sombre
Le deal à ne pas rater :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où acheter le coffret dresseur ...
Voir le deal


Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee

Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Jeu 21 Sep - 12:08
Citer EditerSupprimer




Ces petits moments de douceur, ces instants de tendresse simple… je les découvrais en même temps qu’elle. Aussi me glissais-je derrière elle pour l’enlacer et poser le menton sur son épaule. Un appui factice, un geste instinctif et qui me surprenait à tel point que je me ravisais aussitôt. Tu pouvais commencer sans moi… Une pensée qui demeurait muette tant elle me paraissait avoir milles et une signification que je n’étais, pour l’heure, pas capable d’assumer. Le passage sous la douche se rejouait dans mon esprit et je m’efforçais de le repousser dans un coin de ma tête. Jusqu’à quel point étais-je cupide ? Je jouais nerveusement avec mes doigts avant qu’elle n’y mêle les siens, tentant vainement de me concentrer sur le drama dont les images défilaient. « C’est parfait oui… » lâchais-je. Visiblement, je n’étais pas le seul souffrant d’une fébrilité certaine, ou bien étais-ce mon imagination qui attendait désespérément un écho ? Et contre toute attente, la chaleur de sa paume sur la mienne acheva de me calmer et d’apaiser un épiderme en ébullition. Un contact éphémère puisque ses mains s’affairaient déjà ailleurs. Je le vis du coin de l’œil, et j’eus toutes les peines du monde à ignorer son geste… en vain. Ses paumes plaquées sur sa poitrine un instant seulement, mais suffisamment pour faire éclore de nouvelles pensées avides. La tension était presque palpable, étouffante, et j’étais désormais incapable de me concentrer sur l’homme d’affaire narcissique qui mirait son reflet dans le miroir. Si mes yeux suivaient son histoire, mon intellect ne savait plus me jouer que les fantasmes que j’avais passés de trop longues semaines à ressasser.

Concentres toi… Une litanie, un mantra que je me répétais silencieusement en priant pour que l’auto persuasion puisse fonctionner. Je puisais dans toutes mes forces, dans mon subconscient, min intellect, j’en appelais à la raison et à n’importe quel Dieu pourvu qu’il puisse faire tarir le brasier qui était entrain de naître. Les yeux au ciel une fraction de seconde et une supplique muette, puis je décidais de fermer les yeux. Peut être que si je ne la voyais pas, la concupiscence qui m’enivrait disparaîtrait comme par magie ? Et comme si le destin ne s’acharnait déjà pas suffisamment sur moi, la question lui échappa en même temps qu’elle se tournait vers moi. Je fis un effort surhumain pour ne pas faire chuter mon regard là où elle avait posé ses mains plus tôt et la fixais avec bien plus d’intensité que je ne l’avais prévu. Je pu lire dans ses perles sombres l’inquiétude, la tension, l’appréhension, l’incertitude… une myriade d’émotions qui me heurtèrent brutalement, et soudain, plus rien d’autre ne comptait si ce n’était la rassurer. « Tout est parfait ! » affirmais-je d’un sourire énamouré. Sans force, je resserrais mon étreinte et vins déposer un baiser chaste sur ses lèvres. Un contact que j’avais sous-estimer puisqu’il appela à un second, légèrement plus intense. Et si nous aurions pu simplement reprendre la série qui continuait de tourner, j’attaquais une troisième fois ses lèvres avec une passion à peine contrôlée. Je mordais avec douceur son inférieure. Je me nourrissais de son souffle, de ses pulpeuses, de sa chaleur… complètement transit par cet échange langoureux, je perdais pieds avec la réalité. Alors que l’une de ses paumes vint se ficher sur ma mâchoire, la mienne se fraya un chemin jusqu’à sa hanche. Du bout des doigts, je maltraitais le coton pour enfin le faire fuir et me laisser tout le loisir d’effleurer son épiderme. J’éprouvais et me délectais du velours de sa peau et tandis que l’ourlet de chair dansait avec son jumeau, ma main remontait lentement vers le haut de son buste. Je n’avais plus aucune prise sur moi, plus rien ne semblait pouvoir retenir ce que j’avais si longtemps réfréné, et ce ne fut qu’en butant sur la rondeur de son sein que je m’interrompais. À bout de souffle, je ne m’étais éloigné que de quelques millimètres et tentait le diable en faisant rouler la perle de chair sous la pulpe de mon pouce. Son dos s’arqua sous ce toucher et sa bouche retrouva à nouveau la mienne dans un tango enflammé. Et brutalement, la réalité s’imposa à moi, si soudainement que je me détachais à nouveau de son sourire et de sa poitrine, la laissant pantelante de cet échange passionné. « Je… Excuses-moi » bafouillais-je. C’est tremblant que je quittais le confort du canapé pour me relever. « Je… il faut que je rentre… mais on se voit demain ! » tentais-je. Perdu et particulièrement sous le choc de ce que je m’apprêtais à faire, je tournais en rond un instant avant de récupérer mon sac et m’aventurer vers la porte… devant laquelle Saehee se trouvait désormais. Mon regard, et surtout mon corps trahissait le désir que j’éprouvais à ce moment, et si la raison ne m’avait pas rappelé à l’ordre, j’aurais sans aucun doute pu commettre l’irréparable.


