petit accident qui a détourné le regard de plusieurs alors qu'elle était en plein transport. Un bout de papier contre son nez, un souffle nasal et l'acte de se moucher fut perturber par des veilles femmes lui lançant un regard de m'épris. Dégoutant et impoli pour plusieurs, normal pour cette étrangère.

3- Sa langue première n'a jamais été cette brutalité anglaise, mais la sensualité des syllabes de cette langue de ses parents. Un discours en espagnol dont l'absence d'accent tout comme l'anglais se font sentir. Loin de cette troisième langue qu'elle brise par gêne. Ses prunelles pâles ne sont plus un atout pouvant la sauver. Cette fois-ci, celle trouvant un doute à son intégrité est la sienne. Valentina sort la carte du Joker jouant la touriste lorsqu'elle le souhaite ou pour se sortir d'une mauvaise situation.

4- Valentina n'est pas prisonnière d'un château mystérieux et d'une bête assoiffée d'amour. Malgré qu'elle soit toujours le nez plongé dans un livre pour ignorant ceux qui l'entourent. Elle se promène en basculant ceux marchant sur sa route. S'excusant brièvement. Loin de la politesse requise par les normes de l'humanité. Un simple pardon fuyant pour disparaitre en quelques secondes. Toutefois, il y a eu un accident qu'elle ne pourra pas se pardonner.  Il aurait été normal de s'arrêter à la lumière. Sauf qu'elle ne le fit pas. Alors que la lumière venait de changer pour laisser les voitures circuler. Tina traversa en se faufilant entre les personnes. Traversant la route en revenant sur terre alors que klaxon. S'arrêtant en plein milieu. Levant la tête et regarder la voiture dévier de sa route pour percuter un autre. Gênée de la situation, elle se mit à courir. Fuyant la réalité et sa faute. Ne cherchant pas à vérifier l'état des conducteurs ou du passager. Est-ce qu'elle le regrette ? Pas réellement. Est-ce qu'elle a appris... un peu, sans plus.

5- - Ses premiers écrits sont apparus sur Wattpad. Cherchant simplement à s'exprimer pour s'évader dans un univers fictif. Valentina y trouve un refuge. Une échappatoire ! Elle souhaite oublier ce que la vie lui réserve. Son premier récit fut simple. Quelques lignes pour y former une courte histoire tirée d'une fanafiction. Son second fut sa première histoire. Inspirer de la série de Kurt Sutter soit Son of anarchy. Elle tombe sous le charme des motards et transcrit sa version. Son univers établi par ses propres recherches. Six mois plus tard, une nouvelle maison d'édition l'approche pour publier son premier tome et les suivants. Mise de l'avant par une compagnie américaine. Ses romans commencent doucement par être traduits en français et espagnol.

6- L'amour n'est qu'un sentiment méprisable. Un regret constant venant nous perturber dans notre cheminement personnel. Il s'agit d'un jeu de chance. Un petit coup de poignet pour laisser notre main s’ouvrir sous des dés tombant contre la table. Bondissant dans un petit bruit sonore. Valentina n'y croit plus. Avoir été fiancé trop jeune a été une erreur. Une fausse promesse qu'elle rêvait de réaliser par l'intermédiaire d'une robe blanche. Toute fois, la trahison la détruite. Abandonner son premier amour par orgueil ou plutôt par fierté est venue la détruire. Elle n'a jamais connu un autre homme que son ex-fiancé.

7- La nostalgie s'installe peu à peu en elle. Prenant une place importante à la table des invités. Mise à l'écart. Délaissez-en ce temps festif qui se rapproche. Il n'a plus rien pouvant illuminer sa joie dans le temps des fêtes. Une faiblesse qui se dessine sur ses traits alors que Noël arrive à sa porte. Sans oublier dans un coin de la pièce la nouvelle année qui s'incruste sans préavis. Ennuyeux ! Un simple regret qui s'associe au manque de deux membres de famille importants. À ce moment de l'année Valentina devient distante voir plus maussade. Un petit nuage noir vous entourant. Elle se referme sur elle pour se revêtir d'une peau verte et l'esprit haineux de Noël. Un simple Grinch qui vous gâchera Noël.

