sombre
-40%
Le deal à ne pas rater :
Tefal Ingenio Emotion – Batterie de cuisine 10 pièces (induction, ...
59.99 € 99.99 €
Voir le deal


    :: Le reste du monde :: Séoul

In Hell we find Peace

Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
In Hell we find Peace - Page 2 T2sa In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Hellska
Messages : 259
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Re: In Hell we find Peace | Lun 26 Fév 2024 - 13:54
Citer EditerSupprimer
In Hell we find Peace
@Zhong Mei Li
Le fait de la suivre jusqu’à la voiture était déjà un effort incertain. Maintenir un cap ne t’as jamais sembler aussi difficile, surtout que la moindre chose pouvait devenir une distraction. Sa main dans la tienne, elle agit clairement comme un phare dans ta nuit embrumé. Tu lui fais une confiance aveugle alors que tu ne sais même plus où elle a dit que vous alliez. Ton moment de faiblesse révèle alors plus que tu ne le voudrais, vous ne vous connaissez pas vraiment finalement. Vous avez agis comme un feu d’artifice depuis le début, brûlant dans un moment bien trop intense avant d’exploser en vol dans une trajectoire indécise. Pourtant tu es là à ne même pas te poser de question. Enfin, jusqu’au moment où ta tête rencontre le montant de la portière dans un élan bien trop important. Tu te frottes la tête en chouinant presque alors que tu finis par rentrer dans le taxi. Tu sens sous tes doigts une bosse de former. Vus le bruit, ça ne rien t’étonnant. Pourtant même dans ton état tu fais preuve d’un peu d’orgueil devant elle alors que tes doigts frottent ta tête pas réflexe. ”J’ai même pas mal, ça va.” Non, ce n’est pas que tu n’as pas mal. C’est que ton corps ne se souvient même plus ce que c’est sensé être la douleur au point où tu es. Tu te cales alors rapidement contre elle, glissant sur son épaule, ta main toujours dans la sienne. Tu es étonnement calme, comme si elle agissait sur toi sans le vouloir. Elle est une sorte de doudou dans se taxis. Tu fermes même les yeux, profitant de sa chaleur contre toi, tu ne fais pas attention à sa tête qui vient se poser contre la tienne. Tout ça te semblant bien trop naturel, bien trop…. Réconfortant. On dirait que rien n’a changé depuis votre soirée. Ton esprit choisissant sans doute d’ignorer la suite parce que ça t’arrange ce soir.

Tu ne vois pas le trajet passer, bercer par la respiration de la jeune femme et sa chaleur. C’est lorsque tu la sens bouger contre toi que tu te rends compte que la voiture est à l’arrêt. Sa main ne quitte pas la tienne, comme se sourire sur tes lèvres alors que tu la regardes sortir avant toi. Honnêtement tu suis le mouvement, et tu n’as pas vraiment le temps de comprendre ce qu’elle te dit alors que tu sens quelque chose entre ta main et le montant de la voiture. Tu es perdue, tu la vois grimacer, puis secoué sa main. Tu mets trop de temps a comprendre qu’elle a pris un coup à ta place cette fois. Oui tu paniques soudain sans vraiment de raison valable, attrapant la main blesser dans la tienne. ”Je suis désolé ça va? Attend je connais un truc.” Est-ce que tu parles d’un bisou magique? Oui, absolument, mais ton cerveau n’est pas en mesure de vraiment réfléchir. Tu portes alors sa main a tes lèvres, doucement, plusieurs fois. Tu peux sentir la chaleur causer par le coup contre tes lèvres. Tes doigts frottent doucement la blessée, affichant un regard encore inquiet alors que tes yeux se replongent dans les siens.”Ça va?”  Oui c’est clairement inutile ce que tu viens de faire, mais pas dans ta tête c’est déjà pas mal. Tu suis encore le mouvement alors qu’elle parcourt les couloirs, l’ascenseur. Elle sait mieux que toi où tu habitude ce soir/matin. C’est quand même pratique non? Toi, tu n’as aucune idée d’où vous allez. Puis elle tend sa main, te demandant les clés. Les clés? Tu lèves un sourcil, peinant à analyser ce qu’elle te demande avant de percuté dans un “Oh” qui t’échappe. Tu te pinces la lèvre alors que tu te contorsionnes, cherchant de ta main libre dans tes poches. Enfin comme tu peux, tu n’es pas pas vraiment stable. Tu sors des tas de papier de tes poches. Des reçus, des idées griffonnées, et tout un tas de chose dont tu ne sais même pas comment c’est arrivé ici. Ce qui devait arrivé finis par arrivé. Tu perds l’équilibre, et tu te retrouves à plaquer la jeune femme contre le mur à côté de ta porte d’entrée. Tu plantes complètement, alors que ta main libre a quitter ta poche pour te poser sur sa hanche. Tu es hypnotiser par son visage a quelques centimètre du tien. Tu t’approches un peu, comme pris dans un souvenir avant de t’arrêter. Tu ne sais pas ce que tu fais, tu ne sais plus. ”Je…Désolé…” Le parfum de la jeune femme te perturbe, cette proximité aussi. Tu ne sais même plus combien de temps tu restes comme ça. Tu finis par avoir un flash, une révélation alors que tu es bloquer à porter ton attention sur elle. Ta main quitte sa hanche pour retourner dans une autre poche. Tu finis par t’écarter d’elle, porter le trésor trouver au fond de ta poche entre vous deux. ”Je… je les ai trouvé.” Non tu ne l’as pas quitter du regard pendant ce temps. Toujours autant perturber par ce moment et par les pensées qui se bousculent et se mélange à toute allure.

code by kerushirei.