CODAGE PAR AMATIS




________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt3 Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 555
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p30-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Dim 19 Nov - 13:55
Citer EditerSupprimer



 Les paroles emplissaient la pièce, couvrant votre silence pesant et votre gêne qui s'étalait. Chacun perdu dans ses propres pensées, la série n'était qu'un fond pour tenter de garder l'autre loin de vos réflexions. Les joues cramoisies d'une honte qui te faisait réaliser combien tu avais changé. Sa présence te rendait soucieuse de ton apparence, de ce que tu portais, faisais. Des inquiétudes qui n'avaient jamais été dans ta liste de préoccupations. Avait-il remarqué ? Qu'allait il pensé de toi s'il te voyait te pavaner sans soutien gorge ? Pourtant ton opinion pour que les femmes fassent ce qu'elles veulent était tranché, pourquoi devenais tu soudainement faible devant lui ? Une question à laquelle tu répondais rapidement, par ce cœur qui battait à tout rompre, cette chaleur qui se diffusait dans tous tes membres. Cette chaleur même qui calmait tes incertitudes avant de les retrouver dans une vague de doute qui ne faisait que grandir. Est-ce qu'il était réellement bien ? Est-ce que cela l'intéressait réellement ? Tant de questions qui se bousculaient dans ta tête et auxquelles tu cherchais désespérément une réponse en le regard. Le regard dans le sien, ne cherchant même pas à cacher les émotions qui semblaient t'engloutir. Un instant où ta tenue n'avait plus d'importance, où ses mots résonnaient plus fort encore que tu ne l'aurais imaginé. La commissure de tes lèvres se relevait doucement, abordant un sourire simple et doux, preuve d'une confiance qui s'était installée. Ses mots étaient donc pris sans doute, sans autres interrogations. Ses lèvres contre les siennes en guise de réconfortant te laissait toujours un instant de surprise, un petit battement qui manquait à l'appel. S'améliorant avec le temps, c'était grâce à la répétition que tu devenais plus spontanée. Le second et troisième baiser se mélangeant avec vos souffles qui semblaient perdre la notion de raisonnable. Une suite des plus logiques pour tout jeune adulte en proie à une fougue tout à fait naturelle. Une passion qui se dessinait entre des gestes doux mais sensuels. Apprendre à connaître l'autre, au toucher de l'autre. Un chemin que vous preniez sans trop y réfléchir, tandis que ta main venait caresser la peau sous tes doigts. La mâchoire redessiner par un toucher délicat tu venais apporter une pression légèrement plus forte sur sa nuque, cherchant une stabilité, un moyen de ne pas perdre pied. Et il en fallait, afin de ne pas perdre pied face à la paume curieuse de Seo Joon. Les frissons te parcouraient, créant un contraste cinglant entre cette fraicheur diffuse et la chaleur de sa paume. Si l'inconnu n'avait pas fait si peur, tu aurais été la première à lui sauter dessus. Mais l'appréhension, l'ignorance et l'inconnu te laissait timide sous les gestes. Ta seconde paume venait tout de même passer sur son épaule, pour finir sur son torse, une piètre imitation quand un soupire plaintif t'échappa à son geste. Une montée en pression qui fut interrompu par l'arrêt total de Seo Joon. Un instant pour faire monter cette gêne, grandir cette peur. Il se levait comme abruptement contre. Était-ce de ta faute ? Le regard désemparée et quémandeur de réponse cherchait le sien, trop occupé à fuir une réalité qui te dépassait. Mais fuir n'était pas une option, pas même pour ton palpitant mis à mal et honteux qui ne cessait de réclamer un instant de répit. C'est alors tes pas qui te menaient devant la seule et unique sortie, celle qui allait le faire disparaître. " Pourquoi tu veux rentrer ? J'ai.. j'ai fait quelque chose de mal ? " Les réactions n'étaient pas bonnes ? Le manque d'expérience était si criante qu'il en avait pris peur ? En ce moment même il t'était impossible de penser qu'il avait fait une erreur. Simplement les tiennes qui passaient en boucle. "Si tu pars maintenant je suis sûre qu'on ne se verra plus. Tu veux pas en parler ? Je suis assez mal à l'aise comme ça pour ne pas savoir ce que j'ai fait de mal ! " Votre couple était nouveau, marchant sur un passé douloureux et un presque inexistant. Vous aviez besoin de temps, mais certainement pas de non dit. La main captant la sienne tu te rapprochais sans le coller, embrassant sa joue sans le provoquer. "Parle moi Seo Joon. "

" "
CODAGE PAR AMATIS




________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Dim 19 Nov - 20:59
Citer EditerSupprimer




Je tenais fermement la lanière de mon sac, le cœur battant à tout rompre alors qu’elle me faisait face. Assailli par mes doutes et mes craintes, prisonnier de mes peurs, je pouvais désormais lire les siennes dans ses perles embuées. Et si ce n’était pas suffisant, ses mots vinrent lacérer mon cœur affligé. J’avais passé des jours, des semaines, des mois à penser à ce moment. J’avais tout fait pour ne jamais en arriver là, je m’étais tenu loin de toute tentation, je m’étais établi des règles que je prenais soin de respecter… en vain. Ce soir-là, j’avais presque fait voler en éclat tous mes principes. Muet face à sa détresse, je me détestais une fois de plus alors que je lui infligeais une nouvelle fois mon manque de discernement. Je suis sûre qu’on ne se reverra plus. Mon myocarde affolé s’arrêta brusquement.