8-Il y a quelque temps, une rumeur circule sur sa personne. Certes, il n'a rien de plus commun que celle-ci, mais elle se glisse sur les lèvres des élèves. Après tout, cette jeune Espagnole ne passe pas inaperçue avec sa chevelure d'or, ses lèvres pulpeuses et ses iris d'un brun vert au faible nuance de noisette. Bien que celle-ci soit non fondée et fausse, il semblerait qu'un couple a vu leurs relations brisées par l'arrivée de Valentina. Une demoiselle habiller d'une robe rouge provocante fut l'élément déclencheur d'une séparation. Simple excuse ou véritable raison, elle aurait tout fait pour briser un couple dont le mariage arrangé était annoncé à la presse. Est telle une simple amie ou est-ce vrai ? Malgré tout, l'étrangère va tout nier.

Dis nous qui tu es !
Petite fleure prise dans sa prison de verre. Elle cherche à se libérer sous les étincelles d’une vie future. Sa fleuraison qui se décrépit sous la tombée d’un pétale vers les flammes d’une damnation. Ses cris qui se propagent dans le vide astral. Ricochant vers les murs pour la frapper de plein fouet. Prise d’une torture mentale et des remords d’une ancienne vie. Sa tristesse la consume sous la colère dont les mots ont blessé celle qu’elle ne verrait plus. D’un mouvement lent et pénible, elle dépose sur la table cette carte maudite dont le fou du roi se moque d’elle. Ses voix qui ne cessent de tourner en boucles lui arrachant cette énergie vitale qui diminue. Elle prend se masque qu’il lui offre en affichant se tendre sourire fièrement courageux et déterminer. Enfilant cette tenue tel un travesti s’offrant en beauté artistique un spectacle détournant les regards sur une facette merveilleuse. Détournant le regard des plus curieux vers les faiblesses qu’elle tente de dissimuler de peine et misère. Son fondement n’est plus. Son corps reste présent sur cette pierre flottante. Son pied n’avance plus. La chute est proche pour cet enfant perdu. Gracieuse tel un cygne au reflet de la pleine lune. Narcissique et casse-couille comme la pire des adolescentes. Elle n’est qu’un oiseau en cage. Une fleur ensorceler, enfermer sous la cloche de verre. Ne montrant pas la vérité aux yeux des inconnus. Jouant ce jeu. Ce casting de mauvais goût. Prenant comme rôle ce personnage narcissique, colérique, jalouse et invisible dont la sensualité est cachée sous son entêtement provocateur.
Enchated
Coucou !
Je suis plutôt mauvaise en présentation. Premièrement, vu la date que je termine cette fiche, joyeux Noël !  :heart: Comme j'expliquais, moi et les présentions personnel, nous sommes loin d'être de bon ami. Je me surnomme Enchanted, mais on m'appelle aussi Hanna. J'habite dans un trou perdu du Canada entre le Québec et l'Ontario.  :mdr: Pour mon âge, cela restera un pur secret malgré que j'ai dépassé les 27 ans.  C'est peut-être la raison pourquoi quelques fois je serais peut-être présente que de deux à trois fois par semaine vue mon domaine et la gestion de l'entreprise que je dois gérer. Surtout que le ''rush'' de Noël se termine ! Je peux respirer et avoir les mains non couvertes de coloration. Bref, je fais du rp depuis trop longtemps. J'essaie d'abandonner cette dépendance, mais l'écriture m'appelle toujours ! Je suis venue sur votre forum après avoir découvert une de vos partenaires. Une amie m'a confirmé que votre forum est super vu qu'elle y était à son lancement. Elle m'a expliqué qu'il a bien changé vu qu'elle était membre des singes ou des requins. :hide:  (elle se souvient plus) Bref, une référence positif et me voilà ici ! En espérant trouver ma place malgré que je suis la fameuse membre gêner.

Merci de recenser votre compte, et ce même si vous n'avez qu'un seul compte
Code:
<z>ENCHATED</z> ► @"Reverte Valentina"

Si ton personnage est inventé, remplis ce petit code :
Code:
<taken>EXPOSITO ESTER</taken> ⇝ [url=http://www.shaketheworld.net/u2267]Reverte Valentina[/url]



ps; supprimez le code inutile.