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
In Hell we find Peace - Page 2 Yr7a9s53In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj In Hell we find Peace - Page 2 YxwiBKQ In Hell we find Peace - Page 2 T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Messages : 580
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: In Hell we find Peace | Lun 26 Fév 2024 - 21:09
Citer EditerSupprimer
in hell we find peace
 @davis jonah  
((ootd)) Ses yeux sombres le scrutent à la recherche d’une souffrance qui, visiblement, n’est qu’éphémère. Il a l’air de croire ce qu’il dit. L'alcool pour anti-douleur. Prouvant une fois de plus à quel point son ivresse frôle l’indécence. En témoigne le bruit du choc qui résonne encore violemment dans sa tête. Pourtant elle ne dit rien, le laissant prendre place contre elle dans un geste qui se veut un peu trop naturel. Renversant une nouvelle fois ses fondements. La perdant un peu plus. Le trajet se passe dans un calme troublant. Une pause accordée par un jonah bien silencieux contrairement à tout à l’heure. Un moment suspendu dans le temps. Incapable de prévoir si la phase des frasques est terminée ou si ce n’est qu’une pause bienvenue dans ses actes stupides dictés par les substances enivrant ses sens. L'impression sincère de s’occuper d’un enfant que l’on ramène chez lui car il s’est perdu en ville. si on lui avait demandé à quoi ressemblait jonah sous alcool, elle se serait surement imaginée tout, sauf ça. Comme quoi. Les excès font des ravages. Il le prouve même une nouvelle fois, inconscient de sa taille ou des distances de sécurité entre lui et le monde, car il est à deux doigts de faire un round deux avec la portière et meili sait déjà qui sera le gagnant de ce combat. le réflexe qui émane d’elle est presque surprenant quand on sait qu’elle n’a aucun talent pour s’occuper des autres de manière générale. Encaissant le choc qui aurait peut être fini par achever jonah pour de bon. Si la douleur est cuisante sur le coup, elle tente de la camoufler mais pas assez rapidement. « oui, ça va.. Qu'est-ce que tu fais ? » fronçant les sourcils un peu perdue quand il lui dit qu’il connait un truc en attrapant sa main douloureuse. Méfiante vis-à-vis de quelqu’un qui a failli se jeter dans la rivière juste pour lui prouver qu’il savait nager. Instinctivement elle tente de retirer sa main avant de se figer net, les yeux écarquillés. Sa bouche comme une brulure contre sa peau glacée. Si peu habituée à ce genre de contact. Ce type d’attention. Et pourtant elle le laisse faire quelques secondes de trop. Celles qui ne réchauffent pas que sa main mais qui parviennent à la chambouler. Elle se trouve stupide de réagir face à ça. et pourtant. Reprenant contenance, elle retire sa main, les yeux fuyants parce qu'elle se sent soudainement terriblement vulnérable. « Oui. Je.. oui ça va. C'est rien. » ne voulant pas s’attarder là dessus, elle l’entraine dans son propre immeuble, pour le ramener enfin chez lui. Et il a l’air de mettre un temps fou à comprendre de quelles clés elle parle. Un soupir non contenu franchit ses lèvres alors que ses yeux suivent en même temps qu’il les sort, tout le bazar que peut contenir ses poches, lui arrachant parfois un levé de sourcils. C'est pire qu’un sac à main à ce stade-là. il n’a pas compris non plus qu’il pouvait lui lâcher la main pour être un poil plus efficace bien que meili est desserrée son emprise dessus. « tu sais que tu as deux.. » mains. Elle est incapable de comprendre le pourquoi du comment, mais à ce stade là, difficile de se poser des questions. Ce qu’elle sait juste c’est que son corps finit emprisonné contre le mur et le sien. Que son coeur rate un battement en réalisant les quelques centimètres qui les séparent. Avant de battre un peu plus fort. Comme une impression de déjà vu qui la ramène des semaines en arrière. Bordel. Il ne l’aide pas. Pas du tout. Son souffle alcoolisé se mêle au sien et elle ne manque pas son visage qui se rapproche dangereusement avant de s’arrêter net. Parce que ses yeux glissent sur ses lèvres instinctivement. Le temps semble suspendu. perturbée par cette proximité qui ravive bien trop de choses en elle. « je vais vraiment finir par croire que tu le fais exprès.. Recule. » c’est murmuré contre son visage. Alors que tout son être veut le contraire. putain jonah. Le vide est instantané quand son corps s’en va. Fermant les yeux une longue seconde pour se calmer, elle inspire et expire un grand coup. Ne pas craquer. mais il fait tout pour la rendre dingue et c'est en train de l’agacer. Parce que rien n’est facile et qu’il arrive bien trop aisément à l’ébranler. Son coeur battant bien trop fort pour preuve accablante. Détournant les yeux, elle lui pique les clés d’un geste sec avant de déverrouiller la porte. Et cette parenthèse l’a empêché de se préparer mentalement à ce qui allait suivre tandis qu’ils entrent. Ses yeux balayant l’appartement toujours aussi vide. c’est comme la rediffusion d'un film avec une clarté un peu trop intacte. exactement là où elle se tient, elle se revoit parfaitement dans ses bras. Ressent presque encore la chaleur de son corps alors qu’elle découvrait pour la première fois les parcelles de sa peau. Elle se voit encore.. Stop. Se mordant violemment la lèvre pour mettre un terme à tout ça, elle ne prend pas la peine de réfléchir plus que ça, tirant jonah à sa suite pour le faire asseoir sur le canapé, lâchant finalement sa main qui allait finir par fusionner avec la sienne. Voilà, mission accomplie. Le chanteur est désormais rentré, en sécurité. Mais une partie d’elle-même n’est pas convaincue qu’il n’est plus un danger pour lui-même. « allonge-toi. » Pourtant ses pas la guide vers la cuisine, fouillant sans aucune gêne les placards à la recherche d’un verre. Il n’y a vraiment rien là-dedans. Et vu la chaleur presque inexistante de l’appartement c’est à se demander s’il vit vraiment ici. Elle trouve finalement un verre, qu’elle remplit d’eau avant de revenir vers lui et de lui tendre. « tiens. Ça peut pas te faire de mal. » normalement.


code by kerushirei.
Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
In Hell we find Peace - Page 2 T2sa In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Hellska
Messages : 259
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Re: In Hell we find Peace | Mer 28 Fév 2024 - 11:20
Citer EditerSupprimer
In Hell we find Peace
@Zhong Mei Li
Certains pourraient dire que tu as le Karma avec toi ce soir, où que Mei Li en a un très mauvais. On peut comprendre qu’elle pense que tu le fais exprès, de toujours finir contre elle. Pourtant non. Ta maladresse du moment est au moins agréable pour toi. Enfin, agréable ce n’est peut être pas le mot. Perturbante serait plus exacte. Tu ne sais pas quoi faire une fois que tu es contre elle complètement hypnotisé par le visage de la jeune femme. Tu pourrais presque sentir son cœur battre contre toi. Même dans ton état, des flashs te reviennent, des moments de votre soirée, ce que vous avez fait ici la dernière fois. Tu pourrais presque poussez encore un peu plus le vice. Pourtant tu te retiens, tu sais que t’emparer de ses lèvres est une idée complètement stupide à ce moment précis. Ce n’est pourtant pas l’envie qui t’en manque. Une petite voix te dit pourtant d’arrêter là, de ne pas jeter de l’huile sur le feu sans que tu ne parviennes a te rappeler pourquoi. ”Je dois juste avoir le sens du timing. En plus ça n’a pas l’air de beaucoup te déranger…” Tiens, c’est le retour du Jonah sans filtre. Ça tu sais que vas le payer au moment où ça sort de ta bouche. Tu finis par t’écarter un peu alors que tu retrouves les clés. Tu ne comprends ce qu’elle fait alors qu’elle tente de retrouver son calme, alors tu te contante de suivre le mouvement et de profiter de la vue. Elle ne te demande pas vraiment ton avis et tu termines sur le canapé. Pourquoi est-ce que tu as soudain l’impression d’être un enfant?