J’avais fait des erreurs par le passé. J’avais succombé, j’avais accepté les règles de leurs jeux et avec elles, je m’étais volontairement laissé piétiner. J’avais répété ce schéma déjà trop de fois et si Sae Hee était à mille lieux de leur ressembler, je redoutais. Je me laissais dévorer par la peur de la perdre, de lui faire du tort, de la pousser à quelque chose qu’elle ne voulait sans doute pas. Pourquoi risquer de tout gâcher alors que notre relation était parfaite ? Persuadé que je prenais la meilleure décision en cherchant à fuir, j’étais désormais au pied du mur. En quelques pas, elle réduisait la distance que j’avais initiée et tandis que sa paume épousa la mienne, ses lèvres effleurèrent ma joue provoquant le frisson qui remonta brutalement le long de mon échine. Les tremblements m’assaillirent de toutes parts, incapable de les contrôler. J’éprouvais la chaleur de ses pulpeuses sur ma pommette et m’autorisais un instant à fermer les yeux. Je venais de lui infliger ce que je tenais tant à éviter… « Je.. » soufflais-je. Mais avant de ne lui servir de nouvelles excuses, j’emprisonnais l’ourlet de chair de son jumeau dans un baiser douloureux.

Mon corps entier paraissait s’être figé, et la respiration laborieuse, j’apposais mon front sur le sien dans le seul but de reprendre un semblant de courage. « Tu n’as rien fait de mal… c’est moi. » Lâchais-je dans un soupire. Finies les excuses, fini de fuir, finit de mentir… j’étouffais de devoir conserver ce masque impassible alors que mon cœur se déchirait chaque fois un peu plus de la voir souffrir par ma faute. Avec tout l’amour que je lui portais, je plantais mon regard dans le sien et finalement, je décidais de faire tomber mon dernier rempart. « Je te veux, toi. Je pensais que ce serait facile, qu’il suffirait de continuer à se voir de temps en temps… mais je n’y arrive plus. Plus le temps passe, et plus je deviens gourmand. J’en veux plus à chaque fois que l’on se voit… » J’éprouvais une honte incommensurable de lui avouer ainsi. « Je me retiens depuis… longtemps. Mais ce soir je suis allé trop loin et j’ai peur. J’ai peur de te pousser à quelque chose que tu ne veux pas… » Mais la suite de mon histoire resta lettre muette. Je ne voulais pas, je ne pouvais pas lui avouer tout de cette manière, pas à cet instant précis, aussi d’un geste tendre je vins replacer quelques-unes de ses longues mèches brunes. « Je suis désolé, je… je peux partir si tu préfères. Si je reste… » L’image factice du gentleman s’effondra, je déglutissais de me savoir si faible.


CODAGE PAR AMATIS




________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt3 Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 555
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p30-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Dim 7 Jan - 10:19
Citer EditerSupprimer



La leçon avait apprise, beaucoup trop dure elle avait laissé une marque qui ne partirait plus. Quand bien même il voulait te rassurer de quelques mots jetés, ses actions semblaient te repousser sans jamais te laisser entrevoir ce à quoi il pensait. Cet avant goût qui avait failli vous empêcher cette romance ne lui avait donc pas assez marqué ? Étais tu la seule à trembler face à un comportement qui te laissait dans un doute perpétuel ? La communication n'était pas ton fort, mais tu voulais qu'elle règne sur cette relation, ta première relation. Le manque d'expérience venant tendre ton palpitant, le faisant hésiter et torturant tes pensées.

Ignorante, tu l'étais face à son passé dont il n'avait jamais parlé. Jamais les questions n'avaient frôlé tes lèvres de peur de le tendre, de rentrer dans une sphère où tu n'étais pas la bienvenue. Peur d'angoisser à chacune de ses aventures comptés dans un temps pourtant révolu. Alors vous restiez flou, ignorant comment avait vécu l'autre avant vous. Avant cette histoire qui sonnait comme une partition parfaitement écrite et répéter. Mais il venait des notes inconnues qui perturbaient la lecture, heurtant et ralentissant les sons qui venaient pourtant de monter pour t'assourdir. La chaleur de ta paume venant contraster la fraicheur de la sienne, les lèvres se posant sur cette peau qui t'avait poussé à vouloir plus. La culpabilité ne t'intéressait pas, cherchant à comprendre ce qu'il ressentait, ce qu'il ne te disait pas. Ses lèvres venaient pourtant sceller les tiennes dans un silence rassurant, un instant pour retrouver cette proximité perdue beaucoup trop vite.

" C'est ce que disent ceux qui quittent quelqu'un. " Soulignas tu les sourcils froncés. Bien trop souvent la faute était amplement prise sur leurs épaules pour justifier leur abandon. Puis plus tard, quand les mémoires se seront floutées, leur ressentiment reprenait le dessus. Tu ne voulais pas de ces excuses génériques mais bien la vérité, qui finie par éclater. Une vérité qui te fit ouvrir les yeux d'une surprise non dissimulée. La raison de cette distance n'était autre que la peur, un facteur souvent présent mais bien oublier. Pour une raison qui te fit perdre cet air sérieux un instant. Il s'inquiétait tant de tes sentiments qu'il avait perdu les siens, refoulés au point de le torturer. " Ne rien dire et essayer de tout réprimer par toi même ne va pas aider. Et si un jour tu finis par en avoir assez et me dire que c'est trop pour toi ? Sans même m'avoir donné une chance ? " Un scénario plausible, la corde trop tirée tandis que tu tâtonnais à simplement comprendre comment fonctionnait ces rapports complexes entre deux personnes. Le regard perdu dans ses pupilles c'est tes lèvres qui venaient à s'étirer. " Je pense avoir assez d'expérience pour t'arrêter si je ne veux pas quelque chose. " Et tous les moyens étaient bon, qu'il ne s'en inquiète pas trop. Mais son visage sérieux, presque anéanti d'avoir perdu ce statut de sain qu'il tentait de garder sans même que tu ne lui aies demandé, te réveilla. La main libre tu venais prendre son sac de son épaule, une lanière que tu laissais tomber rapidement. Aucun mot ne sortait de ses pulpeuses qui venaient pourtant communiquer avec leurs jumelles. Une réponse qui se fit plus passionnée, les mains contre sa nuque. Tu espérais te faire comprendre, malgré tous ces non dits.