________________________________


Reverte Valentina
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Reverte Valentina
Pseudo : Enchated
Célébrité : expósito ester
Crédits : bambieyes
Messages : 136
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t27443-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27457-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27456-enchanted-reverte-valentina
Re: Reverte Valentina | Lun 19 Déc - 20:58
Citer EditerSupprimer

It's my life...
et là une petite citation...
La lueur éclaire ses mains dont les doigts bondissent sous un faible claquement sonore. Un tic, tic continuel. Venant briser le silence qui voulait prendre place dans la noirceur du lieu. Encore une nuit. Encore un moment sans pouvoir pousser la porte de sa chambre alors que de gémissements lui éclairent l’esprit. Son corps ne pouvant retourner chez ses parents depuis leurs décès, - cinq ans plutôt- la voilà prise de nouveau sur une chaise inconfortable. Ses yeux fixés sur cet écran illuminant son visage aux traits fatigué. Les mots s’ajoutent sous son regard pris par ses rêveries. Son imagination l’aidant à performer pour ce nouveau roman dont la romance pervertit les âmes. Une suite d’aventure sur un club de motard. Une histoire dont les hommes ne cessent de se conduire comme des animaux alors que les personnages principaux ne cherchent qu’une chose à s’imposer. Une boisson énergisante à sa gauche et son portable à sa droite. La bibliothèque de ce lieu de prédilection pour oublier les souvenirs dignes d’une mauvaise hantise perturbant son âme. Sous une brise froide, les images d’une vie passée lui parviennent. Seigneur que sa tête aurait voulu se déposer sur le coussin moelleux de son oreiller.  Mais, cette colocation lui créa de nouveau des complications. Un ennui ! Impossible de pénétrer ce lieu partager. Une perte d’un soir causer par les aventures charnelles de sa colocataire.  Un long soupire s’échappe d’entres ses lippes et une main quitte son clavier pour passer l’une de ses tempes douloureuses. Vivre ou ne pas vivre là est la question. Il aurait si simple de vivre dans la demeure familiale. Si, elle n’avait pas décidé de tout vendredi pour étudier. Il y a cinq ans, son père et sa mère vivaient humblement. Un métier loin d’être paisible rendant leurs vies de plus en plus près du statut aisé. Pourtant, la folie du destin a décidé de lui retirer ce qu’elle chérissait. Un homme ayant choisi de prendre la route alors que la toxine de l’alcool lui rendait la vue floue. Il n’aurait pas dû conduire. Prendre un taxi aurait été si simple et si sécuritaire. Hélas, la bêtise humaine a été choisie. Elle se souviendra toujours de ce jour. Un coup à sa porte suivie de deux autres. Elle dormait sur le canapé alors qu’elle étudiait pour son examen pour son entrée à l’université. En ouvrant la porte, elle aperçut deux hommes. Elle leva les sourcils demandant pourquoi les policiers se tenaient devant elle. Un visage dur et sévère. Il lui demandait si elle était seule. Elle ne pouvait le nier. Oui ! Personne. Pas de sœur et de frère, pas de grands-parents. Aucune famille. Elle disait qu’elle pouvait contacter la voisine. Le policier envoya la seconde voiture cogner à la porte de Madame Roy. Prise d’une peur, elle fit rentrer les agents à leurs demandes. Une fois que le vieux couple était assis avec elle, l’un des policiers annonça la mauvaise nouvelle. Les corps ne pouvaient être identifiés vu les flammes. Les mots continuèrent et la connexion ne se fit pas. Rien ne se lia aux paroles de l’agent de la force. Aucune liaison pouvant se faire. Elle restait là. Assise posant un regard sur l’inconnu racontent des sottises et ses voisins. Est-ce vrai ? Ses parents fêtaient leurs anniversaires de mariage. Son père voulait la sortir dans son restaurant. Prise d’une émotion inconnue. Elle bondit sur ses pieds en riant nerveusement. Sa voix brisée se haussa « D’accord, très drôle ! Maman, papa ! Sortez ! C’est une blague ?! Allez elle n’est pas drôle. ». Elle marcha d’une pièce à l’autre et quand l’homme âgé lui touchèrent l’épaule. Elle regarda ce grand-père de remplacement et compris. Elle cria non ! Ses mots se déchirèrent. Elle frappa, repoussa. C’était impossible. Comment ont-ils reconnu des corps noircis…la plaque de voiture.