C’est amusant, c’est censé être chez toi, enfin dans un sens, mais pourtant tu y as passé si peu de temps que tu n’as pas cette sensation. Il faut aussi dire que ces derniers temps avec la tournée qui a repris tu as passé tes nuits dans les hôtels, même à Seoul. Tu retires ton manteau alors que tu suis du regard la jeune femme. Tu te demandes ce qu’elle fait. Bon, la bonne nouvelle c’est que tu sembles être déjà plus lucide, la petite ballade aura au moins eu ce bénéfice. Par contre tu ne t’allonges pas, tu as bien trop peur de que la tournée internationale ne reprenne aussi vite qu’elle était partie. Tu lèves un sourcil alors qu’elle fouille partout. On dirait bien qu’elle fait comme chez elle. De toute façon ce n’est pas comme si tu avais quelque chose a cacher ici. Tu fixes le verre d’eau et la jeune femme tour à tour. Pourquoi est-ce que soudain tu deviens suspicieux? Aucune idée. ”Pourquoi est-ce tu fais tout ça Mei Li?” Erreur numéro deux du moment te voilà. Tu observes la jeune femme avant de  prendre le verre et de le boire d’une traite. Pourquoi est-ce qu’elle fait autant d’effort pour toi? TU ne comprends pas vraiment. ”On se gèle ici non? Je ne sais même plus si le chauffage fonctionne.” Tu te relèves, souriant à la jeune femme, avant de tenter de te rappeler où se situe le thermostat, tu parcours la pièce en tendant le doigt pour faciliter le repérage de la cible. Bon le voyage se passe sans trop d’écart de trajectoire. Sauf que tu te découvres un nouvel ennemi mortel lorsque tu as bu: le thermostat en Coréen. Tu grognes quelques secondes alors que tu tentes de forcer ton cerveau a faire la traduction et à te rappeler comment ce machin fonctionne. Tu sembles réussir mais sans avoir aucune idée de combien de temps tu mets, ni même de confirmation que ça fonctionne. Juste le machin qui clignote sur une température qui semble plus élevé que celle précédemment afficher.

Fier de toi, tu fais demi tour, avant de bloquer en retombant sur Mei Li. Tu réfléchis à ce que tu veux faire, ce que tu dois faire et tu en prends marre. Tu vas juste faire ce que tu as envie de faire pour une fois. TU te diriges vers la jeune femme, une fois arriver à sa hauteur tu restes quelques instants sans bouger. Ta main vient se poser sur sa joue, tu peux sentir sa peau gelée contre la tienne. ”Tu es gelée a cause de moi…” Ton autre main vient attraper son dos pour l’attirer contre toi, alors que tu caresses doucement son dos. Tu en profites pour tenter de la réchauffer un peu. Puis un nouveau moment de faiblesse, comme souvent en sa présence, et encore plus ce soir, vient te frapper. ”Reste avec moi cette fois…” Tu ne te rends même pas compte de ce que tu dis où sous-entend. Clairement pas assez sobre pour ce genre de réflexions. TU veux juste sa chaleur et sa présence à tes côtés.

code by kerushirei.

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
In Hell we find Peace - Page 2 Yr7a9s53In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj In Hell we find Peace - Page 2 YxwiBKQ In Hell we find Peace - Page 2 T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Messages : 580
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: In Hell we find Peace | Mer 28 Fév 2024 - 21:28
Citer EditerSupprimer
in hell we find peace
 @davis jonah  
((ootd)) Le regard assassin qu’elle lui lance parle pour elle. Comme si le conflit intérieur qui se joue en elle n’était pas suffisant, il faut que jonah mette les mots sur des choses qu’elle ne veut pas exprimer. Et si sa franchise a eu le don de la désarmer plus d’une fois, à cet instant précis, elle lui donne plus envie de l’insulter qu’autre chose. La tempête grondant en elle menaçant de déborder. son alcoolémie exacerbant ce trait de lui-même. c’est un contrecoup supplémentaire qu’elle se prend en pénétrant dans l’appartement. Comme une mauvaise blague. Des pensées intrusives et obsédantes. Celles qui n’ont eu de cesse de se rejouer encore et encore dans sa tête pendant des semaines. Incapable de les faire taire. Incapable de les oublier. Parce que jonah a réussi à graver dans le marbre cette nuit-là. Qu'il s’est infiltré sous sa peau et dans sa tête avec une facilité troublante sans qu’elle parvienne à le déloger. Et au lieu de le laisser là maintenant qu’il est chez lui, et s’en aller, tout son être entre en contradiction avec ce qu’elle est censée faire. Lui ramenant un verre d’eau au lieu de quitter les lieux sans un regard en arrière, comme il serait plus sage de faire. lui aussi, ne comprend pas.  et elle se fige à sa question. C'est vrai ça. Pourquoi est-ce qu’elle fait tout ça ? Mettant une nouvelle fois le doigt sur le nœud du problème avec une facilité déconcertante. C'est officiel, elle le déteste sous alcool. Il ne peut pas juste se taire au lieu d’exposer au grand jour tout ce qu’elle fait et qu’elle devrait pas faire ? « tu préfères que je te le jette à la figure pour te faire désaouler plus vite ? » c’est cinglant pour masquer son trouble. elle ne répond pas aux sous-entendus bien plus profond que soulevait cette question si banale, et pourtant, si lourde de sens. car elle n’a pas la réponse. Ou du moins, elle ne veut pas l’admettre. Au moins, ça a le mérite de le décider puisqu’il accepte le verre d’eau sans rechigner plus longtemps. Un soupir exaspéré franchit ses lèvres tandis qu’il se relève. Il ne peut pas tenir en place deux secondes ? S'asseoir, s’allonger, dormir. Ne plus débiter toutes ces phrases qui l’achèvent un peu plus. L'oublier. Rendre les choses simples ? Non. Le voilà debout à la recherche du thermostat, comme si son appartement était un lieu inconnu. En revanche, elle ne le contredit pas. Il fait un froid glacial chez lui. Elle n’a même pas retiré son manteau ou son écharpe. Peut être pour se donner la force de partir. Sachant pertinemment que si elle ôte ses affaires, elle sera incapable de faire marche arrière. Le silence qui plane n’est qu’entrecoupé par jonah qui râle contre le régulateur. Penchant la tête légèrement sur le côté, elle est partagée entre l’idée de graver cette image dans sa mémoire tellement c’est désespérant de le voir ainsi galérer, et celle de le pousser pour prendre les commandes. Ses yeux retombent dans les siens quand il se retourne enfin. pendant quelques secondes elle se demande s’il n’a pas oublié l’espace d’un instant, qu’elle était là. Juste derrière. Elle devrait reculer. L'empêcher de se rapprocher une nouvelle fois. Mais sa main contre sa peau la cloue sur place. Elle se noie dans ses yeux vitreux incapable de bouger avant de dire doucement, haussant les sourcils « si tu gères aussi bien la température de ton appartement que celle de l’hiver, oui effectivement, c'est ta faute. » alors qu’il n’a absolument, pour une fois, aucune responsabilité dans tout ça. Que meili est sortie en pleine nuit d’elle-même, consciente du froid hivernal. Un soupir las franchit de nouveaux ses lèvres alors que la chaleur de son corps envahi le sien. des gestes presque trop naturels pour une situation qui ne l'est pas. Perdue, elle relève la tête vers lui, l’incompréhension sur son visage. Incapable de cacher le torrent d’émotions contradictoires qui la traverse. Cherchant des réponses sur le sien. ce reste avec moi qui lui fait chavirer l'âme. qui veut tout et rien dire à la fois. « c’est moi qui devrait te demander pourquoi tu fais ça ? » elle a envie de s’énerver. De lui crier dessus. De lui remettre les idées dans le droit chemin. Mais meili est terriblement fatiguée. Physiquement. Mentalement. « pourquoi tu t’accroches comme ça ? » elle a été horrible avec lui. Elle a tout fait pour le faire fuir. Alors pourquoi s’obstine-t-il autant ? « c’est l’alcool qui parle pour toi. Je t’assure que lucide tu ne tiendrais pas le même discours. » sa voix se brise presque parce qu’elle sait ce qu’elle a engendré. « j’te comprends pas. » ses yeux finissent par fuir les siens. elle se perd dans ses propos. Elle a envie de croire qu’il pense ce qu’il dit. Et en même temps, tout ça n’a aucun sens. Parce que s’autoriser à le laisser entrer dans sa vie est comme lui dérouler le tapis rouge pour qu’il vienne la briser dès qu’il s’en sera lassée. Elle le sait. Que son attraction pour elle ne sera forcément que temporaire. Pourtant elle ne sait pas quelle réponse elle attend à toutes ses questions. Parce qu’aucune réponse ne semble convenir.  