" "
CODAGE PAR AMATIS





________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Dim 7 Jan - 21:56
Citer EditerSupprimer




Mon cœur loupa un nouveau battement, avait-elle vraiment cru que je pouvais la quitter ? En étais-je seulement capable ? Je n’imaginais plus ma vie sans elle, sans la douceur de son sourire et la chaleur de son étreinte. L’hypothèse d’une vie sans elle me paraissait digne d’un scénario post-apocalyptique tant elle semblait improbable. En quelques mois seulement, j’étais tombé sous son charme alors que je m’étais promis ne plus jamais éprouver le moindre sentiment. C’est lorsque j’étais au plus bas, dévoré par la dépression et l’angoisse, étouffé par la solitude et la lassitude, qu’elle était apparue. C’est lorsque je m’y attendais le moins qu’elle avait frappé mon cœur de plein fouet, là où je ne pensais plus jamais y trouver autre chose qu’une plaie béante. Je l’avais repoussé et nié, pour finalement toujours revenir vers elle. Son humour, sa présence, son regard… j’étais tombé éperdument amoureux et pour conserver ce que nous avions eu tant de mal à bâtir, j’étais prêt à m’oublier. Je voulais m’oublier… Un exercice bien plus complexe que je ne voulais bien l’avouer, et je me trahissais chaque jour un peu plus. Chaque cellule, chaque fibre de mon être vibrait à son contact au point de me faire perdre de vue l’objectif que je m’étais fixé. Ce soir n’y échappait pas… Je ressentais encore la chaleur de son épiderme et les battements de son cœur sur ma paume, et j’en rougissais de honte. Aussi, je lui avouais ce qui pesait sur ma conscience. Peu fier de ce que j’admettais enfin, je fis chuter mon regard, prêt à tout, sauf à sa réponse. Sans un mot, je secouais la tête. Non, impossible… Jamais je ne pourrais en avoir assez de me résigner, c’était un choix fait en toute conscience, une réalité à laquelle j’acceptais volontiers de me plier, quand bien même parfois il était difficile de s’y tenir. Mais avant que je ne puisse répliquer, ses doigts firent glisser la lanière de mon sac qui s’échoua au sol dans un bruit sourd.

Mon muscle battant s’affola alors que je tentais de comprendre ce qu’elle voulait dire. Mes yeux voguèrent entre mon sac et son regard qu’elle riva au mien avant qu’elle n’appose ses lèvres sur les miennes. Je me laissais enivrer par la passion de ce nouveau baiser et l’écrouais de mes bras. Tremblant, je l’enlaçais avec la crainte qu’elle ne disparaisse soudainement. J’avais peur de comprendre et à la fois, je redoutais qu’elle ne fasse marche arrière, aussi je mordais ses pulpeuses avec bien plus d’avidité que je ne l’aurais voulu. Mais avant de me laisser porter par l’ivresse d’un désir visiblement partagé, je m’arrêtais un instant et plongeais une dernière fois dans ses perles sombres. « Tu es sûre ? » soufflais-je. Je n’eus pour toute réponse que son sourire timide, une moue que je goûtais avec douceur en même temps que je me baissais pour glisser mes mains derrière ses genoux. Habilement, je la soulevais et elle menottait mes hanches de ses jambes. Sans quitter ses lèvres que j’attaquais encore et encore, je nous dirigeais vers sa chambre.


Allongée sur le côté, face à moi, je l’enlaçais. Je sentais son ventre gonfler contre le mien sur le rythme paisible de sa respiration. D’un bras passé autour de son buste, je la maintenais jalousement contre moi tandis que de ma main libre, je lissais ses mèches pour dégager son visage serein. Les yeux mi-clos, je l’observais et gorgeais ma vue de cette vision qu’elle m’offrait. Je jouissais de ce moment de plénitude, parfaitement heureux, en paix avec mes émotions. Et une dernière fois je lui soufflais. « Je t’aime Sae Hee. »


CODAGE PAR AMATIS




________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt3 Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 555
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p30-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Dim 25 Fév - 12:36
Citer EditerSupprimer



Comme deux enfants qui apprenaient à marcher vous appreniez à aimer pleinement. Le passé vous retenant d'être vous à 100% tu voulais pourtant croire qu'il était possible de partager, de laisser chaque barrière s'abaisser pour ne laisser que deux individus profondément attachés l'un à l'autre. Ignorant sa vie passée tu ne pouvais qu'imaginer alors qu'il semblait retenir chaque émotion avec peine, la poitrine surement pressée et lourde de se freiner autant. Inconsciente de tout ce qui pouvait le secouer tu ne pouvais qu'assumer quelques vérités qui pouvaient ne pas en être. Comme celle que tu venais de dévoiler, l'insécurité prenant le dessous. Le doute et l'envie de faire mieux, de ne pas craindre demain et de communiquer. Cette envie qui te donnait envie d'être meilleure, de faire mieux, quitte à entendre que tu faisais mal. Et pourtant dans ses paroles tu n'y étais mentionnée aucunement. Le faire changer d'avis en une journée était peine perdue, impossible en plus d'être irrationnel, tu souhaitais simplement qu'il te parle plus, qu'il partage ce qui le pesait. Tu voulais le rassurer quand les doutes grandissaient. Tout comme tu confirmais ta pensée, pleinement consciente de ce qu'il se passait dans sa tête à ce moment. Il n'était pas quesiton de tourner le dos à cette étape dans votre couple. Non par devoir mais par envie partagée.