Elle prend une grande respiration et regarde son écran. Ce drame ! Cette nuit infernale…voilà qu’elle offre une scène similaire à son personnage, mais plus tragique. Allant vers le meurtre. Mais n’est-ce pas la même chose ? Ses parents ont perdu la vie par la cause d’un imbécile heureux. La réponse est évidente. Comparer à ce personnage qui ne connaitra jamais la raison de la mort de ses parents.  Valentina connait la cause. L’homme est derrière les barreaux depuis sa sortie de l’hôpital. Elle avait les héritages, une prime de l’assurance et du gouvernement sans oublier qu’elle a vendu les compagnies de ses parents. Pourquoi faire ? Facile ! Se payer des études en vivant dans la misère. Gardant l’argent pour un avenir radieux. L’université n’est pas gratuite. Les fraies peuvent vous endenter pour une vie. Ce n’était pas le meilleur choix, mais pour son esprit oui. Comment voulez-vous qu’à vingt-et-un ans elle gère deux entreprises. Elle n'est pas folle. Sa respiration se fait lente. Son dos glisse contre le dossier de sa chaise, sa tête chute vers l’arrière. Écrire ce passage lui rappelle les ennuis. Les drames qui ne cessent de l’accompagner tel un mauvais amant. Son cœur se serre alors que l’image de ce couple aimant lui vient en tête. Maudissant de toute son âme, cette faucheuse.  Se redressant, elle recommence à écrire. Laissant transparaitre sa propre douleur dans ses mots. Ses lecteurs ne connaissent pas sa vie. Ils ne connaitront jamais sa véritable identité. Elle qui avait fui son pays. S'éloignant de cette douleur pour vivre dans un pays lointain. Un amour qu'elle a appris à connaitre au travers des documentaires, la musique, les séries et les ouvrages photographiques. Quitter tout pour mieux recommencer.

Neuf heures, il a fallu neuf heures pour terminer d’écrire ce roman déjà entamé. Une main se dépose dans son dos et une voix lui murmure à l’oreille. Une voix douce et chaleureuse. Ouvrant les yeux sur ses bras croisés, elle regarde la bibliothécaire en lui demandant l’heure. Encore endormis. Prise dans un sommeil réveiller. Une nuit réparatrice dans une position que son corps lui fait regretter. Des courbatures douloureuses lui tirent un grognement de mécontentement alors qu’elle s’étire en saluant la dame. Son éditeur doit avoir reçu le troisième tome. Une nouvelle tête brulée ayant marié un motard. Les lectrices ne cesseront jamais d’aimer la femme tombant sous le charme du vilain garçon. Dire qu’elle avait presque fait cette folie, mais son couple fut brisé cinq mois après la mort de ses géniteurs. Elle se souvient des reproches qu’il lui avait portés. Le deuil est vécu d’une façon particulière…mais pas assez vite pour celui-ci. L’accusant même de le négliger. C’était peut-être mieux ainsi bien qu’elle partage quelques fois le lit d’inconnus. La liberté à un coup et une relation est une prison camouflée dans un sentiment grotesque.

Elle ne terminera pas dans une routine ennuyante. Celle qui lui arrachera sans gêne les plumes de ses ailes. Lui brisant tout espoir de prendre une fuite. Ramassant ses choses, elle repousse sa chaise pour retourner vers sa chambre. Sa colocataire allait être partie. Tina pourra prendre le nécessaire pour faire sa toilette pour bien commencer sa journée. Comme d’habitude, son côté de chambre est propre. Le lit fait et celui de sa colocataire…Un mec au postérieur incroyable étendu sur le lit. Elle n’était pas là, mais lui oui. Faisant le moindre bruit. Elle prend ses vêtements, son sac de toilettes pour aller vers la salle de bain commune. Elle devra avoir une autre discussion avec celle-ci. Le respect n’est pas de mise pour sa personne. Il faut qu’elle reste zen ! Ne pas faire une crise. Il faut vivre sévèrement en se privant un peu pour pouvoir payer l’université. Son cœur bondit dans sa poitrine. La photographie déposée sur son bureau lui serre les entrailles. Cet homme qui la serre dans ses bras alors que ses parents sourissent à ses côtés a été une piètre menterie. Un lien scandaleux à dissimuler pour la protéger. Protéger d’un mal qu’il pourrait lui créer. Il portait le titre d’oncle. Une personne connectée par l’amitié à ce père. Hélasse, les mensonges de cette famille brisée furent dévoilés sur le testament de ses parents. Plutôt des parents adoptifs. Sa véritable mère, sœur de son père, n’était qu’une épave apportée par l’alcool et la drogue tendis que son père un voyou dont la société regrettait. Est-ce si bien d’avoir camouflé la vérité sous une image d’une famille parfaite ? Est-ce qu’il a réellement aimé qui elle était. Sa poitrine lui fait mal. Son cœur se ressert sous les questions qui la déchirent intérieurement. Les questions s’accumulent, mais les réponses ne pourront jamais être dévoilées.