code by kerushirei.
Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
In Hell we find Peace - Page 2 T2sa In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Hellska
Messages : 259
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Re: In Hell we find Peace | Dim 3 Mar 2024 - 21:33
Citer EditerSupprimer
In Hell we find Peace
@Zhong Mei Li
Tu ne comprends pas. Tu restes là la contre contre elle, le plus naturellement du monde, et pourtant elle semble encore chercher a t’éviter. Tu ne peux même pas te dire que c’est normal qu’elle réagisse ainsi, qu’elle n’aurait même pas dû en faire autant pour toi ce soir. Mais c’est plus fort que toi, tu ne peux pas t’empêcher de chercher son contact, sa présence. Elle est comme une drogue a laquelle tu ne saurais dire non. Tu n’as jamais été aussi calme qu’en sa présence, même si tu ne lui as jamais dis, et que ce n’est clairement pas le moment non plus. Puis elle te perturbe, partant trop loin pour ton cerveau embrumé. Tu bugs complètement alors que ses yeux viennent se plonger dans les tiens. Tu tentes de recoller les morceaux, de comprendre ce qu’elle veut te dire. ”Je… Je ne suis pas vraiment revenue ici depuis… Un moment… Je suis désolé…” Tu ne sais pas trop quoi faire, tu te contentes alors de la serrer plus contre toi, tentant de la réchauffer un peu plus. En même temps on ne peut pas dire que sa tenue est parfaitement adapter pour affronter les températures hivernales. Soit, ce n’est pas te déplaire d’un autre côté, parce que ça tenue la met en valeur, comme d’habitude. Soudain ton cerveau refait une connexion foireuse, alors qu’un rire amusé passe tes lèvres. ”Peut être que c’est ma responsabilité de te réchauffer du coup?” Sauf que tu n’as pas le temps de vraiment faire quoi que ce soit. Les choses s’enchaînent encore, alors qu’on soupir las échappe à la jeune femme, puis qu’elle retourne ta question contre toi. C’est la question à un million qu’elle pose là. Tu ne sais pas, enfin, si mais tu ne veux pas admettre la raison. Tu ne veux pas admettre l’emprise qu’elle a sur toi, surtout pas après qu’elle t’ai traité comme si tu n’étais finalement personne. Tu ne sais plus maintenant, si ce que tu croyais voir en elle était vrai. Si ce que tu pensais n’était qu’une illusion. Elle fuit ton regard, elle te fuit… ENCORE. À croire que c’est une habitude chez elle, mais pas cette fois, non, pas ce soir. Elle ne s’en sortira pas si facilement aujourd’hui.

”Pourquoi? C’est si étonnant que ça que quelqu’un cherche a mieux de connaître? Ta main reviens chercher son visage, l’attire vers toi pour la forcer a te regarder. Doucement, tu ne veux pas lui faire mal. Tu restes quelques secondes à ne rien dire, hypnotiser par ses lèvres, que tes doigts viennent effleurer doucement. ”Peut être que c’est l’alcool. Peut être pas… Tout ce que je sais… C’est que je veux que tu restes avec moi. Est-ce que c’est si dur que ça de me laisser une chance?” Tes doigts quittent ses lèvres pour revenir caresser sa joue. ”Moi non plus je t’ai pas compris… Pourquoi tu es partie comme une voleuse… Pourquoi est-ce que tu as cherché a m’éloigner depuis en permanence?” Un mélange d’honnêteté de l’homme ivre et d’un minimum de raison qui revient au fur et à mesure du temps. Tu ne devrais pas lui dire, enfin, sûrement pas. Le poids des mots et simplement différent dans ta situation, dans votre situation. Ton état de sert un peu d’excuses pour dire ce que tu n’as pas osé dire là dernière fois. Ta main glisse dans son dos, caressant doucement la jeune femme avant que ta main ne quitte sa joue. ”Est-ce que c’est si important que ça de comprendre? Parfois, même moi je ne me comprends pas. Si on suivit juste ce qu’on a envie pour une fois?” Ta main désormais orpheline de sa joue vient commencer de défaire l’écharpe de Mei Li, doucement alors que ton regard se plante de nouveau dans le sien. Elle te sert clairement de point d’ancrage, ton équilibre est encore précaire. L’écharpe finit par quitter la jeune femme, alors que tu la prends par les hanches. Tu viens alors ton front contre le sien, doucement. Tu fermes les yeux alors que l’odeur du parfum de Mei Li vient une nouvelle fois perturbé ta réflexion. Tu profites de sa chaleur, de ce moment, avant de lui dire doucement, presque dans un murmure. ”S’il te plait… Reste avec moi ce soir…”

code by kerushirei.