Bien que sa considération soit honorable, tu n'en voulais pas plus. Te protéger au point d'en oublier que tu partageais ses sentiments n'était pas pour t'aider au contraire. La difficulté à exprimer tout ce que tu ressentait t'empêchait d'être aussi claire et impulsive que certains. Cependant tu savais répondre, quand bien même les mots te manquaient. C'est d'ailleurs en se perdant contre ses lèvres que tu décidais de répondre, la chaleur grandissant sur tes joues. Non tu n'avais pas les mots pour décrire ce que tu ressentais, encore moins ceux pour les partager avec lui, mais tu savais répondre à ses interrogations. Le sourire plus grand à sa question, choisissant clairement ce parti en l'enserrant de tes jambes, la main perdue dans ses cheveux. La porte s'éloignant vite tu retrouvais dans ce geste votre relation entière. Quitter puis revenir, fuir de peur pour reprendre où vous vous en étiez arrêté. Un jeu que tu voulais changer pour partager plus aisément, sans peur hostile qui viendrait faire vaciller cette paix que vous trouviez auprès de l'un et l'autre.



La fatigue frappant fort, c'est tout ton corps qui perdait l'énergie de bouger quand bien même il aurait dû. Il profitait de cette chaleur qui répondait à cette soudaine fraicheur qui venait te faire trembler. Le nez perdu contre son torse, tu profitais de ce parfum envoutant qui te laissait le reconnaître. Les lèvres étirées doucement dans un sourire paisible, tu laissais ta main se perdre contre lui, le sommeil t'emportant dans une douce mélodie.
Un sommeil qui ne s'agitait qu'au matin, le corps bougeant pour se tourner, le dos collé contre une source de chaleur. Tes yeux s'ouvrirent doucement, l'esprit encore perdu. Les images de la veille revenant petit à petit, faisant revenir une rougeur proéminante sur tes joues. Il te fallu tourner la tête pour observer son visage. Paisible, il semblait l'être. Ton sourire s'agrandissait alors le corps se mouvant, après un court baiser sur son front. tu quittais le lit, récupérant ton haut pour le glisser et quitter la pièce. Une absence qui ne devait pas être remarquée, rapide et courte. Tu revenais, le pas léger de peur de le réveiller.

" "
CODAGE PAR AMATIS




________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Ven 15 Mar - 19:55
Citer EditerSupprimer




Plongé dans un sommeil profond, j’appréciais néanmoins la chaleur de son corps contre le mien. Je jouissais d’une nuit de repos salvatrice, tant pour mon corps que pour mon cœur. De mes bras, j’enlaçais sa silhouette et la gardais jalousement contre moi avec la crainte qu’elle ne s’évapore et que mon réveil n’apporte rien d’autre que la solitude. Et peu importait que je sois bercé par les battements de son cœur ou le rythme paisible de sa respiration, je ne relâchais ma prise à aucun moment. Il s’était écoulé des semaines, des mois avant que je ne puisse enfin me laisser aller à ressentir ce que je m’étais interdit, et sans doute autant pour céder à la concupiscence, mais j’avais la sensation de n’avoir jamais été aussi serein. Contre moi, l’objet de mes désirs, celle qui occupait mes pensées nuit et jour. Celle dont je ressentais le manque sitôt que je passais une journée sans la voir.  

Ce fut une sensation de froid qui me tira finalement de mes songes. Je m’étais tourné sur le dos, mes bras étendus le long de mes flans n’enlaçaient plus rien que le vide et c’est ce soudain manque qui m’arracha un frisson. Avant même d’ouvrir les yeux, je roulais sur le côté et glissais ma paume sur le drap esseulé. Mon cœur loupa un battement de n’y trouver que le vide et je dû me faire violence pour ouvrir les yeux. J’étais désormais seul dans le lit, et si je refusais de céder à la panique, elle m’étouffait subitement. N’aurais-je pas pu simplement quitter le matelas et partir à sa recherche ? C’était idiot… après tout, je me trouvais chez elle, non ? Par sécurité, je fis balayais la chambre du regard et constatais avec soulagement que tout n’était le fruit de mon imagination, et quand bien même j’aurais pu rêver de notre corps à corps, ma tenue d’Adam était une preuve suffisante que nous avions fait plus que simplement dormir.