Les idées noires lui reviennent en tête. L’espace d’un instant, son avenir vient être enfermé devant une porte. Sa conscience la nargue. La torture par ce faible Jiminy Cricket envoyé par ce roi des damnés. Un bruit, un froissement de tissu et une voix brisant le silence viennent la ramener à la surface. Peu à peu le nuage noir la libère. Son air revient et ses paroles rassurantes lui parviennent en tête. Il grogna sous le bruit en se tournant vers le mur. Le postérieur bien en évidence. Pouvait-il se recouvrir ? Le rouge lui colore les joues. La salive lui manque. Rapidement, d’une main maladroite. Elle attrape un haut et lui balance sur la moitié de ce corps. Priant par tous les dieux que ce vulgaire tissu reste bien en place. Ses prières sont un échec. Doucement, le haut tombe vers le tapis de mauvais goût. Beuglant quelques vulgarités. Serrant de plus belle sa trousse de toilette tout en prenant les premiers vêtements lui tombant sur la main, elle sort rapidement de sa chambre en claquant la porte fortement. Une voix brisa le silence et des injures dignes d’un bucheron sortirent. Il allait être parti à son retour, mais pour le moment, il faut se mettre au propre.

On pourrait croire qu’elle n’est qu’un personnage de second plan. Une idiote se pavanant la tête haute. Seulement, il y a cet instant présent. Ce désir de retrouver ce fou l’ayant mis au placard auprès de parents aimant. Sa mère n’est plus que poussière dans une boite enterrée dans un cimetière, mais lui… il respire.   Valentina se laisse plonger dans les doutes de nouveau. Oubliant ce dont il l’entoure pour se rendre dans ce lieu commun. Une pièce réservée pour la toilette personnelle. Mais, l’eau chaude n’allait pas enlever cette couche perplexe qui s’installe depuis sur elle. Autant de questions sans réponses. Elle percute une personne. Marmonnant dans sa barbe rapprochant à cet étudiant ce coup d’épaule. Elle avance sans vraiment réaliser que sa vie pourrait chuter. Son corps et son âme pourraient être vendus. Est-ce une vie ? Rechercher un homme qu’elle n’a pas vu depuis ses dix ans ? Un inconnu. Une personne qui ne veut guère se faire retrouver. Il n’a pas de nom. Il n’a pas d’histoire. Il n’est qu’un visage sur une photographie et de vagues souvenirs presque effacés.

Déposant ses choses dans la première section. Elle fit glisser se legging noir à ses pieds, cette culotte garçonne et son haut de sport. Rien de charmant. Rien d’aguichant. Voilà son apparence barbante qu’elle aime laisser apercevoir. Pourtant son corps est une œuvre d’art. Chaque tâche insérée dans sa peau n’a aucune souffrance. La toile qu’elle offre aux tatoueurs n’est purement personnelle. Libérant cette fausse pureté. Son côté rebelle qu’elle n’exprime que très peu. Dire que le premier, la seule dont les larmes furent versées par sa cause est celui dans son dos. Un mélange d’une reconnaissance, une relique, un vestige du passé qui ne pourra ni parler ni rire. Un souvenir pour ceux l’ayant lâchement abandonnés et élevés.  Laissant l’eau chaude couler contre son corps. Elle soupire. Les larmes roulent contre ses joues se mélangeant avec la cascade. Pourquoi devait-elle penser à cela ? Pourquoi cette torture personnelle ? Si innocente, mais si anxieuse. Elle joue les fortes et voilà sa véritable apparence. Un chaton dans le corps d’une lionne. Ses mains repoussent sa chevelure vers l’arrière alors qu’elle tente d’étirer ses lèvres pour laisser ce faux sourire radieux se dessiner. Il faut qu’elle reste zen ! Ne pas faire une crise.