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
In Hell we find Peace - Page 2 Yr7a9s53In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj In Hell we find Peace - Page 2 YxwiBKQ In Hell we find Peace - Page 2 T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Messages : 580
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: In Hell we find Peace | Lun 4 Mar 2024 - 18:55
Citer EditerSupprimer
in hell we find peace
 @davis jonah  
((ootd)) elle ne sait pas pourquoi il s'excuse. Pourtant cette confession est un rappel alarmant que jonah ne vit pas ici. Errant d’une ville à l’autre sans réel point d’attaches. Constamment sur les routes. En tournée... Ailleurs. Qu'il semblerait que meili soit prise dans cet engrenage maudit où les seules personnes qui ont de l’impact, sont celles qui la laisseront toujours derrière. Elle ne relève même pas sa blague douteuse, extériorisant un peu trop toutes ses questions qui la hante. elle ne comprend pas. Bien que tenter de lui arracher des explications dans son état d’ivresse est peut-être stupide. Qu'elle ne sait pas vraiment si elle se sent prête à entendre les réponses qu’il a à lui donner. c’est face à ce constat que ses yeux fuient les siens. Pour peu de temps. Ses doigts sur son visage la ramènent droit vers lui. vers ce visage qui l'obsède. Ses yeux qui la regardent comme personne. Sa douceur la désarme complètement. Sa question aussi. Oui, c’est étonnant. Parce que ces dernières années, elle a fait en sorte que personne ne cherche à le faire. coupant toute envie de creuser sous la surface. Moins on l'approche, moins on peut la blesser. Moins on peut déceler que sous cette parure prestigieuse tout est bancal et de travers. Vestiges d’un royaume en miettes parce qu’il n’y a jamais eu de véritables fondations. Qu'il n’y a rien de stable. Sa bouche s’ouvre pour répondre mais aucun son ne sort. Pris de cours par la caresse de ses doigts sur ses lèvres. La suite manque de l’achever. Complètement perdue face à ses confessions susurrées du bout des lèvres. Celles qui font battre son cœur un peu plus fort. Cette atmosphère qui a presque pris une ambiance trop intimiste. Elle pourrait se noyer sous son touché. Incapable de s’écarter. ses traits se tordent sous la complexité que soulève cette demande. Lui laisser une chance.. Mettant le doigt sur tout le cœur du problème. Ça lui arrache même un rictus triste. « te laisser une chance pour quoi.. ? » Parce que ça veut tout et rien dire même si elle se voile la face sur ce qu'il veut vraiment. « je sais pas si j’en suis capable.. » c’est murmuré. Presque inaudible. Livrant une part d’elle-même remplie de doutes. Cela signifierait baisser les remparts. Le laisser s’infiltrer un peu plus dans sa vie. Lui donnant toutes les armes pour qu’il puisse l’achever quand l’envie lui prendra parce qu’elle sait comment ça va se passer. Incapable de le dissocier de cette image qu’elle a des hommes comme lui. ce mirage qui finira par s'en aller à son tour. Un soupir lui échappe et malgré ses doigts maintenant son visage, ses yeux fuient une nouvelle fois. « parce que c’était ce qu’on avait convenu à la base. Et parce que... c’était plus.. simple.  » pas de lendemain. pas d'attaches. avant que tout ne parte en vrille. c’était le contrat qu’ils avaient passé. Qu'ils n’auraient jamais du se revoir. Une nuit et tout ça aurait dû se terminer. Pourtant, elle a beau le fuir elle finit toujours par revenir au point départ : lui. Comme si tout le ramenait vers lui, constamment. Ses yeux retrouvent les siens, un peu perdus. C'est peut-être les mots qu’elle avait besoin d’entendre. Au moins le temps d’une soirée. Même si ça la terrifie, au fond. Et c’est peut-être l’effet jonah. La fatigue. Les deux. Ce sentiment de plénitude étrange quand elle est avec lui. Mais sa supplique a le don de lui infliger le coup fatal. abdiquant alors que le conflit fait rage en elle. Ses yeux se ferment aussi quand son visage se colle au sien. Profitant de sa proximité. De ce moment de bascule qui durent de précieuses secondes. Cette dangereuse impression que le seul endroit où elle se sente vraiment à sa place est juste là. Qu'elle ne s’est jamais sentie aussi vivante que depuis qu’il a croisé sa route. la raison pour laquelle elle a cherché à mettre un terme à tout ça. De peur de l’impact que ça puisse avoir dans sa vie. Qu'elle fait tout pour se rendre invulnérable mais ça ne fonctionne pas sur lui. Elle finit tout de même par accepter du bout des lèvres. « ok.. » inspirant un peu plus pour se donner le courage de faire ce qu’elle ne fait jamais. « ok.. Mais juste parce que je n'ai pas envie d’avoir ta mort sur la conscience si tu tombes et te fracasses le crâne je sais pas où. » et non pour la véritable raison derrière. Rouvrant les yeux et détachant son visage du sien, ses yeux glissent sur sa bouche, sur ses traits si parfaits. Peu habituée à ces moments si profonds. Passant une main dans ses cheveux pour tenter de reprendre un peu contenance, elle finit par souffler. « je suis fatiguée. et je crois que.. tu devrais dormir.  » que le jour ne va pas tarder à se lever et que l’heure est presque indécente. Reculant un peu pour ne pas céder à la tentation vivante qu’il exerce sur elle, ses yeux glissent du couloir vers sa chambre au canapé à côté avant de remonter vers lui. Parce qu’elle ne sait pas vraiment quoi faire. Un peu déboussolée. Soudainement plongée en plein inconnu car meili n’est pas celle qui reste. il en a déjà fait les frais. Se raclant la gorge elle finit par dire doucement « je.. Va te coucher. Je vais prendre le canapé. » et avant qu’il n’ouvre la bouche et qu’il lui sorte encore son méfait de la dernière fois elle ajoute en soupirant. « je ne partirai pas dans ton dos. Fais pas cette tête. » même si pour le coup plus les secondes passent plus c’est ce qu’elle a envie de faire parce qu’elle ne sait pas dans quoi elle plonge.  

code by kerushirei.
Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
In Hell we find Peace - Page 2 T2sa In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Hellska
Messages : 259
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Re: In Hell we find Peace | Dim 10 Mar 2024 - 19:55
Citer EditerSupprimer
In Hell we find Peace
@Zhong Mei Li
Tout devient de plus en plus flou, de plus en plus intriqué et… Étrange. Tu n’as plus vraiment de retenue où de contrôle sur ce que tu peux dire. L’alcool aidant, tu ne fais que dire simplement ce que tu penses, même si tu ne devrais clairement pas. Tu déclenches sans le vouloir l’ouverture des vannes de ton esprit, peut être que Mei Li te le fera payer plus tard. Tu ne sais pas, tu ne fais pas de calcul en ce moment, alors que tu la chanteuse est contre toi. Moment presque intimiste entre vous deux alors que ce n’était clairement pas prévu. Elle te répond, elle enchaîne, et même dans ton état tu es surpris par la soudaine faiblesse qu’elle affiche soudain. Tu ne sais pas quoi en faire sur le moment, clairement peut habitué à ce qu’elle s’affiche ainsi. Elle qui est une sorte de reine des glaces si inaccessible d’ordinaire semble enfin te donner ce que tu voulais: l’armure semble fondre un peu, te laissant entrevoir quelque chose d’inattendu. ”Pour quoi? Je n’en sais rien… Ta présence… Quand tu n’es pas là depuis cette soirée c’est comme si il me manquait quelque chose…” Tu peines à trouver tes mots, parce que même toi tu ne sais pas vraiment ce que tu veux, ce que tu attends vraiment d’elle. Tu n’as fait que de vivre le moment avec elle, depuis la première fois où tu l’as croisé. Rien n’a vraiment changer. ”C’est juste toi que je veux. Je ne sais pas comme ça peut marcher, si ça peut durer avec le genre de vie que je mène. Mais je ne veux pas regretter.” Tu as l’impression que ce que tu dis n’a aucun sens.  Pourtant tu te délectes de la proximité avec elle. Elle t’apaise, t’endort, t’hypnotise, tu t’endormirais presque contre elle. Sa respiration contre toi te berce alors que tu fermes les yeux. Ce n’est pas sa voix qui te sort de ta torpeur en une fraction de secondes.

