sombre
Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal


    :: Digital City :: Centre Ville :: L'hôpital

Jeux de mains feat. Lee Seo Jun

Son Haru
☆☆☆☆ TOP-STAR SHAKER
Son Haru
Jeux de mains feat. Lee Seo Jun A-helphtml__9_ Jeux de mains feat. Lee Seo Jun T2sa

Pseudo : Lena
Célébrité : Byun Jeongho (Cnema)
Crédits : jae (avatar) / anaphore (signature) doom day (icons)
Messages : 1001
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t26709-son-haru-aboyer-en-silence#1http://www.shaketheworld.net/t26769p20-son-haru#1076035http://www.shaketheworld.net/t28808-lena-this-hell-is-better-than-you#1062519
Jeux de mains feat. Lee Seo Jun | Dim 24 Mar - 19:04
Citer EditerSupprimer


@Lee Seo Joon
scrubs | Tout en passant une main sur sa nuque dégagée (lors de ses gardes à l'hôpital, Haru s'attachait les cheveux) le jeune interne poussa un soupir. Il fatiguait un peu peu mais il n'était pas du genre à s'en plaindre, il aimait beaucoup ce qu'il apprenait à chaque garde. Il signa le dossier du patient qu'il venait de traiter, le déposant dans la bannette de son supérieur qui y jetterait sans doute un œil avant de le laisser sortir. Ce jour-là il s'agissait de Lee Seo Jun. Ce que Haru appréciait, c'était qu'il s'agissait de son Sunbae de l'université et il n'avait eu aucune explication à donner au chirurgien sur son bégaiement et sur ses compétences. Le temps de boire un rapide verre d'eau puis Haru prit un nouveau dossier et lu les informations. Une quinquagénaire s'était lacérée les mains en nettoyant des bouteilles cassées dans le restaurant où elle travaillait. Il y voyait l'occasion de pratiquer des beaux points de sutures. Il alla rejoindre le lit de la femme, celle-ci parlait fort avec la personne du lit d'à côté. « B-bonjour. Je sssuis le d-docteur Son. » Il prit un tabouret pour venir s'asseoir à sa hauteur. « E-est ce que jjje peux voir v-vos mmmains ? » La patiente le regardait avec un sourire et un regard qui le dérangeaient légèrement. « Oh et tu peux voir tout ce que tu veux aussi mon chou. » Voilà... Ce type de regard. Ne faisant pas confiance à son bégaiement pour réussir à lui répondre, il pointa seulement du doigt les mains de la patiente. Il étira un champs stérile sur lequel il déposa ses mains pour les ausculter après avoir enfilé des gants. Il essayait de se concentrer alors que la patiente ne cessait de parler. Ce n'était pas quelque chose qui le dérangeait en général sauf qu'elle ne cessait de rabâcher comme il était mignon, que c'était agréable d'avoir un bel homme pour lui tenir la main et qu'ils pourraient aller boire un verre après autant de contact. Elle avait presque l'âge de sa mère. Il eut le temps de bien observer ses mains, certaines entailles étaient bien profondes. « Jjje vais chercher u-un chirurgien p-p-pour nous aaassurer que v-vos cou-coupures nnn'aient pas atteint d-d-des tendons. » Et il enleva ses gants qu'il jeta rapidement. « Oh je le trouble, il bégaie le petit cœur. Reviens vite mon chou, je me sens seule ici ! » Lui tournant le dos, il poussa un soupir et alla trouver le Docteur Lee. « Ssssunbae. J'ai u-u-une patiente qui a des l-lacérations aux mmmmains. J-je voudrais uuun examen a-a-approfondi pour être sssûr qu'il n-n'y a pas de lééésions s-sur les t-t-tendons. » Seo Jun lui prit le dossier des mains mais continua de le regarder, comme si le ton de Haru ne révélait pas tout, ce qui était le cas. « Eeet elle est t-t-très en-entreprenante. » Et il ne parvint pas à retenir un soupir.

vmicorum.