Mollement, je m’asseyais sur le matelas, l’estomac noué, paralysé par cette peur irrationnelle d’un abandon subit trop de fois. Elle ne t’a pas abandonné, tu es ridicule… me fustigeais-je mentalement. Je dramatisais sans aucune raison… mais n’était-ce pas là la définition même de la peur ? La respiration irrégulière, le cœur affolé, mon esprit embrumé jouait mille et un scénario jusqu’à ce que finalement la porte de la chambre ne s’ouvre sur sa silhouette. Là, dans l’encadrement se tenait Saehee, et aussitôt la peur et la douleur s’envolèrent. Si j’avais été capable de la rejoindre, nul doute que je l’aurais prise dans mes bras, mais mon corps désormais de plomb semblait incapable de bouger. J’attendais, le souffle coupé par sa beauté, qu’elle ne vienne retrouver sa place à mon côté. Et sitôt qu’elle s’asseyait sur le matelas, j’enroulais mes bras autour de sa taille et la fis basculer pour l’allonger tout contre moi. J’embrassais son front, sa joue, son nez et enfin ses lèvres. J’y déposais un baiser emprunt de tout l’amour que j’éprouvais pour elle et goûtais à nouveau avec avidité son parfum sucré. « Je t’aime. » Après le lui avoir avoué plusieurs fois au cours de la nuit, je réitérais ces paroles comme si c’était la première fois que je les lui délivrais.

Avec douceur, je me reculais de quelques centimètres seulement pour observer les traits si doux de son visage. « Est-ce que ça va ? » tentais-je. Je voulais savoir si elle avait apprécié sa nuit au moins autant que moi, aussi je sondais ses perles dont les vestiges de la nuit luisaient avec faiblesse. Dans des gestes tendres, je replaçais les quelques mèches qui barraient son visage avant de caler ma paume sur sa hanche. J’appréciais la chaleur de sa peau à travers le coton, et si l’envie folle de remonter son t-shirt me vrillait les sens, je n’en fis rien. « J’ai une proposition… et si on passait le weekend au lit ? » Je n’avais qu’une idée en tête, rester dans ses bras pour les deux jours à venir.

CODAGE PAR AMATIS




________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt3 Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 555
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p30-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Lun 8 Avr - 1:04
Citer EditerSupprimer



La respiration facile, le sommeil profond sans aucun rêve ni cauchemar, la chaleur du corps contre le tien seul venant apaiser toute agitation, tu profitais d'une nuit comme tu en avais peu. Celles qui t'avais semblé pénibles lorsqu'on t'en parlait. La tête contre un bras étranger, les mouvements réduits, la place prise, cette chaleur qui pouvait devenir trop. Et pourtant aucun de ces facteurs ne te dérangeait, Seo Joon y étant pour beaucoup. Par sa présence, en étant lui, tout simplement lui. Des moi à découvrir l'autre, sans arrêter d'apprendre. Des mois à apprivoiser tout ce que vous ressentiez, dompter toutes les peurs qui vous habitaient. Et même si tout n'était pas parfait, le sommeil était d'un calme olympien.

Les premiers rayons filtrant difficilement à travers la fenêtre, c'est à ce moment que ton corps se réveilla l'espace d'un instant, comme une alarme qui venait soupirer de l'heure qu'elle entrevoyait. C'était une épreuve, se défaire de la chaleur enveloppante, laisser, l'espace de quelques minutes, la place qu'il t'avait fait. Un pas fait, tu comprenais que votre relation venait de monter d'un cran, un au dessus de tout ce que tu avais pu imaginé. Et si la tendresse du moment te laissait encore somnolente tu te rappelais de cette vérité non dite. Cette précision qui pouvait déranger. Se sentirait-il trahi en l'apprenant ? Malgré le peu de temps que tu mis à revenir, l'esprit ne cessait de se perdre dans des interrogations inutiles. La lèvre soudainement prise comme victime de tes ivoires, c'est ta main qui passa dans tes cheveux pour les défaire, un son légèrement plaintif lorsque tes doigts se prirent dans un nœud. Toi qui ne connaissais que la routine d'une vie plate, tu venais peu à peu comprendre tout ce qu'il venait de se passer. Le doute dans la main lorsqu'il s'agissait de baisser la poignée pour re-rentrer dans cette chambre qu'était la tienne.

Sa présence ne te dérangeait aucunement, au contraire, mais les mots te manquaient pour répondre à tout ce qu'il venait de se passer, la gêne et l'inconnu répondant encore une fois. C'est avec une inspiration que tu te décidais pourtant à pousser la porte et reprendre cette place qui t'avait manqué. Les pas délicats, emprunt d'une peur de le réveiller furent interrompu par des yeux qui te dévisageaient. Un regard que tu ne t'attendais pas à croiser si tôt, pas lorsqu'il te manquait la moitié de ton habillement, quand bien même ta main venait tirer le tee shirt pour en couvrir le maximum. Pas même alors que tu ne pouvais ignorer le torse dénudé de celui qui partageait ta vie. Les pommettes rosies tu revenais rapidement sur le matelas prête à commencer une conversation des plus normales. Et pourtant c'est ses gestes qui te firent taire, le sourire amusé s'étirant alors de plus en plus. Cette chaleur bien connue venant t'enlacer et te perdre. La peur s'envolait, comme si elle n'avait jamais existé. La déclaration soudaine venant stopper tout songe et même ta respiration. Tu l'avais entendu murmurer plusieurs fois la nuit dernière, et pourtant rien ne t'y habituais, l'envie de répondre aussi forte qu'elle t'était difficile.