Tu étais persuadé qu’elle allait partir. Encore. Ton cerveau ce refusant a cette abandon quitte a en perdre ta dignité et à supplier. Mais non, étrangement elle te dit qu’elle reste. Tu subis un ascenseur émotionnel, comme un enfant. Un air réjoui doit illuminer ton visage puis disparaître aussi vite alors que tu te dis qu’elle te joue peut être un tour pour s’éclipser a nouveau. Non non. Tu refuses cette idée, pas une nouvelle foi. Dans ton état c’est inconcevable de surmonter cette idée. Mais elle te fait rire, même maintenant, après tout ce qu’elle vient de faire, elle cherche encore des excuses. Mais toi tu t’en rends compte. ”Tu ne peux pas juste dire que tu as envie de rester hein?” Tu ris de nouveau, avant qu’elle ne détache son visage du tien. Tu l’observes, comme si bouger le petit orteil risquait de briser ce moment qui semble si spécial. Sauf qu’elle te parle de prendre le canapé? Tu mets quelques secondes pour analyser ce qu’elle te dit. Elle détourne clairement ce que tu voulais dire, et tu n’aimes pas ça du tout. Tu vois clairement ça comme un moyen de s’échapper encore une fois. ”Le canapé ce n’est pas vraiment ce que j’avais en tête Mei Li” Tu t’écartes un peu d’elle, regrettant déjà sa chaleur. Tes mains la quittent pour venir attraper ses mains alors que tu continus de t’écarter. Un petit sourire en coin alors que tu replantes ton regard dans le sien. ”J’ai une bien meilleure idée, et en plus je serais rassuré que tu ne te sauves pas encore à la première occasion.  Tu jettes un coup d’oeil au canapé a coté de vous. Hors de question que tu la laisses dormir la dedans, et encore moins toute seule. Tu reposes ton attention sur la jeune femme, un sourire aux lèvres alors que tu manques de reperdre l’équilibre en reculant ”Hors de question que tu dormes sur le canapé. En plus le meilleur endroit pour me surveiller… C’est a côté de moi dans le lit non? Surtout que vu le froid, tu serais beaucoup mieux.” Oui, tu retournes comme tu peux ses arguments contre elle. Même si en l’état actuel tu manques clairement de crédibilité. Tu l’attires doucement avec toi vers la chambre, avant de lâcher ses mains pour te retourner, histoire d’être sûr de bien passer la porte. Il faut l’avouer, l’opération était plutôt mal partie. Tu passes enfin la porte et ton lit semble soudain t’appeler comme jamais. Sauf que non, tu décides de ne pas dormir dans cette tenue, tu tentes alors de retirer ton haut, sauf que ton manque de coordination cause un nouveau souci. Tu es coincé dans ton pull a moitié enlever dans un bruit sûrement peu attirant alors que tu continues de tenter de t’en sortir seul. ”Tu pourrais me… Donner un coup de main s’il te plait. Enfin pas comme la dernière fois, enfin si mais… S’il te plait…

code by kerushirei.

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
In Hell we find Peace - Page 2 Yr7a9s53In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj In Hell we find Peace - Page 2 YxwiBKQ In Hell we find Peace - Page 2 T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Messages : 580
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: In Hell we find Peace | Mar 12 Mar 2024 - 15:09
Citer EditerSupprimer
in hell we find peace
 @davis jonah  
((ootd)) Jonah ne se rend pas compte des ravages que font ces paroles sur elle. faisant écho à ce qu’elle a pu ressentir à son tour sans l’assumer. Qu'il parvient à dire à voix haute avec une facilité déconcertante ce qu’elle pense tout bas et qui ne franchira sans doute jamais ses lèvres. Bouleversée par ce conflit interne qui lui crie de céder d’un côté et celle de se sauver de l’autre. Ne parvenant même pas à masquer la stupeur sur son visage doublée à une peine tranchante face à la suite qui lui donne le coup de grâce. Son cœur fait une embardée violente avant de battre un peu plus vite. Un peu plus fort. Elle a envie de lui hurler au visage que ça ne peut pas fonctionner. Que ça ne marchera pas. Jamais. C'est impossible. Qu'elle sait exactement comment ça va se passer. « tu ne sais pas ce que tu dis. Tu.. » Mais les mots meurent au fond de sa gorge car le simple fait qu’il soit conscient de tout ça le rend bien plus crédible. ne lui promettant pas monts et merveilles mais une vérité franche. Qu'il lui donne l’envie d’y croire, même minime bien qu’elle sache pertinemment que c’est une folie que de s’accrocher aux confessions d’un homme ivre. Qu'elle connait déjà l’issue et pourtant.. C'est bien ces quelques mots qui résonnent en elle bien plus que tout le reste c’est toi que je veux. Elle si ferme et décisive dans ses choix relationnels en vient à tout remettre en question. Ne pas regretter. Ça la cloue sur place. la peur de souffrir, de finir de nouveau abandonnée au bord de la route ou trompée comme un jouet dont on se lasse, excuse inconsciente pour balayer d’un geste de la main toutes les opportunités à risque qui pourrait la rendre heureuse même quelques temps. Elle finit par se pincer l’arête du nez pour reprendre contenance face à ces révélations imprévues. « je.. n’ai pas envie de parler de ça maintenant. » soupir las à l'appui. elle est bien trop fatiguée. c’est presque trop d’un seul coup. Elle n’est clairement pas prête et elle a besoin de temps pour réfléchir à tout ça. Pour clarifier ce chaos monstrueux qui a pris possession d’elle face à cet ouragan appelé jonah. Et peut être que demain il ne se rappellera de rien. Peut être aussi, que ce ne sont que des paroles en l’air d’un homme saoul. Et que les prendre trop à cœur reste dangereux. Mais ça ne l’empêche pas de rester. Et elle claque la langue alors qu’il lui renvoi en plein visage la vérité qu’elle tente de masquer. Il ne sait donc pas se taire, qu’il est agaçant. « ne crois pas que faire du babysitting m’amuse. » soupir à l’appui. Car c’est un peu ce qu’elle fait ce soir, bien qu’elle le fasse de son plein gré cela dit. elle hausse franchement un sourcil l'invitant à continuer pour savoir quelle idée monsieur avait donc en tête avec ses quatre grammes dans chaque bras et qu’elle se ferait un plaisir d’avorter. « rien que le terme meilleure idée annonce clairement le pire. »  et elle roule des yeux, irritée par le fait qu’il ne la croit pas. « je t’ai dit que je ne partirai pas. »  tirant un peu plus vers elle sa main dans la sienne quand elle le voit basculer en arrière. Décidément. Il a beau être plus lucide que tout à l’heure, combien de chute l’a-t-elle empêché de faire ce soir ?  « apprend déjà à tenir debout par toi-même pour commencer avant de.. Quoi ? » non. Elle ne dormira pas avec lui. C'est.. Pourtant ses yeux glissent sur son torse et elle a presque envie de se gifler face à l’idée loin d'être déplaisante que de retourner se blottir contre lui. Vraiment. Complètement.. Fais chier. on ne pourra pas lui reprocher d'avoir voulu l'éviter. respectant des limites qu'elle s'est imposée en voulant garder ses distances. et il ne lui laisse pas le temps d'insister sur le fait que le canapé.. c'est très bien. elle ronchonne presque quand il l’emmène contre son gré vers la chambre. « tu marches déjà plus droit que tout à l’heure, y a du progrès. » tentant de focaliser son attention sur les détails à critiquer plutôt que sur le fait qu’elle a envie de fuir. Et c’est peut être la fatigue ou jonah qui rend ça beaucoup plus facile mais elle parvient à ne pas prendre ses jambes à son coup en franchissant le seuil de la porte. Bien que certaines scènes reviennent se jouer de façon inappropriée dans sa tête, bien vite balayé par.. « alors ça.. » meili hausse les sourcils avant de croiser les bras. Penchant la tête pour admirer ce spectacle tout à fait.. Inédit et spectaculaire. Elle se prince les lèvres parce qu’elle est prise d’une envie de rire pour la première fois depuis des semaines et en même temps celle de soupirer exaspérée. Elle ne réagit pas tout de suite. Admirant la scène ridicule qui se joue sous ses yeux avant qu’il ne se décide à lui demander de l’aide. « oui bien sûr, attends une seconde. » seconde qui dure plus qu’elle ne devrait. sortant son téléphone, meili prends quelques photos sans aucun scrupule pour immortaliser le moment comme une douce vengeance. elle le laisse même comme ça encore quelques instants, histoire d'immortaliser ça dans sa mémoire. et c’est un petit sourire qui orne le coin de ses lèvres. Un vrai. Un rare. Est-ce que zhong meili est vraiment en train de trouver ça.. mignon ? Oui. Secouant la tête elle finit par se rapprocher. Glissant doucement ses mains sous son pull. un air de déjà vu qui la trouble avant qu’elle ne dise faiblement. « baisse toi un peu. » elle ne sait pas trop comment il s’est débrouillé pour emmêler tout ça mais elle parvient à retirer le vêtement qui finit entre ses mains, et la tête de jonah soudainement bien trop près de la sienne. Et comme à chaque fois qu’il se retrouve près d’elle le temps semble comme suspendu tandis que ses yeux se perde sur son visage, murmurant contre celui qui serait sa perte. « monsieur est libéré.. » avant de reculer un peu et de désigner son lit d'un geste de la tête pour l'inviter à aller dormir. Très honnêtement meili n’en mène pas large et elle ne sait pas vraiment quoi faire non plus. Dormir hors de son propre lit étant quelque chose qu’elle ne fait généralement.. Jamais.  