________________________________

Sky & earth are overturned

trapped in the silence
Lee Seo Joon
☆☆ DEBUT SHAKER
Lee Seo Joon
Pseudo : Bibbi
Célébrité : Ahn Hyo Seop
Crédits : My Lovely Stitchy ♥
Messages : 488
Âge : 27
 http://www.shaketheworld.net/t26461p10-lee-seo-joon-l-echo-de-l-http://www.shaketheworld.net/t21044-lee-seo-joonhttp://www.shaketheworld.net/t21045-bibbi-only-human
Re: Jeux de mains feat. Lee Seo Jun | Mar 9 Avr - 21:53
Citer EditerSupprimer


@Son Haru
scrubs | Si j’avais eu toutes les peines du monde à quitter l’étau des bras de Sae Hee, j’entamais cette nouvelle garde avec un sourire franc et sincère. Par habitude, je déambulais dans les couloirs de l’hôpital en direction de mon bureau. Après des années d’études, de longues et douloureuses nuits d’internat, j’appréciais le sésame que j’avais pu décrocher à la sueur de mon front. Là, dans mon antre, je déposais mes affaires et troquais l’habit du civil pour celui du médecin. La blouse blanche et immaculée sur laquelle mon prénom était brodé, et je partais enfin à la conquête de mes patients pour les prochaines 48 heures.

De chambres en dossiers, le temps s’était écoulé à une vitesse folle et le ciel se teintait finalement d’encre. J’allais parcourir les derniers mètres vers un autre patient lorsqu’une voix familière m’interpela. Un bégaiement que je reconnaissais entre mille. « Haru ! » Mes yeux chutèrent sur le dossier qu’il me tendait et que j’attrapais pour en feuilleter les quelques notes qu’il avait pris. « Des coupures… Bien sûr ! » J’accédais à sa requête avec plaisir, il était l’un des rares venant de la Yonsei et je mettais un point d’honneur à le prendre sous mon aile lorsque devenait alors son référent. Il avait le talent et les capacités, mais il avait surtout cette humanité qui manquait parfois cruellement à certains médecins. Si sauver des vies pouvait paraître altruiste, nombreux étaient ceux dont l’égo se gonflait de détenir un tel pouvoir. « Oh… » lâchais-je. « Allons voir ça ! » D’un geste, je l’invitais à ouvrir la voie et lui emboitais le pas jusqu’à la chambre de sa patiente.

Si tôt que nous entrions dans la pièce, je comprenais pourquoi Haru avait tenu à me donner un tel avertissement. Le sourire de la coréenne s’élargissait en nous voyant, un sourire carnassier qui ne m’inspirait aucune confiance. J’avais déjà eu des patients difficiles, j’avais évidemment connu les quelques tentatives de flirts, mais rien qui ne me donne autant la chair de poule que l’expression de celle que je devais désormais examiner. « Aurais-tu minimisé la situation ? » soufflais-je gêné à mon interne. « Bonjour, je suis le Docteur Lee… » « Un très beau chirurgien, je devrais me blesser plus souvent ! » Je coulais un regard vers Haru, aussi perplexe que je l’étais et tentais alors d’afficher le masque du médecin plutôt que de celui de l’homme embarrassé. Avec précaution, je m’installais face à elle et passais une paire de gant. « Puis-je ? » Elle acquiesça presque aussitôt et je dû me retenir de rire tandis qu’elle dévisageait Haru. Je profitais de la distraction qu’il lui offrait et m’attelais à vérifier la profondeur de ses plaies et leurs état. « Ce sont de vilaines coupures, il faudra être prudente avec les débris de verre. » Ici et là, j’appuyais sur les pourtours de ses blessures et m’assurait de n’y sentir rien d’autre que la chair déchirée, et lui arrachais finalement une grimace. « Êtes-vous tombée sur votre main ? » « Beau et intelligent ! Comment vous avez deviné ? Ils sont tous comme vous dans le service ? Je vais penser à me reconvertir, vous me feriez une petite place ? » Si j’avais pu rire sans le montrer de son comportement avec Haru, je sentais désormais le malaise s’épaissir tant elle se montrait insistante. « Le Docteur Son va vous prescrire une radio, juste pour être sûr. Êtes-vous capable de marcher ? » Je glissais un regard désolé vers le brun, car si elle refusait de s’y rendre seule… ce serait à lui de l’y acheminer.


vmicorum.

________________________________

« Only Human »
But I'm only human, And I bleed when I fall down, I'm only human, And I crash and I break down, Your words in my head, knives in my heart, You build me up and then I fall apart, Cause i'm only human...
©️crackintime

Une petite réponse rapide