Un instant qui dura plus que tu ne le pensais, où la parole se suspendait, les gestes paralysés. Ce n'est qu'avec sa voix que tu revenais doucement vers la réalité, celle où une réponse était attendu. " Oui, pardon je me suis perdue un instant hm ? Ca va toi ? Tu semblais ne pas aller bien. " Les doigts frôlant la peau de sa joue, tu tentais de dessiner cette expression que tu n'appréciais guère sur son visage, celle qui te laissait sans un souffle. Une expression totalement contraire à celle qu'il portait à cet instant. Déconnectée de la question muette qu'il sous entendait tu venais embrasser ses lèvres avec plus de malice, reprenant ta confiance. Le rire roulant dans la gorge tu fis mine de réfléchir la main contre ton ventre. "Je veux bien mais je commence à avoir faim. " Le sourire peint sur le visage tu venais voler de nouveau le sien. " Pas toi ? " Le bras venait entourer sa taille, la main se perdant sur son dos, tu venais te rapprocher ignorant son habit qui venait te faire rougir une nouvelle fois. " Tu.. Tu n'as pas froid ? " C'était un exploit, sa chaleur venait même te réchauffer le visage perdu contre son torse.

" "
CODAGE PAR AMATIS




________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Mer 10 Avr - 22:09
Citer EditerSupprimer




Mon cœur peinait à reprendre son rythme de croisière, et je tentais alors de le masquer en la gardant jalousement dans mes bras. Je me sentais honteux et idiot d’avoir succombé si rapidement à la panique alors qu’elle avait simplement quitté le lit. Un traumatisme répété et qui me paraissait pourtant tellement improbable à cet instant. Loin de la comparer à celles qui avaient pu me déchirer le cœur, je m’étais découvert pour Sae Hee un amour infini, des sentiments que rien ni personne au monde ne pouvaient venir ternir. J’aimais son sourire, sa façon dont ses yeux se plissaient et le bout de son nez qui remontait lorsqu’elle riait. Je n’éprouvais à cet instant, que le soulagement de l’avoir à nouveau tout contre moi, comme si la serrer dans mes bras était le seule et unique moyen pour que jamais elle ne disparaisse. J’avais conscience qu’il fallait que j’affronte mes démons, que je cesse de douter et de craindre qu’elle ne parte à son tour… mais c’était plus fort que moi. Je lui avais avoué à plusieurs reprise l’étendue de mes sentiments pour elle… et je savais également qu’elle n’y avait pas encore répondu…

Je fuyais cette pensée insidieuse à laquelle mon cœur se pinçait d’une appréhension que je ne connaissais trop bien en resserrant mon étreinte. « Perdue ? » Mon imagination s’envola, et la panique amorça un retour en fanfare. Perdue… avait-elle changé d’avis ? Avais-je été si mauvais ? « Tout va bien. » mentis-je. Je tentais de masquer la peur en lui offrant un large sourire et d’un souffle je lui fis la seule proposition qui me venait. Puérile sans aucun doute, mais j’espérais malgré tout qu’elle y réponde par la positive… simplement pour faire taire cette petite voix qui me raillait une nouvelle défaite future. J’accueillais son rire malicieux en me forçant à y faire écho, mais la main posée sur son estomac, je savais que mon programme ne serait honoré. Je veux bien, je m’accrochais à cette affirmation en lui dérobant un nouveau baiser. « Si. » mentis-je à nouveau. Mon estomac formait un nœud qui me donnait plus la nausée qu’autre chose, mais pour elle, je voulais bien me forcer à ingurgiter n’importe quoi.

Si le fil de mes pensées menaçait encore de basculer dans cette paranoïa de l’abandon, elle me ramena à la chaleur de son corps en passant un bras sur ma taille. Un geste qui, pour moi, avait une signification bien plus profonde que d’ordinaire. J’appréciais la douceur de son toucher sur ma colonne et finalement, mon cœur cessait ses soubresauts scabreux pour reprendre un rythme plus stable. « Hmm ? » Les yeux fermés, je m’enivrais de son parfum et de sa chaleur sans ne me soucier du reste. Elle me fit alors réaliser que j’étais toujours nu comme un ver et avec pour seul vêtement : un bout de drap qui couvrait à peine mes hanches. « Oh… OH ! Je… Si… enfin, non. » De gêne, je tirais sur le coton pour m’en couvrir davantage. Mais qui essayais-je de fourvoyer ? D’ordinaire pudique, je réalisais à quel point je n’avais cure de ma tenue pour peu que je me trouve avec Sae Hee. « Allons remplir ce ventre qui crie famine ! »

Avec précaution, je lui rendais sa liberté et me tournais vers le bord du lit pour partir à la conquête de mes vêtements. Il me fallut quelques minutes pour finalement mettre la main sur mon jogging que j’enfilais à la hâte. D’un regard timide vers Sae Hee, je me décidais à m’armer de courage et lui tendis une main qu’elle saisissait pour y entremêler ses doigts. Egoïstement, je l’attirais vers moi pour l’enlacer. « Que veux-tu manger ? » Accro, je comprenais que j’étais complètement dépendant d’elle et de tout ce que j’éprouvais, et si j’avais la folle envie de réitérer cette nuit dont les souvenirs fugaces apparaissaient comme flash dans mon subconscient, je préférais l’entraîner vers sa cuisine pour y préparer un bon petite déjeuner. « Ne bouges pas, ça sera prêt dans quelques minutes. » Je m’affairais aux fourneaux : œufs brouillés, pain perdu, riz et soupe, j’espérais avoir suffisamment cuisiné lorsque je disposais les plats sur la table, sous les yeux ébahis de Sae Hee. J’échappais un rire alors qu’elle se servait déjà. « Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas eu de repos… qu’est-ce que tu veux faire ? »

CODAGE PAR AMATIS




________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime
Choi Sae Hee
❝ MISS SHAKE ★ 2021
Choi Sae Hee
Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt3 Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee - Page 2 Favnt2