code by kerushirei.
Davis Jonah
❝ Ars longa, vita brevis
Davis Jonah
In Hell we find Peace - Page 2 T2sa In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj

Pseudo : Vici0usD
Célébrité : Noah Sebastian
Crédits : Hellska
Messages : 259
Âge : 28
 http://www.shaketheworld.net/t28607-davis-jonah-can-u-hear-me-thhttp://www.shaketheworld.net/t28617-davis-jonah-act-rp#1057856http://www.shaketheworld.net/t27720-vici0usd-hyo-jin-woo-jonah
Re: In Hell we find Peace | Jeu 14 Mar 2024 - 15:01
Citer EditerSupprimer
In Hell we find Peace
@Zhong Mei Li
Est-ce qu’un seul instant tu lui à laissé le choix ce soir? Pas vraiment depuis que vous êtes rentrer à l’intérieur de l’appartement. De toute façon c’est elle qui est restée depuis le début non? Toi tu ne fais que profité de la situation qui se présente à toi. Enfin profité ce n’est pas comme si tu étais capable de prévoir à long terme. Tu restes plutôt sur des choses simples comme comment tenir debout et et réussir a faire en sortir que Mei Li ne te glisse pas encore les doigts. Bon ça n’empêche pas la jeune femme de te rattraper alors que ton équilibre est soudain redevenu précaire. Comme quoi c’est plutôt agréable de pouvoir compter sur quelqu’un. Il y a longtemps que ça ne t’était pas arrivé, honnêtement ça t’avais un peu manquer, sans que tu ne t’en rendre vraiment compte. Même dans ton état tu aurais aimé avoir une réponse, avoir une meilleure idée de ce qui pouvait ce passé dans la tête de Mei Li actuellement. Tu n’as pas la patience de ton état normal, et encore moins le tact de te dire que ce n’est pas le moment. Tu t’emmêles les pinceaux dans l’ordre des choses, ce qu’elle te dit se mélange et tu ne prends que les informations qui t’arrangent. ”Comme si de toute façon tu voudras jamais en parler…” Tu aurais du juste le pensé, mais les mots sortent de ta bouche voix basse sans même ta permission. Tu vois ses mimiques, ses réactions. Elle n’est pas du genre a partager ce qu’elle ressent, contrairement a toi depuis que tu as recroisé son visage.

Tu ne lui as donc pas laissé le choix, alors que tu l’attires dans la chambre. Elle ronchonne, se plaint, mais te laisse faire. Soit elle ne veut pas avouer que c’est ce qu’elle voulait, soit tu la prends tellement pas surprise qu’elle n’a pas su quoi faire. Dans tous les cas les deux te vont. ”Et toi tu n’as pas encore pris tes jambes a ton cou. Il y a du progrès.” Tu ris doucement a ta propre bêtise. Tu admires la jeune femme encore quelque instant, avant de te coincé comme un idiot dans ton pull. Clairement pas l’effet escompté mais attendu de la soirée. Ce serait quand même la façon la plus conne de l’univers de mourir non? Mourir dans son pull en état d’ébriété, pire épitaphe du monde. Tu préférerais au moins partir en beauté sur scène. Tu te résous bien vite à demander de l’aide a Mei Li mais elle prend clairement son temps. Qu’est-ce qu’elle fait? TU t’agaces encore plus. ”C’est pas drôle aide MOIII.” Y a-t-il un brin de panique injustifiée dans ta voie? Oui, parfaitement, tu es un peu dans un moment de panique. Surtout que tu n’as clairement pas une confiance aveugle en Mei Li dans se moment précis. Tu batailles encore un peu avant que les mains de Mei Li sur ta peau ne t’arrachent un frisson et arrêtent ta gesticulation digne d’un poisson hors de l’eau. Tu suis ses instructions, tu n’as pas vraiment le choix de toute manière, jusqu’à ce qu’elle te libère enfin de ta prison textile. Tu te retrouves donc torse nue, beaucoup trop proche de Mei Li pour lutter contre l’hypnotisme de sa personne sur toi. ”Merci…”

Tu ne peux qu’afficher ton mécontentement quand elle recule et qu’elle te désigne ne lit d’un signe de la tête. Non non non, tu ne t’en sortiras pas si facilement mademoiselle. Tu attrapes la jeune femme par les hanches, l’entraînant avec toi sur le lit, sans vraiment lui demander son avis. Tu re retrouve au dessus d’elle, collé contre elle, ton regard dans le sien. Tu ne sais pas trop combien de temps tu restes là, à juste l’observer, avant que ta main ne vienne doucement caresser sa joue. ”Ça rappelle quelques souvenirs… Pourtant je me lasse pas de cette vue…” Ta main reste immobile sur sa joue, alors que des flashs continuent de venir te perturber. On peut clairement dire que tu ne sais rester indifférent à sa présence. Tu ne sais pas quoi faire clairement tenter plus que de raison, mais tu sais que tu ne feras rien, encore moins dans ton état. Ça n’empêche pourtant pas ta main de se glisser sur la peau de la jeune femme, jouant avec les limites de son haut. Tu voudrais bien dire que c’est fait exprès, mais pas du tout. La mémoire musculaire qui semble vouloir te jouer des tours, comme si c’était la place la plus naturelle du monde pour ta main. Sauf que maintenant que tu es allongé contre la chaleur de la chanteuse le sommeil semble bien vite venir te chercher. Tu glisses sur le côté, laissant tes bras autour de la jeune femme. Ce n’est pas vraiment ça qui va l’empêcher de se sauver mais sa chaleur contre toi est rassurante. ”Pourquoi est-ce que je suis toujours aussi calme quand tu es là? Tu es démoniaque Mei Li… Mais je crois que si je ferme les yeux, tu vas en profiter pour disparaître encore…” Tu es comme un disque rayé alors que replonge ton regard dans le sien. Ta main se ballade sur la jeune femme, comme pour imprimer cette vision dans ton esprit alors que tu l’auras sans doute oublier au réveil. Tu finis par glisser une main dans la sienne, enlaçant ses doigts dans les tiens, alors que le sommeil te rattrape a une vitesse déconcertante, tu luttes pour garder les yeux ouverts. Cette bataille tu la perds pourtant avant même de l’avoir faite, alors que tu sombres contre Mei Li.


code by kerushirei.

________________________________

Can you hear me through the white noise?

Zhong Mei Li aime ce message

Zhong Mei Li
☆☆☆ FIRST WIN SHAKER
Zhong Mei Li
In Hell we find Peace - Page 2 Yr7a9s53In Hell we find Peace - Page 2 Fmnj In Hell we find Peace - Page 2 YxwiBKQ In Hell we find Peace - Page 2 T2sa

Pseudo : jae.
Célébrité : xiao min
Messages : 580
Âge : 26
 http://www.shaketheworld.net/t28619-my-heart-is-a-ghost-townhttp://www.shaketheworld.net/t28621-zhong-mei-li#1058064http://www.shaketheworld.net/t28443-jae-et-tous-ses-potits-bebes-venez-venez#1054881
Re: In Hell we find Peace | Ven 15 Mar 2024 - 15:58
Citer EditerSupprimer
in hell we find peace
 @davis jonah  
((ootd)) Ce trajet jusqu’à la chambre qu’elle redoute et qu’elle laisse faire est une représentation parfaitement imaginée de la situation dans laquelle elle se trouve. Tiraillée entre le désir de le suivre tout comme l’envie de fuir, au sens propre comme figuré.  Comme si franchir le seuil de cette porte la menait droit vers ce point de non-retour. Une bascule irrévocable. Et même sous l’emprise de l’alcool il semble que c’est un détail qui n’échappe pas à l’homme qui parvient à lire en elle avec une aisance qui l’exaspère. Le regard noir qu’elle lui lance faisant écho à sa répartie un peu trop naturelle qui ne lui plait absolument pas. « je peux toujours y remédier.. » elle râle, mais elle se laisse faire, étrangement ses paroles en total contradiction avec ses actes. C'est loin de la faire rire pourtant. Si cette situation futile et banale peut paraître anodine pour la plupart des gens, ce n’est pas son cas. cette perte de contrôle faisant grandir ce sentiment de doute et de panique en elle, que jonah parvient pourtant à tempérer malgré lui. le sourire sur son visage, l’écho de son rire sont peut-être l’une des raisons qui lui donne envie de s’accrocher un peu plus tandis qu’elle franchit le seuil de cette foutue chambre. ravivant certains souvenirs avec une clarté parfaite. Rapidement remplacés par la vision du chanteur qui n’en mêle pas large, tout emmêlé dans son pull. Savourant presque un malsain plaisir à prendre tout son temps pour lui venir en aide. Immortalisant ce moment peu glorieux mais dont elle ne se lassera surement pas de se remémorer après coup. le simple fait de l’entendre paniquer comme un enfant lui arrache un soupir amusé. et c’est presque satisfaisant et troublant à la fois que de le voir se figer net lorsque ses mains glissent sous son vêtement pour le lui retirer. Que ses gestes ne se contentent que du strict minimum pour le sortir de là bien que ses doigts effleurant sa peau lui donne envie d’y rester. Elle ne s’attendait pas à le retrouver torse nu, à vrai dire. Et malgré toute la bonne volonté du monde, la proximité de jonah la trouble. L'attire dangereusement. Ses yeux errant sur son visage. Dans les siens, sur ses lèvres. Glissent quelques secondes contre son gré contre la peau dévoilée avant qu’elle ne recule et ne fasse une bêtise. Lui indiquant d’aller se coucher, quelque peu désemparée par la situation qui est en train de se jouer. La nouveauté de tout ça pour elle. Jonah en revanche, à l’air de bien mieux savoir ce qu’il veut qu’elle. Le moment basculant en une fraction de seconde lorsque leurs corps heurtent le lit. La vision de jonah au-dessus d’elle la prend complètement de court, se noyant dans son regard. Reproduction particulièrement réaliste de ce qui l’a hanté pendant des semaines. Et la surprise doit clairement se lire sur son visage alors qu’elle se fige à la mention de leur nuit passée ensemble. Pourtant, les mots meurent avant même d’avoir été pensés quand elle sent la main sur son visage glissant le long de sa peau. une caresse oubliée qui lui a tant manquée. Le temps comme figé. Sa respiration se bloquant à son contact alors que tout son être ne réclame que lui malgré les avertissements de sa conscience qui lui ordonne d’y mettre un terme. Son coeur s’affolant comme un traitre. Elle se rend compte qu’elle a cessé de respirer quand il tombe sur le côté et que l'air rentre de nouveau dans ses poumons. un soulagement amer de ne pas avoir à mener un combat de plus.  Son visage se tourne vers le sien, comme attiré par tout ce qui le concerne. tout lui rappelle cette nuit-là quand elle l’a regardé s’endormir pour s’enfuir juste après. Mais pas cette fois alors qu’elle soupire un peu face à cette nouvelle confession. Peu sûre de savoir quoi en faire. Miroir des sentiments qui sont les siens bien que tout soit encore un peu trop chaotique pour elle. Se tournant complètement sur le côté, elle finit par souffler doucement « dors. Je reste là.. Promis.. » l’observant se battre contre morphée dans une bataille dont elle connait l’issue. cette promesse sonne étrangement dans sa bouche. Tel un murmure au gout d’avenir incertain. elle aussi se sent bercée contre une fatigue difficile à gérer. L'atmosphère paisible est presque bien trop intime tandis qu’elle sent ses doigts glisser entre les siens. Un geste si doux que son cœur qui ne comprend rien rate un battement. Le silence qui plane, seulement bercé par la respiration de jonah qui s’est endormi l’apaise presque. Son regard captivé par l’image qu’il renvoi. Ses traits désormais détendus. Les dessins qui ornent sa peau. Lui, dans son entièreté. Sa main libre s’autorisant à passer ses doigts sur son visage repoussant les mèches rebelles. Remontant doucement la couette sur eux, meili s’autorise un geste égoïste. le froid pour excuse. Se blottissant complètement contre lui. Son bras s’enroulant autour de son torse pour mieux se fondre près de lui. Son corps comme fait pour le sien. Telle la place parfaite où elle est censée être. La réaction automatique du sien pourtant endormi qui finit par la serrer un peu plus en réponse, lui réchauffe l’âme, peu habituée à ça. Et c’est peut-être son odeur. Sa chaleur. Son être tout entier. Mais meili qui a bataillé des semaines à trouver le sommeil, finit par s’endormir dans ses bras en quelques secondes avec une facilité et une tranquillité qu’elle n’a que rarement éprouvé.  

code by kerushirei.
Contenu sponsorisé
 
Re: In Hell we find Peace | 
Citer EditerSupprimer

Une petite réponse rapide