Il faut rester calme. Penser au futur. D’ailleurs, il faudrait un emploi à temps partiel. Tien ! L’idée lui plaît ! Après la douche, elle ira regarder les petites annonces sur le web. Peut-être qu’elle trouvera quelque chose pouvant l’éloigner de cette colocataire qui lui tombe de plus en plus sur les nerfs. Après tout…il faudrait bien que sa vie soit plus mouvementée. Les études sont bien intéressantes, mais le plaisir de se détourner du quotidien aussi. Et, non resté coincer derrière des livres ou un ordinateur. Avec son visage angélique, il serait si facile d’enfiler le costume d’escorte…mais l’argent serait trop facile. Elle ne le supportera pas. Être serveuse lui conviendra mieux ou encore barmaid. Sa passion ne lui permet pas de survivre. L’argent de son héritage est destiné à ses études, mais le reste ? Elle doit sortir. Prendre son envole et laisser sa jeunesse confrontée au bas monde. Les erreurs ne font-elles pas de nous de meilleures personnes ?  C’est ce qu’elle doit faire. Prendre un emploi pour s’éloigner de cette turbulence émotionnelle.  Fermant le robinet, elle s’habille après avoir natté sa chevelure. Les vêtements lui collant à la peau. Sa route vers sa chambre fut calme. Trop. À sa rentré, monsieur aux belles fesses était parti. Elle s’assoit à son bureau. Se penche pour sortir son portable du sac déposé plutôt au sol et l’ouvre. Elle parcourt ses courriels avant s’ouvrir une sucette à la fraise pour la prendre en bouche. Ses doigts écrivent de nouveau quelques mots sur Google : emploi à temps partiel détroit. Commençons réellement la journée par cela. Après tout, il n’a pas de cours aujourd’hui.

________________________________


Bang Tae Hyun
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Bang Tae Hyun
Pseudo : Hellvia (elle)
Célébrité : Yun Hyeon Seok (Hyunsuk, CIX)
Messages : 184
Âge : 22
 http://www.shaketheworld.net/t27141-bang-tae-hyun-off-my-mindhttp://www.shaketheworld.net/t27162-bang-tae-hyun#1032802http://www.shaketheworld.net/t20742p10-helvia-shall-we
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 5:09
Citer EditerSupprimer
Bienvenue parmi nous, avec la jolie ester en plus :plz:
Bon courage pour terminer ta fiche ! Si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff :heart:

________________________________


 
bad dream
In front of my eyes, the smoke is foggy. I’m tryna find the way out but it’s not that easy. I feel trapped, I’m in the same place but I’m running like dying...
Im Eui Geon
❝ ADDICTED ❥ MEMBER
Im Eui Geon
Pseudo : MARION (SHE/HER).
Célébrité : BYUN BAEK HYUN (EXO).
Crédits : AVA : FLURIX, SIGNA : EXODIURM, GIF : TUMBLR.
Messages : 3428
Âge : 30
 http://www.shaketheworld.net/t14309-im-eui-geon-we-can-skydive-fhttp://www.shaketheworld.net/t11953p50-im-eui-geon#992698http://www.shaketheworld.net/t27378-marion-keep-me-up#1036391
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 5:16
Citer EditerSupprimer
ta fiche est vachement bien avancée :oo:
puis le choix d'avatar :faint: j'aime beaucoup :plz:
bienvenue parmi nous :heart: et bon courage pour ce qui te reste à écrire :hug:

________________________________


--- because of you.
i’m losing control. it’s a sweet chaos. ever since you entered, my life, my dreams, my future, everything has changed.
Byeon Min Ji
❝ PAILLETTE ✨ MEMBER
Byeon Min Ji
Pseudo : bambi ((elle))
Célébrité : yoo jimin ((karina, aespa))
Crédits : undi ((ava)) siren charms ((sign))
Messages : 399
Âge : 23
 http://www.shaketheworld.net/t26079-byeon-min-ji-i-can-t-run-awahttp://www.shaketheworld.net/t26105p10-byeon-min-ji#1038871http://www.shaketheworld.net/t27487-bambi-you-re-so-precious-i-can-t-take-it#1038790
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 5:44
Citer EditerSupprimer
bienvenuuuuue !! avec ce magnifique choix d'avatar :woow:
courage pour le reste de ta fiche ! même si elle semble bien avancée :miniheart:
amuse-toi bien parmi nous :pompom2:

________________________________

— be a good girl
Reverte Valentina
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Reverte Valentina
Pseudo : Enchated
Célébrité : expósito ester
Crédits : bambieyes
Messages : 136
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t27443-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27457-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27456-enchanted-reverte-valentina
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 6:17
Citer EditerSupprimer
Merci à vous trois !! :cute:
J'étais un peu trop inspirée hier soir. eyes

________________________________


Lee Da Young
❝ STAFF MODO ✯ DEMON SQUAD
Lee Da Young
Reverte Valentina Favnt3

Pseudo : kerushirei / she.
Célébrité : lee mi joo. god is a woman.
Crédits : me (ava & signa).
Messages : 515
Âge : 25
 http://www.shaketheworld.net/t20227-lee-da-young-you-want-me-up-http://www.shaketheworld.net/t27516-lee-da-young-act-rphttp://www.shaketheworld.net/t27011-kerushirei#1025819
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 6:42
Citer EditerSupprimer
Quelle jolie plume :plz:
J'ai beaucoup aimé lire ta fiche **

Je te souhaite la bienvenue parmi nous :heart:

________________________________

I FEEL LIKE CLEOPATRA
fan of myself, i'm stanning myself.
Reverte Valentina
❝ MEMBRE ❤ DU MOIS
Reverte Valentina
Pseudo : Enchated
Célébrité : expósito ester
Crédits : bambieyes
Messages : 136
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t27443-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27457-reverte-valentinahttp://www.shaketheworld.net/t27456-enchanted-reverte-valentina
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 6:46
Citer EditerSupprimer
Merci. :plz: :heart:

________________________________


Pavlov Elizaveta
❝ STAFF MEMBER ✯ SATAN SQUAD
Pavlov Elizaveta
Reverte Valentina Tumblr_inline_mwbop7PDN21r8evev Reverte Valentina Favnt3

Pseudo : little liars (audrey).
Célébrité : park chae young. (rosé / blackpink)
Crédits : romeochamberlain (ava)
Messages : 2192
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26408-elizaveta-perfectly-imperfechttp://www.shaketheworld.net/t14721-pavlov-elizaveta-acti-rphttp://www.shaketheworld.net/t25826-little-liars-paint-the-town
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 7:18
Citer EditerSupprimer
je vais pas changer des précédents commentaires mais quel choix d'avatar :plz:
elle est si belle :woow: help2:
et ce début de fiche, le personnage est top omg :smooch:
hâte de lire la suite :luv5:
bienvenue par ici, si tu as la moindre question :pompom2:

________________________________


you calm my mind and set my heart on fire, you're that beautiful combination.
Son Haru
❝ REGULAR ☙ MEMBER
Son Haru
Reverte Valentina A-helphtml__9_

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : kerushirei (avatar) magma (signature) doom day (icons)
Messages : 780
Âge : 24
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769-son-haru#1038864http://www.shaketheworld.net/t27375-lena-bros-before-hoes
Re: Reverte Valentina | Mar 20 Déc - 9:18
Citer EditerSupprimer
Je ne connais pas du tout la jeune femme sur ton avatar mais elle est fort jolie !
Et ce début de fiche olala un délice à lire !
Hâte de découvrir Valentina car je viendrai t'embêter pour un lien :hot:
Bienvenue ici !!

________________________________



ஃ Sky and earth that overturned, and trapped in the silence, The only thing I can see is the blooming wind and your hand that grasps me roughly. ஃ never see fantasy ☩
Contenu sponsorisé
 
Re: Reverte Valentina | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide


Aller en hautAller en bas