Pseudo : Stitchy (( Elle ))
Célébrité : Park Yoo Na
Crédits : avatar: @bambi Signa: @rossressources
Messages : 555
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t23780-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t23782p30-choi-sae-hee-i-wonderhttp://www.shaketheworld.net/t28221-stitchy-new-fiche#1050701
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | Jeu 9 Mai - 19:21
Citer EditerSupprimer



Comme une vague de panique inexpliquée tu le sentais fébrile. Bien au contraire de ce qu'on avait pu te raconter, ou ce que tu avais entendu, lu. L'homme heureux et soudainement confiant d'avoir eu ce qu'il voulait ne se dessinant aucunement sur son visage. Au contraire, il semblait plus inquiet, le doute menaçant de froncer ses traits. Aucune parole ne viendra confirmer tes doutes mais tes bras l'enserreront un peu plus pour un réconfort non demandé mais accepté. La peur que tu avais pu ressentir s'évaporait. Finalement les légendes n'étaient pas toutes vraies. La chance t'avait sûrement sourit avec Seo Joon. Loin du bad boy qui te laisserait sur le banc de touche, il était considéré et délicat, t'offrant l'apaisement après le plus intime des moments. Chose que tu ne pouvais te vanter d'offrir aussi facilement. Tu avais pu évolué à ses côtés, mais pas changer complètement, les cicatrices d'un passé solitaire et désabusé venant faire barrière à tous ces sentiments que tu acceptais maintenant d'embrasser.

Sa chaleur t’enveloppait pour effacer tous les doutes et peurs qui te traversaient. Tu ne semblais pas lui procurer cette même sensation qui venait faire vibrer sa gorge différemment. " Je suis restée un moment dans la salle de bain. " Que tu indiquais en réponse à sa question, le regard inquiet venant scruter son visage en recherche d’un indice qui indiquerait le contraire. Son sourire fit naître le tien, ignorant à quel point tu pouvais être terre à terre, quitte à l’effrayer d’un comportement qui te semblait pourtant normal. La faim venant te tirailler c’est avec honnêteté que tu lui en parlais, t’attendant à manger avec lui dans une bonne humeur qui te laissait sur un petit nuage. Un nuage dont tu étais la seule à profiter. L’inquiétude dans ses pupilles passait inaperçue par ces expressions imitées des tiennes.

Une étreinte venait vous rapprocher, le sourire doux mais les joues rougies d’une vue que tu appréciais mais qui restait inhabituelle. Si tu lui fis remarquer ce n’était en rien un reproche, le rire se mêlant à votre gêne partagée. Après avoir profité de la chaleur de son torse, tu te redressais lentement, observant un instant celui qui partageait maintenant ta vie. " Gooo, il a grondé ? " T'inquiètas tu en te levant. La main toujours sur l’estomac tu rougissais à l’idée qu’il puisse entendre ton ventre grondant comme le tonnerre. C’est pourtant vos doigts que vous veniez de nouveau entremêlé la chaleur de son corps retrouvé tandis que tu restais à moitié habillée. Tu supposais que ce n’était pas si grave de rester dans une tenue plus légère. "Hm tout ?  " Le rire de nouveau présent tu le suivais avec docilité cherchant une idée de repas.

Loin de t’attendre à ce qu’il le fasse lui-même, tu t’attendais plus à commander afin de vous épargner la corvée de cuisine, de vaisselle et tout ce qui pouvait suivre. Cependant tu n’ignorais pas la joie de le voir cuisiner chez toi. Une sorte de rêve dont tu ignorais l'existence avant de le voir se réaliser. Le regard poser sur lui tu suivais donc tous ses mouvements avant de regarder les plats dressés avec surprise. Bien sûr, il ne te fallut qu’une demie seconde pour piocher dans le riz et venir mâcher avec joie. Les baguettes se servant ici et là tu venais à prendre un morceau de pain perdu entre les doigts, le regard se posant sur lui. " La proposition de rester au lit ne tient plus ? A moins que tu aies envie de faire autre chose. Après tout c’est toi qui a le moins de repos.  " S’il avait des idées en tête tu n’allais pas l’empêcher. Bien que le lit te semble une merveilleuse idée. Le pain fini tu t’en léchas les doigts finissant ton repas avec une joie indescriptible. " Seo Joon.. Je suis désolée. " Son expression n’était pas aussi joyeuse que d’habitude, et ton attitude devait en être la raison. Les yeux baissés tu butais sur ces mots pourtant simples. " Je sais que je ne suis pas très démonstrative.. en fait.. je .. " C’était idiot maintenant que tout était parfait, mais tu voulais être totalement honnête. " Je n’ai jamais eu de copains, ou rien qui s’en rapproche .. je sais pas comment ça marche. Je sais même pas si.. si j’ai.. enfin si …  " Comment dire que tu avais été plus qu’inutile à cette nuit intime ? " Je ne sais pas du tout .. m’y prendre. Enfin j’avais jamais fait ça, alors je suis novice. Est-ce que .. est ce que.. " La gorge serrée, elle semblait vouloir t’empêcher de dire plus. " Ce que j’essaie de dire c’est que je ne suis pas la plus expérimentée mais que j’ai envie d’apprendre avec toi. Dans tout. Le couple, la vie intime.. autre.. " Il faisait soudainement chaud, les doigts jouant entre eux dans un acte nerveux.

" "
CODAGE PAR AMATIS




________________________________

I want you
to lie
lie to
my face
Contenu sponsorisé
 
Re: Happy birthday Valentine ♥ Sae Hee | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide